Forum Be-fang@beti.com

Mbemba soan Aba !!!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  RETOUR SUR LE SITERETOUR SUR LE SITE  

Partagez | 
 

 Fang - Beti - Pahouin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: Fang - Beti - Pahouin   Mer 21 Mai - 0:32

yves biyo'o a écrit:
moadzang MFOULOU !! ça fait plaisir de te lire
QUEL ERUDIT!!!!!!!!!!!!!

A Yve, j'ai vu que tu étais en ligne. Mais tu sais, moi contrairement à beaucoup j'ai été très au contact avec le village. Le peu que je peux restituer ici peut effectivement paraitre être un grand savoir pour des frères plus jeunes qui, malheureusement, n'ont plus la chance de côtoyer de vrais anciens qui sont dépositaires de ces connaissance là. Mais moi-même je suis en quête de savoir Fang. Et je souhaite qu'il y ait un jour des gens qui ont des choses à nous faire découvrir dans le forum.

Passe une bonne soirée mon frère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akono



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Fang - Beti - Pahouin   Dim 14 Sep - 23:15

[quote="Essonne Mfoulou-Ze"][quote="Minsili mi Ngoan Ewondo"]A [b]

Tu parles de NTI, il est possible que cette explication ait pu t'être donnée. Cela s'explique 'une part par le fait qu'il y a un amalgame entre, d'une part la notion de NTI qui est un import ou encore un anglicisme qui provient de MONTY (il faut que je vérifie l'écriture de mot) et qui désigne chez les anglishes une sorte de seigneur ou quelque chose dans le genre chef ou encore apparatchik... qui pouvait assujettir et aligner un bout de territoire placé sous son contrôle par un souverain. Et d'autre part la notion de NTSI qui, chez les Fang désigne le territoire. La tendance qui place l'origine de BETI dans le terme NTI proviendrait en fait de ce qu'une autre explication pour le groupe verbal "Bone be Tsira" (j'en profite pour rectifier ce terme que j'ai malencontreusement écrit "E bone Tsira" dans ma première explication) préfère la formulation "Bone be Ntsi". Tu conviendras avec moi que, dans ton village, pour désigner les villageois, c'est à dire les habitants de ton village, on dit certainement encore aujourd'hui: "Bone ou encore Bongo be nlâm". C'est le même principe au niveau territorial pour désigner le groupe qui l'occupe et qu'on peut assimiler à la notion de NATION FANG. Je disais d'ailleurs dans mon propos que le terme BETI qui, au sens des présentes explications ou des premières qui sont très proches et tiennent toute deux la route, était certainement bien à propos pour désigner la Nation Fang, aussi bien dans son approche historique, territoriale, communautaire et culturelle.

Là où j'apportais une nuance, c'est quand on prend en compte le fait migratoire, tant dans sa dimension temporelle que spatiale. En d'autres termes du point de vu historique comme de l'occupation progressive de des zones de sédentarisation. On voit, en effet que la zone décrite dans mon propos qui couvre une partie du Cameroun, du Gabon et du Congo et qui est même extensible jusqu'en RCA actuelle, est sans aucun doute possible la zone de sédentarisation première de l'intégralité du groupe, immédiatement après l'entrée de celui-ci dans la zone forestière équatoriale.

quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akono



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Fang - Beti - Pahouin   Dim 14 Sep - 23:27

Citation :
Tu parles de NTI, il est possible que cette explication ait pu t'être donnée. Cela s'explique 'une part par le fait qu'il y a un amalgame entre, d'une part la notion de NTI qui est un import ou encore un anglicisme qui provient de MONTY (il faut que je vérifie l'écriture de mot) et qui désigne chez les anglishes une sorte de seigneur ou quelque chose dans le genre chef ou encore apparatchik... qui pouvait assujettir et aligner un bout de territoire placé sous son contrôle par un souverain. Et d'autre part la notion de NTSI qui, chez les Fang désigne le territoire. La tendance qui place l'origine de BETI dans le terme NTI proviendrait en fait de ce qu'une autre explication pour le groupe verbal "Bone be Tsira" (j'en profite pour rectifier ce terme que j'ai malencontreusement écrit "E bone Tsira" dans ma première explication) préfère la formulation "Bone be Ntsi". Tu conviendras avec moi que, dans ton village, pour désigner les villageois, c'est à dire les habitants de ton village, on dit certainement encore aujourd'hui: "Bone ou encore Bongo be nlâm". C'est le même principe au niveau territorial pour désigner le groupe qui l'occupe et qu'on peut assimiler à la notion de NATION FANG. Je disais d'ailleurs dans mon propos que le terme BETI qui, au sens des présentes explications ou des premières qui sont très proches et tiennent toute deux la route, était certainement bien à propos pour désigner la Nation Fang, aussi bien dans son approche historique, territoriale, communautaire et culturelle.

Là où j'apportais une nuance, c'est quand on prend en compte le fait migratoire, tant dans sa dimension temporelle que spatiale. En d'autres termes du point de vu historique comme de l'occupation progressive de des zones de sédentarisation. On voit, en effet que la zone décrite dans mon propos qui couvre une partie du Cameroun, du Gabon et du Congo et qui est même extensible jusqu'en RCA actuelle, est sans aucun doute possible la zone de sédentarisation première de l'intégralité du groupe, immédiatement après l'entrée de celui-ci dans la zone forestière équatoriale.

Mon frère, je suis un peu surpris par quelques afirmations qui sont portée sur ce poste d'autant plus qu'elles sont mises à la une du Site.... Sans vouloir t'offenser, Il y a bcp de contres vérités dans ton message.

Le Terme Nti n'est pas un anglissismes. C'est un terme authentique Fang/Beti issu de la culture profonde Fang.

MonTI = Mone Nti c-a-d enfant de Dieu
Nti tire ses origines dans l'égypte ancienne et désigne le Dieu suprême au côté de Ra. Il désigne également l'homme accompli ce que nous appellerons des initiés ou des prêtres.

Beti = ceux qui sont les seigneusrs en reférence à Nti, c'est une nation d'homme accompli

J'ai bien aimé ta définition de "bone be stira" en fait il faut comprendre par là "Bene Ntsira" ou "Bene Isirael" l'une des composante du peuple d'Israel. Le peuple d'Israel étant un peuple noir à l'origine mélangé aux Judéens (habitants de la judée appelé "Juifs").
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: Fang - Beti - Pahouin   Lun 15 Sep - 1:51

Mon frère Akono, il y a effectivement eu une polémyque autour de ce terme et de ses origines anglaises ou non. Je ne suis d'ailleurs pas catégorique sur la question dans la mesure où je souligne quelque part la difficulté qui est celle de la transmission dans une culture orale comme la nôtre. Pourtant je réaffirme qu'au Cameroun, le terme d'expression courant Nti revêt une signification d'usage qui le rapporte à Dieu, ou à Seigneur. D'ailleurs, dans les contrées Bulu dont je suis frontalier, on emploi tout aussi bien ce terme par révérence ou par respect profond, pour désigner des personnes pour lesquelles on a une grande considération. On dirait par exemple dans un tel cas Monti Akono, pour montrer qu'à mes yeux, j'associe le nom d'Akono au respect ou à la considération.

Or, par le jeu des mutations de la langue, ce même terme se mue également en NTI. Je connais personnelle un homme dans un village du Cameroun de Afan Oveng du nom de Anda que ses contemporains appelent par révérence Nti Anda; un peu comme on disait en Français le Sieur Anda, en lieu et place de Monsieur Anda.

D'un autre côté, ce qu'il y a de formidable c'est l'histoire des peuples Béti du Cameroun est aussi relatée chez leurs frères du nord Gabon, plus précisément à Minvoul. Et de ce côté, on parle d'un albinos qu'on désigne du nom de N'nanga Kon, mal aimé des siens il s'exile et génère toute une descendance que l'on nomme Beti be N'nanga. Et selon ce récit, Beti be N'nanga, plutôt que d'être un des fils de N'nanga Kon, est la désignation de cette descendance de N'nanga. Et c'est cette approche qui consacre l'origine de Beti come étant une mutation de Bone be tsira N'nanga en E bo' tsira N'nange, puis en Beti be N'nanga.

Bien évidemment, tout cela n'est pas fixé dans des écrits, compte tenu de l'oralité et peut parfaitement n'être que des hypothèses. Cependant, il faut pouvoir compter également avec les recoupements des différents récits qui, d'une manière objective, peuvent nous permettre d'arriver à reconstituer les faits. Dans cette perspective, je n'ai personnellement pas connaissance (et Dieu seul sait que mon expérience personnelle n'est pas parole d'évangile) d'une possible subsistance du souvenir d'une relation directe des Beti ou des Fang avec le peuple Hébreux, qui les aurait fait se désigner Bone Nti ou fils de Dieu. D'ailleurs, dans ma modeste connaissance de la langue Fang, il me souvient pas que nos ancêtres aient désigné Dieu par Nti. On m'a toujours parlé de Eyo que du reste on ne prononçait même pas; Zame ou Zambe étant lui-même un abus de langage du fait même que ce nom Eyo ne devant jamais être prononcé, les Fang auraient donné le nom du premier homme aux missionnaires qui leur demandaient comment ils nommaient leur Dieu.

Mais, mon frère Akono, je crois que tu as de bonnes connaissances de l'histoire des origines des Beti. Je te suggère de nous la relater. Cela nous permettrait d'évoluer sur ce débat. Et je t'en remercie d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Fang - Beti - Pahouin   Lun 15 Sep - 13:13

merci pour toutes ces précieuses et très précises informations modjang Essone Mfoulou-Ze. il faut sérieusement songer à publier. une retranscription de tes entretiens avec le grand-père nous avancerait énormément dans la connaissance de notre histoire. n'attends pas que des postes se prêtent à des révélations, au besoin initie des topics pour l'édification de tes frères et soeurs.
akiba abui

merci pour les informations sur les Ekang Nna Kare Mebeghe/Etsang Nna Kare Mebeghe dont le mvet nous apprend qu'ils sont issus de Kare Mebeghe, dieu des immortels ou principe de l'immortalité. je tiens à préciser que "Kare" n'est pas loin du "Karê" pharaonique qui est une notion solaire qui implique aussi dans un sens l'immortalité :

ka = l'Energie Vitale ;
= le soleil divinisé, l'Etre Lumière, "Celui des Millions d'années" (immortel).

les Ekang Nna Mebeghe/Etsang Nna Mebeghe sont donc littéralement (par kare Mebeghe) des "fils du soleil", des immortels. ceci pour dire si tu permets que je ne verrai pas de l'hérésie à dire que ce terme puisse s'appliquer aux M'fan, Fang. rappelons nous toujours modjang que nous sommes en plein dans le domaine non pas de la lettre mais dans celui de l'enseignement derrière la lettre. il s'agit du fond profond au-delà de la forme de surface.

le mvet nous enseigne la nature immortelle (Ekang, Engong) de l'homme. il s'agit d'un enseignement tout comme l'endan, ndan (généalogie) que tu mentionnes, qui nous fait remonter soit jusqu'à Zambe ya Mebeghe, premier homme crée par Mebeghe (créateur de l'humanité), soit jusqu'à EYO carrément (l'Energie, l'Etre Absolu, Origine Suprême et Totalité des choses).

nous sommes effectivement Mebeghe en puissance, EYO en puissance, c'est ça l'enseignement qui est révélé. de la même manière nous sommes des Ekang. et lorsqu'on dit qu'Engong est un projet à réaliser, voyons là l'indication ésotérique de notre nature immortelle à reconstruire.

je parlerai donc amon niveau d'enseignement qui nous renseigne sur qui nous sommes fondamentalement, dans l'absolu, plutôt que d'hérésie ; je verrai moi un message codé : l'immortel gît dans le mortel, l'immortalité se niche derrière la mort.

nous sommes des émanations de la source lumineuse universelle (Rê, Aton, Atchi Ngos). nous sommes "forgés dans la même matière" que la source : les Ekang sont des "mengona", des êtres de fer, des êtres de métal à l'image d'Atchi Ngos l'oeuf de cuivre (métal) originel.

enseignement, enseignement encore, enseignement toujours.

ceci dit modjang, sur le plan historique, l'antériorité du terme Fang par rapport au mvet va tout à fait dans ton sens. si le mvet est postérieur au nom Fang alors la notion de Ekang est somme toute récente.




farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: Fang - Beti - Pahouin   Lun 15 Sep - 16:54

Eeh! a Evindi Mot! Tu vas me compliquer une tâche qui est déja très compliquée. Tu sais je pense depuis longtemps à la publication dont tu parles. Mais il y a un important ordonnancement des choses à faire avant de pouvoir y songer. J'ai déja la chance d'avoir pu mettre une grande partie de ces conversations en numérique. Je songe à les transcrire. Mais par prudence, je poursuis mes recherches sur tout ce qui a un caractère historique, afin de faire des recoupements. C'est une des raisons pour lesquelles je suis intéressé par tous les écrits sur les Fang. Il y a une longue, mais vraiment longue analyse de toutes les sources à faire avant, si je veux être pertinent dans un éventuel ouvrage. Mais je te remercie du fond du coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akono



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Fang - Beti - Pahouin   Lun 15 Sep - 19:09

Essonne Mfoulou-Ze a écrit:

Mais, mon frère Akono, je crois que tu as de bonnes connaissances de l'histoire des origines des Beti. Je te suggère de nous la relater. Cela nous permettrait d'évoluer sur ce débat. Et je t'en remercie d'avance.

Mon Frère Essonne, Je suis tombé sur ce site par hazard et j'en suis très heureux, car l'un des problèmes qui nous préocupe au plus haut point est celui de notre identité...

Je suis également content de rencontrer quelqu'un comme toi qui semble assez au fait des traditions... je reste persuadé que nos échanges vont nous permettre d'avancer mutuellement...

Au point actuel de mes recherches, je suis arrivé à retenir 3 hypothèses ou 3 jalons à mon raisonnement :

1- L'Afrique Berceau de l'humanité à partir de la région des grands lacs
2- Migration du fait des facteurs endogènes mais surtout exogènes qui ont altérer et j'en convient avec toi le sens premier des mots et les mots eux mêmes
3- Paradoxalement, la robustesse et la persistance du langage qui permet à ces mêmes mots de subsister avec des significations différentes du fait des migrations d'un milieu géographique à un autre... Cela pourrais expliquer par exemple pourquoi le mot "Nti" n'a jamais disparut (certains peuvent prononcer "NTSI"), mais revêtrais une signification légèrement différentes de celle qu'il aurait eu en Egypte ancienne....

Quoi qu'il en soit, si nous nous plaçons sur l'angle de la restauration de la signification originelle de nos mots ou de nos langues, nous ne pouvons pas faire abstraction de "l'archéologie linguistique".

Nous avons pour cela bcp de matière : la transcription de tous les textes de l'égypte ancienne qui ont résisté aux barbares. La connaissance des mécanisme d'évolution des langage négro africain... par exemple, en descendant du nord au sud, le "r" des mots a progressivement laissé la place à un "l" ou "t"tandis que la signification des mots sont vidé de leur sens premier.

Bon trève de théorie... tout ce que je cherche à dire c'est que : hier, dans la vallée du Nil, nous avions un langage, qui a été traduit. aujourd'hui, nous avons un langage sensiblement différent (mots et signification), mais qui nous permet de remonter assez facilement aux termes originels et donc de trouver la signification originelle de nos langues.... c'est le principe de l'archéologie linguistique.

En dehors de l'archéologie linguistique, l'archéologie tout court est un précieux de restitution de nos origines... Ainsi lorsqu'on étudie l'histoire des hébreux ainsi que leur langue on en apprend un peu plus sur nous même... et pour cause il s'agit de notre propre histoire... les juifs d'aujourd'hui ne sont qu'un congloméra de population qui n'a rien à voir avec les juifs d'origine ni les israelites d'origines.

Après tt ce discours j'apporterais un peu plus de matière prochainement...Ma logique tant à prouver que les fangs/betis sont issus de l'Afrique de L'est (au moins, voir du pays de canaan, c-a-d actuel Israel et palestine). Ils ont d'abord migré jusqu'en Afrique de l'Ouest Côte d'Ivoire, Togo, Benin etc... et sont redescendu jusqu'en Afrique centrale.

D'ailleurs le royaume du Dahomey ou royaume du benin (Afrique de l'ouest) est en réalité le royaume des "Bene". On trouve encore des "Beté" en Côte d'Ivoire, des fons aux benin et au nigéria, des bassa au libéria (mvele) etc... Sans compter que dans le Nord Est du Kénya (ancien Axoum) et Ethiopie, on parle encore un fang compréhensible par le fang du Gabon (en écoutant bien je l'avoue). n'empêche qu'on trouve dans la région de l'Afrique de l'Est des nom s tels que Obama, Ndongo, Akono, etc... bien courant...

En côte d'Ivoire et au Sénégal on a des Bilé, Ndongo etc.... des nom bien fang. Certains pourrait objecter que ce sont des nom par alliance avec les beti d'afrique centrale. C'est possible, mais lorsque vous avez plusieurs ethnie avec des noms fang, cela laisse matière à réflexion dans le cadre d'une autre science qu'on appelle la "toponomie"

en fin j'arrête pour l'instant mais je reviens tt à l'heure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Fang - Beti - Pahouin   Lun 15 Sep - 20:48

akiba abui a modjang akono. merci pour ta contribution inestimable. parlant de Canaan (Israël, Palestine) Cheikh Anta Diop(Nations Nègres et Culture) a démontré que les Africains qu'étaient les Cananéens étaient en fait des immigrés de la Vallée du Nil. les Cananéens venaient de "ta mery", "le pays adoré", autrement dit Kemet.

pour dire que si l'on localise Canaan comme lointaine origine des Fang, il faudrait d'emblée remonter à une origine plus lointaine encore qui se trouve être Kemet d'où ils sont partis avant de s'installer en Canaan.

les mengona (hommes de fer) de Kemet eux-mêmes étaient des immigrés soudanais. pharaon venait du Sudan méroïtique encore appelé Nubie. le peuple nubien ou sudanais qui s'est installé dans la Vallée du Nil s'appelait "Aniw", "Aniou", "Anyou".

nsili : les Aniw, Anyou, Aniou (le "ou" est la marque du pluriel) qui sont partis de Nubie (Sudan) pour occuper la Vallée bénie du fleuve Hâpy (Nil) était-il seul dans sa migration ou était-il simplement le peuple dominant ? le peuple majoritaire ? d'autres nubiens (Sudanais) les ont-ils rejoint par la suite ? voilà autant de ques?ions essentielles.

précision : Ani est un des noms de Wasir (Osiris) qui historiquement était très vraisemblablement un membre de l'ayong des Aniw comme le dit si bien Cheikh Anta Diop (Nations Nègres et Culture). alors est-ce que les Ekang qui s'exclament "aniiiii" pour marquer la compassion n'évoquent pas le souvenir de Ani le seigneur c-à-d Wasir (Osiris) le rédempteur qui a souffert le martyr pour sauver le monde ?

on peut se demander également si "aniiiii" ne pourrait pas renvoyer à l'ayong d'origine des Fang ? voilà autant de pistes de recherche.

les pistes ne manquent pas. tenez, dans la mythologie de Kemet, Wasir est le souverain qui souffre le martyr, est tué par son frère et ressuscite en tant que maître de la vie, seigneur d'éternité.

langue de kemet : "tatw", "tatou", "tatu" (nom) = gibet sur lequel Ani est tué. neb tatu, nab tatw (maître du gibet, maître de la potence) est également un titre de Wasir.

langue Fang : a tat (verbe) = souffrir le martyr. tat, tate, tata, tare (nom) = père, Seigneur Dieu.

l'association sémantique du verbe (tat = souffrir) + nom (tat, tata, tate, tare = père, Seigneur Dieu) renvoie à la notion de "Seigneur qui souffre, Dieu qui souffre", ce qui pourrait bien correspondre à Ani, Wasir (Osiris) le Seigneur divin qui a souffert.

il faudrait donc creuser jusque là-bas. en parlant des Fang, Beti au Sudan, Aubame Ndong (les Beti du Gabon et d'ailleurs) parle de liens de parenté avec le peuple Azande qu'on retrouve aussi en RCA.



farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: Fang - Beti - Pahouin   Mar 16 Sep - 5:02

Mes frères sont sont des As! Enfin, on connaissait déja Evindi Mot. Voilà qu'arrive Akono. Bebela! La famille va devenir grande! Rien que du bonheur!

La réflexion sur les origines des Fang a toujours été une grande préoccupation pour moi. Et pour vous dire, j'ai beaucoup de respect pour tous ceux, de cette même origine, s'exercent à la même recherche; surtout quand c'est fait avec perspicacité.

Deux ou trois points ont retenu mon attention dans ce que dit Mo Akono plus haut:

- 1 "Sans compter que dans le Nord Est du Kénya (ancien Axoum) et Ethiopie, on parle encore un fang compréhensible par le fang du Gabon (en écoutant bien je l'avoue)."

- 2 Cela pourrais expliquer par exemple pourquoi le mot "Nti" n'a jamais disparut (certains peuvent prononcer "NTSI"), mais revêtrais une signification légèrement différentes de celle qu'il aurait eu en Egypte ancienne....

- 3 Ainsi lorsqu'on étudie l'histoire des hébreux ainsi que leur langue on en apprend un peu plus sur nous même... et pour cause il s'agit de notre propre histoire... les juifs d'aujourd'hui ne sont qu'un congloméra de population qui n'a rien à voir avec les juifs d'origine ni les israelites d'origines.


S'agissant du premier point, J'ai relaté sur ce même forum une histoire que me rapportait mon ex... belle mère qui avait séjournée plusieurs années en Egypte. Et cette histoire avançait l'hypothèse qu'il subsiste des Fang en Engypte. Et quelqu'un avait, à juste titre, dit qu'il serait plus simple que ceux qui font ces rencontres avec nos frères restés là-bas, pourraient vraiment nous aider en citant des localités précises où d'autres comme nous, qui sommes intéressés à leur redécouverte, puissions y procéder un de ces quatre. Ces "rumeurs" sont de plus en plus persistantes. Elles tendent même à devenir un faisceau de présomption très sérieux. Vous imaginez comme moi, le racourci que cela pourrait constituer pour nous qui désirons découvrir nos origines; si nous parvenions à les rencontrer! Je suggère que dans le cadre de l'association que nous sommes entrain de mettre sur pied, nous formions une mission, surtout pour nous qui sommes en Ile de France, pour approcher les ambassades desdits pays, afin de nous enquérir de cette réalité.

Sur le second point, je vois que tu fais un parllèle entre le mot Nti et le mot Ntsi. Pour nous qui sommes du côté du Gabon. Ce terme Ntsi renvoie à la terre; puisqu'il signifie: le territoire. Dans ce sens, il me semble bien que le sens territorial de ce terme pourrait bien coroborer l'explication que je donne. Je pense que la réflexion devrait se poursuivre.

Enfin, le troisième point est d'une importance capitale. Certains parlent des Fang comme de la 13ème tribu de juda dont les Juifs Istraelites semblent dire qu'ils ne savent pas de quel côté elle est allée en partant d'Egypte. D'un autre côté, quand on regarde la langue araméenne qui est parlée par les Hébreux, les axiomes sont sont similaires; tout comme les idiomes et les alégories. Une seule chose est certaine: le Fang est bien une culture qui a dû être contemporaine des cultures sémites. C'est d'ailleurs curieux comme l'histoire des migrations Fang est similaire avec celle de l'exode de Moïse. Il y a un départ d'Egypte, une traversée, une arrivée dans une zone de fôret luxuriante (La terre promise?). Et mon avis est qu'une terre telle que celle qui est décrite dans la Bible, ne pouvait se trouver qu'en zone équatoriale. D'ailleurs, il y a cette histoire qui est à l'origine de la déportation des populations de Minkebe, qui veut que ce lieu ait figuré parmi les territoires choisis par les puissances militaires de la seconde guerre mondiale pour la création d'un Etat Istraelien. Ca fait quand même beaucoup de coincidances!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ngone Atamekek



Féminin Nombre de messages : 22
Age : 38
Localisation : Essonne Région parisienne
Date d'inscription : 15/09/2008

MessageSujet: Re: Fang - Beti - Pahouin   Mar 16 Sep - 9:22

mon'ye elane a écrit:
Mbolo, ah Ngone-fong! On ne se connait pas encore, mais on se connait par ce sang de notre ancetre commun qui coule dans nos veines! Very Happy
Pour revenir au debat, je disais a Miehdza, dans une tout autre partie de ce forum que je ne voyais aucun inconvenient que l'on nous identifie ou que nous nous identifions par le mot "Fang". car toutes ses appelations: ntumu, meke, et autres nous permettent de maitriser nos origines migratrices, mais nous eloigneraient les uns des autres plutot que de nous rapprocher. Pour moi Fang ou autres, cela ne fait aucune difference si nous nous reconnaissons un seul Peuple Unique et Solidaire.
Fang? Ca ne me gene pas. Beti? Ca ne me gene pas. Ekang? ca ne me gene pas non plus. Regardez combien de noms on attribue a Dieu. cela fait-il de lui moins que Dieu ou Nzame ou Nzambe ou encore Mebeghe qu'il ne l'est? Pas du tout.
J'essaie ici de minimiser le debat qui ferait que certains freres et soeurs ne se sentiraient pas comfortables avec certaines appellations et, peut etre, ne se reconnaitraient pas dans un groupe ou un autre au point de creer une "cassure" dans la solidarite legendaire du Fang, quelque soit son origine. Very Happy
Je passais seulement! lol!

Mbolani a bobedzan ye be dome bame!
Pourquoi vouloir à tout prix nous distinguer par un nom ou un autre. Quelle que soit l'appellation retenue, cela ne changerait rien à ce que nous sommes: la communauté fang.
Pour en avoir fait l'expérience, quand je dis à quelqu'un que je suis Betsi, il me regarde avec des yeux tout rond. Quand je dis je suis Fang, là c'est la volubilité qui prend le dessus.
En disant que nous sommes Fang, nous avons encore plus de marge de manoeuvre pour trouver un plus grand nombre de cette communauté.

Du nord au sud, de l'est à l'ouest, quel que soit le pays, d'après mon oncle, bya bara Ayong Fang de la même manière. Pour ceux qui écoutent le mvett, ça semble très éloquent. C'est en remontant la généalogie des familles et des clans qu'on espère se rapprocher de l'Origine...

Mbamba dzô à tous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Fang - Beti - Pahouin   Mar 16 Sep - 14:08

1/ (dérouler la page jusqu’à la carte No. 36, puis cliquer et dérouler encore la page, les noms de Juida/Whidah apparaissent sur les images No. 2 et 3) la légende indique : Guinea, Africa (suite de la Coste de Guinée) avec les mentions du royaume de Juida ou Whidah (Ouidah). Juida est l’ancienne appellation que portait la ville de Ouidah (Whidah). On disait donc « le royaume de Juida » pour parler du royaume de Ouidah. Il s’agit du même nom.

Cette partie de l’Afrique a subi la tempête esclavagiste des négriers européens. Beaucoup d’enfants du royaume de Juida (Ouidah, Whidah) ont été déportés durant l’esclave transatlantique. Les négriers pensaient-ils intentionnellement disperser la tribu de Juda ? Je sais que cet aspect des choses passionnent plus d’un parmi nous, c’est pourquoi je poste ces liens.

http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://www.raremapsandbooks.com/images/dec20guinee1%255B1%255D.jpeg&imgrefurl=http://www.raremapsandbooks.com/index.php%3Fmain_page%3Dindex%26manufacturers_id%3D10&h=290&w=413&sz=21&hl=fr&start=7&um=1&usg=__tY-QPN8UQxYvl5jQ3UefxLodquk=&tbnid=K-tw8MdVQq7f4M:&tbnh=88&tbnw=125&prev=/images%3Fq%3Droyaume%2Bde%2Bjuida%26um%3D1%26hl%3Dfr%26sa%3DN

2/ (aller jusqu’à la page 6, care #1 à gauche) la légende indique : Map Of Israël ( ?) cette partie du golfe du Bénin est mentionnée carte d’Israël ??? l’auteur ayant probablement identifié le nom Juida ou Whidah au nom biblique « Juda » en a conclu que le royaume de Juida (Whidah, Ouidah) du Bénin se trouve en… Israël. Ou alors s’agirait-il tout simplement d’une falsification, d’une mystification pour brouiller les pistes ? Ou encore, Israël serait-il la dénomination d’une partie de l’Afrique, d’un groupe ethnique en Afrique ?

De toute façon pour moi, l’ancien-testament constitue l’un des exemples les plus anciens du Mvet écrit. Toutes ces histoires de Moïse qui fend les eaux avec un bâton ; ces duels de serpents ; ces chariots volants ; Samson qui détruit tout un temple par la seule force de ses bras… qui parmi nous ne reconnaît instantanément pas le genre fantastico-épique du Mvet ? Tout ça pour moi ce n’est ni plus ni moins que du Mvet.

De même il y a des parallèles entre Moïse et Oyono Ada Ngono : grands guerriers ; hommes mystiques ; isolation au sommet d’une montagne (allégorie de l’élévation) pour l’un, sommeil cataleptique (symbole d’élévation) pour l’autre ; réception des tables de la loi afin de guider le peuple pour l’un, réception de l’enseignement véhiculé dans le Mvet afin de galvaniser le peuple pour l’autre ; Egypte (d’après Eno Belinga, Oyono Ada a vécu dans la région du Nil) ; exode (hébreux, fang). Oyono Ada pourrait-être le nom par lequel les Fang ont conservé la mémoire de celui que l’ancien testament appelle « Moïse ».

http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://www.sotherans.co.uk/Prints/stockimg/sized/46534t.jpg&imgrefurl=http://www.sotherans.co.uk/Prints/maps.php&h=79&w=100&sz=3&hl=fr&start=2&um=1&usg=__5VQ2u0S4cfRm3kXWzKn7Yx_yVQw=&tbnid=_e3GVS58Lks6jM:&tbnh=65&tbnw=82&prev=/images%3Fq%3Droyaume%2Bde%2Bjuida%26um%3D1%26hl%3Dfr%26sa%3DN


3/le fleuve Sénégal est mentionné dans son nom antique de « Sanaga » (cartes No. 13, 16, 20) ??? (« Isle de Sanaga » ; « cours des rivières de Faleme et Sanaga » ; « entrée de la rivière de Sanaga »). Le fleuve Sénégal est donc anciennement le « fleuve Sanaga », comme son homonyme (Sanaga, « Osa nanga »)de Kam Elone que mentionnent les récits de la migration des Fang. Ceci modjang pour aller dans ton sens, à savoir explorer les connections qui peuvent exister entre les Fang et les peuples du Sénégal. Plus nous creusons plus nous reconstituerons la famille africaine, l’unité des cultures africaines, l’unité des peuples africains.

http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://alabamamaps.ua.edu/historicalmaps/africa/thumbs/Africa1748p.jpg&imgrefurl=http://alabamamaps.ua.edu/historicalmaps/africa/westafrica.html&h=97&w=125&sz=5&hl=fr&start=1&um=1&usg=__iTgq4RqlMBbVj5P5PmfGZDDNIng=&tbnid=ytgI0pSrPblqGM:&tbnh=70&tbnw=90&prev=/images%3Fq%3Droyaume%2Bde%2Bjuida%26um%3D1%26hl%3Dfr%26sa%3DN




farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Fang - Beti - Pahouin   Jeu 18 Sep - 2:22

Ngone Atamekek a écrit:
mon'ye elane a écrit:
Mbolo, ah Ngone-fong! On ne se connait pas encore, mais on se connait par ce sang de notre ancetre commun qui coule dans nos veines! Very Happy
Pour revenir au debat, je disais a Miehdza, dans une tout autre partie de ce forum que je ne voyais aucun inconvenient que l'on nous identifie ou que nous nous identifions par le mot "Fang". car toutes ses appelations: ntumu, meke, et autres nous permettent de maitriser nos origines migratrices, mais nous eloigneraient les uns des autres plutot que de nous rapprocher. Pour moi Fang ou autres, cela ne fait aucune difference si nous nous reconnaissons un seul Peuple Unique et Solidaire.
Fang? Ca ne me gene pas. Beti? Ca ne me gene pas. Ekang? ca ne me gene pas non plus. Regardez combien de noms on attribue a Dieu. cela fait-il de lui moins que Dieu ou Nzame ou Nzambe ou encore Mebeghe qu'il ne l'est? Pas du tout.
J'essaie ici de minimiser le debat qui ferait que certains freres et soeurs ne se sentiraient pas comfortables avec certaines appellations et, peut etre, ne se reconnaitraient pas dans un groupe ou un autre au point de creer une "cassure" dans la solidarite legendaire du Fang, quelque soit son origine. Very Happy
Je passais seulement! lol!

Mbolani a bobedzan ye be dome bame!
Pourquoi vouloir à tout prix nous distinguer par un nom ou un autre. Quelle que soit l'appellation retenue, cela ne changerait rien à ce que nous sommes: la communauté fang.
Pour en avoir fait l'expérience, quand je dis à quelqu'un que je suis Betsi, il me regarde avec des yeux tout rond. Quand je dis je suis Fang, là c'est la volubilité qui prend le dessus.
En disant que nous sommes Fang, nous avons encore plus de marge de manoeuvre pour trouver un plus grand nombre de cette communauté.

Du nord au sud, de l'est à l'ouest, quel que soit le pays, d'après mon oncle, bya bara Ayong Fang de la même manière. Pour ceux qui écoutent le mvett, ça semble très éloquent. C'est en remontant la généalogie des familles et des clans qu'on espère se rapprocher de l'Origine...

Mbamba dzô à tous!

Ma soeur un fang-beti du Cameroun pourrait aussi te dire l'inverse. Au Cameroun on dira plus Beti que Fang et odzu ma, je ne vois pas trop pquoi se présenter ainsi ferait qu'on fédère moins et par rapport à qui? confused ça me rappelle qu'à Ongola Ewondo, s'il ya une chose qu'on sait au plus profond de nous, c'est que nous sommes BETI, mais en général eyong ba nsili mot à brûle-pourpoint na ane dzé, on te répondra : Ewondo, Eton... En tout cas comme je tiens à mon Beti Fang-Beti me va très bien actuellement afro

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Fang - Beti - Pahouin   Jeu 18 Sep - 2:25

Qtion : pquoi ce thread tire aussi en largeur? confused Admin

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Fang - Beti - Pahouin   Jeu 18 Sep - 10:34

à cause des liens kilométriques que j'y ai postés... I'm so sorry : Mevooooo


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Fang - Beti - Pahouin   Jeu 18 Sep - 19:35

lol ok a evindi mot Laughing soit dit en passant abui ngan asu be liens be té Smile

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Fang - Beti - Pahouin   Dim 28 Sep - 1:01

Essonne Mfoulou-Ze a écrit:
Si la rencontre avec nos frères humanoïdes de la tribu des rosacés
???
lol, modjang tu fais dans l'originalité

P.S : beaucoup parmi nous sont vraiment nsut, ébène na viouuuuk ! d'ailleurs "nsut" est bien un terme de couleur utilisé aussi pour nous désigner, comme "kam", "kem" là où tu sais


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: Fang - Beti - Pahouin   Lun 29 Sep - 10:25

Evindi Mot a écrit:
Essonne Mfoulou-Ze a écrit:
Si la rencontre avec nos frères humanoïdes de la tribu des rosacés
???
lol, modjang tu fais dans l'originalité

P.S : beaucoup parmi nous sont vraiment nsut, ébène na viouuuuk ! d'ailleurs "nsut" est bien un terme de couleur utilisé aussi pour nous désigner, comme "kam", "kem" là où tu sais


farao

D'un côté tu as raison mon frère. Mais l'erreur de désignation peut ne pas être de maintenant. Bref... C'est toute une histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Fang - Beti - Pahouin   Jeu 2 Oct - 12:17

Essonne Mfoulou-Ze a écrit:

Mais pour revenir à la bonne appelation, il faut expliquer également le terme Beti qui est usité au cameroun. Ce terme, à l'origine est dit: é bone-tsira, une locution qui peut se traduire mot à mot par la descendance de mon père. C'était une façon dont les Fang avaient de désigner la fratrie, ou disons-le, la Nation Fang. Tour à tour, E bone tsira est devenu Bâ-Tsira ou encore Bâ-Tsire, c'est selon les localités, puis Be Tsi et, finalement Beti comme on le dit aujourd'hui au cameroun. Si nous suivons ce raisonnement, Beti est certaienemnt un terme qui désigne l'ensemble de E bone Tsira. Mais là encore, il ne s'agit là que d'une façon affectueuse de s'appeler. Puisque, selon l'histoire des migrations Fang jusquau fameux Adzap Mbogha qui est plus souvent dit Odzambogha, il s'agit bien des Fang dans leur ensemble. Non pas parce que l'envahisseur les a désigné comme ça, mais parce que c'est ainsi qu'ils se désignaient eux mêmes.

Pour ce qui est du terme Pahouin, frachement, il est regrettable de savoir qu'il existe des Fang qui se l'appliquent. Si nous cherchons un terme que nous devons aux blancs, c'est bien celui_là. Les Fang ayant débarqué de façon tardive sur les côtes de l'actuel Gabon, ils ont aussitôt éveillé la curiosité des blancs qui étaient déja sur place. C'est eux qui demandent aux Mpongwé qui leur donnent l'hospitalité sur la côte "qui sont ceux là?" Et les Mpongwé de répondre: Mémi mpamwin (je l'écris certainement mal, mais passons...) ce qui veut dire je ne sais pas. Et le bon blanc qui posait la question a tout simplement noté les Mi Pahouin qui est devenu pahouin.

j'ai appris par un modjang que les "Obamba" ou "Mbaama" s'apellent en fait "Mbede", nom par lequel ils se désignent e-mêmes. les "Eshira" seraient en réalité les "Gisira" ? je pense qu'il doit y avoir d'autres exemples comme-ça.

farao


Dernière édition par Evindi Mot le Ven 3 Oct - 14:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Fang - Beti - Pahouin   Jeu 2 Oct - 12:44

Essonne Mfoulou-Ze a écrit:
Aha modzang Adzidzom, ke maghe me bele fe abwi minsili.
Very Happy Obele za nsili? Ma yane... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Fang - Beti - Pahouin   Jeu 2 Oct - 23:55

Je viens juste de ccer Encyclopédie du Mvett de BIYOGO Grégoire, et je vois la thématique qu'il développe autour du terme Fang. Asu dzié, ce mot qui désigne aujourd'hui bobedzang ya Gabon et que certains trouvent plus générique, serait ni plus ni moins qu'un terme qui par mégarde a fini par désigner tout un groupe, alors qu'au départ fang était juste une branche des 7 enfants d'Akiri. Asu dzié, Ekang serait le terme le plus approprié pour désigner l'ayong. Bon je mets l'extrait ce sera mieux

Parlant de la Science du MVETT :

Citation :
La seconde raison pour laquelle il était devenu impérieux de lever le voile sur ce sujet ancien et de sonder son mystère est sa grande méconnaissance et l'extraordinaire banalisation qui l'affecte encore dans la société moderne, mais d'abord chez ceux que l'on a fini , par mégarde, par appeler les Fangs, eux-mêmes

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Fang - Beti - Pahouin   Ven 3 Oct - 0:09

Encyclopédie du Mvett de BIYOGO Grégoire (suite)

Citation :
Au commencement, Ekang s'identifie à travers 7 branches:

1- FANG-Afri (Beti)
2-OKAK-Afiri (Beti)
3-MEVu-Afiri (Beti)
4-NDENE-Afiri (Beti)
5-BULU-Afiri (Beti)
6-NGEI-Afiri (Beti)
7-NTUMU-Afiri (Beti)

Je n'avais pas vraiment fait le rapprochement entre Ntumu et Ntum (canne, bâton de commandement) Embarassed A kalara té, Mo'Biyogo adzo na Ntumu Afiri a ga be moan memana, dernier-né esia wé, esia a ga bié gnè a tô nnom mot, teghe fe yen. Ntumu Afiri a ga be vala na avoale esia wé, egnè a kele alere gnè zen amu esia a wulgu e ntum bolo a ga be ki fe a yene :

Citation :
Le dernier fils est NTUMU, celui que le fondateur conçoit dans sa vieillesse, tandis qu'il est devenu aveugle. Il doit donc tenir une canne pour marcher. C'est Ntumu qui a le privilège de conduire le patriarche. Ntumu désigne littéralement la canne, le baton du pélerin, le sceptre; Les Ntumu tiennent la canne de sagesse du Père. Ils conduisent le groupe comme ils ont conduit leur Père, Nti. Les Ntumu marchent avec la prudence du soir.

Akié, bebela me wok ya asu dzé esia wama Miêhdza a toujours le mot (de sagesse) dans les débats lol! D'ailleurs en parlant de ça, bia yanga wa muna a miêhdza Akié, abim n'dzangan té !!!

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Fang - Beti - Pahouin   Ven 3 Oct - 0:19

Jamais deux sans trois se nala !!! Laughing

Toujours dans cette encyclopédie, les mots de Mo'BIYOGO sur les migrations Fang remettent à la surface une question que je me pose de plus en plus :

En parlant d'Odzamboga (que certains situent au Sud-Cameroun et d'autres en Algérie), ne confond-t-on pas deux migrations bien distinctes :

celle, on va dire plus près de nous temporellement, qui aurait eu lieu avec la sortie de la savane + entrée dans la forêt (ce serait celle-là qui aurait pour cause Ousmane dan Fodio) et par la suite le long affrontement avec le peuple Basa'a (kamlône)?

Une autre, plus reculée dans le temps (Hamata) et qui aurait pour décor le Nord de l'Afrique confused

Sincèrement, je suis parfois entre Obane, Odzamboga, Egypte, Nil, Ngan Medza'a (l'histoire de la traversée du fleuve Sanga a Kamlône sur le dos du serpent-géant)... pcq j'ai le sentiment qu'il y a mélange de lieux, époques et migrations différentes.

Bon, me tam ke e milangan osu, je continue de me documenter

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Fang - Beti - Pahouin   Ven 3 Oct - 13:22

minsili Minsili a sili
il y a effectivement de quoi perdre le sud...

voilà ce que je sais, je peux me tromper. dans l'ordre chronologique :

1/ Hamata : l'Hamata se situerait en Mésopotamie. certains (Mba Abessole) établissent un parallèle avec la ville Hamat.

2/ Obane : migration provoquée par les conquêtes musulmanes d'Ousmane Dan Fodio dont "Obane" ne serait qu'une contraction (Ousmane... Obane). l'épisode se situe au Nord Kam-Elon dans le plateau de l'Adamawa qui a dû être évacué en vitesse pour les régions plus au sud.

3/ Odzambogha : il est généralement admis que l'épisode se situerait à l'entrée de la forêt équatoriale du sud Kam-Elon. c'est l'opinion courante. il en existe d'autres, certainement.

avale Engbang Ondo/Engoang Ondo a nga djo a bot y'Engong (cf. Mvett Etougou Ndong), a mvom bi to le (Kam-Elon, Gabon, Guinée-equato, RCA...) bi ne mbilayong (un peuple en cavale). yaaa, bi ne fo ve mintup (des fuyards, des réfugiés).

c'est la vérité historique, Evindi Mot n'y est pour rien je crois que mes frères adzidzon et Ndoutoume Mfoulou... aka, Essonne-Mfoulou me démentiraient pas sur le fond. nous sommes des réfugiés là où nous nous trouvons aujourd'hui. ces terres sont notre planque, en somme.

abim té. akiba abui.


farao


Dernière édition par Evindi Mot le Ven 3 Oct - 16:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Fang - Beti - Pahouin   Ven 3 Oct - 13:27

Minsili, même dans Dulu Bon Be Afrikara, il est dit que le patriarche Afri Kara avait plusieurs enfants. dans l'ordre de naissance, nous avons : Fang Afri, Oka'a Afri, Mevu Afri, Ndene Afri, Bulu Afri, Ngé Afri, Ntumu Afri. vu sous cet angle-là la question du nom générique garde effectivement son actualité : quel est le nom générique de l'Ayong ?

farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Fang - Beti - Pahouin   Ven 3 Oct - 15:44

Evindi Mot a écrit:
Ngé Afri
Ce serait l'ancêtre des Ewondo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fang - Beti - Pahouin   Aujourd'hui à 7:06

Revenir en haut Aller en bas
 
Fang - Beti - Pahouin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fang, chaton noir(un peu zébré), 3 mois -M
» Dionée "Tiger fang"
» Portrait Ctenus sp "red fang" et cocon.
» FANG
» Identification grasse (Identifiée : Cyphostemma juttae)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Be-fang@beti.com :: Culture et société Fang-
Sauter vers: