Forum Be-fang@beti.com

Mbemba soan Aba !!!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  RETOUR SUR LE SITERETOUR SUR LE SITE  

Partagez | 
 

 COMMENT INSERER LE FANG DANS NOS SYSTEMES EDUCATIFS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Nyamoro OLLOM'ELLA NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 677
Age : 86
Localisation : Paris / Thoo-Effack /
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: COMMENT INSERER LE FANG DANS NOS SYSTEMES EDUCATIFS   Sam 13 Sep - 1:34

kiééé a tare zama

ceci fait suite à un précédent débat sur l'enseignement du fang.
le fang a été introduit ces dernières années comme option comme option dans certains établissements de Libreville. on pourrait en être fier mais je vais vous dire que cela se soldera par un gros échec.
le fang est une langue au même titre que le français et l'anglais. lorsque nous apprenions ces langues à l'école cela se faisait sur la nase d'ouvrages spécifique de grammaire et l'enseignement était assuré par des enseignants spécialisés. si l'on veut introduire le fang dans nos établissements scolaires, on doit déjà laisser les linguistes terminer le travail de desciption du fang qu'ils sont en train de réaliser. Ils nous fourniront un bon ouvrage de grammaire qui servira d'outil d'enseignement.
la seconde phase consistera à former des enseignant, tout comme on forme d'enseignants de français, et Dieu seul sait que notre langue est plus complexe que le français. il y a un département linguistique africaines au Universités de Libreville et de Yaoundé. les étudiants y entreront en études de langues bantu pour en comprendre le fonctionnement puis en école normale pour asseoir leur pédagogie. ces dernier seront à même d'utiliser les ouvrages de grammaire.
il ne suffit pas de prendre un locuteur fang et de l'ériger en enseignant de fang, c'est stupide (tous les français ne sont pas apte à enseigner le français).
Je préfère encore que le fang ne soit pas enseigné que de l'enseigner avec les méthodes actuelles. mon petit frère a suivi ces cours et j'ai l'impression qu'il s'est davantage abruti. il est incapable de formuler une phrase, il connait pourtant des dizaines de mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TÄRE EVIVI NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 511
Age : 56
Localisation : Province de l'Estuaire GABON
Date d'inscription : 23/12/2007

MessageSujet: Re: COMMENT INSERER LE FANG DANS NOS SYSTEMES EDUCATIFS   Sam 11 Oct - 9:13

Ce qui me surprends le plus c'est que même en Guinée où la population est à plus 90 % Fang et où près 2 millions de personnes parlent quotidiennement cette langue (Equato et étrangers), on a du mal à enseigner le Fang. L'espagnol, l'anglais et le français (bientôt) le portugais) sont des langues officielles. Le Fang n'étant pas écrit, ou nos linguistes (Camer, Equato et Gaboma) n'ont pas assez de C.....es pour nous produire des manuels ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyamoro OLLOM'ELLA NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 677
Age : 86
Localisation : Paris / Thoo-Effack /
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: COMMENT INSERER LE FANG DANS NOS SYSTEMES EDUCATIFS   Sam 11 Oct - 20:06

NE T'EN FAIS PAS CELA NE SAURAIT TARDER, je suis actuellement une formation l'élaboration de manuel scolaire et sur les nouvelles technique d'enseignement des langues. la chose se fait étape par étape. j'ai déjà démarré la première étape du manuel: environnement sonore et graphique ( comment prononce-t-on et écrit-on des mots fang) ,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
niñamariluz2



Féminin Nombre de messages : 229
Localisation : ESPAÑA (MADRID)
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: COMMENT INSERER LE FANG DANS NOS SYSTEMES EDUCATIFS   Sam 11 Oct - 20:15

NGUEMA MBA EVIVI a écrit:
Ce qui me surprends le plus c'est que même en Guinée où la population est à plus 90 % Fang et où près 2 millions de personnes parlent quotidiennement cette langue (Equato et étrangers), on a du mal à enseigner le Fang. L'espagnol, l'anglais et le français (bientôt) le portugais) sont des langues officielles. Le Fang n'étant pas écrit, ou nos linguistes (Camer, Equato et Gaboma) n'ont pas assez de C.....es pour nous produire des manuels ?

dodzam NGUEMA MBA EVIVI o djó do oton OLLOMO ELLA A KA TSILI BIA DÓ. Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TÄRE EVIVI NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 511
Age : 56
Localisation : Province de l'Estuaire GABON
Date d'inscription : 23/12/2007

MessageSujet: Re: COMMENT INSERER LE FANG DANS NOS SYSTEMES EDUCATIFS   Sam 11 Oct - 20:27

niñamariluz2 a écrit:
NGUEMA MBA EVIVI a écrit:
Ce qui me surprends le plus c'est que même en Guinée où la population est à plus 90 % Fang et où près 2 millions de personnes parlent quotidiennement cette langue (Equato et étrangers), on a du mal à enseigner le Fang. L'espagnol, l'anglais et le français (bientôt) le portugais) sont des langues officielles. Le Fang n'étant pas écrit, ou nos linguistes (Camer, Equato et Gaboma) n'ont pas assez de C.....es pour nous produire des manuels ?

dodzam NGUEMA MBA EVIVI o djó do oton OLLOMO ELLA A KA TSILI BIA DÓ. Very Happy Very Happy Very Happy

O kale, petit à petit l'oiseau fait son nid...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TÄRE EVIVI NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 511
Age : 56
Localisation : Province de l'Estuaire GABON
Date d'inscription : 23/12/2007

MessageSujet: Re: COMMENT INSERER LE FANG DANS NOS SYSTEMES EDUCATIFS   Sam 11 Oct - 20:29

OLLOMO ELLA mone yéndzok a écrit:
NE T'EN FAIS PAS CELA NE SAURAIT TARDER, je suis actuellement une formation l'élaboration de manuel scolaire et sur les nouvelles technique d'enseignement des langues. la chose se fait étape par étape. j'ai déjà démarré la première étape du manuel: environnement sonore et graphique ( comment prononce-t-on et écrit-on des mots fang) ,
Que serait ENGONG sans Akoma Mba dont la mère était peut être Makina/kota ...quelque chose comme ça lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyamoro OLLOM'ELLA NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 677
Age : 86
Localisation : Paris / Thoo-Effack /
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: COMMENT INSERER LE FANG DANS NOS SYSTEMES EDUCATIFS   Sam 11 Oct - 20:30

voila on y va étape par étape.!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TÄRE EVIVI NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 511
Age : 56
Localisation : Province de l'Estuaire GABON
Date d'inscription : 23/12/2007

MessageSujet: Re: COMMENT INSERER LE FANG DANS NOS SYSTEMES EDUCATIFS   Sam 11 Oct - 20:33

Step by step ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
niñamariluz2



Féminin Nombre de messages : 229
Localisation : ESPAÑA (MADRID)
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: COMMENT INSERER LE FANG DANS NOS SYSTEMES EDUCATIFS   Sam 11 Oct - 20:46

NGUEMA MBA EVIVI a écrit:
O kale, petit à petit l'oiseau fait son nid...



DODZAM NGUEMA MBA EVIVI, HUMMMMMMMMMMMM djam ye enig tasum a vidjan vidjan, veda anuan etoó eté ba mi bú ba bi sep be mana log duma.


Dernière édition par niñamariluz2 le Lun 13 Oct - 2:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
niñamariluz2



Féminin Nombre de messages : 229
Localisation : ESPAÑA (MADRID)
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: COMMENT INSERER LE FANG DANS NOS SYSTEMES EDUCATIFS   Sam 11 Oct - 20:51

NGUEMA MBA EVIVI a écrit:
Step by step ...


DODZAM NGUEMA MBA EVIVI KE OBUÍ AKOG OLON ONKÓOOO.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: COMMENT INSERER LE FANG DANS NOS SYSTEMES EDUCATIFS   Ven 30 Jan - 4:21

OLLOMO ELLA mone yéndzok a écrit:

le fang est une langue au même titre que le français et l'anglais. lorsque nous apprenions ces langues à l'école cela se faisait sur la nase d'ouvrages spécifique de grammaire et l'enseignement était assuré par des enseignants spécialisés. si l'on veut introduire le fang dans nos établissements scolaires, on doit déjà laisser les linguistes terminer le travail de desciption du fang qu'ils sont en train de réaliser. Ils nous fourniront un bon ouvrage de grammaire qui servira d'outil d'enseignement.

Ye mina be mane ésè-te?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyamoro OLLOM'ELLA NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 677
Age : 86
Localisation : Paris / Thoo-Effack /
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: COMMENT INSERER LE FANG DANS NOS SYSTEMES EDUCATIFS   Ven 30 Jan - 19:24

Les choses ont démarré, mais il faut comprendre que ce n'est pas un travail qu peut se faire en un moi. Le problème c'est qu'il n'y a pas que ce travail qui est en cours.
le traitement de l'environnement sonore est terminé, c'est-à-dire comment se prononce les sons du fang. J'ai au préalable fait un gros travail de phonétique qui consistait à inventorier les sons. Et dans l'univers sonore, l'accent était particulièrement mis sur les sons qui sont spécifiques au fang (comparativement au français) puis décrit comment se réalise chacun de ses sons, description a été faite jusqu'à la position des organes lors de la phonation.
j'ai terminé également le traitement de l'univers graphique. une grande partie de l'écriture se base sur la phonétique même si j'ai été bloqué sur quelques conventions. J'ai présenté le problème à mon directeur de recherche qui m'a fait d'intéressantes suggestions sur les graphèmes à choisir notamment ceux que l'on trouve en swahili.
Je vais au Gabon en Juin pour les enregistrements sonor parce que cette première étape devra être accompagnée d'un disque audio qui présente les différent réalisations phonétiques décrites.
En somme, le projet, je veux dire les projets sont en cours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: COMMENT INSERER LE FANG DANS NOS SYSTEMES EDUCATIFS   Lun 2 Fév - 13:12

@ Ollomo Ella ma yen na mia bö more esié

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyamoro OLLOM'ELLA NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 677
Age : 86
Localisation : Paris / Thoo-Effack /
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: COMMENT INSERER LE FANG DANS NOS SYSTEMES EDUCATIFS   Lun 2 Fév - 19:57

Hééé!! à MINSILI si nous ne réalisons pas ce travail, personne d'autre ne viendra le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: COMMENT INSERER LE FANG DANS NOS SYSTEMES EDUCATIFS   Mar 3 Fév - 0:33

Moi ça m'interesse particulièrement une écriture/apprentissage du fang normée (harmonisée). Si ce n'est indiscret, les variantes sont-elles prises en compte? Je ne connais pas grand chose à la linguistique d'où mes questions. Par exemple, avec ce travail, il y aura un fang académique ou ce seront des règles qui permettront par exemple à celui qui parle la variante ntumu de lire sans difficulté du Bulu...?

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyamoro OLLOM'ELLA NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 677
Age : 86
Localisation : Paris / Thoo-Effack /
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: COMMENT INSERER LE FANG DANS NOS SYSTEMES EDUCATIFS   Mar 3 Fév - 4:03

Le système d'écriture sera applicable à toutes les variantes puisqu'il se base sur une phonétique générale du fang. J'intègre les sons qui sont propres à des variantes comme /ɣ/ que l'on retrouve dans mvɔ̀ɣɔ́ ''bien'' en fang mekè; ou encore ''h'' que j'ai pris comme l'équivalent de du coup de glotte que l'on retrouve en fang ntumu de Bitam et du sud Cameroun dans le mot àkɔ́h ''le pierre'' (pour ceux qui connaissent un peu la phonétique c'est l'équivalent de [Ɂ]). il n'y a pas que çà, il y a par exemple un gros travail de notation de tons et de sons spécifiques au fang. vous avez certainement remarqué l'usage de /ɔ/ qu'on retrouve dans Nkɔh ''la girafe'' et qui est différent de /o/ que l'on retrouve dans Nkoh ''canne à sucre''. je donne plein d'autres exemples de ce genre.

Je ne souhaiterais pas parler de normalisation mais de proposition de transcription standard. En fait je le soumettrai à des fang non linguistes, qui diront si le système leur semble complexe et si il faut que je le simplifie davantage.

Les membres du forum qui souhaiteraient se prêter au jeux et qui souhaiteraient évaluer le système me contactent en MP. Je prendrai en considération toutes les remarques. Il sera cependant difficile, avec les caractères spéciaux, de l'utiliser sur le forum par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: COMMENT INSERER LE FANG DANS NOS SYSTEMES EDUCATIFS   Jeu 19 Fév - 0:17

OLLOMO ELLA mone yéndzok a écrit:
Le système d'écriture sera applicable à toutes les variantes puisqu'il se base sur une phonétique générale du fang. [...] vous avez certainement remarqué l'usage de /ɔ/ qu'on retrouve dans Nkɔh ''la girafe'' et qui est différent de /o/ que l'on retrouve dans Nkoh ''canne à sucre''. je donne plein d'autres exemples de ce genre.

Tsira Ollomo, j'ignore si ce tout petit échantillon de ta méthode d'écriture du Fang est suffisante pour en avoir une idée suffisante. Mais peux tu m'expliquer comment tu fais pour différencier Nkoh = Girafe et Nkoh = tronc de bois moirt en travers d'un chemin? Il peut en être de même pour Nkos = Petit pège à oiseaux et Nkos = écritoire.

Les exemples sont multiples. Le Fang comporte un grand nombre de mots qui peuvent avoir une même graphie mais dont le sens varie en fonction des inflexions de voix.

Et je reconnais que le travail est difficile. Mais, comme on dit: tu l'as commencé il faut l'achever!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
emone mema



Masculin Nombre de messages : 604
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: COMMENT INSERER LE FANG DANS NOS SYSTEMES EDUCATIFS   Jeu 19 Fév - 1:45

Essonne Mfoulou-Ze a écrit:
Mais peux tu m'expliquer comment tu fais pour différencier Nkoh = Girafe et Nkoh = tronc de bois moirt en travers d'un chemin? Il peut en être de même pour Nkos = Petit pège à oiseaux et Nkos = écritoire.



le piège à oiseaux est appelé chez moi Mbwass
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: COMMENT INSERER LE FANG DANS NOS SYSTEMES EDUCATIFS   Jeu 19 Fév - 2:14

emone mema a écrit:
Essonne Mfoulou-Ze a écrit:
Mais peux tu m'expliquer comment tu fais pour différencier Nkoh = Girafe et Nkoh = tronc de bois moirt en travers d'un chemin? Il peut en être de même pour Nkos = Petit pège à oiseaux et Nkos = écritoire.



le piège à oiseaux est appelé chez moi Mbwass

Je crois que c'est la même racine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyamoro OLLOM'ELLA NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 677
Age : 86
Localisation : Paris / Thoo-Effack /
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: COMMENT INSERER LE FANG DANS NOS SYSTEMES EDUCATIFS   Jeu 19 Fév - 3:48

Essonne Mfoulou-Ze a écrit:
OLLOMO ELLA mone yéndzok a écrit:
Le système d'écriture sera applicable à toutes les variantes puisqu'il se base sur une phonétique générale du fang. [...] vous avez certainement remarqué l'usage de /ɔ/ qu'on retrouve dans Nkɔh ''la girafe'' et qui est différent de /o/ que l'on retrouve dans Nkoh ''canne à sucre''. je donne plein d'autres exemples de ce genre.

Tsira Ollomo, j'ignore si ce tout petit échantillon de ta méthode d'écriture du Fang est suffisante pour en avoir une idée suffisante. Mais peux tu m'expliquer comment tu fais pour différencier Nkoh = Girafe et Nkoh = tronc de bois moirt en travers d'un chemin? Il peut en être de même pour Nkos = Petit pège à oiseaux et Nkos = écritoire.

Les exemples sont multiples. Le Fang comporte un grand nombre de mots qui peuvent avoir une même graphie mais dont le sens varie en fonction des inflexions de voix.

Et je reconnais que le travail est difficile. Mais, comme on dit: tu l'as commencé il faut l'achever!

Deux mots ont rarement la même graphie (c'est le cas des homonymes parfaits), il y a toujours une petite différence soit du point de vue suprasegmental (ton), soit du point de vue segmental. Ton problème c'est que tu ne comprends pas encore que la graphie doit intégrer deux niveaux qui fonctionnent de manière autonome.
ce que toi tu fais c'est utiliser des éléments suprasengmentaux pour transcrire des éléments segmentaux ce qui te donne un système "à problèmes". Comment peux-tu par exemple utiliser un accent sut le O pour obtenir ce que moi je retranscrit simplement par un ɔ alors que o lui même doit porter des tond différents.

ne vas pas embrouiller les enfants avec les inflexions et les voies, c'est avant tout un problème de phonie, de phonétique et de phonologie. On parlera de tes variations liées aux inflexions plus tard...

pour ce qui est des deux mots que tu prend en exemple, leur graphie n'est pas identique. pour la girafe on dira Ǹkɔ́h et pour le tronc d'arbre mort on écrira ǹkɔ̀h. le système d'écriture est à la base infaillible en ce qu'il se base sur l'élément le plus stable de la langue: sa phonologie. Mon problème n'est plus de savoir si le système est applicable à tous les mots, puisqu'il s'applique à tous les mots sans exception, mais plutôt de savoir si il faut simplifier les graphèmes utilisés (remplacer par exemple ɔ̀ par ''au'', ou ''h'' par ''x'', etc).
je te le dis encore le travail de graphie est achevé, il est en phase de falsification. mon problème en outre c'est qu'il doit être publié dans le cadre d'un ouvrage plus général. Je le dis encore, ne nous précipitons pas. Pour moi la graphie ne pose pas de problème, mes problèmes se trouvent ailleurs et la graphie n'est qu'une étape.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: COMMENT INSERER LE FANG DANS NOS SYSTEMES EDUCATIFS   Jeu 19 Fév - 14:41

OLLOMO ELLA mone yéndzok a écrit:
Deux mots ont rarement la même graphie (c'est le cas des homonymes parfaits), il y a toujours une petite différence soit du point de vue suprasegmental (ton), soit du point de vue segmental. Ton problème c'est que tu ne comprends pas encore que la graphie doit intégrer deux niveaux qui fonctionnent de manière autonome.
ce que toi tu fais c'est utiliser des éléments suprasengmentaux pour transcrire des éléments segmentaux ce qui te donne un système "à problèmes". Comment peux-tu par exemple utiliser un accent sut le O pour obtenir ce que moi je retranscrit simplement par un ɔ alors que o lui même doit porter des tond différents.

ne vas pas embrouiller les enfants avec les inflexions et les voies, c'est avant tout un problème de phonie, de phonétique et de phonologie. On parlera de tes variations liées aux inflexions plus tard...

pour ce qui est des deux mots que tu prend en exemple, leur graphie n'est pas identique. pour la girafe on dira Ǹkɔ́h et pour le tronc d'arbre mort on écrira ǹkɔ̀h. le système d'écriture est à la base infaillible en ce qu'il se base sur l'élément le plus stable de la langue: sa phonologie. Mon problème n'est plus de savoir si le système est applicable à tous les mots, puisqu'il s'applique à tous les mots sans exception, mais plutôt de savoir si il faut simplifier les graphèmes utilisés (remplacer par exemple ɔ̀ par ''au'', ou ''h'' par ''x'', etc).
je te le dis encore le travail de graphie est achevé, il est en phase de falsification. mon problème en outre c'est qu'il doit être publié dans le cadre d'un ouvrage plus général. Je le dis encore, ne nous précipitons pas. Pour moi la graphie ne pose pas de problème, mes problèmes se trouvent ailleurs et la graphie n'est qu'une étape.

Je comprends tout à fait ta démarche, mon frère. En fait ce qui me semble un peu problématique, c'est la somme des caractères que tu proposes pour l'écriture des langues de chez nous. N'y a-t-il pas lieu, dans ce que tu appelles "phase de falsification", de sortir du caractère purement phonétique de ton système d'écriture pour adapter ta méthode à une graphologie plus conventionnelle qui soit la même que celle employée pour transcrire les autres langues dites internationales.

À moins de vouloir inventer une écriture nouvelle qui, à l'instar du mandarin par exemple avec le risque de se retrouver avec sur les bras 8000 caractères comme pour le Mandarin, nous conduira à créer des caractères propres aux langues négro africaines, une autre façon de procéder serait peut être d'emprunter une démarche que d'autres langues qui utilisent l'alphabet international ont expérimenté avec succès : une combinaison de caractères moins "rébarbatifs" qui auront le mérite de l'accessibilité à tous.

Le recours à l'écriture phonétique est judicieux pour expliquer la prononciation, le ton... Mais notre mode d'écriture ne gagnerait-il pas à sortir des geôles de la phonétique? Cela est d'ailleurs envisageable si la réflexion est poussée dans le sens d'une combinaison de caractères plus orthodoxes.

À titre d'exemple, je dirais que pour retranscrire un terme comme "Eko" ou "Ekop" = la peau, on le différencie de "Ekö" = "croute" comme dans croute de nez, ou encore de "Eköp"= "Maladresse; bêtise", avec tout simplement un tréma. Et pour retranscrire par exemple "Kó", "Kóp" = "Tic", comme ces insectes qu'on retrouve dans le pelage des chiens, on utiliserait l'accent sur le "O". On pourrait également retranscrire "Kôp" = "Seau", comme ce récipient dans lequel on recueille de l'eau chez nous.

Au vu de ces exemples, on obtient quatre façons de prononcer le "O", sans recours au caractère phonétique. Et il y a un moindre effort d'apprentissage de caractères nouveaux à faire.

Moadzang, ce ne sont que des suggestions. Je ne sais pas ce que tu en penses, mais dans la proposition sur laquelle je travaille, c'est un peu mon cheminement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyamoro OLLOM'ELLA NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 677
Age : 86
Localisation : Paris / Thoo-Effack /
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: COMMENT INSERER LE FANG DANS NOS SYSTEMES EDUCATIFS   Jeu 19 Fév - 17:50

Je ne sais pas ce que tu entends par alphabet international. Je pense que tu souhaites parler des caractères latins. Mais laisse moi te dire que ces caractères que tu qualifie "d'international" sont utilisés par très peu de langue, le problème c'est que tu as grandi dedans. Regarde en Europe, rien qu'en Europe le nombre de type de caractère que nous avons (russe, grec, polonais etc.) il n'y a donc pas de mal à avoir le notre.
Je suis parfaitement d'accord sur le fait qu'il faut avoir un système simple avec très peu de caractère phonétique. C'est assez facile avec les consonnes, j'ai par exemple remplacé [ɣ] par "gh", [ʁ] par"¨r" ,[Ɂ] par "h", [ʃ] par "sh" [j]par "ll", [ŋ] pare "ng", [ɲ] par "gn" etc. Sur le plan consonantique je n'utilise que deux caractères phonétiques, le reste ressemble au système latin (j'ai même envie de dire français). Le problème se situe au niveau des voyelle, c'est à ce niveau que je suis obligé d'utiliser des caractères phonétiques. En fait la combinaison des voyelle peut être confronté à des problèmes lorsqu'il y aura des diphtongues. c'est en outre au niveau des voyelle qu'il y a usage des tons (et non pas des accents) sur les voyelles, et c'est ce que tu n'as pas encore compris.

Citation :
À titre d'exemple, je dirais que pour retranscrire un terme comme "Eko" ou "Ekop" = la peau, on le différencie de "Ekö" = "croute" comme dans croute de nez, ou encore de "Eköp"= "Maladresse; bêtise", avec tout simplement un tréma. Et pour retranscrire par exemple "Kó", "Kóp" = "Tic", comme ces insectes qu'on retrouve dans le pelage des chiens, on utiliserait l'accent sur le "O". On pourrait également retranscrire "Kôp" = "Seau", comme ce récipient dans lequel on recueille de l'eau chez nous.

partons de tes exemples, pour te démontrer que ton système est un système "à problèmes". Si tu utilise les tons pour obtenir des "lettres" (moi je dirai si tu utilise des suprasegments pour obtenir des segment) ton système est très vite limité.
Comment distinguerais-tu par exemple "Ekop" = la peau
de ""ekop"= celui qui saoule facilement; même en utilisant les tréma ou des "accents circonflexes", comment distingueras-tu "Kôp" = "Seau" de ''kôp''= balance; "Ekö" ou "Ekökö"= "croute" de "Ekökö"= proéminent.

Citation :
Au vu de ces exemples, on obtient quatre façons de prononcer le "O", sans recours au caractère phonétique. Et il y a un moindre effort d'apprentissage de caractères nouveaux à faire.

tu parles de quatre manières de prononcer O. Si on ne distingue pas O de ɔ on aura, non pas pas quatre manières, mais j'ai fais le calcul, on aura 14 manière de prononcer. et pour toi il faudra trouver 14 signaux. Ce que moi je propose c'est deux graphèmes (O et ɔ) auxquels on va greffer autant de tons que l'on voudra (ces tons étant bien sur applicable à toutes les autres voyelles. Ce qui nous donne une infinité de combinaisons possibles.

La combinaison des consonnes (pw, kp, gb, ts, dz, fw, kw, pf) ne pose aucun problème c'est quelque chose d'assez élémentaire, mais l'usage de quelques graphèmes spéciaux (j'en utilise 4: ɔ, ə, ẅ, ɨ) ainsi que 5 tons que l'on placera à souhait sur les voyelles ( ̂ ̌ ̄ ́ ̀)est obligatoire et n'alourdit en rien le système. Les autres vous les connaissez. je pense que ce qu'il faudra peut-être enseigner c'est la réalisation de ces sons et de ces tons à ceux qui ne sont pas fang.

Je le dis encore, on ne peux élaborer un système d'écriture si l'on ne se base pas sur un système stable, et le système le plus stable c'est la système phonologique, il couvre toutes les réalités et réalisations phonétiques d'une langue. Je ne dis pas qu'il faut utiliser le système phonologique pour écrire, non!!! (tout le monde n'est pas linguiste). Ce que j'ai fait c'est simplifier le système phonologique afin d'aboutir à un système d'écriture bénéficiant de la stabilité phonologique. C'est aussi simple que cela. les innovations portent surtout sur le système de transcription des voyelles qui est à double couches.

Il est question d'un système d'écriture, ne proposons pas quelque chose d'instable. Il est mieux aussi de proposer quelque chose d'unique qui couvrira toutes les variétés du fang et non pas plusieurs systèmes d'écriture. Je pense que c'est ce que j'ai fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: COMMENT INSERER LE FANG DANS NOS SYSTEMES EDUCATIFS   Jeu 19 Fév - 20:27

A OLLOMO ELLA, je voulais aborder dans le même sens sens que cette question

Citation :
Le recours à l'écriture phonétique est judicieux pour expliquer la prononciation, le ton... Mais notre mode d'écriture ne gagnerait-il pas à sortir des geôles de la phonétique?

mais comme je n'arrive pas à voir les caractères que tu cites (je vois des carrés à la place Surprised ), difficile du coup de poser une question sur quelque chose que je ne peux voir et donc m'en faire une idée No

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: COMMENT INSERER LE FANG DANS NOS SYSTEMES EDUCATIFS   Jeu 19 Fév - 21:46

Minsili mi Ngoan Ewondo a écrit:
A OLLOMO ELLA, je voulais aborder dans le même sens sens que cette question

Citation :
Le recours à l'écriture phonétique est judicieux pour expliquer la prononciation, le ton... Mais notre mode d'écriture ne gagnerait-il pas à sortir des geôles de la phonétique?

mais comme je n'arrive pas à voir les caractères que tu cites (je vois des carrés à la place Surprised ), difficile du coup de poser une question sur quelque chose que je ne peux voir et donc m'en faire une idée No

Je crois que le véritable problème que tu as, c'est ton système d'exploitation. Si tu vois des carrés, c'est que celui-ci ne doit plus être très adapté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: COMMENT INSERER LE FANG DANS NOS SYSTEMES EDUCATIFS   Jeu 19 Fév - 22:26

Essonne Mfoulou-Ze a écrit:

Je crois que le véritable problème que tu as, c'est ton système d'exploitation. Si tu vois des carrés, c'est que celui-ci ne doit plus être très adapté.

Ah !!! Système d'exploitation ane internet explorer, mozilla ou ce genre de choses? Embarassed S'il est obsolète ye wa yem bolo ba tiende gnè?

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: COMMENT INSERER LE FANG DANS NOS SYSTEMES EDUCATIFS   Aujourd'hui à 7:04

Revenir en haut Aller en bas
 
COMMENT INSERER LE FANG DANS NOS SYSTEMES EDUCATIFS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» COMMENT INSERER UNE PHOTO DANS VOS MESSAGES
» comment inserer une photo???
» Comment INSERER un LIEN sur une IMAGE dans un message
» comment insérer une image dans ma signature.
» comment ajouter du gravier dans un bac déjà peuplé ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Be-fang@beti.com :: Langue Fang-
Sauter vers: