Forum Be-fang@beti.com

Mbemba soan Aba !!!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  RETOUR SUR LE SITERETOUR SUR LE SITE  

Partagez | 
 

 Christiannisme, islam, etc. et SPIRITUALITE AFRICAINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9 ... 14  Suivant
AuteurMessage
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Christiannisme, islam, etc. et SPIRITUALITE AFRICAINE   Jeu 19 Fév - 21:15

Pour revenir sur des périodes "sombres" de notre histoire comme la colonisation, une attention particulière a toujours été accordée à des sujets touchant plus à l'esprit qu'au corps, et ça continue de nos jours. Chaque pays avec une certaine puissance accorde une grande importance à sa culture et cherche à l'étendre à l'extérieur ou du moins une partie de celle-ci (les USA avec par exemple leur cinéma, le vatican avec l'évangélisation, nombre de pays européens avec leurs centres culturels, etc.)

Pourquoi cet intêret accordé à ce domaine?

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: Christiannisme, islam, etc. et SPIRITUALITE AFRICAINE   Jeu 19 Fév - 22:28

Minsili mi Ngoan Ewondo a écrit:
La notion du DIEU UNIQUE (monothéisme) existe-t-elle uniquement dans le christianisme ou la retrouve-t-on aussi dans nos spiritualités africaines?


Si non, qu'est-ce qui pousserait à le dire?

Si oui, peut-on dans ce cas attacher ce DIEU UNIQUE à une seule religion?

Voilà qui s'appelle matière à réflexion.

Minsili, perspicace comme d'habitude, vient de nous poser une colle. Ce n'est pas très ... gentil de sa part Moi qui voulais prendre une petite pose pour... souffler un peu Les récents échanges m'ont un peu épuisé! Me voilà piégé.

Mais bon Dieu! Pourquoi diable m'as tu donné cet amour irrésistible pour le débat?

Qu'à cela ne tienne, je prendrai quand même un petit temps pour aller laver le corps chez Minsili. Il parait que chez les Ewondo, on te passe la guigne au savon, au javel, à la brosse, à l'essoreuse... Et tu ressors kan-kan comme la 404!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Christiannisme, islam, etc. et SPIRITUALITE AFRICAINE   Jeu 19 Fév - 22:50

Essonne Mfoulou-Ze a écrit:
Minsili mi Ngoan Ewondo a écrit:
La notion du DIEU UNIQUE (monothéisme) existe-t-elle uniquement dans le christianisme ou la retrouve-t-on aussi dans nos spiritualités africaines?


Si non, qu'est-ce qui pousserait à le dire?

Si oui, peut-on dans ce cas attacher ce DIEU UNIQUE à une seule religion?

Voilà qui s'appelle matière à réflexion.

Minsili, perspicace comme d'habitude, vient de nous poser une colle. Ce n'est pas très ... gentil de sa part Moi qui voulais prendre une petite pose pour... souffler un peu Les récents échanges m'ont un peu épuisé! Me voilà piégé.

Mais bon Dieu! Pourquoi diable m'as tu donné cet amour irrésistible pour le débat?

Qu'à cela ne tienne, je prendrai quand même un petit temps pour aller laver le corps chez Minsili. Il parait que chez les Ewondo, on te passe la guigne au savon, au javel, à la brosse, à l'essoreuse... Et tu ressors kan-kan comme la 404!

A mbot dzaaaaaaaa asiki fe a Minvoul nde ba sob mbot gnul mbeng mbeng???? Comme tu dis certains ont l'amour du débat chevillé au corps et même quand ils disent : "me siki fe eteré", ils/elles reviennet toujours donc ma yanga miyalne mié a minsili miama

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: Christiannisme, islam, etc. et SPIRITUALITE AFRICAINE   Ven 20 Fév - 1:50

La notion de Dieu unique est-elle l'apanage de la chrétienté?

Je crois qu'à plusieurs reprises, Evindi Mot a rappelé ici un fait qui est historique: Le monothéisme est né en Égypte, sous Amenophis IV, encore connu sous le nom de Akenathon. Ce ne sera donc pas du tout "prendre un raccourci" que de dire ici que l'Égypte a inspiré le monothéisme chrétien.

Cependant, il demeure tout de même une interrogation majeure: La Bible parle beaucoup du "Dieu d'Israël". À ce qu'il semble, cette précision n'est pas fortuite. Car, elle laisse songeur sur la situation qui amène Israël à revendiquer un dieu qui leur soit propre. Est-ce parce que d'autres dieux existent ou sont adorés par des peuples voisins; et que Israël a dû, à son tour, s'octroyer un dieu? Et si tel est le cas, cela signifie-t-il qu'aux yeux d'Israël, ce dieu qui qu'ils tiennent pour le leur, ils le refusent aux peuples voisins? Puisque c'est seulement avec l'arrivée de JC qu'il est envisagé "d'aller de par le monde" annoncer la "bonne nouvelle".

Or, ce JC qui, lui-même, apporte l'élargissement de la dévotion à un Dieu Unique (en l'occurrence celui qu'il appelle son "père") à d'autres peuples "de par le monde", n'est pas reconnu par les siens. Et même qu'il est désavoué et mis à mort par ces derniers. À cela, si on ajoute le fait que de là également est parti la scission entre chrétiens et juifs, on est tenté de se poser la question de savoir si le judaïsme n'a pas, par la même occasion, fait le choix d'un blocus autour d'un dieu dont il se réserve la dévotion.

On pourrait ainsi tirer la leçon suivante: Parler aujourd'hui du "Dieu d'Israël" ne revient pas vraiment à désigner le créateur de l'univers, puisque les Juifs eux-mêmes l'envisagent de manière exclusive et se l'approprient. Le dieu unique ne serait donc ainsi qu'un repositionnement tardif, une copie revue en vue d'une adaptation à un contexte dont il ne faut d'ailleurs jamais dissocier des enjeux politiques de l'époque.

***

Pour ce qui est de cette même question monothéiste chez les peuples négro africains, il faut dire qu'ici, nous ne pouvons mieux parler que de la nation fang, puisque nous en sommes. Et à ce titre, je voudrais, avant toute chose balayer presque d'un revers de la main la tendance colonialiste qui a voulu que les peuples africains croient en une grande variété de divinités. Il faut dire que dans son périple à la conquête de la terre, le colon s'était un peu amusé à placer un nom sur à peu près tout et n'importe quoi. Et quand il ne s'expliquait pas clairement les choses, il y affectait la première idée qui lui venait. C'est ainsi que, des objets d'art et de liturgie, des masques sont carrément devenus des dieux; parce que le colon voulait reproduire le schéma du Panthéon qui lui rappelle sa propre histoire.

Or, notre histoire justement, ne mentionne pas de Panthéon dans le sens où celui-ci est énoncé pour la civilisation Hellénique; avec un dieu pour chaque élément, un dieu pour chaque astre, un dieu pour... Il établit plutôt une lignée unique qui remonte de l'humain au principe fondamental.

***

Dès lors, on peut aisément en conclure que la question du Dieu Unique ne s'est jamais vraiment posée pour la civilisation Fang. Elle ne s'est d'ailleurs jamais posé prenons le risque pour aucune culture négro africaine. C'est d'ailleurs pour les mêmes raison que vous remarquerez qu'aucune culture africaine n'oppose un alter ego, ni même un "saboteur d'œuvre" à Dieu. D'ailleurs, pour cette raison précise, j'ai l'habitude de dire que notre foi ne peut en être que plus forte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Christiannisme, islam, etc. et SPIRITUALITE AFRICAINE   Ven 20 Fév - 14:07

mengue a écrit:
NOUS sommes tous des étincelles de L’ETRE SUPPREME, donc des demi dieu; il en vient a celui qui s'aura le mieux s'investir dans son soi intérieur, de réaliser ou faire des choses plus impressionnantes que la norme humaine. Ex : certains pasteur, ganga, chaman, prêtre, etc. La maîtrise de soi et le respect des autres reste des valeurs qui nous emmènent à aller au devant de notre vie, la tolérance envers les autres nous fait grandir, avoir la foi c'est de croire tout grandement, et connaître son but dans la vie c’est savoir pourquoi on naît et pourquoi on meurt .
Etre bwitiste c'est comme être chrétien, musulman ou bouddhiste, nous avons tous des valeurs à respecter et à honorer. La mission première pour tous est, je crois, de faire, d'apprendre et de répandre le Bien pour que nos pauvres âmes puissent voir la lumière. Je suis née d'une famille chrétienne et pratiquante, mais aujourd’hui j’adhère au culte du bwiti, tout simplement parce que c'est là où j'ai pu comprendre des choses et vu la réalité qu’est notre vie. Alors il appartient, je pense, à chacun de prendre le chemin qui lui convient; il y a de mauvaises personnes dans toutes les croyances et ils le deviennent pour des raisons connues que par eux; nous ne sommes que des personnes à part entières et les actes mauvais n’ont pas commencer à se faire dans des confréries secrètes ou autres mais depuis la nuit des temps, pour ceux qui ont lu la bible ils savent de quoi je parle. Le Bien et le Mal sont en nous, il nous appartient de développer le côté qui nous fait frémir. Les enseignements spirituels nous servent de support et de conviction. Mais les choix restent les nôtres.
Paroles pleines de sagesse ma soeur, vraiment je te dis . C'est comme ça qu'on parle, fais-nous partager le plus souvent ce genre de reflexion, akiba . Je sais bien que les débats sur la religion peuvent s'exprimer avec passion, et c'est généralement le cas chez nous, mais puissions-nous tous, autant que nous sommes, nous exprimer sur ce sujet, et dans ce forum, avec l'élégance, la modestie et la tolérance dont fait preuve notre soeur Mengue. Même lorsque nous ne partageons pas les affirmations de notre contradicteur.
Je crois que la raison pour laquelle nous nous retrouvons tous ici est, au-delà de la rencontre fraternelle, de mener ensemble une reflexion culturelle et historique sur ce que nous sommes. Cela ne peut se faire sans que nous ne nous interrogions objectivement sur le christianisme, sur le bwiti, sur le biere,... Tout simplement parce qu'aujourd'hui toutes ces constructions font parties de nos réalités culturelles et historiques. Le christianisme, dans toutes ses variantes, le bwiti, le biere font aujourd'hui partis de notre culture et de notre histoire. Alors, même s'il est légitime de débattre avec toute la passion du convaincu, faisons-le en respectant nos contradicteurs et ceux qui nous lisent. Il me semble que pour faire passer une idée, pour défendre une thèse, pour débattre, on n'a pas besoin d'être désobligeant vis-à-vis de notre contradicteur.
Il faut que nous qui soutenions des thèses, acceptions, si nous voulons voir évoluer le débat, que les autres qui ne partagent pas les mêmes thèses que nous, qui ne partagent pas nos convictions, et qui ne sont pas obligés de le faire, puissent librement aller à l'encontre de nos thèses. Et surtout que nous ne le prenions pas comme une injure faite à notre croyance et à notre personne. Ce n'est pas l'objet de ce site en général et de ce forum en particulier. Soyons demeurer intellectuels, scientifiques... et dans agnos.
C'était juste une princision et après celle-ci : bon débat! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ndzié'nnam'abé



Masculin Nombre de messages : 387
Age : 35
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Christiannisme, islam, etc. et SPIRITUALITE AFRICAINE   Ven 20 Fév - 21:25

Minsili Mi Ngoan Ewondo a écrit:"Vouloir débattre de
l'Histoire africaine (en tirer ce qu'on estime bien) fait-il
nécessairement de quelqu'un un complexé, un nostalgique du passé?"

Grosse question, bebelè a kal dzam, tu sais toujours en trouver.Et pour ma part, je dirais que le désir de connaître notre passé, notre histoire m'est venu parceque j'ai eu l'impression qu'à travers les écrits , les études faites sur nous, nous n'étions pas toujours peints sous le plus beau jour.Que n'a-t-on pas entendu sur les Fang, que n'a-t-on pas dit sur l'Être Noir en général.Qu'est ce que cela pouvait bien cacher?Entendre dire à gauche , à droite que nous étions restés à la lisière de l'histoire parceque n'ayant pas gardé des bribes d'écriture est chose commune.
Alors je me suis posé la question de savoir:Que fait-on , en premier, pour berner, posséder ,pour assujettir un être humain ?On lui retire justement sa qualité d'être humain avec son système de valeurs, sa conception du monde, sa culture, bref tout ce qui fait son estime -de- soi.
Vouloir donc retrouver une partie de ce qui nous fut dérobé, en ayant conscience, bien-sûr,du passif de la colonisation fait-elle de moi un complexé, un nostalgique du passé?Non, non, non, non, biyon ébou!!!
Le développement ,chez nous, ne se fera jamais à partir d'un système de valeurs, une conception de la vie qui nous est étrangère.Le Japon n'est pas devenu ce qu'il est en exportant tout du monde occidental, la Chine , l'Inde non plus.Reconnaître chez l'autre le développement matériel, aller chercher chez lui, le Savoir ( scientifique, technique...)ne veut pas dire troquer totalement ma culture pour celle de l'autre et ne fait pas non plus de cet autre, un être extraordinaire qui saurait tout.
Qu'est ce qui fait de moi ce que je suis?Le fait de parler français,Anglais ou Espagnol...uniquement?Que nenni, je suis moi parceque je suis un"ma dzo na", je suis moi parcequ'avant moi, il ya mon père, mon grand-père, mon arrière grand-père ...et cela jusqu'en Egypte .Il y a leur système de valeurs, leur croyance.Et même s'il ya des choses dedans qui me paraissent incongrues, je me dois de faire preuve d'humilité en y posant mon regard et non pas tout balayer du revers de la main.Car chez les humains,il n'y a pas de générations spontanées.C'est parcequ'il y a une base qu'il y a un sommet. J'assume le passé des miens, j'exige que leur soit rendu les honneurs, le respect qui leur sont dus.
Quand les autres reconnaissent la grandeur de leurs Lao Tse, Napoléon;Lincoln,Cesar Auguste, Bouddha pourquoi ne louerais-je pas les Pharaons de L'Egypte Antique, pourquoi n'apprécierais-je pas la sagesse léguée par les miens(Minkekani, minlan,...) ? Me dira-t-on que dans tous ceux cités là(Lao Tse...etc), il n'y avait que de la vertu?Non ils sont évoqués souvent pour attiser l'amour de soi,la fierté ,car sans estime de soi, rien de grand n'a jamais été fait.
Bref vouloir en savoir plus sur l'histoire Africaine ne fait pas de moi un complexé, encore moins un nostalgique, cela fait plutôt de moi, un être qui son esprit et celui de ses frères, tiens à réveiller, qui veut leur faire comprendre que s'ils ont construit hier des pyramides, ils peuvent aujourd'hui encore bâtir de grandes choses et comme le disait J.J Rousseau"L'estime de soi est le plus grand mobile des âmes fières"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Christiannisme, islam, etc. et SPIRITUALITE AFRICAINE   Ven 20 Fév - 23:50

A EMZ e Ndzié'nnam'abé abui ngan e miyalne, très instructif bebela ! J'espère que d'autres viendront répondre à la question qui les interpelle le plus. J'aime particulièrement cette phrase :

Citation :
comme le disait J.J Rousseau"L'estime de soi est le plus grand mobile des âmes fières"

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: Christiannisme, islam, etc. et SPIRITUALITE AFRICAINE   Sam 21 Fév - 11:30

Minsili Mi Ngoan Ewondo a écrit:
Vouloir débattre de l'Histoire africaine (en tirer ce qu'on estime bien) fait-il
nécessairement de quelqu'un un complexé, un nostalgique du passé?"

Pour moi, il n'y a que deux sortes de nostalgiques : Ceux qui rougissent (noicissent? ) trop de leur passé au point de vouloir se regarder dans une glace et y voir le voisin qu'ils ne seront jamais; et ceux qui n'en rougissent pas assez au point de se mirer dans leur passé et ne pas y voir de grandes interrogations pour l'avenir. Les premiers finissent complètement aliénés. Les seconds trouvent leur voie au rayon des antiquités. Et ce que les uns, comme les autres, n'ont pas compris, c'est qu'on n'est jamais mieux que soi-même; mais encore faut-il qu'on sache rester soi-même en inscrivant son nom dans le livre de l'évolution qui, elle, intègre toujours un peu de ce que les autres font de nous.

Mais attention!

Ndzié'nnam'abé a écrit a écrit:
Que fait-on , en premier, pour berner, posséder ,pour assujettir un être humain ?On lui retire justement sa qualité d'être humain avec son système de valeurs, sa conception du monde, sa culture, bref tout ce qui fait son estime -de- soi.

L'histoire de l'Afrique est claire: nous n'avons été des humains aux yeux de nos frère il n'y a à peine que moins de 400 ans! Et encore, beaucoup regrettent qu'une telle évidence ne soit pas restée inaperçue!

Aussi, lorsque l'africain veut débattre de son passé, il va en fait à la recherche de cette part d'humanité qui était la sienne et que les autres ne lui ont pas toujours reconnu. Et sa démarche, c'est celle d'un homme qui se reconstruit; et qui veut le faire à partir de ce qui le valorise de manière intrinsèque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Christiannisme, islam, etc. et SPIRITUALITE AFRICAINE   Mar 24 Fév - 2:10

pardon !!! les discussions sur le le travail de notre frère Afenane Yibiveign (modèle de développement économique pour l'Afrique) sont désormais ici Smile


Essonne de Mvome-Zoq a écrit:
Minsili mi Ngoan Ewondo a écrit:
pour moi, rien n'est plus No que l'afro engagé dans cette démarche subisse moult quolibets, du simple fait qu'il ait pris ce chemin. A la limite je me dis, si qq1 estime être bien dans "sa réalité" du monde, pourquoi ce besoin de dire à l'afro qui veut avancer le mieux possible dans l'avenir en s'appuyant sur ses Betara e Benana : akah edili esiki dzom ! Pourquoi ce besoin de décourager? confused Est-ce parce que dans l'attentisme, voir un autre se bouger peut vous mettre en plein visage votre propre attentisme... et que loin de voir ça comme un signe pour se bouger à son tour, certains y voient plutôt qq chose du style : "ah non ! où pense-t-il aller ainsi? Sa démarche met à mal mes certitudes !" Bref abui minsili [/color] scratch

C'est le syndrome de l'esclave qui fini par tomber amoureux de ses chaines. Souvent, il en devient le défenseur le plus fervent. Dans un film que j'ai beaucoup apprécié avec Morgan Freeman, ils appelaient ça être "Institutionnalisé". Et personne ne peut imaginer combien la chose est plutôt courante.

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Christiannisme, islam, etc. et SPIRITUALITE AFRICAINE   Mar 24 Fév - 2:13

@EMZ si tu as le titre du film, je suis prenante Smile

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: Christiannisme, islam, etc. et SPIRITUALITE AFRICAINE   Mar 24 Fév - 2:59

Minsili mi Ngoan Ewondo a écrit:
@EMZ si tu as le titre du film, je suis prenante Smile

Eeeh!... a Minsili! Ma kat we naha, me angondo yaha ndziman. C'est pourtant un film que j'ai regardé trois ou quatre fois! Mais le titre m'échappe. Je ne sais plus si c'était "Long walk to freedom". Tout ce que je sais, c'est que le film se passe en prison. Et son codétenu creuse pendant deux ans depuis sa cellule un tunnel pour s'évader. Mais c'est lui dans le film qui raconte l'histoire. Il finit lui aussi par sortir pour bonne conduite et retrouve l'évadé dans une ile au soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Christiannisme, islam, etc. et SPIRITUALITE AFRICAINE   Mer 25 Fév - 16:44

Quand l'excès de zèle devient?????????? pape a zu dzal, soalne bininga? Shocked

Citation :
Douala : Les femmes interdites de sortie après 21h
Pour l'arrivée du Pape Benoît XVI au Cameroun, le Préfet du Wouri fait "nettoyer" les rues.

DOUALA - 24 FEVRIER 2009 : Les clients "d'Echos de Bonanjo" ont été surpris par la manière avec laquelle, on leur a annoncé l'annulation du spectacle des déesses vendredi dernier, 20 février 2009 à 21heures. Pourtant, une trentaine de minutes avant, les trois danseuses avaient déjà montré un aperçu de ce que sera le spectacle. Le présentateur de la soirée va s'excuser en ces termes: "Nous ne savons pas ce qui s'est passé, mais les filles viennent d'être raflées. Il n'y aura plus ce spectacle". Les danseuses, après avoir fait leur premier show, prenaient de l'air sur le trottoir de "Echos de Bonanjo". C'est sur ces entrefaites qu'elles sont embraquées de force par les éléments du commissariat du 1er arrondissement de Douala à Bonanjo.

Ce n'est alors que le début d'une gigantesque rafle qui va conduire les quatre Hiace bleues nuit de la police et les trois véhicules de marque Toyota des commissaires dans les dédales des quartiers que sont Bonanjo et Akwa jusqu'au Rond point 4e. Les femmes qui sortaient du sport, de la réunion, du travail et certaines jeunes lycéennes qui revenaient d'un anniversaire de leur camarade, etc., sont ainsi raflées les unes après les autres. Que des filles. Que des femmes. Des cas pathétiques sont recensés. Alain Mbanguep, handicapé des pieds et des mains, qui tient une caisse de cigarettes devant la boulangerie Zépol a le visage noyé de larmes: "Je ne sais pas ce que je vais faire. Ma sœur vient tous les soirs à 20h45 mn pour m'aider à fermer et à ranger ma caisse parce que les Nanga-Boko me soutirent de l'argent et la marchandise. Les policiers sont arrivés vendredi et l'ont arrêté. J'ai déjà supplié, montré sa pièce d'identité, on ne veut pas la laisser sortir."

Crasseuses

Fernand Manga n'a pas bougé de la cour du commissariat du 1er arrondissement depuis vendredi soir. Hier, dimanche matin, il racontait avec le même désespoir ce qui lui est arrivé dans la nuit de vendredi 2 dernier. " Je vis avec une fille depuis trois ans. Nous sommes heureux et j'ai trouvé du boulot. Je l'ai invité à Douala puisqu'elle vit à Yaoundé, pour lui parler du projet de notre mariage. Pour cela, je l'ai amené au restaurant avec sa sœur aînée. Je n'ai rien pu lui dire, la police est intervenue avant que nous puissions entrer dans le restaurant. Pourtant, nous tous avions nos pièces d'identité. Les policiers ont pris seulement les filles et m'ont abandonné sur le trottoir".

Approchés, les éléments du commissariat du 1er arrondissement disent "appliquer à la lettre la décision du préfet du Wouri, Bernard Okalia Bilaï. Nous devons nettoyer les principales rues des quartiers résidentiels sur lesquelles s'accumulent souvent les prostituées. Bientôt le Pape Benoît XVI arrive au Cameroun. Tout doit être propre". Shocked Ces femmes et adolescentes vivent depuis vendredi dernier dans les conditions très difficiles entassées dans les cellules du 1er arrondissement. Les asthmatiques et celles qui ont pu payer sont logées au "Hilton", hors des cellules crasseuses. Certaines femmes interpellées vendredi ayant des rapports avec des hauts gradés de la Police ont été immédiatement relâchées ce même soir, sans avoir été entendues sur procès verbal. Pour les autres, les suites étaient attendues hier, lundi 22 février 2009.


© Marion Obam, Mutations


_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Christiannisme, islam, etc. et SPIRITUALITE AFRICAINE   Mer 25 Fév - 16:52

Essonne de Mvome-Zoq a écrit:
Minsili mi Ngoan Ewondo a écrit:
@EMZ si tu as le titre du film, je suis prenante Smile

Eeeh!... a Minsili! Ma kat we naha, me angondo yaha ndziman. C'est pourtant un film que j'ai regardé trois ou quatre fois! Mais le titre m'échappe. Je ne sais plus si c'était "Long walk to freedom". Tout ce que je sais, c'est que le film se passe en prison. Et son codétenu creuse pendant deux ans depuis sa cellule un tunnel pour s'évader. Mais c'est lui dans le film qui raconte l'histoire. Il finit lui aussi par sortir pour bonne conduite et retrouve l'évadé dans une ile au soleil.

Je vais essayer de chercher avec ça déjà Smile

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zok mekeng
Admin


Masculin Nombre de messages : 267
Age : 46
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Christianisme, islam et SPIRITUALITE AFRICAINE   Mer 25 Fév - 17:57

Essèzam ma ve mine mbola

Je vous conseille ce site sergebile.com, puisse les informations que nous en tirerons nous servir. Akiba!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Christiannisme, islam, etc. et SPIRITUALITE AFRICAINE   Ven 27 Fév - 23:13

Livre aperçu au rayon d'un relais (maison de presse), 4e de couv interessante pour avoir le regard de deux histoiriens sur la genèse du christianisme comme institution et son officialisation comme religion d'Etat

Jésus sans Jésus : La christianisation de l'Empire romain
de Gérard MORDILLAT et Jérôme PRIEUR



En vente sur Amazon

Citation :


Présentation de l'éditeur

Après le succès de leurs précédents essais, les auteurs des grandes séries télévisées Corpus Christi et L' Origine du christianisme enquêtent sur un événement considérable pour l'Occident: la naissance d'une nouvelle religion, le christianisme. Quelles ont été, entre la fin du Ier siècle de notre ère et le début du Ve, les étapes décisives de cette histoire ? Comment les chrétiens ont-ils rompu avec les juifs tout en gardant le Dieu de l'Ancien Testament ? Comment le monothéisme chrétien a-t-il pu s'imposer malgré le polythéisme païen qui dominait l'Antiquité ? Comment les chrétiens ont-ils réussi à surmonter leurs conflits internes, à écarter les hérésies ? Combien y eut-il de martyrs et qui furent-ils ? Quels furent le rôle et l'ampleur des persécutions ? Qui était l'empereur Constantin, qui consacra la victoire politique du christianisme ? Pourquoi le messianisme d'un courant marginal du judaïsme, entièrement tourné vers l'attente de la Fin des temps, a-t-il abouti à une immense institution, l'Eglise ? Comment le christianisme a-t-il pu devenir la religion officielle et obligatoire de l'Empire romain ? La conversion de l'Etat au christianisme était-elle inéluctable ? Un dossier critique précis et novateur, une synthèse constamment appuyée sur la connaissance des recherches les plus récentes et les plus solides.

Biographie de l'auteur

Jérôme Prieur et Girard Mordillat. écrivains, cinéastes, sont les auteurs des best-sellers jésus contre Jésus et Jésus après Jésus (Seuil). Leur nouvelle série pour Arte, L'Apocalypse, leur a inspiré l'écriture de ce nouveau livre : ils y défendent leurs points de vue et leurs hypothèses avec la liberté de pensée qu'on leur connaît.


_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: Christiannisme, islam, etc. et SPIRITUALITE AFRICAINE   Sam 28 Fév - 2:37

Minsili mi Ngoan Ewondo a écrit:
Livre aperçu au rayon d'un relais (maison de presse), 4e de couv interessante pour avoir le regard de deux histoiriens sur la genèse du christianisme comme institution et son officialisation comme religion d'Etat

Jésus sans Jésus : La christianisation de l'Empire romain
de Gérard MORDILLAT et Jérôme PRIEUR



En vente sur Amazon

Citation :


Présentation de l'éditeur

Après le succès de leurs précédents essais, les auteurs des grandes séries télévisées Corpus Christi et L' Origine du christianisme enquêtent sur un événement considérable pour l'Occident: la naissance d'une nouvelle religion, le christianisme. Quelles ont été, entre la fin du Ier siècle de notre ère et le début du Ve, les étapes décisives de cette histoire ? Comment les chrétiens ont-ils rompu avec les juifs tout en gardant le Dieu de l'Ancien Testament ? Comment le monothéisme chrétien a-t-il pu s'imposer malgré le polythéisme païen qui dominait l'Antiquité ? Comment les chrétiens ont-ils réussi à surmonter leurs conflits internes, à écarter les hérésies ? Combien y eut-il de martyrs et qui furent-ils ? Quels furent le rôle et l'ampleur des persécutions ? Qui était l'empereur Constantin, qui consacra la victoire politique du christianisme ? Pourquoi le messianisme d'un courant marginal du judaïsme, entièrement tourné vers l'attente de la Fin des temps, a-t-il abouti à une immense institution, l'Eglise ? Comment le christianisme a-t-il pu devenir la religion officielle et obligatoire de l'Empire romain ? La conversion de l'Etat au christianisme était-elle inéluctable ? Un dossier critique précis et novateur, une synthèse constamment appuyée sur la connaissance des recherches les plus récentes et les plus solides.

Biographie de l'auteur

Jérôme Prieur et Girard Mordillat. écrivains, cinéastes, sont les auteurs des best-sellers jésus contre Jésus et Jésus après Jésus (Seuil). Leur nouvelle série pour Arte, L'Apocalypse, leur a inspiré l'écriture de ce nouveau livre : ils y défendent leurs points de vue et leurs hypothèses avec la liberté de pensée qu'on leur connaît.


Bebela! Minsili, toujours égale à elle même. Il faut toujours qu'elle nous épate!...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AFENANE YIBIVEIGN



Masculin Nombre de messages : 267
Age : 42
Localisation : OYEM
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Christiannisme, islam, etc. et SPIRITUALITE AFRICAINE   Sam 28 Fév - 6:58

Essonne de Mvome-Zoq a écrit:
Minsili mi Ngoan Ewondo a écrit:
Livre aperçu au rayon d'un relais (maison de presse), 4e de couv interessante pour avoir le regard de deux histoiriens sur la genèse du christianisme comme institution et son officialisation comme religion d'Etat

Jésus sans Jésus : La christianisation de l'Empire romain
de Gérard MORDILLAT et Jérôme PRIEUR



En vente sur Amazon

Citation :


Présentation de l'éditeur

Après le succès de leurs précédents essais, les auteurs des grandes séries télévisées Corpus Christi et L' Origine du christianisme enquêtent sur un événement considérable pour l'Occident: la naissance d'une nouvelle religion, le christianisme. Quelles ont été, entre la fin du Ier siècle de notre ère et le début du Ve, les étapes décisives de cette histoire ? Comment les chrétiens ont-ils rompu avec les juifs tout en gardant le Dieu de l'Ancien Testament ? Comment le monothéisme chrétien a-t-il pu s'imposer malgré le polythéisme païen qui dominait l'Antiquité ? Comment les chrétiens ont-ils réussi à surmonter leurs conflits internes, à écarter les hérésies ? Combien y eut-il de martyrs et qui furent-ils ? Quels furent le rôle et l'ampleur des persécutions ? Qui était l'empereur Constantin, qui consacra la victoire politique du christianisme ? Pourquoi le messianisme d'un courant marginal du judaïsme, entièrement tourné vers l'attente de la Fin des temps, a-t-il abouti à une immense institution, l'Eglise ? Comment le christianisme a-t-il pu devenir la religion officielle et obligatoire de l'Empire romain ? La conversion de l'Etat au christianisme était-elle inéluctable ? Un dossier critique précis et novateur, une synthèse constamment appuyée sur la connaissance des recherches les plus récentes et les plus solides.

Biographie de l'auteur

Jérôme Prieur et Girard Mordillat. écrivains, cinéastes, sont les auteurs des best-sellers jésus contre Jésus et Jésus après Jésus (Seuil). Leur nouvelle série pour Arte, L'Apocalypse, leur a inspiré l'écriture de ce nouveau livre : ils y défendent leurs points de vue et leurs hypothèses avec la liberté de pensée qu'on leur connaît.


Bebela! Minsili, toujours égale à elle même. Il faut toujours qu'elle nous épate!...

RAS MAUVAISE MANIP. PAS DE MESSAGE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AFENANE YIBIVEIGN



Masculin Nombre de messages : 267
Age : 42
Localisation : OYEM
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Christiannisme, islam, etc. et SPIRITUALITE AFRICAINE   Sam 28 Fév - 7:36

Je m'étais gardé de revenir sur ce chemin, mais je tiens à apporter quelques précisions dans nos débats sur les religions et sur l'Egypte.

J'ai toujours dit que je ne connaissais rien sur Osiris. Et je me suis abstenu de parler de lui. Depuis lors j'ai fait des récherche historique et chronologiques. Et elle vont bouleverser des idées affirmées ici.

Ma première découverte est que la V émé dynastie des rois d'Egypte est la dynastie d'Ur, c'est-à-dire des sumériens, des chaldéens. Et les juifs sont originaires d'Ur.

La deuxième est qu'Akhénaton est un roi de la XVIII ème dynastie, et est d'origine sémitique, et aryenne par sa grand mère.

Et le culte d'Aton dieu solaire unique date de 1368 à 1351 av. JC. et l'ampire égyptien à l'époque allait de la 4ème cataracte du Nil à l'Euphrate, c'est-à-dire jusqu'à Babilone.

Mais Moïse crée le judaïsme entre 1580 et 1500 avant JC. Donc selon la chronologie, le Judaïsme est de antérieur du culte d'Aton et du règne d'Akhenaton de 200 ans.

Akhenaton ayant des origines sémitique, c'est lui qui a pu être inspiré par la religion des hébreux qui avait déjà 200 ans au moment ou il accede au pouvoir.

Et l'histoire montre que l'instauration du culte d'Aton n'est que l'achèvement d'un processus initié par son grand père qui voulais limiter le pouvoir des prètres d'Amon Râ qui étaient de plus en plus puissants. Et avaient accumulé des richesses énormes.

Mais en ce qui concerne Osiris, son culte apparait avec le moyen Ampire et le rétablissement de l'unité de l'ampire après une période trouble de 200 ans.

Et ce culte s'établit entre 2000 et 1650 AV. JC, et ce culte est et C'est à la même époque qu'Abraham quitte Ur en chaldée, à la demande de Dieu pour s'installer à Canaan.


Voici ce que je peux dire sur le sujet.

Donc il n'est pas vrai que les juifs ont pu plagié le monothéïsme à l'Egypte grâce à la chronologie, nous retrouvons le fondement de chaque culte. Et Au moins Akhénaton est postérieur à Moïse, et donc si quelqu'un s'est inspiré de l'autre c'est Akhénaton, et non Moïse.

Le culte d'Osiris ne date pas de 5000 ans avant JC, mais d'entre 2000 à 1650 avant JC.

Les sources Vous avez une abondante bibliographie sur mythologica.fr


En conclusion, il y a une part sémitique de la culture égyptienne et les premiers pharaons sémitiques date de la V ème dynastie. Akhénaton a des origines sémitiques et a règné après Moïse. Donc ce sont les juifs et non nous qui peuvent revendiquer si revendication il y a l'héritage d'Akhénaton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AFENANE YIBIVEIGN



Masculin Nombre de messages : 267
Age : 42
Localisation : OYEM
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Christiannisme, islam, etc. et SPIRITUALITE AFRICAINE   Sam 28 Fév - 7:47

Une autre précision concernant un ayong fang, je demande au érudits de faire des investagations, selon la tradition que j'ai reçu de mes pères, les yibinveign et Eba'a sont appelé "Juifs Fangs". Nous ne le revendiquons pas bruyamment à Oyem, mais je sais que nos frères Eba'a de Bitam, le revendique d'avantage.

Vous comprennez donc que depuis l'enfance j'ai un attachement à Israel et que j'ai grandi, avec le chandelier sur le buffet et le drapeau d'Israel qui flotte dans le salon. Et mon père porte l'étoile de David sur son cou.

Je n'ai fais aucune recherche dans ce sens. Donc cette tradition nous inclinent forcement vers la fois en Jésus et c'est pour cela que dans nos villages, il n'y a plus d'initiation depuis au moins 40 ans.

Que les érudits fassent des investigations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zok mekeng
Admin


Masculin Nombre de messages : 267
Age : 46
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Christianisme, islam, etc et spiritualité africaine   Sam 28 Fév - 17:51

Essèzam mbolo
Zok mekeng a bele mi nsile, comment expliquer qu'aucune découverte archéologique ou autre n'est venu confirmer les histoires qui sont le fondement du christianisme. Par exemples:
le jardin d'éden,
le miracle de moïse selon lequel il aurait divisé maan en deux,
l'existence de Jésus, tel que decrit dans la bible,
la virginité de marie,
la résurection de Jésus...
Malgré les progres de la technologie, il est toujours difficile de démontrer qu'un tel etre ait existé et que moins de 600ans plus tard apparait dans la meme region un autre prophet avec une autre religion. A ka?
Pour finir pourquoi, les juifs eux memes sont-il persuadés que le messi n'est pas encore arrivé. Nous parlons bien des juifs d'où est issu Jésus.
Les juifs eux mm ne sont pas d'accord avec cette affirmation. Comment peut on faire confiance a une religion qui souffle le chaud et le froid.
Tant tôt williamson le pretre négationiste, est excomunié, le jour d'après il ne l'est plus ensuite, on savait pas qu'il l'était.....kiéééééé! Nzame mbè? nous sommes plutot face ni plus ni moins au comportement d'un etre humain d'un ze ze mot. Il parrait que c'est le ntebe ossou du chritianisme apostolique et romaine a niniiiiiii. Que des mots. Nza a dzo na nzame a ne nkobe. Nzame a ne bi mboa. E gueng me ta a ne ba bo mam kaaaa nzame a se va! Abim éte! Me kaa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Christiannisme, islam, etc. et SPIRITUALITE AFRICAINE   Sam 28 Fév - 23:08

@Essonne Mfoulou-Ze, asu kalara té, moi-même j'ai été surprise de voir ce genre d'ouvrages dans ce relais en particulier. Ane a be bo nde me ga kous "Les rêves de mon père" de barack Obama déjà Smile Je ne connaissais bsolument pas le travail de ces deux hommes (Mordillat et Prieur) car a priori ils ont aussi fait des documentaires appréciés sur le sujet.

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Christiannisme, islam, etc. et SPIRITUALITE AFRICAINE   Sam 28 Fév - 23:19

zok mekeng a écrit:
Essèzam mbolo
Pour finir pourquoi, les juifs eux memes sont-il persuadés que le messi n'est pas encore arrivé. Nous parlons bien des juifs d'où est issu Jésus.
Les juifs eux mm ne sont pas d'accord avec cette affirmation. .

A Zok mekeng, nsili wa sili, ma me bele fe wa, j'avoue avoir encore du mal à tout saisir scratch J'espère trouver un début de réponse avec le livre cité plus haut (Jésus sans Jésus) et a priori le messianisme (croyance en un messie, Jesus qui reviendra au jour dernier???) était un courant marginal et minoritaire du judaïsme qui finalement a donné l'Eglise et sa doctrine actuelle. Bref, j'attend de finir ma lecture de ce bouquin. Même si ma postion sur l'institution n'a pas changé (facteur d'aliénation), c'est vraiment passionnant de lire l'histoire et surtout mécanismes de tout ça

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Christiannisme, islam, etc. et SPIRITUALITE AFRICAINE   Sam 28 Fév - 23:32

zok mekeng a écrit:
Comment peut on faire confiance a une religion qui souffle le chaud et le froid. Tant tôt williamson le pretre négationiste, est excomunié, le jour d'après il ne l'est plus ensuite, on savait pas qu'il l'était.....kiéééééé! Nzame mbè? nous sommes plutot face ni plus ni moins au comportement d'un etre humain d'un ze ze mot. Il parrait que c'est le ntebe ossou du chritianisme apostolique et romaine a niniiiiiii. Que des mots. Nza a dzo na nzame a ne nkobe. Nzame a ne bi mboa. E gueng me ta a ne ba bo mam kaaaa nzame a se va! Abim éte! Me kaa.

Les réponses que j'ai toujours eu c'est que : la religion en question n'a rien à voir avec les hommes, mais quand même, quand le supposé représentant du Dieu sur terre agit comme l'autre fait là (avec cette évêque on voit bien que c'est la pression qui a poussé à demander pardon mais est-ce vraiment sincère?) et surtout quand l'institution entâchée de tant de Suspect à l'échelle mondiale (inquisition, attitude face à l'esclavage, colonisation, racisme...) asu ama, un peu politique de l'autruche de penser qu'on peut dissocier aussi facilement les hommes qui sont sensés conduire cette religion, et ladite religion en tant que doctrine. Inéluctablement le comportement des hommes influe sur le regard qu'on aura de cette religion. D'ou cette question : comment arrive-t-on à rester dans le giron d'une doctrine en faisant abstraction de tout ce qui l'entâche? Est-on obligé de penser trouver Dieu dans ce hemin-là uniquement? C'est vraiment une réelle question pour moi confused J'avoue aussi que certaines personnes même si c'est plus rare reconnaissent qu'ils restent sur ce chemin parce que c'est le seul qu'ils conaissent finalement. Je veux dire, ils sont bien conscients que quelque chose cloche, mais préfèrent rester What a Face

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Christiannisme, islam, etc. et SPIRITUALITE AFRICAINE   Sam 28 Fév - 23:37

Toujours dans l'optique de s'informer, un autre livre dont j'avais déjà parlé dans le forum, et cet article fait dessus par le Canard enchaîné. Personnellement, je redis que le titre est trop racoleur et provocateur (et si Dieu n'aimait pas les Noirs) et que le sous-titre aurait été largement mieux (Enquête sur le racisme aujourd’hui au Vatican)



Je vais essayer de vous recopier cet article ici.

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
emone mema



Masculin Nombre de messages : 604
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: Christiannisme, islam, etc. et SPIRITUALITE AFRICAINE   Dim 1 Mar - 3:35

Tu veux parler de cet article?
Citation :
Et si Dieu n'aimait pas les Noirs ?

par Serge Bilé

et Audifac Ignace

(Pascal Galodé éditeurs)


QUINZE euros la messe, cinquante la passe. La vie est dure pour les reli­gieux et religieuses venus d'Afrique poursuivre des études de théologie à Rome ou y ser­vir la papauté. Nombre d'entre eux, envoyés au Vatican par leur évêque afin d'étudier, at­tendent en vain la bourse pro­mise. Pour survivre, ils doivent multiplier les messes, payées entre 15 et 50 euros la séance, au détriment de leurs études. Sans diplôme après la durée normale de leurs recherches, ils se voient retirer leur titre de séjour par le Vatican, et se retrouvent sans papiers dans Rome. Certains sont clochards. D'autres survivent en donnant des messes privées aux impo­tents des familles aisées.

Pour les religieuses, c'est pire. Racolées en Afrique par des congrégations vieillis­santes, elles débarquent à Fiumicino pour faire la boniche dans les maisons de retraite et les établissements gérés par la très sainte Eglise. Leur seul sa­laire se limitant au gîte et au couvert (la bourse promise au départ n'était, également, que fictive), nombre d'entre elles louent leurs charmes pour sur­vivre ou envoyer de l'argent au village. Elles seraient, à en croire les auteurs, plusieurs di­zaines à proposer la botte, avec pour principaux clients en Ita­lie les « padri » de l'Eglise.

Ce sort réservé aux ecclé­siastiques de la « diversité » ré­sume assez bien les haut-le-cœur que les Noirs inspirent parfois aux dignitaires de l'Eglise. Quand le cardinal bé­ninois Gantin est arrivé à Rome, en 1971, il ne s'est trouvé personne pour venir l'ac­cueillir à l'aéroport, ce qui ré­volta Paul VI en personne. Chaque nuit, ce proche colla­borateur du pape recevait des coups de fil anonymes le trai­tant de « saleté africaine ». Sept ans plus tard, il était cité parmi les «papabili ». Mais sa candi­dature fit long feu. La fumée blanche s'éleva pour l'éphémère Jean-Paul Ier. Il n'aurait pour­tant pas été le premier black à s'asseoir sur le trône d'évêque de Rome. Trois Africains ou Noirs l'ont précédé dans les pre­miers siècles de la chrétienté, mais l'iconographie religieuse les représente en Blancs. Blan­chi également sur les tableaux officiels, saint Maurice, le pa­tron noir du Valais.

C'est que les nègres ont mau­vaise réputation : aux yeux des Monsignori, ils copulent comme des lapins. Pie XII, qui, pour­tant, publia quelques écrits an­tiracistes, demanda même aux troupes alliées qui s'apprê­taient à libérer Rome qu'elles n'introduisent pas un seul mi­litaire « de couleur » dans la Ville éternelle afin d'éviter les viols. L'état-major refusa sè­chement. Et lorsque, quelques décennies plus tard, des tenta­tives d'assassinat furent per­pétrées contre des religieux noirs, y compris le plus proche collaborateur de Jean-Paul II - un évêque zaïrois -, laissé pour mort dans la résidence d'été de Castel Gandolfo, les en­quêtes policières furent promp-tement étouffées. Mais au moins les religieux noirs ont une consolation : certains de leurs sacrés collègues détestent encore plus les Juifs.

Alain Guédé, paru dans : Le Canard enchainé- 18/02/2009
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Christiannisme, islam, etc. et SPIRITUALITE AFRICAINE   Aujourd'hui à 21:32

Revenir en haut Aller en bas
 
Christiannisme, islam, etc. et SPIRITUALITE AFRICAINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 14Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une africaine [Senecio mweroensis ssp saginatus (Senecio saginata)]
» Sulcata - Réserve africaine de Sigean (11)
» Danse africaine
» un peu de variété africaine
» Réserve africaine de sigean

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Be-fang@beti.com :: Réligion et Spiritualité-
Sauter vers: