Forum Be-fang@beti.com

Mbemba soan Aba !!!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  RETOUR SUR LE SITERETOUR SUR LE SITE  

Partagez | 
 

 Barack OBAMA : nsut mot o tô président y'America !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Barack OBAMA : nsut mot o tô président y'America !!!   Jeu 30 Juil - 21:01

Evindi Mot a écrit:
hahaha. ngumba djom ma djo é ne ve na Obama a ke wé étom kalasini (...)
farao
Adzo esseki été! Eyong bi yema na azu nong kalasini, éyong te bya bö yê, éyong bi ne bot? Nsili
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Barack OBAMA : nsut mot o tô président y'America !!!   Jeu 30 Juil - 22:30

adzidzon a écrit:
Evindi Mot a écrit:
hahaha. ngumba djom ma djo é ne ve na Obama a ke wé étom kalasini (...)
farao
Adzo esseki été! Eyong bi yema na azu nong kalasini, éyong te bya bö yê, éyong bi ne bot? Nsili

nyalane : une fois les motivations cernées, eh bien tu deales au mieux de tes intérêts. la réponse est simple. mais pour te reprendre, "adjo é se ki été". "eyong bi yeme ya na a zu asu kalasini", mon vieux on ne se montre pas enthousiaste. bia tabe ntjel, lol.

le danger pour les Africains d'Afrique est de penser "Barack Obama vient au Ghana parce qu'il est Africain, kenyan". le danger c'est de succomber à un enthousiasme aveugle, genre "Obama vient chez lui, c'est le frère", etc. beaucoup tombent dans le panneau, probablement pas adzidzon heureusement, mais beaucoup se fourvoient. si on comprend qu'à Accra il s'agissait de bizness on ne se fatigue plus à discourir sur la visite, à y voir ce qui n'existe pas, à tirer en long et en large.

on apprécie la chose à sa juste mesure, sans sentimentalisme. point. - Obama était au Ghana ? - oui. that's it.


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Barack OBAMA : nsut mot o tô président y'America !!!   Sam 1 Aoû - 22:41

Evindi Mot a écrit:
(...) le danger pour les Africains d'Afrique est de penser "Barack Obama vient au Ghana parce qu'il est Africain, kenyan". le danger c'est de succomber à un enthousiasme aveugle, genre "Obama vient chez lui, c'est le frère", etc (...)
farao
Ca ne ce n'est pas le problème de Barack Obama, Président des USA, qui ne défend d'abord que les intérêts de son pays.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Barack OBAMA : nsut mot o tô président y'America !!!   Dim 2 Aoû - 22:20

bi ku ya tching. c'est exactement ce que je dis. ça c'est notre problème à nous.

mais il ne faut pas être injuste. Obama encourage quand même le continent à relever la face, à se mettre debout. il exhorte à un réveil. ça aussi il ne faut pas le nier. je vous rejoins Minsili et toi sur ce point.


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Barack OBAMA : nsut mot o tô président y'America !!!   Mar 4 Aoû - 21:46

Evindi Mot a écrit:
bi ku ya tching. c'est exactement ce que je dis. ça c'est notre problème à nous.

mais il ne faut pas être injuste. Obama encourage quand même le continent à relever la face, à se mettre debout. il exhorte à un réveil. ça aussi il ne faut pas le nier. je vous rejoins Minsili et toi sur ce point.


farao
Akiba'buign
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Barack OBAMA : nsut mot o tô président y'America !!!   Jeu 6 Aoû - 21:59

Evindi Mot a écrit:
bi ku ya tching. c'est exactement ce que je dis. ça c'est notre problème à nous.

mais il ne faut pas être injuste. Obama encourage quand même le continent à relever la face, à se mettre debout. il exhorte à un réveil. ça aussi il ne faut pas le nier. je vous rejoins Minsili et toi sur ce point.


farao

Dis donc a Evindi Mot c'est quoi le but de la petite polémique alors qu'au final on disait exactement la même chose? Mina be camerounais mine edegle abui !!!lol!

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Barack OBAMA : nsut mot o tô président y'America !!!   Jeu 6 Aoû - 22:12

Hillary Clinton en Afrique :
J'ai lu un article d'une collab tout à l'heure sur sa visite hier au Kenya, l'Amérique semble bien décidé à mettre ses yeux sur le continent. Que cela soit parce qu'au final bayi kalsina ou autres richesses, sincèrement, vu la façon dont ils présentent le truc, moi je suis plus optimiste. Pas optimiste dans le ses que c'est eux qui viendront faire le boulot des Africains à la place des Africains, mais pour ceux du continent qui verront la brèche offerte, ils peuvent vraiment s'y engouffrer et au passage teghe kui etere ve moa moa en un mot sortir du deal avec qq chose aussi pour eux. Un message vidéo de Barack a été diffusé au kenya après le discours d'Hillary : seuls les Africains peuvent développer l'Afrique et il assure les Africains de son plein soutien. Après ça, que dire de plus, Obama travaille d'abord pour son pays, mais il est aussi une formidable opportunité pour nous : en nous ayant déjà montré qu'à l'impossible nul n'est tenu, en ayant redonné une certaine fierté à une catégorie d'entre-nous et surtout, en étant actuellement le plus à même de "d'aider" ceux qui montreront qu'ils veulent être aidés à voir leurs ambitions aboutir, ou du moins leur faciliter la tâche. Chiche, ye bia bivindi y'Afirikara adandang a Afrique centrale bia yi tong Obama? Nsili ! scratch

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Barack OBAMA : nsut mot o tô président y'America !!!   Dim 9 Aoû - 12:07

Minsili mi Ngoan Ewondo a écrit:
Dis donc a Evindi Mot c'est quoi le but de la petite polémique alors qu'au final on disait exactement la même chose? Mina be camerounais mine edegle abui !!!lol!
Moadzang Evindi savait depuis le début qu'on avait raison. Ve, il fait comme on fait à Sangmelima : nlo abé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Barack OBAMA : nsut mot o tô président y'America !!!   Dim 9 Aoû - 12:38

Minsili mi Ngoan Ewondo a écrit:
(...) Je veux juste dire que sur ce point précis, on ne peut pas ignorer le rôle de la Grande-Bretagne dans la situation économique actuelle du Zimbabwe, car pour n'avoir pas souvent respecté leur part du deal lors des accords ayant conduit à l'indépendance, hum ! Même si la situation politique et Mugabe ont leur part de responsabilité, on ne peut lui en attribuer toute la responsabilité Suspect C'est oublier aussi cette perversité qui veut qu'on te mette des peaux de banane et dès que tu échoues, on fait des gorges chaudes sur le fait que "ben voilà ! on a donné l'indépendance, qu'en font-ils" Rolling Eyes (...)
Je n'ai absolument jamais dit et pensé que toute la responsabilité de la situation catastrophique de l'économie zimbabweenne devait être imputée à Mugabe. Tout le monde sait que la Grande Bretagne n'a jamais respecté sa part du deal qui avait été conclu sur cette question de la réforme agraire lors de l'accession au terme d'une lutte armée de Mugabe (et des Noirs) au pouvoir au Zimbabwe, ex-Rodhésie. Personnellement, sur cette question de la réforme agraire proprement dite, ma sympathie va à Mugabe. Si j'avais un seul mot à lui dire, ce serait : "Continuez!" Very Happy Mais là où ça coince, c'est que Mugabe savait très bien depuis très longtemps que les Britanniques ne respectaient pas leur part du contrat. Ce que je lui reproche, et c'est à ce niveau que pour moi se situe sa responsabilité personnelle, c'est qu'il a fait de cette question de la réforme agraire une utilisation politique à des fins personnelles. Tant que son pouvoir était assuré, et malgré le fait que la Grande Bretagne ne respecte pas ses engagements, cette question n'était pas chez lui à l'ordre du jour. C'est lorsqu'il sent son pouvoir vaciller et lui échapper, qu'il s'en souvient soudain, sachant très bien qu'il allait avoir la sympathie de l'opinion zimbabweenne et africaine. En fin tacticien, il a réussi son coup car la très grande majorité de l'opinion africaine (peuples comme chefs d'Etat) était derrière lui. Sauf que cela ne fut pas suffisant pour maintenir l'économie zimbabweenne. C'est justement cette impréparation dont il est à l'origine qui fit que l'économie zimbabweenne sombra. S'il avait été prévoyant, et s'il s'était vraiment préoccupé de la question, il aurait passé ce temps où la Grande Bretagne n'honorait pas ses engagements (plus de 10 ans, je crois) à former des personnes capables de prendre la relève des agriculteurs blancs. Mais rien. Dans la précipitation, il confia des plantations à des anciens combattants et autres spécialistes de tout, sauf de l'agriculture. Alors, ce qui devait arriver, arriva.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Barack OBAMA : nsut mot o tô président y'America !!!   Dim 9 Aoû - 17:26

adzidzon a écrit:
Minsili mi Ngoan Ewondo a écrit:
(...) Je veux juste dire que sur ce point précis, on ne peut pas ignorer le rôle de la Grande-Bretagne dans la situation économique actuelle du Zimbabwe, car pour n'avoir pas souvent respecté leur part du deal lors des accords ayant conduit à l'indépendance, hum ! Même si la situation politique et Mugabe ont leur part de responsabilité, on ne peut lui en attribuer toute la responsabilité Suspect C'est oublier aussi cette perversité qui veut qu'on te mette des peaux de banane et dès que tu échoues, on fait des gorges chaudes sur le fait que "ben voilà ! on a donné l'indépendance, qu'en font-ils" Rolling Eyes (...)
Je n'ai absolument jamais dit et pensé que toute la responsabilité de la situation catastrophique de l'économie zimbabweenne devait être imputée à Mugabe. Tout le monde sait que la Grande Bretagne n'a jamais respecté sa part du deal qui avait été conclu sur cette question de la réforme agraire lors de l'accession au terme d'une lutte armée de Mugabe (et des Noirs) au pouvoir au Zimbabwe, ex-Rodhésie. Personnellement, sur cette question de la réforme agraire proprement dite, ma sympathie va à Mugabe. Si j'avais un seul mot à lui dire, ce serait : "Continuez!" Very Happy Mais là où ça coince, c'est que Mugabe savait très bien depuis très longtemps que les Britanniques ne respectaient pas leur part du contrat. Ce que je lui reproche, et c'est à ce niveau que pour moi se situe sa responsabilité personnelle, c'est qu'il a fait de cette question de la réforme agraire une utilisation politique à des fins personnelles. Tant que son pouvoir était assuré, et malgré le fait que la Grande Bretagne ne respecte pas ses engagements, cette question n'était pas chez lui à l'ordre du jour. C'est lorsqu'il sent son pouvoir vaciller et lui échapper, qu'il s'en souvient soudain, sachant très bien qu'il allait avoir la sympathie de l'opinion zimbabweenne et africaine. En fin tacticien, il a réussi son coup car la très grande majorité de l'opinion africaine (peuples comme chefs d'Etat) était derrière lui. Sauf que cela ne fut pas suffisant pour maintenir l'économie zimbabweenne. C'est justement cette impréparation dont il est à l'origine qui fit que l'économie zimbabweenne sombra. S'il avait été prévoyant, et s'il s'était vraiment préoccupé de la question, il aurait passé ce temps où la Grande Bretagne n'honorait pas ses engagements (plus de 10 ans, je crois) à former des personnes capables de prendre la relève des agriculteurs blancs. Mais rien. Dans la précipitation, il confia des plantations à des anciens combattants et autres spécialistes de tout, sauf de l'agriculture. Alors, ce qui devait arriver, arriva.

C'est bien la première fois que quelqu'un arrive en si peu de mots à me faire voir clairement la responsabilité de Mugabe. Comme quoi, quand on explique bien sans passion Indépendamment de son rôle dans l'économie du Zimbabwe, Mugabe est qq1 d'admiré en Afrique pour son combat pour l'indépendance et disons vrai, pcq il a souvent donné le sentiment n'abede nlo ayob quand les autres la rabaissent. Mais comme tu l'explique si bien a adzidzon, sachant que les Africains allaient avoir de l'empathie pour ce genre de comportements, c'est vraiment dommage de jouer sur ça pour des intérêts politiques car au final les gens sont encore + désabusés. En tout cas, Tsvangirai depuis qu'il a accepté d'être du gouvernement de coalition, il a grimpé dans mon estime tout comme un Guillaume Soro en CI. Il est temps que face à nos conflits nos dirigeants (opposition et pvoir) apprennent à composer pcq des opposants qui fomentent la rebellion depuis l'extérieur mbot be manghe wu a dzal ba be tô a nlam mitangan, hum !!! Suspect

Fin de la petite parenthèse politique

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Barack OBAMA : nsut mot o tô président y'America !!!   Ven 14 Aoû - 22:36

Pour la première fois depuis son arrivée à la Maison Blanche, le président américain s’est directement adressé à « ses frères ». C’était le 17 juillet dernier, à l’occasion du 100e anniversaire de la National Association for the Advancement of Colored People (NAACP). Extraits. Source : Jeune Afrique.


C’est un plaisir d’être entre amis. […] Ce que nous célébrons ce soir, ce n’est pas simplement le chemin parcouru par la NAACP, mais le chemin que nous, Américains, avons parcouru au cours des cent dernières années. […]

Pourtant, alors même que nous célébrons les remarquables succès des cent dernières années, alors même que nous héritons d’accomplissements extraordinaires qui ne peuvent être niés, alors même que nous nous émerveillons du courage et de la détermination de tant de gens ordinaires, nous savons que de trop nombreuses barrières demeurent.



Nous savons que si la crise touche les Américains de toutes origines, les Africains-Américains sont plus souvent confrontés au chômage que les autres. Nous savons que si le coût croissant des dépenses de santé oppresse les familles de toutes origines, les Africains-Américains sont plus susceptibles que les autres de tomber malades et qu’ils ont moins de chances que les autres d’être couverts par une assurance maladie. Nous savons que si nous emprisonnons plus de personnes de toutes origines qu’aucune autre nation au monde, un enfant africain-américain risque cinq fois plus qu’un enfant blanc de voir un jour l’intérieur d’une prison. Nous savons que si le fléau du sida dévaste de nombreuses nations, en particulier en Afrique, il fait aussi des ravages dans la communauté africaine-américaine de manière disproportionnée. Tout ceci, nous le savons. […]

Ce dont nous avons besoin aujourd’hui reste identique à ce dont nous avions besoin hier. Le même engagement. Le même sentiment d’urgence. Le même sens du sacrifice. Le même sens de la communauté. La même volonté de jouer un rôle, pour nous-même et pour les autres, qui a toujours défini l’Amérique dans ce qu’elle a de meilleur et l’expérience africaine-américaine dans ce qu’elle a de meilleur. […]

La première chose à faire, c’est donner chair aux mots contenus dans la charte de la NAACP et éradiquer les préjugés raciaux, l’intolérance et la discrimination entre les citoyens des États-Unis. Je comprends qu’il puisse y avoir chez certains la tentation de penser que la discrimination n’est plus un problème en 2009. Et je crois que, dans l’ensemble, il n’y a probablement jamais eu moins de discrimination en Amérique qu’aujourd’hui. Je crois que nous pouvons le dire. Mais ne vous méprenez pas : la souffrance liée à la discrimination est toujours ressentie en Amérique. Par les femmes africaines-américaines qui sont moins payées pour accomplir le même travail que leurs collègues de couleur ou de sexe différents. Par les Latinos qui ne se sentent pas bienvenus dans leur propre pays. Par les musulmans américains regardés avec suspicion parce qu’ils s’agenouillent pour prier leur dieu. Par nos frères et nos sœurs homosexuels toujours raillés, attaqués, privés de leurs droits. […]

Nous devons dire à nos enfants que : oui, si tu es africain-américain, le malheur de grandir entouré par le crime et parmi les gangs te menace plus. Oui, si tu vis dans une banlieue pauvre, tu devras relever des défis que les habitants des quartiers favorisés n’ont pas à relever. Mais ce n’est pas une raison pour avoir de mauvaises notes, pour sécher les cours, pour abandonner les études et quitter l’école. Personne n’a écrit ton destin pour toi. Ton destin est entre tes mains – ne l’oublie pas. C’est ce que nous devons enseigner à nos enfants. Pas d’excuse. Pas d’excuse. Avec cette éducation, toutes ces difficultés te rendront plus fort et tu seras mieux armé face à la concurrence. Oui, nous le pouvons.

Parents, nous ne pouvons pas dire à nos enfants de bien travailler à l’école et ne pas les soutenir quand ils rentrent à la maison. L’éducation des enfants ne se sous-traite pas. Cela veut dire ranger la Xbox et les mettre au lit à une heure raisonnable. Cela veut dire assister aux rencontres parents-profs, leur faire la lecture et les aider à rédiger leurs devoirs. Et au passage, cela signifie que nous devons aussi être présents pour les fils et les filles de nos voisins. Nous devons renouer avec l’époque où, quand des parents voyaient des enfants faire les idiots, ils sévissaient même si ce n’était pas leurs enfants. C’est le sens de la communauté. C’est la manière dont nous pouvons reconquérir la force, la détermination et l’espoir qui nous ont aidés à aller si loin – qui nous ont aidés à sortir de l’impasse.



Cela signifie aussi pousser nos enfants à regarder un peu plus loin. […] Je veux qu’ils aient envie de devenir des scientifiques ou des ingénieurs, des docteurs et des enseignants, et pas seulement des joueurs de basket et des rappeurs. Je veux qu’ils aient envie de devenir juge de la Cour suprême. Je veux qu’ils aient envie de devenir président des États-Unis d’Amérique.

Je souhaite que leurs horizons soient sans limites. Je ne leur dis pas et ne leur dites pas qu’ils n’arriveront à rien. Ne les abreuvez pas du sentiment que, d’une certaine manière, à cause de leur couleur, ils ne peuvent réussir. Oui, le gouvernement doit être une force d’encouragement. Oui, le gouvernement doit favoriser l’égalité. Mais au bout du compte, si nous voulons être fidèles à notre passé, nous devons chaque jour prendre notre futur en main.

C’est un simple rêve qui, pourtant, a été refusé bien trop souvent – et qui continue de l’être à tant d’Américains. C’est une chose douloureuse, de voir ce rêve refusé. […]

J’ai été élevé par une mère seule. Je ne suis pas né avec une cuillère d’argent dans la bouche. Étant enfant, j’ai eu mon lot de problèmes. Et j’aurais pu facilement mal tourner. Lorsque je roule à travers Harlem ou que je roule à travers le sud de Chicago et que je vois des jeunes hommes aux coins des rues, je me dis que, si ce n’était par la grâce de Dieu, cela aurait pu être ma vie. Ils ne sont pas moins doués que moi. Ils ne sont pas moins talentueux que moi. […]

La même histoire vaut pour Michelle. Comme pour beaucoup d’entre vous. Et je veux que tous les autres Barack Obama et toutes les autres Michelle Obama aient la même chance. […] C’est de cette manière que notre union sera améliorée et notre économie reconstruite. C’est de cette manière que l’Amérique avancera dans les cent prochaines années. Et nous irons de l’avant. Je le sais car je sais que nous venons de loin.

Certains d’entre vous, la semaine dernière, ont vu Michelle et moi emmener nos filles Malia et Sasha ainsi que ma belle-mère au fort de Cape-Coast, au Ghana. Certains d’entre vous y sont peut-être déjà allés. C’est là que les captifs étaient enfermés avant d’être vendus aux enchères ; là où, par la traversée de l’océan, une si grande partie de l’expérience africaine-américaine a débuté. Nous sommes descendus dans les cachots où les captifs étaient enfermés. […] Nous avons marché à travers la « porte du non-retour ». Et je me suis rappelé toute la douleur, toutes les privations, toutes les injustices et toutes les humiliations du chemin menant de l’esclavage à la liberté. […]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Barack OBAMA : nsut mot o tô président y'America !!!   Lun 17 Aoû - 15:25

Moan OBAMA ane foa nfang

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Barack OBAMA : nsut mot o tô président y'America !!!   Mar 25 Aoû - 10:32

Le ciel politique d'Obama est plutôt gris ces derniers temps. Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Barack OBAMA : nsut mot o tô président y'America !!!   Aujourd'hui à 23:03

Revenir en haut Aller en bas
 
Barack OBAMA : nsut mot o tô président y'America !!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Jorge Gray : la montre de Barack Obama
» Les contradictions entre la politique d’Obama et l’éthique (Cuba)
» Jorg Gray JG 6500, Ou la montre de Barack Obama
» La montre de Barak Obama
» La montre de Barak Obama devrait être une ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Be-fang@beti.com :: Discussion générale-
Sauter vers: