Forum Be-fang@beti.com

Mbemba soan Aba !!!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  RETOUR SUR LE SITERETOUR SUR LE SITE  

Partagez | 
 

 NKUL ( tam-tam) LE TELEPHONE FANG

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akama



Nombre de messages : 372
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: NKUL ( tam-tam) LE TELEPHONE FANG   Dim 9 Déc - 20:52

NKUL le telephone FANG est très kilométrique

Quand j'étais petite, on annonçait les décès via le NKUL. Les sages savaient entendre le nom du décédé dans les sons du NKUL. On annonçait à tout le village et les voisins qu'il y'aurait une réunion tel jour... On emmenait également le NKUL au NVAN ( campement). Lorsque le piège de quelqu'un avait attrappé un énorme gibier, il retournait au lieu de camps et l'annonçait à ceux qui étaient de l'autre côté via le tam-tam. Je voyais les danseuses parler avec les joueurs de NKUL par des gestes de mains et du corps et ceux-ci comprenaient ce qu'elle disait et l'exécutaient par des sons de NKUL.Je trouve tout cela très génial. J'aurais voulu naître dans les années 50ou60 pour vivre pleinement toutes ces traditions fang jusqu'à l'âge adulte.Là, je n'aurais pas beaucoup raté. Tout a disparu en grandissant. Comment apprends-on cet art de comprendre ce que le NKUL dit? Qu'en savez-vous de plus sur le NKUL?

Les grand-mères avaient une façon de se couvrir d'un pagne en guise d'écharpe très tôt le matin quand elles allaient rendre visite à une connaissance à deux ou trois km du village. Elles ramenaient de cette visite soit le mbom nkonda soit le mbom pkwem préparé la veille et braisé sur les cendre toute une nuit. Tout cela n'existe plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jay



Féminin Nombre de messages : 253
Localisation : seoul, coree du sud
Date d'inscription : 17/04/2007

MessageSujet: Re: NKUL ( tam-tam) LE TELEPHONE FANG   Lun 10 Déc - 7:11

c est vrai ce que tu dis au sujet du NKUL, j'ai lu tout ce que tu dis dans les livres. mais j ai vecu cette tradition le jour ou on a fait le retrait de deuil de mon grand pere. c etait emouvant je me rappelle comme si c etait hier. on nous a tous reveille a 5h du matin car le batteur de NKUL devait annoncer au vivant et au mort qu'on fesait le retrait de deuil de mon grande pere et qu IL (mon grand pere) etait prie d etre la avec ces amis.
et ce qui m'a le plus surpris c est la reponse que j ai eu par rapport a ma question "" j ai demande au batteur de NKUL pourquoi on le fesait a 5h du matin et non plutard en journee'' il m a repondu que le monde des vivants pense que les morts vont aussi au travail comme nous donc il faut les prevenir avant qu'ils n'aillent a leurs occupations. j etais la tout emue et je tremblais de froid pas de peur.
lol! il fesait 5h du mat vive le vent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
emone mema



Masculin Nombre de messages : 604
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: NKUL ( tam-tam) LE TELEPHONE FANG   Lun 10 Déc - 14:03

a Akama, édzam wa dzo éne été. Mais nul besoin de naitre dans les années 50 ou 60 car cette tradition n'est pas totalement perdue. Aujourd'hui encore on annonce les décès dans nos village avec le Nkul qu'on appel "Nkul Akong" et c'est très simple à jouer pour que n'importe qui soit capable d'alerter les gens qui sont en brousse et au village environant qu'il y a eu un décès au village. Cela permet non seulement d'annoncer la nouvelle mais aussi de permettre au villageois de rentrer afin d'éviter de mauvaise rencontre en brousse.
Le Nkul akong qui annonce le décès peut-être joué à n'importe quelle heure de la journé à la différence du Nkul qui annonce le début du retrait de deuil qui est joué comme tu l'as dis au petit matin.

Quant au dense, elles reviennent en force. Car l'élone est de plus en plus concurrencé par des denses à base de Nkul dans nos retrait de deuil; c'est tellement un succè que le maire d'Oyem "Essono Mengue" a créé un groupe à la mairie. C'est l'un de ces groupe à succè qui dense avec Alexie dans l'un de ses clips. Si tu regarde bien, les denseurs(ses) parle avec le Nkul!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akama



Nombre de messages : 372
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: NKUL ( tam-tam) LE TELEPHONE FANG   Lun 10 Déc - 18:36

 Jay c'est vrai au pays il fait très froid le matin lol! heureusement le feu de bois est en permanence à la cuisine pour se réchauffer.

emone mema je ne savais pas pour les mauvaises rencontres en brousse peut-être parce qu'on ne nous en avait pas parlé. Mais je te crois en pensant à une petite histoire qu'a vecu un jeune voisin au village dans les années 87 ou 89 je sais plus exactement.

Deux personnes âgées étaient décédées dans le village un homme et une femme en deux jours. Mon voisin qui avait déjà passé deux jours sans visiter ces pièges décida de se rendre en brousse à4h 30 et rentrer avant 9h. C'était loin hein 8 km. Après la visite des de ces pièges,il a quand même eu un porc-épic. Il est déjà en route pour le village. En sortant du petit sentier pour le central qui mène au village, il rencontre deux personnes pas vraiment âgée,pas jeune non plus. L'une avait le NFAN ( l'arc) l'autre la machette. ILs ont bavardé... et après ils lui demandent de leurs donner son porc-épic lol! il a donné sans problème.
Arrivé au village,il a tout raconté à son père qui en a alerté les autres vieux. Il décrit leur portrait, les vieux lui demandent mais dans le contré tu connais quand même tout le monde tu les a pas reconnus? le gard dit non. Après recherche,les vieux se sont dit: ici dans notre contré personne n'utilise plus l'arc c'était ton grand-père qui faisait la chasse à l'arc et était court comme tu dis. Voilà, il fallait pas aller en brousse pendant que les beyaboro attendent d'être enterré.
Il a vu ces ancêtres morts avant sa naissance pour de vrai sans le savoir affraid c'était un dimanche en plus lol! Les vieux se sont moqués de lui que c'est avec ce porc-épic que les bewu accueilleront les deux qui venaient de les rejoindre essi ya à yat lol!


Dernière édition par le Mar 11 Déc - 0:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NGONE Y'A DZALE



Féminin Nombre de messages : 73
Age : 35
Date d'inscription : 09/09/2007

MessageSujet: Re: NKUL ( tam-tam) LE TELEPHONE FANG   Lun 10 Déc - 19:04

çaaaaa!!! kel histoire!!! je suis souvent emus par ce genre d'histoire, la rencontre entre les bewou ye biê c trop touchant. moi kan j'étais plus jeune on ns interdisait d'aller en brousse lors d'1 décè au village sinon il ns arriveras klk choz de mal ou mem s'il y'a un decè dans la famille il faut informer tt le monde sinon "nvene da ye wa bign" un malheureux évènemt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olong



Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: NKUL ( tam-tam) LE TELEPHONE FANG   Lun 10 Déc - 22:02

A modzang Emone Mema Mbolo, En effet le nkou akong invitait aux villageois qui se trouvaient deja en brousse de rebrousser chemin, de peur de vivre des scenes bizzard en brousse et tres souvent malheureuses. Ce que l'on appel en fang "Mvéne". En revanche jouer le nkou akong n'est pas aussi simple que tu le decris, la premiere phase qui est connu le plus souvent de tous les patit garçons que nous avons ete est facile. Mais au dela de cette premiere phase de nkou akong, il faut donner la periode dans la journee que la personne est decede, donner son identite. Cela consistait surtout a retracer son arbre genealogique. C'est cette phase qu'aujourd'hui nous ne sommes plus capable de jouer et de decoder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abomo ngono
Admin


Féminin Nombre de messages : 1104
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: NKUL ( tam-tam) LE TELEPHONE FANG   Mar 11 Déc - 1:44

 bobebzang, je suis ravie de débattre avec vous sur ce sujet: la communication par le nkul de façon générale et le nkul akong en particulier. Akiba a mane nna de nous donner cette opportunité. Le nkul, comme toute langue est codifié. C'est le téléphone moderne, à la différence qu'il touche toute une communauté simultanéiment et à distance.
Ce que vous dites est vrai, bebela. Il est interdit d'aller afub (au champ en temps de deuil). J'ai souvent été étonnée de voir qu'au village, lorsqu'une personne était gravement malade, les gens vaquaient à leurs occupations (essentiellement champêtres) mais en allant au champ le matin, ils passaient toujours prendre des nouvelles des nouvelles du patient (nde a bombo ya?). Mais, dès qu'il rendait l'âme, tout le monde se dirigeait vers le nda awou pour y séjourner pendant tout le temps que duraient les obsèques. On dirait que le temps suspendait son vol au village. Personne n'allait plus afub ni alog. Si les femmes se rendaient au champ, c'était uniquement pour saab les bidi et non pour travailler. Car, chacune doit apporter à manger au nda awou.
Comme toi, j'aimerais bien être initiée au tam tam, savoir décrypter ses différents messages.
J'ai pu obtenir un document sur le nkul par mon père dans lequel il révèle ce que dit emone mama et particulièrement sur l'esani. C'est un patrimoine précieux et une richesse extraordinaire que nous devons préserver, a bot bama. Si vous connaissez des virtuoses du nkul ou des begniaboro qui peuvent nous en dire plus, ce serait génial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
emone mema



Masculin Nombre de messages : 604
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: NKUL ( tam-tam) LE TELEPHONE FANG   Mar 11 Déc - 13:01

Olong a écrit:
A modzang Emone Mema Mbolo, En effet le nkou akong invitait aux villageois qui se trouvaient deja en brousse de rebrousser chemin, de peur de vivre des scenes bizzard en brousse et tres souvent malheureuses. Ce que l'on appel en fang "Mvéne". En revanche jouer le nkou akong n'est pas aussi simple que tu le decris, la premiere phase qui est connu le plus souvent de tous les patit garçons que nous avons ete est facile. Mais au dela de cette premiere phase de nkou akong, il faut donner la periode dans la journee que la personne est decede, donner son identite. Cela consistait surtout a retracer son arbre genealogique. C'est cette phase qu'aujourd'hui nous ne sommes plus capable de jouer et de decoder.

Mbolo a modzang,akiba akale mbeba meuyeghlane mete. Il est donc vrai que cette tradition se perd car ma génération ne connait que la première phrase et c'est dommage pour nous. Existe-il encore même au sein des vieux, des gens capable de jouer tout le Nkul akong (avec arbre généalogique) et donc de pouvoire transmettre cette sciences?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
afanebengon



Masculin Nombre de messages : 177
Age : 40
Localisation : kyo-ossi
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: NKUL ( tam-tam) LE TELEPHONE FANG   Lun 17 Déc - 2:38

nkou en general et nkou akon en particulier (ane emam bia yiane dobo mo meboun)tellement c'est grandissime et comme vous le souligez tous nous avons grand interret à ne pas le perdre.Pour ceux qui est de savoir s'il y a des gens à meme de nous le tranmettre bien entendu qu'il en existe encore et pour mieux comprendre l'histoire du nkou ou du moins reussir à le decoder il faut savoir au prealable que chaque famille chaque maison a son code et à partir de là tout ou presque devient facile.Bien que unilateralement je propose un atelier d'apprentissage du nkou pendant la( cultufang)akiba
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abomo ngono
Admin


Féminin Nombre de messages : 1104
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: NKUL ( tam-tam) LE TELEPHONE FANG   Mar 18 Déc - 1:34

C'est bien vu a afanebengon (au fait, que signifie ton pseudo?). Veda me bele nsili: il me semble que dans la tradition ekang, le nkou était réservé aux hommes. Mininga a kare ki bom nkou. Ye mavouss?
Ce que tu dis au sujet du code (ou disons, devise) de chaque famille ene été.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
afanebengon



Masculin Nombre de messages : 177
Age : 40
Localisation : kyo-ossi
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: NKUL ( tam-tam) LE TELEPHONE FANG   Mar 18 Déc - 13:27

Yavouss ki mona (edann)e ga be djom be fam. Partant du principe que chaque fille devient femme par consequent il est quasi inutile d'en donner aux filles qui aussi tot mariees aller perdre cet edan au detriment de celui de leur nouvelles familles.Quant à ta Q (la foret des filles) akiba
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akama



Nombre de messages : 372
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: NKUL ( tam-tam) LE TELEPHONE FANG   Jeu 20 Déc - 20:33

Mbolani ooooo!

vous m'avez manqué! une page polonaise m'a fermé la porte de la maison.

Chaque famille aurait donc un code ou une devise concernant le nkul? expliquez moi un peu amou m'ayem ki.


Ekié! afanebengone ye be ngoan be ne abui afan doué wé? be ndom bam , mes frères sont déjà en âge de se marier lol Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abomo ngono
Admin


Féminin Nombre de messages : 1104
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: NKUL ( tam-tam) LE TELEPHONE FANG   Ven 21 Déc - 0:47

Ekié, â mane nna, abim ndzangne té. C'est vrai que moi aussi je ne suis plus très disponible à cause du taf.
Pour revenir à ta question sur le code qu'on appelle "ndane", mon père m'a expliqué qu'il permet d'identifier chaque membre de la famille. Et c'est ce "ndane" que le nkul interprète pour annoncer un décès par exemple. Ce qui fait que tout le village sait immédiatement de qui il s'agit.
En plus de ce ndane, chaque personne a des caractéristiques ou compétences propres qui font qu'on le distingue des autres membres de la famille . Par exemple : être allé à l'école du ntangane, avoir été a nnam mintagane, conduire une voiture, avoir abui bininga ou more afub keka etc. A cela s'ajoutera l'arbre généalogique du côté maternel.
Bref, il y a un code générique complété par un volet personnel.
Siligi mvam dzoué, e wo kat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
afanebengon



Masculin Nombre de messages : 177
Age : 40
Localisation : kyo-ossi
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: NKUL ( tam-tam) LE TELEPHONE FANG   Ven 21 Déc - 2:15

akama be ne ededa aboui sauf q'avec le petro- dollars de la G.E.j'ai bien peur qu'il ne fassent pas le poid enfin impossible n'est pas camer.pour l'ENDANE effectivemlent chaque famille a son code barre qui permet à son identification formelle comme dans un super marche où chaque article à son code barre à se demander si ces touibabs n' ont pas volé ça chez nous akiba
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: NKUL ( tam-tam) LE TELEPHONE FANG   Ven 21 Déc - 14:19

mbolani mia bese.

oui, j'ai vu le nkul-téléphone à l'oeuvre aussi bien dans mon village maternel que dans mon village paternel : c'est extraordinaire. je sais jouer mon "ndan" au nkul et esquisser quelques phrases, . ça m'amusait beaucoup quand j'étais gamin.


Akama ton histoire sur le chasseur qui a rencontré ses ancêtres est édifiante, akiba abui

evindi mot
farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
abogo
Admin


Masculin Nombre de messages : 144
Localisation : Libreville
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: NKUL ( tam-tam) LE TELEPHONE FANG   Ven 21 Déc - 18:27

mbolo ani
je vais vite intervenir sur le "nkul". je ne sais pas si on peut vraiment apprendre à quelqu'un à écouter le "nkul". d'une manière générale le "nkul" parle en fang. certains ont parlé du "nkul akong". en dehors de l'introduction qu'on m'a expliquée et malheureusement j'ai tout oublié, il dit à répétition:"quelqu'un est décédé". suivant l'église on rajoute le "nkul de celle-ci. les catholiques et les protestants ont des rythmes différents pour inviter les fidèles.
pour ce qui est des danses, les danseuses exécutent le message du "nkul" que même nous qui ne sommes pas initiés réussissons à comprendre. mais il y a aussi des messages qui ne sont pas traduisibles mais qui symbolisent tout simplement un acte donné et dans ce cas il faut être initié ce qui s'apprend en assisatant régulièrement à certaines cérémonies.
à bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akama



Nombre de messages : 372
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: NKUL ( tam-tam) LE TELEPHONE FANG   Ven 21 Déc - 19:35

Akiba abui pour toutes vos explications concernant le nkul. A man nna Abomo Ngono je vais encore demandé à mon mvam.



Ekié evindi mot tu es un connaisseur lol! tu es lumière. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abomo ngono
Admin


Féminin Nombre de messages : 1104
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: NKUL ( tam-tam) LE TELEPHONE FANG   Mar 25 Déc - 13:11

Evindi mot, pourrais-tu nous initier un peu? Dans mes reminiscences, le nkul akong reprend comme refrain "besse-besse-besse-besse-besse-besse". Ye m'avouss?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: NKUL ( tam-tam) LE TELEPHONE FANG   Mar 25 Déc - 23:46

désolé mone mema, je ne le savais pas. c'est toi qui me l'apprend.

evindi mot farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
abomo ngono
Admin


Féminin Nombre de messages : 1104
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: NKUL ( tam-tam) LE TELEPHONE FANG   Jeu 27 Déc - 0:50

Enfin...il me semble, je dis bien qu'il s'agit de souvenirs. Quand on était aux champs et qu'on entendait le nkul reprendre ce refrain (besse/venez tous ), ma grand-mère nous disait de rentrer rapidement au village car il y avait deuil. Nga mina wok nkul? Et elle nous amenait à reperer le refrain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lydie



Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: nkul (tam-tam) le telephone fang   Mer 2 Jan - 0:04

ekiee a bobejan ma tate mia ve mba mba bu 2008 mfaye nkul eyon me nga too jale me too mongo bnga ve ma ndane ene na benyonvoe ba wulu wo dulu mven eson nale a tinane na keekeeke dulu mvenesone eyon ba lon ma nkul ndane mema enga too na wokusa wu ngomesane jome ene ve nyane edin mkiya lydie Very Happy cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NKUL ( tam-tam) LE TELEPHONE FANG   Aujourd'hui à 13:35

Revenir en haut Aller en bas
 
NKUL ( tam-tam) LE TELEPHONE FANG
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fang, chaton noir(un peu zébré), 3 mois -M
» Numero de telephone svp
» ...kaina telephone maison...
» telephone outdoor
» pour ceux qui chercher une montre telephone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Be-fang@beti.com :: Culture et société Fang-
Sauter vers: