Forum Be-fang@beti.com

Mbemba soan Aba !!!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  RETOUR SUR LE SITERETOUR SUR LE SITE  

Partagez | 
 

 Immigrants dans nos villages : Source de richesse ou non ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Radio Assok Medzeng



Féminin Nombre de messages : 174
Localisation : Canada
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Immigrants dans nos villages : Source de richesse ou non ?   Mer 7 Mai - 22:27

Mbolo a bobedzang,

Beaucoup d'entre nous avons déserté nos villages pour aller à la conquête du Village Global. Avec le vieillissement de la population, nos contrées se sont transformées petit à petit en friches. La nature ayant horreur du vide, certains de nos cousins venus des pays où le taux de densité et d'occupation des sols est très élevé ont décidé de venir s'y établir. Ainsi, dans beaucoup de villages du nord du Gabon, en plus des quelques ressortissants Équato-guinéens qui ne sont pas retournés chez-eux profiter du boom pétrolier, on rencontre de plus en plus de Ghanéens et de Nigérians. Certains disent même que les chinois ne sont plus loin. Ces derniers se cantonnant pour le moment dans les villes et dans la périphérie des villes pour y pratiquer l'agriculture maraîchère.

Pour ma part, l'immigration encadrée est source de richesse. Ces Hommes qui viennent vivre avec les nôtres apportent leur culture et leurs savoirs faire. C'est ainsi que l'humanité s'est diversifiée grâce aux déplacements en vagues successives des populations.

Et vous, que pensez-vous de ce phénomène ? Avez-vous peur d'avoir peut-être été remplacé par un chinois dans votre village ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nbgcommunication.com
MBAZO'O
Admin


Féminin Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 16/07/2006

MessageSujet: Re: Immigrants dans nos villages : Source de richesse ou non ?   Jeu 8 Mai - 14:35

Si l'étranger a une bonne connaissance des codes culturels locaux qui lui permettront de vivre comme on vit dans le pays d'accueil et non comme on vit dans le pays d'origine(pas de nouvelle colonisation). Il peut bien sûr nous enrichir de ses propres rihesses adaptées au modèle local en se débarassant du superflu et de l'inadapté, dans ces conditions, pourquoi avoir peur de l'étranger ? La rencontre entre les hommes a toujours été une bonne chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radio Assok Medzeng



Féminin Nombre de messages : 174
Localisation : Canada
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Immigrants dans nos villages : Source de richesse ou non ?   Jeu 8 Mai - 16:07

Éh a MBAZO'O,

Tu parles comme une sage.
Citation :
La rencontre entre les hommes a toujours été une bonne chose.
c'est vrai qu'à Rome on fait comme les Romains. Il faut toutefois que nos frères fassent un pas vers ceux qui viennent vers eux comme ils l'ont toujours fait d'ailleurs.

asse alumane a bobedzang zane kôbe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nbgcommunication.com
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Immigrants dans nos villages : Source de richesse ou non ?   Jeu 8 Mai - 21:27

Ma ve mina mesugañ a bebedzang Smile
Ma réaction sur le sujet : a une époque j'aurai adhéré yeux fermés à cette théorie du donner et recevoir où chacun est supposé enrichir l'autre mais aujourd'hui non. Pour moi malheureusement l'expérience a montré qu'au final malgré quelques apports le perdant semblait tjs le même ou que l'inverse n'est généralement jamais au rendez-vous. Tu ouvres les bras à qq1 mais lui No . A su dama, tant que les préjugés (de supériorité notamment) seront tjs là, ou que mbot ba yi toban te nnem dzam deda, chacun ayant ses buts (cachés), cet enrichissement supposé être commun profitera tjs + à un. Je prendrai ces mots de magnang MBAZO'O comme condition première, en rajoutant que dans ce contexte, ok pour prendre de l'étranger mais lui aussi devra prendre de moi. Dans le cas contraire, je passe ma route et lui aussi.

MBAZO'O a écrit:
Si l'étranger a une bonne connaissance des codes culturels locaux qui lui permettront de vivre comme on vit dans le pays d'accueil et non comme on vit dans le pays d'origine(pas de nouvelle colonisation). Il peut bien sûr nous enrichir de ses propres rihesses adaptées au modèle local en se débarassant du superflu et de l'inadapté, dans ces conditions, pourquoi avoir peur de l'étranger ? La rencontre entre les hommes a toujours été une bonne chose.

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ntoutoume



Masculin Nombre de messages : 50
Age : 33
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Immigrants dans nos villages : Source de richesse ou non ?   Ven 9 Mai - 14:55

Moi je dis il ne faut mlettre tous ses oeufs dans le meme panier. Toujours agir en crocodile. Ne pas totu donner comme on l a toujours fait en disant "c est le frere il faut qu il soit bien". Cette hospitalite qui nous fait nous a aussi detruit. C est un couteau à double tranchant. Ca marche dans un monde où tout le monde pense pareil. Mais en milieu de requins tel qu'il est le cas de nos jours, dans cet univers du paraitre et du moi d'abord et tout le monde apres, il vaudrait mieux agir en crocodile. C est à dire pousser les pions quand on est sûr de ne pas se les faire bouffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radio Assok Medzeng



Féminin Nombre de messages : 174
Localisation : Canada
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Immigrants dans nos villages : Source de richesse ou non ?   Ven 9 Mai - 16:59

Ma sœur Minsili, mon frère ntoutoume,

Je comprends votre réserve qui est due à ce que nous avons vécu dans le passé. En effet, nous avons prêté asile à quelques individus fatigués et malades de passage. Après les avoir remis sur pied, ils sont allés chercher les leurs en disant qu'ils avaient découvert des terres vierges habitées par quelques peuplades sauvages. Nous connaissons tous le reste de l’histoire. Toutefois, ce temps est loin derrière nous. Je pense que nous avons appris de notre passé. Jusqu’à preuve du contraire, la terre chez-nous appartient à ceux qui en ont hérité ou qui l'ont achetée de ces derniers. Les cousins venus d'ailleurs peuvent donc défricher nos terres et en partager les fruits avec nos pères à qui la terre appartient.

Il est vrai qu'avec la mondialisation actuelle, l'Afrique reste encore comme disent les Occidentaux, le dernier continent vierge. Ils sont donc plus que jamais avec les asiatiques à l'assaut de cet El Dorado sous équipé et mal armé riche en matières premières. Il faut que nous soyons vigilant pour ne pas nous faire exploiter de force (C'est déjà un peu le cas aujourd'hui avec les multinationales des anciens pays colonisateurs). Toutefois, les initiatives individuelles de citoyens à la recherche d'un lieu paisible pour y fonder une famille et vivre en paix doivent être traitées avec magnanimité.

É ndézing na m'akou, ma ayem ki.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nbgcommunication.com
renefad



Masculin Nombre de messages : 11
Age : 74
Localisation : france
Date d'inscription : 10/12/2007

MessageSujet: L'etranger   Sam 10 Mai - 23:46

Mbolani,
Cela me fait penser à l'immigration choisie de Sarkosy.
On accepte l'étranger à condition qu'il soit comme nous§
Si c'est un chinois, c'est moins grave qu'un Français ou un blanc tout court.
Je plaisante, bien sur;nous avons tous été envahis par un autre, et je pense que les Fangs sont les envahisseurs envahis.
Comme nous en france, ou les multiples vagues se sont succcédé pendant des siècles pour faire un métissage pas si mauvais que cela.
Il ne faut pas penser en terme de races car elles n'existent pass. Bien sur la couleur n'est pas la même.
Que croyez-vous, entre un Breton et un natif de Perpignan, chechez l'erreur.
Alors entre un Fang et un de Mouila ou un batéké....
Il ne faut pas emmerder le peuple et rester zen. Tous frères !
Alors qui répond à la provocation?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Immigrants dans nos villages : Source de richesse ou non ?   Dim 11 Mai - 16:35

renefad a écrit:
Mbolani,
Cela me fait penser à l'immigration choisie de Sarkosy.
On accepte l'étranger à condition qu'il soit comme nous§
Si c'est un chinois, c'est moins grave qu'un Français ou un blanc tout court.
Je plaisante, bien sur;nous avons tous été envahis par un autre, et je pense que les Fangs sont les envahisseurs envahis.
Comme nous en france, ou les multiples vagues se sont succcédé pendant des siècles pour faire un métissage pas si mauvais que cela.
Il ne faut pas penser en terme de races car elles n'existent pass. Bien sur la couleur n'est pas la même.
Que croyez-vous, entre un Breton et un natif de Perpignan, chechez l'erreur.
Alors entre un Fang et un de Mouila ou un batéké....
Il ne faut pas emmerder le peuple et rester zen. Tous frères !
Alors qui répond à la provocation?

A renefad on aspire plus ou moins tous à cet idéal mais hélas la réalité est bien autre, rien ne sert de vouloir l'ignorer. Provocation pour provocation, je ne suis pas contre le concept d'immigration choisie (je dirai refléchie), mais dans les deux sens. Sauf cas exceptionnels comme guerre ou réfugiés..., mieux vaut quand on va dans une contrée autre que la sienne, se préparer un minimum pour mieux s'adapter à ce nouveau pays. Donc par exemple demander que le nouveau venu passe un contrat pour apprendre la langue et us du pays (CAI-Contrat d'accueil et intégration en France), je ne suis pas contre pcq'au final en maîtrisant mieux la langue, il pourra mieux se retrouver dans les méandres de l'administration ou autres. Mais là ou ça cloche c'est si cela demeure à sens unique comme actuellement : certains demandent toujours aux mêmes de faire preuve d'ouverture, de jouer les universalistes Rolling Eyes mais en retour eux continuent leur bonhomme de chemin sans rien changer à leur façon de considérer l'autre. Donc celui qui arrive chez moi, j'aimerai aussi qu'avant il apprenne mon histoire pour m'éviter les éventuelles manifestations de ses préjugés souvent nés de l'ignorance. Mon frère d'une autre région qui arrive dans mon village, j'aimerai qu'il y vienne avec le mot respect pour ce qu'il va trouver. Si c'est le cas, no souci je l'accueille à bras ouverts. Si non, je ne suis pas dedans. Wink

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ntoutoume



Masculin Nombre de messages : 50
Age : 33
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Immigrants dans nos villages : Source de richesse ou non ?   Dim 11 Mai - 17:25

Le probleme est beaucoup plus profond que cela. Toute acceptation passe par la confiance, qui elle même passe par le temps. C est comme l amour!!! Il ne faut pas confondre "bon comportement" et "bon coeur". Dans la societe aujourd'hui (occidentalisée) la tendance est à la bonne education et aux bons comportements. Mais ce n'est pas suffisant du tout. Pour faire confiance et donc accepter une personne il faut savoir ce qu'elle a dans le coeur, entre autres connaitre si elle a bon coeur ou pas. Et pour savoir cela il faut du temps. Aujourd'hui les gens n ont pas le temps de se connaitre. Il faut faire confiance et accepte vite et bien. L etranger qui vient doit savoir qu il lui faudra du temps et accepter cela. On ne peut pas mettre la pression et dire qu on veut etre accepte par des gens qui nous connaissent à peine voire qui ne nous connaissent meme pas.

Dans la vie il faut savoir prendre du temps. Moi je dis, avant de pousser les pions, je veux savoir ce que l autre a dans le coeur. S il a bon comportement j aurai bon comportement. Mais si je ne suis pas sûr de son coeur, alors je garde mes pions en réserve. Enfin, bref.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Immigrants dans nos villages : Source de richesse ou non ?   Dim 11 Mai - 17:39

ntoutoume a écrit:
Aujourd'hui les gens n ont pas le temps de se connaitre. Il faut faire confiance et accepte vite et bien. L etranger qui vient doit savoir qu il lui faudra du temps et accepter cela. On ne peut pas mettre la pression et dire qu on veut etre accepte par des gens qui nous connaissent à peine voire qui ne nous connaissent meme pas.

A ndom dzam tu as très bien parlé

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Immigrants dans nos villages : Source de richesse ou non ?   Lun 12 Mai - 19:18

Sujet interessant que celui là, comme tous les autres d'ailleurs. Je vais donc me permettre de dire un petit quelque chose. Ma soeur Radio Assok Medzeng a écrit: " (...) Nous connaissons tous le reste de l’histoire. Toutefois, ce temps est loin derrière nous. Je pense que nous avons appris de notre passé (...)." Je voudrais lui demander si elle est bien sûre de cela? Pour ma part, ce temps est bien avec nous aujourd'hui, il n'est pas derrière nous. Nous vivons encore aujourd'hui notre passé que nous ne maîtrisons d'ailleurs pas. Et nous ne l'avons, en ce qui me concerne, rien appris de lui. La simple prise de conscience ne suffit pas à signifier que nous avons appris. Nous pouvons clamer haut et fort que "Nous savons", mais tant que ce ne sont que des mots, tant que nous ne nous comportons pas concrètement comme des gens qui "ont appris", rien ne change. C'est pour cela que je suis un peu d'accord avec moadzang ntoutoume quand il parle de "requins". Nous ne sommes pas assez requins alors que le monde d'aujourd'hui est un monde de requins, comme celui d'hier d'ailleurs : seul le plus fort l'emporte, souvenons-nous de Thomas Hobbes: "Homo homini lupus", l'homme est un loup pour l'homme. Ce n'est pas une invitation à rejeter l'autre, à le détester, à le haïr, ce n'est pas contre l'autre, c'est pour moi, tout ce qui est pour moi n'est pas forcément contre l'autre, c'est une invitation à sortir de la naïveté et à être pragmatique en regardant le monde tel qu'il est. Il faut sortir de l'indolence, de l'insousciance...brèf!!! Pour revenir au sujet du post: "Immigrants dans nos villages : Source de richesse ou non ?" Nous sommes tous pour l'ouverture, aucun de nous n'est refractaire à l'ouverture à l'autre. Notre culture en tout cas, ne nous apprend pas à rejeter l'autre. Nous savons tous comment étaient célébrer ceux qui savaient recevoir...les autres. L'immigration (et l'émigration aussi) est une source d'enrichissement mutuel. Elle nous permet de nous ouvrir aux autres, et même plus loin, au monde (car le monde est diversité). Le monde n'est pas homogène, il est multiplicité, différence...et au contact de l'autre, nous devons nous en rendre compte. C'est en cela que pour moi, celui qui vient chez moi doit être considéré comme un pas vers l'ouverture au monde. Il doit accepter mon mode de vie, le respecter, car il est quand même chez moi, en même temps qu'il doit me présenter le sien pour que je m'enrichisse de sa différence. Mais il ne peut m'imposer sa loi chez moi, de même qu'il ne peut m'obliger à vivre chez lui comme lui, pendant que chez moi, lui il vit comme chez lui. Là c'est qu'il y a un problème, c'est que l'un de nous est plus malin que l'autre. C'est en cela que je partage l'analyse de Minsili.
Ce fut un peu long je sais, excusez-moi, si vous avez des céphalés, je pourrais vous refiler une recette... lol!
akiba
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radio Assok Medzeng



Féminin Nombre de messages : 174
Localisation : Canada
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Ha la belle discution que voilà !   Lun 12 Mai - 22:26

Mon frère Adzidzon, ma sœur minsili, mon frère ntoutoume, renefad,

Nos échanges nous démontrent à suffisance que nous sommes dans la mondialité. Le débat que nous avons on peut le transposer dans n'importe quel point de la planète aujourd'hui. Ce débat nous met en face de nos craintes, de nos espoirs, et de notre conception du monde idéal. Il nous montre que nous prenons encore le temps de penser, de philosopher et c'est bon pour l'humanité. Dans nos doutes les plus profonds, il ya dans chacun de nos messages une place pour l'autre. Dans notre euphorie ou rêverie, il ya une place pour la méfiance, pour l'observation, pour l'envie de prendre du recul. Dans vos écrits, je n'ai point vu d'extrémisme, de fermeture et je m'en réjouis.

Mes pensées sont motivées par l'observation de ce qui se passe sur le terrain au niveau humain, au niveau de petites communautés. Dans mon village par exemple, qui est situé à la frontière avec la Guinée Équatoriale, nous avons une longue expérience d'accueil et d'intégration de nouveaux arrivants. Cet accueil se fait sans trop de heurt. S'il est vrai que majoritairement nous avons l'habitude de recevoir des frères Fangs venus de la Guinée Équatoriale, nous accueillons de plus en plus d'autres frères venus de plus loin (Afrique de l'ouest) pour des courts ou longs séjours. Je suis admirative de la façon dont les choses se passent quand les futurs partenaires n'oublient pas de se traiter avec respect. Respect de soi, de ses valeurs et de sa culture. Mais aussi respect de l’autre dans toutes ses dimensions.

Nous ne pouvons pas arrêter le temps. Le temps est aux mutations et aux échanges. Nous pouvons juste réfléchir comme nous le faisons, sur comment intégrer ces changements dans nos vies sans trop perdre au change.

Ah mes frères, Senghor pensait à tort que l'émotion est nègre et la raison Hellenne. En vérité, dans la matière, personne n'a de monopole. Si l'émotion est bien nègre, la raison aussi.

Abwi ngang !

http://bbeko.qc.to
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nbgcommunication.com
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Immigrants dans nos villages : Source de richesse ou non ?   Lun 12 Mai - 23:54

adzidzon a écrit:
Ce fut un peu long je sais, excusez-moi, si vous avez des céphalés, je pourrais vous refiler une recette... lol!
akiba

Adzidzon s'il te plaît les longs posts c'est moi merci de ne pas copier l'habitude on attend ton remède pr les maux de tete Twisted Evil

@Radio Assok Medzeng : pardon ma soeur, odzu ma pour cette petite paranthèse, a ne alu ndo labo me nala drunken geek

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MBAZO'O
Admin


Féminin Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 16/07/2006

MessageSujet: Re: Immigrants dans nos villages : Source de richesse ou non ?   Mar 13 Mai - 1:17

Chez les scientifiques (second principe de la thermodynamique) on dit que "tout circuit fermé conduit au désordre".
Et un philosophe grec dont j'oublie le nom, mais qui vivait à Alexandrie en Egypte avant J.C. disait : 'si on ferme toutes les portes, la vérité restera dehors".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Immigrants dans nos villages : Source de richesse ou non ?   Mar 13 Mai - 12:48

MBAZO'O a écrit:
Chez les scientifiques (second principe de la thermodynamique) on dit que "tout circuit fermé conduit au désordre".
Et un philosophe grec dont j'oublie le nom, mais qui vivait à Alexandrie en Egypte avant J.C. disait : 'si on ferme toutes les portes, la vérité restera dehors".

Ce qu'il faut c'est trouver le juste milieu!!! Le refrain d'une chanson (dont j'ai oublié le titre) qui avait fait fureur dans mon enfance disait à juste titre : "Tout est bon, mais il ne faut pas abuser".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ossas



Nombre de messages : 72
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/12/2007

MessageSujet: Re: Immigrants dans nos villages : Source de richesse ou non ?   Mar 13 Mai - 19:10

C’est bien l’ouverture, mais à la fois ca masque parfois une incapacité à se battre pour préserver sa culture, bref certains rendent trop facilement les armes. Pour mieux accepter l’autre il faut mieux se connaître.

A mon sens l’esprit d’ouverture est excessivement poussé chez les Fangs-Béti, j’en veux pour preuve le concept d’Avoumna qui fait que nous évitons d’épouser les sœurs de nos villages. A la base cette idée pouvait nous préserver des problèmes de consanguinité, mais dans le même temps elle a entrainé chez nous une attitude qui pousse hommes/femmes à chercher une compagne/compagnon ailleurs. Se pose alors le problème de transmission de nos valeurs. Le concept d’Avoumna est très peu répandu dans le reste des communautés qui composent mon pays le Cameroun…

Les sociétés les plus fortes sont celles qui reposent sur une culture forte (l’Europe en particulier les Germaniques, le continent asiatique dans son ensemble). Le métissage n’a de sens que s’il est fait dans un esprit de partage, à l’inverse il devient nocif quand il est subit. L’étranger qui arrive chez toi ne peut te respecter que s’il trouve un socle social bien codifié, or nous perdons ces codes du fait de la multiplicité des nos relations.

Veuillez ne pas me prêter un discours anti-métissage (à titre personnel je le vit), mais celui-ci n’a de sens que lorsqu’il est fait dans un esprit de partage.

J’ai parfois l’impression que certains vont vers l’autre parce qu’ils estiment que sa culture est la meilleure. Une lecture du post intitulé pourquoi les filles fang rejettent leurs fréres ?est plein d’enseignement, une des illustrations la plus significative étant le choix de nos prénoms. Un malien même quand il est pauvre ne donnera jamais un nom autre que celui de sa culture à son enfant parce que le choix du nom est un élément essentiel de sa culture.

Nous pouvons disserter sur les bienfaits/méfaits de l’ouverture, mais le fait est que nous avons dilapidé en moins de 50 ans le capital culturel immense que nous avions.

MBAZO'O a écrit:
Chez les scientifiques (second principe de la thermodynamique) on dit que "tout circuit fermé conduit au désordre".
Mais la dynamique d’une société n’est pas immuable par principe. Dans le même temps le circuit résiste mieux aux contraintes externes lorsqu’il est cohérent.

MBAZO'O a écrit:
Et un philosophe grec dont j'oublie le nom, mais qui vivait à Alexandrie en Egypte avant J.C. disait : 'si on ferme toutes les portes, la vérité restera dehors".
Cela revient à croire que la vérité est toujours à l’extérieur or la vérité est une valeur intrinsèque. La vérité n'est pas toujours ailleurs pour parodier une célèbre phrase.

Oss s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Immigrants dans nos villages : Source de richesse ou non ?   Mer 14 Mai - 0:52

A ossas Ngan abui Et l'exemple du Malien (prénom) loin d'être anecdotique est très instructif. Je rajoute aussi que parfois, j'ai le sentiment que le mot ouverture pour certains d'entre nous renvoie à une fuite en avant masqué de ce qu'on est (et qu'on n'aime pas particulièrement). J'espère me tromper scratch Pour prendre une exemple puisque j'ai souvent des discussions sur ce sujet a fala muna : le fait de lier métissage (physique, avoir des enfants métisses) à ouverture. Je suis désolée, pour moi, un "vrai" métissage (dans le sens de "enrichissant" pour tous) est d'abord culturel donc basé sur le respect de ce que les uns et les autres sont. Et pour rebondir sur tes propos, ce respect sera d'autant + fort que chaque partenaire sait qui il est (du moins vit sa culture de façon apaisée) sinon il ya déséquilibre, et l'autre partenaire inconsciemment se rend compte. Pour moi si on limite limite l'ouverture à des choses de ce genre, on aura beau se mélanger avec pierpoljak physiquement, ce n'est pas pour autant qu'on est plus "ouvert", on aura beau sourire accueillir un tel, si derrière un réel respect n'est pas là

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alghe



Masculin Nombre de messages : 240
Date d'inscription : 19/05/2008

MessageSujet: Re: Immigrants dans nos villages : Source de richesse ou non ?   Mar 20 Mai - 14:56

Une personne qui s'installe dans une localité dont elle n'est pas originaire ne peut pas remplacer un autochtone. Le nouveau venu sera tout simplement un habitant de plus, occupera une partie de l'espace disponible et apportera sa part d'efforts au développement de la contrée.

Si, progressivement, les autochtones deviennent marginalisés, c'est que les nouveaux venus se sont montrés plus dynamiques. Au lieu de les condamner pour cela, les autochtones doivent plutôt s'ajuster afin qu'ils conservent, par l'effort, la place qu'ils méritent dans la contrée. Et, au final, c'est tout le monde (autochtones et nouveuax venus) qui profitera dans la prospérité de la contrée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radio Assok Medzeng



Féminin Nombre de messages : 174
Localisation : Canada
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Immigrants dans nos villages : Source de richesse ou non ?   Mar 20 Mai - 17:26

Mon frère Ossas,

Je ne partage pas ton point de vue.

Citation :
C’est bien l’ouverture, mais à la fois ca masque parfois une incapacité à se battre pour préserver sa culture

Accepter l’autre et défendre sa culture ne sont pas a mon avis incompatibles. Il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain. Nous avons par toutes sortes de concours de circonstances perdu bien des connaissances, des pratiques, des éléments de notre culture. Nous devons prendre conscience de ce fait et travailler fort pour que ce devoir de conservation soit accepté et fait par nous tous. Néanmoins, il y a certaines pratiques que nous pouvons laisser derrière nous tout comme nous pouvons emprunter de bonnes choses qui se font ailleurs. L’être humain doit avoir cette capacité de comprendre les enjeux du monde dans lequel il vit. Il doit également s’adapter pour continuer à rester fort et à survivre. Si pour ce faire il doit intégrer de nouvelles données à ses pratiques culturelles, cela dénote tout simplement un signe de son intelligence.

Concernant l’exemple des maliens, il tombe bien mal car la plupart des prénoms utilisés dans la région sont d’origine arabe. Ils ont été imposés au début de l’invasion islamique.

Nous devons mieux nous connaitre c’est un fait. Nous devons également nous adapter car c’est une nécessité. Dans le cas contraire, la sélection naturelle se chargera de nous faire disparaitre.

Ma'a komo wou, ma komo nningh


Dernière édition par Radio Assok Medzeng le Mer 21 Mai - 5:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nbgcommunication.com
ossas



Nombre de messages : 72
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/12/2007

MessageSujet: Re: Immigrants dans nos villages : Source de richesse ou non ?   Mer 21 Mai - 0:21

Radio Assok Medzeng a écrit:
Mon frère Ossas,

Je ne partage pas ton point de vue.
Ekiée petite soeur aucun mal à ça nous sommes dans un espace d'échange.

Radio Assok Medzeng a écrit:

Concernant l’exemple des maliens, il tombe bien mal car la plupart des prénoms utilisés dans la région sont d’origine arabe. Ils ont été imposés au début de l’invasion islamique.

Ossas a écrit:

Un malien même quand il est pauvre ne donnera jamais un nom autre que celui de sa culture à son enfant parce que le choix du nom est un élément essentiel de sa culture.

Il est question du NOM dans mon texte et nom pas de prénom, j'insiste bien que dans nos régions certains parents ont donné des noms d'origine étrangère à leur enfant.

Pour le reste l'adaptation ne consiste pas à tourner le dos à sa culture pour embrasser sans restrictions la culture dominante, c'est malheureusement ce que nous faisons. Nos cultures ont traversé le temps, c'est grâce à elles que nous sommes là aujourd'hui, nous avons tort de dilapider ce capital en l'espace d'un si faible nombre d'années.

D’une manière générale, les cultures, les civilisations sont amenés à disparaître (c’est le cycle normal de la vie), mais le combat de chaque personne issue de cette culture est de retarder le plus possible cette issue fatale.

Oss s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radio Assok Medzeng



Féminin Nombre de messages : 174
Localisation : Canada
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Immigrants dans nos villages : Source de richesse ou non ?   Mer 21 Mai - 16:56

Mon frère Ossas,

Nous nous comprenons pour l’essentiel. Il n’y a aucun capital pur qui nous a été transmis. Nos migrations ont été extrêmement lentes. Nous avons donc eu le temps au cours du long voyage qui nous a conduit des bord du Nil au bord du Woleu et du Ntem de nous enrichir des éléments des cultures des différents peuples que nous avons côtoyés. Même notre langage s’est enrichi au cours de ces échanges. Plusieurs de nos mots ont donc une racine commune. Par exemple Môt ou l’homme en fang est presqu’identique à Moto en douala et Mutu en punu, ishira ndzebi, lingala et j’en passe. Ndê, la maison est semblable à Ndabo en douala et à Ndako en lingala. Tout cela pour démontrer que nos ancêtres étaient assez intelligents pour s'adapter et s’enrichir pour que l’essentiel de ce qui les rendaient différent des autres et tout le reste arrive jusqu’à nous.

Je vais te laisser sur quelques paroles d’une chanson de mon enfance.

Se dzam éd’alé oo, se dzam éd’alé oo, se dzam éd’alé édzam ba vware bô se dzam éd’alé nga ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nbgcommunication.com
Radio Assok Medzeng



Féminin Nombre de messages : 174
Localisation : Canada
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Immigrants dans nos villages : Source de richesse ou non ?   Ven 23 Mai - 16:55

où es-tu mon frère Ossas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nbgcommunication.com
ossas



Nombre de messages : 72
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/12/2007

MessageSujet: Re: Immigrants dans nos villages : Source de richesse ou non ?   Jeu 29 Mai - 18:21

Ekiée ma soeur je suis là, disons que je suis un peu bousculé ces derniers temps.
Pour ce qui est du débat, je suis d'accord avec toi sur plusieurs points, mais en parlant d'étranger, les points d'accord entre les fangs et le reste des habitants d'Afrique Centrale, sont nombreux, par conséquent on ne peut considérer ces populations comme des populations étrangères...

Oss s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Immigrants dans nos villages : Source de richesse ou non ?   Jeu 29 Mai - 23:22

ossas a écrit:
Pour ce qui est du débat, je suis d'accord avec toi sur plusieurs points, mais en parlant d'étranger, les points d'accord entre les fangs et le reste des habitants d'Afrique Centrale, sont nombreux, par conséquent on ne peut considérer ces populations comme des populations étrangères...
Qui est vraiment "étranger"?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alghe



Masculin Nombre de messages : 240
Date d'inscription : 19/05/2008

MessageSujet: Re: Immigrants dans nos villages : Source de richesse ou non ?   Mer 11 Juin - 16:26

Laughing Laughing Laughing Laughing
A l'heure de la mondialisation, il n'y a plus d'"étrangers". Les plus mobiles, les plus dynamiques et les plus courageux s'installent où ils peuvent et où ils veulent. Mais, chut, n'allez pas le repeter partout Exclamation

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Immigrants dans nos villages : Source de richesse ou non ?   Aujourd'hui à 5:03

Revenir en haut Aller en bas
 
Immigrants dans nos villages : Source de richesse ou non ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Essaimage naturel avec retour de l'essaim dans la ruche source
» eau verte
» question d'une débutante
» probleme d'eau dans le fond du trou
» Mon projet de bassin dans le sud ouest

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Be-fang@beti.com :: Discussion générale-
Sauter vers: