Forum Be-fang@beti.com

Mbemba soan Aba !!!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  RETOUR SUR LE SITERETOUR SUR LE SITE  

Partagez | 
 

 A qui revient la femme après la mort de son mari?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: A qui revient la femme après la mort de son mari?   Lun 14 Juil - 12:44

afanebengon a écrit:
je crois pour terminer que nous nous faisons un procès d'intention pour la cause des femmes parce que je ne sais pas si nous devons véritablement parler de ça dans la culture du FANG pour moi c'est un débat sans objet parce que ce problème n'est pas du tout le notre.

Akié afanebengon ndom dzama, tu as traduit ma pensée concernant la forme de ce débat (pour l'instant, le fond, je n'en parle pas pcq j'ai l'impression déjà qu'au départ la direction du débat est faussée : on juge, on juge, comme si nous étions mieux). Je ne suis pas la seule mininga de ce site, je me considère même comme très féministe (à ma façon lol, sans pancartes maiq avec des actes et dans le sens de complémentarité et non égalité avec l'homme). Mais akié même si de prime abord certains propos tendraient à me défendre comme femme, je ne les voit pas comme ça pcq derrière, je vois d'abord un procès d'intention contre ceux qui étaient là avant alors qu'aujourd'hui notre situation malgré qq changements n'est pas plus radicalement différente. Si qq1 me démontre que je me trompe, je suis prenante Smile

Par contre pour la suite, pour l'abrogation de cette injustice patente, mayemki ghe Biya egnaga tele dzam té ou alors c'est aussi l'action des assos de femmes kmer... sûrement les deux...

afanebengon a écrit:
je sais en revanche qu'il ya eu pendant le règne de BABA une lois qui exigeait à ce que l'homme donne son accord si sa femme venait à voyager et en bon beti le président Biya a annulé cette aberration.

Pour revenir aux FANG, j'en connais pas qui vivent grâce aux revenues de Mme comme les autres.
je ne connais pas un seul beti qui envoie sa femme en suisse,à boulogne ou à la promenade des anglais.
j'en connais même pas qui va faire des projets avec le salaire de Mme.
je crois que le FANG en général préfère avoir des problemes d'intendances avec les siens qu'avec sa belle famille

Sinon pour ce qui est de jouer les proxénètes ou même les gigolos, malheureusement a ndom dzama, actuellement, Beti, Awala, Belobolobo... abui mbot begnini y'a dzam té No Toi-même a dzal tu as entendu et entend parler des suissesses, des familles prêtes à financer les heures au cyber asu na moan mininga geki fam a toban e (pigeon) ntangan, et hélas mon frère, des hommes qui s'accrochent au salaire de mme ça existe, la chasse au papier des mitangan (et lol to bininga bevindi avec la nationalité là, elles ne sont + épargnées ne me dis pas que tu ignores le phénomène des filles fang ou pas nlugan e ntangan mais qui financent des hommes de chez elle et personnellement j'en connais même à Ydé qui se gargarisent de ça No Bref, toutes choses qui montrent qu'aujourd'hui, nos sociétés, Beti ou pas, sont en bien mauvaise posture morale et j'aimerai aussi voir des débats sur ça car parler des Ekan ne se résume à parler surtout du passé et à y voir tout ce qu'il y avait de macho et j'en passe Suspect

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: A qui revient la femme après la mort de son mari?   Lun 14 Juil - 12:56

NGUEMA MBA EVIVI a écrit:
Il est difficile de répondre à ta question, Modzang Evindi pour plusieurs raisons.
La première c'est que toutes les femmes n'avaient pas le même statut. Jusqu'à présent, j'ai évoqué les jeunes épouses après le décès de leur mari.
Pour faire court, il me semble que les situations variaient beaucoup, selon qu'on était en mariage ou pas, selon qu'on était la fille d'un puissant chef ou pas. Une première épouse ne vit pas la même situation après le décès de son époux.
L'âge de la femme et sa position sociale jouaiet faveur d'un déverrouillage de la domination masculine, comme ailleurs.
Il évident que si nous parlons des années qui vont de 1900 à nos jours, il y a eu de nombreux changements.
J'espère que Minsili viendra nous démontrer que les femmes Ekang n'ont pas connu la domination des hommes en fer d'Engong.Basketball Basketball cheers cheers cheers les femmes Ekang n'ont pas l'émancipation. Au risque de repredre ce qui a été dit par nos sur le sujet dans ce topic:
http://be-fangbeti.fr-bb.com/discussion-generale-f9/egalite-homme-femme-ou-emancipation-t429.htm

Lol a NGUEMA ne me tente pas je peux essayer tu sais geek D'ailleurs j'ai ma petite idée : le Mvett comme la plupart des mythes est là pour magnifier qui on sait : Fam ! Malgré toutes les émotions que me procurent mes découvertes sur le sujet, je souris par derrière en voyant le même schéma : osu, fam, fam, fam !!! lol ça c'est partout, même dans les films du pays du cousin Obama vu kils sont 1ers dans ce domaine, la majorité obéissent aussi à ce schéma : devant, l'homme, et pour la femme, des roles d'épouse de ou d'amante de qui meure en + avant la fin... Que faire : discourir sur cette injustice (soit en focalisant sur le passé oubliant que le présent n'est pas mieux) soit en s'arrêtant sur le présent mais au final le même schéma continue? Soit alors me consoler en écoutant ceux qui me sortiront que malgré ça, au fond c'est la femme qui dirige le monde (vu que la Nuit ane numéro un Suspect ). Asu dama, action, poser des actes et ne + se contenter de paroles : tu es une femme et tu as pour compagnon un "grand"? uses alors de ce fameux pouvoir pour lui refiler qq idées tirées de cette fameuse intuition/émotion féminine tongue Tu es une femme et tu as la possibilité de sortir une histoire sur le Mvett ma chère tu t'arranges aussi pour qu'à côté d'un héros masculin, apparaisse un héros féminin avec un vrai rôle, pas un rôle accessoire lol! Ekié les fameux pouvoirs cachés de la femme dont on ne voit jamais les manifestations a Emolilang lol ça va lol!

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TÄRE EVIVI NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 511
Age : 56
Localisation : Province de l'Estuaire GABON
Date d'inscription : 23/12/2007

MessageSujet: Re: A qui revient la femme après la mort de son mari?   Lun 14 Juil - 13:02

Ma soeur la lutte pour l'émancipation de la femme comme de l'homme as été de tout temps. Des femmes et des hommes ont lutté et luttent toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: A qui revient la femme après la mort de son mari?   Mer 16 Juil - 1:03

Mbolani,

Mon intervention vous semblera être un pavé dans la marre, alors qu'il semble se dessiner un consensus autour du fait que l'homme partout dans le monde a tojours cherché à dominer la femme. Je vais vous inviter à étudier de près et en profondeur la société Egyptienne antique. Pas celle que les occidentaux ont falsifié en faisant croire qu'elle était blanche, mais celle réelle qui a été mise en évidence par Sheck Antha Diop; l'Egypte pharaonnique qui n'a jamais été autre chose que noire. Vous verrez que c'est la seule grande civilisation au monde où le roi était représenté à hauteur égale avec la reine. Vous verrez qu'il n'y avait pas un roi à la tête du royaume, mais un couple. Vous verrez que la femme a toujours à l'avant garde de la spiritualité, de la gestion des sociétés, de l'éducation...

Soyez réactifs chères frères et sœurs. On vous fait boire un bouillon de sottises et vous l'avalez goulument.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TÄRE EVIVI NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 511
Age : 56
Localisation : Province de l'Estuaire GABON
Date d'inscription : 23/12/2007

MessageSujet: Re: A qui revient la femme après la mort de son mari?   Mer 16 Juil - 9:50

Et Comme les fang, pour certains viennent d'Egypte, on peut conclure que les hommes et les femmes étaient égaux à l'origine chez les Ekang. Alors que s'est-il passé pour que, une fois arrivée en Afriqe centrale, ils deviennent inégaux ? Sans apporter les pyramides en jouets et l'alphabet et l'écriture avec eux ????santa santa santa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: A qui revient la femme après la mort de son mari?   Mer 16 Juil - 17:46

il ne faudrait pas aller trop vite en besogne non plus. parler de KEMET, oui mais KEMET ne démontre pas que dans les relations fam/minga étaient équitables.

les arguments avancés par mo' Essono Mfoulou-Ze bien que fondés, je l'avoue, ne résolvent pas eux seuls la question :

où étaient donc par exemple les femmes lettrées, les femmes scribes ? nsili ma sili__

quelle image de femme assise en position d'écrire et tenant le calame nous est parvenue ? nsili ma sili__

les femmes s'étaient-elles exclues elles-mêmes de l'accès à la connaissance des "medu nutar" ou "paroles divines", hiéroglyphes ? nsili le ma sili__

quel texte, quel bas-relief, quel peinture associe minga à l'activité intellectuelle, scientifique ? nsili ma sili__

quel nom d'architecte femme nous est parvenu ? nsili ma nsili__

j'anticipe sur l'archéologie en affirmant que même si des découvertes fournissent de tels exemples nous resterions toujours dans le cas de l'exception, non de la règle : "des femmes aussi pouvaient dans certains cas...".

j'anticipe sur une éventuelle réac de mo Essono qui verrait là un choix de répartition des rôles chez nos ancêtres de KEMET en continuant de poser la question éternelle : est-ce que les mininga avaient-elles participé à cette organisation des tâches qui les excluaient du circuit de la connaissance scientifique ? je ne pense pas.

la représentation du pouvoir associant roi/reine déjà n'a pas cessé avec KEMET. Africa après la Vallée du Nil a perpétué le principe de la grande épouse royale, la "reine mère". à KEMET comme après KEMET, Africa a connu des grandes prêtresses, des femmes au pouvoir spirituel décisif pour le destin de la nation. la connection à AMON, l'Eau Universelle Promordiale ne pouvait se faire à KEMET que par minga tout simplement parce que biologiquement, chimiquement, physiquement l'être qui par sa nature, sa "polarité" s'avère apte pour le boulot c'est minga. dans un sens, niveau a tabe bloqué asu fam il ne s'agit donc pas nécessairement d'un choix délibéré d'équité de la part de fam. il pourrait ne s'agir que de l'application de principes universels incontournables, et puis basta.

l'association du roi et de la reine devait aussi à mon sens obéir à ce principe : les polarités fémine et masculine associées sont vie et sont la vie. encore une fois, je ne suis pas sûr qu'il se soit agit d'un souci d'équité témoigné par fam à minga.

si dans la reine Hatschepsut, épouse de Thotmès II a été pharaon pendant des décénnies c'est bien parce qu'elle a prolongé de façon illégitime la régence du pouvoir qui revenait à Thotmès III (fils de Thot mès II et d'une autre épouse royale) qui était à l'époque trop jeune pour monter... [non, dans la pensée africaine, "on s'asseoit" sur le trône parce que l'action qui symbolise le sacre est le fait de s'asseoir] pour s'asseoir sur le trône. encore une fois, Hatschepsut est une exception, non la norme.

au XVIè siècle, Nzinga, reine du Ndongo régna elle aussi dans des conditions similaires. Ngola Mbande le roi et frère décédé, la soeur éternise la régence en lieu et place du jeune fils du frère (qui d'ailleurs disparaît dans des conditions suspectes).
ceci juste pour signifier que même proche de nous, Nzinga loin d'être la norme constitue encore une exception.

abim te nde ma ki ya na me kobo. ma ve mia akiba


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: A qui revient la femme après la mort de son mari?   Mer 16 Juil - 20:05

Modzang Evindi mot,

Je constate, malgré tes affirmations volontairement contraires, que ton intervention rejoint la mienne. C'est déjà un point de convergence que nous pouvons considérer comme acquis.


les arguments avancés par mo' Essono Mfoulou-Ze bien que fondés, je l'avoue,


Pourtant, ton insatiété intellectuelle qui t'honore d'ailleurs, te conduit cependant à rechercher la faille dans ce qui est pourtant démontré par toit-même:
la représentation du pouvoir associant roi/reine déjà n'a pas cessé avec KEMET. Africa après la Vallée du Nil a perpétué le principe de la grande épouse royale, la "reine mère". à KEMET comme après KEMET, Africa a connu des grandes prêtresses, des femmes au pouvoir spirituel décisif pour le destin de la nation.
Je voudrais attirer ton attention sur toutes les exceptions que tu soulèves, de Kemet au règne de Nzinga. Franchement entre nous, je trouve que ça fait beaucoup tout de même non? D'ailleurs, en cherchant bien, on peut encore y ajouter des tonnes. On pouvait par exemple par exemple parler du royaume Baoulé; ou encore évoquer la même question en remontant à notre conscience de la divinité qui nous fait dire "Naa Mebeghe" pour désigner la grande génératrice de l'humanité qui, faut-il le rappeler ici, est la féminité absolue. Nous pouvons aligner à n'en plus finir des exemples qui nous mettront certainement un peu plus d'accord. Mais à quoi bon, si nous n'en ferons que des exceptions; quand bien même le nombre de celles-ci avoisinerait la norme.
Je ne sais pas ce qu'il te faut de plus pour admettre que la femme, dans nos sociétés traditionnelles et dans nos cultures, a connu un bien meilleurs sort qu'aujourd"hui. Tu parles de tabloïdes qui nous sont parvenus et de représentations de femmes "lettrées". Combien de ces tabloïdes nous ont dit que les pharaons, jusqu'à la dixième génération étaient noirs? Combien nous ont appris que les bâtisseurs des pyramides en Egypte n'étaient pas des esclaves, mais de nobles architectes qui employaient des sujets libres du royaume? Combien nous ont appris qu'au moment où les noirs avaient donné naissance à la brillante civilisation de l'Egypte, les autres races n'étaient que des hordes de peuplades industrieuses qui vivaient de rapine et de pillage?
Mais regardons donc de près l'organisation sociale chez les Fang. Je suppose que tu as dû te poser la question de savoir pourquoi le neuveux, dans le sens Fang du terme, tient il une place si prépondérante dans la famille, au point d'être proclamé "véritable miéh dzaa" devant toute la descendance patrilinéaire! Et je suppose qu'en recherchant à adapter des éléments de réponses à ces questionnements, tu en es venu à la conclusions que bien que patrilinéaires, les Fang reconnaissent à la lignée par la mère la même noblesse si plus que celle par le père.
Avec un peu plus de recul, je suis persuadé que tu peux tenter de mesurer la portée de tous ces "signes" de reconnaissance de la femme et même de sa célébration sur la réalité évidente de son de son statut social qui n'est pas celui d'un être soumis ou d'un "objet".
Mais revenons un moment sur les rôles prépondérants avérés dans l'histoire de la femme au sein de nos sociétés, aussi bien sur les plans spirituels, organisationnel, ou autres... figure-toi que si la femme a pu occuper et assurer longuement les plus hautes fonctions sociales dans l'histoire du continent, pourquoi devons nous l'exclure des sphères bien moins difficiles d'accès de nos sociétés, sous prétexte que les tabloïds ne nous en disent rien? d'ailleurs, qu'est-ce que nous en savons? Ce que tu appelle tabloïds, il ne faut pas l'oublier, fait partie de ce que nous pouvons mettre dans le compte des reliques, la plupart du temps. L'archéologie occidentale qui nous fait redécouvrir ces choses aujourd'hui est, aux yeux d'un bon africain une science qui consacre la profanation des tombes et autres lieux sacrés dans lesquels aucun africain ne serait allé regarder de sa propre initiative.

quel texte, quel bas-relief, quel peinture associe minga à l'activité intellectuelle, scientifique ? nsili ma sili__

Que savons nous des représentations laissées par un grand nombre de nos ancêtres et auxquelles nous n'aurons jamais accès?

A la question que s'est-il passé? Il est évident que ni toi ni moi ne pouvons y apporter une réponse définitive. Tout ce qui est dans notre possibilité, c'est d'essayer de comprendre par des hypothèses le pourquoi du comment. Et à ce sujet, je voudrais tout simplement dire que les migrations Fang ont conduit nos ancêtre à devoir changer littéralement de vie. Les modes de productions ne pouvaient plus être les mêmes; les modes d'organisation ont eux même dû en pâtir; et que sais je encore? Une chose est certaine, c'est que les Fang, à un moment de cet exode, ont eu besoin de symboles fort de virilité. La preuve, cela les a conduit à créer le Mvett. Ceci peut, sans trop de difficultés expliquer pourquoi l'homme Fang a pu réorganiser sa société en s'octroyant ce rôle protecteur de patriarche que nous lui connaissons aujourd'hui. Et à partir de cet instant, la femme était affectée à des rôles autres, compte tenu de sa "fragilité" physique.

On peut dire tout ce qu'on veut à ce sujet, mais une fois encore, mon attitude sera toujours celle de l'humilité par rapport à tous les enseignements que nous n'avons pas reçu sur nos réalités. Et le regard que je ne cesserait de poser sur ces choses, sera toujours un regard de restitution et non inquisiteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TÄRE EVIVI NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 511
Age : 56
Localisation : Province de l'Estuaire GABON
Date d'inscription : 23/12/2007

MessageSujet: Re: A qui revient la femme après la mort de son mari?   Jeu 17 Juil - 17:53

Amvi, Akuss, Nsua, éval, (échangisme, héritage, dot, polygamie) voici les sujets de discussion qui étaient à l'ordre du jour. Ne chercheons pas divertir, les idées doivent diverger et c'est tant mieux ainsi. Revenez sur la discussion: la place de la femme dans la société Fang.
La discussion est une course de fond, les plus faibles commence à craquer:wrrr: !
Entre ceux qui pensent qu'on ne doit pas offenser nos byéri (Essone et Assok), ceux un peu neutres(Minsili et Evindi, AfaneBegone et les silencieux et partagés craignant d'affirmer leurs convictions) et ceu qui pensent qu'on peut faire des critiques à certaines pratiques Ekang sans blasphemer (Ngone Essikoma and Myself et d'autres silencieux).
La préservation de la famille et de la cohésion sociale au détriment des droits de nos grand-mères à être traitées comme des humains:force:
Empruntons la force des arument et non les arguments de la force et de la ménace.
Craqueurs et surtout craqueuses s'abstenir des forums.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: A qui revient la femme après la mort de son mari?   Ven 18 Juil - 1:18

Essonne Mfoulou-Ze a écrit:
Mbolani,

Mon intervention vous semblera être un pavé dans la marre, alors qu'il semble se dessiner un consensus autour du fait que l'homme partout dans le monde a tojours cherché à dominer la femme. Je vais vous inviter à étudier de près et en profondeur la société Egyptienne antique. Pas celle que les occidentaux ont falsifié en faisant croire qu'elle était blanche, mais celle réelle qui a été mise en évidence par Sheck Antha Diop; l'Egypte pharaonnique qui n'a jamais été autre chose que noire. Vous verrez que c'est la seule grande civilisation au monde où le roi était représenté à hauteur égale avec la reine. Vous verrez qu'il n'y avait pas un roi à la tête du royaume, mais un couple. Vous verrez que la femme a toujours à l'avant garde de la spiritualité, de la gestion des sociétés, de l'éducation...

Soyez réactifs chères frères et sœurs. On vous fait boire un bouillon de sottises et vous l'avalez goulument
.

Abui ngan a Essonne Mfoulou Ze

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: A qui revient la femme après la mort de son mari?   Ven 18 Juil - 1:20

NGUEMA MBA EVIVI a écrit:
Et Comme les fang, pour certains viennent d'Egypte, on peut conclure que les hommes et les femmes étaient égaux à l'origine chez les Ekang. Alors que s'est-il passé pour que, une fois arrivée en Afriqe centrale, ils deviennent inégaux ? Sans apporter les pyramides en jouets et l'alphabet et l'écriture avec eux ????santa santa santa

lol a nguema j'allais aussi dire "abui ngan" mais tes smileys avec le bonnet rouge me font me demander si ta question était sérieuse ou si tu ironisais? scratch

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: A qui revient la femme après la mort de son mari?   Ven 18 Juil - 1:25

Essonne Mfoulou-Ze a écrit:

On peut dire tout ce qu'on veut à ce sujet, mais une fois encore, mon attitude sera toujours celle de l'humilité par rapport à tous les enseignements que nous n'avons pas reçu sur nos réalités. Et le regard que je ne cesserait de poser sur ces choses, sera toujours un regard de restitution et non inquisiteur.


_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: A qui revient la femme après la mort de son mari?   Ven 18 Juil - 1:44

NGUEMA MBA EVIVI a écrit:
Amvi, Akuss, Nsua, éval, (échangisme, héritage, dot, polygamie) voici les sujets de discussion qui étaient à l'ordre du jour. Ne chercheons pas divertir, les idées doivent diverger et c'est tant mieux ainsi. Revenez sur la discussion: la place de la femme dans la société Fang.
La discussion est une course de fond, les plus faibles commence à craquer:wrrr: !
Entre ceux qui pensent qu'on ne doit pas offenser nos byéri (Essone et Assok), ceux un peu neutres(Minsili et Evindi, AfaneBegone et les silencieux et partagés craignant d'affirmer leurs convictions) et ceu qui pensent qu'on peut faire des critiques à certaines pratiques Ekang sans blasphemer (Ngone Essikoma and Myself et d'autres silencieux).
La préservation de la famille et de la cohésion sociale au détriment des droits de nos grand-mères à être traitées comme des humains:force:
Empruntons la force des arument et non les arguments de la force et de la ménace.
Craqueurs et surtout craqueuses s'abstenir des forums.

LOOOOOOOOOOOL lol!
Wa dzo ya a moan NGUEMA ? les silencieux et partagés craignant d'affirmer leurs convictions tongue

Sinon, pour cette partie, tu parles de qui a ndom dzam? De toi? pcq du côté des un peu neutres où tu me mets, je te rassure, aucune fatigue à l'horizon afro tant que certains voudront me défendre alors na Beti ba kare dzo na : ye mot a kare tare eze aïe !!!" sous-entendu pquoi pleurer le sort de qq1 qui ne dde rien ! ah vous les homo-féministes mia degle

Citation :
La discussion est une course de fond, les plus faibles commence à craquer:wrrr: !

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
afanebengon



Masculin Nombre de messages : 177
Age : 40
Localisation : kyo-ossi
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: A qui revient la femme après la mort de son mari?   Ven 18 Juil - 18:39

mon frere rassure toi tu sais que chasser du rat et de l'antolope veut dire qu'on en a ds les poumons.

comme suis chez-vous pour 3 semaines alors c'est^pas evident pour moi de me connecter tout le temps avec toutes les minettes qui st preque ....le long de la cote pardon mes soeurs je rigole suis juste un eu debordé et comme le temps passe tres vite ici alors j'ai vraiment pas assez de temps pour intervenir suis ds le midi dans la mesure où il y aurai un modzang ds les parages akiba
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: A qui revient la femme après la mort de son mari?   Jeu 24 Juil - 19:43

Au sujet des questions qui se posent sur le droit de succession dans la culture Fang et pourquoi il faut conserver les minkus dans la famille du défunt mari, je vous convie à jeter un coup d'oeil sur ce lien. Il traite assez largement de la question et apporte des réponses édifantes sur un grand nombre de choses à ce sujet: http://www.guineequatoriale-info.net/hemero/nsoua.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A qui revient la femme après la mort de son mari?   Aujourd'hui à 1:15

Revenir en haut Aller en bas
 
A qui revient la femme après la mort de son mari?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Garder les os après la mort
» après la mort...
» quand reprendre un chat après la mort de votre premier compgnon ?
» Solitude après la mort de son compagnon ??
» mort des crevettes après la mue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Be-fang@beti.com :: Culture et société Fang-
Sauter vers: