Forum Be-fang@beti.com

Mbemba soan Aba !!!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  RETOUR SUR LE SITERETOUR SUR LE SITE  

Partagez | 
 

 L'art oratoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
miéhdzâ
Admin


Masculin Nombre de messages : 1516
Localisation : Libreville
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: L'art oratoire   Jeu 9 Aoû - 16:32

Mbolo.
Puisque nous parlons d'art, il nous faut aussi jeter un regard du coté de ce pan parfois méconnu de notre culture: l'art oratoire.
Comme la plupart des sociétés africaines, la société fang n'avait pas d'écriture propre. Cela représentait incontestablement un inconvénient. Mais cela nous aura permis de développer un art oratoire, sans doute parmi les plus riches qui soient. Il n'était pas donné à n'importe qui de prendre la parole en publique. Cela nécessitait des talents reconnus de tous. On y ajoutait même un aspect mystique qui en rajoutait au caractère peu commun des détenteurs du "sceptre" (ntoum). On entendra souvent parler de "passer derrière les cases, cueillir une feuille, et la mettre sous la langue..." Ne parle pas au nom de tous qui veut! L'usage veut que cette attribution soit dévolue à celui dans le groupe qui présente le plus d'habileté à manier à la fois toutes les langues d'expression courantes: celle de bois, cette de vipère, celle de la droiture, la fourchue, la mielleuse, le fala beyem...
Les jeunes générations gagneraient beaucoup à maîtriser certaines de ces choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MBAZO'O
Admin


Féminin Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 16/07/2006

MessageSujet: Re: L'art oratoire   Jeu 9 Aoû - 21:50

Vous faites bien de soulever ce problème, car beaucuop d'européens croient que l'oralité est l'apanage des Ouest africains, or nos conteurs de Mvett et aux "Akôm" n'ont rien à envier aux griots de nos frères de l'Afrique de l'Ouest.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miéhdzâ
Admin


Masculin Nombre de messages : 1516
Localisation : Libreville
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: L'art oratoire   Sam 11 Aoû - 13:10

MBAZO'O a écrit:
Vous faites bien de soulever ce problème, car beaucuop d'européens croient que l'oralité est l'apanage des Ouest africains, or nos conteurs de Mvett et aux "Akôm" n'ont rien à envier aux griots de nos frères de l'Afrique de l'Ouest.
...Vrai! Je me suis souvent demandé comment on pouvait detenir autant de talents: conteur, chanteur, musicien, moraliste, psychologue...
Le conteur de mvett est tout cela à la fois!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: L'art oratoire   Lun 13 Aoû - 15:07

la culture fang est tellement riche...cette richesse même fait ke certains pans entiers soient méconnus. tenez par exemple, la semaine passée je regardais un emission sur les arts (instruments de musik) traditionnels à la télé. à partir de son k'on faisait passer, on demandait à la spécialiste de determiner kel instrument jouait et kel était son origine. après kelkes minutes, on a fait passer un son (ke j'ai reconnu) et la spécialiste de dire kil s'agissait d'un instrument de musik pygmée...ce kel a homis c'est ke certes, on retrouve cet instrument chez les pygmées, mais pas unikement. on le retrouve également chez d'autres peuples, parmi leskels les fang. chez ces derniers, il est (ou était?) connu sous le non de Bègn (instrument de musik à une corde ke l'on jouait avec deux baguettes et...les dents), mais je pense kil a presque disparu car je ne l'ai vu k'en...photo!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miéhdzâ
Admin


Masculin Nombre de messages : 1516
Localisation : Libreville
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: L'art oratoire   Lun 13 Aoû - 16:37

...Très riche en effet! Et nous devons en exhumer les grands vestiges.
Et pour en revenir à l'art oratoire, je voulais ajouter que tout ne s'arrête pas à la simple éloquence. Il fallait y ajouter le charisme et le magnétisme qui rendaient les paroles prononcées profondes et efficaces. Tout un art! Tout un don!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: L'art oratoire   Lun 13 Aoû - 21:06

mais méhdzâ,
peut-on y voir aussi une certaine sophistique (au sens négatif du terme)? au sens où la parole était mise au service de l'intérêt matériel et non des valeurs. je sais ke généralement ce n'était pas le cas, mais y avait-il des brebis galeuses? des gens ki profitaient de cet art oratoire, de cette éloquence, pour subjuguer et tromper les foules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miéhdzâ
Admin


Masculin Nombre de messages : 1516
Localisation : Libreville
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: L'art oratoire   Mar 14 Aoû - 12:50

adzidzon a écrit:
mais méhdzâ,
peut-on y voir aussi une certaine sophistique (au sens négatif du terme)? au sens où la parole était mise au service de l'intérêt matériel et non des valeurs. je sais ke généralement ce n'était pas le cas, mais y avait-il des brebis galeuses? des gens ki profitaient de cet art oratoire, de cette éloquence, pour subjuguer et tromper les foules.
Une telle façon de procéder me semble difficilement applicable dans la société traditionnelle fang. Pour quelques raisons simples:
1- La société fang s'accommode mal du despotisme, et du népotisme. Et l'avenir de celui qui s'y aventurait n'aurait pas pu être rose. Tu sais que chez les fang, l'émulation commande que celui fait mal soit remplacé, vite fait. Chaque fois que, dans le monde "naturel", quelqu'un cherchait à mal utiliser ses talents, la notion de courage imposait qu'on le lui fasse savoir.
2 - La société fang ne fait que très peu de place au mysticisme: le peuple était formaté pour ne pas se laisser épater ni appâter facilement.
Finalement, Non! Tant que ton art agrémente...pas de problème. Si si tu cherches à rouler ou tromper, tu trouve malheur en chemin. Akah!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miéhdzâ
Admin


Masculin Nombre de messages : 1516
Localisation : Libreville
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: L'art oratoire   Mar 21 Aoû - 10:49

... J'ai même découvert qu'il arrivait, dans la société traditionnelle, qu'on loue les service d'un orateur reconnu talentueux pour des pourpalers délicats. Comme quoi, c'est pas seulement d'aujourd'hui qu'on peut vivre de son art!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: L'art oratoire   Mar 21 Aoû - 23:02

ok méhdzâ, akiba
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miéhdzâ
Admin


Masculin Nombre de messages : 1516
Localisation : Libreville
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: L'art oratoire   Mar 28 Aoû - 11:18

... L'autre verité, c'est qu'en dehors de toute considération de don ou de charisme particulier, la société fang encourage l'art de l'élocution; surtout pour les hommes. Estimant que tôt ou tard, un homme devra toujours prendre la parole devant d'autres hommes. Tellement les occasions dans la vie sont nombreuses: comptes rendus, conciliations, interpellations, procès, et autres cérémonies...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: L'art oratoire   Sam 8 Sep - 0:20

c'est vrai, en'été. et d'ailleurs à cet effet les proverbes, (ah les proverbes!!) soutenaient le discours et lui accordaient plus de crédit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miéhdzâ
Admin


Masculin Nombre de messages : 1516
Localisation : Libreville
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: L'art oratoire   Sam 8 Sep - 12:41

Avez vous eu l'occasion de remarquer tout le cérémonial oratoire qui accompagne les obsèques chez les fang. Il débute dès l'annonce du décès. Le compte rendu des événements ayant conduit au décès par exemple, sera fait maintes et maintes fois. C'est un devoir pour les témoins. A chaque fois qu'une nouvelle délégation de parents débarque. Viennent ensuite les pourparlers avec les "dza-nyè"... Tout cela nécessite une langue exercée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TÄRE EVIVI NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 511
Age : 56
Localisation : Province de l'Estuaire GABON
Date d'inscription : 23/12/2007

MessageSujet: Re: L'art oratoire   Sam 26 Juil - 1:29

Il serait intéressant que nous en proposions les procédures de prises de parole en fonction de l'évènement. Pour un marigage (aloughé), Présentation (Veghe), décès (awu), règlement de conflit, Bifoun, E Va'a Meyo, visite chez les beaux-parents, etc.
Comment et à quel moment on introduit un compte, une anecdote, un proverbe, un dicton.
Le caractère esthétique et l'élégance du discours dans ces différentes situations, même quand cela pouvait paraitre invisible, étaient une priorité des joutes oratoires. C'est, je crois, ce qui manque aujourd'hui à nos générations. Ces soucis du détour et de l'illustration qui créent le suspens et qui permet de d'accrocher l'auditoire à ses levres me paraissent un héritage d'éloquence que nous devons essayer de préserver.

On pourrait par exemple relater une cérémonie pour en donner témoignage de cette beauté oratoire.
Si Miehdza nous rapportait comment son oncle prit la parole au cours des présentations chez ses beaux parents.
Et Gnamoro Essone évoquera comment il prit la parole au décès de sa nièce allez en mariage chez les Essangui.
Modzang Evindi décrira le réglement de conflit après un adultère de la femme de son neveu.
Bref, Alghe choisira l'évènement de son choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: L'art oratoire   Ven 1 Aoû - 20:12

j'en apprends décidément tous les jours sur notre culture : "charisme... magnétisme... paroles profondes et efficaces... tout un art" : je soupçonne que ces grands orateurs d'autrefois devaient suivre un cursus en bonne et due forme, mia djo ya ? aka !

NDJO NLAM
NDJO BOT
NTUM AYONG
NTEBE OSU AYONG
KESSA
NKUKUMA
___ n'allait-il pas à ces écoles d'éloquence (que je soupçonne avoir existé) avant de se faire intrôniser ?


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
TÄRE EVIVI NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 511
Age : 56
Localisation : Province de l'Estuaire GABON
Date d'inscription : 23/12/2007

MessageSujet: Re: L'art oratoire   Ven 1 Aoû - 20:55

A Modzang tu n'as même pas besoin de soupçonner puis que ça existé et existe encore dans certain de nos villages. Je dois même dire que l'art oraoire étaittrès élitiste, je pèse mes mots en le disant. On l'apprenais après d'un maître de la parole. Les joutes oratoires d'ailleurs faisaient partie comme on pet sen douter d'un cursus théorique et pratique. La maîtrise des proverbes en fonction des évènements et des circontances relevait d'un finesse que nous n'avons plus d'ailleurs.
Mas soyons pratique et proposons des petits récits bilingues pour a beauté de la langue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miéhdzâ
Admin


Masculin Nombre de messages : 1516
Localisation : Libreville
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: L'art oratoire   Ven 8 Aoû - 17:55

Very Happy Very Happy Very Happy
Je ne vous cacherai pas qu'il y'a quelques mois, j'ai dû payer cash mon ignorance, et la non prise en compte des procédures établies!
... Un oncle décède à Libreville "entre nos mains". Avant, je suivais le mouvement, n'étant que l'aîné des "fils". Tant que j'avais des oncles... je pouvais toujours me mettre en retrait. Arrive donc cette occasion où je me retrouve l'aîné de tous les membres de la famille présents à ce moment-là. Je dois donc parler au nom de tous.
Premier couac: je commence à dire des chose sans "formuler des adresses". Un notable d'en face me remonta les bretelles séance tenante: "Quand tu prends la parole, tu dois d'abord interpeler l'interlocuteur délégué! Tu ne parles pas en "vrac"!
Autrement dit: si le porte-parole des interlocuteurs se nomme Ndong, tous tes propos doivent commencer par "A moui Ndong" ou "A nmia(l) Ndong" ou "A taa Ndong"... A moadzang Ndong...
Et toc!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TÄRE EVIVI NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 511
Age : 56
Localisation : Province de l'Estuaire GABON
Date d'inscription : 23/12/2007

MessageSujet: Re: L'art oratoire   Ven 8 Aoû - 18:01

Aaaaaaaahhh cette grande école de l'humilité !
On attend la suite en espérant que tu t'en es mieux sorti. Et surtout que tu as dû apprendre un peu plus, je suppose. Ne nous laisse pas l'eau à la bouche ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miéhdzâ
Admin


Masculin Nombre de messages : 1516
Localisation : Libreville
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: L'art oratoire   Mar 12 Aoû - 18:00

NGUEMA MBA EVIVI a écrit:
Aaaaaaaahhh cette grande école de l'humilité !
On attend la suite en espérant que tu t'en es mieux sorti. Et surtout que tu as dû apprendre un peu plus, je suppose. Ne nous laisse pas l'eau à la bouche ...
Akah! Je m'en suis sorti! fallait seulement suivre les conseils. Et être attentif: En parlant, laisser le regard s'arrêter tour à tour sur les uns et les autres; guetter des signes, se laisser souffler quelques paroles...
J'ai fait d'énormes progrès. Et je suis encore... à l'école!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyamoro OLLOM'ELLA NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 677
Age : 86
Localisation : Paris / Thoo-Effack /
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: L'art oratoire   Lun 15 Sep - 4:46

ma stratégie c'est de partir de choses banales et cacher au départ son jeux. partir des fait tout-à-fait simple, partir par exemple d'une aventure vécue lors d'une partie de pêche en prenant à témoin quelqu'un dans l'assistance ou d'un caractère que l'on te reproche, ceci sert à accrocher l'attention de tout le monde, ils voudront voir comment vous établissez la relation entre une partie de pêche et un adultère.
j'ai un oncle qui, pour fustiger la mort mystérieuse de son neveu et désigner les éventuels coupables, se mit à nous raconter un film qu'il avait suivi à oyem quand il était jeune. c'était je pense un western, l'histoire de deux personnes ayant braqué une banque. la police parvint à arrêter l'un d'entre eux et celui-ci dénonça le second en disant ''voila lui''. Mon oncle, en disant ''voila lui'' pointa du doigt le présumé assassin de son frère et alla s'asseoir. IL AVAIT TOUT DIT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TÄRE EVIVI NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 511
Age : 56
Localisation : Province de l'Estuaire GABON
Date d'inscription : 23/12/2007

MessageSujet: Re: L'art oratoire   Mer 22 Oct - 14:16

OLLOMO ELLA mone yéndzok a écrit:
ma stratégie c'est de partir de choses banales et cacher au départ son jeux. partir des fait tout-à-fait simple, partir par exemple d'une aventure vécue lors d'une partie de pêche en prenant à témoin quelqu'un dans l'assistance ou d'un caractère que l'on te reproche, ceci sert à accrocher l'attention de tout le monde, ils voudront voir comment vous établissez la relation entre une partie de pêche et un adultère.
j'ai un oncle qui, pour fustiger la mort mystérieuse de son neveu et désigner les éventuels coupables, se mit à nous raconter un film qu'il avait suivi à oyem quand il était jeune. c'était je pense un western, l'histoire de deux personnes ayant braqué une banque. la police parvint à arrêter l'un d'entre eux et celui-ci dénonça le second en disant ''voila lui''. Mon oncle, en disant ''voila lui'' pointa du doigt le présumé assassin de son frère et alla s'asseoir. IL AVAIT TOUT DIT.

Vraiment très imaginatif. J'espère que tu ne cache pas derrière ton oncle, vu que ce genre d'idées te ressemble bien lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyamoro OLLOM'ELLA NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 677
Age : 86
Localisation : Paris / Thoo-Effack /
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: L'art oratoire   Mer 22 Oct - 18:58

comme si on pouvait se cacher derrière son oncle lorsque c'est ton propre neveu qui a engrossé la fille de ton voisin et que c'est toi qui es son tuteur!!!!!
comment procède tu??? il y a des milliers de techniques, quelle est la tienne???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MMOT BINAM



Masculin Nombre de messages : 235
Date d'inscription : 24/06/2008

MessageSujet: Re: L'art oratoire   Mer 22 Oct - 19:59

miéhdzâ a écrit:
Very Happy Very Happy Very Happy
Je ne vous cacherai pas qu'il y'a quelques mois, j'ai dû payer cash mon ignorance, et la non prise en compte des procédures établies!
... Un oncle décède à Libreville "entre nos mains". Avant, je suivais le mouvement, n'étant que l'aîné des "fils". Tant que j'avais des oncles... je pouvais toujours me mettre en retrait. Arrive donc cette occasion où je me retrouve l'aîné de tous les membres de la famille présents à ce moment-là. Je dois donc parler au nom de tous.
Premier couac: je commence à dire des chose sans "formuler des adresses". Un notable d'en face me remonta les bretelles séance tenante: "Quand tu prends la parole, tu dois d'abord interpeler l'interlocuteur délégué! Tu ne parles pas en "vrac"!
Autrement dit: si le porte-parole des interlocuteurs se nomme Ndong, tous tes propos doivent commencer par "A moui Ndong" ou "A nmia(l) Ndong" ou "A taa Ndong"... A moadzang Ndong...
Et toc!!!

C'est justement ce qui se passe pendant le deuil avant ou après l'enterrement et même parfois les funérailles, les mariages... Tu n'as pas tort. C'est souvent important d'aller de temps en temps au village côtoyer les anciens, assister à certaines cérémonies pour éviter ce genre de désagréments. Cela peut paraitre banal mais quand on a été au moins une fois dans cette situation, on peut comprendre toute l'importance de ce que tu décris. Mais j'aurais souhaité que tu nous dises davantage sur les réflexions et les leçons que tu as tirée de cette anecdote ou la moralité qui en découle. Si je n'abuse, je souhaiterais que moadzang Essono Nfoulou Ze intervienne un peu, qu'il nous dise quelque chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: L'art oratoire   Jeu 23 Oct - 12:42

NGUEMA MBA EVIVI a écrit:
Je dois même dire que l'art oratoire était très élitiste
En un certain sens, mayebe wa moadzang!!! La maîtrise de la langue et de ses techniques étaient le plus souvent l'apanage de certains et le plus souvent des anciens. Comment aurait-il pu être autrement? Mais ce n'est pas tout, même parmi ces anciens, tous ne se situaient pas au même niveau. Il y avait (et il y en a encore) des anciens qui maîtrisaient un peu plus que les autres, c'était ceux-là qu'on sortait lors de grandes occasions mariages, décès...).
Le mariage était (c'est toujours le cas heureusement) l'occasion d'une joute verbale inoubliable. Les deux familles, à travers leurs deux délégués qui s'affrontent verbalement, se testent, se sondent, se jaugent, par des proverbes... Le tout dans le bonne humeur heureusement. Au-delà des prévisions des mariés eux-mêmes, le montant de la dot tient pour une part importante à cette joute verbale. Si le délégué de la famille du marié est fort, c'est-à-dire qu'il est plus convaincant, qu'il sait attendrir et retourner à son avantage tous les assauts verbaux de son interlocuteur (par des proverbes et autres références), il peut faire réduire le montant de la dot, mais si l'autre est plus fort, il peut leur faire dépenser plus qu'ils n'avaient prévu. Une bonne partie de la dot tient donc à cette joute! Lorsque le délégué de la famille du marié est en perte de vitesse, je vous invite à regarder la tête que fait souvent le marié à cet instant... Ce n'est pas beau à voir!!! lol! lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: L'art oratoire   Lun 27 Oct - 22:21

Akiéé adzidzon, adzo mevegue té la dzoghe ki wa Razz O kobo o kobo, a memana tu en reviens tjs lol je te souhaite bonne chance mon frère, avec ton délégué pour attendrir l'autre camp

adzidzon a écrit:
NGUEMA MBA EVIVI a écrit:
Je dois même dire que l'art oratoire était très élitiste
En un certain sens, mayebe wa moadzang!!! La maîtrise de la langue et de ses techniques étaient le plus souvent l'apanage de certains et le plus souvent des anciens. Comment aurait-il pu être autrement? Mais ce n'est pas tout, même parmi ces anciens, tous ne se situaient pas au même niveau. Il y avait (et il y en a encore) des anciens qui maîtrisaient un peu plus que les autres, c'était ceux-là qu'on sortait lors de grandes occasions mariages, décès...).
Le mariage était (c'est toujours le cas heureusement) l'occasion d'une joute verbale inoubliable. Les deux familles, à travers leurs deux délégués qui s'affrontent verbalement, se testent, se sondent, se jaugent, par des proverbes... Le tout dans le bonne humeur heureusement. Au-delà des prévisions des mariés eux-mêmes, le montant de la dot tient pour une part importante à cette joute verbale. Si le délégué de la famille du marié est fort, c'est-à-dire qu'il est plus convaincant, qu'il sait attendrir et retourner à son avantage tous les assauts verbaux de son interlocuteur (par des proverbes et autres références), il peut faire réduire le montant de la dot, mais si l'autre est plus fort, il peut leur faire dépenser plus qu'ils n'avaient prévu. Une bonne partie de la dot tient donc à cette joute! Lorsque le délégué de la famille du marié est en perte de vitesse, je vous invite à regarder la tête que fait souvent le marié à cet instant... Ce n'est pas beau à voir!!! lol! lol! lol! lol!

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyamoro OLLOM'ELLA NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 677
Age : 86
Localisation : Paris / Thoo-Effack /
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: L'art oratoire   Lun 27 Oct - 22:55

je suis d'accord avec Nguema lorsqu'il dit que c'est élitiste, mais ne souscris pas vraiment à la pensé d'Adzidzon lorsqu'il dit que c'est e plus souvent l'apanage des anciens. Moi je pense que c'est le milieu qui conditionne à la parole et qu'il existe en outre des prédispositions.

j'ai assisté à une scène qui m'a marqué il y a 3 ans dans mon village. Une fillette de 7 ans à peine (ma filleule) s'est adressée à un ami à moi, le chef de canton, une personne vraiment âgée et respectée. Elle lui reprochait d'être revenu de la ville (Oyem) sans "sac plastique noir". Et franchement, les images et les formules qu'elle a utilisées le tout teinté d'une pointe d'ironie, sans gros mot et avec tout le tact du monde m'a laissé sans voix. je vous assure que moi je n'aurais jamais sorti de telles formules. je pense qu'elle a des prédispositions pour cela. En fang on dit d'ailleurs pour ce genre d'enfant qu'ils sont Nkor'agnu, et c'est un trait qui le plus souvent demeure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'art oratoire   Aujourd'hui à 23:06

Revenir en haut Aller en bas
 
L'art oratoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'Oratoire du Sartre
» Oratoire Saint Guirec sous la neige
» Perdu Bill chat roux Bascule Oratoire à Colomiers
» Oratoire Saint-Guirec
» Guatemala la civilisation maya

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Be-fang@beti.com :: Art et Littérature-
Sauter vers: