Forum Be-fang@beti.com

Mbemba soan Aba !!!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  RETOUR SUR LE SITERETOUR SUR LE SITE  

Partagez | 
 

 Le nombre neuf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
miéhdzâ
Admin


Masculin Nombre de messages : 1516
Localisation : Libreville
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Le nombre neuf   Mer 8 Nov - 19:36

Je me suis rendu compte que dans la math fang, le nombre neuf est un nombre de référence. Ainsi:
- Dans le domaine du chant, les grandes voix s'attribuaient le titre de "Bingông Eboulou (neuf gorges-ou cordes vocales).
- Une chansonnette traduit ainsi le devoir de patience en amour, quand l'amant dit à sa bien-aimée: "Mimbou éboulou oyane ye ma, ngone fe éboulou oyane ye ma".
- Mvomo Eko parle dans un refrain de la femme qui a neuf prétendants.( Minenga abele beveg'ébouh.)
- Akue Eboh raconte aussi que la guerre entre Akouboro et les fils Ekang dura dix fois neuf ans (Bissep mewom'ébouh.)
Et j'en oublie certainement!
Ainsi, me semble-t-il, lorsqu' il fallait faire état d'un nombre important, "Neuf" était la reférence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Le nombre neuf   Jeu 9 Nov - 13:26

Une chanson de P.C. Zeng qui porte le titre de Bibulu te dit-elle kelke chose?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MBAZO'O
Admin


Féminin Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 16/07/2006

MessageSujet: Re: Le nombre neuf   Jeu 9 Nov - 19:50

Quand Obiang Nguéma était rétissant à l'avènement de la démocratie en Guinée, il disait : " Ye démocratia a ne abok misseng ebouh"

Continuez à chercher, nous sommes tous interessés.

MBAZO'O
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miéhdzâ
Admin


Masculin Nombre de messages : 1516
Localisation : Libreville
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Le nombre neuf   Ven 10 Nov - 13:02

Super! cette référence à PC Zeng!
J'entendais aussi les anciens dire de quelqu'un qui n'a plus tous ses sens: "a lang y'ébouh"( il a compté Neuf). Sous -entendu qu'il a pris le raccourci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OLA KARE



Masculin Nombre de messages : 66
Localisation : Foret des abeilles , gabon
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: 9   Mer 23 Avr - 7:31

BIBVUL ( bibulu ) chez les fang renvois au NIL... peut etre encore cette dee d abondance come quand on parle de bevuyeng dan le mvett
( bevuyeng est un autre nom du fleuve bibvule)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.movaizhaleine.com
miéhdzâ
Admin


Masculin Nombre de messages : 1516
Localisation : Libreville
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Le nombre neuf   Ven 25 Avr - 12:41

allahndong a écrit:
BIBVUL ( bibulu ) chez les fang renvois au NIL... peut etre encore cette dee d abondance come quand on parle de bevuyeng dan le mvett
( bevuyeng est un autre nom du fleuve bibvule)
Super!
http://esotcelt.unblog.fr/symbolisme-et-chiffre-le-nombre-neuf-9/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Le nombre neuf   Lun 25 Aoû - 23:10

9/ kulu a ne fek bibu (la tortue est dotée de la sagesse "9" ou sagesse suprême).

9/ neuvaines pour les deuils.

9/ ennéade ou groupe des 9 dieux de Iounou (Héliopolis) à Kemet, Vallée du Nil.

9/ chiffre associé à la royauté

9/ nombre total des dons que peut posséder un être humain dans la culture bamiléké.



farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
miéhdzâ
Admin


Masculin Nombre de messages : 1516
Localisation : Libreville
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Le nombre neuf   Mar 26 Aoû - 20:20

Il est communement admis dans le woleu-Ntem que le Ntem a neuf affluents. Very Happy Bon, reste à les compter! A moins que ce ne soit symbolique, pour magnifier le fleuve dont le peuple a suivi les berges quelque temps, avant de descendre plus au sud, selon la tradition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Le nombre neuf   Sam 20 Sep - 0:44

-les 9 élèves de Bitomo bi Zo'o
-les 9 élèves de Zue Nguema



farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Le nombre neuf   Dim 28 Sep - 0:22

la chanson "Opwa" de PC Zeng est carrément une ode au chiffre ebu (9)

http://monentumu.za.pl/pczeng/pczeng.html

(tout en bas, la dernière chanson de la liste)


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
TÄRE EVIVI NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 511
Age : 56
Localisation : Province de l'Estuaire GABON
Date d'inscription : 23/12/2007

MessageSujet: Re: Le nombre neuf   Mer 8 Oct - 21:23

MEDZA M''OTOUGHE, Banque centrale d'Engong, l'homme le plus riche du monde (des terres d'Engong et environs), le "NKOUM", selon l'expression de d'Akue Obiang, c'est-à-dire au dessus de Nko-nkuma, avait 900 000 femmes (Cf Un Mvet de Zué Nguema).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Le nombre neuf   Mer 8 Oct - 22:47

yaaa...
akié modjang, o so ya ? ya fe di ? nde betate a benane ba ke bele wok minyon bia ke yon ? akiba. Engong revit modjang sunny


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Nyamoro OLLOM'ELLA NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 677
Age : 86
Localisation : Paris / Thoo-Effack /
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Le nombre neuf   Jeu 9 Oct - 3:16

on connait la sémantique et la sémiotique du chiffre neuf. je vais juste donné d'autres exemples.

dans abjè d'Akue VIRIVIT, un homme d'okui dit à son frère ''o ve ya me minsu ébou'' (tu m'a empoisonné neuf fois)

n'avez vous jamais remarqué qu'on dit qu'il existe MbWOO EBOUU ''neuf vampire''

MVOM EKOO dit:

- ochi mekok mesok ébouu ''un ruisseau, neuf chutes''
- mina mboh bevek ébou ''une femme, neuf dotes versées''
- nkolo obele mewala ébouu ''l'horloge indique neuf heure''
- mbwoo dzaa, beyem ébouu ''une réunion de vampire, neuf sorciers''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TÄRE EVIVI NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 511
Age : 56
Localisation : Province de l'Estuaire GABON
Date d'inscription : 23/12/2007

MessageSujet: Re: Le nombre neuf   Ven 10 Oct - 7:45

OLLOMO ELLA mone yéndzok a écrit:
on connait la sémantique et la sémiotique du chiffre neuf. je vais juste donné d'autres exemples.

dans abjè d'Akue VIRIVIT, un homme d'okui dit à son frère ''o ve ya me minsu ébou'' (tu m'a empoisonné neuf fois)

n'avez vous jamais remarqué qu'on dit qu'il existe MbWOO EBOUU ''neuf vampire''

MVOM EKOO dit:

- ochi mekok mesok ébouu ''un ruisseau, neuf chutes''
- mina mboh bevek ébou ''une femme, neuf dotes versées''
- nkolo obele mewala ébouu ''l'horloge indique neuf heure''
- mbwoo dzaa, beyem ébouu ''une réunion de vampire, neuf sorciers''
Très intéressant jeune homme ! là je te reconnais ! study study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TÄRE EVIVI NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 511
Age : 56
Localisation : Province de l'Estuaire GABON
Date d'inscription : 23/12/2007

MessageSujet: Re: Le nombre neuf   Ven 10 Oct - 9:30

Une année chez les Fang correspond à 9 lunes/mois
Il serait intéressant de rechercher la symbolique dans la cosmogonie et la cosmologie Fang.
Une des pistes serait de voir dans les jeux de société comme le Songo.
Et comme on a un linguiste parmi nous, on devrait avoir des informations à partir de l'étymologie du mot "Ebvoul/Ebu'u/Ebul ...et des autres chiffres.
Bvule/Bule/Boulou/...= retourner, repartir, rendre. Il ya aussi l'idée de "terminus", de "limite/frontière", de "Fin" et de "recommencement"
Bi bulu peut signifier retournons.
S'achant que la limite dans le Mvet (fleuve BIBULU) entre la vie et la mort; Engong et Okü; Mortels et immortels; Bourgeois et prolétaires; l'Esprit et le Corps; les Dieux et les hommes; Paix et Guerre; on peut être tenté - cela reste une hypothèse - d'envisager BiBULU comme la ligne à franchir pour acceder à la vie éternelle, comme la fin de la lutte des classes, comme la paix perpétuelle et même de façon provocante comme la fécondation qui donne naissance à la vie: la rencontre et la fin des oppositions.
Melo me Bèeghe
Me bèeghe Mvet
Il nous faut dès maintenant examiner les expressions avec le mot Bvoule/Boulou/Bulu
Me lighe ya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TÄRE EVIVI NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 511
Age : 56
Localisation : Province de l'Estuaire GABON
Date d'inscription : 23/12/2007

MessageSujet: Re: Le nombre neuf   Ven 10 Oct - 12:23

Evindi Mot où es-tu ?????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Le nombre neuf   Ven 10 Oct - 21:02

NGUEMA MBA EVIVI a écrit:
Une année chez les Fang correspond à 9 lunes/mois
Il serait intéressant de rechercher la symbolique dans la cosmogonie et la cosmologie Fang.
Une des pistes serait de voir dans les jeux de société comme le Songo.
Et comme on a un linguiste parmi nous, on devrait avoir des informations à partir de l'étymologie du mot "Ebvoul/Ebu'u/Ebul ...et des autres chiffres.
Bvule/Bule/Boulou/...= retourner, repartir, rendre. Il ya aussi l'idée de "terminus", de "limite/frontière", de "Fin" et de "recommencement"
Bi bulu peut signifier retournons.
S'achant que la limite dans le Mvet (fleuve BIBULU) entre la vie et la mort; Engong et Okü; Mortels et immortels; Bourgeois et prolétaires; l'Esprit et le Corps; les Dieux et les hommes; Paix et Guerre; on peut être tenté - cela reste une hypothèse - d'envisager BiBULU comme la ligne à franchir pour acceder à la vie éternelle, comme la fin de la lutte des classes, comme la paix perpétuelle et même de façon provocante comme la fécondation qui donne naissance à la vie: la rencontre et la fin des oppositions.
Melo me Bèeghe
Me bèeghe Mvet
Il nous faut dès maintenant examiner les expressions avec le mot Bvoule/Boulou/Bulu
Me lighe ya

Evindi Mot répond qu'il est à 100% avec Evivi Mot...

excellent modjang, vraiment excellent ces différentes entrées que tu proposes pour "ebvu", "ebu", "ebul", "bubulu" sont fantasticosmicanthologiques tu nous ouvres beaucoup d'horizons...

le fait que je sois bulu ne me qualifie pas + que les autres pour répondre, mais je vais essayer d'apporter le peu que je peux, si ça se peut Wink

1/ bul, bule : idée d'abondance, d'excès.
ex 1 : a bul yem mame (il connaît vraiment les choses, il est rempli de connaissance)
ex 2 : mveng dja ke bul nong alu di (il a abondamment plu cette nuit).

2/ ebu : unité de mesure non quantifiable, infinie

ex 1 : toutes les expressions avec ébu (9) pour traduire "le nombre infini" (voir posts du forum). en fait, "ebu" est un espace ouvert qui se prête à toutes les combinaisons possibles de la langue. une femme hyper gracieuse peut être "angone ebu". il peut être dit d'un homme très coléreux qu'il est "ayok ebu". à supposer que les expressions n'existaient pas formellement hier, chacun d'entre nous ici les entend parfaitement.

ex 2 : à Engong on pourrait dire d'Engbang Ondo qu'il est "minkong ebu" (un gradé très supérieur) ; on pourrait dire d'Angoung Bere Mba qu'il est "mengang ebu" (un initié très supérieur) ; de Mebo Mefougou la radio (trottoir) ambulante qu'il est "minlang ebu" (intarrissable)

3/ ebu : idée de limite, de frontière, mais aussi de plénitude.
ex 1 : mone/moan a ne bengone ebu abum nya (l'enfant demeure 9 mois dans le ventre maternel). ebu (9) est "la limite", "la fin", "le terminus" comme tu le dis si bien modjang. 9 est la plénitude, le chiffre de l'accomplissement, de la réalisation.

4/ ebubua (pl. bibubua) : fait qui sort de l'ordinaire, miraculeux, qui dépasse la frontière de l'ordinaire, la limite de l'entendement. mot a kuli bibubua (un homme fait une action incroyable qui suscite l'étonnement).

bulu, be bulu (ethnonyme) : ma tante à qui j'avais posé la ques?ion du sens du nom m'avait répondu "multiplicateur", qui rejoint l'idée d'abondance sus-mentionée.

en suivant la piste Nguema Mba Evivi qui du reste s'accorde avec les informations que nous donne la tradition, les bulu sont ceux qui ont atteint leur "limite/frontière", leur "terminus" et s'en sont "retournés", sont rentrés, sont revenus sur leur pas.

de quoi s'agissait-il ? on dit qu'il était ques?ion d'une migration vers le l'océan pour rechercher le sel, minéral aussi princieux que peuvent l'être l'argent ou l'or voire le pétrole aujourd'hui. dans le cortège, le groupe qui s'est arrêté, n'a pas voulu continuer au-delà, a atteint son "terminus" et sa "frontière" on l'a baptisé "bulu". il y aurait donc un lien entre le nom qu'ils portent (bulu) et l'action qu'ils ont faite, "a bulane" (revenir sur ses pas, faire demi-tour).

5/ bulane (s'entend donc) : le fait d'atteindre une limite, un point au-delà duquel on ne continue plus (ebu, ebul). un lien de cause à effet semble donc effectivement exister entre la frontière et le demi-tour : [à cause de... il ya...] [à cause de ceci... il y a cela...] parce qu'il y a une limite, une frontière (ebu, ebul) -> il y a un mouvement retour (bulane). la première chose entraîne la seconde chose. la seconde chose est une conséquence de la première chose. ma yen ane bot bobedjang bevok a bebia ba djo "bvul, bule, bulu" : retourner, rentrer ? ah bon...

tare Nguema Mba Evivi, comment te remercier pour cette ô combien édifiante contribution que je me devais de reproduire dans son intégralité ? tu es effectivement de retour, lol. nyamoto a ne fo'o ve nyamoto evouloubebap (tout ça c'est lui) j'en suis certain ne serait pas d'un avis différent. evoulou ooo, wa djo ya ? evouloubebas ooo bia yange wo ooo !!!

mia dang nye'e/nyeghe be codes abui/abuign a djal/dzal di. c'est trop ! c'est tra ! hahaha



farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Le nombre neuf   Ven 10 Oct - 21:10

modjang Evivi mot, en matière de connaissance de la langue nous attendons beaucoup des éminences de mema abomo ngone la pleine lune en série ; Otitie kiri l'étoile du jour en série ; miéhdzâ le sage en série ; OLLOMO le linguiste en série, Essonne le principe en série (lol), evouloubebap le papillon en série (haha) et tous les autres en série. il y a vraiment matière ici.

farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Nyamoro OLLOM'ELLA NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 677
Age : 86
Localisation : Paris / Thoo-Effack /
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Le nombre neuf   Ven 10 Oct - 23:19

bein bein bien!!! il faut dire que j'ai dû prendre des notes sur une feuille pour ne pas perdre un grain de ce que vous dites, et c'est la première fois.

c'est aussi profond qu'attok. Je me demande parfois si au bout de la toile ce sont des hommes ou des génies qui écrivent les postes que je lis. Si je ne connaissais pas Nguema, je dirai que j'ai affaire à des Kôn pensant. J'ai donc parfois de la peine à rédiger le moindre mot.

Que valent en effet quelques phases d'OKUKUT OLLOMO ELLA NGUEMA EBANG ELLE EYAMEKOGHO devant les profondes réflexions ainsi que la verve discursive et la profondeur stylo-logistico-semiotico-sémantique de EVINDI et EVIVI. Si cela ne constituait un sacrilège, je changerai bien mon nom en EVILOMO.

Petite contribution quand même. ,lorsqu'on parle de EBOU, on est en classe nominal 7 qui se décline sous la forme /é/ qui fait son pluriel en classe 8 /bi/. le substrat sémantique du chiffre neuf est donc à rechercher dans la racine /bou-/.
puisqu'on est dans les nominaux on va devoir exclure ''a bul yem'' proposé par évindi ainsi qu'abulan'', qui sont de type verbal. il n'ont à priori rien à voir avec le chiffre neuf.

EBOUBWA au contraire est un très bon exemple. si on le décompose on a: é (classe7)+bou (chiffre neuf)+bo(verbe faire)+a (suffixe pour désigner un acte accompli). EBOUBWA renverrait donc à neuf choses faites à la fois. cela devient étrange (un éboubwa) dans la mesure où on ne peut faire qu'une chose à la fois.



pour ce qui est de la sémiotique du chiffre neuf, EVINDI (le Génie) a bien vu qu'EBOU renvoie au terminus . moi j'ajouterai qu'il renvoie également au commencement. il y a donc terminus de la vie fœtale et début de la vie à ENGONG.

Je pense que le chiffre neuf est sémiotiquement cyclique. il marque la fin d'un cycle, d'une série de choses, d'une antité et le début d'une nouvelle série, d'un nouveau cycle d'une nouvelle entité, d'un nouveau système. NGUEMA (le Génie) a d'ailleurs établit la relation avec l'année: neuf lune et on reprend le décompte. neuf marque la fin d'une série de chiffre, et le début d'une nouvelle.

ma mei mfwang''ééé ''je seme le vent''
éééé ''oui''
ma ba zogh'ééé '' je tire l'éléphant''
ééééé ''oui''
z'aa bome mvett?? " qui joue du mvett?''
elugu minlam, mone y'éndzok y'a thoo énye aa kut andzang!!
oowé!!!
melo me bèèye
me bèèye mvett

je vais oser une série d'inférence. lorsque MVOMO EKOO dit que "l'horloge indique neuf heure", je pense qu'il indique la fin d'un cycle, d'un système politique ( juste après il y a eu la démocratie), la fin d'un style de mvett, la fin de sa vie, l'entrée des Fang dans une nouvelle aire, je pense que vous suivez mon regard!!!!!! la fin d'un règne

ke naa???
naaa!!!
lol! .

si sa ngolo, si sa para, tuku ta tuku ta kum diiing!! EN SOMME L'ALLUSION AU CHIFFRE NEUF PAR MVOMO SYMBOLISE LA FIN DE VOUS SAVEZ QUOI ET LE DÉBUT DE VOUS SAVEZ QUOI;
vous m'avez suivi??!! excusez moi d'avoir un peu parlé Ngoom (porc épic)!!!! c'est plus fort que moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TÄRE EVIVI NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 511
Age : 56
Localisation : Province de l'Estuaire GABON
Date d'inscription : 23/12/2007

MessageSujet: Re: Le nombre neuf   Sam 11 Oct - 0:12

Ollomo fore ayeme bâh Bifia !=Vraiment Ollomo sait sculpter les mots !
Alors, y aurait-il un lien, d'une part, avec le verbe "E Bvoukh/ A Boukh/Bukh" = casser, briser, stopper, mettre fin, couper, renoncer (Bvoukh dzoule ou dulu), revoyer (Bvoukh esula), et d'autre part le verbe Bvoughe laisser inachevé, reserver, épargner, rester (Bvoughe Bidzi/ garder la nourriture ?
Vous comprendrez bien ma difficulté à bien bien écrire ces deux mots dont la prononciation reste bien différente.
Wait and see !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyamoro OLLOM'ELLA NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 677
Age : 86
Localisation : Paris / Thoo-Effack /
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Le nombre neuf   Sam 11 Oct - 0:31

NGUEMA MBA EVIVI a écrit:

Alors, y aurait-il un lien, d'une part, avec le verbe "E Bvoukh/ A Boukh/Bukh" = casser, briser, stopper, mettre fin, couper, renoncer (Bvoukh dzoule ou dulu), revoyer (Bvoukh esula), et d'autre part le verbe Bvoughe laisser inachevé, reserver, épargner, rester (Bvoughe Bidzi/ garder la nourriture ?

tu as très bien vu. Ici nous sommes dans la partie verbale et la racine pour tout les verbes que tu mentionnes est /boug-/ elle n'a rien à voir avec la racine / bou-/( qui renvoie au chiffre neuf).

à la racine verbale /boug-/ ''casser, réduire conserver une partie'' on ajoute, soit exclusivement un préfixe verbal /a-/ et on obtient le verbe abouk, soit un préfixe verbal et un suffixe /-ou/ ou /-e/ et on obtient abougou (aboughe) ''réserver''.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Le nombre neuf   Sam 11 Oct - 1:38

OLLOMO ELLA mone yéndzok a écrit:

pour ce qui est de la sémiotique du chiffre neuf, EVINDI (le Génie) a bien vu qu'EBOU renvoie au terminus . moi j'ajouterai qu'il renvoie également au commencement. il y a donc terminus de la vie fœtale et début de la vie à ENGONG.

modjang, tu fais erreur, lol. c'est le visionnaire de toutes les anticipations qui nous a ouvert les yeux. relis bien le post avant le mien. c'est lui qui nous a indiqué la direction du "terminus" et du "recommencement", l'EVIVI MOT !

farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Le nombre neuf   Sam 11 Oct - 1:50

OLLOMO ELLA mone yéndzok a écrit:


Que valent en effet quelques phases d'OKUKUT OLLOMO ELLA NGUEMA EBANG ELLE EYAMEKOGHO devant les profondes réflexions ainsi que la verve discursive et la profondeur stylo-logistico-semiotico-sémantique de[b]EVIVI.

modjang, tu es bien trop humble. tes posts sont un régal. la qualité supérieure de tes contributions font notre bonheur et notre édification. tu nous instruis et nous t'en sommes reconnaissants. tes phrases valent leur pesant de métal

encore 9X merci à modjang adzidzon et à modjang Assen pour avoir mis en ligne cette formidable plate-forme : akiiiiiba


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Le nombre neuf   Sam 11 Oct - 1:55

OLLOMO ELLA mone yéndzok a écrit:

pour ce qui est de la sémiotique du chiffre neuf, EVIVI (le Génie) a bien vu qu'EBOU renvoie au terminus . moi j'ajouterai qu'il renvoie également au commencement. il y a donc terminus de la vie fœtale et début de la vie à ENGONG.

Je pense que le chiffre neuf est sémiotiquement cyclique. il marque la fin d'un cycle, d'une série de choses, d'une antité et le début d'une nouvelle série, d'un nouveau cycle d'une nouvelle entité, d'un nouveau système. NGUEMA (le Génie) a d'ailleurs établit la relation avec l'année: neuf lune et on reprend le décompte. neuf marque la fin d'une série de chiffre, et le début d'une nouvelle.

ma mei mfwang''ééé ''je seme le vent''
éééé ''oui''
ma ba zogh'ééé '' je tire l'éléphant''
ééééé ''oui''
z'aa bome mvett?? " qui joue du mvett?''
elugu minlam, mone y'éndzok y'a thoo énye aa kut andzang!!
oowé!!!
melo me bèèye
me bèèye mvett

je vais oser une série d'inférence. lorsque MVOMO EKOO dit que "l'horloge indique neuf heure", je pense qu'il indique la fin d'un cycle, d'un système politique ( juste après il y a eu la démocratie), la fin d'un style de mvett, la fin de sa vie, l'entrée des Fang dans une nouvelle aire

akiba, akiba.

farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Nyamoro OLLOM'ELLA NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 677
Age : 86
Localisation : Paris / Thoo-Effack /
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Le nombre neuf   Sam 11 Oct - 4:44

c'est moi qui dit akiba.
je suis certain qu'on n'a pas encore exploré toutes les facettes du chiffre neuf. pire encore que nous sommes certainement tous à coté. je reste cependant confiant parce que je sais qu'EVIVI veillera à ce que tous les recoins soient explorés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le nombre neuf   Aujourd'hui à 1:14

Revenir en haut Aller en bas
 
Le nombre neuf
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 8Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nombre de chiens autorisé ...
» Nombre de m2 à "tondre"
» Algue filamenteuse bac neuf
» Mon aquarium de 180 litres
» nombre de discus optimun?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Be-fang@beti.com :: Culture et société Fang-
Sauter vers: