Forum Be-fang@beti.com

Mbemba soan Aba !!!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  RETOUR SUR LE SITERETOUR SUR LE SITE  

Partagez | 
 

 L\'origine des fang( Suite sans Fin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: L\'origine des fang( Suite sans Fin)   Mer 8 Juil - 12:26

Enfin, une réflexion qui s'adresse aux auteurs aimant bien jouer sur la fibre "caractéristiques physiques" (même si bcp sont morts et ont vécu à l'époque coloniale, je le dis quand même pcq ça m'énerve et que malheureusement encore chez nous, certains peuvent toujours être trompés par ça du style "ma fuln'é ntangan donc mene…" !!!!No )

Personnellement, si déjà je suis très critique envers notre histoire racontée par d'autres, je le suis dix fois plus quand derrière des écrits qui se veulent scientifiques je vois des choses sentant à 10 km à la ronde l'ethnicisation, ou pour faire plus clair, cette suspecte manie de certains à trouver de la noblesse dans des traits se rapportant à qui? Mitangan !!! Oui chez nous (comme dans d'autres peuples africains) des très clairs de peau, nez pointu et autres il y en a mais je ne pense pas me tromper en disant que souvent, quand ces aspects sont évoqués, c'est toujours avec des arrière-pensées du style : ils ont un lien avec les mitangan donc…Suspect de façon très subjective, un des camps réussit à se mettre en avant même en donnant l'impression d'être objectif, par son discours il lie l'existence de l'autre à la sienne, considérée comme postérieure… A ces auteurs et chercheurs-là ça suffit vraiment de nous prendre pour des neuneu… Et ça, même si certains peuvent le considérer comme anecdotique, ne l'est pas car ça nourrit et conforte une certaine forme d'esclavage psychologique. Ghe bia kobo nfang nfang beza ba yene fuln'e be za? Pour parler vrai, qui devrait à l'heure actuelle de nos connaissances se chercher une origine avec qui? Mot a so Africa !!! A l'heure actuelle il est prouvé que l'origine de l'homme est en Afrique, dont de grâce, si un peuple doit absolument vouloir se trouver des "cousins" pour justifier "sa noblesse" ce ne sont pas les Africains. Marre à la fin des écrits qui sous couvert de recherche scientifique sortent en catimini des idées tendant à prouver que tel peuple africain serait noble parce que lié à une lointaine origine blanche et vas-y sur les discours douteux sur les nez aquilins et autres. ça dessert l'objectivité !!!! Lol ça c'est juste mon coup de gueule !!!

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NYO



Nombre de messages : 111
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Re: L\'origine des fang( Suite sans Fin)   Mer 8 Juil - 16:05

Mbolo ani,

EVIVI a écrit:

Mone-dzang,
Je ne suis pas particulièrement contre la thèse égyptienne de l'origine des Fang. Je dis simplement que si elle devrait être validée, elle devrait s'appuyer d'abord, pas exclusivement, sur une histoire propre. Dans cet esprit les démarches qui se fondent sur nos récits, nos légendes, nos mythes, notre Mvet, nos mystères me parait plus adéquat.

Je suis d’accord, je pense qu’une telle démarche a le mérite de s’appuyer sur quelque chose de palpable. Mais, mon frère, prend le temps de lire l’article de Denis-Pierre de Pédrals, tu te rendras compte par toi-même que c’est bien la méthode qu’il applique : son article est composé de multiples citations de ce que les Fang disent eux-mêmes sur leurs origines.

EVIVI a écrit:

Deuxième exemple, celui de Mba Abessole. Il tente une déconstruction du récit "Odzambogha" en montrant que cet escale de la migration se trouve dans les montagnes algéro-marocaines Djebel Hoggar. Il montre aussi à partir du récit de Nane Ngoghe/Nkoghe que les Fang viendraient du Proche Orient.

Dans son livre « aux sources de la culture Fan » Paul Mba-Abessole désigne deux des auteurs dont les citations sont données ci-dessus, à savoir, Pierre-Denis de Pédrals et Avelot comme des auteurs ayant eu le mérite de donner sur l’origine des Fang des ‘Des témoignages objectifs et significatifs’ (« aux sources de la culture Fan, page 22).

EVIVI a écrit:

Pour moi, ceux comme Du Chaillu ou Balandier qui situent l'origine des Fang au Nord Kame Elone et ceux comme Trilles qui la situent en Egypte sans tenir compte de Notre Récit restent discutables sur la démarche.

Je n’ai pas lu Du Chaillu, je n’ai pas été convaincu par les écrits de Balandier (sur ce sujet), mais Trilles, je n’ai pas terminé de le lire, mais de ce que j’ai déjà parcouru, je peux d’ors et déjà te dire que c’est du lourd ! et je ne suis pas étonné de le voir citer par Mba-Abessole dans le même livre, à la page 23, comme étant lui aussi un auteur qui a donné sur l’origine des Fang « des témoignages objectifs et significatifs ».
Nous reviendrons sur Trilles.

Cordialement
[NYO]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NGUEMA MBA EVIVI



Masculin Nombre de messages : 68
Localisation : Grand KOMO (komo mondah, komo kango, komo océan, Noya, Cap
Date d'inscription : 15/05/2009

MessageSujet: Re: L\'origine des fang( Suite sans Fin)   Mer 8 Juil - 18:32

Je ne sais pas trop par quoi commencer. Minsili et Nyo apportent beaucoup d'arguments à la fois. A ma connaissance tous les auteurs (le peu que j'ai consulté) font remonter l'origine Beti-Fang en Egypte en dehors de Balandier pour qui les Fang Beti au nord Cameroun/sud Nigéria.
Je ne partage pas la thèse de Mba Abessole ou celle de Jean-Marie Aubame, encore moins celle de Grégoire Biyogo et celle bien antérieures des Avelot, Trilles et autres. Juste pour dire que ce n'est pas une faire de Ekang ou pas, Ntanga ou pas.
Il ne suffit pas de prendre les récits d'odzamboga ou de Yom ou du Mvet pour faire une preuve. Je dis simplement que j'accorde plus de crédit aux travaux qui en tiennent compte.
Déjà pour moi Odzamboga un lieu symbolique que géographique en témoigne les différentes versions qui mettent en œuvre les éléments du feu, de l'air, de l'eau et la terre. une herméneutique ou une sémiologie d'odzamboga nous aiderait à trouver ce lieu symbolique.
Je ne dis nom plus qu'il faut abandonner la thèse nubienne. Le problème est qu'elle devient performative dans les têtes.
Pour ce qui est de la douzième tribu, j'ai le malheur de n'avoir cru au baratin du christianisme (sorry pour le blasphème)
To Be continued ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NYO



Nombre de messages : 111
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Re: L\'origine des fang( Suite sans Fin)   Ven 10 Juil - 18:32

Mbolo ani,

Citation :


Il arrive fréquemment que, parmi nos Fang, on rencontre des individus au teint beaucoup plus clair, presque blanc, aux yeux bleus, à la chevelure et au poil se rapprochant du roux ou ayant des reflets roux, tranchant fortement sur les individus qui les entourent, sans qu’il y ait lieu évidemment de soupçonner un métissage quelconque, une pénétration européenne qui n’a pas encore eu lieu

Henri Trilles, Chez les Fang, page 19


Citation :

En arrivant chez les Fang, dit Richard Burton qui les a visités au-dessus du Gabon, je m’attendais à trouver une race à la peau noire, aux regards féroces, aux membres épais : je fus singulièrement étonné de voir des hommes bien faits, au teint relativement clair, à la physionomie tout à fait avenante. Les traits ne sont nullement ceux des nègres ; beaucoup d’entre eux, s’ils étaient tout à ait blancs, pourraient passer pour des Européens. Leur aspect, toutefois, est celui d’un peuple nouvellement sorti des forêts. Beaucoup liment leurs dents en pointe ; chez quelques femmes, les cheveux tombent au-dessous de la nuque et leur figure est douce.

Richard Burton, A day amongst the Fans, Anthropological Review.
Cité par Trilles, Chez les Fang ou quinze années de séjour au Congo-Français, page 14


http://fr.calameo.com/books/000061616a03be5a59d1a



Citation :


Cette zone, que l’on a crue longtemps absolument inhabitable à cause de l’extrême chaleur, est précisément, autant que nous pouvons en juger par ce que nous en connaissons, une des parties du continent où la race blanche africaine a conservé ses traits essentiels. Un peuple nomade qui de proche en proche s’est étendu à l’Ouest jusqu’au Golfe de Benin et aux approches du Gabon, les Fân, présente dans sa configuration les traits caractéristiques de la race caucasique : le teint clair, la chevelure longue et douce, le profil europèen.

Louis Vivien de Saint-Martin. Revue géographique, in « Le Tour du Monde, 1er semestre 1868, 2e colonne, p.420.




La conclusion de Louis Vivien de Saint-Martin est extrême, isolée, et fausse. Les Fang, vivants au milieu des autres peuples n’ont jamais affirmé être des blancs.

Minsili mi Ngoan Ewondo a écrit:


Enfin, une réflexion qui s'adresse aux auteurs aimant bien jouer sur la fibre "caractéristiques physiques" (même si bcp sont morts et ont vécu à l'époque coloniale, je le dis quand même pcq ça m'énerve et que malheureusement encore chez nous, certains peuvent toujours être trompés par ça du style "ma fuln'é ntangan donc mene…" !!!! )


Mbolo ma sœur,
Je pense comme toi, certains d’entre nous pourraient se laisser abuser par ce type d’informations brutes.

Pourquoi trouve-t-on, et en si grand nombre, des traces aussi évidentes de métissage chez ce peuple nègre installé au milieu des bantous ?

C’est la question que je me pose. Je pense que ceci prouve que ce peuple nègre vient d’un lieu cosmopolite où un tel brassage inter-racial a été possible.

La recherche de ce lieu est une autre histoire, mais force est de constater que l’Egypte (et les alentours) se présente comme un choix plausible.

Cordialement

[NYO]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: L\'origine des fang( Suite sans Fin)   Ven 10 Juil - 18:41

je dois dire que je partage les réserves d'EVIVI principalement sur "le pays d'origine des Fang" (Avelot) et "anthropométrie des Fang" (Dr. Lalouel). pour moi ces deux ouvrages sont des écrits pseudo-scientifiques. le charlatanisme n'est pas loin. Avelot enchaîne des séries de déductions gratuites sur ce qu'il croit comprendre de la langue en donnant à ses tâtonnements une valeur de démonstration : non monsieur, ça ne fonctionne pas comme-ça. il voudrait établir du solide et du définitif sur la base de suppositions : non mon ami, pas comme-ça. il la joue ethnologue à fond la caisse, avec toute la prétention et l'ignorance qui vont avec. son bricolage pèche par trop de raccourcis. il ne démontre pas grand chose. il induit, il imagine et il avance : non monsieur.

avec le quidam Laouel on n'est pas loin de la classification des races. pour moi ce type est un sinistre personnage qui n'a pas compris grand chose. la première chose qu'il n'a pas comprise c'est la chronologie, l'enchaînement temporel des événements. les Fang sont arrivés les derniers et ont trouvé les autres, certes. mais ces autres aussi sont arrivés à un moment donné. le peuplement de la forêt équatoriale s'est fait par mouvements successifs très étalés dans le temps. les vrais autochtones sont les bibya'a, bekué, "pygmées". tous les autres sont arrivés chez ces autochtones en provenance du haut, du Nord, d'Oku, d'Akué. tous. les traits physiques pour parler d'eux des Myene, Bapunu, Bakota et les autres se sont aussi modifiés au contact des autochtones longtemps avant notre arrivée dans les parages. le type soudanais, ou nilotique des Fang (expression curieuse d'ailleurs puisqu'il est dit que nos ancêtres avaient clair le temps alors que le nilotique-soudanais est noir charbon ?! s'agirait-il de la taille élancée ? les natifs de la Vallée du Nil n'étaient pas de type élancé, au contraire ils étaient de taille très moyenne. bref...).

ensuite notre bonhomme n'a pas saisi l'importance de l'histoire d'un peuple. ce teint clair si singulier vient d'où ? de métissages dans la Mésopotamie avec des nations non mélanodermes ? nous savons que les kemites du royaume pharaonique qui se sont exilés à Canaan ont subi un fort métissage qui a parfois altéré le caractère originel. nous savons aussi aussi que ce métissage avait commencé en Egypte ancienne même dans la capitale du roi Akhenaton, roi qui avait installé des peuples étrangers dans sa ville, chose qui avait beaucoup inquiété le reste du pays. l'exil de ces "renegats" dont il n'est pas impossible que nous ayons fait partie en aurait été une conséquence directe. alors le teint clair vu sous cet angle serait un accident historique, une série de métissages d'un peuple mélanoderme.

ensuite le fort taux d'albinisme (Lalouel décrit parfois des albinos sans comprendre le phénomène "yeux gris clair, bleus", etc.) chez nous pourrait-il être responsable de cette pigmentation ? les Fang en arrivant dans la forêt équatoriale comptaient-ils une population importante d'albinos ? autant de pistes non explorées par lui.

mon propos est simplement de dire que de nombreuses données essentielles négligées par Lalouel rentrent pourant en compte, ce qui fausse déjà ses travaux. en + cette pigmentation claire des Ekang d'antan a presque totalement disparu (heureusement) avec le contact d'autres peuples. si les peuples qui nous ont dévancé dans notre oekoumène actuel ont connu la Mésopotamie dans leur migration, alors le métissage qu'ils ont subi s'est lui aussi estompé au contact des autochtones, des "pygmées".

ceci pour dire que la prétendue spécificité ou marque distinctive des Fang liée à leur couleur de peau est un argument dangereux qui peut nous jouer des tours. l'Afrique s'est d'abord peuplée par le haut, les Grands lacs, le Sahara (qui fut autrefois verdoyant), la Vallée du Nil. les Africains sont descendus vers le centre et le sud bien + tard. à l'instar des Fang, tous les peuples cités dans ces ouvrages viennent du Nord, forcément et fatalement. les Fang sont juste les petits derniers arrivés, lol.

"l'origine des Fang" de De Pedrals a au moins le mérite de laisser s'exprimer des Fang. et là aussi je découvre que dans les écrits de missionaires le nom générique initial de toute l'entité Ekang aurait été "Ndjouna" ?! curieux, surtout que l'ancien cite un livre publié par la mission comme source. aucun des anciens ne corrobore et n'affirme avoir entendu parler de ce nom. ce nom ressemble à une généralisation sur la base de la formule "ma djo na", "ma dzo na", "ma zo na", "me na", ma na". ça m'a fait penser aux Ekang qu'on appelle "madjona" à Kamelone, où ces "Makina" (ma ki na <=> ma djo na, ma dzo na) au Gabon.


farao


Dernière édition par Evindi Mot le Ven 10 Juil - 19:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: L\'origine des fang( Suite sans Fin)   Ven 10 Juil - 18:54

NYO, tu dis beaucoup de très bonnes choses, akiba. dans mon post précédent j'ai proposé la Mésopotamie et surtout Canaan comme second lieu de ce brassage inter-racial. ce metissage pouvait déjà avoir eu lieu à un emoindre échelle au temps du roi "universaliste" Akhenaton. des nobles africains du pays épousaient des princesses étrangères leucodermes. des populations leucodermes étaient installées dans la ville. la capitale du pays en ce temps-là présentait une population métissée. seul le clergé, la haute prêtrise restait authentiquement kamite. une langue nouvelle, une sorte de créole s'était développé. la tradition millénaire portée par la langue (!) courait le risque de se perdre ce qui provoqua une réaction énergique, une expulsion et peut-être même l'assassinat du roi "traître".

merci de tirer la sonnette d'alarme sur la conclusion de L.V de Saint-Martin, preuve s'il en est que les écrits de scientifiques de l'ethnologie européenne portent un caractère européocentriste très marqué. l'Africain "bien fait" sera celui qui pour un Européen présente des caractéristiques qu'il pense retrouver chez lui-même. voilà aussi le sens du bémol apporté par EVIVI je pense.



farao


Dernière édition par Evindi Mot le Ven 10 Juil - 19:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
NYO



Nombre de messages : 111
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Re: L\'origine des fang( Suite sans Fin)   Ven 10 Juil - 19:02

Evindi Mot a écrit:
NYO, tu dis beaucoup de très bonnes choses, akiba. dans mon post précédent j'ai proposé la Mésopotamie et surtout Canaan comme second lieu lieu de ce brassage inter-racial. ce metissage pouvait déjà avoir eu lieu au temps du roi "universaliste" Akhenaton. des nobles africains du pays princesses étrangères étrangères leucodermes. des populations leucodermes étaient installées dans la ville. une langue nouvelle, une sorte créole s'était développée. l'antique langue, la tradition millénaire courait le risque de se perdre ce qui provoqua une réaction énergique, une expulsion et peut-être même l'assassinat du roi "traître".

merci de tirer la sonnette d'alarme sur la conclusion de L.V de Saint-Martin, preuve s'il en est que les écrits de scientifiques de l'ethnologie européenne portent un caractère européocentriste très marqué. l'Africain "bien fait" sera celui qui pour un Européen présente des caractéristiques qu'il pense retrouver chez lui-même. voilà aussi le sens du bémol apporté par EVIVI je pense.

Mbolo mone-dzang,
Quand je vois avec quelle facilité tu démontes des écrits qui nous sont présentés avec le plus grand sérieux y compris par des frères comme étant des écrits de références ...J'en suis pantois.
Ton analyse est très percutante. Bravo, Fang osu.
Cordialement
[NYO]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: L\'origine des fang( Suite sans Fin)   Ven 10 Juil - 19:39

je cite un contemprain, un modjang de ce forum, lol : "bia kam ye betara, betara ba kam ye bia".

oh, ne sois pas modeste modjang NYO. tous les Ekang du forum élèvent le débat et apportent énormément à la famille. à ce propos, modjang Essonne a djang ya vé ? ndzié'nnam'abé pour sa part sera de retour très bientôt. nous sommes de tout coeur avec lui.


farao


Dernière édition par Evindi Mot le Ven 10 Juil - 21:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
NGUEMA MBA EVIVI



Masculin Nombre de messages : 68
Localisation : Grand KOMO (komo mondah, komo kango, komo océan, Noya, Cap
Date d'inscription : 15/05/2009

MessageSujet: Re: L\'origine des fang( Suite sans Fin)   Ven 10 Juil - 19:42

Juste dire à Evindi que tu es un homme, "ONE FAM".
Je me méfie beaucoup des valorisent les Ekang sur la base de la comparaison ou ressemblance avec les colons, seuls critères de dignité humaine, en déshumanisant les autres peuples africains. Tous les peuples africains se valent. Ma naïve suspicion sur les écrits ethnographiques qui visaient à classer et hiérarchiser les peuples me rendent toujours prudents. Et venir d'Egypte était avancer pour valoriser des peuples au détriment d'autres: ce avec quoi je ne suis pas d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: L\'origine des fang( Suite sans Fin)   Sam 11 Juil - 1:19

NYO a écrit:
Mbolo ani,

Mbolo ma sœur,
Je pense comme toi, certains d’entre nous pourraient se laisser abuser par ce type d’informations brutes.

Pourquoi trouve-t-on, et en si grand nombre, des traces aussi évidentes de métissage chez ce peuple nègre installé au milieu des bantous ?

C’est la question que je me pose. Je pense que ceci prouve que ce peuple nègre vient d’un lieu cosmopolite où un tel brassage inter-racial a été possible.

La recherche de ce lieu est une autre histoire, mais force est de constater que l’Egypte (et les alentours) se présente comme un choix plausible.

Cordialement

[NYO]


A NYO, contente de voir que tu m'as comprise sunny
Pour ta question sur les traces de métissage, je suis tentée de dire que cela n'est pas l'apanage des Fang-Beti. Oui au pays et en général en Afrique centrale dans une même famille tu trouves une noire de noire à côté d'une claire de claire, des nez pointus, retroussés, épatés... mais au Cameroun par exemple, des hyper clairs se retrouvent autant chez les Bamis, peuples des grassfieds anglophones, les Bassa... Et que dire des Noirs noirs avec des nez hyper pointus? En un mot, le fait d'avoir des traits du style nez pointu et autre suppose-t-il nécessairement métissage avec un peuple non-noir? Tout comme le fait d'avoir un teint hyper clair suppose-t-il nécessairement métissage avec un peuple non-noir? Et que dire des Noirs pas albinos, mais hyper clairs mebog mezing alod ntangan, mais avec un nez épaté, lèvres pulpeuses… bref ces traits "nègres" que certains auteurs évoquent? ... C'est juste une réflexion, mais, qui dit que le Noir en tant que Etre serait né avec un type unique (le fameux type "nègre"?) Pourquoi dès qu'un Noir a des traits supposés "pas nègres" on doit en conclure qu'il s'est métissé avec des non-noirs? Qui a même commencé avec cette histoire de traits nègres, pas nègres...

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: L\'origine des fang( Suite sans Fin)   Sam 11 Juil - 1:25

Evindi Mot a écrit:


ensuite notre bonhomme n'a pas saisi l'importance de l'histoire d'un peuple. ce teint clair si singulier vient d'où ? de métissages dans la Mésopotamie avec des nations non mélanodermes ? nous savons que les kemites du royaume pharaonique qui se sont exilés à Canaan ont subi un fort métissage qui a parfois altéré le caractère originel. nous savons aussi aussi que ce métissage avait commencé en Egypte ancienne même dans la capitale du roi Akhenaton, roi qui avait installé des peuples étrangers dans sa ville, chose qui avait beaucoup inquiété le reste du pays. l'exil de ces "renegats" dont il n'est pas impossible que nous ayons fait partie en aurait été une conséquence directe. alors le teint clair vu sous cet angle serait un accident historique, une série de métissages d'un peuple mélanoderme.

farao

Existe-t-il des études ou ouvrages sur le NSUT originel? Est-il possible (vu la complexité des teintes chez les Bivindi, une de leur beauté et richesse selon moi) que même au départ cette palette extraordinaire ait déjà existé? Pourquoi le fait d'un NSUT evele ekop doit être considéré exclusivement comme source de métissage? A Evindi Mot dans certains milang mi mvett n'évoque-ton pas des gens avec Evele Ekop? Dis donc !!!

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: L\'origine des fang( Suite sans Fin)   Sam 11 Juil - 1:30

@Evindi mongo Bulu, wa dzo ya? Donc tu m'apprends que ceux que tes frères célèbres ont tendance à faire aujourd'hui a commencé longtime longtime? Hum l'herbe est toujours plus verte ailleurs lol ! Laughing Laughing Laughing

Evindi Mot a écrit:
ce metissage pouvait déjà avoir eu lieu à un emoindre échelle au temps du roi "universaliste" Akhenaton. des nobles africains du pays épousaient des princesses étrangères leucodermes.

Evindi Mot a écrit:
merci de tirer la sonnette d'alarme sur la conclusion de L.V de Saint-Martin, preuve s'il en est que les écrits de scientifiques de l'ethnologie européenne portent un caractère européocentriste très marqué. l'Africain "bien fait" sera celui qui pour un Européen présente des caractéristiques qu'il pense retrouver chez lui-même. voilà aussi le sens du bémol apporté par EVIVI je pense.

ma dzo wa na !!!

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: L\'origine des fang( Suite sans Fin)   Sam 11 Juil - 1:34

NYO a écrit:
Evindi Mot a écrit:
Mbolo mone-dzang,
Quand je vois avec quelle facilité tu démontes des écrits qui nous sont présentés avec le plus grand sérieux y compris par des frères comme étant des écrits de références ...J'en suis pantois.
Ton analyse est très percutante. Bravo, Fang osu.
Cordialement
[NYO]

wa bele a NYO. ça serait encore mieux (et je cuisinerai spécialement pour lui ma spécialité d'Ongola, le fiang owondo ) quand mone ndom Bulu wama nous donneras ses reférences livres, auteurs, sites... tout et même les biyeyem, ma yanga a Farao

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA


Dernière édition par Minsili mi Ngoan Ewondo le Sam 11 Juil - 2:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: L\'origine des fang( Suite sans Fin)   Sam 11 Juil - 1:44

EVIVI a écrit:
Juste dire à Evindi que tu es un homme, "ONE FAM".
Je me méfie beaucoup des valorisent les Ekang sur la base de la comparaison ou ressemblance avec les colons, seuls critères de dignité humaine, en déshumanisant les autres peuples africains. Tous les peuples africains se valent. Ma naïve suspicion sur les écrits ethnographiques qui visaient à classer et hiérarchiser les peuples me rendent toujours prudents. Et venir d'Egypte était avancer pour valoriser des peuples au détriment d'autres: ce avec quoi je ne suis pas d'accord.
Akah a Nguema donc on dit la même chose depuis depuis là sunny Je pense que tous sur ce point précis sommes sur la même longueur d'onde, l'origine Egypto/nubienne présumée des Fang ne doit pas être une occasion de se croire à part par rapport aux autres et de toute façon nous ne sommes pas les seuls à venir d'Okü. Lol adzo peuple élu asiki a be bia (mafiri nala silent ) et cette histoire de traits fins, aquilins et toutime, moi ça me fait bondir car derrière oh là là la boîte de pandore et suspectes intentions derrières Si pour certains venir d'Egypte étaient faits dans la raison que tu évoques (diviser pour mieux régner), à nous la génération plus informée de déjouer ces fausses manoeuvres, mais au passage ne réfutons pas des thèses si en ce qui concerne l'Egypte, on a plus de preuves pour que contre, et moi, bon pas autant lu que vous, j'ai mes reflexions perso tenant compte de l'origine de l'Homme et ausi mon C.A.D sunny


_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA


Dernière édition par Minsili mi Ngoan Ewondo le Sam 11 Juil - 2:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: L\'origine des fang( Suite sans Fin)   Sam 11 Juil - 2:03

Quand je lie ça, bebela Zamba !!!

Citation :
En arrivant chez les Fang, dit Richard Burton qui les a visités au-dessus du Gabon, je m’attendais à trouver une race à la peau noire, aux regards féroces, aux membres épais : je fus singulièrement étonné de voir des hommes bien faits, au teint relativement clair, à la physionomie tout à fait avenante. Les traits ne sont nullement ceux des nègres ; beaucoup d’entre eux, s’ils étaient tout à ait blancs, pourraient passer pour des Européens. Leur aspect, toutefois, est celui d’un peuple nouvellement sorti des forêts. Beaucoup liment leurs dents en pointe ; chez quelques femmes, les cheveux tombent au-dessous de la nuque et leur figure est douce.

Richard Burton, A day amongst the Fans, Anthropological Review.

Cité par Trilles, Chez les Fang ou quinze années de séjour au Congo-Français, page 14


http://fr.calameo.com/books/000061616a03be5a59d1a


C'est vraiment dommage de dévaloriser des écrits qui se veulent scientifiques avec ce genre de discours racial subliminal. Kié !!! Donc NSUT MOT = regards féroces, membres épaix et oh surprise, hommes biens faits = teint relativement clair = physionomie avenante = étonnement de voir des traits nullement nègres chez des … nègres…

Sachant que notre lavage de cerveau a puisé et puise sa source dans ce genre de message (ouverts avant, plus subliminaux aujourd'hui), comment ne pas insister encore et encore sur ce genre d'arnaque intellectuelle à laquelle beaucoup d'entre-nous sont susceptibles et mêmes prêts volontairement à tomber, dans leur désir de se dire qu'ils SONT. Suspect A EVIVI wa bele, méfions-nous des assertions sur les caractéristiques physiques de tel ou tel groupe africain car en général c'est toujours fait dans une optique eurocentriste.

Comme Evindi Mot, je redirai que l'affaire d'Egypte ou Okü n'est pas que l'affaire des Fang-Beti. Pour continuer dans mes réflexions, pour moi l'équation est simple : l'histoire et science dit que l'Homme est né a Afirikara. Asu dama mot té a ga be NSUT. Donc, mi nsut misë mia sô Okü. Au Cameroun par exemple, on cite les Beti, Bamis, un peuple de la région anglophone dont j'ignore le nom, les Bassa... Conclusion, la migration vers nos zones actuelles s'est faite en vagues successives et concerne les MI NSUT, pas que les Fang.

Donc a EVIVI, si c'est la raison qui suscite tes réserves, que celui (Fang ou pas Fang) qui penserait que seuls les Fang viendraient du pays des pharaons aillent boire un verre de matango... Bien entendu, étant sur Monefang, on parlera plus des thèses de l'expérience fang de la chose, (logique !) mais cela ne sous-entend pas que ça nous met "à part". A part de quoi et de qui? NSUT osë one dzam dzo n'adzo té d'a bebe gnè. Avis perso (et subjectif), si un peuple devait parler de prééminence de qq chose, moi je voterai sans discuter asu betara e benana BEKUE, un peuple que je respecte bcp malgré ceux qu'ils subissent. farao

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: L\'origine des fang( Suite sans Fin)   Sam 11 Juil - 15:51

Minsili mi Ngoan Ewondo a écrit:
Pourquoi le fait d'un NSUT evele ekop doit être considéré exclusivement comme source de métissage? A Evindi Mot dans certains milang mi mvett n'évoque-ton pas des gens avec Evele Ekop? Dis donc !!!

ma wok wo a Minsili, ma djo ve na, dans notre cas il y a eu des métissages. Canaan qui est une de nos étapes était un melting-pot racial.

oui, Akhenaton avait organisé les mélanges raciaux dans sa capitale. peut-être que tu as raison, cette manie de l'inter-racialité est un caractère acquis depuis ce temps-là, jusqu'à Canaan, lol.

la richesse des nuances de teint observés chez les binsut tels que tu les établis de manière si extraordinaire doit nous rendre prudents sur les classifications ethnologiques. par contre, les témoignanges donnent à penser que les Ekang dans l'ensemble avaient le teint clair. c'était une caractéristique générale dit-on. mais notre histoire peut tout à fait expliquer cette coloration.


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: L\'origine des fang( Suite sans Fin)   Sam 11 Juil - 23:30

Désolée je ne suis pas convaincue car j'attends toujours des réponses à ces questions :
- existe-til des témoignages sur la physionomie du NSUT "originel" qui nous ferait dire que celui-ci ne pouvait être que noir charbon avec des traits comme disent certains "nègres"?
- les fameux traits comme disent certains "nobles" à savoir nsoang dzoé et le reste sont-ils l'apanage de la race blanche, et donc, tout NSUT avec ces traits ne peut être qu'issu d'un métissage?
Donc a Evindi Mot l'affaire de cannan multiracial qui expliquerait notre palette de couleur, dzu ma, je n'adhère pas comme seule explication de la chose. E Dame nature dans tout ça? Pourquoi teint clair devrait nécessairement signifier métissage?scratch

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: L\'origine des fang( Suite sans Fin)   Sam 11 Juil - 23:43

Evindi Mot a écrit:
ma wok wo a Minsili, ma djo ve na, dans notre cas il y a eu des métissages. Canaan qui est une de nos étapes était un melting-pot racial.

Donc le Noir "originel" (si je peux l'appeler ainsi) ne pouvait être que quelqu'un avec un physique uniforme? Pas possible que dès le départ il y ait déjà eu des palettes/nuances de couleur au sein du Nsut, des particularités physiques au sein d'un même peuple? Pourquoi vouloir absolument tout expliquer par un métissage comme s'il fut et est l'alpha et l'omega des différences physiques? Je ne dis pas qu'il n'y a pas eu métissage (l'histoire en est remplie) mais je reste sceptique sur l'idée que la palette des couleurs des Noirs ou le présumé teint clair du Fang ancien ne peut s'expliquer que par un métissage orchestré comme tu dis par A.? Ou alors je comprends mal dans ce cas, akiba si tu veux bien me réexpliquer.

Evindi Mot a écrit:
oui, Akhenaton avait organisé les mélanges raciaux dans sa capitale. peut-être que tu as raison, cette manie de l'inter-racialité est un caractère acquis depuis ce temps-là, jusqu'à Canaan, lol.

Avait organisé? Donc c'était d'après ce que tu dis une oeuvre pensée, planifiée, et dans quel but? Et la sortie sur la manie de l'interracialité comme caractère acquis sincèrement ça me laisse dubitative mais bon, je sais que chez nous certains éprouvent une sorte de fierté universaliste en évoquant exogamie et autres mariages multiraciaux. Je ne suis pas absolument pas contre les unions multiraciales (lol ! je serai très mal placée d'ailleurs !) quant ça vient naturellement, mais si d'un côté certains vendent ça comme signe d'universalisme, et d'un autre, d'"autres y voient le signe de leur supposé ouverture d'esprit, ben vraiment !!!silent

Evindi Mot a écrit:
la richesse des nuances de teint observés chez les binsut tels que tu les établis de manière si extraordinaire doit nous rendre prudents sur les classifications ethnologiques.

De même selon moi que penser expliquer les différences morphologiques au sein des Fang essentiellement par un métissage noirs-non noirs . A-t-on idée ou preuves du physique et teint uniforme du fang/nsut d'antan?

Evindi Mot a écrit:
par contre, les témoignanges donnent à penser que les Ekang dans l'ensemble avaient le teint clair. c'était une caractéristique générale dit-on. mais notre histoire peut tout à fait expliquer cette coloration.

Donnent à penser ou disent et démontrent? Je reconnais à nouveau qu'en matière d'écrits, je ne suis pas aussi calée que certains, mais ces témoignages qui présenteraient un peuple Ekang en majorité clair de peau sont? Mikana? Mvett? Ecrits? Chants? qui présentent des Fang dans l'ensemble evele ekop? Bref, comme dit plus haut et dans ma vie j'essaye aussi de l'appliquer, rien ne me plaît autant que de voir toutes ces spécifités, palettes de couleur, formes... des minsut et autant que possible, essayer de valoriser chacune sans chercher à savoir si l'Ekang du temps des pharaons était evele, nsut, nnanga ou autre. Si nous sommes honnêtes avec nous-mêmes, bien malin celui qui me dira qu'il ne voit pas les messages subliminaux derrière ces histoires d'evele ékop amu métissage. oui, c'est vrai, mais rien ne prouve qu'au départ azanzang bivindi, osusua adzo be metissage, evele, nsut... il y avait déjà tout ça. Donc (pour en revenir à mes chars auteurs eurocentristes lol !), l'affaire de traits "nègres" et "traits fins sous-entendus se rapprochant du caucasien" hum !!! What a Face

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: L\'origine des fang( Suite sans Fin)   Dim 12 Juil - 15:46

beaucoup à la fois chez Minsili. je répondrai au mieux, pas forcément dans l'ordre.

A/ oui, Akhenaton avait planifié et organisé une capitale cosmopolite. du poit de vue historique, c'est un fait. ce roi avait ouvert la porte de sa capitale à des nations étrangères. toutes les sources historiques le constatent.

dans quel but ? à la limite il faudrait aller le lui demander, lol. cependant, le but de son projet est une chose. la réalité observable de ce projet en est une autre. néanmoins des éléments de réponse existent à cette ?ion. la religion "universaliste" de "Aton" ("le point" en Ekang), "seigneur de tous les peuples", "qui différencie leurs couleurs" (extraits du "Grand Hymne à Aton") explique cette politique. Akhenanton opère une rupture avec la religion ancestrale dans ce sens que le champ d'application du Divin n'est + exclusivement national mais international. la Lumière Divine ne rayonne + exclusivement pour "le Double-Pays" (Tawy, Taouy), "le Pays bien-aimé" (Ta-Mery) mais pour tous les peuples. en application cette vision, ça donne une capitale cosmopolite peuplée de nationaux et d'étrangers.

des raisons de pure stratégie politique ont pu être à l'origine de cette démarche. le reste du pays ne voulant adhérer à sa réforme religieuse jugée iconoclaste (abandon de l'antique tradition) et surtout économiquement ruineuse pour le royaume (centralisation excessive des affaires du royaume dans la capitale au prix de l'asphyxie du reste du pays), Akhenaton a pu penser à rechercher des alliés chez des vassaux étrangers, se sachant en minorité chez lui.
voilà pour Akhenaton.

B/ pour la coloration des Ekang anciens il existe à ma connaissance deux sources :

- le témoignage des grand-parents qui parlent de leurs anciens comme de personnes souvent au teint très clair (ça je l'ai entendu moi-même. on m'a cité des noms de grand-parents dans ma famille. j'ai aussi vu des grand-mères et des grand-pères hyper clairs avec des veines vertes. "betate be nga be nalé" m'a-ton dit).

- le témoignage d'observateus européens qui parlent de ce peuple au teint très clair. des liens ont été postés sur ce forum qui présentent ce types de témoignages.
voilà le peu que je sais de la ?ion.

maintenant si tu veux des explications, je ne peux que poser des hypothèses logiques. le métissage à Canaan peut fournir une explication. peut-être existe-t-il d'autres raisons ce phénomène ? le fort taux d'albinisme pourrait peut-être expliquer cette prédominance de pigmentation claire. c'est possible. je ne peux le jurer à défaut d'éléments sur la ,ion. comme toi et les autres, je me ?ionne, je cherche les réponses.

C/ des documents sur la pigmentation du "Nsut Originel" ? scientifiquement il a été démontré que l'apparition de mot binam s'est faite sous une latitude (qui nécessitait que son épiderme soit fortement pourvu en mélanine, substance chimique responsable de notre coloration. si l'être humain n'était pas muni de ce puissant "vaccin solaire" il n'aurait pas pu supporter la température ambiante, les puissants UV du soleil. la science sait donc qu'il était chimiquent noir foncé, très noir pour vivre dans son environnement. il ne pouvait scientifiquement pas être très clair de teint et apparaître sur la terre. la mélanine à profusion était une condition sine qua non pour que cet organisme se développe dans son milieu. exit donc le "Nsut Originel" evele ekop : incongruité scientifique.
voilà les données qui existent.

D/ la nuance des couleurs a été expliqué par Cheikh Anta Diop par l'éloignement de l'équateur. plus le Noir s'éloigne de l'équateur plus la concentration en mélanine de son épiderme diminue, n'étant plus nécessaire dans ces proportions.

une défiance en mélanine peut aussi être à l'origine des nuances de couleurs chez le Nsut. le "nangaïsme", l'albinisme est une telle déficience en mélanine qui non seulement altère mais modifie radicalement la pigmentation du Nsut mélanoderme.

d'autres explications qui ne font pas intervenir le métissage existent sans doute. la nuance de coloration,je suis d'accord avec toi, ne provient pas systématiquement d'un métissage. ce que je sais aussi, c'est que pour le cas des Ekang, il y a effectivement eu une fort métissage. je suis désolé mais ça compte aussi, on ne peut pas ignorer ce facteur, hihihi

je te rejoins sur les dangers de la classification : les Nsut présentent une immense variété de traits physiques : nez longs, nez épatés, silhouettes fines, silhouettes massives, grandes tailles, tailles moyennes, petites tailles, cheveux crépus, cheveux lisses, etc. le Nsut n'est pas uniforme. les ethnologues n'ont rien pigé.

j'ai dit à Minsili le peu que je sais. nous poursuivons notre quête, lol.



farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: L\'origine des fang( Suite sans Fin)   Mar 11 Aoû - 14:21

Interessant !

Citation :
Fouilles archéologiques : Sa'a donne des fourneaux

Des chercheurs ont découvert un ancien site de production de fer dans cette localité.

Richard Lema Zogo est formel. Celui qui se fait appeler maréchal dans la zone maréchal a 70 ans et est lui-même petit-fils de Zogo Koune Ngono, chef supérieur des Manguisa, groupe ethnique originaire de Sa'a, reconnaît avoir vu, lorsqu'il était plus jeune des vestiges de réduction de fer, notamment des scories en abondance dans la zone de la paroisse Epc Philadelphia. Il ne reconnait cependant pas avoir vu des restes de bas fourneaux dont la mise au jour n'a été possible que grâce à l'érosion qui a dégagé environ 40 cm de sol à la surface.

Selon des informations qui nous sont en effet parvenues, une équipe de chercheurs de la Section Archéologie et Gestion du Patrimoine de la Faculté des Arts Lettres et Sciences et Humaines de l'Université de Yaoundé I, conduite par le Dr. Martin Elouga, archéologue, vient de mettre au jour un atelier ancien de production du fer dans la ville de Sa'a, localité située environ à 70 km de la capitale camerounaise. Ce site qui a été découvert, selon nos sources, en face de la paroisse Epc Philadelphia au quartier Elig-Zogo comprend comme vestige archéologiques les restes de bas-fourneaux, des fragments de tuyères et de nombreuses scories.

Le rapport des experts souligne que "l'importance du site tient premièrement, à sa nature, car il s'agit d'un atelier constitué de cinq fourneaux altérés, ce qui en fait un site unique au Cameroun. Deuxièmement, des indices laissent penser que le site est très ancien de par son association avec d'autres matériaux, dont les tessons de poterie et une hache en pierre polie". Selon le Dr. Martin Elouga, le responsable de cette équipe d'archéologue ayant fait cette découverte, les analyses radiocarbones et métallographiques attendues dans les tous prochains jours, pourraient faire de l'atelier d'Elig-Zogo un site majeur dans l'histoire ancienne du Cameroun et de l'Afrique centrale. D'autant plus que d'autres sites découverts dans le Cameroun méridional, ont permis d'obtenir des dates très anciennes dont certaines remontent au premier millénaire avant Jésus-Christ.

Le site d'Oliga situé dans les collines du Mont- Febe (parcours Vita) et fouillé par le Pr. Joseph-Marie Essomba rentre dans cette catégorie.
De l'avis des membres de cette équipe que conduit le Dr. Martin Elouga, les recherches archéologiques vont se poursuivre sur toute l'étendue du territoire national grâce à la nouvelle dynamique impulsée par les responsables de l'Université de Yaoundé I à travers la quelle la structuration des enseignements théoriques et pratiques se renforcent. Pour le maire de Sa'a, Mbena Mengue, qui a été cité dans le document parvenu à notre rédaction, la découverte de cet important site archéologique pourra attirer de touristes et chercheurs dans la ville, contribuant à générer de nouvelles ressources financières pour la mairie qui envisage de prendre des dispositions pour la restauration et préservation du site et des restes de fourneaux encore en place.

Dorine Ekwè

http://www.quotidienmutations.info/aout/1249973435.php

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: L\'origine des fang( Suite sans Fin)   Mar 11 Aoû - 20:45

très intéressant. pas de datation approchée jusqu'ici ? la date est fondamentale. akiba a "Mi(n)ssiles", lol

farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
EVIVI NGUEMA MBA



Masculin Nombre de messages : 122
Date d'inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: L\'origine des fang( Suite sans Fin)   Dim 6 Sep - 9:29

http://books.google.fr/books?id=OJmQiQnjWgkC&pg=PA123&lpg=PA123&dq=ndombet+et+le+mvet&source=bl&ots=D0lraIKWUZ&sig=L7TCPc1lZbYoiCpgr-Tl-Q6qOcs&hl=fr&ei=31WjSuKFJJuZjAfLy8GICg&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=1#v=onepage&q=&f=false
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: L\'origine des fang( Suite sans Fin)   Dim 6 Sep - 19:36

akiba

farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
TÄRE EVIVI NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 511
Age : 56
Localisation : Province de l'Estuaire GABON
Date d'inscription : 23/12/2007

MessageSujet: Re: L\'origine des fang( Suite sans Fin)   Mer 17 Fév - 11:10

farao farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L\'origine des fang( Suite sans Fin)   Aujourd'hui à 23:43

Revenir en haut Aller en bas
 
L\'origine des fang( Suite sans Fin)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
 Sujets similaires
-
» Femelle qui pond, couve et repond de suite sans aucune éclosion
» faire des yaourts chèvre sans ferments d'origine bovine
» Sans bras ni jambes, Philippe Croizon réussit son rêve
» Prises cara sur attelage d'origine Skoda
» 10 chiots "golden retriever" à "animal sans logis"!!saisie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Be-fang@beti.com :: Histoire des Fang-
Sauter vers: