Forum Be-fang@beti.com

Mbemba soan Aba !!!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  RETOUR SUR LE SITERETOUR SUR LE SITE  

Partagez | 
 

 Odzamboga: histoire chantée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Odzamboga: histoire chantée.   Dim 4 Mai - 23:29

ntoutoume a écrit:

Et voyez vous, je croyant au potentiel de chaque peuple, je pense que l'erreur aujourd'hui est que l on centre la vie entiere du monde sur les acquis d'un seul peuple. Un jour on se retrouvera dos au mur. Et la solution viendra certainement de là où on l attend le moins. Car avant la matiere il y a bien quelque chose. Et ce monde materiel à ses limites, que le monde inconnu saura solutionner le moment vennu.

Enfin bref, je me trompe peut etre. Mais permettez moi de croire en ma façon à la force cachée de nos peuples. Je refuse l'idée selon laquelle (sans vouloir offenser) la bible à elle seule renfermerait les seule vérité.

A su dama adzo a siki a ndom dzama, malgré les apparences on est un bon nombre à penser cela lol!

Sinon, ma firi e nnem wam osë na (j'espère de tout coeur) que la théorie que tu exposes là pourra se concrétiser. N'empêche, ceux qui peuvent se bouger devraient qd même le faire pcq si on attend d'être dos au mur pour avoir le sursaut salutaire, on risque d'attendre longtemps. Ngoal e boan bân Crying or Very sad

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Odzamboga: histoire chantée.   Lun 5 Mai - 13:36

miéhdzâ a écrit:
Allahndong a écrit:
ok. alors.merci!!!
dans le meme sujet, quel terme simple tu utiliserais toi pour decrire une pyramide ( en fang )?
Ben... je dirais "ndöng-nkol".
Ou alors, "ndöng" tout court! Et dans ce dernier cas, "ndöng-nkol" signifierait "le nkol en forme de ndöng"! ... de pyramide, quoi! Very Happy
Otah de na?

Permettez-moi a bobedzang de rebondir, pour de nouvelles interrogations...Sauf que nkol est une réalité naturelle, elle n'a pas été construite par l'homme. Au contraire de la pyramide par exemple. Une maison avec des milliers d'étages (si cela existe) ne peut être appelée nkol...enfin, je n'en sais rien. Cela pour dire que je ne comprends toujours pas comment on peut lier pyramides à nkol étant entendu que les fang anciens savaient faire la différence entre une construction humaine (une maison, une tombe...) et une réalité naturelle en l'occurrence nkol. Dans cette optique, l'expression ndong nkol renverrait plutôt à une vraie montagne, ou à une chaîne de montagnes, et non à une pyramide. C'est une interrogation...Qu'en pensez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Odzamboga: histoire chantée.   Lun 5 Mai - 13:42

Juste ajouter que selon la définition faite par miéhdza, l'expression ndong nkol signifierait la montagne au sommet cônique, autrement dit, montagne avec un sommet pointu. ce qui distinguerait cette montagne des autres dont les sommets sont assez plats...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miéhdzâ
Admin


Masculin Nombre de messages : 1516
Localisation : Libreville
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Odzamboga: histoire chantée.   Lun 5 Mai - 14:36

adzidzon a écrit:
Juste ajouter que selon la définition faite par miéhdza, l'expression ndong nkol signifierait la montagne au sommet cônique, autrement dit, montagne avec un sommet pointu. ce qui distinguerait cette montagne des autres dont les sommets sont assez plats...
Attention! Je disais en concluant que Ndöng-Nkol pourrait signifier "montangne-en-forme-de-ndöng". Ndöng serait alors le CÔNE de référence.
Et je n'hésiterai pas à spéculer en faisant remarquer qu'au CMR, des reliefs de cette forme ne manquent pas.
1- dans les régions du nord-nord-est:
http://images.google.com/imgres?imgurl=http://www.cameroun-guide.com/mont-ngaoundere.JPG&imgrefurl=http://www.cameroun-guide.com/ngaoundere.htm&h=480&w=640&sz=67&hl=fr&start=96&sig2=v4-G9WhezuOyVHTXyph1Ig&tbnid=QfkAgFcm3CPLfM:&tbnh=103&tbnw=137&ei=DuseSMj8H4PqwwHzzLn_Cw&prev=/images%3Fq%3Dmont%2Bcameroun%26start%3D80%26gbv%3D2%26ndsp%3D20%26hl%3Dfr%26sa%3DN
Par ailleurs, il suffit de se percher sur n'importe quelle hauteur des environs de Kribi, pour apercevoir au loin... cette grande pyramide naturelle nommée "Le char des dieux"
http://images.google.com/imgres?imgurl=http://www.peuplesawa.com/archivespics1/258.jpg&imgrefurl=http://www.peuplesawa.com/fr/bnlogik.php%3Fbnid%3D258%26bnk%3D21%26bnrub%3D1&h=203&w=311&sz=14&hl=fr&start=48&sig2=OqpH_qP2O1Z4_-U87QnhVA&tbnid=4eL1Qu3MBLr81M:&tbnh=76&tbnw=117&ei=b-4eSJ77N42SwQGUodT4Cw&prev=/images%3Fq%3Dmont%2Bcamaroun%26start%3D40%26gbv%3D2%26ndsp%3D20%26hl%3Dfr%26sa%3DN

Et forcément, ceux qui, en arrivant, découvrent ces reliefs, ne peuvent pas s'empêcher de faire le lien avec ce qui est enfoui dans leur mémoire collective.
Wa yén ya?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OLA KARE



Masculin Nombre de messages : 66
Localisation : Foret des abeilles , gabon
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: NDONG NKOL   Mar 6 Mai - 2:18

en suscitant ce debat..je voulais trouver une explication
a l expression Ndong Nkol parce que la traduction de monedzang miedza
( Montagne Conique ) m a fait reflechir.

evidemment j ai pensé a des pyramides

mais bon il existe des Montagnes en forme de pyramides dans la nature hein
en Voici


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.movaizhaleine.com
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Odzamboga: histoire chantée.   Mar 6 Mai - 15:43

ésibikang a écrit:
en suscitant ce debat..je voulais trouver une explication
a l expression Ndong Nkol parce que la traduction de monedzang miedza
( Montagne Conique ) m a fait reflechir.

evidemment j ai pensé a des pyramides

mais bon il existe des Montagnes en forme de pyramides dans la nature hein
en Voici



Super comme illustration!!!
Cela me fait découvrir qu'en réalité les concepteurs des pyramides s'étaient inspirés de la nature pour bâtir leurs monuments. J'avoue que je ne le savais nullement. Je comrends mieux le rapport entre ndong nkol et pyramide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Odzamboga: histoire chantée.   Mar 6 Mai - 21:40

ésibikang a écrit:
en suscitant ce debat..je voulais trouver une explication
a l expression Ndong Nkol parce que la traduction de monedzang miedza
( Montagne Conique ) m a fait reflechir.

evidemment j ai pensé a des pyramides

mais bon il existe des Montagnes en forme de pyramides dans la nature hein
en Voici



il s'agit de quelle contrée sur ces photos? ça donne envie d'y aller sunny

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OLA KARE



Masculin Nombre de messages : 66
Localisation : Foret des abeilles , gabon
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: !   Mer 7 Mai - 18:49

ce sont les pyramides de bosnie
un grand debat a étét suscité par ces pyramides d ailleurs....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.movaizhaleine.com
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Odzamboga: histoire chantée.   Dim 30 Nov - 20:33

miéhdzâ a écrit:
2- Le sens premier de ntang'ane (qui vient du verbe a tàng) est RACHETE.
Ce n'est que plutard, que l'appellation s'est généralisée, et englobé la race blanche.
Akiba a miehdza... Je ne maîtrisais pas du tout cette explication très intéressante. Merci. Ceci dit, j'ai quand même une question: si le sens premier de Ntang'ane est RACHETE, pourquoi avoir ainsi nommé les Blancs? Ont-ils été rachetés? Si oui, de quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NGUEMA MBA EVIVI



Masculin Nombre de messages : 68
Localisation : Grand KOMO (komo mondah, komo kango, komo océan, Noya, Cap
Date d'inscription : 15/05/2009

MessageSujet: Re: Odzamboga: histoire chantée.   Mer 15 Juil - 17:50

miéhdzâ a écrit:
Dans ce chant de gaulle, une version de la migration fang, relatée telle qu'elle a toujours été transmise oralement, de génération en génération. Comme tout bon griot, la cantatrice y ajoute des faits... d'actualité. Ecoutez!

ODZAMBOGA http://monefang.com/ewunku/ebolaza/autre/autre.html (morceau N°3)

Ô ä bininga ! bininga !
Ô bie bà ! bie bà ! bie bà !
Ô ä bininga ! bininga !
Ô bie bà ! bie bà ! bie bà !
Eyong mia yebe « bie ba », égne mia koulou vé ?
Egne bi nga sò ézen Odzamboga: be mvàmà, be tara, be nana… ä bobedzang ma dzo nä égne bi nga sò wéy. Bi ba!
Egne mia sò vé? Egne mia koulou vé?
Egne bi nga sò ézen Odzamboga: be mvàmà, be tara, be nana… ä bobedzang ma dzo nä égne bi nga sò wéy. Bi ba!
Eyong mia sò é dzâ Odzamboga, égne mi nga woulou nà?
Nghî égne a nga sò a ovône, ane a nga ke bôk adzap, ane bi nga kui adzap-ozang, (ma dzo nâ) bi siane éwome-mäng. Bie bà !
Zà egne a nga sò a ovône? Egne mi nga lôr nà?
Nghî égne a nga sò a ovône, ane a nga ke bôk adzap, ane bi nga kui adzap-ozang, (ma dzo nâ) bi siane éwome-mäng. Bie bà !
Eyong mi sianeyang éwome-mäng, ane mi nga bo nà?
Ane bi nga ke dang ndzang, ane bi nga yén na kône, égne ba loè ntang’ane, egne ba loè “n’yem-mame”. N’yem-mame a toè ya bia o dzibi-si, a téléya bia éndendang. Bie bà !
Egne mi nga dang vé-vane ? Egne mi nga dang nà ?
Ane bi nga ke dang ndzang, ane bi nga yén na kône, égne ba loè ntang’ane, egne ba loè “n’yem-mame”. N’yem-mame a toè ya bia o dzibi-si, a téléya bia éndendang. Bie bà !
Ma sili na éyong mia sò dzâ Odzamboga, za nkòbò mia zou mia kòbò ?
Bi nga ko-kòbò ‘ntën’, ya ‘bekpwélé’, ya fang y’Odzamboga. Bie bà !
Za akele mia zou mia kele ? Za akele mia zou mia kele?
Bi nga ko-kòbò ‘ntën’ ya ‘bekpwélé’ ya fang y’Odzamboga. Bie bà !
Eyong mia sò dzâ Odzamboga, za dzôm mia zou mia dzi ?
Ane bi nga dzidzi mendòk ya medzap, ya mebãm y’a mefane. Bie bà !
Dzé mi nga zou mia dzi ? Dzi mi nga zou mia dzi ?
bi nga dzidzi mendòk ya medzap, ya mebãm y’a mefane. Bie bà !
Ma dzo na ye mi ngã bele éto(p) ? Dzé mi nga zou mia boat ?
Ane bi nga boboat oshüi ya okhông, ya zëng ya mefane. Bie bà !
Ye mi nga bele éto(p) ? Dzi mi nga zou mia boat ?
bi nga boboat oshüi ya okhông, ya zëng ya mefane. Bie bà !
Ye mi nga woulou o dzibi-si ? Ane ye mi nga bele élâm ?
Ane bi nga yéyéne a otoû ya bibè, ya akôm ya mefane. Bie bà !
Dzé mi nga yéne ya dzò ? Â nane ! ye mi ngã bele élâm ?
Ane bi nga yéyéne a otoû ya bibè, ya akôm ya mefane. Bie bà !
Ma dzo na ye mi nga dzi betsït ? Ye mi ngã dzi koass ?
Bi nga dzidzi betsït ya koass, ya anoane ya mefane. Bie bà!
Ye mi nga dzi betsït ? A nane! Ye mi nga dzi koass?
Bi nga dzidzi betsït ya koass, ya anoane ya mefane. Bie bà!
Eyong mia sò e dzâ Odzamboga, ye mi nga bele zame? Za mi nga zou mia woumou?
Be zame be mbe bi(a) mevole menyi: zame mbo’o ……………Ngäle-Nghî, zame mbo’o: N'nôme-Nghî. Ebë bi nga zou bia woumou. Bie bà!
Be zame be mbë mina mevol tang nà? Za mia zou mia kâng?
Be zame be mbe bi(a) mevole menyi: zame mbo’o ……………Ngâle-Nghî, zame mbo’o: N'nôme-Nghî. Ebë bi nga zou bia woumou. Bie bà!
Eyong mi nga sò é dzâ Odzamboga, é boane mi nga bè Odzamboga, minâme mi nga tobe Odzamboga… ane mi nga yô mi zà?
Abong bi nga sò Odzamboga, ane bi nga ke tobe “Eyang”. Éboane be nga biale vâle, ébe bi nga yô b’Eyãng. A kore bi nga kore vale, ane bi nga ke tobe Ndông-nköl; éboane be nga biale val, ébe bi nga yô be Ndông. Akore bi nga kore vale, ane bi nga mane tsamlane; éboane be nga biale vale, ébe bi ngayô bã Atsame. Akore bi nga kore vale, ane bi nga ke woule nkôt. Nkôt: biyïe mendzim. A temtem nâ “oshui”! Ane bi nga yô we ne “Ntëm”. Ntëm té éwe bia tong mebotông. Bie bà!
Eyong mi tele vadzinà, â Nâ, ye mi nghene mia gnîng nàle?
Bi se fe bia gnîng nàle! Bi koreya édjuè Douma-Nda-Mbore, bi kuya édzuè Pétain, bikoreya édjuè Pétain….

Essai de traduction (sans les répétitions d’usage)
Ohé les femmes !
Nous voici !
Qd vs répondez « ns voici », d’où sortez vous ?
Nous venons d’Odzamboga. Nos grand-parents, nos pères, nos mères. Mes frères, je dis que c’est de la-bas que nous sommes venus ! Nous voici !
Qd vs êtes venus du site dOdzamboga, comment êtes vous passés ?
C’est Nghî qui apporta une hache, puis perça le grand arbre, et nous sommes passés à travers ! pour ensuite arriver à la « presque- mer »(...marais...?)
Arrivés à la « presque-mer », qu’avez-vous fait ?
Nous avons emprunté un gué. Nous avons aperçu un fantôme. Qu’on appelle « affranchi ». Ou encore «le sage ». Le sage nous a pris des ténèbres, et nous a placés dans la lumière ! Nous voici !
Je dis…En venant de Odzamboga, quelle langue parliez vous ?
Nous parlions le langage des signes gravés, le bakwélé, et le fang d’Odzamboga. Nous voici !
Qd vous veniez d’Odzamboga, que mangiez vous ?
Nous mangions le ndok, le medzap, et l’abäm des forêts. Ns voici !
Je dis…Aviez vous des habits ? Que portiez vous ?
Nous portions du raphia, du chanvre, et des fougères des forêts. Ns voici !
Marchiez vous dans l’obscurité ? Aviez vous de l’éclairage ?
Nous nous servions(pour voir) de la résine, des bambous et des torches des forêts. Ns voici !
Je dis…mangiez vous de la viande ? Mangiez vous du poisson ?
Nous mangions du gibier, du poisson, et de la volaille des forêts. Nous voici !
Quand vous reveniez d’Odzamboga, aviez vous un dieu ?Qui vénériez vous ?
Nous avions 4 sortes de divinités : Une divinité…???L’autre divinité…??? L’autre : le Nghî femelle. L’autre : le Nghî mâle . Ce sont eux que nous vénérions. Ns voici!
En sortant d’Odzamboga, les enfants que vous avez eu d’Odzamboga, les villages que vous avez bâti, comment les avez-vous appelés ?
En quittant Odzamboga, nous sommes arrivés dans la savane. Les enfants nés là, nous les avons appelés « Eyãng ». Partant de là, nous sommes arrivés à la montagne conique. Les enfants nés là, nous les avons appelés « Ndõng ». Partant de là, nous nous sommes dispersés. Les enfants nés après, nous les avons appelés « Atsame ». Partant de là, nous avons connu la sècheresse. La sècheresse parceque nous manquions d’eau. Et soudain, un cours d’eau !! Et nous l’avons bâptisé « Ntem ». C’est ce « Ntem » dont nous suivons les affluents ! Nous voici !
Maintenant que vous êtes là, continuez vous à vivre de la même façon ?
Nous ne vivons plus de la même façon. Nous sommes sortis du règne de Douma-Nda-Mbore, pour arriver au règne de Pétain. Sortis du règne de Pétain…..............

Evindi mot viendra nous lever le voile de cette énigme qu'est Odzambogha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Odzamboga: histoire chantée.   Ven 17 Juil - 21:22

une enigme est par essence obscure, mystérieuse, sinon elle n'est plus une enigme, lol. je n'ai pas de clé ou de décodeur tout fait, lol.

farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Odzamboga: histoire chantée.   Jeu 10 Déc - 15:11

Evindi Mot a écrit:
je n'ai pas de clé ou de décodeur tout fait, lol.
Et Nguema Mba Evivi qui pensait que tu viendrais tout lui remettre clef en main... !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miéhdzâ
Admin


Masculin Nombre de messages : 1516
Localisation : Libreville
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Odzamboga: histoire chantée.   Ven 18 Déc - 14:20

adzidzon a écrit:
miéhdzâ a écrit:
2- Le sens premier de ntang'ane (qui vient du verbe a tàng) est RACHETE.
Ce n'est que plutard, que l'appellation s'est généralisée, et englobé la race blanche.
Akiba a miehdza... Je ne maîtrisais pas du tout cette explication très intéressante. Merci. Ceci dit, j'ai quand même une question: si le sens premier de Ntang'ane est RACHETE, pourquoi avoir ainsi nommé les Blancs? Ont-ils été rachetés? Si oui, de quoi?
Je crois sincèrement que c'est une assimilation. Ce n'est pas le blanc en tant que tel qui est racheté.
Le fait est que le blanc RAPPELLE le RACHETE selon l'image par laquelle il s'est révélé à l'Ekang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Odzamboga: histoire chantée.   Ven 18 Déc - 18:34

NGUEMA JEAN a écrit:


Evindi mot viendra nous lever le voile de cette énigme qu'est Odzambogha

Evindi Mot est Eböm Sö le bleu, lol. il ne s'y entend pas en énigme. toutefois il peut se contenter de dire ce que lui inspire le récit.

dans le symbole, un niveau de compréhension d'Odjambo'a figure le concept de conception-naissance des choses, des êtres, d'un projet, d'une société, etc.

1/ la migration pénible jusqu'à Odjambo'a on peut la décoder comme les mouvements du bébé qui provoquent des contractions douloureuses à la mère.

2/ le yee, le vide, le néant devant lequel le peuple est confronté traduirait l'impossibilité pour l'enfant qui est dans le ventre de faire marche arrière, d'annuler le processus de la naissance.

3/ l'arrivée devant l'obstacle de l'adjap qui doit être percé pour que l'ouverture ainsi pratiquée serve de passage on peut la décoder comme le passage de l'enfant à naître à travers la matrice pour sortir de "l'autre côté", c'est-à-dire naître.

4/ l'adjap dressé lui-même pourrait être une représentation du corps humain (féminin) qui se tient debout. l'être humain debout est semblable à un arbre debout. lorsqu'il écarte ses bras on peut voir en filigrane deux branches d'un arbre. l'adjap percé au milieu peut être une allégorie de l'organe sexuel féminin (trou, ouverture) qui est situé presque au centre anatomique du corps (depuis la tête jusqu'aux pieds).

ainsi notre histoire s'explique-t-elle aussi par... Odjambo'a, l'adjap (arbre) avec une ouverture au centre ; ouverture par laquelle nous sommes tous passés.

même en prenant l'autre variante du récit qu'est Ngang Medja, le python arc-en-ciel, génie miraculeux qui nous aide à traverser on retrouve aussi une symbolique liée à la naissance.

1/ "Medja" la grande eau, l'obstacle infranchissable qui se présente alors qu'on ne peut plus faire demi-tour évoquerait le liquide amniotique dans lequel baigne l'enfant dans l eventre maternel, et l'impossibilité d'annuler le processus de l'accouchement, de la naissance.

2/Ngang Medja, le "fétiche de la grande eau" (dixit mvendé Nsingbere), le serpent, par sa forme rappelle le cordon ombilical qui relie l'enfant à "la terre", c'est-à-dire sa mère.

3/ un accident survient : a) mot ézing laisse tomber une torche sur le corps du grand serpent qui s'enfonce alors dans l'eau parce que l'alliance a été en quelque sorte rompue.
b) une version parle d'une lance que mot ézing a piqué sur le corps du grand serpent avec le même résultat. le reptile providentiel s'enfonce dans l'eau.

on peut décrypter cet épisode comme la rupture du cordon ombilical qui liait l'enfant à sa mère (la terre). donc en résumé, Ngang Medja aide à la traversée de l'eau mais par accident (?) on le pique, on le blesse ou on le brûle et il disparaît, comme le cordon ombilical qui n'accompagne pas l'enfant une fois qu'il a franchi l'eau du ventre maternel pour naître. l'autre rive est franchie sans le cordon ombilical (le serpent, Ngang Medja).

globalement Odjambo'a figure aussi les situations de crise à titre individuel ou impliquant un peuple, une nation, une race même qui oblige à se surpasser, à se transcender ("a vet"... on retrouve encore le concept de Mvet) afin de trouver des solutions, à naître ou à renaître. la race noire est en plein dans Odjambo'a (Renaissance). nos sociétés sont en plein dans Odjambo'a. les périls sont là, il faut absolument inventer et nous réinventer pour en sortir. l'adjap se tient devant nous. le fleuve se tient devant nous. il faut pourtant traverser : Odjambo'a. la galère au pays : Odjambo'a. la galère a mang yat (fala) : Odjambo'a. il faut aller de l'avant malgré l'obstacle.


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
EVIVI NGUEMA MBA



Masculin Nombre de messages : 122
Date d'inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: Odzamboga: histoire chantée.   Ven 18 Déc - 18:45

Evindi Mot a écrit:
NGUEMA JEAN a écrit:


Evindi mot viendra nous lever le voile de cette énigme qu'est Odzambogha

Evindi Mot est Eböm Sö le bleu, lol. il ne s'y entend pas en énigme. toutefois il peut se contenter de dire ce que lui inspire le récit.

dans le symbole, un niveau de compréhension d'Odjambo'a figure le concept de conception-naissance des choses, des êtres, d'un projet, d'une société, etc.

1/ la migration pénible jusqu'à Odjambo'a on peut la décoder comme les mouvements du bébé qui provoquent des contractions douloureuses à la mère.

2/ le yee, le vide, le néant devant lequel le peuple est confronté traduirait l'impossibilité pour l'enfant qui est dans le ventre de faire marche arrière, d'annuler le processus de la naissance.

3/ l'arrivée devant l'obstacle de l'adjap qui doit être percé pour que l'ouverture ainsi pratiquée serve de passage on peut la décoder comme le passage de l'enfant à naître à travers la matrice pour sortir de "l'autre côté", c'est-à-dire naître.

4/ l'adjap dressé lui-même pourrait être une représentation du corps humain (féminin) qui se tient debout. l'être humain debout est semblable à un arbre debout. lorsqu'il écarte ses bras on peut voir en filigrane deux branches d'un arbre. l'adjap percé au milieu peut être une allégorie de l'organe sexuel féminin (trou, ouverture) qui est situé presque au centre anatomique du corps (depuis la tête jusqu'aux pieds).

ainsi notre histoire s'explique-t-elle aussi par... Odjambo'a, l'adjap (arbre) avec une ouverture au centre ; ouverture par laquelle nous sommes tous passés.

même en prenant l'autre variante du récit qu'est Ngang Medja, le python arc-en-ciel, génie miraculeux qui nous aide à traverser on retrouve aussi une symbolique liée à la naissance.

1/ "Medja" la grande eau, l'obstacle infranchissable qui se présente alors qu'on ne peut plus faire demi-tour évoquerait le liquide amniotique dans lequel baigne l'enfant dans l eventre maternel, et l'impossibilité d'annuler le processus de l'accouchement, de la naissance.

2/Ngang Medja, le "fétiche de la grande eau" (dixit mvendé Nsingbere), le serpent, par sa forme rappelle le cordon ombilical qui relie l'enfant à "la terre", c'est-à-dire sa mère.

3/ un accident survient : a) mot ézing laisse tomber une torche sur le corps du grand serpent qui s'enfonce alors dans l'eau parce que l'alliance a été en quelque sorte rompue.
b) une version parle d'une lance que mot ézing a piqué sur le corps du grand serpent avec le même résultat. le reptile providentiel s'enfonce dans l'eau.

on peut décrypter cet épisode comme la rupture du cordon ombilical qui liait l'enfant à sa mère (la terre). donc en résumé, Ngang Medja aide à la traversée de l'eau mais par accident (?) on le pique, on le blesse ou on le brûle et il disparaît, comme le cordon ombilical qui n'accompagne pas l'enfant une fois qu'il a franchi l'eau du ventre maternel pour naître. l'autre rive est franchie sans le cordon ombilical (le serpent, Ngang Medja).

globalement Odjambo'a figure aussi les situations de crise à titre individuel ou impliquant un peuple, une nation, une race même qui oblige à se surpasser, à se transcender ("a vet"... on retrouve encore le concept de Mvet) afin de trouver des solutions, à naître ou à renaître. la race noire est en plein dans Odjambo'a (Renaissance). nos sociétés sont en plein dans Odjambo'a. les périls sont là, il faut absolument inventer et nous réinventer pour en sortir. l'adjap se tient devant nous. le fleuve se tient devant nous. il faut pourtant traverser : Odjambo'a. la galère au pays : Odjambo'a. la galère a mang yat (fala) : Odjambo'a. il faut aller de l'avant malgré l'obstacle.


farao

Professeur Robert Langdon est sur monefang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yves Mintsa



Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Odzamboga: histoire chantée.   Sam 19 Déc - 20:37

NGUEMA MBA a écrit:
Evindi Mot a écrit:
NGUEMA JEAN a écrit:


Evindi mot viendra nous lever le voile de cette énigme qu'est Odzambogha

Evindi Mot est Eböm Sö le bleu, lol. il ne s'y entend pas en énigme. toutefois il peut se contenter de dire ce que lui inspire le récit.

dans le symbole, un niveau de compréhension d'Odjambo'a figure le concept de conception-naissance des choses, des êtres, d'un projet, d'une société, etc.

1/ la migration pénible jusqu'à Odjambo'a on peut la décoder comme les mouvements du bébé qui provoquent des contractions douloureuses à la mère.

2/ le yee, le vide, le néant devant lequel le peuple est confronté traduirait l'impossibilité pour l'enfant qui est dans le ventre de faire marche arrière, d'annuler le processus de la naissance.

3/ l'arrivée devant l'obstacle de l'adjap qui doit être percé pour que l'ouverture ainsi pratiquée serve de passage on peut la décoder comme le passage de l'enfant à naître à travers la matrice pour sortir de "l'autre côté", c'est-à-dire naître.

4/ l'adjap dressé lui-même pourrait être une représentation du corps humain (féminin) qui se tient debout. l'être humain debout est semblable à un arbre debout. lorsqu'il écarte ses bras on peut voir en filigrane deux branches d'un arbre. l'adjap percé au milieu peut être une allégorie de l'organe sexuel féminin (trou, ouverture) qui est situé presque au centre anatomique du corps (depuis la tête jusqu'aux pieds).

ainsi notre histoire s'explique-t-elle aussi par... Odjambo'a, l'adjap (arbre) avec une ouverture au centre ; ouverture par laquelle nous sommes tous passés.

même en prenant l'autre variante du récit qu'est Ngang Medja, le python arc-en-ciel, génie miraculeux qui nous aide à traverser on retrouve aussi une symbolique liée à la naissance.

1/ "Medja" la grande eau, l'obstacle infranchissable qui se présente alors qu'on ne peut plus faire demi-tour évoquerait le liquide amniotique dans lequel baigne l'enfant dans l eventre maternel, et l'impossibilité d'annuler le processus de l'accouchement, de la naissance.

2/Ngang Medja, le "fétiche de la grande eau" (dixit mvendé Nsingbere), le serpent, par sa forme rappelle le cordon ombilical qui relie l'enfant à "la terre", c'est-à-dire sa mère.

3/ un accident survient : a) mot ézing laisse tomber une torche sur le corps du grand serpent qui s'enfonce alors dans l'eau parce que l'alliance a été en quelque sorte rompue.
b) une version parle d'une lance que mot ézing a piqué sur le corps du grand serpent avec le même résultat. le reptile providentiel s'enfonce dans l'eau.

on peut décrypter cet épisode comme la rupture du cordon ombilical qui liait l'enfant à sa mère (la terre). donc en résumé, Ngang Medja aide à la traversée de l'eau mais par accident (?) on le pique, on le blesse ou on le brûle et il disparaît, comme le cordon ombilical qui n'accompagne pas l'enfant une fois qu'il a franchi l'eau du ventre maternel pour naître. l'autre rive est franchie sans le cordon ombilical (le serpent, Ngang Medja).

globalement Odjambo'a figure aussi les situations de crise à titre individuel ou impliquant un peuple, une nation, une race même qui oblige à se surpasser, à se transcender ("a vet"... on retrouve encore le concept de Mvet) afin de trouver des solutions, à naître ou à renaître. la race noire est en plein dans Odjambo'a (Renaissance). nos sociétés sont en plein dans Odjambo'a. les périls sont là, il faut absolument inventer et nous réinventer pour en sortir. l'adjap se tient devant nous. le fleuve se tient devant nous. il faut pourtant traverser : Odjambo'a. la galère au pays : Odjambo'a. la galère a mang yat (fala) : Odjambo'a. il faut aller de l'avant malgré l'obstacle.


farao

Professeur Robert Langdon est sur monefang.

Excellent résumé, tout est clair.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EVIVI NGUEMA MBA



Masculin Nombre de messages : 122
Date d'inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: Odzamboga: histoire chantée.   Dim 21 Fév - 19:29

la traversée de la sanaga

http://books.google.fr/books?id=d3YO26nYuy4C&pg=PA96&lpg=PA96&dq=l%27arriv%C3%A9e+des+fang+en+guin%C3%A9e&source=bl&ots=KRyDoQVAGo&sig=qHM5yygtJpedF7sfJgXoyjvyQX8&hl=fr&ei=QiOBS6i-CZCL4QaVmqzUBg&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=5&ved=0CBoQ6AEwBA#v=onepage&q=l%27arriv%C3%A9e%20des%20fang%20en%20guin%C3%A9e&f=false
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Odzamboga: histoire chantée.   Mer 24 Fév - 23:14

EVIVI NGUEMA MBA a écrit:
la traversée de la sanaga

http://books.google.fr/books?id=d3YO26nYuy4C&pg=PA96&lpg=PA96&dq=l%27arriv%C3%A9e+des+fang+en+guin%C3%A9e&source=bl&ots=KRyDoQVAGo&sig=qHM5yygtJpedF7sfJgXoyjvyQX8&hl=fr&ei=QiOBS6i-CZCL4QaVmqzUBg&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=5&ved=0CBoQ6AEwBA#v=onepage&q=l%27arriv%C3%A9e%20des%20fang%20en%20guin%C3%A9e&f=false
Akiba a Evivi pour ce lien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Odzamboga: histoire chantée.   Sam 20 Mar - 23:03

Nsingbere a-t-il déjà entendu parlé des rois Ella-Amida et Ella Gabaz?
Des rois d'Aksoum...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Odzamboga: histoire chantée.   Mer 24 Mar - 18:45

sunny sunny sunny
Koukoua !

sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Odzamboga: histoire chantée.   Dim 5 Déc - 19:25

Odjambo'a : l'ouverture dans le tronc.
Odjambo'a : (version alternative) l'ouverture entre les deux arbres.
ouverture qui est vie parce que tout le peuple est passé par ce canal providentiel.

bia so Odjambo'a ! Odjambo'a a ne bia enying !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Odzamboga: histoire chantée.   Lun 6 Déc - 6:56

sunny sunny sunny

" ODZAMBOGA" pourrait aussi provenir de la juxtaposition de deux vocables signifiant la même réalité : O-DZA et MBOKA ( TERROIR, VILLAGE, DEMEURE...)
Cela laisserait suggérer que deux langues coexistaient : l'ATI fondamental (Pahouin ancien) et le Paléo-Douala (Lingala )....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Odzamboga: histoire chantée.   Sam 25 Déc - 0:50

...coexistence donc de deux peuples nécessairement, les langues allant de pair (et de mère ?) avec les peuples.
mais j'ai une question :

"langue de bois"
"langue de vipère"
"langue fourchue"
"langue bien pendue"

comment identifier leurs peuples respectifs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Odzamboga: histoire chantée.   Sam 25 Déc - 0:57

au Gabon, les Bapunu ont aussi une légende avec le creux d'un arbre qui a servi de refuge aux ancêtres fondateurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Ening dzam



Féminin Nombre de messages : 82
Localisation : Libreville, GABON
Date d'inscription : 06/04/2010

MessageSujet: Re: Odzamboga: histoire chantée.   Sam 7 Mai - 13:12

Mbolani
Ke fe miè woran. Ye mi ne voa?
Tout le monde semble occupé en ce moment . Quel silence dans l'abba!!!!
Bne journée à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Odzamboga: histoire chantée.   Aujourd'hui à 5:24

Revenir en haut Aller en bas
 
Odzamboga: histoire chantée.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Histoire d'animaux à Wasquehal
» L’histoire des Tortues
» Histoire touchante
» Histoire d'un vieux gros chat noir
» histoire de corset

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Be-fang@beti.com :: Histoire des Fang-
Sauter vers: