Forum Be-fang@beti.com

Mbemba soan Aba !!!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  RETOUR SUR LE SITERETOUR SUR LE SITE  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Pour une culture de l'analyse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
miéhdzâ
Admin


Masculin Nombre de messages : 1516
Localisation : Libreville
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Pour une culture de l'analyse   Ven 29 Juin - 15:57

Mbolo.
Il y'a quelque temps, l'un d'entre nous s'interrogeait sur le fait que, malgré une haute maîtrise spirituelle, nous ayions si peu marqué l'évolution de la société au sein de laquelle nous vivons. Pas de grands inventeurs...
Il semble bien pourtant que la société fang soit en droit de revendiquer une ancienneté certaine, de même qu'un certain rayonnement. Mon avis est que nous avons hérité cette tare du mode de pensée qui régit notre société. Nous savons tous que la mentalité fang se veut bivalente. Avec d'un côté, le masculin et ses valeurs, et de l'autre, le feminin et ses valeurs. Ainsi donc, l'enfant qui grandit, entendra des centaines de fois des maximes telles que:
Un homme ne parle pas longtemps(ou beaucoup) comme une femme.
Un homme ne rit (ou ne s'égaie) pas comme une femme.
Un homme ne pleure pas comme une femme.
Un homme ne doit pas être lent comme une femme.
Une femme ne se promène pas comme un homme.
Une femme ne mange pas beaucoup comme un homme.
Une femme ne doit pas se négliger comme un homme.
Une femme ne doit pas être brutale...

Voici donc d'un coté, les réservés, taciturnes, stoïques, agiles..., Et de l'autre coté, les casanières, sobres, coquettes, sensibles...
Avec pour conséquence, une nette séparation entre les deux principaux pôles essentiels pour toute société qui se veut dynamique et inventive: Le pôle de réflexion (rêves, idées, projections...), monopolisé par la gent feminine, et le pôle d'action (décisions, opérations, réalisation...), managé par la gent masculine.
Pourtant, de façon générale, il en faut de tout, pour qu'une société avance. Des rêveurs, de actifs, émotifs, des rigoureux... Pour que la fonction d'analyse soit pleinement assumée. Etant donné que les grandes idées sont souvent nées de grandes analyses. Or nos ancêtres, selon la mentalité qui étaient la leur (et dont nous avons parfois hérité), considéraient les longues analyses comme du temps perdu. Quelques exemples: Si l'on trouvait un garçonnet en train de disséquer un crapaud, personne n'y allait en encouragement à son égard. On déplorait au contraire un manque de cases dans sa cabosse... Tout comme on le faisait si on trouvait tel autre, observant les astres en pleine nuit....
Pas étonnant donc que nous ne fûmes pas les inventeurs de la roue! Mais nous pouvons toujours nous rattraper!
Mi'ayén de yà?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abomo ngono
Admin


Féminin Nombre de messages : 1104
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: Pour une culture de l'analyse   Mar 3 Juil - 13:32

Je te remercie beaucoup pour cette analyse et l'occasion à nous offerte de débattre sur cette question. Il est en effet temps que nous nous appropions notre patrimoine pour en faire des analyses pointues. Globalement, je partage ton point de vue notamment en ce qui concerne la distinction des genres et les valeurs éducatives mais je me permets d'apporter un autre regard.
J'ai tendance à croire que le système de pensée des ancêtres n'était pas monolithique. En fait, j'ai observé sinon des contradictions mais une sorte de dichotomie ou de dialectique, d'ouverture (tu as parlé d'ambivalence) comme pour dire que tout n'est pas blanc ou noir. A titre d'illustration, en même temps que tout comportement analytique semble "fustigé", la sagesse populaire fait également l'éloge de l'observation comme source de connaissance et d'apprentissage. J'en veux pour preuve ce proverbe : NGUE W'AZI NSODENE NTONG (piquet), O BEBE ALOA MVOU", (essai de traduction: celui qui ne sait pas tailler un piquet n'a qu'à observer les oreilles du chien). Je peux me tromper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miéhdzâ
Admin


Masculin Nombre de messages : 1516
Localisation : Libreville
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Pour une culture de l'analyse   Jeu 5 Juil - 11:17

Mbolo.
 Abomo Ngono, tu ne te trompes pas. En effet, tu as même raison de souligner cette espèce de paradoxe, entre une sagesse traditionnelle que tous nous reconnaissons, remarquons, et, pour certains d'entre nous, avons même expérimentée, et la rareté des traces laissées. Car, c'est bien aux marques laissées qu'aujourd'hui tout le monde peut témoigner de l'ingéniosité des anciens kmer, des incas, des mossi, yorouba....
Heureusement que nos masques font un malheur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Pour une culture de l'analyse   Mer 11 Juil - 1:45

mbolo méhdzâ,
tu soulèves une kestion importante dans ton sujet, celle ki a été pendant longtemps au centre des débats scientifiks, et ki a fait ke certains aient crié sur senghor kant il avait écrit dans Négritude et humanisme (tome 1, si je m'en souviens bien), je le cite" l'émotion est nègre, la raison est hellène". la kestion ke tu poses donc fut posée en son temps, mais en termes de rationalité ou pas des peuples noirs. les noirs ont-ils une raison, en ce ke celle-ci est faculté d'analyse, de reflexion...? personnellement, j'aime bien comment senghor avait présenté cette kestion. pour lui, disait-il, le noir est être de raison, mais cette raison est émotive, elle n'est pas aveugle. bref! la culture d'analyse ne nous est pas culturellement étrangère, mais elle est limitée. elle n'est pas aussi poussée que dans la culture occidentale. effectivement dans la culture nègre en général, les enfants sont tenus de ne pas s'écarter des pas de leurs ainés, ils doivent faire comme leurs pères et mères, la prise du risk, du dépassement, n'est pas très encouragée... ce ki fait ke dans le cycle de la vie, ne revient ke ce ki était, mm les individus d'autrefois continuent de vivre aujourd'hui à travers la perpetuation de leurs noms. akiba
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MBAZO'O
Admin


Féminin Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 16/07/2006

MessageSujet: Re: Pour une culture de l'analyse   Mer 11 Juil - 10:30

NOUS NE SOMMES PAS LES HERITIERS DE NOTRE PASSE GLORIEUX, LES VRAIS HERITIERS DE NOTRE GENIE SONT LES COLONISATEURS

Frantz Fanon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Pour une culture de l'analyse   Mer 11 Juil - 14:20

Effectivement Frantz Fanon Very Happy ,
car le berceau de la science occidentale (la grece antik) s'est nourri des savoirs nègres de l'egypte antik, pour ne parler ke de cet aspect. de sorte ke les grecs allaient poursuivre leurs études dans les temples egyptiens, comme nous nous allons aujourd'hui en occident. Platon, Pythagore, Thalès...ont tous été (étudiants) en egypte d'où ils auraient rapporté le savoir (théorèmes et autres) ki les a rendu si célèbre. mais ça c'est pour le passé. il faut construire l'avenir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miéhdzâ
Admin


Masculin Nombre de messages : 1516
Localisation : Libreville
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Pour une culture de l'analyse   Jeu 12 Juil - 16:15

...Justement â Adzidzon, c'est en pensant à cet avenir que ma préoccupation s'amplifie!
Tout le monde s'accorde à dire que certains peuples de nos contrées(tels que celui que nous connaissont là) sont à classer parmi les plus dynamiques qui soient. Or, considérant les bourbiers dans lesquels nous évoluons (au plan économique, social, sportif, intellectuel, moral...), il est à redouter qu'on dise encore dans un siècle: "les peuples qui ont habité cet espace n'ont pas beaucoup participé à l'évolution de la société dans laquelle ils vivaient".
Ba ye bo yà?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MBAZO'O
Admin


Féminin Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 16/07/2006

MessageSujet: Re: Pour une culture de l'analyse   Jeu 12 Juil - 23:51

J'ai comme l'impression que nous tournons en rond sur ce forum, les mêmes questions débattues sur d'autres sujets reviennent,
Bâ ye boya ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miéhdzâ
Admin


Masculin Nombre de messages : 1516
Localisation : Libreville
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Pour une culture de l'analyse   Mer 18 Juil - 14:44

MBAZO'O a écrit:
J'ai comme l'impression que nous tournons en rond sur ce forum, les mêmes questions débattues sur d'autres sujets reviennent,
Bâ ye boya ?
L'impression se base sur une réalité! Je vois deux raisons principales à cet état de chose:
1- Il est assez rare que nous tirions une conclusion dans nos débats. Je parle d'une conclusion acceptable par tous.
2- De nouvelles personnes nous rejoignant sur le forum, ne font pas toujours l'inventaire des sujets déjà débattus. Surtout qu'au gré de nos réflexions, de nouvelles analyses surgissent de pensées.
Mi ayén de ya?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Pour une culture de l'analyse   Jeu 2 Aoû - 0:57

mbolo,
ne faisons pas la police de la pensée Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miéhdzâ
Admin


Masculin Nombre de messages : 1516
Localisation : Libreville
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Pour une culture de l'analyse   Ven 3 Aoû - 13:51

Tiens! Un exemple vient de m'être donné:
Le parasolier, paraît-il, posait quelques problèmes aux botanistes qui cherchaient à en faire la culture. Toutes les méthodes essayées ne donnaient que de piètres résultats. Jusqu'à ce qu'un chasseur fang présente sa thèse d'analyse. Les graines de parasolier, dit-il ne poussent qu'après avoir transité dans l'appareil disgestif de certains oiseaux. Il fut alors facile aux scientifiques de découvrir la température ambiante dans les gésiers des oiseaux en question, et d'alaborer une procédure! Il parait que la méthode porte le nom de ce chasseur fang. Le récit, dit-on, a été rapporté par le professeur Owono Nguéma, ancien recteur de l'université de Lbv et ancien ministre. Comme quoi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Pour une culture de l'analyse   Mar 13 Mai - 13:06

miéhdzâ a écrit:
Tiens! Un exemple vient de m'être donné:
Le parasolier, paraît-il, posait quelques problèmes aux botanistes qui cherchaient à en faire la culture. Toutes les méthodes essayées ne donnaient que de piètres résultats. Jusqu'à ce qu'un chasseur fang présente sa thèse d'analyse. Les graines de parasolier, dit-il ne poussent qu'après avoir transité dans l'appareil disgestif de certains oiseaux. Il fut alors facile aux scientifiques de découvrir la température ambiante dans les gésiers des oiseaux en question, et d'alaborer une procédure! Il parait que la méthode porte le nom de ce chasseur fang. Le récit, dit-on, a été rapporté par le professeur Owono Nguéma, ancien recteur de l'université de Lbv et ancien ministre. Comme quoi...!
Comme quoi nous ne sommes pas refractaires à l'analyse...!!!! Mais miéhdza, peux-tu nous donner le nom de ce chasseur stp?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ngon beti be Nanga



Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 24/04/2008

MessageSujet: Re: Pour une culture de l'analyse   Mar 3 Juin - 23:18

bonsoir à vous tous,je ne sais pas si je suis sur la bonne page?mais je voudrais vous poser une question,n'avez vous pas remarqué que nous sommes tous analphabètes?moi la première,nous ne savons ni lire ni écrire notre langue maternelle(ewondo,bulu,fang,mvaïe et autres??)
mais comment faire???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: Pour une culture de l'analyse   Mer 4 Juin - 2:08

Ngon beti be Nanga a écrit:
bonsoir à vous tous,je ne sais pas si je suis sur la bonne page?mais je voudrais vous poser une question,n'avez vous pas remarqué que nous sommes tous analphabètes?moi la première,nous ne savons ni lire ni écrire notre langue maternelle(ewondo,bulu,fang,mvaïe et autres??)
mais comment faire???

C'est là une question préoccupant au plus haut point. Il faut que nous sachions qu'aucune langue ne s'est structurée toute seule. Il y a eu un jour des individus qui se sont réunis et qui ont décidé de le faire. C'est comme cela que sont nées les académies, lis instituts... En fait, si nous avons vraiment conscience du problème aujourd'hui, nous savons ce qu'il nous reste à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ngon beti be Nanga



Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 24/04/2008

MessageSujet: Re: Pour une culture de l'analyse   Mer 4 Juin - 23:00

Bonsoir,oui mais comment faire face à ce problème???Que nous restent -il à faire???C'est quand même grave !!!
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: Pour une culture de l'analyse   Ven 6 Juin - 16:05

Ngon beti be Nanga a écrit:
Bonsoir,oui mais comment faire face à ce problème???Que nous restent -il à faire???C'est quand même grave !!!
Merci

Nous devons nous dire que nous sommes les dépositaires de nos cultures. Et que sur ce plan, il nous appartient de la vivre pleinement et de la transmettre ensuite. Que tous ceux qui se sentent une fibre Fang s'activent à réfléchir et proposer des solution. Pour ma part et sans aller vite en besogne, je suis sur un travail qui sera bientôt soumis à tous dans le sens de la connaissance de la culture et de la langue Fang. J'espère que j'aurai terminé ce travail d'ici à quelques semaines. Notre langue est une langue vivante. Ne la laissons pas mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Pour une culture de l'analyse   Sam 7 Juin - 22:54

Essonne Mfoulou-Ze a écrit:
Ngon beti be Nanga a écrit:
Bonsoir,oui mais comment faire face à ce problème???Que nous restent -il à faire???C'est quand même grave !!!
Merci

Nous devons nous dire que nous sommes les dépositaires de nos cultures. Et que sur ce plan, il nous appartient de la vivre pleinement et de la transmettre ensuite. Que tous ceux qui se sentent une fibre Fang s'activent à réfléchir et proposer des solution. Pour ma part et sans aller vite en besogne, je suis sur un travail qui sera bientôt soumis à tous dans le sens de la connaissance de la culture et de la langue Fang. J'espère que j'aurai terminé ce travail d'ici à quelques semaines. Notre langue est une langue vivante. Ne la laissons pas mourir.

Bia yanga !!! On attend ça avec impatience a Essonnee Mfoulou-Ze

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Pour une culture de l'analyse   Dim 8 Juin - 13:29

a miehdzâ, je comprends ta préoccupation mais je ne suis pas d'accord avec ton postulat de départ.

#1 l'abâ est le lieu de l'analyse, de la réflexion, de la cogitation, de la discussion et de la résolution des problèmes de l'ayong. c'est amon avis un cliché que de penser que nos sociétés étaient fermées à l'analyse. ma yebe kik.

#2 ensuite tu insinues que nos peuples n'ont jamais rien inventé ?! yé wa bele, yé wa bo fianga, fiangi, fiangé ??

-à qui l'humanité doit-elle l'écriture. je commence par là parce que c'est le moyen que nous utilisons en ce moment pour communiquer. à qui doit-on la télécommunication ou communication à distance ?

-la metallurgie et le bond qu'elle a fait faire à l'humanité ?

-dois-je parler de la navigation, autrement dit des véhicules se mouvant sur l'eau (bateaux, pirogues, barques, embarcations) ?

-dois-je parler de la découverte du nombre et de ses applications (systèmes de numérotation, calcul, etc.) ?

-dois-je parler de la découverte des possibiltés du son ainsi que ses applications (instruments de musique, orchestres, etc.) ?

-et les pyramides, et l'urbanisme, et la médecine, le vêtement ?

qu'en l'an 3246 du mvett un Ekang estime encore que ses ancêtres n'ont jamais rien inventé me laisse sans voix (si l'on considère qu'Akh na aton cesse de régner en -1338 et qu'Oyono Ada Ngono qui reçoit le mvett se situe aux environs de l'exode post-Akh na aton, choisissons pour lui une fourchette de 100 ans après le renversement de pharaon, nous avons : 1338 + 2008 = 3346. 3346-100 = 3246).

mais je pense qu'il s'agit d'un lapsus de ta part a miehdzâ, wa yen aya ?

dans tous les cas a bobedjang a bobekal, Essono Mfulu-Ze, Minsili mi Ngoan Ewondo, Ngon Beti be Nanga, miehdzâ, bia yiane vett*. nous devons nous surpasser, nous élever.


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Akama



Nombre de messages : 372
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Pour une culture de l'analyse   Lun 9 Juin - 12:03

Mbolo à tous,

De mon point de vue, tout ce qui est modernisé aujourd'hui a été copié et est toujours copié chez nous. Evindi mot akiba pour ta brillante analyse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour une culture de l'analyse   Aujourd'hui à 7:03

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour une culture de l'analyse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Installation d'un nouveau bac pour la culture des plantes.
» Erythrina humeana, excellente plante pour la culture en pot
» quel type de néon pour une culture en appartement ?
» Probléme pour faire pousser la sphaigne ???????
» BANKSIA ASHBYI [conseils de culture]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Be-fang@beti.com :: Réligion et Spiritualité-
Sauter vers: