Forum Be-fang@beti.com

Mbemba soan Aba !!!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  RETOUR SUR LE SITERETOUR SUR LE SITE  

Partagez | 
 

 RUBRIQUE DES GOURMANDS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DES GOURMANDS   Lun 19 Avr - 20:27

Ening dzam a écrit:
Adzidzon a ecrit:
''Etant chasseur Very Happy , comme cela se voit sur mon avatar, c'est cette définition que je connaissais! ''
Hé!!! ma soeur! J'ai parlé trop vite... Very Happy C'était une blague. J'ai jamais été un "grand chasseur" . Quand j'étais même plus jeune, alors que tous les enfants de notre génération allaient à la chasse ou dans les plantations, nous on (nos parents) nous interdisait plutôt d'aller à la chasse. Surtout pour les chasses de nuit. Je me souviens encore très bien avoir été puni par mon père, moi et mon frère E. K., parce que nous avions accompagné, sans sa permission, et sans l'en informer, un grand-frère (les blancs diraient , un cousin) en chasse de nuit. Je me souviens encore marchant, vers 1 heure du matin, dans la nuit noire, et manquant de sortir de la piste, en pleine forêt équatoriale, les yeux presque fermés, assommé par la fatigue, et portant un Opong mort sur l'épaule ... Bref! Au sortir de tout ça, avec la punition qui nous attendait, on n'est pas devenu de grands chasseurs.
Devenus grands, la chasse n'était plus notre dada, sauf peut-être pour aller faire quelques tours, l'après-midi, avec un fusil,... Ceci vaut surtout pour moi car le frangin, lui, osa quand même...
Alors, comment dit-on chasse en fang? Ca dépend. Si tu vas chasser avec des chiens, ton fusil, la journée, tu dis, "Make Nsom". (Litt. "Je vais à Nsom"). Nsom n'est pas la chasse, mais c'est une forme, une variété, de chasse.
Si tu vas poser des pièges ou les vérifier (c'est aussi une autre forme de chasse), tu dis: "Make lam" (litt. "Je vais poser des pièges"). Piège, sing = Olam, sing. Pièges, plur. = Melam, plur. Pièger = Alam.
Maintenant, ça n'explique pas comment on dit chasse. A ma connaissance, on le dit le plus simplement: "Make afane" (Litt. "Je vais en forêt"). La langue fang-beti étant une langue contextuelle, la différence qui peut s'exprimer entre "Make afane" pour la chasse, et "Make afane" pour autre chose, tient au contexte et à celui qui prononce cette phrase.


Dernière édition par adzidzon le Lun 19 Avr - 23:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DES GOURMANDS   Lun 19 Avr - 21:54

sunny sunny sunny
Les morceaux de viande prélévés sur le gibier sont les "mebaaga". Ils appartiennent : aux mâles (beyöm), aux porteurs(bebeghë), au chasseur(nsômé).

Ces morceaux de choix sont : le cou (king), le coeur (nnem), le foie (essëk), les rognons (mimbang mi'ôtam), les trois premières côtes(mimbëmbë mi mviè) et, s'il s'agit du porc-épic, de la peau (evin) et de la queue (ôzim).

Assaisonnés avec des "BIKITEGA", les mebaaga" sont nommés "BIKILA".
Les enfants mâles sont invités à partager le repas. Ils attendrons de recevoir la viande de la main d'un patriarche. Consommer la soupe sans toucher à la viande se dit " a di ngodo", littéralement, manger, brouter aux alentours (de la viande).

Ce repas commun permettait aux adultes de connaître les caractères des enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
emone mema



Masculin Nombre de messages : 604
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DES GOURMANDS   Mar 20 Avr - 13:53

nsingbere a écrit:
Consommer la soupe sans toucher à la viande se dit " a di ngodo", littéralement, manger, brouter aux alentours (de la viande).
Ce repas commun permettait aux adultes de connaître les caractères des enfants.

Ceci me rappel mon "initiation" au monde des adultes adza'a, . Vraiment, ça ne date pas d'hier la disparition de nos coutumes. Tout petit, quant on allait les vacances au village, à un certain âge, les garçons doivent manger à l'aba'a avec les betara. Et on m'a tjrs dit de " a di ngodo"; mais il se trouve que dans mon cas, aucun patriarche ne donnait la viande, il fallait juste attendre que les patriarche aient pris les premiers morceaux pour aussi commencer à en manger.
Est-ce que le fils de ma mère lui il savait? Shocked , tout les petits villageois avaient déjà l'habitude et à chaque fin de repas, quant je quittais l'aba'a, je pleurais à chaude larme et tout le monde se moquait de moi. Ma mère était tjrs obligée de me reserver quelque chose à la cuisine.
Et comme ça ne plaisait pas au cousin qu'on me reserve de la viande à la cuisine (car finalement j'avais plus que ce qu'il avait mangé), il me donna le secret pour manger à l'aba'a cheers .
C'est une période de ma vie au village dont je ne parle pas souvent car tout le monde se moqué de moi, comme quoi je suis une homme qui n'arrive pas à manger à l'aba'a. J'aime manger dans la cuisine comme une femme, mamooh la honte!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DES GOURMANDS   Mer 21 Avr - 18:40

sunny sunny sunny

Moi, j'étais plus sage et plus malin.
Chargé de porter la nourriture à l'abaa, je détournais un bon morceau de viande que je posais subrepticement sur le capot de la SIMCA VERSAILLES de mon père.
Je devais vite revenir vers la voiture avant " AVAM ZOO" notre chien berger.
Un jour, je m'étais trompé de morceau. Je m'étais reservé un morceau de choix : "le nsunga de vipère".
Où est le "nsunga?" demanda quelqu'un.
Mon grand cousin (Paix à son âme) comprenant que le "nsunga" ne pouvait pas se volatiliser entre cuisine et abaa, expliqua que c'est lui qui avait mangé le "nsunga" par mégarde, le confondant à la graisse de la vipère.
Quelle générosité !
Levée de boucliers des anciens contre "OTTOU le gourmand !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DES GOURMANDS   Mer 21 Avr - 20:00

nsingbere a écrit:
sunny sunny sunny

Moi, j'étais plus sage et plus malin.
Chargé de porter la nourriture à l'abaa, je détournais un bon morceau de viande que je posais subrepticement sur le capot de la SIMCA VERSAILLES de mon père.
Je devais vite revenir vers la voiture avant " AVAM ZOO" notre chien berger.
Un jour, je m'étais trompé de morceau. Je m'étais reservé un morceau de choix : "le nsunga de vipère".
Où est le "nsunga?" demanda quelqu'un.
Mon grand cousin (Paix à son âme) comprenant que le "nsunga" ne pouvait pas se volatiliser entre cuisine et abaa, expliqua que c'est lui qui avait mangé le "nsunga" par mégarde, le confondant à la graisse de la vipère.
Quelle générosité !
Levée de boucliers des anciens contre "OTTOU le gourmand !"
Vraiment, Nsingbere cherchait la malédiction hein! Very Happy Je connais des gens qui, dans un accès de colère, ont été maudits par les anciens parce qu'ils jouaient avec le feu comme toi dans ta jeunesse.
A force de diviser la part qui devait aller à l'Aba'a, à force de les affamer, les anciens lui ont ayua'a.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DES GOURMANDS   Jeu 22 Avr - 0:37

sunny sunny sunny

Pas de malédiction du tout ! Ils en ont ri . Après que je leur ait offert plusieurs vipères, je dus leur raconter cette histoire. Mon père confessa la même chose, puis un autre oncle, puis un autre...

Tout le monde racontait ses "ruses d'enfant" ( mekeng me mongo).
Certains qui se brûlaient le zizi en cachant un " EKOMBA" chaud dans le "MFATAG" (BILA).
D'autres malheureux, qui cachaient la nourriture et oubliaient le "plan de situation de leurs cachettes"...
La seule personne qui sortit grandie fut mon grand cousin OTTOU, celui qui s'était auto-accusé. Ils le surnommèrent "AKAMAYONG"

Ils admirent que l'enfant reproduit instinctivement le comportement des adultes "MANE NSING : A WULU NDIG NDIG" LA PETITE GENETTE LONGE TOUJOURS LA LIANE.
Mon surnom NSINGBERE ne tient pas du hasard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ening dzam



Féminin Nombre de messages : 82
Localisation : Libreville, GABON
Date d'inscription : 06/04/2010

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DES GOURMANDS   Dim 25 Avr - 2:14

Moi je ne sais pas quels sont les bons morceaux mais je me souviens que quand j'etais petite et que l'on allait chez nos oncles avec mes freres, on avait tjrs droit aux morceux qui faisaient saliver nos cousins.

Je n'ai jamais vraiment compris a quoi etaient du tous ces privileges mais la bas, on avait le droit de choisir les premiers les morceux que l'on voulait peu importait l'age. Je pouvais donc me retrouver avec une grosse tete de viande de brousse dans mon assiette avec du bon manioc accompagnes des plus gros atangas devant les yeux aigris de mes cousins. Je ne sais pas pourquoi tout le monde voulait tjrs la tete vu que ca n'avait pas assez de chaire . Mais, peu importait losque l'on avait le morceau que tous les autres voulaient .

Le matin, on avait souvent meme droit au paquet de silure bien pimente avec notre oncle pour notre petit dejeune. C'etait vraiment cool.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DES GOURMANDS   Dim 25 Avr - 16:45

sunny sunny sunny
La tête du gibier est "de droit" la part reservée aux neveux. C'est le " nlô manekal".

La patte de devant (enam ayôm) est la part du voisin.
La patte de derrière est reservée au compagnon de chasse, au chasseur qui a ses pièges dans le voisinage. C'est le " enam mba'a ".

La bavette et les entrailles "abum, minya"sont reservées aux ascendants.
Le bas du dos, " zut, ekôk"est la part du père du chasseur. On l'appelle aussi " ebôn jal ", l'aval du village.

Le râble " ôduk", est la part réservée à la maîtresse de maison.
Le cou "king", les trois premières côtes " mimbembe mi mvié ", le foie, le coeur sont les "bikila", ou "meba'agha" reservées aux chasseurs, aux porteurs et aux dépéceurs.

Les côtes "mviè", prélévées des trois premières, sont sécrètement envoyées à l'ami qui, vous offre sécrètement sa femme à combler.
sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ening dzam



Féminin Nombre de messages : 82
Localisation : Libreville, GABON
Date d'inscription : 06/04/2010

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DES GOURMANDS   Mar 27 Avr - 0:40

A Nsingbere, il ny a pas des morceaux reserves a l'amant de l'epouse du chasseur?Very Happy Very Happy Very Happy
J'aimerai aussi savoir qui est charge du partage ? Est-ce le chasseur, son epouse ou sa mere?
Je pose cette question parce que je me souviens que chez nous, c'est ma grand-mere( la mere de mon pere) qui etait souvent chargee de partager le gibier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DES GOURMANDS   Mar 27 Avr - 3:52

sunny sunny sunny
Le partage était effectué par le chasseur, aidé des porteurs.

L'amant de l'épouse du chasseur ...hum...

La plupart du temps, l'amant était le neveu du mari"monekal". Il avait de droit la tête du gibier.

Il n'était pas entretenu. C'est lui qui entretenait. Il apportait le gibier : un porc-épic, une antilope naine...Une calebasse de vin.

Généralement, il était chargé de débroussailler la clairière"li til", d'abattre les arbres d'ombrage " baa til, baa essep", enlever les branchages "kui afup"...

Il mangeait son gibier ( au propre comme au figuré) dans le champ et sur le champ. Twisted Evil Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DES GOURMANDS   Mar 27 Avr - 20:54

nsingbere a écrit:
sunny sunny sunny
Le partage était effectué par le chasseur, aidé des porteurs.

L'amant de l'épouse du chasseur ...hum...

La plupart du temps, l'amant était le neveu du mari"monekal". Il avait de droit la tête du gibier.

Il n'était pas entretenu. C'est lui qui entretenait. Il apportait le gibier : un porc-épic, une antilope naine...Une calebasse de vin.

Généralement, il était chargé de débroussailler la clairière"li til", d'abattre les arbres d'ombrage " baa til, baa essep", enlever les branchages "kui afup"...

Il mangeait son gibier ( au propre comme au figuré) dans le champ et sur le champ. Twisted Evil Twisted Evil

mendjang me té ma so vé, va ? yé mvet ?! hahahahahahahahahahahahaha

...dans le champ et sur le champ !!!


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Ening dzam



Féminin Nombre de messages : 82
Localisation : Libreville, GABON
Date d'inscription : 06/04/2010

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DES GOURMANDS   Mar 27 Avr - 23:14

Ekie a Evindi Mot, fais nous partager le fond de ta pensee. Abim ''hahahahahahahahahaha'' di . Bia fe bia koume aweign ye wa. Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DES GOURMANDS   Mar 27 Avr - 23:42

nsingbere a écrit:
(...) Il mangeait son gibier ( au propre comme au figuré) dans le champ et sur le champ. Twisted Evil Twisted Evil
La poésie... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DES GOURMANDS   Mer 28 Avr - 3:04

sunny sunny sunny

Richard BAND :

" ME TELE WO NGBWA'AFUP MAYANGE WO
" YEYEYE ME TELE WO MGBWA'AFUP MAYANGE WO....


EYELE KÔS, EBÔM SÔ, je vous interdit de rire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ening dzam



Féminin Nombre de messages : 82
Localisation : Libreville, GABON
Date d'inscription : 06/04/2010

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DES GOURMANDS   Mer 28 Avr - 12:00

Lors des mariages traditionels au Woleu- Ntem( Gabon), les belles-meres (meres de la future mariee) preparent des mets appeles '' Nnam gone ou gouane'' et ''Nnam owono''. Je voudrais savoir si cela fait partie de la tradition fang-beti ou est-ce seulement un autre moyen d'extorquer de l'argent au futur gendre car celui-ci doit en donner pour ces mets. Je crois que l'on appelle cela en fang'' abore nnam ossi''.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
allezaza



Féminin Nombre de messages : 61
Age : 33
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2009

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DES GOURMANDS   Mer 28 Avr - 12:45

Ening dzam a écrit:
Lors des mariages traditionels au Woleu- Ntem( Gabon), les belles-meres (meres de la future mariee) preparent des mets appeles '' Nnam gone ou gouane'' et ''Nnam owono''. Je voudrais savoir si cela fait partie de la tradition fang-beti ou est-ce seulement un autre moyen d'extorquer de l'argent au futur gendre car celui-ci doit en donner pour ces mets. Je crois que l'on appelle cela en fang'' abore nnam ossi''.

Plus je lis les posts de ce forum (moi la féministe convaincue ! loooool) et plus je commence à regarder (regard extérieur, car je découvre à travers vous Smile ...) les hommes fangs, avec un regard ... "compatissant" ...
Mais dieu que les gendres et autres hommes à marier sont des "vaches à lait" !!!!! (vache à lait désignant dans notre argot des personnes dont on tire allègrement des ressources, en l'occurrence de l'argent, comme on trairait une vache... jusqu'à épuisement du lait)
Quand mon cher et tendre fang me disait "Allezaza, la vie est duuuuuuuuuuuuurrrrrrre là-bas", il semblerait qu'il y avait une pointe de vérité !
AAAAAAAAh la "condition masculine" !
(clin d'oeil à la chanson satyrique sur la "condition féminine" que vous devez certainement connaître looooool)

Mbemba moss Smile

___
PS : j'ai testé la purée d'igname : akiéééé que ça tient au corps ! et comme j'aime faire la maligne et la curieuse de la vie, j'ai testé cru : whaouw l'amertume !!!! heureusement qu'en cuisant ça disparaît ! par contre, lègère déception : la purée n'était même pas violette ... loooool
sinon, d'autres recettes sucrées gourmandes à me suggérer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
emone mema



Masculin Nombre de messages : 604
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DES GOURMANDS   Mer 28 Avr - 14:23

allezaza a écrit:

___
PS : j'ai testé la purée d'igname : akiéééé que ça tient au corps ! et comme j'aime faire la maligne et la curieuse de la vie, j'ai testé cru : whaouw l'amertume !!!! heureusement qu'en cuisant ça disparaît ! par contre, lègère déception : la purée n'était même pas violette ... loooool
sinon, d'autres recettes sucrées gourmandes à me suggérer ?
A mial, pour la couleur violette de la purée, c'est une variété d'igname qui donne cette couleur. Elle ne l'est même pas seulement dans la purée, mais une fois épulché, elle prend cette couleur.
Abora!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
allezaza



Féminin Nombre de messages : 61
Age : 33
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2009

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DES GOURMANDS   Mer 28 Avr - 15:53

emone mema a écrit:
allezaza a écrit:

___
PS : j'ai testé la purée d'igname : akiéééé que ça tient au corps ! et comme j'aime faire la maligne et la curieuse de la vie, j'ai testé cru : whaouw l'amertume !!!! heureusement qu'en cuisant ça disparaît ! par contre, lègère déception : la purée n'était même pas violette ... loooool
sinon, d'autres recettes sucrées gourmandes à me suggérer ?
A mial, pour la couleur violette de la purée, c'est une variété d'igname qui donne cette couleur. Elle ne l'est même pas seulement dans la purée, mais une fois épulché, elle prend cette couleur.
Abora!

Akiba,
mais j'ai eu espoir... car quand j'ai acheté la racine, j'ai vu à l'extrémité les bourgeons... et ils étaient violets !
mama miaaa !... envoyez moi un carton de vos produits authentiques ! ici, niveau export/import de produits exotiques, c'est de la vraie contrebande ! loooooooooool
lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
emone mema



Masculin Nombre de messages : 604
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DES GOURMANDS   Jeu 29 Avr - 15:05

Désolé a mial, il faut se déplacer pour consommer toutes les variétés qu'il y a aadzal. Je vais en consommer de cette purée à ma descente d'avion lundi prochain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
allezaza



Féminin Nombre de messages : 61
Age : 33
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2009

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DES GOURMANDS   Jeu 29 Avr - 15:46

emone mema a écrit:
Désolé a mial, il faut se déplacer pour consommer toutes les variétés qu'il y a aadzal. Je vais en consommer de cette purée à ma descente d'avion lundi prochain.

Laughing Il y a encore de la place dans la valise pour une éventuelle passagère clandestine ??!? looooool
(promis je me ferai toooooute petite !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DES GOURMANDS   Jeu 29 Avr - 18:55

Ening dzam a écrit:
Lors des mariages traditionels au Woleu- Ntem( Gabon), les belles-meres (meres de la future mariee) preparent des mets appeles '' Nnam gone ou gouane'' et ''Nnam owono''. Je voudrais savoir si cela fait partie de la tradition fang-beti ou est-ce seulement un autre moyen d'extorquer de l'argent au futur gendre car celui-ci doit en donner pour ces mets. Je crois que l'on appelle cela en fang'' abore nnam ossi''.
Moi je voudrais dire que certaines de ces pratiques font partie de la tradition récente, c'est-à-dire qu'elles sont inconnues de nos parents et de nos grands-parents.
En discutant avec nos grands-mères, on se rend vite compte que certaines pratiques qui sont inscrites aujourd'hui dans notre processus de mariage n'existaient pas à leur époque. Ekoulou dzangane, par exemple, est une pratique que toutes celles avec qui j'ai discuté n'ont jamais connu. C'était expéditif à leur époque... On allait rapidement à l'essentiel, sans chichis : Nsoua (la dot).
Mais le fait qu'elles aient déclaré qu'elles n'avaient jamais connu cette pratique ne règle pas tout. Elles peuvent ne pas l'avoir connu parce que leur jeunesse était une époque de troubles socio-politiques (guerres mondiales, ocupation militaire étrangère, impôt obligatoire, travail forcé, révoltes, famines, ...). Ceux qui s'intéressent à l'histoire savent par exemple que cela n'a pas manqué par chez nous. Dans ces conditions, on avait peut-être perdu le temps pour les détails... Bref! Ces pratiques peuvent avoir existé avant de disparaître pendant la période trouble et revenir le calme revenu. Tout comme elles peuvent avoir été inventées récemment, ... La discussion sur cette question reste ouverte ... Et les recherches aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DES GOURMANDS   Jeu 29 Avr - 22:16

sunny sunny sunny

Dans la tradition BETI, il ya échange de deux repas :
- Le " KABAR BIKOAN" ( Le bouc du plantain)
- et le "NNAM NGOANE".

Le "KABAR BIKOAN" est un bouc et un régime de plantain que le marié remet discrètement à la belle-famille. Ce "KABAR BIKOAN" est le plat principal qui sera servi à la famille du marié pour l'" EVAA SOAM" ( enlèvement de la fatigue) après le long voyage.

Le "NNAM NGOANE" est un repas préparé par la famille de la fiancée et qui sera toujours servi à la famille du marié. Le "NNAM NGOANE" sert à prouver à la famille du marié que la femme sait faire la cuisine.

D'où la phase tant redoutée de l'"EKULI NNAM" (déballage du mets). Quelle honte, si le NNAM n'était pas bien cuit !
sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
emone mema



Masculin Nombre de messages : 604
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DES GOURMANDS   Ven 30 Avr - 12:30

nsingbere a écrit:
sunny sunny sunny

Dans la tradition BETI, il ya échange de deux repas :
- Le " KABAR BIKOAN" ( Le bouc du plantain)
- et le "NNAM NGOANE".

Le "KABAR BIKOAN" est un bouc et un régime de plantain que le marié remet discrètement à la belle-famille[/b]. Ce "[b]KABAR BIKOAN" est le plat principal qui sera servi à la famille du marié pour l'" EVAA SOAM" ( enlèvement de la fatigue) après le long voyage.

Le "NNAM NGOANE" est un repas préparé par la famille de la fiancée et qui sera toujours servi à la famille du marié. Le "NNAM NGOANE" sert à prouver à la famille du marié que la femme sait faire la cuisine.

D'où la phase tant redoutée de l'"EKULI NNAM" (déballage du mets). Quelle honte, si le NNAM n'était pas bien cuit !
sunny sunny

A nyamoro nsingbere, je suis étonné de lire la partie soulignée ci-dessus. En faite, ma grand mère m'a tjrs dit que le beau fils n'amène jamais d'animal domestique à la belle famille. Elle m'a souvent mise en garde que le jour où ma belle mère me demande un mouton, une poule etc..., de ne jamais le lui amener car ce ne serait pas un animal qu'elle serait en train de me demander mais une vie humaine (ma mère ou mon père etc...)
Le beau fils amène de l'argent, de la nourriture genre "embaumé" (Adzidzon sait de quoi je parle Very Happy ) et en retour, sa belle famille lui donne les animaux: mouton, canard, poule etc...
ndzame te ene ya?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierro.music



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 30/04/2010

MessageSujet: reponse au recette   Ven 30 Avr - 13:19

prendre du poulet le couper en morceaux
prendre deux gros oignons les couper tout petit
prendre une gosse poignet de massalé
prendre une grosse poignet de curry
prendre une grosse poignet de curcuma
prendre une poile faire mijoter les oignons puis rajouter le poulet a grier tous doucement ensuite rajouter les épices faire mijoter et rajouter du miel du vin blanc et du knor et laisser mijoter jusqu'à cuisson et après bonne appétit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DES GOURMANDS   Ven 30 Avr - 14:43

emone mema a écrit:
nsingbere a écrit:
sunny sunny sunny

Dans la tradition BETI, il ya échange de deux repas :
- Le " KABAR BIKOAN" ( Le bouc du plantain)
- et le "NNAM NGOANE".

Le "KABAR BIKOAN" est un bouc et un régime de plantain que le marié remet discrètement à la belle-famille[/b]. Ce "[b]KABAR BIKOAN" est le plat principal qui sera servi à la famille du marié pour l'" EVAA SOAM" ( enlèvement de la fatigue) après le long voyage.

Le "NNAM NGOANE" est un repas préparé par la famille de la fiancée et qui sera toujours servi à la famille du marié. Le "NNAM NGOANE" sert à prouver à la famille du marié que la femme sait faire la cuisine.

D'où la phase tant redoutée de l'"EKULI NNAM" (déballage du mets). Quelle honte, si le NNAM n'était pas bien cuit !
sunny sunny

A nyamoro nsingbere, je suis étonné de lire la partie soulignée ci-dessus. En faite, ma grand mère m'a tjrs dit que le beau fils n'amène jamais d'animal domestique à la belle famille. Elle m'a souvent mise en garde que le jour où ma belle mère me demande un mouton, une poule etc..., de ne jamais le lui amener car ce ne serait pas un animal qu'elle serait en train de me demander mais une vie humaine (ma mère ou mon père etc...)
Le beau fils amène de l'argent, de la nourriture genre "embaumé" (Adzidzon sait de quoi je parle Very Happy ) et en retour, sa belle famille lui donne les animaux: mouton, canard, poule etc...
ndzame te ene ya?

sunny sunny sunny
Humm... Cette méfiance existe partout. D'où la tradition des embaumés : maquereaux, sapac, poulets à la dioxyne...

Mais avec quoi toi, le fiancé, recevras-tu ta délégation ?
C'est avec le "KABAR BIKOAN que tu remets discrètement à ta belle-famille. Il s'agit d'un bouc "ETUR KABAR". L'ETUR KABAR ne peut jamais être utilisé pour envoûter ou tuer quelqu'un. C'est un "SÔ domestiqué".
C'est le mouton" NTOMBA" qu'il est interdit d'apporter.
sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RUBRIQUE DES GOURMANDS   Aujourd'hui à 5:04

Revenir en haut Aller en bas
 
RUBRIQUE DES GOURMANDS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» photo de présentation de rubrique victoria
» Une idée ...Rubrique Perdu/Trouvé/Affiche
» la vie du lapin version rubrique-à-brac
» rubrique petite gazette
» Petite rubrique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Be-fang@beti.com :: Discussion générale-
Sauter vers: