Forum Be-fang@beti.com

Mbemba soan Aba !!!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  RETOUR SUR LE SITERETOUR SUR LE SITE  

Partagez | 
 

 Biyabe Ndzeingn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
emone mema



Masculin Nombre de messages : 604
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Biyabe Ndzeingn   Jeu 12 Juin - 14:10

Ma ve nda mbot Mbolo!
Une autre de nos pratiques qui disparait de nos jour est celle qui consistait a envoyer sa femme chez ses parents dès quelle accouche et une fois que l'enfant avait 1 ou 2 ans, on allait la récupérer après une cérémonie dite Biyabe Ndzeingn.
D'aucuns pensent que c'était une manière pour l'homme de rester à faire des bêtises en paix , surtout nos soeurs qui refusent catégoriquement de laisser leur mari soi disant à l'a merci des "tué tué" .
A votre avis, quelles étaient les raisons qui poussaient les hommes à envoyer leur femme dans la belle famille sachant très bien qu'il faudra presque la re-doter pour la récupérer et en quoi consistait vraiment le Biyabe Ndzeingn?

Ma yan mia!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Biyabe Ndzeingn   Lun 16 Juin - 15:48

Mbolo Emone mema Smile


emone mema a écrit:
Ma ve nda mbot Mbolo!
Une autre de nos pratiques qui disparait de nos jour est celle qui consistait a envoyer sa femme chez ses parents dès quelle accouche et une fois que l'enfant avait 1 ou 2 ans, on allait la récupérer après une cérémonie dite Biyabe Ndzeingn.
D'aucuns pensent que c'était une manière pour l'homme de rester à faire des bêtises en paix , surtout nos soeurs qui refusent catégoriquement de laisser leur mari soi disant à l'a merci des "tué tué" .

Est-ce qu'elles mentent alors !!!
On a compris le truc dont oui pour aller au village mais AVEC Monsieur sinon je ne vais nul part lol!

Plus sérieusement...

Citation :
A votre avis, quelles étaient les raisons qui poussaient les hommes à envoyer leur femme dans la belle famille sachant très bien qu'il faudra presque la re-doter pour la récupérer et en quoi consistait vraiment le Biyabe Ndzeingn?

Même si je n'ai pas grand chose à dire sur la pratique, je me rappelle bien qu'enfant à chaque grossesse nyia wama geki b'essangui allaient justement au village pour des mois, mais déjà à cette époque je ne me rappelle pas qu'à leur retour il fallait les re-doter. Idem, toutes les grandes vacances, c'était direction le village pour les femmes, tandis que ces messieurs restaient en ville Smile

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
afanebengon



Masculin Nombre de messages : 177
Age : 40
Localisation : kyo-ossi
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Biyabe Ndzeingn   Lun 16 Juin - 21:22

Minsili BIYABE DZEINGN chez nous c'est pas un tour que la femme doit aller faire chez elle post accouchement ,c'est un rituel qui consiste à ce que la femme 1ou2 voir 3 mois avant l'accouchement laisse son mari pour le village de ses parent et y passe encore du temps apres l'accouchement parfois jusqu'a ceux que l'enfant marche et il fallait tout un cérémonial qui se rapproche un peu de (nsili aloug)parce qu'il fallait que le mari paye toute la bouffe et les soins que l'on a fait à sa femme et à son enfant et comme je l'ai dis la particularite ici c'est que le mari seul ne pouvait pas aller chercher sa femme tout seule

Quant au pb meme de emone mema je trouve dommage que l'ont ne choisissent que les points qui nous arrangent et au oubliette le reste.cette pratique avait ceci de particulier c'etait non seulement en quelque sorte une thérapie conjugale mais aussi elle permettait d'eviter à l'homme de subir tout les saut d'humeur de sa femme pendant la grossesse.je parle de thérapie conjugale parce que cela permettait à chacun de son cote de faire le point surtout que pendant la ceremonie elle meme les deux profitaient pour vider leur sac et c'etait reparti pour deux trois ans de paix à la maison.


Dernière édition par afanebengon le Jeu 19 Juin - 14:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Biyabe Ndzeingn   Lun 16 Juin - 23:47

Merci de la précision, ma yi nsili mema wama si elle connaît ou a connu cette pratique.

afanebengon a écrit:
Minsili BIYABE DZEINGN chez nous c'est pas un tour que la femme doit aller faire chez elle post accouchement ,c'est un rituel qui consiste à ce que la femme 1ou2 voir 3 mois avant l'accouchement laisser son mari pour le village de ses parent et y passer encore du temps apres l'accouchement parfois jusqu'a ceux que l'enfant marche et il fallait tout un cérémoniale qui se rapproche de (nsili aloug)parce qu'il fallait que le mari paye toute la bouffe et les soins que l'on a fait à sa femme et à son enfant et comme je l'ai dis la particularite ici c'est que le mari seul ne pouvait pas aller chercher sa femme toute seule.

Oh là là !!!! pale

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miéhdzâ
Admin


Masculin Nombre de messages : 1516
Localisation : Libreville
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Biyabe Ndzeingn   Jeu 19 Juin - 14:25

Mbolo.
Je dirais que la pratique avait une base profonde. Nous savons tous que chez les fang, l'enfant appartient au clan paternel. Cependant, il tient beaucoup du clan maternel. Et réalité, c'est au sein de ce dernier qu'il est "formaté"... et reçoit son "système d'exploitation". Ses parents paternels ne feront qu'ajouter d'autres "programmes" pour un bon fonctionnement. C'est pourquoi l'on entendait souvent dire: "bä mane gna kôm o'dzangnang" (on l'a formé ou formaté ou initié chez ses oncles).
Les biyebe-dzeign étaitent donc instaurés pour permettre à un enfant de naître au sein du clan maternel, afin de suivre le même cheminement que sa mère: elle nait dans un clan, puis est tranféré dans un autre, transportant avec elles tous les attributs de son clan, pour aller les faire germer au sein d'un nouveau clan. Et ce que l'on PAIE, c'est aussi bien la compensation des legs physiques, que celle des attributs mystiques conférés par les oncles à leur neveu.
Voilà quoi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abomo ngono
Admin


Féminin Nombre de messages : 1104
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: Biyabe Ndzeingn   Dim 22 Juin - 21:05

Mbolani,
Miédzâ, akiba pour cette explication plus profonde. Sinon, je confirme que cette tradition existe bein et bel a kamelone. Ya bén, nga fang bene dzom dzia? Very Happy
Mais, la femme allait yabane dzié chez sa mère, il me semble après l'accouchement mais pas pendant la grossesse, et y pouvait y rester jusqu'à ce que moane a mane wulu ou aki mebè. Evidemment, le mari devait la récupérer moyennant cadeau et consort.
C'était certainement un bon moyen pour espacer les naissances. Toutefois, ma sili na ye le choix de l'absence du père dans la tendre enfance est-il sans conséquence?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ngone ye beyoghe



Féminin Nombre de messages : 229
Localisation : montpellier-france
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Biyabe Ndzeingn   Mar 24 Juin - 14:28

abomo ngono a écrit:
Mbolani,
Miédzâ, akiba pour cette explication plus profonde. Sinon, je confirme que cette tradition existe bein et bel a kamelone. Ya bén, nga fang bene dzom dzia? Very Happy
Mais, la femme allait yabane dzié chez sa mère, il me semble après l'accouchement mais pas pendant la grossesse, et y pouvait y rester jusqu'à ce que moane a mane wulu ou aki mebè. Evidemment, le mari devait la récupérer moyennant cadeau et consort.
C'était certainement un bon moyen pour espacer les naissances. Toutefois, ma sili na ye le choix de l'absence du père dans la tendre enfance est-il sans conséquence?

Mbolo,
cette pratique ressemble aussi à une qui existe toujours au Gabon, j'ai oublié le nom fang, en français c'est "faire l'eau chaude". mais la femme ne fait pas 1an chez ses parents mais +tôt entre 1 ou 3mois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
afanebengon



Masculin Nombre de messages : 177
Age : 40
Localisation : kyo-ossi
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Biyabe Ndzeingn   Mar 24 Juin - 17:09

ABAHP MEDJIM MEYONG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
afanebengon



Masculin Nombre de messages : 177
Age : 40
Localisation : kyo-ossi
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Biyabe Ndzeingn   Mar 24 Juin - 17:19

Quant à la question de ma soeur Abomo,Je ne sais pas comment ça se passait chez vous autres mais je peux dire avec certitude que chez nous les Ntoumou( du camer) bien sûr peut être avec quelques exeptions que tous les trentenaires comme moi nés en zone rurale sont de parfaits exemples .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messougou



Féminin Nombre de messages : 136
Age : 102
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: Biyabe Ndzeingn   Mar 24 Juin - 17:29

coucou a tous .
je pense aussi en plus de ce ki a deja été dit ke les hommes envoyaient leurs femmes chez leurs beaux parents non seulement pour faire l'eau chaude mais aussi passer le plus de temps possible vu k'ils ne peuvent pas entretenir des relations avant ke le bb n'ai un certain age , et vous conviendrez avec moi ke pour un homme il est insupportable d'avoir sa femme dans son lit et de ne pas la toucher a cause du bb donc aye bo mbeng lol! on préfère envoyer le go et le bb au village avant ke l'irréparable arrive . de plus la femme a toujours besoin d'etre a coté de sa mamita dans ses moments donc cè mieux pour elle d'aller la rejoindre parceke dans le temps aussi les belles mères ne restaient pas longtemps chez leur bo fils vu ke la mère de la femme c'est kelkun de très lourd donc elle doit eviter le plus possible de rester dans la maison des jeunes a mon avis hein ....
kiss a vous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Biyabe Ndzeingn   Ven 27 Juin - 17:18

messougou a écrit:
(...) vous conviendrez avec moi ke pour un homme il est insupportable d'avoir sa femme dans son lit et de ne pas la toucher a cause du bb donc aye bo mbeng lol! on préfère envoyer le go et le bb au village avant ke l'irréparable arrive.
Je ne savais pas que le fait de toucher sa femme alors qu'elle venait d'accoucher pouvait conduire à l'irreparable...Je sais par contre (et mesdames j'attends que vous nous le confirmiez ou l'infirmiez) que lorsqu'elle allaite le nouveau-né, un autre homme que le géniteur du bébé ne peut avoir de rapports intimes avec elle sous peine de rendre le bébé malade (surtout si c'est un garçon, il paraît que les filles sont plus résistantes et les garçons plus faibles), pouvant ainsi effectivement conduire à l'irréparable. J'ai entendu dire que le fait pour le géniteur lui-même de toucher madame n'était pas grave car le bébé reconnaîtrait très bien les choses de son père et que cela ne pouvait lui nuire. Est-ce vrai?
Pour le biyabe ndzeign proprement dit, je confirme que cette pratique (comme tout le reste) est effectivement en perte de vitesse. Et, comme le dit miéhdza, on ne redotait pas, c'était juste une gratification pour remercier la belle-famille de s'être occupée de son épouse et de son enfant. Juste une parenthèse, pour la dot elle-même, on ne dote pas une femme une seule fois, on la dot pendant tout le temps qu'on est ensemble. Si c'est toute vie, ben on la dote toute une vie. C'est comme ça. Il n'y a donc pas de dote et redote. Il n'y a que la dot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ngone ye beyoghe



Féminin Nombre de messages : 229
Localisation : montpellier-france
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Biyabe Ndzeingn   Sam 28 Juin - 0:58

adzidzon a écrit:

Je ne savais pas que le fait de toucher sa femme alors qu'elle venait d'accoucher pouvait conduire à l'irreparable...Je sais par contre (et mesdames j'attends que vous nous le confirmiez ou l'infirmiez) que lorsqu'elle allaite le nouveau-né, un autre homme que le géniteur du bébé ne peut avoir de rapports intimes avec elle sous peine de rendre le bébé malade (surtout si c'est un garçon, il paraît que les filles sont plus résistantes et les garçons plus faibles), pouvant ainsi effectivement conduire à l'irréparable. J'ai entendu dire que le fait pour le géniteur lui-même de toucher madame n'était pas grave car le bébé reconnaîtrait très bien les choses de son père et que cela ne pouvait lui nuire. Est-ce vrai?

Je me souviens que mes grand-mères disaient à mes tantes qu'elles ne devaient en aucun avoir de rapports même avec le père de l'enfant.Là je ne sais pas si c'était pour éviter les naissances rapprochées ou alors c'était pour les même motifs que tu as cité mon frère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
messougou



Féminin Nombre de messages : 136
Age : 102
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: Biyabe Ndzeingn   Sam 28 Juin - 5:42

adzidzon a écrit:
messougou a écrit:
(...) vous conviendrez avec moi ke pour un homme il est insupportable d'avoir sa femme dans son lit et de ne pas la toucher a cause du bb donc aye bo mbeng lol! on préfère envoyer le go et le bb au village avant ke l'irréparable arrive.
Je ne savais pas que le fait de toucher sa femme alors qu'elle venait d'accoucher pouvait conduire à l'irreparable...Je sais par contre (et mesdames j'attends que vous nous le confirmiez ou l'infirmiez) que lorsqu'elle allaite le nouveau-né, un autre homme que le géniteur du bébé ne peut avoir de rapports intimes avec elle sous peine de rendre le bébé malade (surtout si c'est un garçon, il paraît que les filles sont plus résistantes et les garçons plus faibles), pouvant ainsi effectivement conduire à l'irréparable. J'ai entendu dire que le fait pour le géniteur lui-même de toucher madame n'était pas grave car le bébé reconnaîtrait très bien les choses de son père et que cela ne pouvait lui nuire. Est-ce vrai?
Pour le biyabe ndzeign proprement dit, je confirme que cette pratique (comme tout le reste) est effectivement en perte de vitesse. Et, comme le dit miéhdza, on ne redotait pas, c'était juste une gratification pour remercier la belle-famille de s'être occupée de son épouse et de son enfant. Juste une parenthèse, pour la dot elle-même, on ne dote pas une femme une seule fois, on la dot pendant tout le temps qu'on est ensemble. Si c'est toute vie, ben on la dote toute une vie. C'est comme ça. Il n'y a donc pas de dote et redote. Il n'y a que la dot.


adzidzon mon frère personnel l'affaire de faire la différence entre le vrai père ou le faux père la c'est une histoire inventée par les hommes pour avoir leurs femmes meme après l'accouchement aka il était strictement interdit aux conjoints d'avoir de kelkonke relations pendant l'allaitement lol! ya des hommes ki faisaient des pbs a leurs femmes kan celle ci ne voulait pas sevrer le gamin genre tu attends encore koi l'enfant est deja grand lol! et pour le faire languir la femme n'ecoutait rien de tout ca aka c'est elle meme ki décide ohhh dzalé? mone anguene mong bia yane lol! ( l'enfant est encore petit on attend encore )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
afanebengon



Masculin Nombre de messages : 177
Age : 40
Localisation : kyo-ossi
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Biyabe Ndzeingn   Sam 5 Juil - 21:20

C'est effectivement pour tout ces paramètres que nos visionnaires d'ancêtres ont mis sur pieds le biyabe D.

Quant à ta question mon frere,je crois comme messougou qu'il faut attendre au moins six mois ou(le retour de couche) pour ne pas traverser l'enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Biyabe Ndzeingn   Sam 5 Juil - 22:31

adzidzon a écrit:
lorsqu'elle allaite le nouveau-né, un autre homme que le géniteur du bébé ne peut avoir de rapports intimes avec elle sous peine de rendre le bébé malade (surtout si c'est un garçon, il paraît que les filles sont plus résistantes et les garçons plus faibles), pouvant ainsi effectivement conduire à l'irréparable. J'ai entendu dire que le fait pour le géniteur lui-même de toucher madame n'était pas grave car le bébé reconnaîtrait très bien les choses de son père et que cela ne pouvait lui nuire. Est-ce vrai?
.

Lol je n'avais pas lu ça Adzidzon ekiééééééééééééé !!!! lol!

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Biyabe Ndzeingn   Sam 5 Juil - 22:36

afanebengon a écrit:
C'est effectivement pour tout ces paramètres que nos visionnaires d'ancêtres ont mis sur pieds le biyabe D.

Quant à ta question mon frere,je crois comme messougou qu'il faut attendre au moins six mois ou(le retour de couche) pour ne pas traverser l'enfant.

En parlant uniquement de l'aspect espacement des naissances (et non du symbolisme du Biyabe Ndzeingn), j'aimerai bien savoir si les comportements qu'elle induisait sont toujours d'actualité (et pratiquée) aujourd'hui au vu de tout ce qu'on a désormais pour limiter les naissances. confused parce que personnellement, être séparée de son époux pendant temps de mois ou être dans l'abstinence forcée, aujourd'hui sur cet aspect au moins il y a des moyens moins "extrêmes"

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
afanebengon



Masculin Nombre de messages : 177
Age : 40
Localisation : kyo-ossi
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Biyabe Ndzeingn   Mar 8 Juil - 0:47

Akiéééééééé ma soeur excuse moi mais adang mone (traverser l'enfant) c'est pas espacer les naissances c'est donner le truc au truc enfin...(off)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
afanebengon



Masculin Nombre de messages : 177
Age : 40
Localisation : kyo-ossi
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Biyabe Ndzeingn   Mar 8 Juil - 0:53

Quant à ta préoccupation, je crois que le débat reste ouvert parce que des progrès il y en a eu dans tous les sens tant dans les contraceptifs que dans gestion de la séparation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Biyabe Ndzeingn   Aujourd'hui à 18:59

Revenir en haut Aller en bas
 
Biyabe Ndzeingn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Be-fang@beti.com :: Culture et société Fang-
Sauter vers: