Forum Be-fang@beti.com

Mbemba soan Aba !!!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  RETOUR SUR LE SITERETOUR SUR LE SITE  

Partagez | 
 

 L' homme fang et le sexe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Ven 20 Juin - 21:54

Radio Assok Medzeng a écrit:
Bonjour,
Contrairement aux idées reçues, le sexe dans la société fang ne servait pas qu'à la reproduction. Le plaisir a toujours fait partie des préoccupations des hommes Fangs. Il serait hypocrite de notre part de ne pas le reconnaitre ici. L'homme Fang est un connaisseur et grand amateur de sexe (...). Dans nos villages, ce n'est un secret pour personne que certains hommes accordaient plus de faveurs à leurs épouses particulièrement expertes au lit. Ils étaient incapables dans la plupart des cas de leur dire non. Ils en parlaient entre eux en allant aux champs, à la rivière, ou même le soir au corps de garde.
A ma soeur Radio Assok Mekeng, d'abord bonne arrivée, ça faisait longtemps! cheers Par rapport au sujet, je dirais que jusque-là je croyais exactement le contraire de ce que tu soutiens : pour moi, ce matin encore, l'homme fang n'accordait pas une trop grande importance au sexe et notamment au plaisir sexuel (nous parlons là de l'homme de la société traditionnelle)...Mais plus j'y pense, plus je crois que tu dois avoir raison car des souvenirs me reviennent! Et des interrogations aussi! Pourquoi les hommes se tuaient-ils à consommer tous ces détails qui leur assuraient une parfaite forme sexuelle? Alors, on pourra dire que c'était pour la fameuse reproduction, on pourra aussi dire que c'était pour satisfaire les dames, mais en réalité, on devrait aussi admettre que ce n'était pas que pour ça. C'était aussi pour le plaisir personnel des messieurs! Elles sont nombreuses les histoires d'hommes qui battaient leurs épouses parce que madame n'était pas disposée cette nuit-là à lui procurer du plaisir (pas à lui faire un enfant). Ou celle d'hommes qui criaient sur madame parce qu'elle n'était pas prête à le satisfaire. Plus j'y pense, plus je donne raison à ma soeur Radio Assok Medzeng. J'admets qu'en parler ouvertement était certes tabou, mais cela n'exclut pas que la réalité fut celle-là: les hommes dans la société traditionnelle aimaient aussi le sexe pour le sexe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Ven 20 Juin - 21:56

miéhdzâ a écrit:
Very Happy Very Happy Akah! Comprenons nous bien. Personne ne dit que nos pères voyaient venir la nuit avec appréhension. Ni qu'ils rechignaient à rendre hommage aux créatures de rêve qu'ils côtoyaient... C'est vrai qu'on en parlait...mais en cercles restreints. Surtout les femmes entre elles! On se racontait chez nous que toutes les femmes du village s'étaient accordées un jour pour aller ensemble à la rivière, poser la question à l'une d'entre elles. L'épouse de l'homme que toute la contrée considérait comme le plus mauvais, le plus grincheux, le plus brut... : "Dis nous, comment se comporte-t-il dans le secret de vos 4 murs? Prend-il la peine de demander ta permission avant de..."
Et la concernée de leur répondre: "vous n'y êtes pas du tout! A l'occasion, c'est l'homme le plus doux et le plus prévenant qui soit!... Si voulez même savoir, lui aussi se met souvent à genoux pour me supplier de... parfois même, il pleure!!!

Bref, vous avez raison. Sauf qu'on en parlait très peu. Et qu'on veillait à ce que la vie entière ne se résume pas à cela.
Mi tah de ya?

Ekiéééééé a miéhdzâ, abim nbembe nlang té !!!!!!!!!!!! lol!

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Ven 20 Juin - 23:08

modjang Essone Mfoulou-Ze,

je parlais bien du mot libertin que le dico français (leur langue o) traduit par :

1/ débauché, dépravé, dévergondé, dissolu, vicieux.
2/ impie, incrédule, irréligieux, athée, libre penseur.

il s'agit bien de lui et dans le cas présent du premier sens (débauché, dévergondé, dépravé, dissolu...).

étant de Kam Elone moi-même, je sais que c'est la réputation qu'on prête aux Ekang qui soyons honnêtes ne font rien pour la démentir : dans la vie quotidienne, obscénités verbales généralisées chez les bininga comme chez les befam ; langage sexuellement explicite, etc. en toute objectivité, de toute la production musicale qu'on retrouve à Kam Elone, le bikutsi, produit des Ekang du coin se surpasse dans l'obscénité du verbe, la grivoiserie. c'est bien connu à Kam Elone.

ce n'est un secret pour personne à Kam Elone que le gens pensent des Ekang qu'ils sont des débauchés, des jouisseurs insouciants : alcool, bar, femmes (pour les befam) ; alcool, bar, hommes (pour les bininga).

donc a mo' Essone Mfoulou-Ze, "libertin" est bien le terme que j'ai voulu employé parce qu'il correspond pour moi à la vision que les autres peuples de Kam Elone ont des Ekang. l'idée que les Ekang se résument à cela te rébute et te scandalise sans doute affraid , c'est tout à ton honneur d'Ekang, nous t'admirons d'ailleurs tous pour cela ; mais, ne jouons pas aux révisionnistes non plus, ne falsifions rien, ne réécrivons pas l'histoire.

ce que les autres pensent c'est ce que les autres pensent. on a le droit d'être fortement en désaccord au besoin, mais on n'a pas le droit de dire que les gens ne pensent pas ce qu'ils pensent. le truc c'était simplement de présenter la vision que les frères de Kam Elone ont de l'Ekang. c'est tout. ne faisons de procès injuste à personne

je réitère que d'après mon vécu de fils de Kam Elone, les Ekang au pays sont perçus par les autres comme des libertins notoires. maintenant, le débat est ouvert. mo' Essone Mfoulou-Ze ou tout autre Ekang de la communauté peut manifester son désaccord, désapprouver et développer son argumentation


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Ven 20 Juin - 23:21

Radio Assok Medzeng a djo ya aa ? "on n'a qu'une vie par vie à vivre" ? me ndji kome wo wok

et la vie nocturne de "celle qui est indétrônable la nuit" ce n'est pas une deuxième vie ? kome bia kat

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Sam 21 Juin - 0:14

zok mekeng a écrit:
Nous nous savons que les enfants respectent les adultes, les adultes respectent les vieux et les vieux respectent les ancetres. La vie se resume à cela. Le reste n'est que diversion. Abim éte.


akié, elephant mekeng le Docte et Sentencieux dans ses oeuvres, hahaha. la vie pour toi obéit à un schéma tellement simple que je me sens le devoir de lever le doigt pour oser une intervention.

ce schéma qui est correct doit à mon avis être enrichi sur la base de la transitivité. en réalité pour que nos sociétés apportent le maximum dont elles sont capables, NST N VK doit concevoir le respect dans tous les sens de la chaîne que tu as énoncée :

les + jeunes -> les + anciens
les + anciens -> les + jeunes
les + jeunes -> les + jeunes
les + vieux -> les + vieux

nous sommes tous EYO manifesté en millions, vrai ou pas ?

les puissances divines doivent apprendre à respecter les ancêtres qui comme eux sont des images d'EYO. les ancêtres doivent comprendre qu'ils doivent respecter les vieux qui comme eux sont des images d'EYO. les vieux doivent apprendre à respecter les adultes qui comme eux sont des images d'EYO. les adultes doivent savoir respecter les enfants qui comme eux sont des images d'EYO.

le respect ne doit pas caractériser l'attitude témoignée envers une classe d'âge supérieure uniquement . il ne faudrait donc pas respecter les cadets ? nous sommes tous EYO avant tout, ne l'oublions pas.

voilà une des faiblesses et une des tares même de ce schéma auquel Afrikara en général obéit. résultat : les aînés peuvent se comporter n'importe comment, foutre le bordel dans nos pays, pratiquer l'injustice dans les familles sans que les enfants qui sont concernés par les gaffes des anciens n'aient leur mot à dire ? je dis non. pas d'accord. voilà une des lourdeurs de l'Afrique. cette chaîne à sens unique ouvre toutes les portes à l'arbitraire.

l'enfant de elephant mekeng doit le respecter, oui, c'est normal et même naturel. mais elephant mekeng doit respecter son enfant également. il ne peut pas se permettre de le traiter n'importe comment sous prétexte qu'il est le père. ce serait une faute grave par rapport à la Vie. l'enfant de elephant mekeng n'est pas la propriété de elephant mekeng.

un être humain ne peut être la propriété d'un être humain fût-il père, mère, ancêtre. un être humain ne peut se penser propriétaire d'un autre être humain. après l'esclavage que notre peuple a enduré pendant des millénaires (arabes, européens) nous devrions être les premiers à comprendre et mettre en pratique le principe suprême qui dit qu'un être humain est sacré. elephant mekeng en tant que père et image d'EYO doit comprendre qu'il y a des limites à ne pas franchir dans la manière dont il traite son fils. elephant mekeng doit respecter l'humanité et même la divinité de mekeng me elephant . je sais que NST N VK a du mal avec ça. il bloque à ce niveau.

dans la pensée des anciens, on estime qu'un parent s'il a de bonnes raisons pour cela (colère extrême suite à une offense) peut décider d'ôter la vie à son enfant puisqu'il est le père ou la mère. oh, arrêtez un peu les délires et les pétages de plomb ! on est où là ? ça ce sont des fautes lourdes ! ne pensons pas non plus que les anciens avaient toujours raisons. c'était des êtres humains, faillibles, susceptibles de se tromper.

l'adage qui voudrait que le respect dû aux aînés est sacré doit s'enrichir pour englober le respect dû à la vie humaine. EYO est la totalité, ne l'oublions pas. il y a et il y a eu trop d'abus. nous devons grandir, humainement, spirituellement.


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Sam 21 Juin - 1:17

Radio Assok Medzeng a écrit:
Parce que ma grand mère avait acquis le droit de rester au corps de garde la journée avec son époux, les filles de ma famille étaient plus ou moins tolérées en ces lieux. Ainsi, lorsque je jouais au Songo avec certains de mes oncles, je pouvais capter des bribes de conversations. Tout ce que je peux vous dire, c'est que les hommes dans les villages parlent du plaisir sexuel.

Ma sœur,

De toute ton intervention, je relève une chose importante, c'est que la société Fang dans laquelle tu as grandi est quand même exceptionnelle. Ta grand mère, comme toi même tu le dis, avait "acquis" le droit de rester au corps de garde. Tu dis encore que tu jouais au Songo avec tes oncles.

Il y a quand même là matière à réflexion. La société à laquelle tu fais allusion a tout de même un degré de modernité qui me laisse perplexe. En même temps que celle-ci semble pourtant te faire vivre le relâchement des règles de répartition des territoires entre les hommes et les femmes comme une forme d'émancipation de la femme; en même temps on perçoit dans les rapports qui, en fonction de ces nouvelles conquêtes de territoires par les femmes, ont fait un bond dans l'innovation, quelque chose de dénaturé.

Je m'explique: Au sujet de la répartition des territoires entre les hommes et les femmes. cette question n'a jamais vraiment été une affaire de droit ou de non droit. Le corps de garde, comme tu le dis, n'était pas un territoire interdit aux femmes. Il se trouvait tout simplement que cette case était aussi le lieu de l'éducation des garçons; quand les filles recevaient la leur à la cuisine. Il n'y avait donc pas à proprement parler de territoires d'exclusion, ni pour les hommes, ni pour les femmes. Mais il se trouvait tout simplement que les uns respectaient les domaines qui étaient réservés aux autres; non pas par désamour ou par exclusion, mais justement pour éviter le genre de choses qui t'est arrivé pendant tu jouais au songo avec tes oncles. Tu as entendre des conversations que tu n'aurais pas dû entendre. C'est de la même façon qu'un homme qui fréquente les maisons de femmes pouvait, sans le vouloir, se mettre à regarder sous les jupes de ses tentes. Tu vois bien que dans ton village, un geste qui semblait anodin comme laisser les filles prendre part aux conversations d'hommes dans un lieu qui n'était pas celui où habituellement on pouvait les attendre , on a bouleversé les rapports de distanciation qui pouvaient exister entre oncles et nièces. Avec ça, je ne m'étonne pas de t'entendre parler de modernité. Vous avez mis la barre très haut! Dans mon village à moi, il est encore impossible jusqu'aujourd'hui qu'un oncle se lâche à ce point devant ses nièces. C'est déjà assez difficile que cela intervienne devant les neveux.

Toutefois, la grande leçon que je tire de tout ça est que nous devons éviter de trop généraliser les choses quand nous parlons des Fang. Nous devons nous rendre à l'évidence que les arts de vivre Fang, bien qu'étant conçus à partir des mêmes substrats, ont quand même différé en fonction des regroupements claniques, territoriaux et autres. N'oublions pas la que la société Fang a toujours été très évolutive. Et cette évolution venait principalement du fait qu'on intégrait un grand nombre de choses des cultures que nous rencontrions. Tu dois certainement avoir des choses intéressantes à nous apprendre encore. Je crois que maintenant, je t'écouterai avec une attitude plus ouverte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Sam 21 Juin - 1:49

Evindi Mot a écrit:
modjang Essone Mfoulou-Ze,

je parlais bien du mot libertin que le dico français (leur langue o) traduit par :

1/ débauché, dépravé, dévergondé, dissolu, vicieux.
2/ impie, incrédule, irréligieux, athée, libre penseur.

il s'agit bien de lui et dans le cas présent du premier sens (débauché, dévergondé, dépravé, dissolu...).




farao

Kiiiéh! a Evindi Mot!... A Evindi Mot!... A Evindi mot!...

Ma wok nkobe wa kobe. Ve me se ki djam e yebe amu ve na yabe. Les problèmes de société sont si complexes que nous ne pouvons pas les aborder avec légèreté. Faire une affirmation comme celle là est une chose grave. Cela demande que ton affirmation soit crédité par une démarche scientifique qui t'amène, sur la base des certitudes et des observations à grandes échelles, à tirer des conclusions qui ne peuvent souffrir d'aucune contestation. Est-ce réécrire l'histoire que de dire que "Libertinage" est trop fort pour paler de nos mœurs? certes, comme toutes les sociétés des temps modernes, notre société a subi des influences. Nous avons comme tout le monde fonctionné sur des mimétismes. Mais cela ne peut être quelque chose que l'on peut retenir à notre actif comme une caractéristique. Les rumeurs, même fortes comme celle dont on parle, restent des rumeurs; c'est à dire des choses sans fondement irréfutables. D'aucuns, pour prendre l'exemple du Bikutsi que tu cites, me diraient que la véhémence des paroles est probante. Mais là encore, je rétorquerai en disant que le Bikutsi n'est qu'un phénomène moderne. Il s'agit d'un rythme dit de chez nous, mais qui n'ai en réalité que d'inspiration de nos rythmes dans une adaptation moderne. Au départ qu'était ce rythme dont tu parles? Peux tu affirmer en toute âme et conscience que le Bikutsi de Katino (sans vouloir l'incriminer) est le même que celui des pioniers de ce rythme dans les années 80? D'ailleurs le Bikutsi est une évolution de Asiko. Mais quand on écoute par exemple Oncle Medjo me Nsom (j'espère que tu en as entendu parler), on voit bien qu'au départ, il s'agissait de poésie et d'humour dans les allusions faites aux relations hommes/femmes dans les chansons. Je voudrais encore citer dans cette lignée des gens comme Otjaga Philemon qui jouait de l'accordéon ou encore Jean Bikoko...
Mais si tu veux juger de tous ces rythmes à travers ce qui se fait dans les années 90/2000, tu comprends bien qu'entre temps des gens comme Johnny Tézano (j'espère que j'écris bien son nom) qu'on appelait "le plus congolais des camerounais" ont introduit e Kam elon une forte tendance congolaise dans la musique et la danse. Or nous savons aujourd'hui que la danse des fesses a été popularisée à partir de là. Même le Mapuka aujourd'hui tient du Ndombolo.

Soyons donc attentifs aux choses avant de nous jeter comme ça à l'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Sam 21 Juin - 3:13

ma fe ma wok wo. loe bikutsi de pedro ou K-tino n'a en effet rien à voir avec les vétérans... les pionniers étaient plus poétiques dans leur façon de traiter certains sujets. encore que les Mbida Douglas "ma ding wo yop, ma ding wo si, ma ding wo zang-zang aaaa", haha. mais bon, c'était encore léger.

te bo ma na me wae, hahaha. za a ne dimin Oncle Medjo :

"angelina a aaaa"
(Angelina) ;

"minkul mi nlem ngo'o ma éé, minkul mi nlem ngo'o ma é, minkul mi nlem, ouuuu ouuu-ouuu-ouuu-ouuu, ouuu-ouuu-ouuuuu" (Minkul mi Nlem).

même lui était assez polisson, hein ? "mi ze yen angéline nso-soe, iii iii iii iiiiiiiiiiii".

wa yian fe yem phénomène mbe be lon na Mon Azang ??? wo yoooo ! il était carrément p*rn*graphique celui-là. les enfants n'avaient pas le droit d'écouter ses chansons interdites aux moins de 18 ans. donc il semble bien y avoir une certaine tradition qui se perpétue...


farao


Dernière édition par Evindi Mot le Dim 22 Juin - 2:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Sam 21 Juin - 10:25

Lol ! Si on écoute donc ces rumeurs, autant bobedzang ya gabon seraient plus pudiques qu'un pudiques pour ne pas dire ignorants, autant ceux de kamlône seraient la braguette à la main et coucheraient à gauche à droite?!!!!!!!!!!!!!!!! affraid Akié ! La sexualité des Fang interesse trop les gens, engongol qu'on nous fiche la paix ! lol!

Plus sérieusement, à Evindi Mot là je ne suis pas d'accord avec toi. Pour moi dans ton "libertin" je voyais plutôt gens qui trouvent aussi que la fonction "plaisir" du sexe doit se vivre, mais pas coucheurs invétérés comme tu sembles le dire. Des frères/soeurs prêts à coucher en veux-tu en voilà, grossiers ouvertement akié c'est dans quelle partie du fangland cameounais? Ne confonds-tu pas ce que certains artistes laissent entrevoir, avec le comportement de toute une ethnie? Suspect J'ai en tête Emombo, Mimboman... quartiers populaires, et j'aimerai bien voir ces Beti (des hommes et femmes avec enfants et responsabilités), qui vivent la vie de débauche dont u parles. dans les bars d'Emombo, dont c'est écrit sur le front des gens na celui-ci est Beti normal c'est un libertin débauché. Je n'aime pas personnellement faire de comparaisons entre ethnies a mu asu dama rien de tel pour alimenter les préjugés mais je me rappelle aussi très bien que quand la crise a commencé au cameroun, les gamines de 12 ans qu'on voyaient dehors avec des papas (sans qu leurs parents réagissent) étaint tout sauf Ewondo ou autre sous-groupe Beti Suspect (je ne donne pas de noms)

Donc les agissements des K-tino et autres ne sont en rien les agissements inhérents aux Beti. d'ailleurs tu remarqueras qu'actuellement, côté appréciations, le public ne s'y trompe pas, ceux qui sont en haut comme on dit sont plutôt des gens comme Aï-Jo ou alors ces groupes de Medzang qui commencent à faire parler d'eaux, bref même si le sexe à outrance (qui n'est pas la particularité du Bikutsi en +) squatte le terrain, e mbot ba yem savent que l'essentiel est ailleurs.

Là du coup avec tes dernières interventions je trouve que tu généralises beaucoup en te basant sur des préjugés, comme si en plus tu oublis que dans notre cher Cameroun, chacune des ethnies a des préjugés qui lui collent au dos, mais dans la réalité? What a Face

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Sam 21 Juin - 12:31

Minsili mi Ngoan Ewondo a écrit:
Lol ! Si on écoute donc ces rumeurs, autant bobedzang ya gabon seraient plus pudiques qu'un pudiques pour ne pas dire ignorants, autant ceux de kamlône seraient la braguette à la main et coucheraient à gauche à droite?!!!!!!!!!!!!!!!! affraid Akié ! La sexualité des Fang interesse trop les gens, engongol qu'on nous fiche la paix ! lol!

Plus sérieusement, à Evindi Mot là je ne suis pas d'accord avec toi. Pour moi dans ton "libertin" je voyais plutôt gens qui trouvent aussi que la fonction "plaisir" du sexe doit se vivre, mais pas coucheurs invétérés comme tu sembles le dire. Des frères/soeurs prêts à coucher en veux-tu en voilà, grossiers ouvertement akié c'est dans quelle partie du fangland cameounais? Ne confonds-tu pas ce que certains artistes laissent entrevoir, avec le comportement de toute une ethnie? Suspect J'ai en tête Emombo, Mimboman... quartiers populaires, et j'aimerai bien voir ces Beti (des hommes et femmes avec enfants et responsabilités), qui vivent la vie de débauche dont u parles. dans les bars d'Emombo, dont c'est écrit sur le front des gens na celui-ci est Beti normal c'est un libertin débauché. Je n'aime pas personnellement faire de comparaisons entre ethnies a mu asu dama rien de tel pour alimenter les préjugés mais je me rappelle aussi très bien que quand la crise a commencé au cameroun, les gamines de 12 ans qu'on voyaient dehors avec des papas (sans qu leurs parents réagissent) étaint tout sauf Ewondo ou autre sous-groupe Beti Suspect (je ne donne pas de noms)

Donc les agissements des K-tino et autres ne sont en rien les agissements inhérents aux Beti. d'ailleurs tu remarqueras qu'actuellement, côté appréciations, le public ne s'y trompe pas, ceux qui sont en haut comme on dit sont plutôt des gens comme Aï-Jo ou alors ces groupes de Medzang qui commencent à faire parler d'eaux, bref même si le sexe à outrance (qui n'est pas la particularité du Bikutsi en +) squatte le terrain, e mbot ba yem savent que l'essentiel est ailleurs.

Là du coup avec tes dernières interventions je trouve que tu généralises beaucoup en te basant sur des préjugés, comme si en plus tu oublis que dans notre cher Cameroun, chacune des ethnies a des préjugés qui lui collent au dos, mais dans la réalité? What a Face

E djom bien ba lone na nkobo ewe mongo a kobo wu. Ma wok wa a Ngoan Ewondo! One mbimbia ya nke. Ma suk wo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Dim 22 Juin - 2:17

mia bele, ma djobane. veda me dji fet ébuk ézing adjo té. ma kat djom bot bevok ba djo asu bia. ma djobane. mi wok ma engongol. me ne mongo minsem, ngo'o ma

farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Dim 22 Juin - 3:04

Evindi Mot a écrit:
mia bele, ma djobane. veda me dji fet ébuk ézing adjo té. ma kat djom bot bevok ba djo asu bia. ma djobane. mi wok ma engongol. me ne mongo minsem, ngo'o ma

farao

O siki djam djoban djom ezing. Nkobe wué o ne bebela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zok mekeng
Admin


Masculin Nombre de messages : 267
Age : 46
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: L'homme fang et le sexe   Lun 23 Juin - 19:51

A monedzang Evindi mot, excuse moi je crois m'etre mal fait comprendre. En effet l'Homme doit du respect à son enfant. Et ce d'autant plus que le fang acquière son éternité à travers son enfant. c'est pourquoi il vit et éduque son enfant pour qu'il fasse mieux que lui en tout. Dans la philosophie fang, l'enfant est meme antérieur à son père dans la mesure où ce dernière a des nouvelles fraiches du village des ancètres. A travers son enfant il peut mm savoir quel est l'avis des ancètres sur la vie qu'il mm émo. Il a donc interret à avoir un certain respect à l'égard de cet enfant. Ve l'esprit de l'ancètre qui occupe ce corps fragile d'enfant est complètement largué, il n'a aucune expérience, aucun mode d'emploi de ce corps et de ce monde dense. Lui aussi a besoin de beneficier de l'expérience de ceux qui sont déjà passés par là. En commençant par son ayong représenté par son père. Si ce père a un ascendent sur cet enfant c'est seulement parce que bi ne émo. En d'autres termes, be befang tout est lié, c'est la complémentarité. Ve me tsing me ne éti. Abim éte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Lun 23 Juin - 21:16

akiba a modjang. o kome ya kobo. me wok ya mvoe.

farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Ven 5 Sep - 4:30

Ehhh... Ye Ngone ya Assok mendzang e ngene foghe é dzaa di? Maa be ye wok nkobe melu mese ma. Ye a wok nyuu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alghe



Masculin Nombre de messages : 240
Date d'inscription : 19/05/2008

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Sam 6 Sep - 12:02

Essonne Mfoulou-Ze a écrit:
Ehhh... Ye Ngone ya Assok mendzang e ngene foghe é dzaa di? Maa be ye wok nkobe melu mese ma. Ye a wok nyuu?

Radio Assok Medzeng a peut-être changé de fréquence... Shocked

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Sam 6 Sep - 13:54

zok mekeng a écrit:
Essèzam Mbolani
Je vais certainement surprendre plusieurs d'entre nous. A mon avis le fang n'accorde pas au sexe cette importance que l'on retrouve be mintang ou be nos frères bilop. Le sexe n'est qu'un outil au service du couple lui permettant d'avoir ce qu'il ya de plus important:la descendance, comme une maison pour protéger sa famille contre les intempéries etc. Certains, pour coller à la vision occidentale du monde n'hésitent plus à abandonner femme et enfants sous prétexte d'avoir trouver une professionnelle du kamasutra. Et là, nous ne sommes pas dans la vision fang du sexe. Aujourd'hui le sexe sert au plaisir et uniquement au plaisir. Mais le plaisir de qui? Son propre plaisir! on se fiche de celui de l'autre. Tout s'articule autour de la satisfaction de son ego. Le sexe n'y échappe pas. Or un couple fang peut très bien être nul au lit et être très heureux car leur centre d'intérêt ne se situe pas en dessous de la ceinture. Abim éte!

Mbolo,
Comme beaucoup d'entre nous, je croyais que pour l'homme fang, le sexe était d'abord, pour reprendre les termes de mon frère zok mekeng, "un outil au service du couple lui permettant d'avoir ce qu'il y a de plus important: la descendance (...)", comme beaucoup d'entre nous, je croyais également que le plaisir sexuel était secondaire chez les anciens, eh ben! mes chers frères et soeurs, il semble que non! Very Happy Le fang traditionnel était bien à la quête du plaisir sexuel, uniquement du plaisir sexuel, comme tout le monde. Le plaisir sexuel n'était pas secondaire au point de ne pas être dénué d'intérêt, il constituait un élément central de la vie du couple. Cela ne signifie pas que le désir d'enfanter était secondaire, mais cela signifie surtout qu'on ne faisait pas l'amour UNIQUEMENT parce qu'on voulait avoir un enfant. D'ailleurs, me disait un grand-père, "il y a bien eu des hommes qui étaient restés avec leur épouse même si celle-ci ne procréait pas". Qu'est-ce qui pouvait bien les retenir (lorsqu'on était certain que le souci de procréation provenait de l'homme)? Very Happy ... Il n'y avait pas que ça, certes Very Happy, il y avait aussi l'amour car me disait-on, l'amour, edzing, la passion, la grande passion, n'était pas une découverte récente, elle existait déjà dans nos sociétés, même si elle s'exprimait différemment qu'aujourd'hui. Et elle entraînait à la fois hommes et femmes... Bref! Pour revenir au sujet, "On était d'abord avec une femme, et l'enfant venait après" me disait ma grand-mère.
A méditer Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Dim 7 Sep - 0:55

Mbolo a Adzidzon,

Je crois, comme tu le dis si bien, qu'il est erroné de croire que l'acte sexuel, aux yeux des Fang n'était que pour la procréation. Ce ne serait d'ailleurs pas très honête de le dire. La sexualité chez les Fang, on peut aisément l'imaginer, était comme chez tout le monde, un point de plénitude d'une union conjugale. Il y a du plaisir là dedans et personne ne peut le nier. Par contre, dans la mesure où nos ancêtres n'ont pas inventé le Kama Sutra, on peut en conclure deux choses: ou ils n'étaient pas très créatifs en la matière; ce qui serait alors le cas de tous les peuples de la terre qui n'ont pas eu la bonne idée d'inventer le Kama Sutra. Ou il y avaient recours comme à une cerise sur le gâteau conjugal. Et là, pas de doute qu'ils aient fait cet acte sans en faire une cause de perdition. Parce que le plaisir tel que nous l'évoquons souvent sur ce forum, concerne cette attitude qui aboutit à l'adiction. Beaucoup ont érigé le sexe en art de vivre sans plus. C'est peut être aussi ce qui en a conduit beaucoup à expérimenter des voies multiples d'en user et d'en abuser. Suivez mon regard... Or, chez nous, on l'a plutôt entouré d'interdits de toutes sortes. Cela prouve que le mot d'ordre était: faites, mais n'en mourez pas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Dim 7 Sep - 21:30

Akié adzidzon et pquoi tous ces sourires dans ton message lol ! Razz

adzidzon a écrit:

Mbolo,
Comme beaucoup d'entre nous, je croyais que pour l'homme fang, le sexe était d'abord, pour reprendre les termes de mon frère zok mekeng, "un outil au service du couple lui permettant d'avoir ce qu'il y a de plus important: la descendance (...)", comme beaucoup d'entre nous, je croyais également que le plaisir sexuel était secondaire chez les anciens, eh ben! mes chers frères et soeurs, il semble que non! Very Happy Le fang traditionnel était bien à la quête du plaisir sexuel, uniquement du plaisir sexuel, comme tout le monde. Le plaisir sexuel n'était pas secondaire au point de ne pas être dénué d'intérêt, il constituait un élément central de la vie du couple. Cela ne signifie pas que le désir d'enfanter était secondaire, mais cela signifie surtout qu'on ne faisait pas l'amour UNIQUEMENT parce qu'on voulait avoir un enfant. D'ailleurs, me disait un grand-père, "il y a bien eu des hommes qui étaient restés avec leur épouse même si celle-ci ne procréait pas". Qu'est-ce qui pouvait bien les retenir (lorsqu'on était certain que le souci de procréation provenait de l'homme)? Very Happy ... Il n'y avait pas que ça, certes Very Happy, il y avait aussi l'amour car me disait-on, l'amour, edzing, la passion, la grande passion, n'était pas une découverte récente, elle existait déjà dans nos sociétés, même si elle s'exprimait différemment qu'aujourd'hui. Et elle entraînait à la fois hommes et femmes... Bref! Pour revenir au sujet, "On était d'abord avec une femme, et l'enfant venait après" me disait ma grand-mère.
A méditer Very Happy

Ye nkobo wina wa tilne na : ghe fam edzo ebele midzug a mam ya bié, alug a ga be dzam ke osu veda ghe mininga egna bié ki, mam me tiendé? Neutral En tout cas a dzal esia wama a nda mbot dzama me bele be mvamba be ga gning e bininga baba to'ane be dziki bié e be ga be ki polygame veda za 'a gha be a bele midzug a mam ya bié, bininga baba geki be mvamba? Hum je me pose du coup la question ! drunken

adzidzon a écrit:

D'ailleurs, me disait un grand-père, "il y a bien eu des hommes qui étaient restés avec leur épouse même si celle-ci ne procréait pas". Qu'est-ce qui pouvait bien les retenir (lorsqu'on était certain que le souci de procréation provenait de l'homme)? Very Happy ... Il n'y avait pas que ça, certes Very Happy, il y avait aussi l'amour car me disait-on, l'amour, edzing, la passion, la grande passion, n'était pas une découverte récente, elle existait déjà dans nos sociétés, même si elle s'exprimait différemment qu'aujourd'hui. Et elle entraînait à la fois hommes et femmes... Bref! Pour revenir au sujet, "On était d'abord avec une femme, et l'enfant venait après" me disait ma grand-mère.
A méditer Very Happy

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Dim 7 Sep - 21:36

A Essone Mfoulou-Ze, est-ce que le fait d'avoir écrit (donc en qq sorte matérialisé la chose) veut dire que ceux qui sont derrière le K-S sont ceux qui ont inventé . Quid de tous ceux qui même sans en avoir entendu parler au quotidien pourtant accomplissaient ce que renferme le K-S bref peut-on vraiment dans le domaine sexuel parler de ki aurait inventé koi? Que dire de qq1 qui voit un film X pour la première et est bien étonné de voir que toutes les acrobaties qui y sont il connaît déjà Razz Juste une boutade, adzo asiki été !

Essonne Mfoulou-Ze a écrit:
Mbolo a Adzidzon,

Je crois, comme tu le dis si bien, qu'il est erroné de croire que l'acte sexuel, aux yeux des Fang n'était que pour la procréation. Ce ne serait d'ailleurs pas très honête de le dire. La sexualité chez les Fang, on peut aisément l'imaginer, était comme chez tout le monde, un point de plénitude d'une union conjugale. Il y a du plaisir là dedans et personne ne peut le nier. Par contre, dans la mesure où nos ancêtres n'ont pas inventé le Kama Sutra, on peut en conclure deux choses: ou ils n'étaient pas très créatifs en la matière; ce qui serait alors le cas de tous les peuples de la terre qui n'ont pas eu la bonne idée d'inventer le Kama Sutra.

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Lun 8 Sep - 0:58

Minsili mi Ngoan Ewondo a écrit:
A Essone Mfoulou-Ze, est-ce que le fait d'avoir écrit (donc en qq sorte matérialisé la chose) veut dire que ceux qui sont derrière le K-S sont ceux qui ont inventé . Quid de tous ceux qui même sans en avoir entendu parler au quotidien pourtant accomplissaient ce que renferme le K-S bref peut-on vraiment dans le domaine sexuel parler de ki aurait inventé koi? Que dire de qq1 qui voit un film X pour la première et est bien étonné de voir que toutes les acrobaties qui y sont il connaît déjà Razz Juste une boutade, adzo asiki été !

Essonne Mfoulou-Ze a écrit:
Mbolo a Adzidzon,

Je crois, comme tu le dis si bien, qu'il est erroné de croire que l'acte sexuel, aux yeux des Fang n'était que pour la procréation. Ce ne serait d'ailleurs pas très honête de le dire. La sexualité chez les Fang, on peut aisément l'imaginer, était comme chez tout le monde, un point de plénitude d'une union conjugale. Il y a du plaisir là dedans et personne ne peut le nier. Par contre, dans la mesure où nos ancêtres n'ont pas inventé le Kama Sutra, on peut en conclure deux choses: ou ils n'étaient pas très créatifs en la matière; ce qui serait alors le cas de tous les peuples de la terre qui n'ont pas eu la bonne idée d'inventer le Kama Sutra.

Il faut alors que nos soeurs soient conséquentes avec elles mêmes. C'est elles qui prétendent que nous ne serions pas très "experts" en la matière. On voit bien que leur chemin n'a pas croisé celui d'un Oveng ndomane comme le fils de Mfoulou Z'Ochi Nkon'ango. Suivez mon regard... 'Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L' homme fang et le sexe   Aujourd'hui à 19:07

Revenir en haut Aller en bas
 
L' homme fang et le sexe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Un homme nage à son insu avec des orques sauvages...
» Vaccination et problèmes de peau transmissibles à l'homme
» Un homme jette un chien d'un pont et filme sa cruauté !
» que pensez de la selection de l homme ?
» L'homme et le cheval, "naturellement" partenaires, vraiment?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Be-fang@beti.com :: Culture et société Fang-
Sauter vers: