Forum Be-fang@beti.com

Mbemba soan Aba !!!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  RETOUR SUR LE SITERETOUR SUR LE SITE  

Partagez | 
 

 Poèmes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ngone Atamekek



Féminin Nombre de messages : 22
Age : 38
Localisation : Essonne Région parisienne
Date d'inscription : 15/09/2008

MessageSujet: Poèmes   Dim 30 Nov - 20:27

Bonjour à tous,

Il m'arrive d'écrire des poèmes de temps à autre et je me suis dit que ce serait génial de pouvoir les traduire en Fang. Aussi j'aurai besoin de votre aide pour la traduction.

Y'a-t-il des personnes dans la communauté qui peuvent m'aider?
D'avance merci.

Ci-dessous deux titres que je soumets à la traduction.

Le premier:

Femme Noire

Je suis
Femme nue, femme noire
Vêtue de ma couleur qui est vie, de ma forme qui est beauté !
Tu as grandi en mon ombre ; la douceur de mes mains bandait tes yeux.
Et voilà qu’au cœur de l’Eté et de Midi, tu me découvres
Terre promise, du haut d’un haut col calciné
Et ma beauté te foudroie en plein cœur, comme l’éclair d’un angle.

Je suis
Femme nue, femme obscure
Fruit mûr à la chair ferme, sombres extases de vin noir,
Bouche qui fait lyrique ta bouche
Savanes aux horizons purs, savane qui frémit aux caresses du vent d’Est.
Tamtam sculpté, tamtam tendu qui gonfle sous les doigts du vainqueur
Ma voix grave de contre alto est le chant spirituel de l’Aimé.

Je suis
Femme nue, femme obscure
Huile qui ne ride nul souffle, huile calme aux flancs de l’athlète, aux flancs des princes de ton royaume.
Gazelle aux attaches célestes, les perles sont étoiles sur la nuit de ma peau.
Délices des jeux de l’esprit, les reflets de l’or rouge sur ma peau qui se moire.
A l’ombre de ma chevelure, s’éclaire ton angoisse aux soleils prochains de mes yeux.

Je suis
Femme nue, femme noire
Tu chantes ma beauté qui passe, forme que tu fixes dans l’Eternel
Avant que le destin jaloux, ne me réduise en cendre pour nourrir les racines de la vie.


Tatiana Prisca Mengue me Ntoutoume d’après le poème de Léopold Sédar Senghor
.


Le second:

Elle !

Elle aurait voulu te dire tout ce qu’elle ressent pour toi
Elle aurait aimé te dire que son cœur s’emballe dès qu’elle te voit
Elle aurait aimé plonger dans la douceur de tes yeux toute sa vie
Elle aurait tant voulu voir ton regard se voiler d’une étincelle de désir…
Elle aurait voulu poser sa main sur ton visage
Elle aurait voulu sentir la sensualité de tes lèvres sur ses doigts
Elle aurait voulu goûter à l’extase de ta bouche sur ses seins frémissants
Elle aurait voulu regarder ton corps apaisé après une nuit passionnelle
Elle aurait voulu se blottir dans la fraicheur du soir contre toi
Elle aurait aimé sentir ta main posée sur son ventre
Elle aurait voulu se réveiller à la caresse de ton regard
Elle aurait voulu entendre ton rire joyeux chaque jour de sa vie
Elle est définitivement et irrémédiablement amoureuse de toi !

Tatiana Prisca Mengue me Ntoutoume


Comptant énormément sur vous, je vous souhaite une excellente semaine!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Poèmes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes recueils de poèmes
» Vos poèmes préférés
» Les poèmes et les oiseaux
» Petits poèmes sur les chats
» poèmes en images

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Be-fang@beti.com :: Culture et société Fang-
Sauter vers: