Forum Be-fang@beti.com

Mbemba soan Aba !!!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  RETOUR SUR LE SITERETOUR SUR LE SITE  

Partagez | 
 

 Les fangs face à la mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Afoum



Féminin Nombre de messages : 210
Age : 34
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Les fangs face à la mort   Sam 18 Aoû - 10:45

Bonjour, j'ai un ami qui est parti au Gabon faire "le retrait de deuil de son père", décédé il y a... plus de 3 ans!!!!!!!
Je n'ai pas osé lui poser de questions sur ce que cela signifiait exactement, respectons sa douleur.

Mais cela a éveillé ma curiosité...Comment est la culture fang face à la mort? Comment la mort est-elle considérée? Quel est le déroulement du rituel funéraire?En quoi consiste ce "retrait de deuil" qui peu se faire longtemps après la mort d'une personne?Comment le mort est-il préparé...enfin, beaucoup de questions que je pose !

J'aimerais vraiment en savoir plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MBAZO'O
Admin


Féminin Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 16/07/2006

MessageSujet: Re: Les fangs face à la mort   Sam 18 Aoû - 13:41

Il y a un article d'Adzidzon sur la mort chez les Fang, publié sur le site, et sur ce forum, il y a le sujet " Explication de texte", tu trouveras un début d'explication à tes interrogations, ensuite, nous poursuivrons le débat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Afoum



Féminin Nombre de messages : 210
Age : 34
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Les fangs face à la mort   Sam 18 Aoû - 22:44

ok...merci...j'y cours!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NGNIGONE



Féminin Nombre de messages : 45
Age : 43
Localisation : USA
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Les fangs face à la mort   Dim 19 Aoû - 0:18

J'ai perdu mon pere le 25 avril 2006.
ce que j'ai constate les fangs honneur leur mort d'une maniere remarquable.
quelque soit ta situation sociale, la coutume prend precedent. Les oncles de mon pere etaient les decideurs, aucune decisions n'etait prises sans passer par eux. Malgre mes connissances de la culture fang, la plupart de mes decisions etaient contestees, mais on a trouver un consensus. C'etait un bras de fer entre certains membres de la famille a mon pere et moi. Mais dans mon ame et conscience, je me posais la question pourquoi ces gens la decideront plus que moi comment mon papa doit faire son dernier voyage. J'ai consulte tous mes freres et soeurs et ont etaientt tous unanimes comment on voulais que les choses se passent. Le resultat n'etait pas beau, ils ont menace bloquer le cerceuil de mon pere.
Bref je me suis dis que legalement ils n'ont aucun droit de nous empecher d'organiser le dernier voyage de notre pere comme nous le voulons.
Dans mon amertume, ils ont seulement reveille la rebelle qui est en moi. J'ai respecte la tradition jusqu'a un certain degre mais je leur ai impose de respecter aussi notre peine et de composer ensemble. Les plus important etait d'accord et d'autre m'accusait de ne pas respecter la tradition.
Un des freres a mon pere a fait un discours en notre faveur disant:
Vous voulez faire un proces a ces enfants parceque vous insinuez qu'ils ne respecte pas la tradition. Es ce que la tradition etait de quitter nos village pour traivailler en ville? es ce la tradition d'aller a gabosep ou gasepga? Respectons aussi la volonte des enfants, ils sont majeurs et ont le droit de decider avec nous comment ils veulent accompagner leur pere. Qui n'est pas d'accord rentre chez soi et laissez ses enfants enterrer leur pere en paix.
C'etait un cauchemard, certains ont maudit et autre. COmme la tradition fang l'exige tous les rituels ont ete pratiques mais . je pleure mon pere, je ne crois pas que un oncle ou une tante souffriront reellement autant que moi.
En gros il ya des gens qui s'accroche sur la tradition pour nuire, a mon ame et conscience, je considere que j'ai respecte ces consignes et l'essentiel pour qu'il soit enterrer comme un digne pere de famille fang.
Pour moi interieurement je me disais pourquoi aller l'enterrer au village , alors qu'a libreville presque tous ces enfants y resident, ca sera facile de le visiter plus regulierement. C'etait juste dans mon coeur, je sais que mon pere n'aurait pas ete d'accord avec moi.
Mr BEH-EKALE SIMON ZAME AVOUALEGUE WA NSSISSIM TOBE YE NFOUNGA ZAME ETAME BONE BUE BAYI WA
MR MAX MEBALE-OBAME BIAYI WA TOBE YE ZAME BEKONE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Les fangs face à la mort   Ven 24 Aoû - 12:52

c'est le genre de conflits ki malheureusement sont assez légions aujourd'hui...c'est comme si la tradition était restée pure idée, pure théorie, en décalage avec la réalité. trop de choses rentrent en compte maintenant. et nous, trop romains, ne voyons plus le monde k'avec des yeux de romains...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
danghers
Admin


Masculin Nombre de messages : 177
Age : 30
Localisation : Besancon - France
Date d'inscription : 25/06/2006

MessageSujet: Re: Les fangs face à la mort   Ven 31 Aoû - 14:07

Silvia, je sais de qui tu veux parler lol!
Bon c'est vrai que je risque d'etre un peux méchant des mes propos mais bon voila, veuillez m'en excuser.
Perdre un etre cher a toujours ete quelque chose de terrible, bouleversant et par dessus tout destabillisant. De la perdre un père, une mère du jour au lendemain, sans s'y attendre, je dirait qu'il faut l'avoir vécu pour comprendre ce que c'est.
Il m'est arrivé de songer au décès de mes parents (qui sont toujours vivant, Dieu merci), tout de suite une reaction en chaine surviendra de par le fait que je devrait m'oquper de mes jeunes freres & soeurs, essayer au mieux de combler deja ce trou aussi vaste qu'un ocean dans leurs coeurs... Pourquoi alors se tourner vers les décédés? C'est par respect pour le travail, sinon les bienfaits qu'il ont apportés de leur vivant et dont tu as bénéficié d'une facon ou d'une autre; C'est aussi leur demander de veuiller sur toi, de t'aider à assumer ses nouvelles responsabiliter, ou d'interceder auprès du Seigneur(pour les croyant...)
Bref il y'a bcp de choses qui font que l'homme soit voué au culte des morts qui je rappel tente de montrer qu'ils n'ont pas complètement
disparu, qu'ils existent encore d'une certaine manière pour les survivants. En plus, Le mort n'est pas réductible à un simple cadavre: il poursuit une existence
individuelle (bien sure qu'il ya une divergence de croyance la dessus...), il mérite donc d'être honoré et d'être respecté. Et à cela, le retrait de deuil se voit etre un moyen privilegié d'honorer et respecter la mémoire du défun.

Bien que nous soyons tous voués à la mort(nous vivons pour mourir), la perte d'un etre cher entrainera toujours (surtt chez les Fang) des retraits de deuil, anniversaire de décès, cérémonies de commémoration... pour honnorer et respecter la mémoire du mort et de témoigné son importance dans nos vies

_________________
Abess Lionel danghers Practice Makes Perfect... So try to be on time!!!

http://www.monefang.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monefang.com
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Les fangs face à la mort   Ven 31 Aoû - 20:35

akiba ä moadzang danghers pour cette présentation très intéressante...akiba ä moadzang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mon'ye elane



Masculin Nombre de messages : 141
Localisation : Atlanta, USA
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Les fangs face à la mort   Dim 2 Sep - 1:03

Mon Dieu! je n'aurais pas pense a un sujet aussi controverse que celui traitant des funerailles chez les Fangs avec tout ce qui y est rattache!!! En effet, nous vivons a cheval entre la culture traditionnelle qui nous inculque le respect des vieux (donc les "enfants ne doivent pas parler quand les "grands" parlent!) et la culture occidentale faite de lois ecrites et souvent amendees selon l'evolution de la situation en force. Bon! Le debat actuel est en effet, delicat dans la mesure ou, dans ce forum et a travers lui, nous essayons de defendre et preserver notre identite culturelle qui passe aussi par l'observance de ses "lois", car qui de nous, evoluants a l'etranger ou pas, accepterait par exemple, que son enfant le regarde droit dans les yeux quand on lui parle alors que ce comportement est courant et, je dirais, accepte dans le milieu occidental. Revenant au sujet, nous vivons, au quotidien, sous l'influence des lois occidentales regulant tout ce a quoi nous touchons, y compris la mort. Devrions-nous nous sentir comfortables dans le rejet circonstanciel de nos traditions quand elles touchent un point sensible tel que les funerailles, mais en accepter toute leur force quand il s'agit, par exemple, du mariage? je m'etais marie a oyem ou l'on m'avais exige de verser les sommes que nous connaissons tous, malgre qu'au 21eme siecle, cette pratique est interpretee comme etant une sorte de "mise en vente" d'une femme, et par consequence, l'exposant aux brutalites conjugales dont certaines de nos soeurs sont l'objet. Pour ma part, quand j'ai perdu ma mere d'abord, et ensuite mon pere, nous avions, pour les 2 cas, trouve un compromis. Il s'agissait de finir avec le cote "occidental" c-a-d Gabosep, veillee mortuaire avec chants religieux, messe, etc. Ensuite la depouille avait ete transferee au village ou les anciens ont procede aux funerailles facon Fang, avec toute la palabre qui s'en suit. In fine, tout le monde etait content!!! Dur dur de trouver un juste milieu quelques fois, surtout quand il s'agit des biens du decujus, meme avec l'existence d'un testament bien legalise! Mais n'est-ce pas la le challenge que nous nous devons de gagner en n'ouvrant pas les yeux du cote de la tradition qui nous convient et ensuite de decrier ce qui ne sied pas a notre propre vision des choses? Mes propos ci-dessus n'ont pas la pretention de jeter l'anatheme sur quiconque, mais d'esquisser une analyse des defis aux quels nous aujourd'hui et nos enfants et petits-enfants apres nous, devrons faire face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mon'ye elane



Masculin Nombre de messages : 141
Localisation : Atlanta, USA
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Les fangs face à la mort   Dim 2 Sep - 1:09

Ah, j'oubliais, il y a un livre tres interessant et simple a lire qui m'a edifie par sa simplicite et pourtant riche en enseignements sur les traditions Beti auxquelles les Fang sont rattaches. Il s'agit de "Les Beti du Gabon et d'Ailleurs" de Feu Jean Marie Aubame. Celui qui veut se le procurer, peut le fair soit aux Editions l'Harmattan ou a Amazon.fr je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Afoum



Féminin Nombre de messages : 210
Age : 34
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Les fangs face à la mort   Dim 2 Sep - 1:10

merci au site, à vous tous pour avoir éclairer ma lanterne sur la mort...ce sujet a eu le mérite de me mettre face à l'inelucatable "fin " de l'homme, des gens qui sont importants pour moi, ma propre mort (choses auxquelles très franchement, je n'avais jamais pensé)

De par ma vie, j'ai toujours vécu la mort de loin...ces êtres aui mourraient au Gabon ou en Guinée: je voyais les miens pleurer des êtres que je n'avais pas connu et donc je n'avais aucun souvenir, juste que lon me disait que c'était ma grand-mère, mon grand-père etc...

Bref, je n'ai jamais "vécu la mort" d'un être cher...
et dans ma naïveté,lorsque j'ai vu mon ami partir dans de salles conditions, alors que son père est mort il y a 4 ans: ma première réaction a été :"il a attendu 4 ans, il peut bien en attendre 5!"
Je n'avais pas compris l'importance qu'avait je retrait de deuil...

depuis, je me suis un peu documenté: sur ce site et ailleurs...et là encore, franchement, j'ai l'impression que de nos jours, la mort ou plutot le ceremonial qui l'entoure sont l'occasion de se partager "les restes" du défunt (materiel...)... et de faire le pauvre defunt se retourner dans sa tombe! plutot que de s'unir, cette celebration divise!

Tu sais Ngigone, ton récit m'a ému...je crois que j'aurais fait comme toi et caracterielle comme je suis, la patience, la diplomatie et moins, l'agacement en plus !

J'ai entendu un truc: est-ce vrai que des gens, chez les fangs, pouvaient etre enterrés dans les maisons au village afin de veiller sur leur descendance qui continuait à vivre dan cette meme maison?
quelqu'un peut-il m'eclairer sur ce point?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miéhdzâ
Admin


Masculin Nombre de messages : 1516
Localisation : Libreville
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Les fangs face à la mort   Jeu 6 Sep - 17:07

En partant de l'idée que pour les fang, la mort n'était qu'un changement de dimension, il apparaissait normal de conserver chez soi les restes des êtres chers. Des reliques en somme, qui matérialisaient le lien et les contacts qui subsistaient entre les vivants et les morts. Mais cela ne revêtait jamais un caractère d'acte courant, ni vulgaire. Seuls les restes des personnes ayant eu une certaine influence dans le nda bot pouvaient être gardés. Et pas n'importe où. Dans l'habitation de l'héritier. Et celui qui devait mourir, en sachant que ses restes serviraient de reliques après sa mort, en éprouvait une fierté certaine. Un honneur anticipé.
Je voudrais dire que tout cela était bien codifié. Pour le bien de la communauté, quoi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
medzam'otougou



Nombre de messages : 178
Age : 34
Localisation : afrique
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: Les fangs face à la mort   Jeu 6 Sep - 22:47

Y avait il une dimension spirituelle à cette pratique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mon'ye elane



Masculin Nombre de messages : 141
Localisation : Atlanta, USA
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Les fangs face à la mort   Jeu 6 Sep - 23:19

medzam'otougou a écrit:
Y avait il une dimension spirituelle à cette pratique ?
Je repondrais par l'affirmative! Car dans la pratique, le Fang conserverait la relique pour servir de dieu familial a condition que l'ancetre dont la relique est conservee soit un esprit superieur, et qu'il en ait fait don a la famille avant sa mort. C'est la raison pour laquelle il a tjrs ete imperatif de recueillir que celle d'un ascendant important de la tribu ou du clan, important en sagesse et aussi par sa nombreuse descendance, et qui, de l'au-dela manifesta le desir de proteger sa lignee- sa tribu- Donc, le byeri joue le role de moniteur qui rassemble la famille, la communaute qui le garde et qu'en retour il protege. Il ne se pose pas en Dieu createur, mais plutot comme un relais entre les hommes et les esprits superieurs parmi lesquels Mebeghe. Tous les traits de cette pratique exigent une initiation a melan. Et il y a aussi toutes les procedures ayant trait a la "revitalisation" des reliques. Mais cela est une autre histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Afoum



Féminin Nombre de messages : 210
Age : 34
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Les fangs face à la mort   Ven 7 Sep - 9:12

tu sais en quoi consistait exactement ces reliques?
enfin, de quelles parties du squelette (du corps??) s'agissait-il?
moi, ignorante, je dirais le crane...
tu peux m'eclairer?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miéhdzâ
Admin


Masculin Nombre de messages : 1516
Localisation : Libreville
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Les fangs face à la mort   Ven 7 Sep - 13:15

Silvia a écrit:
tu sais en quoi consistait exactement ces reliques?
enfin, de quelles parties du squelette (du corps??) s'agissait-il?
moi, ignorante, je dirais le crane...
tu peux m'eclairer?
Tu as tout à fait raison , ma fille. Très souvent, c'était le crâne. What a Face Mais d'autres os faisaient aussi partie du lot. Fallait surtout pas que le coffret soit trop rempli. Seulement les os des parties les plus représentatives du défunt. Et souvent, une seule partie suffisait.Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abomo ngono
Admin


Féminin Nombre de messages : 1104
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: Les fangs face à la mort   Ven 7 Sep - 13:54

A bot bam, j'en suis édifiée. Cela me rappelle une ethnie du cmr célèbre pour son culte des ancêtres!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mon'ye elane



Masculin Nombre de messages : 141
Localisation : Atlanta, USA
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Les fangs face à la mort   Sam 8 Sep - 0:49


A Miehdza, Wo kale! Ca c'est vraiment "Clair Net et Precis!" comme Petit Papa disait. Le plus fort de tout cela, c'est qu'il n'etait pas toujours necessaire d'aller physiquement creuser la tombe, le prelevement de l'ossement predestinE au byere pouvant se faire par le biais d'un voyage mystique. Ce qui laissait la tombe en apparence inviolee.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miéhdzâ
Admin


Masculin Nombre de messages : 1516
Localisation : Libreville
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Les fangs face à la mort   Sam 8 Sep - 13:26

mon'ye elane a écrit:

A Miehdza, Wo kale! Ca c'est vraiment "Clair Net et Precis!" comme Petit Papa disait. Le plus fort de tout cela, c'est qu'il n'etait pas toujours necessaire d'aller physiquement creuser la tombe, le prelevement de l'ossement predestinE au byere pouvant se faire par le biais d'un voyage mystique. Ce qui laissait la tombe en apparence inviolee.
C'est vrai que la tombe n'était jamais violée physiquement. Tout se passait dans une autre dimension. Cependant, les secrets se transmettaient entre maîtres et initiés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
medzam'otougou



Nombre de messages : 178
Age : 34
Localisation : afrique
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: Les fangs face à la mort   Sam 8 Sep - 21:49

[quote=[/quote]
C'est vrai que la tombe n'était jamais violée physiquement. Tout se passait dans une autre dimension. Cependant, les secrets se transmettaient entre maîtres et initiés.[/quote]
cela voudrait il dire que si l'on détérait le mort par la suite, il n' y avait aucune chance de trouver le crâne ou certains os?

Par ailleurs , est ce que les fangs volaient souvent les ossements des défunts après leur enterrement ? Je me souviens qu'une amie m'avait raconté qu'un soir , elle avait apperçu le frère d'une défunte et sa soeur avec des pelles entrain de creuser la tombe de leur soeur qui avait été inhumé quelques heures auparavant dans l'aprèm-midi .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mon'ye elane



Masculin Nombre de messages : 141
Localisation : Atlanta, USA
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Les fangs face à la mort   Dim 9 Sep - 18:33

Mbolo A medzam'otougou
Je crois cette assertion trouve son sens dans un cadre purement fetichiste
ce qui n'a absolument rein A voir avec la pratique pure du byere! Il n'est pas, non plus, exclu que des apprentis s'erigent en connaisseurs et aillent physiquement creuser la tombe d'un defunt, fut-il un parent ou non, pour s'approprier un crane ou un ossement. Mais l'histoire demontre qu'ils trouvent tjrs "malheur en chemin".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miéhdzâ
Admin


Masculin Nombre de messages : 1516
Localisation : Libreville
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Les fangs face à la mort   Lun 10 Sep - 11:56

Le prélèvement trditionnel des ossements ne necessitait nullement de profanation de tombe. A le question de savoir si en allant vérifier, on devait trouver un corps sans tête, je répondrais: on pouvait même ne pas trouver de corps du tout. En réalité, le corps était souvent subtilisé par un tour de passe-passe et d'illusionisme. Et déporté ailleurs pour des opérations en toute quiétude. Seuls quelques maîtres... maîtrisaient la pratique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abomo ngono
Admin


Féminin Nombre de messages : 1104
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: Les fangs face à la mort   Lun 10 Sep - 18:13

Eh...miéhdzâ, tu sembles bien t'y connaître hein! ça donne froid dans le dos! Je sais que cela se pratique aussi au cmr mais pour des motivations fétichistes comme le souligne mon y'e elane et parfois pour le commerce des ossements. Chez les bassa, on enterre les corps dans les chambres des défunts, paraît-il pour éviter la profanation. Et le cas échéant, après l'enterrement, on veille la tombe pendant 9 jours (je pense).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miéhdzâ
Admin


Masculin Nombre de messages : 1516
Localisation : Libreville
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Les fangs face à la mort   Mar 11 Sep - 12:13

abomo ngono a écrit:
Eh...miéhdzâ, tu sembles bien t'y connaître hein! ça donne froid dans le dos! Je sais que cela se pratique aussi au cmr mais pour des motivations fétichistes comme le souligne mon y'e elane et parfois pour le commerce des ossements. Chez les bassa, on enterre les corps dans les chambres des défunts, paraît-il pour éviter la profanation. Et le cas échéant, après l'enterrement, on veille la tombe pendant 9 jours (je pense).
Akah! Je suis fang! Et miédzala! Y'a que deux manières d'accéder aux secrets: avoir pratiqué la chose, ou être le confesseur du pratiquant. Ce qui fait de moi à coup sûr un pratiquant potentiel cyclops . Attention à vos os!Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mon'ye elane



Masculin Nombre de messages : 141
Localisation : Atlanta, USA
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Les fangs face à la mort   Mar 11 Sep - 15:52


AAAAKKIIIIIIEEE, A monedzang! La vraiment, tu me fais peur! Mes os, je vais les laisser Ou il sont actuellement c'est-a-dire caches aux USA affraid lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akama



Nombre de messages : 372
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Les fangs face à la mort   Mar 11 Sep - 19:40

miéhdzâ a écrit:
Le prélèvement trditionnel des ossements ne necessitait nullement de profanation de tombe. A le question de savoir si en allant vérifier, on devait trouver un corps sans tête, je répondrais: on pouvait même ne pas trouver de corps du tout. En réalité, le corps était souvent subtilisé par un tour de passe-passe et d'illusionisme. Et déporté ailleurs pour des opérations en toute quiétude. Seuls quelques maîtres... maîtrisaient la pratique.

Où gardait-on tous ses os étant donné que la tombe restait toujours intact?â Miéhdzâ

ä Abomo Ngono ce sont les basso qui déterrent les corps pour le commerce des os. Quand j'allais au champs avec ma grand-mère ( soeur de mon grand-père maternel à édéa), on trouvait régulièrement les habits accrochés sur les arbrissaux. Les costumes, les chaussettes, les chemises... et on racontait que ce sont les bevoui mimbim qui les jettent après avoir récupéré le corps. Un jour, on a trouvé le nkoura ( sac qu'on rempli le cacao) étalé au centre du champs. Ma grand-mère a demandé à celui qui lui avait vendu le terrain ce que c'était, ce dernier lui répond que c'est ici qu'ils se sont partagés les os. Mais comme ils déterrent même ceux qui ne sont pas leurs proches, certains ont trouvé mieux d' enterre r leurs morts dans leur maison. IL y'en a qui veillent sur les tombes des leurs. S'ils attrapent un nvoui mimbim, ils le tuent.
Le sujet fait peur, mais bon,nous devons savoir tout ce qui fait parti de notre culture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les fangs face à la mort   Aujourd'hui à 5:22

Revenir en haut Aller en bas
 
Les fangs face à la mort
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» La dernière souris face à la mort de sa dernière petite copine
» La vieillesse rapide du hamster et le chagrin face à sa mort
» A ma FIFI bien aimée qui a été frappée a mort.
» Les chats et la mort
» La dernière petite souris face à la mort de sa copine ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Be-fang@beti.com :: Culture et société Fang-
Sauter vers: