Forum Be-fang@beti.com

Mbemba soan Aba !!!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  RETOUR SUR LE SITERETOUR SUR LE SITE  

Partagez | 
 

 FANG POUR FAIRE COURT ET VITE, PAHOUIN A VRAI DIRE!!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: FANG POUR FAIRE COURT ET VITE, PAHOUIN A VRAI DIRE!!!   Sam 21 Mar - 20:46

@Moannti Angafari Betara : akié bi mane ya wa dévier topic Embarassed

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: FANG POUR FAIRE COURT ET VITE, PAHOUIN A VRAI DIRE!!!   Dim 22 Mar - 1:34

Minsili mi Ngoan Ewondo a écrit:
A essonne patois ya Minvoul ane ne dzé?

Aucune idée A Minvoul, nous parlons Fang. Et jusqu'à maintenant nous disons que c'est une langue. Et je crois qu'on le dira encore pendant longtemps!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moannti Angafari Betara



Masculin Nombre de messages : 50
Localisation : Dakar
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: FANG POUR FAIRE COURT ET VITE, PAHOUIN A VRAI DIRE!!!   Dim 22 Mar - 14:11

MINSILI ET ESSONNE GARDIENS DU TEMPLE EXIGEANTS

Massouk ayong,
- Minsili, quand j'écris dans ce forum, je le fais comme un africain qui s'adresse à d'autres africains dans un cadre informel et non scientifique. En Afrique, dans le parler et le discours informels, les expressions:"langue nationale", "dialecte", "langue africaine", "patois" sont interchangeables et se distinguent du français . Ce disant, on comprend que l'interlocuteur veut parler d'une langue africaine particulière. Entre africains, en général, il n'y a rien d'offensif en cela.C'est une pratique quotidienne et constante qui ne soulève ni les sarcasmes d'un quelconque manitou ou zomloa, encore moins les foudres du bon Dieu. En Afrique, l'évangile de la séparation des genres en la matière n'est pas encore entré dans les habitudes de monsieur tout le monde. Et moi, quand je m' exprime aux milieux des betis, j'ai tendance à m'exprimer comme monsieur tout le monde.
Bien entendu, face aux puristes et aux militants culturels, je comprends que ça puisse soulever des vagues. Ce d'autant plus que sur le plan formel et scientifique un débat a longuement divisé les africanistes notamment. Certains occidentaux ont utilisé le concept de dialecte comme une catégorie inférieure applicable aux langues africaines. On a décelé des arrière-pensées ethnocentriques avec une stratégie claire de cantonnement de nos langues au strapontin de langues folkloriques. La thèse de base était que seules les langues européennes seraient des langues de civilisation. Dans la lettre et dans l'esprit, une telle position est radicalement différente de mon propos quand je parle de"notre dialecte". Pour un exposé plus élaboré sur le mépris fait aux langues nationales africaines voir l'article en ligne du sénégalais Saer Dione -http://www.refer.sn/ethiopiques/article.php3?id_article=1298&artsuite=4. Même si je n'ai rien à me reprocher, la critique di Minsili est ordonnée et compréhensible. L'utilisation du mot langue étant préférable.
- En revanche, la critique articulée par Essonne est inadmissible dans la forme et dans le fond:
1. Dans la forme
Il n'est pas exclu, en venant dans un site comme celui-ci, qu'on puisse serrer les mailles de notre conscience africaine et Ekang en particulier, en apprenant des autres. Quoi de plus normal. Le savoir livresque, la ferveur militante Ekang, l'élévation dans la conscience ethnique ne sont pas distribués également. Le nivellement par le haut n'est pas magique mais progressif. Le processus de la cure, de l'exorcisme ou du désenvoûtement anti-aliénation est un passage nécessaire pour tous les africains. Une chose est certaine: le sarcasme et la moquerie ne sont pas les meilleures méthodes.
Dans cette perspective, le groupe phrastique " lavage de cerveau quand tu nous tiens" est une digression verbale ( digitale pour éviter un autre procès) inadmissible, je le trouve grossièrement offensif, inapproprié pour ce forum, inamical et disproportionné en ce que je n'ai jamais été contacté antérieurement par la modération au sujet d'une quelconque plainte du nommé Essonne. Son ton, s'il n'est pas le fruit d'un égarément momentané, suscite des interrogations. C'est un ton inutilement sarcastique, goguenard, provocateur, euphorique et triomphal. C'est entre fillettes que je vois faire ça. Je ne suis pas venu dans ce site pour échanger des injures avec d'autres ekangs. Quand je voudrais échanger les injures avec les gens, je change de site. Généralement, c'est dans Eurosport Italia ou France. Supporter de Lewis Hamilton, mon affrontement avec les ferraristes et les supporters racistes d'Alonso est inévitable.
2. Dans le fond
* Le concept de dialecte est un concept polysémique
Sur le plan diachronique ( évolution de la langue dans le temps),l'exemple le plus récurrent est donné par les langues latines qui sont des dialectes du latin. L'italien, dialecte du latin, a des variantes. Par analogie, nos langues sont des dialectes de la langue originelle bantu et ont des variantes.
Sur le plan synchronique ( cliché de la langue à un moment précis), le dialecte ne saurait avoir une variante.
* L'identité fondamentale et substantielle de la langue et du dialecte.
Certains spécialistes estiment que la différence entre les concepts de langue et de dialecte est seulement instrumentale et théorique. Et, de ce fait, répond uniquement aux besoins de l'analyse. A partir de quel seuil ou de quel critère objectif un dialecte devient une langue? ( nombre de locuteurs, territoire, indépendance, officialité? ). S'il y a identité entre les deux notions, je ne vois pas pourquoi on va m'agresser sommairement avec des expressions comme "lavage de cerveau quand tu nous tiens".
Sur l'emploi des termes langue /dialecte/patoi, consulter http://forum.lokanova.net/viewtopic.php?t=3687. Ce ne sont pas des spécialistes mais l'un d'entre eux se distingue par une analyse claire et intéressante.
Pour conclure, je dois dire qu'il y a une manière de reprendre l'adulte que beaucoup de gens doivent encore apprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moannti Angafari Betara



Masculin Nombre de messages : 50
Localisation : Dakar
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: FANG POUR FAIRE COURT ET VITE, PAHOUIN A VRAI DIRE!!!   Dim 22 Mar - 14:16

"Mon patois, mon dialecte, ma langue nationale, ma langue africaine" dit par un africain, sont parfois des termes incorrects mais fondamentalement innocents et dénués de toute charge offensive ou péjorative.
C'est bien de filtrer les posts. Mais si le filtre est utilisé avec beaucoup de condescendance et d'orgueil, les gens seront peu ouverts au dialogue. Une critique ordonnée et opportune édifie, la raillerie et le mépris divisent les frères.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: FANG POUR FAIRE COURT ET VITE, PAHOUIN A VRAI DIRE!!!   Dim 22 Mar - 16:19

Citation :

MINSILI ET ESSONNE GARDIENS DU TEMPLE EXIGEANTS
Massouk ayong,
- Minsili, quand j'écris dans ce forum, je le fais comme un africain qui s'adresse à d'autres africains dans un cadre informel et non scientifique. En Afrique, dans le parler et le discours informels, les expressions:"langue nationale", "dialecte", "langue africaine", "patois" sont interchangeables et se distinguent du français . Ce disant, on comprend que l'interlocuteur veut parler d'une langue africaine particulière. Entre africains, en général, il n'y a rien d'offensif en cela.C'est une pratique quotidienne et constante qui ne soulève ni les sarcasmes d'un quelconque manitou ou zomloa, encore moins les foudres du bon Dieu. En Afrique, l'évangile de la séparation des genres en la matière n'est pas encore entré dans les habitudes de monsieur tout le monde. Et moi, quand je m' exprime aux milieux des betis, j'ai tendance à m'exprimer comme monsieur tout le monde.
Bien entendu, face aux puristes et aux militants culturels, je comprends que ça puisse soulever des vagues. Ce d'autant plus que sur le plan formel et scientifique un débat a longuement divisé les africanistes notamment. Certains occidentaux ont utilisé le concept de dialecte comme une catégorie inférieure applicable aux langues africaines. On a décelé des arrière-pensées ethnocentriques avec une stratégie claire de cantonnement de nos langues au strapontin de langues folkloriques. La thèse de base était que seules les langues européennes seraient des langues de civilisation. Dans la lettre et dans l'esprit, une telle position est radicalement différente de mon propos quand je parle de"notre dialecte". Pour un exposé plus élaboré sur le mépris fait aux langues nationales africaines voir l'article en ligne du sénégalais Saer Dione -http://www.refer.sn/ethiopiques/article.php3?id_article=1298&artsuite=4. Même si je n'ai rien à me reprocher, la critique di Minsili est ordonnée et compréhensible. L'utilisation du mot langue étant préférable.
- En revanche, la critique articulée par Essonne est inadmissible dans la forme et dans le fond:
1. Dans la forme
Il n'est pas exclu, en venant dans un site comme celui-ci, qu'on puisse serrer les mailles de notre conscience africaine et Ekang en particulier, en apprenant des autres. Quoi de plus normal. Le savoir livresque, la ferveur militante Ekang, l'élévation dans la conscience ethnique ne sont pas distribués également. Le nivellement par le haut n'est pas magique mais progressif. Le processus de la cure, de l'exorcisme ou du désenvoûtement anti-aliénation est un passage nécessaire pour tous les africains. Une chose est certaine: le sarcasme et la moquerie ne sont pas les meilleures méthodes.
Dans cette perspective, le groupe phrastique " lavage de cerveau quand tu nous tiens" est une digression verbale ( digitale pour éviter un autre procès) inadmissible, je le trouve grossièrement offensif, inapproprié pour ce forum, inamical et disproportionné en ce que je n'ai jamais été contacté antérieurement par la modération au sujet d'une quelconque plainte du nommé Essonne. Son ton, s'il n'est pas le fruit d'un égarément momentané, suscite des interrogations. C'est un ton inutilement sarcastique, goguenard, provocateur, euphorique et triomphal. C'est entre fillettes que je vois faire ça. Je ne suis pas venu dans ce site pour échanger des injures avec d'autres ekangs. Quand je voudrais échanger les injures avec les gens, je change de site. Généralement, c'est dans Eurosport Italia ou France. Supporter de Lewis Hamilton, mon affrontement avec les ferraristes et les supporters racistes d'Alonso est inévitable.
2. Dans le fond
* Le concept de dialecte est un concept polysémique
Sur le plan diachronique ( évolution de la langue dans le temps),l'exemple le plus récurrent est donné par les langues latines qui sont des dialectes du latin. L'italien, dialecte du latin, a des variantes. Par analogie, nos langues sont des dialectes de la langue originelle bantu et ont des variantes.
Sur le plan synchronique ( cliché de la langue à un moment précis), le dialecte ne saurait avoir une variante.
* L'identité fondamentale et substantielle de la langue et du dialecte.
Certains spécialistes estiment que la différence entre les concepts de langue et de dialecte est seulement instrumentale et théorique. Et, de ce fait, répond uniquement aux besoins de l'analyse. A partir de quel seuil ou de quel critère objectif un dialecte devient une langue? ( nombre de locuteurs, territoire, indépendance, officialité? ). S'il y a identité entre les deux notions, je ne vois pas pourquoi on va m'agresser sommairement avec des expressions comme "lavage de cerveau quand tu nous tiens".
Sur l'emploi des termes langue /dialecte/patoi, consulter http://forum.lokanova.net/viewtopic.php?t=3687. Ce ne sont pas des spécialistes mais l'un d'entre eux se distingue par une analyse claire et intéressante.
Pour conclure, je dois dire qu'il y a une manière de reprendre l'adulte que beaucoup de gens doivent encore apprendre.

Citation :
"Mon patois, mon dialecte, ma langue nationale, ma langue africaine" dit par un africain, sont parfois des termes incorrects mais fondamentalement innocents et dénués de toute charge offensive ou péjorative.
C'est bien de filtrer les posts. Mais si le filtre est utilisé avec beaucoup de condescendance et d'orgueil, les gens seront peu ouverts au dialogue. Une critique ordonnée et opportune édifie, la raillerie et le mépris divisent les frères.

Mon frère, je suis un peu étonné par tant de virulence. Bi ne bobegnang. Et quand on échange, c'est d'abord ce critère que nous devons mettre en avant. De plus, nous sommes sur un site : monefang.com qui nous engage à une certaine vision intègre et valorisante de notre culture. Il est certain que nos points de vues à ce sujet peuvent diverger. Cela ne nous empêche pas d'observer une certaine discipline afin de ne pas nous éloigner de la nécessité de prendre en compte que ce forum n'est pas un exutoire dont nous pouvons nous saisir lorsqu'on a du ressentiment à distribuer autour de nous.

Sur les questions soulevées à proprement parler, je vais revenir plus tard pour tenter une explication par rapport à la forme et au fond. Pour l'instant, modjang, buvons un peu d'eau et calmons nos ardeurs. Comme disait Pascale: la noble pensée ne peut atteindre l'esprit si l'oreille est écorchée.

À plus tard, je suis pour l'instant très affairé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nkanny



Féminin Nombre de messages : 336
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: FANG POUR FAIRE COURT ET VITE, PAHOUIN A VRAI DIRE!!!   Dim 22 Mar - 16:22

Moannti Angafari Betara a écrit:
MINSILI ET ESSONNE GARDIENS DU TEMPLE EXIGEANTS

Massouk ayong,
- Minsili, quand j'écris dans ce forum, je le fais comme un africain qui s'adresse à d'autres africains dans un cadre informel et non scientifique. En Afrique, dans le parler et le discours informels, les expressions:"langue nationale", "dialecte", "langue africaine", "patois" sont interchangeables et se distinguent du français . Ce disant, on comprend que l'interlocuteur veut parler d'une langue africaine particulière. Entre africains, en général, il n'y a rien d'offensif en cela.C'est une pratique quotidienne et constante qui ne soulève ni les sarcasmes d'un quelconque manitou ou zomloa, encore moins les foudres du bon Dieu. En Afrique, l'évangile de la séparation des genres en la matière n'est pas encore entré dans les habitudes de monsieur tout le monde. Et moi, quand je m' exprime aux milieux des betis, j'ai tendance à m'exprimer comme monsieur tout le monde.
Bien entendu, face aux puristes et aux militants culturels, je comprends que ça puisse soulever des vagues. Ce d'autant plus que sur le plan formel et scientifique un débat a longuement divisé les africanistes notamment. Certains occidentaux ont utilisé le concept de dialecte comme une catégorie inférieure applicable aux langues africaines. On a décelé des arrière-pensées ethnocentriques avec une stratégie claire de cantonnement de nos langues au strapontin de langues folkloriques. La thèse de base était que seules les langues européennes seraient des langues de civilisation. Dans la lettre et dans l'esprit, une telle position est radicalement différente de mon propos quand je parle de"notre dialecte". Pour un exposé plus élaboré sur le mépris fait aux langues nationales africaines voir l'article en ligne du sénégalais Saer Dione -http://www.refer.sn/ethiopiques/article.php3?id_article=1298&artsuite=4. Même si je n'ai rien à me reprocher, la critique di Minsili est ordonnée et compréhensible. L'utilisation du mot langue étant préférable.
- En revanche, la critique articulée par Essonne est inadmissible dans la forme et dans le fond:
1. Dans la forme
Il n'est pas exclu, en venant dans un site comme celui-ci, qu'on puisse serrer les mailles de notre conscience africaine et Ekang en particulier, en apprenant des autres. Quoi de plus normal. Le savoir livresque, la ferveur militante Ekang, l'élévation dans la conscience ethnique ne sont pas distribués également. Le nivellement par le haut n'est pas magique mais progressif. Le processus de la cure, de l'exorcisme ou du désenvoûtement anti-aliénation est un passage nécessaire pour tous les africains. Une chose est certaine: le sarcasme et la moquerie ne sont pas les meilleures méthodes.
Dans cette perspective, le groupe phrastique " lavage de cerveau quand tu nous tiens" est une digression verbale ( digitale pour éviter un autre procès) inadmissible, je le trouve grossièrement offensif, inapproprié pour ce forum, inamical et disproportionné en ce que je n'ai jamais été contacté antérieurement par la modération au sujet d'une quelconque plainte du nommé Essonne. Son ton, s'il n'est pas le fruit d'un égarément momentané, suscite des interrogations. C'est un ton inutilement sarcastique, goguenard, provocateur, euphorique et triomphal. C'est entre fillettes que je vois faire ça. Je ne suis pas venu dans ce site pour échanger des injures avec d'autres ekangs. Quand je voudrais échanger les injures avec les gens, je change de site. Généralement, c'est dans Eurosport Italia ou France. Supporter de Lewis Hamilton, mon affrontement avec les ferraristes et les supporters racistes d'Alonso est inévitable.
2. Dans le fond
* Le concept de dialecte est un concept polysémique
Sur le plan diachronique ( évolution de la langue dans le temps),l'exemple le plus récurrent est donné par les langues latines qui sont des dialectes du latin. L'italien, dialecte du latin, a des variantes. Par analogie, nos langues sont des dialectes de la langue originelle bantu et ont des variantes.
Sur le plan synchronique ( cliché de la langue à un moment précis), le dialecte ne saurait avoir une variante.
* L'identité fondamentale et substantielle de la langue et du dialecte.
Certains spécialistes estiment que la différence entre les concepts de langue et de dialecte est seulement instrumentale et théorique. Et, de ce fait, répond uniquement aux besoins de l'analyse. A partir de quel seuil ou de quel critère objectif un dialecte devient une langue? ( nombre de locuteurs, territoire, indépendance, officialité? ). S'il y a identité entre les deux notions, je ne vois pas pourquoi on va m'agresser sommairement avec des expressions comme "lavage de cerveau quand tu nous tiens".
Sur l'emploi des termes langue /dialecte/patoi, consulter http://forum.lokanova.net/viewtopic.php?t=3687. Ce ne sont pas des spécialistes mais l'un d'entre eux se distingue par une analyse claire et intéressante.
Pour conclure, je dois dire qu'il y a une manière de reprendre l'adulte que beaucoup de gens doivent encore apprendre.


Kié!! za abuigh foulassi lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nkanny



Féminin Nombre de messages : 336
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: FANG POUR FAIRE COURT ET VITE, PAHOUIN A VRAI DIRE!!!   Dim 22 Mar - 16:28

Citation :

Mon frère, je suis un peu étonné par tant de virulence. Bi ne bobegnang. Et quand on échange, c'est d'abord ce critère que nous devons mettre en avant. De plus, nous sommes sur un site : monefang.com qui nous engage à une certaine vision intègre et valorisante de notre culture. Il est certain que nos points de vues à ce sujet peuvent diverger. Cela ne nous empêche pas d'observer une certaine discipline afin de ne pas nous éloigner de la nécessité de prendre en compte que ce forum n'est pas un exutoire dont nous pouvons nous saisir lorsqu'on a du ressentiment à distribuer autour de nous.

Sur les questions soulevées à proprement parler, je vais revenir plus tard pour tenter une explication par rapport à la forme et au fond. Pour l'instant, modjang, buvons un peu d'eau et calmons nos ardeurs. Comme disait Pascale: la noble pensée ne peut atteindre l'esprit si l'oreille est écorchée.

À plus tard, je suis pour l'instant très affairé


Essono, wa yalane fe?? Wa dang agnu o tô zou kobe foulassi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moannti Angafari Betara



Masculin Nombre de messages : 50
Localisation : Dakar
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: FANG POUR FAIRE COURT ET VITE, PAHOUIN A VRAI DIRE!!!   Dim 22 Mar - 16:33

Nkanny wa fe wa djonle ma? La liste s'allonge.
Moi je croyais aussi qu'on faisait l'inter village mais des critiques pointues m'ont été adressées. Abuii foulassi? il faut demander à Essonne et Minsili.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moannti Angafari Betara



Masculin Nombre de messages : 50
Localisation : Dakar
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: FANG POUR FAIRE COURT ET VITE, PAHOUIN A VRAI DIRE!!!   Dim 22 Mar - 16:40

Akiba a Nkanny, j'ai cru que tu t'en prenais aussi à moi. Je suis réconforté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nkanny



Féminin Nombre de messages : 336
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: FANG POUR FAIRE COURT ET VITE, PAHOUIN A VRAI DIRE!!!   Dim 22 Mar - 17:00

Moannti Angafari Betara a écrit:
Nkanny wa fe wa djonle ma? La liste s'allonge.
Moi je croyais aussi qu'on faisait l'inter village mais des critiques pointues m'ont été adressées. Abuii foulassi? il faut demander à Essonne et Minsili.

A mon frère,
Je rigole en parlant d'abui foulassi et je taquine aussi Essono en lui demandant na azou kôbe foulassi.
Par contre j'ai relu les interventions de Minsili et Essono à ce sujet, c'est bien d'avoir donné ton opinion, très intéressante d'ailleurs , mais je pense que certains qualificatifs utilisés à leur endroit n'étaient pas nécessaires. Smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nkanny



Féminin Nombre de messages : 336
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: FANG POUR FAIRE COURT ET VITE, PAHOUIN A VRAI DIRE!!!   Dim 22 Mar - 17:03

Citation :
[quote="Moannti Angafari Betara"]Akiba a Nkanny, j'ai cru que tu t'en prenais aussi à moi. Je suis réconforté

No No je ne m'en prends pas à toi, no te inquieta!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: FANG POUR FAIRE COURT ET VITE, PAHOUIN A VRAI DIRE!!!   Dim 22 Mar - 17:17

Nkanny a écrit:
Moannti Angafari Betara a écrit:
MINSILI ET ESSONNE GARDIENS DU TEMPLE EXIGEANTS
...


Kié!! za abuigh foulassi lol!

O tam ya yen dzé !!! lol! Eyong me kare wa na te wa bô école buissonnière là a Beyoghe que tu écoutais ta grande-soeur? Bon je suis ma part, c'est dimanche, je reviendrai plus tard, bisou à tous et toutes (héhéhé ma tsiran bitoam )

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: FANG POUR FAIRE COURT ET VITE, PAHOUIN A VRAI DIRE!!!   Dim 22 Mar - 17:20

Moannti Angafari Betara a écrit:
Nkanny wa fe wa djonle ma? La liste s'allonge.
Moi je croyais aussi qu'on faisait l'inter village mais des critiques pointues m'ont été adressées. Abuii foulassi? il faut demander à Essonne et Minsili.

Ekié pardon je suis une femme hein !!!! Me bele ki ngul oooooooooo

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: FANG POUR FAIRE COURT ET VITE, PAHOUIN A VRAI DIRE!!!   Lun 23 Mar - 1:08

Nkanny a écrit:
Moannti Angafari Betara a écrit:
Nkanny wa fe wa djonle ma? La liste s'allonge.
Moi je croyais aussi qu'on faisait l'inter village mais des critiques pointues m'ont été adressées. Abuii foulassi? il faut demander à Essonne et Minsili.

A mon frère,
Je rigole en parlant d'abui foulassi et je taquine aussi Essono en lui demandant na azou kôbe foulassi.
Par contre j'ai relu les interventions de Minsili et Essono à ce sujet, c'est bien d'avoir donné ton opinion, très intéressante d'ailleurs , mais je pense que certains qualificatifs utilisés à leur endroit n'étaient pas nécessaires. Smile.

Lol on est au village, ye bibuk bia woé mot adandang eyong bi ga nang (grandir) a zang fianga bobedzang, le fianga qui y allait souvent cash genre on te charrie sur tes défauts, qui a oublié? lol!

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ndzié'nnam'abé



Masculin Nombre de messages : 387
Age : 35
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: FANG POUR FAIRE COURT ET VITE, PAHOUIN A VRAI DIRE!!!   Lun 23 Mar - 1:20

Tu parles a Minsili!!!! Sad Sad Sad Quand je voyais les grandes vacances, arriver,j'étais animé des sentiments ambivalents, j'étais content de revoir mes cousins et mes oncles, de pouvoir passer du temps dans la forêt, dans les champs, à poser des pièges... et j'étais mal parce que je savais que l'imgbang(les moqueries,...) qui m'attendait , n'avait pas de nom avec tous les surnoms qu'on nous donnait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: FANG POUR FAIRE COURT ET VITE, PAHOUIN A VRAI DIRE!!!   Lun 23 Mar - 2:00

Mon chère frère Moannti Angafari Betara ,

Comme je le disais dans un post précédent, je n’ai pas vraiment compris la démarche qui est la vôtre quand vous dites toutes ces choses que je viens de lire. À ce qu’il me semble, pour avoir exprimé le refus de désigner ma langue – Le Fang – par les termes « dialectes » ou « patois », vous me décrétez : « gardien du temple exigent », « manitou », « zomloa », « bon dieu », évangéliste de la « séparation des genres » en matière de langage, « puriste », « militant culturel », « fervent militant ekang », « exorciste et désenvoûteur anti-aliénation », « sarcastique » et « moqueur », « grossièrement offensif », « inapproprié pour ce forum », « inamical et disproportionné » dont le ton est le fruit d’un « égarement momentané », « inutilement sarcastique », « goguenard, provocateur, euphorique et triomphal », digne d’une « fillette »… et tutti quanti….

Toute proportion gardée, permettez moi de vous faire remarquer que sur une échelle de 1 à 20 ; 1 étant le seuil qu’il ne faut pas franchir quand on veut échanger respectueusement avec les autres ; et 20 le comble du mauvais goût en matière de conversation amicale, vous avez atteint 19. Ce qui est largement excessif par rapport à « lavage de cerveau quand tu nous tiens !... », mon propos qui, faut-il vraiment le croire, vous a donné envie de me faire non seulement la morale, mais aussi une leçon de linguistique. Et encore je vous fais grâce de tous les autres propos qui me dépeignent comme quelqu’un avec « beaucoup de condescendance et d’orgueil », « railleur » et « méprisant ».

Dieu, mes ancêtres et mon honneur en tant que Fang et fier de l’être me garderont de vous suivre dans cette lancée ; étant donné qu’il n’est pas question pour moi de mener ici un combat qui n’est pas le mien. Par contre, je voudrais vous inviter à un petit essai de définitions, puisque le jeu semble vous amuser :

Un dialecte (du grec διάλεκτος diálektos, de διαλέγομαι dialégomai « parler ensemble ») est une variété d'une langue qui se distingue des autres dialectes de cette même langue par un certain nombre de particularités lexicales, morphologiques, syntaxiques ou phonétiques et qui est utilisée par une fraction plus restreinte de la population. À ce titre, toutes les langues du monde possèdent des dialectes. Ceux-ci sont dits locaux, régionaux, géographiques… On parle même de régiolecte, d’idiolecte ou de géolecte. Mais les dialectes peuvent également être sociaux. Dans tous les cas, ceux-ci sont toujours dialectes d’une langue principale par rapport à laquelle ils sont considérés comme inférieurs. Car, en prenant en compte la valeur des représentations des mots en société, le terme « langue » définit tout idiome remplissant deux fonctions sociales fondamentales: la communication et l'identification. Tandis que "dialecte" désignera toujours quelque chose avec une connotation péjorative et dévalorisante.

Par conséquent, dire de nos langues africaines et du Fang en particulier, que ce sont des dialectes, traduit deux situations également déplorables :

- la première est qu’une telle appellation perpétue le jeu de la déstructuration sociale dont les règles ont été définies par le colonisateur, lequel s’est appliqué à reléguer tout ce qui relevait de nos civilisations dans des lieux d’enferment qui en ont fait du folklore pur et simple.
- La seconde est que nous-mêmes africains, fort de notre désir de plaire et de ressembler au colonisateur, avons fini par renoncer à puiser dans notre africanité, la substance même de notre être profond, au point d’admettre la bêtise (les langues africaines sont des dialectes) comme notre caractéristique fondamentale.

Qu’il vous déplaise que cela soit appelé « lavage de cerveau », je vous l’accorde. Mais innocence pour innocence, je ne le disais pas pour offenser, ni même pour paraître condescendant. Et ce que vous avez pris comme tel, n’est en réalité que l’expression d’un déchirement profond devant ce qui me semble être comparable à une capitulation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: FANG POUR FAIRE COURT ET VITE, PAHOUIN A VRAI DIRE!!!   Lun 23 Mar - 2:18

@Moannti Moannti Angafari Betara, pour te répondre, en voyant la petite phrase qui t'a fait bondir, j'ai pris ça comme une généralité qui ne t'était pas adressé personnellement mais bon, mesiki Essonne et puis hein, moi et mon optimisme naïf là C'est bien que tu exprimes ton opinion face à cet échange même si je pense qu'un simple mp aurait suffi.

Sur la forme par exemple : si j'utilise tant de smileys dans mes messages, c'est d'abord parce que je les aime Embarassed Non c'est aussi quelque part pour décanter certains propos qui sans ça, pourraient être pris pour Suspect. Sur un forum chacun a sa sensibilité c'est vrai, et personnellement, si quelqu'un me "vexe", soit je réagis par l'ironie ou humour, soit si c'est trop j'envoie un mp pour voir déjà avec la personne. Chacun vient ici avec sa sensibilité, difficile de penser que le posteur lamda saura comment y aller avec tel ou tel, donc les intervilles directement façon façon là, ma ben oooooooooooo lol!

Sur le fond, avant de commencer à poster ici, j'ai vraiment pris tout mon temps pour essayer de connaître un peu qui est qui côté style d'écrits. Du coup, je sais par exemple qu'un tel pourra y aller dans un sujet, mais ça ne m'empêchera pas de voir le bien-fondé de son propos, voire de continuer à défendre le mien si j'estime que j'ai encore des choses à partager. C'est vrai que nous sommes dans un forum, mais soit j'ai vraiment mal compris, soit j'ai raté un détail : être sur un forum avec ce qu'on souhaite tous faire pour notre Culture, pour moi ne signifie qu'on devrait aussi se laisser aller. Oui, ça doit agacer que certains posteurs soient aussi tatillons, mais désolée, je pense qu'ici nous sommes un peu condamnés à exceller non? Et ça tient aussi au langage qu'on utilise entre-nous, même si nous pensons que nous sommes "juste" entre-nous. A force de tout trouver "inoffensif", ne doit-on rien dire sur la charge émotionnelle de certains mots? Et s'il ya une chose que j'ai remarqué depuis un peu plus d'un an que je suis ici c'est que notre frère Essonne, on peut penser ce qu'on veut de sa façon de s'exprimer (asu dama c'est juste le ngul fianga/taclage comme j'ai connu au pays mais bon chacun a son avis), une chose est sûre, sur bon nombre de débats, heureusement qu'il arrive toujours à recentrer les choses et à nous rappeler qu'il ne faudrait pas qu'on oublie la portée de nos mots même les plus simples.

Bref pour dire que oui, entre la façon dont on parle au quartier quartier là et l'autre, il peut y avoir des différences. Oui, la prise de conscience de certaines choses ne se fait pas de façon uniforme mais n'empêche pas d'être exigeant envers nous-mêmes et savoir de quoi on parle (ou plutôt ne pas prendre pour si anodins que ça certains mots). Pour moi, ça ne veut pas dire que tel ou tel est moins akeng que l'autre, mais simplement, c'est des piqures de rappel qui ont leur importance. Je reprend ces mots :

Citation :
De plus, nous sommes sur un site : monefang.com qui nous engage à une certaine vision intègre et valorisante de notre culture.

Oui, ça peut être chiant, oui ce n'est pas parce qu'on dit "dialecte" qu'on ignore les tenants et aboutissants du concept, mais justement mon frère, celui qui sait, doit d'autant plus faire attention à ce qu'il dit, car il sait l'importance des mots en ce qui concerne les Bivindi Bi Mbot. Ce n'est pas à toi que j'apprendrai toute l'imagerie liée à certains mots utilisés quand il s'agit de nous, et comment ils ont contribué à la prerennisation de la situation actuelle. dans ma vie au quotidien, je vois que ça marche car mine de rien, on réussit à changer le regard des gens sur certains mots. Deux anecdotes à ce sujet, e mewoa me deme man, me ga be a dzal e ça y allait matin midi soir sur "bane boane mitangan" pour désigner mes fils et quand j'essayais de soulever certaines objections, c'était "akié dzoghè bia, c'est comme ça qu'on fait ici". Mais à force d'expliquer calmement en quoi cette expression d'apparence anodine portait quand même quelque chose de très très Suspect en elle, ce sont les mêmes personnes qui trouvaient que j'exagèrrais qui finalement venaient me trouver une à une pour me dire que qq part "wa bele a te o !"L'autre, il y a peine quelques jours a esié dzama. Ma lè e be collègues bivindi mitangan mbamane de je ne sais plus quoi, et je sors sans y penser le mot "ethnique", puis je me reprends en disant sous forme de blague que ce mot "ethnique", c'est blanc bonnet et bonnet blanc comme "diversité", "black"... pour ne pas appeler un chat un chat a Fala muna. La discussion continue normalement mais qq temps plus tard, mane mininga ya Gwada a ga zu me sili le pquoi de ma petite remarque sur le mot "ethnique" et lol, c'est parti pour une autre discussion. En somme, a tsog na gn'etam egan wok bibuk bité Suspect dont voir qq1 partager sa vision on se dit "ah je ne suis donc pas si parano que ça en étant aussi tatillonne" avec soi-même déjà. "Ethnique" par rapport à qui, par rapport à quoi… bref toujours la même histoire de "il y aurait une certaine norme et autour d'elle, la périphérie qu'on désigne par des mots que cette même périphérie accepte sans mot piper. ou alors ceux qui le font passent pour des empêcheurs de dormir en paix. Pour moi, c'est une démarche personnelle et aussi comme parent de ne pas m'embrigader moi-même dans certains mots. Mais sur un forum comme Monefang, je pense tout de même que, si soi-même on n'y voit aucun mal (parce qu'on fait soi-même la différence), rien qu'en pensant à ce qui nous lisent, mieux vaut éviter une certaine banalisation d'un langage dévalorisant (pas toujours en apparence mais dévalorisant quand même par la force subliminale qui s'y cache). On peut ne pas partager cette façon de voir, il suffit à son tour de dire "pourquoi" sans nécessairement mettre le mode "je règle mes comptes" en avant. What a Face

Une remarque générale maintenant qui ne t'es pas adressé personnellement mais un peu à tous ceux qui passent par ici. Je reviens un peu sur ce fianga du pays, cette faculté à blaguer, à se tacler fort fort mais chacun sachant où ça va. Ben désolée ce soir j'en ai un peu ma claque aussi des susceptibilités des uns et des autres, à se demander s'il faut mbom les minkoul avant pour savoir quels mots utiliser pour ne pas brusquer tel ou tel en ragissant à un propos. Oui, ça peut effectivement rebuter des nouveaux le ton sacarstique ou que sais-je de certains, mais l'inverse est aussi vrai. Ça peut aussi rebuter certains de passer malgré eux pour les donneurs de leçons alors que ce n'est pas leur but.
Si le jeu ici c'est simplement de venir passer du bon temps et ne pas aller au fond des choses au risque de choquer, le résultat peut aussi être que les "parloteurs" ferment leur clapet, soit ne plus dire vraiment ce qu'on veut dire. Je ne pense pas que ce soit le but? Si c'est le cas, voir, engôgôl les admin adzidzon et compagnie dites-le ou remettez en ligne les objectifs de ce site ! On est là au juste pour quoi? valoriser notre Culture veut dire au juste? Peut-être qu'on devrait nous sortir un article là-dessus comme ça chacun respecte la date line et ne piquote un top personne oh là là ça va quoi !!! Rolling Eyes Sérieux c'est au point où à force de te voir parler dans un sujet, tu as l'impression que certains ne disent rien mais ne t'en gardent pas moins dent et attendent la petite occasion pour se lâcher? Je radote radote radote, mais la supposée revalorisation culturelle (je dis "supposée" parce que des fois je me demande si on poursuit les mêmes buts), sous-entend parler de sujets qui sont si profonds que le risque de se sentir (à tort) attaqué est grand (religion, aliénation...) que des astuces comme le fianga sont plus que jamais nécessaires. Tchiiiiiiiiiiiiiiiiip c'est Bon me voilà qui commence ma part de "vexement" et je vois toutes les fautes que j'ai pas le temps de cooriger ma wok soam e mebun ya Monefang heureusement que les rencontres sont là pour se voir en vrai et là… ouf c'est la joie ! Bon Nkanny organisera la prochaine !

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: FANG POUR FAIRE COURT ET VITE, PAHOUIN A VRAI DIRE!!!   Lun 23 Mar - 2:42

Ekié a Essonne, c'est quoi de complexer les couche-tard comme ça? Je t'ai lu, je me relis et Minsili a kobo Fulassi ya quartier c'est trop le niveau ici on dirait OLLOMO ELLA parlant linguistique (pardon Akoma Mba je blague seulement tu sais qu'on attend l'enfant ici a Emomilang ) Bon me wok te e bibuk bina :

Citation :
- la première est qu’une telle appellation perpétue le jeu de la déstructuration sociale dont les règles ont été définies par le colonisateur, lequel s’est appliqué à reléguer tout ce qui relevait de nos civilisations dans des lieux d’enferment qui en ont fait du folklore pur et simple.
- La seconde est que nous-mêmes africains, fort de notre désir de plaire et de ressembler au colonisateur, avons fini par renoncer à puiser dans notre africanité, la substance même de notre être profond, au point d’admettre la bêtise (les langues africaines sont des dialectes) comme notre caractéristique fondamentale.

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: FANG POUR FAIRE COURT ET VITE, PAHOUIN A VRAI DIRE!!!   Lun 23 Mar - 2:49

Ndzié'nnam'abé a écrit:
Tu parles a Minsili!!!! Sad Sad Sad Quand je voyais les grandes vacances, arriver,j'étais animé des sentiments ambivalents, j'étais content de revoir mes cousins et mes oncles, de pouvoir passer du temps dans la forêt, dans les champs, à poser des pièges... et j'étais mal parce que je savais que l'imgbang(les moqueries,...) qui m'attendait , n'avait pas de nom avec tous les surnoms qu'on nous donnait

A qui tu le racontes, cet été encore j'en eu que j'avais même déjà oublié et quand ado tu as eu tes bane bemvoé qui te donnaient du "mane ndola meyom tan" (la petite pièce de 50 francs CFA là sous-entendu c'était mignon Rolling Eyes , lol a ndom dzam ga mot a tô vacciné

S'il te plaît, je transfère mon message sur les différences entre le dialecte Ewondo et le patois Mbirambani dans le sujet sur la langue.

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: FANG POUR FAIRE COURT ET VITE, PAHOUIN A VRAI DIRE!!!   Lun 23 Mar - 3:39

Minsili mi Ngoan Ewondo a écrit:
Ekié a Essonne, c'est quoi de complexer les couche-tard comme ça? Je t'ai lu, je me relis et Minsili a kobo Fulassi ya quartier c'est trop le niveau ici on dirait OLLOMO ELLA parlant linguistique (pardon Akoma Mba je blague seulement tu sais qu'on attend l'enfant ici a Emomilang ) Bon me wok te e bibuk bina :

Citation :
- la première est qu’une telle appellation perpétue le jeu de la déstructuration sociale dont les règles ont été définies par le colonisateur, lequel s’est appliqué à reléguer tout ce qui relevait de nos civilisations dans des lieux d’enferment qui en ont fait du folklore pur et simple.
- La seconde est que nous-mêmes africains, fort de notre désir de plaire et de ressembler au colonisateur, avons fini par renoncer à puiser dans notre africanité, la substance même de notre être profond, au point d’admettre la bêtise (les langues africaines sont des dialectes) comme notre caractéristique fondamentale.

Ma yem na me bar fe we kar aya, a Minsili? Le fait est que chaque fois que nous acceptons comme tels et surtout comme si c'était naturel, les mots qui font de nous, selon nos détracteurs, une frange de la sous humanité, nous contribuons nous-mêmes à conforter ceux qui nous font cet affront dans leurs positions. Certains, à mon plus grand désarroi, trouvent qu'en rappelant que nous sommes, de cette façon là, complices de la liquidation de nos valeurs, veulent bien me trouver "grossièrement offensif". Mais ce que moi je trouve révoltant, c'est qu'on me somme d'être d'accord avec ce que je nomme "pulsion de mort culturelle", sous peine d'être montré du doigt comme étant un "puriste", un "facho", un "arrogant"... enfin, tout ce qui a été dit.

Mais e yop be zambe naa, ça c'est le moindre de mes soucis. Chacun de nous peut être Fang comme il veut. Moi je veux l'être en veillant à ce que le fait d'être Fang ne me paraisse à aucun moment dérisoire quant à la fierté que je dois en tirer. Mon but ici n'est pas que X ou Y se sente lésé par ma "Fang attitude". Je ne suis pas un adepte de la pensée unique. Libre à qui le veut d'être Fang un peu, pas trop, plus tout à fait.

J'ai la conviction qu'un site comme monefang.com se donne comme objectif de revaloriser la culture Fang qui peut encore apporter à l'humanité. Je dis encore parce que cela a déja été le cas dans les siècles passés, avec, pour ne citer que ceux-là, les plus grands artistes de ce monde dont les œuvres les plus valeureuses se sont inspirées de nos cultures et de nos traditions: Picasso, Matis, etc. Et on a un peu trop tendance à oublier qu'il fut un temps où cela faisait très "Intello" en occident de parler et de montrer de la fascination pour les objets d'art Fang dans les cercles mondains. Et nous mêmes, Fang, trouvons qu'il faut fouler tout cela au pied. C'est tout simplement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: FANG POUR FAIRE COURT ET VITE, PAHOUIN A VRAI DIRE!!!   Lun 23 Mar - 4:09

Nkanny a écrit:

Essono, wa yalane fe?? Wa dang agnu o tô zou kobe foulassi

Maa bo wa!... Wa dang nyeghe wa dzeng me mintiè, é ngone ye Minvoul nyi! Me sa kiègn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nkanny



Féminin Nombre de messages : 336
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: FANG POUR FAIRE COURT ET VITE, PAHOUIN A VRAI DIRE!!!   Lun 23 Mar - 13:03

Citation :

Lol on est au village, ye bibuk bia woé mot adandang eyong bi ga nang (grandir) a zang fianga bobedzang, le fianga qui y allait souvent cash genre on te charrie sur tes défauts, qui a oublié? lol!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nkanny



Féminin Nombre de messages : 336
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: FANG POUR FAIRE COURT ET VITE, PAHOUIN A VRAI DIRE!!!   Lun 23 Mar - 13:06

Citation :
Bon Nkanny organisera la prochaine !

Organiser quoi? le prochain tournoi de boxe?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nkanny



Féminin Nombre de messages : 336
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: FANG POUR FAIRE COURT ET VITE, PAHOUIN A VRAI DIRE!!!   Lun 23 Mar - 13:07

Essonne de Mvome-Zoq a écrit:
Nkanny a écrit:

Essono, wa yalane fe?? Wa dang agnu o tô zou kobe foulassi

Maa bo wa!... Wa dang nyeghe wa dzeng me mintiè, é ngone ye Minvoul nyi! Me sa kiègn.

Ma zou de vé affraid se ki be ma!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
emone mema



Masculin Nombre de messages : 604
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: FANG POUR FAIRE COURT ET VITE, PAHOUIN A VRAI DIRE!!!   Lun 23 Mar - 16:13

Je partage totalement les dernières interventions de moadzang Essonne et Minsili, mais je pense que ça ne coutais rien de commencer par faire un "mea culpa" avant de dire tout ce que vous avez dit surtout pour moadzang Essonne.
Car personnellement, lorsque j'avais lu la petite phrase "aliénation quant tu nous tiens", j'avais tiqué. J'avais tiqué parce que je pense qu'il n'aurait pas du être emploié à l'endroit du frère qui est nouvellement inscrit sur le forum et donc n'a pas encore assez d'échange qui montre une aliénation (même si ma soeur perso a raison quant elle dit qu'avant d'intervenir sur le forum, il est mieux de parcourir plus ou moins les sujets déjà abordés; ça permet de connaitre l'orientation do forum sur le sujet).
Je pense que la "phrase incendiaire" a été de trop dans l'intervention mais je partage le reste du texte.

Petit coup de gueule aussi, pour partager celui de Minsili (c'est quant même ma soeur perso), c'est vrai qu'y en a marre des gens qui n'ont pas grandi à dzal (car si tu y a grandi, tu ne peux ignorer le fianga, le rentrage) et y en a marre des gens qui personnalise les débats , bon nous sommes entre bobegang donc lol! lol! et surtout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FANG POUR FAIRE COURT ET VITE, PAHOUIN A VRAI DIRE!!!   Aujourd'hui à 21:36

Revenir en haut Aller en bas
 
FANG POUR FAIRE COURT ET VITE, PAHOUIN A VRAI DIRE!!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Il aimante son bras pour faire tenir son iPod nano
» logiciel pour faire son plan
» il y a de plus vilains endroits pour faire la sieste.....
» [résolu]quel résine faut il utilisée pour faire un décor ?
» Quel mélange terreux pour faire au plus simple ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Be-fang@beti.com :: Présentation-
Sauter vers: