Forum Be-fang@beti.com

Mbemba soan Aba !!!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  RETOUR SUR LE SITERETOUR SUR LE SITE  

Partagez | 
 

 Commentaire de texte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MBAZO'O
Admin


Féminin Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 16/07/2006

MessageSujet: Commentaire de texte   Dim 5 Nov - 18:48

Mon fils Adzidzon et les autres ont mis en ligne plusieurs textes d'une grande valeur (mes respects), afin d'en profiter efficacement, je propose que chacun de nous participe à sa manière et selon ses connaissances aux commentaires de ces documents.
Cette démarche a une triple finalité :

Améliorer nos connaissances quant aux us et coutumes des Fang.
Nous positionner vis à vis des autres, car plusieurs traditions sont largement partagées en Afrique, voire dans d'autres pays hors Afrique.
Mieux canaliser nos débats, par exemples la dot, les veuves ... rentreront dans l'étude des textes sur le mariage ou le deuil.

A tout Seigneur, tout honneur, je lance le débat : dans le texte sur le deuil : que signifie les termes :

Etre en deuil ?
Faire son deuil ?
Porter son deuil ?
Quels sont les rites qui accompagnent ces différents termes ?
Quelle finalité pour le défunt, les survivants et la communauté ?

Au boulot tout le monde

MBAZO'O
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Commentaire de texte   Lun 6 Nov - 18:24

Ma mère Mbazo'o,
Akiba parce que l'initiative que tu lances correspond bien à la vision que nous avions lorsque nous décidions de lancer ce site.
Nous pensons toujours que de la discussion jaillira (ou jaillit) la lumière. C'est à cet effet que nous souhaitons une large participation des uns et des autres. Nous acceptons toutes les critiques, même les plus acerbes. Surtout n'hésitez pas à formuler la moindre remarque, même la plus petite. C'est comme ça qu'on avance et que nous nous instruisons tous.
Pour répondre à tes interrogations, je dirai que:
-être en deuil: est un état de chagrin qui résulte du fait ou de l'acte d'avoir perdu un proche.
Je peux d'abord m'arrêter là...Au suivant Very Happy !
Akiba ma mère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MBAZO'O
Admin


Féminin Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 16/07/2006

MessageSujet: être en deuil   Lun 6 Nov - 23:52

Pour faire suite à la définition de mon fils Adzidzon à propos de l'expression "être en deuil", j'ajouterai qu'il s'agit effectivement d'une situation, d'un statut de quelqu'un qui vient de perdre un être cher.On 2 types de situation :
Le deuil social dont l'expression s'attache à l'ensemble des attitudes et des comportements strictement imposés par la collectivité à tous ceux qui par leur origine, leurs alliances ou leur statut sont concernés par le (la)) disparu(e) quel que soit le lien affectif qu'ils ont entretenu avec lui (voire la description des différents rites dans le texte d'Adzidzon).

Le deuil psychologique qui qualifie le vécu pénible et douloureux consécutif à la perte de l'être aimé, une situation qui crée en nous un profond désarroi, une meurtrissure qui équivaut le plus souvent à une mutilation de soi.
A suivre

MBAZO'O
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
medzam'otougou



Nombre de messages : 178
Age : 34
Localisation : afrique
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: Commentaire de texte   Mar 7 Nov - 12:48

je partage vos définitions de " être en deuil ". peut on partager le deuil avec quelqu'un?
il y a une chose qui m'a toujours donné le sourire lors des deuils. ce sont les parents éloignés de défunt, qui de son vivant ne marquaient qu'une infime affection à son égard, ou du moins qui représentait très peu dans leur vie . à voir tout le fleuve de larme qui se déverse souvent de leurs yeux, c'est à croire qu'ils ( pleureur et défunt ) étaient des intimes. alors pleurer à chaudes larmes le défunt est une tradition ou une façon de se faire remarquer?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Commentaire de texte   Mar 7 Nov - 14:22

Moadzang Medzam'otougou,
est-ce ke ces chaudes larmes ne correspondent pas peu ou prou à l'expression"faire son deuil"? Est-ce ke ce n'est pas le b.a. ba, ou encore le début du faire son deuil?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
medzam'otougou



Nombre de messages : 178
Age : 34
Localisation : afrique
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: Commentaire de texte   Mar 7 Nov - 19:04

Mbolo  mouî Adzidzon
considérant que les chaudes larmes sont le début du " faire son deuil", actuellement, la précédure du "faire son deuil" dans notre culture est elle toujours observée? (je me réfère à la rubrique "légendes et mythes ", Le deuil chez les fang" sur notre site)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MBAZO'O
Admin


Féminin Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 16/07/2006

MessageSujet: Re: Commentaire de texte   Mar 7 Nov - 21:26

L'expression de la douleur et du chagrin montre déjà la contamination étroite entre le deuil psychologique et le deuil social, entre ce que le deuilleur fait et éprouve spontanément et ce que la société lui impose d'être ou de faire. Il importe d'avoir du chagrin, du moins pour les proches, cela prouve que le défunt était aimé et respecté, donc qu'on le regrette. Le mort se trouve ainsi consolé et le groupe rassuré car il est impossible dès lors que personne ne soit tenu responsable du décès. Le deuilleur insensible se désigne comme suspect vis-à-vis de l'entourage (mauvais fils,fille, frère, soeur, épouse, cousin, ami ... etc) et le défunt pense-t-on risque de se venger.
Il y a aussi des parents interessés, surtout de nos jours qui lorgnent déjà sur l'héritage du défunt.
A suivre ...

MBAZO'O
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
medzam'otougou



Nombre de messages : 178
Age : 34
Localisation : afrique
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: Commentaire de texte   Mer 8 Nov - 17:14

Soeur MBAZO'O

Faire son deuil se résume t'il à faire couler ses chaudes larmes? et quelle différence y a t'il entre "faire son deuil "et " porter son deuil" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Commentaire de texte   Mer 8 Nov - 18:29

Moadzang Medzam'otougou,
tu l'as certainement constaté avant moi, les rites qui suivent un deuil ne sont plus ou pas appliqués partout de la même manière. cela est le plus souvent lié à des questions financières. cependant, malgré cette promiscuité financière dans certaines familles, l'essentiel du deuil demeure, c'est ce ke ma mère Mbazo'o appelle (si je fais mien son expression) deuil psychologique et social. l'expression de cet état, quelque soit les horizons, n'a pas changé. Il peut être sincère, mais il peut également être simple apparence. Je ne vais pas reprendre ici à mon compte ce ke ma mère Mbazo'o a bien présenté à cet effet. Cependant, je vais essayer de répondre à certaine de tes questions. A la question de savoir si l'on peut partager le deuil avec kelkun, d'emblée je réponds par l'affirmative car deux endeuillés qui avaient de reels et sincères rapports affectifs avec le defunt peuvent plonger ensemble dans la douleur et se soutenir dans cette épreuve cruelle. cela ne signifie nullement ke le degré de douleur serait le mm chez les deux, nous ne sommes pas en mathématique seul dommaine où regne l'exactitude. Ici nous sommes dans les rapports humains et à ma connaissance on ne peut préjuger ici avec exactitude. cela n'exclut pas malgré tout le fait ke deux personnes puissent partagés un deuil. on entend souvent à cet effet certains dire kil vaut mieux être en groupe où avec kelkun ki ressent la mm douleur ke nous ke de rester seul.pourkoi? en réalité, c'est pour se partager le poids de la douleur en se soutenant mutuellement.
Au sujet du rapport entre faire son deuil et porter son deuil, j'esperais bien ke ma mère Mbazo'o nous en dise kelke chose.
Akiba
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MBAZO'O
Admin


Féminin Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 16/07/2006

MessageSujet: Re: Commentaire de texte   Jeu 9 Nov - 0:10

Très brièvement je vais essayer de définir à ma manière les expressions faire son deuil et porter le deuil.

Faire son deuil désigne l'ensemble des états affectifs que vit l'endeuillé : c'est ce que les spécialistes nomment "travail du deuil" au cours duquel la personne finit par dépasser progressivement la douleur qui l'accable pour retrouver le goût de la vie.

Porter le deuil c'est signaler son état par des marques extérieures socialement imposées et reconnues : les habits noirs, la tête rasée, le morceau de linceul qu'on porte sur le poignée ou une jeune maman qui ne salue pas parce qu'elle vient de perdre son nouveau-né.

A suivre

MBAZO'O
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Commentaire de texte   Jeu 9 Nov - 13:44

Mbolo,
je souscris à la présentation des definitions de faire son deuil et de porter le deuil. cependant, au niveau de la symbolique des couleurs, je ne peux m'empêcher de souligner qu'à ma connaissance (à moins ke je ne me trompe), c'est la couleur blanche (le blanc) ki est la couleur du deuil (et de la mort) et non la couleur noire. d'ailleurs le linceul lui-mm est explicite à cet effet, il a toujours été blanc. outre cela, il faut aussi remarquer que dans l'imaginaire collectif du fang, les fantômes (s'ils existent affraid ) sont de couleur blanche. enfin, c'est ce k'on nous disait lorsque nous étions tous petits et ke nous n'avions pas été sages.
je pense mm ke dans ce ki deviendra plus tard la rencontre des civilisations, le contact des civilisations, cette propension à considérer ke la couleur blanche represente la mort nous a été fatal dans nos premiers rapports avec l'occidental car de premier abord, grâce à nos croyances à ce sujet, nous les avions pris pour des revenants pale .
Akiba
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miéhdzâ
Admin


Masculin Nombre de messages : 1516
Localisation : Libreville
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Commentaire de texte   Ven 10 Nov - 18:50

Ma ve mina bese'e mbolo!
Je suis d'accord avec tout ce que bobedzang b'adzo. Cependant, j'aimerais insister sur le fait que la tradition a été quelque peu corrompue par des us venus d'ailleurs. Ainsi, a ma connaissance, aucune couleur particulière ne faisait l'objet d'un port de deuil. Et ceci pour la simple raison que la mort chez les fang n'était pas présentée comme une simple soustraction d'un individu, mais plutôt comme un passage d'un monde à un autre. Conséquence, passées les moments de choc et de douleur due à la séparation, l'urgence était de reprendre vie. Et toutes les cérémonies qui s'en suivaient avaient pour but de ramener les coeurs des "endeuillés" a la vie qui continuait. La cordelette du linceuil devait se casser; les veuves (veufs) devaient réapprendre à vivre (en se remariant). Neuf mois après (le temps d'une gestation), grande cérémonie officielle (mesông). Désormais, le mort vivait chez les morts, et les vivants restés, chez les vivants. Et tout contacts entre les deux mondes étaient régis par des cérémonies particulières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Commentaire de texte   Lun 13 Nov - 11:16

Mbolo moadzang méhdzâ,
c'est étonnant ce ke tu dis au sujet de la symbolique des couleurs dans le deuil. si je comprends bien, tu sembles vouloir dire ke la couleur blanche( du linceuil) est une tradtion ki est venue d'ailleurs. Et que nous ne représententions aucunement l'acte de deuil par aucune couleur particulière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miéhdzâ
Admin


Masculin Nombre de messages : 1516
Localisation : Libreville
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Commentaire de texte   Lun 13 Nov - 13:17

Comprenons-nous moadzang! Je reconnais que le blanc simbolise la mort, et dans une moindre mesure, le deuil. Ce que je veux dire ( je le dis peut-être mal), c'est que, la notion de deuil était chez nous moins démonstrative qu'ailleurs. Et surtout, personne ne s'habillait en noir. Pour le reste, moadzang, pas de pb.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Commentaire de texte   Jeu 16 Nov - 14:41

Mbolo,
dans ce cas moadzang, nous nous sommes compris. Akiba cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Commentaire de texte   Aujourd'hui à 19:07

Revenir en haut Aller en bas
 
Commentaire de texte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit Texte Pour THEO
» Pourquoi? [texte]
» Commentaire sur le mal de ponte
» Mon poulailler en devenir (commentaire constructif SVP)
» vidéo sur belle planète , commentaire yan arthus bertrand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Be-fang@beti.com :: Culture et société Fang-
Sauter vers: