Forum Be-fang@beti.com

Mbemba soan Aba !!!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  RETOUR SUR LE SITERETOUR SUR LE SITE  

Partagez | 
 

 L' homme fang et le sexe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
miéhdzâ
Admin


Masculin Nombre de messages : 1516
Localisation : Libreville
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Ven 16 Mai - 15:08

Radio Assok Medzeng a écrit:
Mes sœurs Minsili et Messougou vous êtes trop drôles.
Sans être un homme, je me porterai quand même à la défense de mes frères Ékangs...
Be fam a ba be fam !
Et tu le fais si bien! J'admire beaucoup ton ouverture. Tu as rejoint l'échelon de ces tantes libres de tout dire! Et qui contribuaient aussi à l'éducation! On y gagne en équilibre et en connaissance!
...ã lak adzo v'ã~kpwép!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Ven 16 Mai - 21:28

Radio Assok Medzeng a écrit:
Ma sœur Messougou, tu as tout dit.


Citation :
les non fang malgré la dote très cher des filles fang accourent pour les mettre dans la maison allez y savoir
Si tu savais à quel point ce que nous disons là a été planifié par certains tu en serais surprise. Je n’aime pas les polémiques mais il fut un temps où certaines personnes bien placées dans l'exécutif chez-nous ont indiqué à leurs frères qu'il fallait se mélanger aux fangs pour mêler leur sang, avoir de plus beaux et plus grands enfants. Après avoir été étiqueté de dent qui fait pourrir toute la bouche, nous sommes devenus une denrée rare à marier par tous les moyens. Ce conseil s'adressait surtout aux hommes mais les femmes aussi l'ont suivi. D'autres groupes de l'extrême Sud du pays, effrayés par l'avancée géographique des Fangs (aujourd'hui jusqu'à l'Ogooué Maritime), ont constitué un groupe de penseurs (Badjagues) réunissant des intellectuels Pounou, Ndzébi... afin de réfléchir au moyen de contrer cette avancée fang s'ils ne voulaient pas se retrouver au Congo. Ils n'ont pas trouvé de solution à part de copier nos frères du Sud Est en épousant des filles fangs. Par contre, ce qu'ils se sont dits c'est qu'il fallait acculturer ces enfants pour qu'ils ne se reconnaissent pas comme Fangs. Ce que je dis n'enlève rien aux initiatives individuelles, aux couples mixtes qui se sont formés par amour ou pour d'autres raisons.
Ces choses, beaucoup d'entre nous aux prises avec les difficultés de la vie ne leur accordent pas d'attention mais c’est là. Je ne suis pas une ethnocentriste féroce. Moi même je ne suis pas mariée avec un Fang ni même un gabonais. Je suis néanmoins consciente des dérives qui nous guettent et qui peuvent conduire aux tentions interethniques.

me maneyang.

Kiiiéh!... Nde binega foghe medzo me wùla kuign anyu avale di? Za avale nsili ewala minkobo ye Assok Mendzang eva sili di? Hééééé!... a Ntoutoume nfoulou, Ô taa dzame te ya?

Ma soeur, laisse tomber! Tu parles là d'un problème qui a failli me traumatiser. À cause de tous ces racontars, j'ai passé ma première jeunesse à courir après be ngone mekora, ya be pounou, ya be nzabé et tout ça là... Je t'avoue qu'avec tout ce que j'entendais, je me suis dit que éh, aah!... B'adzo nàa be ngo' be ya dzaa be se dzom! Je devais donc trouver la secousse ultime chez be ngone de la tribu de nos cousins les bi lòbe-lòbe. Me voilà parti comme quand essa a ngui emyene y'a atsine me torane dègn. A mo nyiè éh!.. E dzame w'abè esse vaa. À part quelques jeunes pouces de moi-même que j'ai récolté ici et là, me nga so foghe wègn ve mo - mo. Je n'ai pas été épaté outre mesure. Et zame é myen a yem na je me suis mis en quatre pour arriver à mes fins.

Bon! soyons sérieux. La réputation des filles Fang, parlons-en. Ou plutôt, parlons de l'éducatio sexeulle chez les fang; et partant, au Gabon...

Les mécanismes qui régissaient nos sociétés Fang avaient prévu tout ce qui était nécessaire à l'épanouissement de l'individu, au sein de la famille (au sens où nous l'entendons), du clan (Etùng' a), de la tribu (ayong) et de la Nation (Fang ou Bone be Ntsii). L'éducation sexuelle et la transmission d'autres valeurs intrinsèques de l'individu étaient assurées par ce que l'on appelle communément les "Cercles initiatiques". Soit-il dit en passant, appliqué aux Fang, ce terme revêt une dimension complexe qui intègre tellement d'approches que tout ce que nous pouvons dire ici pour l'expliquer serait réducteur. Bref... Je peux me permettre de citer ici sans risque d'offenser les anciens certains d'entre eux. On avait ainsi chez les hommes. Melan, Mekôm, Mvônn... En passant je dois avouer les limites de mes connaissances pour ce qui est des cercles initiatiques chez les femmes. Ayong be nane étaient, sur ce aspect des choses, encore plus hermétiques que Ayong Be tsira. Et c'était considéré comme une déchéance pour un homme de chercher à comprendre mame me ya a kisine. La conséquence en est que seul une femme peut, aujourd'hui, nous dire ce qu'il en a été. Mais retenons que ces cercles existaient bel et bien chez les femmes également. Il s'est trouvé que Be Fang be ne mi nöm bekang Zame. Ce qui fait que lorsque nous sommes soumis à une évengélisation intensive par l'occupant, toutes les valeurs qui fondent nos sociétés sont mise à l'indexe par les missionnaires pour dire que nous devons nous en détourner comme des pratiques démoniaques. Tout le monde sait quelle force de toute notre âme nous les Fang avons mis dans notre conversion au christianisme. Du coup, nous avons perdu un grand nombre de nos repères. Seuls Beyem ont eu le réflexe judicieux de poursuivre Mbwôô (encore dit Mbwell) en cachette. Le petit pêuple Fang dépourvu de ses repère s'est donc remis corps et âme aux gentils missionnaires tout souriants qui, en lieu et place de nos mères ont pris le relai de l'éducation générale de nos filles. Or, ce sont ces mêmes missionnaires qui mettaient en avant la chasteté et la pudeur comme valeur cardinale du bon chrétien. Etant donné notre propension à la foi, nous avons intégré dans nos mœurs que le sexe était un piège qui pouvait précipiter les bons chrétiens dans le feu éternel. D'où cette pudeur extrême du Fang qui s'offusque chaque fois qu'il est confronté à une situation où il doit parler de sexe.

D'un autre côté ces structures que nous avons perdues, les autres de la tribu de nos cousins les bi lobe - lobe eux, les ont entièrement conservées. L'on se souviendra par erxemple de la circoncision qui, chez les Mi Tsogo et Me Kora... est une véritable initiation à la vie d'adulte. On peut également citer le Ndjembe chez les femmes Miéné... Et pour finir, signalons que chez les Pounou par exemple, c'est la mère qui s'occupe personnellement de l'éducation sexuelle de sa fille. Et cela consiste, entre autre, à la préparer à accueillir un homme dès qu'elle est une adolescente. Aussi, la mère procède-t-elle au dépucelage de sa fille dès sa plus petite enfance avec ses doigts; jusqu'à ce qu'elle l'estime prête. Elle lui transmet par la même occasion quelques... techniques.

La vérité la plus probable, dans le problème qui nous occupe, si on peut se permettre l'expression, c'est que l'adolescent Fang comme sa soeur aujourd'hui, se lancent dans l'aventure sexuelle sans préparation. Certains garçons s'en sortent avec des bribes d'informations qu'ils peuvent grappiller ici et là en écoutant ou même en épiant leurs aînés. Mais ce n'est jamais guère bien grand chose. Seulement, l'éducation des hommes chez nous intime au garçon l'ordre de s'en sortir en toute situation (le fameux "Fam' d'a adzime bô dzam"). Je me souviens que mon propre grand père dont je porte le nom (paix à son âme), me disait: "Quelque chose que les autres font avec les mains, un homme ne peut ignorer comment le reproduire s'il l'a vu faire deux ou trois fois". Vous voyez le tableau... C'est un peu sur la base de cette conviction encrée en tout garçon qui grandit dans ce milieu que le jeune homme débarque "très débrouillard" dans la place. Mais sa sœur non, puisque l'étau de la pudeur s'est resserrée sur elle au point qu'elle voient souvent leurs premières règles comme une maladie soudaine et s'en vont vers leur mère en pleurant toutes les larmes de leurs corps.

N'empêche que la réputation de mauvais amant est la même chez nos cousins de la tribu de Bi lobe - lobe, aussi bien pour nos sœurs que pour nos frères. Il faut dire qu'un grand nombre de rumeurs a couru et courent encore sur les Fang: "Mangeurs d'hommes" (celle là, on la doit à notre cher Raponda Walker), "Sauvages", "Envahisseurs", "Impérialistes", et que sais-je encore?..

Bien entendu, une mauvaise connaissance des Fang, la peur de la différence ou la peut tout cour qu'ils inspirent, sont à l'origine de tout cela.

Pourtant tout ce que je viens de dire n'explique pas le fait que les hommes Fang se soient eux aussi mis à le reprendre à leur compte. Mais comme je l'ai déjà dit, la plupart de ceux qui tiennent ce langage sont eux même peu aguerris sur ce aspect des choses. Etant donné la situation qui prévaut sur ce aspect des choses chez nous, il est courant de dire que ce sont ceux qui font les premiers pas des filles qui ont le devoir de les instruire dans ce sens. Plusieurs s'y essayent. Mais l'ignorance de l'enseignant, dans certains cas, se ressent nécessairement sur l'enseignée.

Et parlant de nos soeurs qui ne savent pas ... , je ne peux pas croire que j'ai eu la chance exceptionnelle de ne croiser que celles de nos sœurs qui étaient plutôt expertes. En fait, quand on n'a que de mauvaises fréquentations, on finit par croire que le monde entier est mauvais.

Essonne Mfoulou-Ze, Ma me va kobe!..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Sam 17 Mai - 0:45

A Nti, qu'est-ce qu'on apprend avec ce post Smile

En mode hopital ui se moque de la charité -
A Messougou, za muna, je prends des notes pour toi ma petite-soeur Razz

1- au choix : revoir tes classiques de cuisine, acheter la collection étoile des guides de cuisine, aller au village se reformer auprès des mamans car c'est dans les vieilles marmites que sortent les meilleures recettes

2- au choix : acheter ou relire le kamasutra, apprendre à danser l'Assiko (PS : demande-moi je te dirai de quoi il retourne Laughing ), retourner au village et fréquenter assidûment tes mamans, tu en apprendras un rayon sur certaines choses

3- apprendre à manier l'art du compliment et de l'encensement car... akah, relis ce que radio Assok Medzeng a écrit plus haut sur les capacités légendaires de certains

Ma chérie, fais tout ça, wa mem wa yi yen, ta vie va changer du tout au tout. Ne me dit pas merci, me bele mbembe nnem ma yem ! lol!

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Sam 17 Mai - 0:52

@Essonne Mfoulou-Ze ton propos me permets une interrogation : comment se fait-il que de telles rumeurs aient pu courir a nnam ya gabon, alors na a Kroun muna, c'est +tôt l'inverse? Je veux dire, pour chambrer ou se moquer des Beti, c'est en général : begnu mewok et adeptes de la chose scratch pourtant comme déjà dit, comme vous on a en général partagé la même éducation sur le sujet sexuel : à savoir pas de préparation formel du tout et apprentissage en général sur le tas.

Enfin, je voudrais dire (opinion personnelle), que je n'ai jamais eu l'impression qu'au Cameroun, malgré les frictions qui peuvent exister, que le débat se porte aussi fort sur le domaine sexuel. Je veux dire, j'ai entendu vanter telles filles ou garçons de telle ou telle ethnie mais jamais, cela ne s'est fait au détriment d'une autre ethnie. Par exemple, dire a Ongola na bane bininga be Betiu ou Awala ba yem dzam té abui, je n'ai jamais vu ça suivi par : "bane bininga be Ngumba ou ngalafis sont nulles la-dedans" confused On peut apprécier quelque chose autant qu'on veut, mais pourquoi certains accompagnent cela par la dépréciation de ce qui est à côté? ma yem ki No

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Sam 17 Mai - 1:14

A Radio Assok Medzeng, mawok olun abui ewa No No No Bebela ge'oyeme ekan magnang wé ya Ongola Ewondo awok olun, bia dzam et je recite tes mots...

Radio Assok Medzeng a écrit:
Mes sœurs Minsili et Messougou vous êtes trop drôles.
L'homme Ékang contemporain, celui qui en entrant dans la modernité n'a rien oublié de ses racines, a une saveur particulière. Si je devais emprunter mon vocabulaire à l'art culinaire, je dirai que son gout est doux et prononcé, sa chaire ferme et tendre sous la dent. Je comparerai le steak de l’Ékang à du filet mignon, morceau très notre et le plus cher du bœuf. Contrairement aux idées reçues, tendis que beaucoup de nos cousins pensent que pour faire jouir une femme il faut la pénétrer pendant des heures en s’activant comme un piston automatique, What a Face je vous avoue mes sœurs que la pratique de l’Ékang est plus adaptée aux besoins réels de la femme. Les pistons automatiques, les amateurs de mauvais longs métrages sexuels, amateurs de mauvaise nourriture, ne surpassent en rien nos Ékangs ! J’ai fait l’amour avec des gars du Sud du Gabon qui ne s’y connaissent pas en préliminaires et qui comptaient m’éclater le clitoris pour prouver leur virilité. Comme je ne suis une de leurs petites dont les clitoris ont fini par devenir insensibles à force de se faire taquiner de la sorte, je n’ai pas donné de suite à ce genre de relations. Les Ékangs que j’ai eu le plaisir de côtoyer sexuellement m’ont laissé un souvenir merveilleux et impérissable. Embarassed Vigoureux, amoureux, fougueux tout y était mes sœurs. En plus, ils sont passionnés et gardent néanmoins ce petit coté descendant de guerrier. L’homme Ékang est un vrai mâle parmi les mâles personne ne peut en faire la démonstration contraire ici. Le fang est un virile naturel. Sa taille élancée lui confère une allure altière, noble, et princière. Sa force de caractère n’est plus à démontrer nos pères et nos frères sont des Ékangs nous les avons vu à l’œuvre. L’Ékang est une beauté naturelle, rien à voir avec certains dont les gênes laissent à désirer. Si certaines de nos sœurs ont laissé leurs frères pour aller ailleurs c’est à cause des incompatibilités d’humeur. drunken Deux viriles sous un même toi, ce n’est pas toujours évident au quotidien. Razz Nos grands-mères enseignaient à nos mères de prendre leur place en finesse dans leur couple et de poser leurs pions sur l’échiquier sans faire trop de bruit. Par contre lorsque la tempête soufflait, la femme Ékang se révélait être aussi virile que son homme. Avec le féminisme à l’occidental et les télés séries, la demoiselle Ékang qui avait envie de conquête est allée butiner d’autres fleurs et s’est accommodée de cette nouvelle situation, libre à elle de le faire. Ce n’est pas pour cela que ça enlève à l’homme Ékang ses qualités.


Be fam a ba be fam !

Akié !!!!!!!!!! wa men wa yem na mam meziñ ma yene tobo a dzibi ou entre nous en vertu du principe : pour vivre heureuses, vivons cachés et bien ! Toi-même tu connais a ne concurrence ya woé bobedzang boé avec leurs frères non ! A Ndzal c'est déjà odzug odzug ! Eza minam muna n'en parlons même pas et que lis-je ! affraid Ce qui devrait rester caché pour éviter na les quelques-unes qui hésitent encore commencent à chercher avec la torche, tu viens tout déballer comme ça et a kobo foulassi en plus Sad Ye te ntil mam me té a kobo ya ndzal au moins ça restreint l'auditoire No Voilà, les vérités sont dehors, ma firi na wa ye bia yalne quand on viendra pleurer auprès de toi pcq'on n'en peut plus du rentre-dedans que certains vont subir ! Et je ne parle même pas du fait que certains, galvanisés par ton langage o combien succulent, ne vont plus se sentir avec les chevilles qui vont gonfler lol! lol! lol!

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Sam 17 Mai - 1:20

Essonne Mfoulou-Ze a écrit:

Kiiiéh!... Nde binega foghe medzo me wùla kuign anyu avale di? Za avale nsili ewala minkobo ye Assok Mendzang eva sili di? Hééééé!... a Ntoutoume nfoulou, Ô taa dzame te ya?

Ma soeur, laisse tomber! Tu parles là d'un problème qui a failli me traumatiser. À cause de tous ces racontars, j'ai passé ma première jeunesse à courir après be ngone mekora, ya be pounou, ya be nzabé et tout ça là... Je t'avoue qu'avec tout ce que j'entendais, je me suis dit que éh, aah!... B'adzo nàa be ngo' be ya dzaa be se dzom! Je devais donc trouver la secousse ultime chez be ngone de la tribu de nos cousins les bi lòbe-lòbe. Me voilà parti comme quand essa a ngui emyene y'a atsine me torane dègn. A mo nyiè éh!.. E dzame w'abè esse vaa. À part quelques jeunes pouces de moi-même que j'ai récolté ici et là, me nga so foghe wègn ve mo - mo. Je n'ai pas été épaté outre mesure. Et zame é myen a yem na je me suis mis en quatre pour arriver à mes fins...

Lol, bia kare dzo na : qui cherche trouve lol! J'admire ta sincérité.

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Sam 17 Mai - 5:05

Minsili mi Ngoan Ewondo a écrit:
@Essonne Mfoulou-Ze ton propos me permets une interrogation : comment se fait-il que de telles rumeurs aient pu courir a nnam ya gabon, alors na a Kroun muna, c'est +tôt l'inverse? Je veux dire, pour chambrer ou se moquer des Beti, c'est en général : begnu mewok et adeptes de la chose scratch pourtant comme déjà dit, comme vous on a en général partagé la même éducation sur le sujet sexuel : à savoir pas de préparation formel du tout et apprentissage en général sur le tas.

Enfin, je voudrais dire (opinion personnelle), que je n'ai jamais eu l'impression qu'au Cameroun, malgré les frictions qui peuvent exister, que le débat se porte aussi fort sur le domaine sexuel. Je veux dire, j'ai entendu vanter telles filles ou garçons de telle ou telle ethnie mais jamais, cela ne s'est fait au détriment d'une autre ethnie. Par exemple, dire a Ongola na bane bininga be Betiu ou Awala ba yem dzam té abui, je n'ai jamais vu ça suivi par : "bane bininga be Ngumba ou ngalafis sont nulles la-dedans" confused On peut apprécier quelque chose autant qu'on veut, mais pourquoi certains accompagnent cela par la dépréciation de ce qui est à côté? ma yem ki No

Eééh! ... w'adang mi sili!.. N'est-ce pas j'ai expliqué quelque part dans un des registres que Bya Be Fang be ya Gabon, bi nga tobane abé asu nos cousins de la tribu de bi lobe - lobe (Ceci n'est nullement une injure pour les non Fang du Gabon. Je reviendrai une fois prochaine sur ce terme qui, à peu de chose près, a connu le même sort les terme "Barbares" chez les Romains. Il voulait tout simplement dire les étranger ou les non Romains. Bref...). Parce que tout le monde ou presque tout le monde s'est trouvé contrarié par notre dynamisme et notre propension à trop nous sentir à l'aise même là où nous n'étions pas attendus, nous avons fait l'objet de campagnes de dénifrement de tous ordres. Les Bgnok (les miène), peuples de la côte qui voyaient d'un mauvais oeil le fait que nous commercions directement avec les Rosacés encore appelés les démelanisés, ont essayer de monter tous les autres contre nous. L'affaire s'est surtout gâtée quand mi nnanga aussi ont fait le choix de nous combattre après nous avoir encensé dans tous les mileux intellectuels Indo européens. Nous vivons cette situation jusqu'à nos jours où nous sommes taxés de tous les noms d'oiseaux (Ceci n'est pas un propos sectaire et n'obéit à aucune velléités xénophobe. Il faut être Fang pour comprendre ce que nous vivons au Gabon avec cette animosité qui est parfois très manifeste à notre égard et qui va jusqu'à nous déshériter jusque dans certains secteurs de la République!).

C'est d'un phénomène de ce genre que sont nées toutes les rumeurs qui courent sur les Fang au Gabon. Autant que je m'en souvienne, je ne connais pas un seul non fang qui ait craché sur une Ngone Fang sous prétexte qu'elle ne fait pas bien le... enfin la... Bon, tu as compris. Au contraire, bien que nos sœurs eussent, aussi naturellement qu'elles sont Fang, inspiré de la peur aux males de chez les autres, le mot d'ordre qui a été donné à ces derniers d'aller vers elles a fini par faire de ces dernières les femmes les plus prisées du pays. Ce qui fait que c'est un peu par frustration de voir nos soeurs prendre le chemin du sud sans nous que nous reprenons à notre propre compte ces rumeurs sur nos soeurs qui, au départ, n'étaient pas forcément de bonne foi.

En vérité, cette ouverture aux autres qui fait la force et la richesse des Fang et de leur culture est aussi ce qui le tue. Comme on dit: "E dzome d'ayuign opweng, one opweng obyen abô". traduisez!... Ainsi donc le fait de prendre sur les autres a fait que nous avons même pris des choses qui relevaient de la bêtise. Aka! Il fallait bien hurler avec les loup!.. Ke b'adzo na: Okoane fe mbïm okore édzok; weghe okorebe étô" (Traduisez!). C'est aussi choquand que ça aha ma soeur. Abé!.. M'adzo we na abé dzam foghe w'awok di.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Sam 17 Mai - 5:16

Minsili mi Ngoan Ewondo a écrit:
A Radio Assok Medzeng, mawok olun abui ewa No No No Bebela ge'oyeme ekan magnang wé ya Ongola Ewondo awok olun, bia dzam et je recite tes mots...

Radio Assok Medzeng a écrit:
Mes sœurs Minsili et Messougou vous êtes trop drôles.
L'homme Ékang contemporain, celui qui en entrant dans la modernité n'a rien oublié de ses racines, a une saveur particulière. Si je devais emprunter mon vocabulaire à l'art culinaire, je dirai que son gout est doux et prononcé, sa chaire ferme et tendre sous la dent. Je comparerai le steak de l’Ékang à du filet mignon, morceau très notre et le plus cher du bœuf. Contrairement aux idées reçues, tendis que beaucoup de nos cousins pensent que pour faire jouir une femme il faut la pénétrer pendant des heures en s’activant comme un piston automatique, What a Face je vous avoue mes sœurs que la pratique de l’Ékang est plus adaptée aux besoins réels de la femme. Les pistons automatiques, les amateurs de mauvais longs métrages sexuels, amateurs de mauvaise nourriture, ne surpassent en rien nos Ékangs ! J’ai fait l’amour avec des gars du Sud du Gabon qui ne s’y connaissent pas en préliminaires et qui comptaient m’éclater le clitoris pour prouver leur virilité. Comme je ne suis une de leurs petites dont les clitoris ont fini par devenir insensibles à force de se faire taquiner de la sorte, je n’ai pas donné de suite à ce genre de relations. Les Ékangs que j’ai eu le plaisir de côtoyer sexuellement m’ont laissé un souvenir merveilleux et impérissable. Embarassed Vigoureux, amoureux, fougueux tout y était mes sœurs. En plus, ils sont passionnés et gardent néanmoins ce petit coté descendant de guerrier. L’homme Ékang est un vrai mâle parmi les mâles personne ne peut en faire la démonstration contraire ici. Le fang est un virile naturel. Sa taille élancée lui confère une allure altière, noble, et princière. Sa force de caractère n’est plus à démontrer nos pères et nos frères sont des Ékangs nous les avons vu à l’œuvre. L’Ékang est une beauté naturelle, rien à voir avec certains dont les gênes laissent à désirer. Si certaines de nos sœurs ont laissé leurs frères pour aller ailleurs c’est à cause des incompatibilités d’humeur. drunken Deux viriles sous un même toi, ce n’est pas toujours évident au quotidien. Razz Nos grands-mères enseignaient à nos mères de prendre leur place en finesse dans leur couple et de poser leurs pions sur l’échiquier sans faire trop de bruit. Par contre lorsque la tempête soufflait, la femme Ékang se révélait être aussi virile que son homme. Avec le féminisme à l’occidental et les télés séries, la demoiselle Ékang qui avait envie de conquête est allée butiner d’autres fleurs et s’est accommodée de cette nouvelle situation, libre à elle de le faire. Ce n’est pas pour cela que ça enlève à l’homme Ékang ses qualités.


Be fam a ba be fam !

Akié !!!!!!!!!! wa men wa yem na mam meziñ ma yene tobo a dzibi ou entre nous en vertu du principe : pour vivre heureuses, vivons cachés et bien ! Toi-même tu connais a ne concurrence ya woé bobedzang boé avec leurs frères non ! A Ndzal c'est déjà odzug odzug ! Eza minam muna n'en parlons même pas et que lis-je ! affraid Ce qui devrait rester caché pour éviter na les quelques-unes qui hésitent encore commencent à chercher avec la torche, tu viens tout déballer comme ça et a kobo foulassi en plus Sad Ye te ntil mam me té a kobo ya ndzal au moins ça restreint l'auditoire No Voilà, les vérités sont dehors, ma firi na wa ye bia yalne quand on viendra pleurer auprès de toi pcq'on n'en peut plus du rentre-dedans que certains vont subir ! Et je ne parle même pas du fait que certains, galvanisés par ton langage o combien succulent, ne vont plus se sentir avec les chevilles qui vont gonfler lol! lol! lol!

Aha Minsili mi Ngone ewondo, Ye one me dzame kat nge mone nyong yué b'alone Radio Assok Mendzang andzi ki bô une poétesse? M'ayen naa nkobe wéé one ane mezik!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messougou



Féminin Nombre de messages : 136
Age : 102
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Sam 17 Mai - 17:36

kiééé ma soeur radio assok vraiment tu as tout dit et dans les moindre détails hein kiéé one dzamm hein? . moniééé minsili tu as raison je dois donc tout revoir . mon propre frère adzidzon tu vien de confirmaer la péréference ke je voulais savoir kiéééé donc aboum'assi esse dzom hein lol! lol! donc t es un bon fang alors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messougou



Féminin Nombre de messages : 136
Age : 102
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Sam 17 Mai - 17:39

mode rentrange continu onf:
donc voila k'un de nos frères( mon propre frère adzidzon) vient de confirmer les "on dit" ne pouvant tirer une conclusion sur cet effectif pour les autres la kestion reste posée dites nous pardon Razz Razz
mode rentrage continu off
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Dim 18 Mai - 1:31

Essonne Mfoulou-Ze a écrit:
C'est d'un phénomène de ce genre que sont nées toutes les rumeurs qui courent sur les Fang au Gabon. Autant que je m'en souvienne, je ne connais pas un seul non fang qui ait craché sur une Ngone Fang sous prétexte qu'elle ne fait pas bien le... enfin la... Bon, tu as compris. Au contraire, bien que nos sœurs eussent, aussi naturellement qu'elles sont Fang, inspiré de la peur aux males de chez les autres, le mot d'ordre qui a été donné à ces derniers d'aller vers elles a fini par faire de ces dernières les femmes les plus prisées du pays. Ce qui fait que c'est un peu par frustration de voir nos soeurs prendre le chemin du sud sans nous que nous reprenons à notre propre compte ces rumeurs sur nos soeurs qui, au départ, n'étaient pas forcément de bonne foi.

A Essonne Mfoulou-Ze, ce que tu écris là, notre soeur Radio Assok Medzeng l'avait déjà souligné qq part aussi je crois. Du coup, nouvelles questions pour faire honneur à mon pseudo Razz Déjà, j'ai un peu de mal à croire na melug nfañ/bilop a Gabon mene motivés par ce que vous soulignez? Ce serait vraiment trop triste ! Ensuite, j'aimerai bien savoir ce qu'il advient au final de ces unions. Ceux qui par exemple pensent qu'avec ça "influence" nda mbot yayi ndzang, ont-ils raison? Je veux dire, dans les unions nfañ/bilop, la culture des uns et des autres continue à vivre ou alors c'est soit une l'emporte, soit tous on perd? Autre question, pquoi malgré ce que vs dites, bobedzang (hom et fem) tout en sachant les motivations des uns et des autres continuent à faire perdurer la situation? Je pose toutes ces questions parce que cette histoire me laisse vraiment perplexe. scratch M'enfin, j'espère sincèrement que qq soit les motivations de départ, ces couples ont trouvé le bonheur.

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Dim 18 Mai - 2:57

Minsili mi Ngoan Ewondo a écrit:
Essonne Mfoulou-Ze a écrit:
C'est d'un phénomène de ce genre que sont nées toutes les rumeurs qui courent sur les Fang au Gabon. Autant que je m'en souvienne, je ne connais pas un seul non fang qui ait craché sur une Ngone Fang sous prétexte qu'elle ne fait pas bien le... enfin la... Bon, tu as compris. Au contraire, bien que nos sœurs eussent, aussi naturellement qu'elles sont Fang, inspiré de la peur aux males de chez les autres, le mot d'ordre qui a été donné à ces derniers d'aller vers elles a fini par faire de ces dernières les femmes les plus prisées du pays. Ce qui fait que c'est un peu par frustration de voir nos soeurs prendre le chemin du sud sans nous que nous reprenons à notre propre compte ces rumeurs sur nos soeurs qui, au départ, n'étaient pas forcément de bonne foi.

A Essonne Mfoulou-Ze, ce que tu écris là, notre soeur Radio Assok Medzeng l'avait déjà souligné qq part aussi je crois. Du coup, nouvelles questions pour faire honneur à mon pseudo Razz Déjà, j'ai un peu de mal à croire na melug nfañ/bilop a Gabon mene motivés par ce que vous soulignez? Ce serait vraiment trop triste ! Ensuite, j'aimerai bien savoir ce qu'il advient au final de ces unions. Ceux qui par exemple pensent qu'avec ça "influence" nda mbot yayi ndzang, ont-ils raison? Je veux dire, dans les unions nfañ/bilop, la culture des uns et des autres continue à vivre ou alors c'est soit une l'emporte, soit tous on perd? Autre question, pquoi malgré ce que vs dites, bobedzang (hom et fem) tout en sachant les motivations des uns et des autres continuent à faire perdurer la situation? Je pose toutes ces questions parce que cette histoire me laisse vraiment perplexe. scratch M'enfin, j'espère sincèrement que qq soit les motivations de départ, ces couples ont trouvé le bonheur.

Bon!... A Minsili Mi Ngone Ewondo, Il faut dire que nous manquons peut être de préciser qu'un grand nombre de choses qui sont relatées sur les "conflits" entre be Fang et nos cousins de la tribu des Bi lobe-lobe, relèvent pour la plupart du passé. Ce passé traîne peut être encore un peu les pas dans le présent de part et d'autre, mais il fait parti d'un temps que les bons Gabonais soucieux de préserver l'unité nationale mettent résolument derrière eux. Mais tu sais que lorsqu'on rencontre ses frères , ses sœurs ou tout simplement les siens, après une longue période sans contact, on a envie de leur dire toute la souffrance qu'on n'a pas eu le bonheur de partager avec eux. C'est un peut ce qui se passe pour ceux qui reviennent régulièrement sur ce passé qui, il faut le croire, a engendré de graves traumatismes chez beaucoup.

Mais je crois qu'on arrive à un point où il va, à juste titre, falloir que les frères et les sœurs qui souffrent de ses traumatismes dont les séquelles semblent être lentes à disparaitre, prennent quand même sur eux la force, le courage et la dignité de... A tsine bi osu quoi! Je suis de ceux là qui pensent qu'il ne sert à rien d'être pleurnichard. On ne peut pas vouloir d'une chose et de son contraire. Nous voulons puiser dans nos racines pour avancer. Mais au lieu de cela, nous dépensons énormément de temps et d'énergie à ressasser le passé. Ce temps si précieux, nous pouvons le passer à réfléchir sur des sujets qui montrent vraiment notre désir de grandeur. Nous parlons ici de créer une association; nous parlons de réfléchir à la structuration de la grammaire Fang; nous parlons d'organiser un tas de choses... Mais nous ne fournissons pas les efforts nécessaires pour y arriver. C'est normal, nous pensons courir en avant avec nos tête tournées vers l'arrière. Alors que notre volonté était de tracer une longe de départ dans ce que nous avons de fédérateur chez tous ceux qui disent "M'adzo na" pour bâtir quelque chose de bien; quelque chose qui va nous déterminer dans un monde qui, d'un côté nous sépare avec nos différences de "nationalités"; et d'un l'autre, nous expose à la perte certaine de nos valeurs identitaires.

Pour ceux qui ne le savent pas, il fut des siècles où le Fang, sa culture et son art, ont fait le tour du monde. La planète toute entière était en admiration devant la richesse de notre culture. Les plus grands créateurs de ce monde nous ont emprunté notre art. Le Fang et sa culture étaient des sujets qu'on abordait pour montrer l'étendue de son savoir dans de hautes sphères intellectuelles. Pourquoi croyez-vous que des artistes comme Matis aient eu tellement de succés? c'est bien parce que son art s'est grandement inspiré du mode de représentation Fang. Léonard de Vinci, Heinstein... et que sais-je encore... n'y ont pas échappé. Ce que nous commençons ici peut nous permettre de retrouver ce rayonnement mondial. Alors posons les pieds sur terre et interrogeons nous. Car, la science nait de l'étonnement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Dim 18 Mai - 14:32

Essonne Mfoulou-Ze a écrit:

Bon!... A Minsili Mi Ngone Ewondo, Il faut dire que nous manquons peut être de préciser qu'un grand nombre de choses qui sont relatées sur les "conflits" entre be Fang et nos cousins de la tribu des Bi lobe-lobe, relèvent pour la plupart du passé. Ce passé traîne peut être encore un peu les pas dans le présent de part et d'autre, mais il fait parti d'un temps que les bons Gabonais soucieux de préserver l'unité nationale mettent résolument derrière eux. .

Ouf, tu me rassures De toute façon, Gabon ou ailleurs, on n'a pas le choix, on devra avancer ensemble ou on n'avancera pas.

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miéhdzâ
Admin


Masculin Nombre de messages : 1516
Localisation : Libreville
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Lun 19 Mai - 14:25

Quelqu'un l'a déjà dit: le langage de Radio Assok Medzeng anë mëndzang!! Cette façon de tout dire! d'être à la fois claire et naturelle!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Lun 19 Mai - 21:36

miéhdzâ a écrit:
Quelqu'un l'a déjà dit: le langage de Radio Assok Medzeng anë mëndzang!! Cette façon de tout dire! d'être à la fois claire et naturelle!

Voaaaala!... Madzang Miédza c'est toi qui a trouvé. Le pseudo de notre ewala minkobo est prémonitoire. Ede Minega a kobe ane mendzang!...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Lun 19 Mai - 22:07

akiééééé!!!ma soeur RADIO ASSOK MEDZENG
en tout cas je peux te confirmer que c'est une fille belob qui m'a ouvert les yeux , tellement elle était experte et précoce dans ces choses là qu'elle a même faillit me detourner des chemins de l'école. akiééééééééééé!!!!!!!!!
ne dit-on pas que la bouche qui a gouté le bon sel n'oublie pas
Revenir en haut Aller en bas
Radio Assok Medzeng



Féminin Nombre de messages : 174
Localisation : Canada
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Mar 20 Mai - 22:38

Mon frère Yves Biyo'o


Nul n’est prophète en son pays. Le lait et le miel sont à porté de ta main et tu me parles de ngone bilop ? Non seulement vos sœurs sont succulentes mais en plus de cela, elles ont de multiples talents. Mon frère, aurais-tu oublié le rêve parce que la nuit a été trop longue ? Regarde derrière toi et vois ta mère, ta grand-mère, tes tantes, tes sœurs, abim be nguenguèe be té ! Nos lionnes sont belles, de vrai déesses, protectrices, courageuses, bonnes cuisinière, bonnes conseillères. Elles sont entreprenantes et savent efficacement vous remplacer si vous êtes empêchés. Regardez comment la femme Ékang embarque tête baissée comme un taureau blessé dans les batailles de son époux ! Elle reste digne à côté de son mari tout en s’occupant du quotidien. La femme Ékang sait recevoir son homme, sa famille et ses amis. Elle sait s’occuper du corps et de l’esprit de son partenaire. J’aime voir cette fierté dans le regard de mon époux lorsque je reçois des invités chez-nous. Je prépare impeccablement et mets mes convives à l'aise lorsqu’ils sont là. Mon mari sait qu’il a épousé une ntoma dzôme, nfiang miningha. Eh oui ! La femme Ékang traite son homme comme un prince. Elle le met sur un piédestal et devient son supporter numéro un. Mon mari a l’habitude de me dire cette phrase : me sentir si aimé et si encouragé par toi me fait me sentir comme un homme exceptionnel. Sans parler de tout le reste. L’homme Ékang aime manger, c’est donc quelqu’un qui aime les bonnes choses. La femme Ékang également. Elle sait être coquine et cochonne si on la met en confiance. C’est parfois la pudeur de son partenaire qui l'empêche de se dévoiler sous cet aspect aguicheur et langoureux. En effet, lorsqu’une femme Ékang s’affirme sexuellement, certaines personnes lui prêtent des intentions. Il arrive même que son époux la délaisse car il ne veut pas l’encourager par crainte de la voir aller tâter d’autres mâles ailleurs. Mes chers frères, libérez sexuellement vos partenaires vous en serez récompensés en retour ! ne dit-on pas qu’on maitrise d’abord sa femme au lit ? Une femme qui sait jouir et qu’on fait jouir n’a de cesse que de mettre à l’aise son étalon. Vos sœurs sont aussi chaudes que des volcans. Au galop mes frères et bonne route vers le septième ciel !

Binengha be ne étée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nbgcommunication.com
Ngone ye beyoghe



Féminin Nombre de messages : 229
Localisation : montpellier-france
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Mar 20 Mai - 23:00

Radio Assok Medzeng a écrit:
Mon frère Yves Biyo'o


Nul n’est prophète en son pays. Le lait et le miel sont à porté de ta main et tu me parles de ngone bilop ? Non seulement vos sœurs sont succulentes mais en plus de cela, elles ont de multiples talents. Mon frère, aurais-tu oublié le rêve parce que la nuit a été trop longue ? Regarde derrière toi et vois ta mère, ta grand-mère, tes tantes, tes sœurs, abim be nguenguèe be té ! Nos lionnes sont belles, de vrai déesses, protectrices, courageuses, bonnes cuisinière, bonnes conseillères. Elles sont entreprenantes et savent efficacement vous remplacer si vous êtes empêchés. Regardez comment la femme Ékang embarque tête baissée comme un taureau blessé dans les batailles de son époux ! Elle reste digne à côté de son mari tout en s’occupant du quotidien. La femme Ékang sait recevoir son homme, sa famille et ses amis. Elle sait s’occuper du corps et de l’esprit de son partenaire. J’aime voir cette fierté dans le regard de mon époux lorsque je reçois des invités chez-nous. Je prépare impeccablement et mets mes convives à l'aise lorsqu’ils sont là. Mon mari sait qu’il a épousé une ntoma dzôme, nfiang miningha. Eh oui ! La femme Ékang traite son homme comme un prince. Elle le met sur un piédestal et devient son supporter numéro un. Mon mari a l’habitude de me dire cette phrase : me sentir si aimé et si encouragé par toi me fait me sentir comme un homme exceptionnel. Sans parler de tout le reste. L’homme Ékang aime manger, c’est donc quelqu’un qui aime les bonnes choses. La femme Ékang également. Elle sait être coquine et cochonne si on la met en confiance. C’est parfois la pudeur de son partenaire qui l'empêche de se dévoiler sous cet aspect aguicheur et langoureux. En effet, lorsqu’une femme Ékang s’affirme sexuellement, certaines personnes lui prêtent des intentions. Il arrive même que son époux la délaisse car il ne veut pas l’encourager par crainte de la voir aller tâter d’autres mâles ailleurs. Mes chers frères, libérez sexuellement vos partenaires vous en serez récompensés en retour ! ne dit-on pas qu’on maitrise d’abord sa femme au lit ? Une femme qui sait jouir et qu’on fait jouir n’a de cesse que de mettre à l’aise son étalon. Vos sœurs sont aussi chaudes que des volcans. Au galop mes frères et bonne route vers le septième ciel !

Binengha be ne étée

ha ça! tu m'as enlevé les mots de la bouche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Mar 20 Mai - 23:45

A Zamba !!! A Radio Assok Medzeng, tu mérites mil oyenga Franchement, tu as une façon de dire ces vérités, ça frappe de suite. Ngan abui, wa bele foa ! Sur cet aspect, comme souligné qq part dans la discussion, au lieu de dire qu'une femme est mauvaise amante, c'est plutôt que la mi ange-mi démon qui sommeille en elle attend l'heure et conditions pour se réveiller

Radio Assok Medzeng a écrit:
Elle sait être coquine et cochonne si on la met en confiance. C’est parfois la pudeur de son partenaire qui l'empêche de se dévoiler sous cet aspect aguicheur et langoureux. En effet, lorsqu’une femme Ékang s’affirme sexuellement, certaines personnes lui prêtent des intentions. Il arrive même que son époux la délaisse car il ne veut pas l’encourager par crainte de la voir aller tâter d’autres mâles ailleurs. Mes chers frères, libérez sexuellement vos partenaires vous en serez récompensés en retour ! ne dit-on pas qu’on maitrise d’abord sa femme au lit ? Une femme qui sait jouir et qu’on fait jouir n’a de cesse que de mettre à l’aise son étalon. Vos sœurs sont aussi chaudes que des volcans. Au galop mes frères et bonne route vers le septième ciel !
Binengha be ne étée

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jay



Féminin Nombre de messages : 253
Localisation : seoul, coree du sud
Date d'inscription : 17/04/2007

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Mer 21 Mai - 6:26

Radio Assok Medzeng a écrit:
Elle sait être coquine et cochonne si on la met en confiance. C’est parfois la pudeur de son partenaire qui l'empêche de se dévoiler sous cet aspect aguicheur et langoureux. En effet, lorsqu’une femme Ékang s’affirme sexuellement, certaines personnes lui prêtent des intentions. Il arrive même que son époux la délaisse car il ne veut pas l’encourager par crainte de la voir aller tâter d’autres mâles ailleurs. Mes chers frères, libérez sexuellement vos partenaires vous en serez récompensés en retour ! ne dit-on pas qu’on maitrise d’abord sa femme au lit ? Une femme qui sait jouir et qu’on fait jouir n’a de cesse que de mettre à l’aise son étalon. Vos sœurs sont aussi chaudes que des volcans. Au galop mes frères et bonne route vers le septième ciel !
Binengha be ne étée

ma soeur tu as tout dit, quand tu arrive sur le lit tu es oblige de jouer a l'innoncente mais si tu sais comment t'y prendre. de peur d'attendre ''c est une tuee tuee'' lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Mer 21 Mai - 13:38

Toutes ces histoires sont tout simplement dramatiques!... Un conseil les filles, vivez pleinement votre sexualité. Et vivez là sans complexe. Un véritable couple d'amoureux s'harmonise dès les premiers instants de leur rencontre. Cela signifie que l'un et l'autre expliquent comment il ou elle aimerait que ça se passe; les "choses" qu'on voudrait bien "essayer"; etc. Encore une fois, si ça ne se passe pas comme ça, c'est qu'il y a un problème. Soit le couple ne se fait pas suffisamment confiance eu point de ne pas se dire les choses comme on les ressent; soit tous deux, ou tout au moins celui ou celle des deux qui fait barrage, ont ou a engagé la relation sur des faux semblants. Et ça c'est lamentable. Si on se retrouve dans une telle situation, des deux choses l'une: il faut ramener le ou la partenaire à l'ordre parce que l'harmonie sexuelle dans un couple est le ciment de tout; ou alors il faut... aller chercher la vérité ailleurs là où amour rime avec confiance et sincérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radio Assok Medzeng



Féminin Nombre de messages : 174
Localisation : Canada
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Mer 21 Mai - 16:28

mon frère Essonne Mfoulou-Ze,


Je partage absolument ton point de vue. Toutefois, le conseil que tu donnes aux filles il faut plutôt le donner à tes frères. C’est souvent l’homme Ékang qui préfère aller vivre ses phantasmes avec sa maitresse plutôt que d’expérimenter avec sa femme. Dans la femme de la maison, il préfère ne voir que la mère de ses enfants, sa conseillère et sa partenaire en affaire. Il refuse de considérer son épouse comme une amante. Il fera l'amour avec elle dans la position du missionnaire sans plus. De préférence sans préliminaire et souvent en pensant à quelqu’un d’autre pour s’exciter. Il attendra tapi dans l’ombre que son épouse ait les yeux tournés pour aller en douce retrouver la petite fille avec laquelle il va laisser libre cours à ses pulsions intimes. C’est déplorable car montrer à sa femme qu’on aime le sexe et en profiter ensemble n’est que légitime.

Nous n’en avons pas fini avec vous chers frères. Vous allez être obligés de vous regarder tel que vous êtes, avec vos bons et moins bons côtés. Et qui sait, peut être accepterez-vous de changer un tout petit peu.

o taa fiang wôk oswane. bameghe bê émam binegha ba dzô.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nbgcommunication.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Mer 21 Mai - 17:13

ma soeur RADIO ASSOK MEDZENG ! il appartient plutôt à nos soeurs ekang d'éduquer leur fille sans tabou.
combien de nos soeurs sont tombées naïvement anceintes tout simplement parce qu'elles n'avaient aucune idée de ces choses là.
beaucoups de nos filles ont une trouille bleue de demander conseil à leur parent de peur de recevoir une bonne baffe en pleine figure.
de part notre culture, cette éducation ne concerne que la mère et la fille.
à vous de prendre conscience. sinon nos soeur belob vous remplaceront valablement ( lol)
Revenir en haut Aller en bas
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Mer 21 Mai - 23:11

yves biyo'o a écrit:
ma soeur RADIO ASSOK MEDZENG ! il appartient plutôt à nos soeurs ekang d'éduquer leur fille sans tabou.
combien de nos soeurs sont tombées naïvement anceintes tout simplement parce qu'elles n'avaient aucune idée de ces choses là.
beaucoups de nos filles ont une trouille bleue de demander conseil à leur parent de peur de recevoir une bonne baffe en pleine figure.
de part notre culture, cette éducation ne concerne que la mère et la fille.
à vous de prendre conscience. sinon nos soeur belob vous remplaceront valablement ( lol)

A Yves biyo'o pour moi tu parles là de deux choses différentes même si qq part elles se rejoignent car, une sexualité épanouie ne doit pas non + signifier porte ouverte à des grossesses indésirables et autres. mais je vais te répndre en tant que femme, qd on évoque ici le fait qu'on n'a reçu aucune éducation sexuelle, dans mon cas, même s'il y avait une gêne évidente ou que le fait de parler de planning (pilule) était très très mal perçu par les adultes, on nous tout de même parlé de bases comme le cycle menstruel ou les risques liés au sexe. C'était d'ailleurs fait dans le genre "prends garde sinon..." lol! mais cela a quand même été fait. par contre, l'aspect "plaisir" de la chose, zéro info. En fait, au lieu d'évoquer tous les aspects de la prévention (abstinence, pilule, préserva...), elles focalisaient sur l'abstinence or désolée, qd les hormones travaillent la jeunesse, la meilleure chose à faire n'est pas de répéter aux gens matin soir de ne pas "faire la chose" lol! Donc, je ne sai pas trop ce que tu vois derrière la phrase "éduquer vos filles sans tabou"? Tu veux parler de l'éducation dans le sens "éviter les risques" ou éducation dans le sens "éveil à l'érotisme"? Autant j'ai vu mes mères avoir la force de nous dire de faire attention, mais vu peut-être aussi leur éducation, je comprends qu'ils leurs auraient été difficiles de nous inculquer le BA des technqiues liées au plaisir. Et même aujourd'hui, dans des sociétés où cela n'est pas l'habitude, je vois mal du jour au lendemain une mère comme moi commencer à expliquer les avantages de telle ou telle position à ma fille Embarassed De même, si tu as un fils, penses-tu que tu auras ce genre de discussions (éducation) avec lui, bref que tu l'éduqueras pour qu'il vive sa sexualité sans tabou? Même si au début c'était difficile, au fil des mois parler de sexualité (toujours dans le sens de prévention) se normalisit de + en + mais, même si l'envie est là, aller dder conseils sur des aspects + érotiques geek A sa grand-mère ou une adulte de la famille + âgée peut-être, mais à sa mère What a Face

Pour ce qui est d'être remplacé pr des belop, akié où est le problème lol! En face il y aura aussi d'autres pour prendre votre place

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Mer 21 Mai - 23:16

Radio Assok Medzeng a écrit:
mon frère Essonne Mfoulou-Ze,


Je partage absolument ton point de vue. Toutefois, le conseil que tu donnes aux filles il faut plutôt le donner à tes frères. C’est souvent l’homme Ékang qui préfère aller vivre ses phantasmes avec sa maitresse plutôt que d’expérimenter avec sa femme. Dans la femme de la maison, il préfère ne voir que la mère de ses enfants, sa conseillère et sa partenaire en affaire. Il refuse de considérer son épouse comme une amante. Il fera l'amour avec elle dans la position du missionnaire sans plus. De préférence sans préliminaire et souvent en pensant à quelqu’un d’autre pour s’exciter. Il attendra tapi dans l’ombre que son épouse ait les yeux tournés pour aller en douce retrouver la petite fille avec laquelle il va laisser libre cours à ses pulsions intimes. C’est déplorable car montrer à sa femme qu’on aime le sexe et en profiter ensemble n’est que légitime.

Nous n’en avons pas fini avec vous chers frères. Vous allez être obligés de vous regarder tel que vous êtes, avec vos bons et moins bons côtés. Et qui sait, peut être accepterez-vous de changer un tout petit peu.

o taa fiang wôk oswane. bameghe bê émam binegha ba dzô.

Je te verrai bien en sexologue a Radio Assok Medzeng lol! Asiki ebomkama zing, mais ce que tu dis là, nos frères feraient mieux de bien enregister tes paroles. Cette assertion se vérifiait tellement tout au long de ma jeunesse qu'entre ados, on avait de longues discussions sur le mode : qu'est-ce qui sera mieux pour nous, a tobo mininga ya Nda (l'épouse-mère) geki mininga ya nseng (la maîtresse-amante) No Et à cet âge-là comme aujourd'hui, difficile de comprendre pquoi certains font cette différenciation? Je suis désolée mais rien, absolument rien ne dit qu'un homme ne peut tromper sa femme avec sa femme lol! En tout cas, je sais qu'il ya un paquet ici dehors (de filles) qui ne sont + prêtes à se contenter du rôle de mère, amie... lol et celui d'amante il est parti où? lol!

Pour laisser un peu la sexo et évoquer qq chose qui compte aussi bcp asu bininga (romantisme diront certains), là aussi, difficile en tant que femme de comprendre pquoi certains auront leur femme(au foyer) mais qd il s'agira de sortir, aller au ciné bref passer du bon temps, c'est une autre qui en profite? Je trouve ça tellement No Est-ce kil serait écrit sur le front de certaines femmes que leur vie c'est seulement porter les enfants d'un homme? Il y a tellement d'aspects en elles qui méritent d'être (re)découverts. En conclusion épouse + amie + amante + partenaire, que l'un ne cherche pas l'autre lol!

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA


Dernière édition par Minsili mi Ngoan Ewondo le Ven 23 Mai - 1:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Aujourd'hui à 6:59

Revenir en haut Aller en bas
 
L' homme fang et le sexe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un homme nage à son insu avec des orques sauvages...
» Vaccination et problèmes de peau transmissibles à l'homme
» Un homme jette un chien d'un pont et filme sa cruauté !
» que pensez de la selection de l homme ?
» L'homme et le cheval, "naturellement" partenaires, vraiment?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Be-fang@beti.com :: Culture et société Fang-
Sauter vers: