Forum Be-fang@beti.com

Mbemba soan Aba !!!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  RETOUR SUR LE SITERETOUR SUR LE SITE  

Partagez | 
 

 LA FETE DE NOEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Akama



Nombre de messages : 372
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: LA FETE DE NOEL   Dim 6 Jan - 0:10

Akiba pour toutes vos réponses. Je viens de me souvenir que j'ai suivi il y'a très longtemp, un doc. intitulé LA NUIT DE L'IBOGA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: LA FETE DE NOEL   Mer 9 Jan - 12:50

Evindi Mot a écrit:
ils ont trouvé un nom pour le principe actif de l'iboga : ibogaïne. oui, ils s'en servent pour soigner les toxicos.

amo djé ? pourquoi au Gabon ?
yé ma yem ?? il faudrait demander à nos frères/soeurs qui sont de ce côté. et puis, quand un peuple est géographiquement réparti sur +sieurs aires, parfois les sages décident de garder les "choses" dans un coin précis. ils ont leurs critères...

evindi mot farao

pour le pourkoi au gabon: il vaudrait mieux avoir la réponse d'un initié du bwiti, de kelk'un ki consomme l'iboga. j'avoue ma complète ignorance Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abomo ngono
Admin


Féminin Nombre de messages : 1104
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: LA FETE DE NOEL   Jeu 10 Jan - 1:43

En fait, âdzidzon, il ne s'agit pas seulement d'iboga mais de toute la spiritualité fang. Peut-être que zok mekeng pourra nous éclairer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: LA FETE DE NOEL   Lun 14 Jan - 12:05

abomo ngono a écrit:
En fait, âdzidzon, il ne s'agit pas seulement d'iboga mais de toute la spiritualité fang. Peut-être que zok mekeng pourra nous éclairer.

Oui, peut-être Zok Mekeng pourra-t-il nous en dire plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: LA FETE DE NOEL   Lun 4 Fév - 14:17

Zok Menkeng ane dzangane...bia yane gne!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zok mekeng
Admin


Masculin Nombre de messages : 267
Age : 46
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: la fete de noel   Sam 5 Avr - 19:53

Essèzam Mbolani
D'abord, je ne pense pas que le Gab soit une lieu de la spiritualité ancestrale (fang) car si c'était le cas, il serait parmi les membres du G8. En effet la spiritualité ancestrale n'est pas un concept abstrait, elle se vit, l'environnement où elle se pratique est en harmonie avec avec le divin. Ce que l'on voit au gabon est tout sauf de la spiritualité. Derrière ce mot il ya esprit, derrière gabon il y a corps, matériel, nsone.
Cela dit, la spiritualité fang existe au gabon mais elle ne se pratique pas en toute quiétude car tout ce qui est fang, fait peur. Les gens n'ont donc pas la possibilité de s'épanouir et d'atteindre le nia moro, qui est un niveau d'élevation spirituel proche de nzame. Ce n'est qu'à partir de là que la connection qui s'établit avec nzame amène forcement une transformation de la société vers le haut d'où l'exploision de la connaissance. C'est ce qui a donner naissance à la première civilisation humaine, la mère de toute. Celle de dzal ye okua, dzal faraon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zok mekeng
Admin


Masculin Nombre de messages : 267
Age : 46
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: La fete de noel   Sam 5 Avr - 20:02

Mbolo

J'ajouterai que Dieu n'a pas besoin de publicité. Le foisonnement spirituel au gab ressemble à des partis politiques où chacun prèche pour sa chapelle. Mais dans le fond il n'y a rien. Dieu lui, il est ailleurs, suivez mon regard!
Abora!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: LA FETE DE NOEL   Sam 5 Avr - 23:59

Masug a moadzang Smile

zok mekeng a écrit:
Essèzam Mbolani
D'abord, je ne pense pas que le Gab soit une lieu de la spiritualité ancestrale (fang) car si c'était le cas, il serait parmi les membres du G8. En effet la spiritualité ancestrale n'est pas un concept abstrait, elle se vit, l'environnement où elle se pratique est en harmonie avec avec le divin. Ce que l'on voit au gabon est tout sauf de la spiritualité. Derrière ce mot il ya esprit, derrière gabon il y a corps, matériel, nsone.
Cela dit, la spiritualité fang existe au gabon mais elle ne se pratique pas en toute quiétude car tout ce qui est fang, fait peur. Les gens n'ont donc pas la possibilité de s'épanouir et d'atteindre le nia moro, qui est un niveau d'élevation spirituel proche de nzame. Ce n'est qu'à partir de là que la connection qui s'établit avec nzame amène forcement une transformation de la société vers le haut d'où l'exploision de la connaissance. C'est ce qui a donner naissance à la première civilisation humaine, la mère de toute. Celle de dzal ye okua, dzal faraon.

Doit-on alors comprendre que nulle part cela n'est prêt d'arriver à grande échelle ou du moins de façon assez conséquente pour qu'un changement notable de la société ait lieu? A mu eyong ma bebe mi nnam miane, Gabon, GE ou Cameroun... la situation spirituelle apparente (extrême valorisation de tout ce qui est vient d'ailleurs et explosion des églises et sectes..) est un peu la même. Dans ce cas où notre véritable spiritualité prendre-t-elle son envol, si on ajoute à ça na abui bivindi bi mbot sont les premiers à en avoir peur (ou dénigrer) aujourd'hui et seraient d'ailleurs les premiers à la combattre? Est-on condamné à ne la vivre que pour un petit groupe d'initiés? Ngue o ne me dzam yalne mi nsili mi té, akiba.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zok mekeng
Admin


Masculin Nombre de messages : 267
Age : 46
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: La fete de noel   Dim 6 Avr - 15:13

Mbolani a mi nsili mi ngone ewondo
Je suis tout à fait d'accord avec toi. c'est difficile! mais que veux-tu? Tu abornes là un aspect qui risque de verser dans la politique car tout est lié. A partir du moment moment où "nos pays" sont des caisses de raisonnance de la métropole, l'affirmation culturel de nos peuples est difficile. Car qui dit culture dit religion, c'est la religion qui est le fondement de la culture d'un peuple. Si notre fondement culturel est chrétien ou musulman vous comprendrez que tout ce qui est en dehors de cela est diabolique. Cela n'a rien à voir avec la vérité. On s'en tape mm de la vérité. Le plus important étant de nous tenir en captivité. Parce que l'on sait que libre, la connaissance va se reveiller en nous car elle est en nous, et si elle se reveille le monde va subir une transformation radicale remettant en cause plusieurs aspects qui sont pour beaucoup des verité absolue. Mais tout a une fin, et la fin a bere asseng. Les petits groupes, héreusement qu'ils existent car un jour des fils issus de ces petits groupes décideront pour tous et donneront une âme à nos états, une âme propre à notre culture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abomo ngono
Admin


Féminin Nombre de messages : 1104
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: LA FETE DE NOEL   Dim 6 Avr - 23:20

zok mekeng a écrit:
Essèzam Mbolani
D'abord, je ne pense pas que le Gab soit une lieu de la spiritualité ancestrale (fang) car si c'était le cas, il serait parmi les membres du G8. En effet la spiritualité ancestrale n'est pas un concept abstrait, elle se vit, l'environnement où elle se pratique est en harmonie avec avec le divin. Ce que l'on voit au gabon est tout sauf de la spiritualité. Derrière ce mot il ya esprit, derrière gabon il y a corps, matériel, nsone.
Cela dit, la spiritualité fang existe au gabon mais elle ne se pratique pas en toute quiétude car tout ce qui est fang, fait peur. Les gens n'ont donc pas la possibilité de s'épanouir et d'atteindre le nia moro, qui est un niveau d'élevation spirituel proche de nzame. Ce n'est qu'à partir de là que la connection qui s'établit avec nzame amène forcement une transformation de la société vers le haut d'où l'exploision de la connaissance. C'est ce qui a donner naissance à la première civilisation humaine, la mère de toute. Celle de dzal ye okua, dzal faraon.

 zok mekeng d'abord, je voudrais te dire que je suis mintag abui de ton retour. Tes éclairages nous ont beaucoup manqué a nda bot muna.
Pour revenir à ton intervention, j'avoue que je suis un peu déçue car je caressais le projet de venir au gbn pour me ressourcer spirituellement. Mais d'un autre côté, je réalise que tu as raison car ton point de vue rejoint celui de evindi mot sur ce point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mone ya dzè angang



Masculin Nombre de messages : 13
Age : 45
Localisation : Bruxelle- Belgique
Date d'inscription : 10/04/2008

MessageSujet: Re: LA FETE DE NOEL   Lun 14 Avr - 18:01

Mbolo anii
Zok mikeng a dit"Le plus important étant de nous tenir en captivité..."Il faudrait que nous retenions que l'homme Ekang connait Dieu, zame yemebagha, Dieu l'unique et créateur bien avant les réligions actuelles. Mon arbre généalogique fait foi et a des ancètres plus agés que Jésus... Cependant, l'impérialisme et le monde matériel l'ont détourné de ce Dieu au détriment du profit individuel bien ou mauvais.
Le biéré, le melane étaient le moyen par lequel nos ancètres pas n'importe lequel "begna bore" seulement rentraient en contact avec le créateur. sommes nous encore capable de revivre celà? celà me parait difficile voire impossible si nous comptons sur les "vieux" du village car nous les visitons peu mais aussi la majorité est faite d'hypocrites. Alors notre base ne peut ètre faite que par nous mm sur monefang.com par exemple, sur la solidarité mone ma dzo na qui est plus fort que tout.
cette perte de notre identité réligieuse est sémée, perpétuée et entretenue par l'occident et nos pouvoirs locaux: multiplicité des églises, enrolement de la jeunesse dans les sectes, les crimes rituels et autres.
les petits bruits font un grand bruit, édedeng da zou ntsinengane ossou
Akiba
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abomo ngono
Admin


Féminin Nombre de messages : 1104
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: LA FETE DE NOEL   Sam 19 Avr - 14:08

mone ya dzè angang a écrit:
Mbolo anii
Zok mikeng a dit"Le plus important étant de nous tenir en captivité..."Il faudrait que nous retenions que l'homme Ekang connait Dieu, zame yemebagha, Dieu l'unique et créateur bien avant les réligions actuelles. Mon arbre généalogique fait foi et a des ancètres plus agés que Jésus... Cependant, l'impérialisme et le monde matériel l'ont détourné de ce Dieu au détriment du profit individuel bien ou mauvais.
Le biéré, le melane étaient le moyen par lequel nos ancètres pas n'importe lequel "begna bore" seulement rentraient en contact avec le créateur. sommes nous encore capable de revivre celà? celà me parait difficile voire impossible si nous comptons sur les "vieux" du village car nous les visitons peu mais aussi la majorité est faite d'hypocrites. Alors notre base ne peut ètre faite que par nous mm sur monefang.com par exemple, sur la solidarité mone ma dzo na qui est plus fort que tout.
Akiba
Akiba a mone wam, veda mayi ne ma sili mi na, pensez-vous que nous pouvons vraiment reconstituer cette spiritualité que nous avons perdue aujourd'hui?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abogo
Admin


Masculin Nombre de messages : 144
Localisation : Libreville
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: LA FETE DE NOEL   Jeu 12 Juin - 12:56

mbolo
j'avoue que j'apprends des choses très particulières. je ferai une recherche sur l'image de césar borgias.
je suis chrétien mais je n'adore pas l'image qu'on nous présente de jésus car je n'ai pas besoin d'image. je dois toutefois reconnaître que je suis dans une reflexion qui doit m'amener à concilier christianisme et mes pratiques traditionnelles ou coutumières. je pense qu'on peut établir un lien harmonieux entre les deux. tous les deux enseignent l'amour.
mé bera sô!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: LA FETE DE NOEL   Jeu 12 Juin - 19:13

abomo ngono a écrit:
pensez-vous que nous pouvons vraiment reconstituer cette spiritualité que nous avons perdue aujourd'hui?
Personnellement, je ne crois plus que nous puissions encore arriver à la spiritualité authentique pratiquée par nos aïeuls. Je pense que nous pouvons reconstituer la base, le fond, mais la forme se vêtira toujours des oripeaux de la contemporaneité. Ce matin encore, en me reveillant, une chanson d'Elone me trottait dans la tête dans laquelle on parlait de "Ndombolo"...Ce mot par exemple a été intégré dans notre vocabulaire, dans le vocabulaire des jeunes de chez moi, et il ne désigne plus la danse congolaise, mais...autre chose Very Happy. Quant assis au corps de garde, nous disons le plus sérieusement du monde : "Cette fille a un ndombolo..." , nous ne nous rendons même plus compte que nous sommes entrain d'intégrer un mot nouveau dans le fang. berf! c'est la même chose pour le bwiti. Ceux qui ont assisté à une cérémonie de bwiti savent qu'on y rencontre des figurines du Christ...et qu'il n'est pas rare que le bwtiti cite des noms des anges et autres références chrétiennes.
Tout ça pour dire que pour moi, la spiritualité est là, quoi qu'on pense. Mais elle s'est adaptée à son époque. Même le biere est là, moadzang Zock Mekeng ne cesse de nous le rappeler, mais il faut frapper à la bonne porte...Elle n'est pas perdue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: LA FETE DE NOEL   Jeu 12 Juin - 22:49

ma yebe. si l'essence est conservée, alors la chose est là. la spiritualité authentique de nos ancêtres est d'abord la connection avec la Source, avec EYO, avec la Lumière qui est l'Origine. nos ancêtres d'il y a 100 ans ne pratiquaient pas à l'identique absolue les rituels de leurs ancêtres qui étaient là 100 ans avant eux. ces derniers eux-mêmes ne répétaient pas à l'identique absolue les pratiques de leurs ancêtres qui étaient là 100 ans avant eux.

les raisons sont celles évoquées par beko adzidzon, nang adzidzon, mikibi adzidzon, ebak adzidzon, ngonlanegonlane adzidzon : les sociétés ne sont pas figées. le temps n'est pas figé, l'espace non plus. nos peuples n'ayant pas toujours vécu au même endroit, recevant les diverses influences des mêmes peuples, les pratiques, la langue ne peuvent être identiques à 100%.

d'autre part, la créativité étant un des signes distinctifs de Nsut Mot, il ne manquera jamais d'enrichir son héritage culturel de formes nouvelles, d'apporter quelque chose de nouveau, une touche perso. l'art du mvett en est une brillante illustration, pensons à l'inégalable Mvome Eko...

EYO ne l'oublions pas est infini et est l'Infini. EYO est foisonnement. EYO est prolifération. EYO est Vie et Vie est EYO. EYO est certes l'Un, mais aussi EYO est le Multiplié qui se multiplie en multiples de multiples. EYO est le Répété qui se répète. EYO est certes Point, mais aussi EYO est Cercle, amplification du Point. EYO est celui qui est entrain d'écrire ces lignes sur EYO. EYO est celui ou celle qui est entrain de lire ces lignes sur EYO. EYO est ces lignes mêmes qui sont écrites sur EYO : yé djom ézing é ndji bo EYO ?

en d'autres termes, l'innovation, la créativité, l'inventivité, le dépassement participent de l'Essence même des choses et des êtres. il existe toujours des solutions possibles . il faudrait toujours partir de ce principe tout simple, l'intégrer et lui trouver des applications dans toutes nos activités. Afrikara ne doit pas, ne peut pas baisser les bras et s'abandonner au désespoir . l'impossible n'est pas possible dans "Ndalamé" l'immensité cosmique . EYO est l'impossible qui est parfaitement possible c'est pour cela qu'EYO est émerveillement, enchantement, grand étonnement !!! ma ben ma wog na...
akiba


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: LA FETE DE NOEL   Ven 13 Juin - 14:04

Evindi Mot a écrit:
[size=18] beko adzidzon, nang adzidzon, mikibi adzidzon, ebak adzidzon, ngonlanegonlane adzidzon
Ekiéééé a moadzang Evindi Mot Very Happy!!! Tu me fais trop d'honneur!!! Toute la communauté ici présente est bien d'accord avec moi pour reconnaître que s'il y a quelqu'un parmi nous qui nous parle des vraies choses, c'est bien...Evindi Mot Very Happy!!! A moadzang, tu ne peux plus t'échapper Very Happy!!! Regarde par exemple quand tu dis:
EYO ne l'oublions pas est infini et est l'Infini. EYO est foisonnement. EYO est prolifération. EYO est Vie et Vie est EYO. EYO est certes l'Un, mais aussi EYO est le Multiplié qui se multiplie en multiples de multiples. EYO est le Répété qui se répète. EYO est certes Point, mais aussi EYO est Cercle, amplification du Point. EYO est celui qui est entrain d'écrire ces lignes sur EYO. EYO est celui ou celle qui est entrain de lire ces lignes sur EYO. EYO est ces lignes mêmes qui sont écrites sur EYO : yé djom ézing é ndji bo EYO ?
Tu vois, quand tu l'écris, on sent la VIBRATION elle-même nous traverser, on s'en rapproche...hum! On'akeng
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: LA FETE DE NOEL   Ven 27 Juin - 18:20

[quote="abogo] je dois toutefois reconnaître que je suis dans une reflexion qui doit m'amener à concilier christianisme et mes pratiques traditionnelles ou coutumières. je pense qu'on peut établir un lien harmonieux entre les deux. tous les deux enseignent l'amour.[/quote]
Lorsqu'on connaît la réalité du christianisme (politique, culturelle...), pourquoi ne pas rompre au lieu d'essayer de concilier ceci avec cela? On sait déjà que le christianisme n'est pas nôtre et qu'en l'acceptant et en l'intégrant en nous, nous intégrons en même temps une réalité culturelle qui n'est pas la nôtre et par la même occasion nous nous éloignons de tout ce qui est à nous. Peut-être suis-je un peu trop pressé? Mais de toutes les façons, je suis convaincu que cette influence disparaitra progressivement que nous le voulions ou non chez nous. Il suffit que je regarde ce qui se passe dans mon village: quand nous étions de petits enfants bien sages Very Happy, on n'a pas bien changé ne vous en faites pas Very Happy , ma mère nous reveillait tous les dimanches matin vers 7h, nous faisait prendre un bain dans l'eau glaciale de la rivière qui coulait derrière chez nous (je lui en veux un peu pour ça Very Happy) et nous emmenait à la messe. A cette époque, celle-ci était bien pleine dans tous les villages voisins. Près d'une vingtaine d'années après, les jeunes, enfin la grande majorité des jeunes, a considérablement déserté les lieux de cultes, sauf peut-être chez les Temoins de jéhovah qui connaissent une percée remarquable, mais pas encore décisive. Mais généralement, chez moi, dans mon village, la tendance est plus à un désintérêt des jeunes pour les lieux de cultes catholique et protestant. Sauf que, et c'est en cela que cela n'est pas profitable, se détourner de ces lieux de cultes ne signifie pas rétablir la connexion avec les pratiques ancestrales. Cela signifie plutôt un grand interêt pour les joies de la vie. Et c'est en cela que c'est un formidable gâchis. Cette déconnexion les place dans le néant. Bref! Avec le temps, cette tendance vers la sortie du joug chrétien va s'accentuer, c'est inéluctable, mais il faut trouver une autre connexion pour que ce ne soit pas pour rien. Car si la connexion avec le christianisme nous maintient juste sous la domination culturelle...de l'extérieur, la course vers les choses de la vie va nous ramener plus bas que ça : au niveau de l'animal. Elle va rompre toute connexion avec la spiritualité (même occidentale), or les hommes ont besoin de spiritualité sinon ils vivent comme des animaux (manger, boire, dormir, ...). Senghor affirmait très justement pour montrer le caractère fondamental de la spiritualité en l'homme que l'esprit avait besoin de spiritualité comme le corps avait besoin de riz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: LA FETE DE NOEL   Sam 28 Juin - 17:10

Adzidzon, je suis d'accord avec toi quand tu écris ceci :

adzidzon a écrit:

Lorsqu'on connaît la réalité du christianisme (politique, culturelle...),

Je n'en veux pas à ceux qui sont dans ce choix de christianisme car (heureusement) à chacun son choix Smile mais asu dama, j'ai beau essayé et tourner la chose dans tous les sens, je ne vois vraiment pas comment je pourrai à nveau adhérer (ou concilier) cette religion (fossoyeuse de notre spiritualité pour moi), avec mon état d'esprit actuel. D'accord pour y voir ce qu'elle aurait de positif (en tant que spiritualité) mais alors, en tant que mongo evindi ya africa, bebela teghe, le souvenir de ce que cette religion a fait et continue de faire, akié ! lol! En tout cas ma yem na ge ma bare bo dzam y'alug omos zing, ce sera tout veda dzam yena ma ke lug a tsoas (messe, mariage catho religieux), jamais de la vie ! lol!

adzidzon a écrit:
On sait déjà que le christianisme n'est pas nôtre et qu'en l'acceptant et en l'intégrant en nous, nous intégrons en même temps une réalité culturelle qui n'est pas la nôtre et par la même occasion nous nous éloignons de tout ce qui est à nous. Peut-être suis-je un peu trop pressé? Mais de toutes les façons, je suis convaincu que cette influence disparaitra progressivement que nous le voulions ou non chez nous. Il suffit que je regarde ce qui se passe dans mon village: quand nous étions de petits enfants bien sages Very Happy, on n'a pas bien changé ne vous en faites pas Very Happy , ma mère nous reveillait tous les dimanches matin vers 7h, nous faisait prendre un bain dans l'eau glaciale de la rivière qui coulait derrière chez nous (je lui en veux un peu pour ça Very Happy) et nous emmenait à la messe. A cette époque, celle-ci était bien pleine dans tous les villages voisins. Près d'une vingtaine d'années après, les jeunes, enfin la grande majorité des jeunes, a considérablement déserté les lieux de cultes, sauf peut-être chez les Temoins de jéhovah qui connaissent une percée remarquable, mais pas encore décisive. Mais généralement, chez moi, dans mon village, la tendance est plus à un désintérêt des jeunes pour les lieux de cultes catholique et protestant. Sauf que, et c'est en cela que cela n'est pas profitable, se détourner de ces lieux de cultes ne signifie pas rétablir la connexion avec les pratiques ancestrales. Cela signifie plutôt un grand interêt pour les joies de la vie. Et c'est en cela que c'est un formidable gâchis. Cette déconnexion les place dans le néant. Bref! Avec le temps, cette tendance vers la sortie du joug chrétien va s'accentuer, c'est inéluctable, mais il faut trouver une autre connexion pour que ce ne soit pas pour rien. Car si la connexion avec le christianisme nous maintient juste sous la domination culturelle...de l'extérieur, la course vers les choses de la vie va nous ramener plus bas que ça : au niveau de l'animal. Elle va rompre toute connexion avec la spiritualité (même occidentale), or les hommes ont besoin de spiritualité sinon ils vivent comme des animaux (manger, boire, dormir, ...). Senghor affirmait très justement pour montrer le caractère fondamental de la spiritualité en l'homme que l'esprit avait besoin de spiritualité comme le corps avait besoin de riz.

Ta remarque sur le désintéressement constaté est vraiment pertinente, mais comme du le soulignes, désinteressement mais remplacé par quoi? C'est là où je trouve que c'est dommage qu'il n'y est pas pour ces gens en recherche d'autre chose, une réponse on va dire "africaine". Je suis sûre que bcp emprunteraient ce chemin, mais hélas pas grand chose ne leur est offert à part ane wa dzo les plaisirs de la vie ou alors les églises de réveil qui pillulent là No Dans un autre sujet on parlait du fait que trop d'ésotérisme pouvait devenir un handicap, dans ce cas précis, je me dis que si justement nos "spiritualités" (ou ce qui en reste) étaient plus accessibles au grand nombre, il y avait une carte à jouer. On va peut-être me dire na e mot ayi a ne dzam kè na tong Bwiti, Vaudou, Bissima... mais hélas dans la réalité ce n'est pas aussi simple que ça. Dans la réalité actuelle il semble bien plus facile na mane evindi a tong zen be christen (chértiens) et eglise que le bwiti et autres No

Pour en revenir au désintéressement, moi aussi j'ai un exemple dans mon entourage avec des gens dans mon enfance étaient plus chrétiens que chrétiens, mais à force de ne pas trouver de réponses (ou de juger que cette religion ne leur convenait pas vraiment), sont aujourd'hui dans une autre démarche, n'hésitent plus à faire appel à des Nguegan et autres alors qu'il ya à peine 10-15 ans, fallait même pas leur parler de ça car ils étaient horrifiés affraid lol! Aujourd'hui, même si ces gens ne sont pas dans une démarche de conscientisation ouvete, ils n'hésitent plus à faire comprendre que rien ne peut plus se faire sans que ce qu'ils sont (bane bivindi) soient pris en compte.

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NGONE Y'A DZALE



Féminin Nombre de messages : 73
Age : 35
Date d'inscription : 09/09/2007

MessageSujet: Re: LA FETE DE NOEL   Ven 4 Juil - 23:56

voici un lien qui m'a fait refléchir, rien a voir avec les fang mais cela peut tjr servir


http://www.africamaat.com/Video-Les-chemins-de-la-Maat

j'attends vos reactions!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: LA FETE DE NOEL   Lun 14 Juil - 13:01

owé a NGONE Y'A DZALE akiba asu lien wa ke bia fiti.

oui, KEMET, la civilisation des Nsut de la Vallée du Nil nous a légué l'enseignement de Maât. "Maât" est souvent représentée par une déesse africaine assise ou debout, qui porte une plume d'autruche sur ses tresses.

Maât symbolise l'Harmonie universelle, et à l'échelle africaine (sociétés, nations, race) elle traduira la Justice, la Justesse, les canons du Bon, du Bien, de l'Agréable, du Convenable : la Norme. Maât repésente ce que nous devons faire ; les actes, les attitudes que nous devons adopter au quotidien pour diffuser la Paix, la Fraternité, la Solidarité, l'Amour.

l'Ethique (Supérieure) qui doit régir les rapports que nous entretenons avec nos frères et soeurs c'est Maât. Maât comme Principe ou Canon, nous fait l'injonction de produire le meilleur de nous-mêmes et de le mettre au service de notre peuple.

Maât s'adresse à l'individu. Maât s'adresse à la communauté.

la gestion que tu fais de ton être à toi ; la gestion que je fais de mon être à moi doivent s'appuyer sur ce Canon. la gestion de nos communautés, nos Etats doit s'aligner sur cette Norme. ce que je voudrais dire [si tu me permets] c'est que nos sciences politiques, nos sciences économiques, nos sciences sociales doivent être "maâtiques" (excuse l'expression, mais tu me comprends). elles doivent être enseignées sous ce prisme-là.

je voudrais si possible être + précis encore : la démocratie est une philosophie politique. le libéralisme, l'altermondialisme sont des philosophies économiques. la sécurité sociale, la gestion de l'habitat sont des philosophies politiques. ma yi na me djo na les Africains aujourd'hui doivent réinventer et appliquer des philosophies politiques, des philosophies économiques, des philosophies sociales formulées selon les Canons et la Norme de Maât.

cela suppose que les politiques africains, les économistes africains, les spécialistes du social africains ; les Africains qui veulent investir leur énergie dans la politique, l'économie ou le social doivent se mettre au travail et apprendre, assimiler, respirer Maât. j'avoue quand même que pour une efficacité optimale de cette démarche, Maât doit nécessairement être introduite et intrônisée dans le cursus scolaire, académique. cet objectif il faudra le concrétiser. à nos méninges et au boulot donc.
voilà mon humble avis.

le Respect de nous-mêmes (notre chaîne ancestrale inclus) ; le Respect des autres (leurs chaînes ancestrales inclus) ; le Respect de la Vie que nous trouvons sur terre ; le Respect de la Vie qui nous a précédés ; le Respect de la Vie qui viendra après nous ...des hommes et des femmes excellents, accomplis, rayonnants et porteurs de vie et de civilisation : voilà les Routes ou les Chemins que Maât nous demande de suivre.

Nsut Mot doit revenir à ce Principe solaire qui est vie, vitalité et boussole des Africains. on doit l'enseigner dans les écoles, à l'université, dans le cadre de l'instruction, de l'éducation des jeunes Africains, et surtout de leur formation à faire rayonner notre peuple.

les bemvam à KEMET disaient de Maât qu'elle est à la fois mère, épouse et fille de Rê (la Lumière Créatrice) : ce Principe est immanent à la Création, à l'Univers, à la Terre, donc à Africa, donc à toi et à moi et à chacun de nous aussi. On dit aussi que Maât est "la Vérité" tout simplement.

NGONE Y'A DZALE merci de nous interpeller sur cette question fondamentale pour l'avenir de l'ayong des BINSUT BIBOT


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: LA FETE DE NOEL   Lun 14 Juil - 14:18

je soupçonne aussi que la partie sur les religions étrangères ne t'a pas laissée indifférente ? j'ai vu la video et en gros je partage l'avis du mvendé Fakoly qui est que prier, concevoir dieu selon la vision élaborée par d'autres dessert grandement Africa.

je ne pense pas que notre peuple puisse s'épanouir en s'aliénant au profit des valeurs culturelles, spirituelles des autres. le résultat observable est que nous nous appauvrissons, nous nous affaiblissons au profit de la domination toujours plus grande des autres.

ton esprit doit t'appartenir . s'il se met à appartenir à quelqu'un d'autre que toi, alors te voilà esclave , te voilà puppet , te voilà muppet , te voilà marionnette de l'autre qui possède ton esprit.

l'esprit de l'Africain doit être africain et non européen ou arabe . voilà aussi l'enjeu qui est le nôtre


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Alghe



Masculin Nombre de messages : 240
Date d'inscription : 19/05/2008

MessageSujet: Re: LA FETE DE NOEL   Ven 22 Aoû - 18:53

Evindi Mot a écrit:
...ton esprit doit t'appartenir. S'il se met à appartenir à quelqu'un d'autre que toi, alors te voilà esclave..... L'esprit de l'Africain doit être africain et non européen ou arabe...

C'est juste, et bien dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otitie kiri



Féminin Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 27/05/2008

MessageSujet: Re: LA FETE DE NOEL   Mar 9 Déc - 20:14

Les fetes de fin d'années approchent et c'est souvent l'occasion de réunir la famille (qu'on soit adorateur de Borgias Embarassed ane mia dzo ou pas...).

J'ai beaucoup d'amis qui célèbrent la Kwanzaa et cette année comme les autres je suis en panne d'inspiration pour les cadeaux, du moins j'ai beaucoup de mal à trouver ce que je cherche.

Quelqu'un saurait il ou je peux me procurer des cadeaux tels qu'une poupée noire, des BD ou de la litterature pour enfant, be jeux de société ya dzal ane songo etc...?

Me bele fe nsili nfe: je lisais des news sur Internet et je suis tombée sur un article qui parlait de la venue du Pape au Cameroun en mars 2009, nde ma sili naa d'après vous, avec tous les pays qui existent en Afrique, pourquoi vient-il à chaque fois a dzal?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MMOT BINAM



Masculin Nombre de messages : 235
Date d'inscription : 24/06/2008

MessageSujet: Re: LA FETE DE NOEL   Mar 9 Déc - 21:45

Me bele fe nsili nfe: je lisais des news sur Internet et je suis tombée sur un article qui parlait de la venue du Pape au Cameroun en mars 2009, nde ma sili naa d'après vous, avec tous les pays qui existent en Afrique, pourquoi vient-il à chaque fois a dzal?

Très bonne question
pas de réponse à te donner mais juste un rappel: quand j'étais petit, j'entendais dire que le Cameroun c'est l'Afrique en miniature Ma sœur je peux pas déballer certaines choses sur ce site j'aime le Cameroun mais, Etoudi que tu voies là est aussi mystérieux que l'église catholique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
missang



Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: réalité historique   Sam 13 Déc - 8:57

Je suis fang du Gabon Mitzic-Oyem et de confession religieuse Chrétien Catholique, j'ai grandi entre le Gabon et le France ou je vie en ce moment et je reste particulièrement choqué de vos propos à tous je dis bien tous car vous vous dites Fang mais moi je ne le croix pas, de l'origine de notre histoire jusqu'à nos jours, contrairement à l'islam donc des musulmans dont vous êtes tous et qui c'est rependu avec l'épée et par le sang, qui n'ai rien d'autre que à l'origine de la grande migration Fang, au Gabon Cameroun et Guinée-Equatorial les Fang sont devenu Chrétien par une démarche volontaire et personnel du Baptême, donc (<<pour comprendre il faut d'abord y croire>> saint Thomas d'Aquin).
Pour venir sur l'attitude des Français, la France était la plus grande foi Chrétienne au monde d'où ce surnom de <<fille aîné de l'église>> cette foi elle l'a perdu par un complot des gauchiste et des francs-macons qui sont autre que des anté-chrits.
Pour parler de la tombe du Chrits je vois aussi que vous manquez de culture, peut-être que <<le Saint Sépulcre>> ne vous dis pas quelque chose mais bon c'est grave.
Nous sommes tous Fang et ce serait dommage que nous rentrions en conflit pour ça, si vous êtes athée c'est pas grave mais si vous voulez implanter définitivement l'islam chez les fang alors on a un problème, mais dans les deux cas que Dieu est pitié de vos âmes.[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA FETE DE NOEL   Aujourd'hui à 1:16

Revenir en haut Aller en bas
 
LA FETE DE NOEL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bonne Fête Ti- Noel
» Bonne Fête à Ti-Noel
» 20 et 21décembre 2014 : marché de Noel à St Forget (78)
» C'est l'hiver!
» Bonne fête nathalief!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Be-fang@beti.com :: Réligion et Spiritualité-
Sauter vers: