Forum Be-fang@beti.com

Mbemba soan Aba !!!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  RETOUR SUR LE SITERETOUR SUR LE SITE  

Partagez | 
 

 Littérature africaine et divers : ces livres qui marquent!!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Littérature africaine et divers : ces livres qui marquent!!!   Mer 11 Fév - 20:54

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: Littérature africaine et divers : ces livres qui marquent!!!   Mer 11 Fév - 21:52

Minsili mi Ngoan Ewondo a écrit:
Ce n'est pas de notre faute si nous sommes plus mali... bon je me tais lol!

TROP TARD!...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Littérature africaine et divers : ces livres qui marquent!!!   Jeu 12 Fév - 1:07

adzidzon a écrit:
Minsili mi Ngoan Ewondo a écrit:
Ce n'est pas de notre faute si nous sommes plus mali...
Mali..., au sens biblique? Ane zeze nsili, faut pas chercher loin...

je vois qu'on se m*que Ane Zok Mekeng a karde dzo, a nkobo nfang ebuk e bele abui be sens. A adzidzon toi qui connais bien le sujet, tu sais bien que derrière le sens biblique populaire, il y en a d'autres moins... disons... "profanes" afro

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ndzié'nnam'abé



Masculin Nombre de messages : 387
Age : 35
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Littérature africaine et divers : ces livres qui marquent!!!   Sam 14 Fév - 1:19

Bia vok ti dzom a Minsili, parle ce que nos oreilles vont entendre Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AFENANE YIBIVEIGN



Masculin Nombre de messages : 267
Age : 42
Localisation : OYEM
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Littérature africaine et divers : ces livres qui marquent!!!   Dim 15 Fév - 6:02

Minsili mi Ngoan Ewondo a écrit:
AFENANE YIBIVEIGN a écrit:

Je peux ajouter Allan Paton, un sud Africain, que j'ai découvert en CE1, et que j'ai lu sur les trois mois de vancances, et j'ai relu en 1ère.

Il y a aussi Maryse Condé, c'est une antillaise, marié à un guinéen, et vit en Louisiane.
J'ai je ne sais combien de livres de Mme Condé bounce J'avais été littéralement sous le charme de ségou, même si le dernier tome (la conclusion de la saga) m'a paru trop "je ne veux satisfaire tout le monde". C'est une écrivaine de talent c'est clair !

Je vais essayer les autres dès que je trouverais du temps, n'oublie pas le poème de KIPLING.
Lol oui, je l'ai retrouvé et lu et relu

Le forum, devient vraiment, plaisant car je suis un fou de littérature.
Dis donc toi qui dis connaître + les auteurs ntangan avec les reférences d'auteurs afros que tu cites là akah ! lol!

Vivement qu'on trouve un moyen de nous retrouver, car je me rends compte qu'on a beaucoup de choses à faire ensemble, pour l'Afrique, il n'y a de richesses que d'Homme et de Femme d'ailleurs.


A minsili, je vais te demandé, un tchô (petit) service comme disent les picards.

Si tu pouvais me faire une short list des bon auteurs africains en commençant par les plus facile à lire, et les plus petits volumes.

J'ai un vrai manque à ce niveau. Car quasiment toutes mes références intellectuelles sont non africaines, et apart Check Modibo Diarra, Mandéla, et ATT, j'ai peu de modèles africains, c'est une tare et dans ma nouvelle carrière de financier publique, les référence sont africaines, et les acquis européens ont été digérés et des mécanismes plus adaptés à la réalité africaines sont en train de naître.

Et dans mes interventions, je n'ai quasiment pas d'exemple africain, y compris sur le plan littéraire, c'est un vrai problème, car bien que j'ai quitté la france depuis 6 ans déjà, et que j'ai envi plutôt de découvrir les pays africains, le burkina est le premier.

Je n'arrive pas à lire africain, et j'ai gardé l'habitude d'acheter pour un montant de livre tous les mois, le dernier bouquin que j'ai essayé, il y a de cela deux ans c'est L'enfant noir, je vais m'y mettre.

Et pour mon malheur, comme je parle beaucoup (trop), on me demande à chaque fois que l'Ecole est solliciter, d'aller représenter l'Ecole, à la télé, voir et ailleurs.

Et je prends des exemples pertinents qui viennent de loin, d'ou on m'a affublé à l'Ecole National des Régies Financières de Ouagadougou le surnom de "Mbenguiste", plus SNCF, par j'ai utilisé un exemple sur cette société pour mon malheur. Les gens en rient mais sincèrement c'est pas marrant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Littérature africaine et divers : ces livres qui marquent!!!   Jeu 19 Fév - 21:26

aux éditions khartala :

-Au pays des initiés. Contes Ewondo du Cameroun (Gabriel E. Mfomo)
-Contes du sud Cameroun (Severin C. Abega)
-Contes et légendes fang du Gabon - 1905 (H. Trilles)






farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Littérature africaine et divers : ces livres qui marquent!!!   Jeu 19 Fév - 22:20

AFENANE YIBIVEIGN a écrit:


A minsili, je vais te demandé, un tchô (petit) service comme disent les picards.

Si tu pouvais me faire une short list des bon auteurs africains en commençant par les plus facile à lire, et les plus petits volumes.


Je viens juste de voir ton post, je vais te faire ça, laisse juste un peu de temps a AFENANE YIBIVEIGN. par contre, si tu pouvais me spécifier quels thèmes, genres ou domaines tu aimerais aborder : romans contemporains, historiques, essais, BD...?

Ma yanga miyalne

[quote]Et pour mon malheur, comme je parle beaucoup (trop), on me demande à chaque fois que l'Ecole est solliciter, d'aller représenter l'Ecole, à la télé, voir et ailleurs.
Toi-même tu vois les conséquences non ! lol!

Citation :
Et je prends des exemples pertinents qui viennent de loin, d'ou on m'a affublé à l'Ecole National des Régies Financières de Ouagadougou le surnom de "Mbenguiste", plus SNCF, par j'ai utilisé un exemple sur cette société pour mon malheur. Les gens en rient mais sincèrement c'est pas marrant.

J'imagine !

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minkot Mindong



Masculin Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: Littérature africaine et divers : ces livres qui marquent!!!   Ven 20 Fév - 19:50

Mbolo tout le monde!

Mbolo à toi ma soeur Minsili!

Je trouve le topic sur la littérature africaine, je dirais même négro-africaine (Noirs de la Diaspora) très interessant.

Pour moi, la littérature négro-africaine c'est l'âme chantée d'un peuple, la mémoire recitée de son histoire et la foi vivante en son avenir.

c'est l'évocation d'une condition noire, l'affirmation d'une Existence, l'exaltation d'une terre, bénie des dieux, s'ils eurent jamais existé!

La terre de nos ancêtres!

Et si fondamentalement, cette littérature est née à la suite d'une prise de conscience des afro-américains du choc de leur existence au monde ("du crime d'être Noir" de Bassidiki Coulibaly):

"I am Black and Proud" de W.E.B Du BOIs
"Black is Beautiful"

et surtout du déchirement d'avec la lointaine Mère mitochondriale AFRICA: "nous pleurons parmis les gratte-ciels, comme autrefois nos grands-parents au milieu des palmiers géants d'Afrique, car c'est la nuit et nous avons peur!" (Langston Hughes)

Elle trouvera un souffle, une âme, un visage sous la plume des Senghor, Césaire, Léon Damas, etc:

C'est la négritude "l'exaltation de notre passé, de notre histoire, l'acceptation du fait d'être noir"

Un homme sans passé est un homme sans visage, sans nom!

Oui, nous avons été princes et princesses d'Egypte
Oui, nos aieux furent pharaons!
Oui, nos femmes furent Amazones
Oui, Soundjanta Keita (Epopée Madingue), Chaka Zoulou, furent de fiers et dignes fils d'Afrique
Oui, la Reine de Saba, la plus belle et la plus noble, fut aimée et adorée de Salomon, le plus grand et sage roi de tous les temps
Oui, oui et oui....!

Mais pas seulement exaltation, glorification, mais aussi action!

La négritude se fit tigritude sous la poussée des Wole Sonyinka (prix nobel de littérature), Allan Paton, Tchikaya U'Tamsi, etc.

"Le tigre ne proclame pas sa tigritude, il attrappe sa proie et la dévore"

Pragmatisme anglo-saxon qui venait sonnait le cor de la diversité: Une Afrique une, certes, mais multiple!

L'anthologie négro-africaine de Lilyan Kesterloot aidera pour une vue panoramique sur les divers auteurs et thèmes de pensée qui jadis jalonnent l'histoire de la littérature négro-africaine.

Et pour nous qui devons lutter pour que simplement les autres reconnaissent que NOUS SOMMES "SUMUS" (du cogito Ergo sum), il est urgent et nécessaire de se reconcilier avec notre littérature afin de savoir QUI NOUS SOMMES.

Que notre identité ne soit plus établie par le bon vouloir ou le "mal-vouloir" des autres, mais par nous-mêmes.

"Non plus une histoire qui est écrite dans les chancelleries européennes, aux Nations-Unis, ou ailleurs, mais par les Africains eux-mêmes" (Patrice Lumumba).

La littérature négro-africaine est donc l'espace de la réconciliation de Soi avec Soi-Même, du Moi avec Moi-Même qui lui est plus intime.

On a beau être Gaston Kelman et clamer à tue-tête qu'on est Bourguignon "de la tête aux pieds" et que par dessus tout, on "n'aime pas le manioc", comme si c'était la tare existentielle de notre négritude, toujours est-il qu'il y a ceci de particulier avec la condition noire, c'est qu’on ne s’en échappe pas, qu’il est difficile de s’affranchir de son apparence noire, que celle-ci vous rattrape par le collet au moment où vous n’y pensez plus. La dénégation semble sans espoir, parfois pathétique. (Pap Ndiaye "La condition noire")

Certes, il ne suffit pas - nous l'apprend le courant de la tigritude- de poser le problème de son existence au monde dans les seuls termes shakespeariens d'être ou de ne pas être, mais aussi d'agir ou de ne pas agir, de faire ou de ne pas faire, de devenir ou de ne pas devenir.

En cela, l'oeuvre de Cheikh Amidou Kane, "L'Aventure Ambigue" reste un récieux classique pour notre littérature. lus que quiconque, l'auteur exprime le malaise du choc de nos cultures avec l'occident; il traduit la lutte individuelle et personnelle entre l'Etre en nous et son devenir:

Pour nous qui sommes éparpillés ici et lá chez les mintangan, et qui luttons de toutes nos forces pour rester nous-mêmes, pensons-nous que ce soit une chimère?

Peut-on rester soi dans le contact avec les autres? En apprenant des autres, ne perd-t-on pas un peu de nous? Le Moi et l'Etranger, L'Ici et l'Ailleurs,ne sont-ils pas les limons de notre personnalité?

L’homme n'est-il pas un être mixte pour lequel la pureté n’existe pas?

Sauf peut-être pour ceux qui tentent de fuir l’empirie pour se réfugier dans ce que Jankélévitch appelle « la métaphysique de la pureté ».

La vie ne serait-elle finalement le fleuve du devenir-autre (On ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve d'Héraclite)

Si notre soif d'homme est de savoir, il reste que ce désir de connaissance, comme le travail de Sisyphe, reste une action sans cesse renaissante. Une action sans fin.

C'est peut-être ici que devrait se faire la première reconciliation avec notre littérature: savoir qu'elle ne nous apportera jamais les solutions finales et absolues à nos interrogations. Car alors, elle cessara d'être littérature, pour devenir science et connaissance des dieux.

Seuls les dieux n'ont pas besoin de connaissance, elle leur est innée, comme la mort aux humains.

Mais notre mérite reste tout de même d' avoir su subtiliser ce savoir: la lumière sur nos ténébres! La connaissance de nos limites.

Mortels nous sommes, mortels nous resterons, mortels nous mourons! Comme Socrates d'ailleurs!

En même temps hélas, ce mérite fait notre malheur. Car plus on les a ouvert, plus on veut tout voir, et comme Icare, la tentation de voler toujours plus haut que peut nous porter nos pauvres ailes de cire nous chatouille mortellement l'âme.

Qu'importe, des dieux ou des hommes, notre littérature doit être le reflet de nous-mêmes, de nos joies,de nos pleurs.

On peut tout nous prendre: notre canaé, notre lit, nos champs, notre voiture, nos femmes, nos enfants, nos chéques en banque, mais jamais notre liberté de penser.

Je vous conseille un écrivain Fang que j'aime bien: Paul-Gaston Effa: "Nous, enfants de la tradition" est un de ses recents ouvrages qui vous parle de vous et moi, et surtout d'eux qui sont de l'autre côté: Doit-on tout sacrifier en Europe au nom de la tradition? volonté ou contrainte, quel sens donné à nos relations avec le pays? lisez plutôt...

Trop parler donne soif! et même faim

Mbolo à vous tous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Littérature africaine et divers : ces livres qui marquent!!!   Mar 3 Mar - 14:43

Un petit roman "historico-épique" sorti chez Présence africaine, et que j'ai vraiment apprécié et relit toujours avec autant de plaisir parce que c'est l'un des premiers romans que j'ai découvert et qui mêle harmonieusement, "histoire" (le récit se déroule en Afrique de l'ouest), "histoire romantique", style épique et un certain portrait psycho des personnages Razz: bref un récit pouvant être (à tort)estampillée "ado" par la thématique mais sincèrement, il mérite qu'on s'y arrête, petit coup de nostalgie assuré Crying or Very sad mais dans le bon sens !

Safrin ou le duel au fouet
De Lamine KAMARA (Guinée)



Citation :
Enfant de la savane, du Clair-Pays où le soleil est généreux, le rire franc et sonore, Lamine Kamara évoque dans Safrin, sa première oeuvre, les beautés et la vitalité du Manding à travers le récit clair d'un duel : duel au fouet, auquel se livrent les jeunes gens à la belle saison, quand le riz est rentré et que les jeunes filles chantent la joie de vivre.

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Littérature africaine et divers : ces livres qui marquent!!!   Mar 3 Mar - 14:52

naya a Minkot mindong, ogele o dza aza kui omos wui? Shocked Toujours pas fini?

Minkot Mindong a écrit:
Trop parler donne soif! et même faim

+ sérieusement, bia yanga wa a nda be ntil be kalara parce qu'à lire tout ça, tu en as les capacités Smile permets-moi de reprendre juste ces quelques passages

Minkot Mindong a écrit:

Un homme sans passé est un homme sans visage, sans nom!

La littérature négro-africaine est donc l'espace de la réconciliation de Soi avec Soi-Même, du Moi avec Moi-Même qui lui est plus intime.

Si notre soif d'homme est de savoir, il reste que ce désir de connaissance, comme le travail de Sisyphe, reste une action sans cesse renaissante. Une action sans fin.

C'est peut-être ici que devrait se faire la première reconciliation avec notre littérature: savoir qu'elle ne nous apportera jamais les solutions finales et absolues à nos interrogations. Car alors, elle cessara d'être littérature, pour devenir science et connaissance des dieux.

Seuls les dieux n'ont pas besoin de connaissance, elle leur est innée, comme la mort aux humains.

Qu'importe, des dieux ou des hommes, notre littérature doit être le reflet de nous-mêmes, de nos joies,de nos pleurs.


Trop parler donne soif! et même faim

Mbolo à vous tous!

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Littérature africaine et divers : ces livres qui marquent!!!   Mar 3 Mar - 15:01

Safrin encore... Smile

Quelques extraits ici :

Citation :
Depuis huit lunes en effet, Safrin était le fiancé de Fanta. Fiançailles qui avaient été accueillies avec joie par tous les diomabanankas, sauf, bien sûr, par quelques candidats éconduits et par les nombreuses jeunes filles qui avaient caressé elles aussi l'espoir de devenir un jour épouse de Safrin et qui pour la plupart demeuraient fermement décidées à entrer dans son foyer en tant que première, deuxième, troisième, ou même pourquoi pas quatrième épouse.
Pour la plus belle fille de la cité, le plus beau garçon ; un couple de rêve, pour ne pas dire parfait, car Safrin était aussi un être d'exception.
Bâti comme pour l'abattage des grands arbres, tout en muscles, mais une musculature harmonieuse, la poitrine velue, ses bras, ses cuisses et ses jambes provoquaient l'adnùration de toute l'assistance quand il faisait son apparition dans le bara, la place publique.
D'une beauté sauvage, ses favoris, sa moustache, sa barbe récente jaillissaient tels des piquants de hérissons autour de son visage et de sa bouche.
C'était à lui que tous les jeunes gens de Diomabanan se comparaient. Pour tout dire c'était un être exceptionnel.
Réelle force de la nature, daba ou faucille à la main, inégalable, toujours premier à finir ses parcelles lors des labours et des récoltes collectifs, il travaillait avec une aisance qui déconcertait ses adversaires les plus obstinés. Lutteur redoutable, personne ne pouvait se vanter de lui avoir fait toucher le sol de la nuque comme l'exigent les règles de la lutte mandingue pour crier victoire. A la danse des hommes forts, le wouroukoutou appelé encore doundoumba, danseur talentueux et combattant intrépide dans les duels à la cravache, il surclassait ses adversaires avec son terrible "nerf d'hippopotame" et sortait toujours victorieux de ses combats et couvert de gloire.

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Littérature africaine et divers : ces livres qui marquent!!!   Dim 5 Juil - 10:30

"Je suis venu, j'ai vu, je n'y crois plus" d'Omar Ba (Max Milo)

Un petit livre que j'ai découvert via un article du Canard enchaîné (hebdo satirique) et franchement, il est ezezek amu ndom dzam ya Senegal ya tiè mifang mimam Surtout, à ne pas comparer avec un livre de la trempe de "Je suis Noir et mading ki mimbong". Le livre de mon frère Kmer disait aussi certaines vérités, mais personnellement je trouve qu'il a pêché à bien d'égards par une autoflagellation exagérée. Bref, si je compare ces deux livres qui ont le mérite de nous mettre bien en face certaines vérités, celui d'Omar Ba m'a paru plus constructif et objectif du début à la fin dans la façon de traiter du sujet : la misère que rencontre nombre d'immigrés, et pourtant le silence (coupable?) qu'ils continuent de garder face à la ruée vers l'Europe des jeunes du pays.



Une ITV d'Omar Ba : http://www.touteleurope.fr/index.php?id=2778&cmd=FICHE&uid=3885&no_cache=1


Citation :
Après "Soif d'Europe : témoignage d'un clandestin", dans lequel il racontait son périple de trois ans pour émigrer en Europe, Omar Ba publie un nouveau récit. Dans "Je suis venu, j'ai vu, je n'y crois plus", il exprime ses désillusions face à une Europe qui se révèle loin du paradis imaginé, et dénonce ouvertement le mythe tenace d'un eldorado européen. Touteleurope l'a rencontré à l'occasion de la sortie de son livre.

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Littérature africaine et divers : ces livres qui marquent!!!   Aujourd'hui à 8:44

Revenir en haut Aller en bas
 
Littérature africaine et divers : ces livres qui marquent!!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Lecture : la littérature Border et chien de berger
» Avez vous de la littérature à conseiller ?
» Yasmina Khadra: « La littérature est d’abord un élan narcissique »
» Traduction littérature cynophile
» Littérature algérienne d’expression française

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Be-fang@beti.com :: Art et Littérature-
Sauter vers: