Forum Be-fang@beti.com

Mbemba soan Aba !!!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  RETOUR SUR LE SITERETOUR SUR LE SITE  

Partagez | 
 

 Cannibalisme fañ : réalité ou invention coloniale ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
emone mema



Masculin Nombre de messages : 604
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Cannibalisme fañ : réalité ou invention coloniale ?   Ven 30 Nov - 16:41

adzidzon a écrit:
mbolo a bot bam,
je vais essayer de vous éclairer un peu sur le rite du nguii. mais pour kil n'y ait pas de quiproquo, ke vous sachiez d'abord ke je n'ai pas assisté à une telle cérémonie, mais j'ai vu un nguii, si je vais au village demain, je le verrai encore...et les anciens, parce kils estiment ke tout cela est dépassé ont bien voulu m'en parler...sans aller au profond fond cependant. aujourd'hui, bien des décennies après, et alors ke personne ne s'en occupe plus et kil est noyé sous des hautes herbes, à chaque fois ke j'y fais un tour, mes grands parents me disent toujours l'air grave:
"il ne faut pas aller faire le sorcier là-bas, sinon tant pis pour toi" autrement dit je risque de passer à la trappe. mais bon. dans les temps reculés de la colonisation, avec tous les mouvements de populations kil y avait, alors ke la misère, la maladiie, la sorcellerie...étaient reines, les anciens ont imaginé un rite ki permettrait de lutter contre les sorciers. kan je dis lutter contre les sorciers, cela veut dire en fait "tuer les sorciers": c'est le nguii. mais pour ke celui-ci fonctionne à merveille, il fallait kil y ait kelke chose de puissant ke le soutienne...c'est koi? le sacrifice humain.
le plus souvent c'était un ancien ke l'on mettait à mort (en réalité il se sacrifiait pour le groupe). je ne sais pas si on l'attachait sur un poteau et on l'abattait, je n'en sais rien, les anciens restent évasifs sur cette kestion. mais celui ki avait été choisi ou ki s'était choisi lui-mm, mourait. son cadavre suivait un rituel avant d'être enterré (n'étant pas initié, ce rituel m'est méconnu). il était enterré sur le dos, les bras en croix, les jambes écartées, le visage tourné vers le ciel...ensuite on mettait de la terre sur lui en prenant la peine de faire apparaitre la forme de ses jambes, de ses bras, ...
le sacrifié partit, il pouvait enfin commencer son travail: traquer les sorciers qui nuisaient à la cohésion sociale et aujoud'hui encore, vu les craintes de mes grands parents, il n'est pas bien loin.
ils me racontaient parfois ke celui-ci pouvait prendre la forme d'un hibou et de la sorte, il appelait les sorciers...ces derniers se disant ke c'était l'un d'eux ki les appelaient allaient le rejoindre en souriant Very Happy avant de prendre un coup de massue sur la tête et de trépasser Smile .
bref! c'est ça le nguii: au fondement de celui-ci se trouve le justicier ki va rendre la vie difficile aux sorciers.
akiba

J'aimerais apporter ma contribution à ce débat en citant un rite qui existe encore aujourd'hui à savoire les espèce de protection faite par les nganga pour proteger une famille en enterrant un chient ou un chat vivant; je sais qu'on appel aussi cette espèce de tombe "Nguii", c'est censé protéger la famille contre toute forme de sorcelerie extérieur mais en même temps, si un membre de cette famille sort en vampire, il trépasse.

Où peut-on placer le "nguii" pratiqué par les anciens pour pièger les éléphants?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Cannibalisme fañ : réalité ou invention coloniale ?   Sam 1 Déc - 16:36

emone mema a écrit:
adzidzon a écrit:
mbolo a bot bam,
je vais essayer de vous éclairer un peu sur le rite du nguii. mais pour kil n'y ait pas de quiproquo, ke vous sachiez d'abord ke je n'ai pas assisté à une telle cérémonie, mais j'ai vu un nguii, si je vais au village demain, je le verrai encore...et les anciens, parce kils estiment ke tout cela est dépassé ont bien voulu m'en parler...sans aller au profond fond cependant. aujourd'hui, bien des décennies après, et alors ke personne ne s'en occupe plus et kil est noyé sous des hautes herbes, à chaque fois ke j'y fais un tour, mes grands parents me disent toujours l'air grave:
"il ne faut pas aller faire le sorcier là-bas, sinon tant pis pour toi" autrement dit je risque de passer à la trappe. mais bon. dans les temps reculés de la colonisation, avec tous les mouvements de populations kil y avait, alors ke la misère, la maladiie, la sorcellerie...étaient reines, les anciens ont imaginé un rite ki permettrait de lutter contre les sorciers. kan je dis lutter contre les sorciers, cela veut dire en fait "tuer les sorciers": c'est le nguii. mais pour ke celui-ci fonctionne à merveille, il fallait kil y ait kelke chose de puissant ke le soutienne...c'est koi? le sacrifice humain.
le plus souvent c'était un ancien ke l'on mettait à mort (en réalité il se sacrifiait pour le groupe). je ne sais pas si on l'attachait sur un poteau et on l'abattait, je n'en sais rien, les anciens restent évasifs sur cette kestion. mais celui ki avait été choisi ou ki s'était choisi lui-mm, mourait. son cadavre suivait un rituel avant d'être enterré (n'étant pas initié, ce rituel m'est méconnu). il était enterré sur le dos, les bras en croix, les jambes écartées, le visage tourné vers le ciel...ensuite on mettait de la terre sur lui en prenant la peine de faire apparaitre la forme de ses jambes, de ses bras, ...
le sacrifié partit, il pouvait enfin commencer son travail: traquer les sorciers qui nuisaient à la cohésion sociale et aujoud'hui encore, vu les craintes de mes grands parents, il n'est pas bien loin.
ils me racontaient parfois ke celui-ci pouvait prendre la forme d'un hibou et de la sorte, il appelait les sorciers...ces derniers se disant ke c'était l'un d'eux ki les appelaient allaient le rejoindre en souriant Very Happy avant de prendre un coup de massue sur la tête et de trépasser Smile .
bref! c'est ça le nguii: au fondement de celui-ci se trouve le justicier ki va rendre la vie difficile aux sorciers.
akiba

J'aimerais apporter ma contribution à ce débat en citant un rite qui existe encore aujourd'hui à savoire les espèce de protection faite par les nganga pour proteger une famille en enterrant un chient ou un chat vivant; je sais qu'on appel aussi cette espèce de tombe "Nguii", c'est censé protéger la famille contre toute forme de sorcelerie extérieur mais en même temps, si un membre de cette famille sort en vampire, il trépasse.

Où peut-on placer le "nguii" pratiqué par les anciens pour pièger les éléphants?

kié! ä moadzang, je ne peux malheureusement te répondre sur ta dernière kestion. parce ke je n'ai pas de réponse. par contre, au sujet des rites dans leskels on enterre vivants un chat ou un chien (en ce ki me concerne, j'ai surtout entendu parler du chat), je sais k'on les appelle "évess". et cette pratik est surtout utilisée en cas de décès troublant, et dans une volonté de vengeance de la famille. c'est une pratik dangereuse parce k'on ne sait généralement pas ki a participé au décès du défunt (en cas de mort troublante), et on en arrive souvent à des situations où des proches ki ont participé à l'acte initial décèdent à leur tour: pour le malheur de ceux ki ont fait "évess".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Cannibalisme fañ : réalité ou invention coloniale ?   Mar 18 Déc - 21:04

J'ai tellement de souvenirs d'enfance qui me font mal car montrent à quel point on nous a appris à nous déprécier, à nous faire croire que tout ec qui vient de nous est mauvais. Pour les "évolués" d'Ongola, ces "villageois" de l'est qui étaient soupçonnés de garder les cendres de leurs défunts, quel horreuuuuuuuuuuuurrrr Et dire en douce qu'ils bouffaient encore de l'humain (cannaibales va !) l'insulte suprême. Ne parlons même pas des adeptes de l'Eboga (il y avait dans mon quartier) mais alors Nya wama ! interdiction formelle sous peine de bastonnage copieuse d'approcher de cette concession du diable. Les bons "chrétiens" qu'on étaient ne devaient même approcher ces "sauvages" là A Nti Ngan ! Plus tard, en s'informant et faisant jouer son sens critique on arrive à sortir de cette aliénation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Cannibalisme fañ : réalité ou invention coloniale ?   Dim 23 Déc - 21:28

Minsili mi Ngoan Ewondo a écrit:
J'ai tellement de souvenirs d'enfance qui me font mal car montrent à quel point on nous a appris à nous déprécier, à nous faire croire que tout ec qui vient de nous est mauvais. Pour les "évolués" d'Ongola, ces "villageois" de l'est qui étaient soupçonnés de garder les cendres de leurs défunts, quel horreuuuuuuuuuuuurrrr Et dire en douce qu'ils bouffaient encore de l'humain (cannaibales va !) l'insulte suprême. Ne parlons même pas des adeptes de l'Eboga (il y avait dans mon quartier) mais alors Nya wama ! interdiction formelle sous peine de bastonnage copieuse d'approcher de cette concession du diable. Les bons "chrétiens" qu'on étaient ne devaient même approcher ces "sauvages" là A Nti Ngan ! Plus tard, en s'informant et faisant jouer son sens critique on arrive à sortir de cette aliénation.
ä na, raconte-nous quelques uns de ces souvenirs d'enfance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Cannibalisme fañ : réalité ou invention coloniale ?   Mer 26 Déc - 18:33

adzidzon a écrit:
Minsili mi Ngoan Ewondo a écrit:
J'ai tellement de souvenirs d'enfance qui me font mal car montrent à quel point on nous a appris à nous déprécier, à nous faire croire que tout ec qui vient de nous est mauvais. Pour les "évolués" d'Ongola, ces "villageois" de l'est qui étaient soupçonnés de garder les cendres de leurs défunts, quel horreuuuuuuuuuuuurrrr Et dire en douce qu'ils bouffaient encore de l'humain (cannaibales va !) l'insulte suprême. Ne parlons même pas des adeptes de l'Eboga (il y avait dans mon quartier) mais alors Nya wama ! interdiction formelle sous peine de bastonnage copieuse d'approcher de cette concession du diable. Les bons "chrétiens" qu'on étaient ne devaient même approcher ces "sauvages" là A Nti Ngan ! Plus tard, en s'informant et faisant jouer son sens critique on arrive à sortir de cette aliénation.
ä na, raconte-nous quelques uns de ces souvenirs d'enfance...

Il y a en tellement drunken Pour le cannibalisme, c'est le genre d'idioties comme de demander à un camarade originaire d'une certaine région (en l'occurence ici est du Cameroun) si ses parents conservent chez soi dans un bocal les cendres de son Mvam ou si c'est vrai que là-bas dans la forêt de l'est ils sont encore si sauvages qu'ils mangent toujours en catimini de l'humain. Pour paraphraser, je dirai : pardonnez-leurs, ils ne savent pas ce qu'ils disent, surtout enfants cyclops

Autre exemple :

A qq maisons de chez nous il y avait une communauté de l'Iboga (on disait Eboga). Alors passer des nuits entières a écouter au loin la musique des mikoul et les chants Tu sens au fond de toi que ce qui se passe-là touche ton Moi profond mais interdiction de t'approcher parce qu'à côté du désir d'y aller, il y a surtout une autre crainte : ce sont des sorciers, des non-chrétiens, des enfants du Diable quoi Rolling Eyes m'enfin c'est ce qu'on t'a mis dans la tête et de toute façon, si tu y vas, bastonnade assurée. Ben quand t'es enfant, tu écoutes le discours des adultes, tu es obligée de te conformer mais au fond de toi tu vois bien que qq chose ne tourne pas rond, ou que ces mêmes adultes, malgré leurs de déni et dénigrement, s'ils s'écoutaient, ils iraient tout autant que toi vers ces supposés sorciers.

Autre souvenir, tout près de la maison, une église, lieu de RV privilégié le dimanche et un peu plus loin, les adeptes de l'Iboga. Ce jour-là, juste à la sortie de la messe, il y avait dans la rue une procession des "sorciers" (c'est comme ça que la plupart les voyait) What a Face Et là c'était la totale, enfants devant, adultes derrière, avec le visage couvert de kaolin blanc ou autre signes de sorciers (selon la logique des gens), tout pour qu le clan des bons chrétiens aient des réactions à l'avenant : soit on rigolait bêtement en douce (le genre de rire né de l'ignorance ou au mieux de la peur), soit on se mettait dans son coin et regardait de loin, soit on était transi de peur. En tout cas, je me rappelle encore de ces gens qui malgré les rires étouffées (lol quand même personne n'osait bien lever la voix) ou regards peu amènes et craintifs, ont fait leur défilé, impertubables, avant de regagner leur concession. Aujourd'hui, je me dis qu'ils l'avaient sûrement fait, de surcroît un dimanche à la sortie de l'église pour susciter des réactions chez les autres (nous les bons), peut-être nous amener à commencer à nous interroger mais bon, pour vouloir prendre un autre chemin, encore faut-il déjà le VOULOIR ou SAVOIR que le chemin tracé pour toi n'est pas le seul, ou n'est carrément pas tellement pour ton intérêt dès lors que son principal objectif semble être de te faire DETESTER tout ce qui a été TOI. Est-ce qu'il est possible d'amener qq'1 pétri de préjugés sur lui-même à se demander POURQUOI, un mot qui est souvent le début d'un long apprentissage. C'est possible sans doute mais pas facile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyia
Admin


Féminin Nombre de messages : 145
Age : 34
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Cannibalisme fañ : réalité ou invention coloniale ?   Ven 25 Jan - 11:49

Cette histoire de cannibalisme, nous n'en avons pas échos nous les ekang du Cameroun. Nous ne connaissons aucune tribu non ekang qui s'est plaind d'avoir eu un ancêtre bouffé par un ekang.

Ce doit certainement être une tentative de manipulation des esprits enfin de montrer le fang comme une créature encore plus proche de la bestialité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Cannibalisme fañ : réalité ou invention coloniale ?   Ven 8 Fév - 3:00

Nyia a écrit:
Cette histoire de cannibalisme, nous n'en avons pas échos nous les ekang du Cameroun. Nous ne connaissons aucune tribu non ekang qui s'est plaind d'avoir eu un ancêtre bouffé par un ekang.

Ce doit certainement être une tentative de manipulation des esprits enfin de montrer le fang comme une créature encore plus proche de la bestialité.
C'est une invention coloniale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyamoro OLLOM'ELLA NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 677
Age : 86
Localisation : Paris / Thoo-Effack /
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Cannibalisme fañ : réalité ou invention coloniale ?   Ven 12 Sep - 23:22

les fangs sont anthropophages. nous ne faisons plus de guerre aujourd'hui, mais lorsqu'autrefois lorsqu'un fang venait à bout d'un redoutable adversaire, son cœur était cuisiné puis mangé par les anciens afin d'asseoir leur puissance. demandez à qui vous voulez.
aujourd'hui le cannibalisme n'est pas physique mais mystique et il n'est pas uniquement consubstantiel aux fangs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Cannibalisme fañ : réalité ou invention coloniale ?   Sam 13 Sep - 0:59

OLLOMO ELLA MON'EFFACK a écrit:
nous ne faisons plus de guerre aujourd'hui, mais lorsqu'autrefois lorsqu'un fang venait à bout d'un redoutable adversaire, son cœur était cuisiné puis mangé par les anciens afin d'asseoir leur puissance.
Akié a moadzang, éclaire notre lanterne Very Happy stp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyamoro OLLOM'ELLA NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 677
Age : 86
Localisation : Paris / Thoo-Effack /
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Cannibalisme fañ : réalité ou invention coloniale ?   Sam 13 Sep - 4:52

adzidzon a écrit:
OLLOMO ELLA MON'EFFACK a écrit:
nous ne faisons plus de guerre aujourd'hui, mais lorsqu'autrefois lorsqu'un fang venait à bout d'un redoutable adversaire, son cœur était cuisiné puis mangé par les anciens afin d'asseoir leur puissance.
Akié a moadzang, éclaire notre lanterne Very Happy stp

ce qu'on décrit dans le mvett est une copie de ce qui se faisait autrefois. des guerres entre clans. et même après l'arrivé des mintaan, lors de l'oban.
ON MANGEAIS LE CŒUR DES ENNEMIS TUES AU Combat et assimiler ainsi leur puissance. aujourd'hui encore ON MANGE MÊME SI NOUS LES HOMMES AU DOUBLE REGARD LE VOYONS. y'oo be wok nà be ve mbot fus mot bidzi été??? c'est un morceau de chaire humaine boucanée. c'est aussi vrai que le trafic actuel des cranes. à votre avis à quoi servent-ils??? aux mêmes choses que lorsque nos ancêtres les utilisaient. les pratiques sont devenues simplement discrètes, mais n'ont pas disparu.
Je connais une personne qui en mâche toujours comme un chewing-gum. ha ha ha ha ha ha!!!!! Evil or Very Mad lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Cannibalisme fañ : réalité ou invention coloniale ?   Sam 13 Sep - 12:48

OLLOMO ELLA MON'EFFACK a écrit:
ce qu'on décrit dans le mvett est une copie de ce qui se faisait autrefois.
Attention a moadzang Very Happy, es-tu certain de cela? ou ai-je mal lu? Very Happy Rassure-moi d'abord... What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Cannibalisme fañ : réalité ou invention coloniale ?   Dim 14 Sep - 16:26

modjang Ollomo Ela,
explique-moi un peu ce qu'il y a de si exquis à affirmer que quelqu'un mâche du tit-mot (tid-mod ; tid-moro) comme du chewing-gum ??? j'avoue que je ne vois vraiment pas.

d'autre part si et seulement s'il était établi que (la chose demande vérification) les guerriers fang offraient le coeur de leurs ennemis aux anciens, alors nous nous trouverions en présence d'un cas de pratique de manducation à des fins de puissance mystique, mais certainement pas d'un trait caractéristique de tout un peuple, soyons bien d'accord.
ceci n'autorise donc nullement à généraliser en conjuguant en plus au présent de l'indicatif comme tu le fais : "les fang sont...". au pire cela autoriserait à dire "les fang étaient".

et ce dernier cas je regrette ne peut même pas être retenu puisque d'après tes propres affirmations il s'agirait d'un rite réservé à une classe spécifique de l'ayong que serait les anciens. tu sembles dire que les autres membres de la communauté, les hommes, les femmes, les enfants ne prenaient pas part au rite (corrige-moi si je me trompe), indication qui interdit une généralisation comme tu le fais.

modjang, tu dis que l'anthropophagie perdure sous sa forme mystique et n'est pas propre aux fang ?! en somme tu dis qu'il y a des pratiques de cannibalisme occulte chez les fang et chez d'autres peuples.
je le pense aussi. d'ailleurs tout le monde ici pensera probablement la même chose. mais ces pratiques marginales ne peuvent autoriser à caractériser un peuple.

d'ailleurs, l'anthropophagie est-elle décriée et dénoncée chez les fang ? j'imagine que le cannibalisme mystique dont tu parles ne concerne plus les ennemis de guerre puisque, et je te cite, "nous ne faisons plus de guerre aujourd'hui" ? le cannibalisme rituel des fang consisterait-il pour le peuple à s'entrebouffer alors ? explique moi ça.

si cela était une norme sociale, comment expliquer le Ngi, Ngil Ngii ? la mission de cette institution n'était-elle pas justement de lutter contre ces pratiques criminelles et malfaisantes (vampirisme, assassinats rituels, cannibalisme) oeuvres de certains éléments nocifs de la communauté ?

la réponse tu la connais autant sinon mieux que moi. dans ce cas, comment raisonnablement concilier le fait pour un peuple d'inventer un système de justice répressive contre des pratiques qu'il juge criminelles avec la dénomination d'anthropophage prêtée à ce même peuple ?

je t'écoute modjang, mais j'aimerais être sûr de ne pas avoir à écouter MEBO ME MFOUGOU (du Mvet de Assoumou Ndoutoume).

puisque nous parlons du Mvet, s'il parle bien de guerres que les clans se livraient, aucun récit qui m'ait été donné d'écouter en tout cas ne mentionne l'anthropologie dont tu fais allusion chez les Ekang. la chair (coeur) de l'ennemi défait ne fait pas l'objet d'une manducation rituelle ?!

s'il ne s'agissait que de parler de la guerre entre clans, pourquoi remonter jusqu'au Mvet pour cela ? les sources historiques, nos anciens suffisent pour nous renseigner sur ce fait.

par contre faire référence au Mvet au milieu d'une affiramation de l'anthropophagie des fang ne me semble pas très correct. corrige-moi si je me trompe, je sais si peu de choses.



farao


Dernière édition par Evindi Mot le Lun 15 Sep - 14:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Cannibalisme fañ : réalité ou invention coloniale ?   Dim 14 Sep - 18:26

Evindi Mot a écrit:
[size=18][font=Times New Roman][i]modjang Ollomo Ela,
explique-moi un peu ce qu'il y a de si exquis à affirmer que quelqu'un mâche du tit-mot (tid-mod ; tid-moro) comme du chewing-gum ??? j'avoue que je ne vois vraiment pas.

d'autre part si et seulement s'il était établi que (la chose demande vérification) les guerriers fang offraient le coeur de leurs ennemis aux anciens, alors nous nous trouverions en présence d'un cas de pratique de manducation à des fins de puissance mystique, mais pas d'un trait caractéristique de tout un peuple, soyons bien d'accord. ceci n'autorise donc nullement à généraliser en conjuguant en plus au présent de l'indicatif comme tu le fais : "les fang sont...". au pire cela autoriserait à dire "les fang étaient".

et ce dernier cas je regrette ne peut même pas être retenu puisque d'après tes propres affirmations il s'agirait d'un rite réservé à une classe spécifique de l'ayong que serait les anciens. tu sembles dire que les autres membres de la communauté, les hommes, les femmes, les enfants ne prenaient pas part au rite (corrige-moi si je me trompe), indication qui interdit une généralisation comme tu le fais.

modjang, tu dis que l'anthropophagie perdure sous sa forme mystique est n'est pas propre aux fang ?! en somme tu dis qu'il y a des pratiques de cannibalisme occulte chez les fang et chez d'autres peuples. je le pense aussi. d'ailleurs tout le monde ici pensera probablement la même chose. mais ces pratiques marginales ne peuvent autoriser à carctériser un peuple. d'ailleurs, l'anthropophagie est-elle décriée et dénoncée chez les fang ? j'imagine que le cannibalisme mystique dont tu parles ne concerne plus les ennemis de guerre puisque, et je te cite, "nous ne faisons plus de guerre aujourd'hui" ? le cannibalisme rituel des fang consisterait-il pour le peuple à s'entrebouffer alors ? explique moi ça. si cela était une norme sociale, comment expliquer le Ngi, Ngil Ngii ? la mission de cette institution n'était-elle pas justement de lutter contre ces pratiques criminelles et malfaisantes (vampirisme, assassinats rituels, cannibalisme) oeuvres de certains éléments nocifs de la communauté ? la réponse tu la connais autant sinon mieux que moi. dans ce cas, comment raisonnablement concilier le fait pour un peuple d'inventer un système de justice répressive contre des pratiques qu'il juge criminelles avec la dénomination d'anthropophage prêtée à ce même peuple ?
Voilà de grandes contradictions que moadzang Ollomo Ella ferait mieux de nous expliquer!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyamoro OLLOM'ELLA NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 677
Age : 86
Localisation : Paris / Thoo-Effack /
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Cannibalisme fañ : réalité ou invention coloniale ?   Lun 15 Sep - 1:34

Evindi Mot a écrit:
modjang Ollomo Ela,
explique-moi un peu ce qu'il y a de si exquis à affirmer que quelqu'un mâche du tit-mot (tid-mod ; tid-moro) comme du chewing-gum ??? j'avoue que je ne vois vraiment pas.

d'autre part si et seulement s'il était établi que (la chose demande vérification) les guerriers fang offraient le coeur de leurs ennemis aux anciens, alors nous nous trouverions en présence d'un cas de pratique de manducation à des fins de puissance mystique, mais certainement pas d'un trait caractéristique de tout un peuple, soyons bien d'accord.
ceci n'autorise donc nullement à généraliser en conjuguant en plus au présent de l'indicatif comme tu le fais : "les fang sont...". au pire cela autoriserait à dire "les fang étaient".

et ce dernier cas je regrette ne peut même pas être retenu puisque d'après tes propres affirmations il s'agirait d'un rite réservé à une classe spécifique de l'ayong que serait les anciens. tu sembles dire que les autres membres de la communauté, les hommes, les femmes, les enfants ne prenaient pas part au rite (corrige-moi si je me trompe), indication qui interdit une généralisation comme tu le fais.

modjang, tu dis que l'anthropophagie perdure sous sa forme mystique n'est pas propre aux fang ?! en somme tu dis qu'il y a des pratiques de cannibalisme occulte chez les fang et chez d'autres peuples.
je le pense aussi. d'ailleurs tout le monde ici pensera probablement la même chose. mais ces pratiques marginales ne peuvent autoriser à caractériser un peuple.

d'ailleurs, l'anthropophagie est-elle décriée et dénoncée chez les fang ? j'imagine que le cannibalisme mystique dont tu parles ne concerne plus les ennemis de guerre puisque, et je te cite, "nous ne faisons plus de guerre aujourd'hui" ? le cannibalisme rituel des fang consisterait-il pour le peuple à s'entrebouffer alors ? explique moi ça.

si cela était une norme sociale, comment expliquer le Ngi, Ngil Ngii ? la mission de cette institution n'était-elle pas justement de lutter contre ces pratiques criminelles et malfaisantes (vampirisme, assassinats rituels, cannibalisme) oeuvres de certains éléments nocifs de la communauté ?

la réponse tu la connais autant sinon mieux que moi. dans ce cas, comment raisonnablement concilier le fait pour un peuple d'inventer un système de justice répressive contre des pratiques qu'il juge criminelles avec la dénomination d'anthropophage prêtée à ce même peuple ?

je t'écoute modjang, mais j'aimerais être sûr de ne pas avoir à écouter MEBO ME MFOUGOU du Mvet de Assoumou Ndoutoume.

puisque nous parlons du Mvet, s'il parle bien de guerres que les clans se livraient, aucun récit qui m'ait été donné d'écouter en tout cas ne mentionne l'anthropologie dont tu fais allusion chez les Ekang. la chair (coeur) de l'ennemi défait ne fait pas l'objet d'une manducation rituelle ?!

s'il ne s'agissait que de parler de la guerre entre clans, pourquoi remonter jusqu'au Mvet pour cela ? les sources historiques, nos anciens suffisent pour nous renseigner sur ce fait.

par contre faire référence au Mvet au milieu d'une affiramation de l'anthropophagie des fang ne me semble pas très correct. corrige-moi si je me trompe, je sais si peu de choses.



farao

je pense que tu as toi même trouvé des réponses à tes interrogations. Si le Nguii a été mis en place c'est effectivement pour lutter contre d'éventuels cas d'anthopophagie mystique. Je ne dis pas que la pratique était en toute circonstance approuvée, mais qu'elle existait et je le redit elle existe toujours, surtout sous sa forme mystique, et le Nguii avait entre autre pour rôle, excuse moi de le dire ainsi ''de régulariser la consommation''. Il ne s'est jamais manifesté contre ceux qui consommaient des butins de guerre.
il faut qu'on se comprenne, je n'admet pas que ce soit une caractéristique, sinon la caractéristique principale du peuple fang, je dis simplement que la pratique existe sous diverses formes, et que ce n'est pas une invention, restons réalistes.
nous nous rencontrerons certainement u_n de ces jours et je te raconterai l'histoire de deux villages qui ont disparu dans les années 90, deux villages que j'ai vu disparaitre sous mes yeux, à cause d'une histoire d'anthropophagie ''illégale''. c'est pour te dire que ce sont des pratiques qui sont là.
tu me donneras raison lorsque tu en consommeras inconsciemment.

les guerres entre clans, je suis désolé existaient encore y'a pas très longtemps. as-tu entendu parler d'OBAN??? c'était effectivement ce genre de guerre. laisse moi te dire que l'esprit Guerrier que les premier explorateurs évoquent ne concerne pas seulement la guerre entre les fang et les autres ethnies, mais surtout entre les fang eux même. Et à cet époque ces pratiques existaient certainement.

Si j'ai fait reférence au mvett c'est pour montrer la relation qu'il y a entre vaincre son adversaire et s'approprier sa puissance.
Puisque tu sembles connaitre le mvett écrit ( que moi je n'apprécie pas trop parce que je le trouve fade), lis le tome 1 du mvett de mon neveu Ndong Ndoutoumou de la page 28 à la page 31, il y a aperçu du déroulement de la chose. OBAME NDONG y propose à ses confrères de le manger, physiquement, afin d'asseoire la puissance de son petit fils OVENG NDOUMOU. et je te le dis encore, le mvett décrit le fonctionnement de la proto culture fang.
attention les personnages du mvett ont existé. refais ta généalogie et tu retrouveras certainement l'un d'entre eux. dans la mienne il en existe, autant que dans celle de mes neveux NDONG et ASSOUMOU NDOUTOUMOU.

Demande à Grégoire BIYOGO et à tous ceux qui analysent le Mvett, ils te diront que celui-ci décrit surtout la société actuelle. Je connais assez bien le mvett d'AKUE OBIANG, je l'écoute depuis que mes oreilles sont ouvertes, je comprend aujourd'hui qu'il parle, non pas de ce qui se passa à Engong, mais de ce que je vis aujourd'hui dans mon pays. des scènes d'anthropophagie mystique et physique sont décrites dans le mvett...

les choses ont beaucoup changé, je l'avoue mais il ne faut pas renier ce que nous étions et que nous sommes certainement toujours c'est-à-dire des guerriers téméraires, astucieux, beau, maitres du fer, pretre byiere, adorateur de Nguii, conteur de mvett, grands chasseurs, pratiquants de sciences nobles et occultes, anthropophage etc. c'est bien tout cela l'homme fang, il n'y a pas que du positif.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: Cannibalisme fañ : réalité ou invention coloniale ?   Lun 15 Sep - 2:26

Intéressantes les remarques faites par Evindi Mot. Intéressantes aussi les arguments qu'apporte Ollomo Ella.

Pourtant je voudrais attirer l'attention de tous sur deux choses:

- Le Mvett est une épopée, donc un récit lyrique. Et comme toute oeuvre de cette nature, il comporte beaucoup d'allégories et relève du fabuleux.

- En tant que récit épique, le Mvett recèle plusieurs niveaux de compréhension. Sa portée mystique est d'ailleurs évidente. Tous les analystes sont d'accord là-dessus.

Questions: quelle compréhensions avons nous de la dimension fantastique du récit du Mvett? Devons nous prendre à la lettre les histoires qui alimentent ces récits et les personnages qui entrent en jeu dans les trames desdits récits? Par comparaison, devrait on relire l'odyssée et considérer d'un autre regard les héros et les histoires qu'ils vivent, notamment en les intégrant dans la vie réelle des ancêtres de celui qui en est l'auteur?

Je crois que ce débat n'est pas près de s'achever. Je n'ai pas encore donné ma position. Et je pense que beaucoup de nos frères non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyamoro OLLOM'ELLA NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 677
Age : 86
Localisation : Paris / Thoo-Effack /
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Cannibalisme fañ : réalité ou invention coloniale ?   Lun 15 Sep - 3:28

A tsira MFOULOU, Bi ne b'ossong MINFOULOU (des curieux). je te fais la synthèse
anthropophagie chez les fang: je dis oui
anthropophagie physique et mystique: je dis OUI
cas d'anthropophagie dans le mvett: je dis OUI
des personnages de Mvett dans nos généalogies: je dis OUI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Cannibalisme fañ : réalité ou invention coloniale ?   Lun 15 Sep - 14:21

modjang Ollomo Ela,

ma ve wo akiba abui, za'ak bi wuban. nous nous rejoignons donc. la pratique a pu exiter, a existé ou existe, soit ; mais ce fait ne permet pas de dire "les Fang sont anthropophages". si tu avais simplement dit on connaît aussi des cas de pratiques d'anthropophagie mystique chez les Fang, là tu n'aurais pas trahi la vérité.

les Africains christianisés parmi nous connaissent bien ce rite anthropophage. ils savent bien que le nouveau testament relate cette pratique de cannibalisme mystique lorsque Jésus demande à ses disciples de manger sa chair et de boire son sang. rituel cannibale qui du reste est pratiqué par tous les dimanches : communion = corps du christ, vin = sang du christ.

modjang, je vois tout à fait le passage du "Mvett I" de Tsira Ndong Ndoutoume auquel tu me renvoies. tu as raison, le mvet présente des cas de pratiques d'anthropophagie mystique. de même Assoumou Ndoutoume dans "Du Mvett, Essai sur la dynastie Ekang Nna" parle du maître mvet Bitomo bi Zo'o qui sentant son départ prochain pour les bekon offre son coeur et son foie à manger à ses disciples afin de leur conférer son art. le mvet atteste donc de l'existence de ces pratiques.


farao


Dernière édition par Evindi Mot le Mer 17 Sep - 15:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: Cannibalisme fañ : réalité ou invention coloniale ?   Lun 15 Sep - 17:14

Mais mon frère Ollomo, tu nous laisses sur notre faim, quand tu dis les choses de manière aussi laconique. Comment vais-je faire, moi qui me connais tellement polémiste, pour accpeter sans discuter tout ce que tu me dis, seulement parce que tu me fais une synthèse?

Ye naa o va koma me wok-wok anyu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyamoro OLLOM'ELLA NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 677
Age : 86
Localisation : Paris / Thoo-Effack /
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Cannibalisme fañ : réalité ou invention coloniale ?   Mer 17 Sep - 6:36

le débat est parfois si long que l'on finit par en perdre la quintessence, c'est pourquoi j'ai synthétisé mon point de vue dessus.

prendre l'exemple de Jesus semble bien présenter la chose même si je reste quelque peu perplexe.
Je pense que prendre le corps et le sang du Christ signifie en somme ''consommer'', la parole de Dieu. Jesus est le ''verbe qui s'est fait chaire et qui a demeuré parmi nous''. excusez moi de parler comme un pasteur.
De même, on peut considérer le fait de ''manger le coeur de BITOMO comme une représentation de l'appropriation par les disciples de sa pensée, puisque chez les fang le coeur est le siège de la raison. Ne dit-on pas chez nous parfois beyem be dzia me mwan nnem ''les sorciers ont mangé le coeur de mon fils''.
ce n'est pas de ce type de consommation ( que l'on peut dans une moindre mesure considérer comme mystique) dont il est question dans ce débat mais bien de la consommation physique. Et c'est cette dernière dont je revendique l'existence et la pratique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Cannibalisme fañ : réalité ou invention coloniale ?   Mer 17 Sep - 13:20

ah, Akoma Mba se rebifferait-il ? "la communion et le vin sont le corps et le sang de Jésus". ce n'est pas moi qui le dit, c la religion chrétienne qui le dit. je vois vraiment pas sur quoi modjang tu tu pourrais t'appuyer pour justifier ton équation "manger chair + sang de jesus = consommer parole de dieu" ???

"ceci est le corps du christ, ceci est le sang du christ" affraid tu te rappelles ? il n'est point ques?ion de "ceci est la parole de dieu" non non non, modjang. teke. ma ben. ma djo na ma ben. kobo bebela, o ne fam, o tô fe Ekang.

tu introduis maintenant la dimension symbolique parce qu'elle t'arrange ? c'est touchant, et honnêtement je suis touché. ékié a Biyang bi Mba, je ne te reconnais + où sont passés tes ricanements ? et ton verbe sentencieux il s'est perdu durant l'Obane ? alors je dirais que le rite auquel tu fais allusion dans le Mvett I doit aussi être considéré au second degré. j'affirme donc qu'il ne s'agit pas de consommation physique mais symbolique.

je me souviens très bien que modjang Essone Mfoulou-Ze a invité à ce type de prudence en rappelant qu'il faudrait faire le distingo entre la part de l'allégorie et les réalités historiques. tu ne semblais pas trop prêter l'oreille à l'époque, hein ? maintenant que le christianisé anthropohage malgré lui se sent visé (je peux me tromper) il se surprend à apporter des bémols, à relativiser, il se fait souple et flexible, il se fait serpent, il appelle à la retenue, à la prudence, il invoque le symbole. en somme la diplomatie brusquement et tout à coup se substitue aux raids en bonne et due forme. c'est fantastique, c'est le Mvet du XXIe siècle, je m'en réjouis a mba mot, akiba abui.

akié, a tare Akoma, l'homme de fer dont la naissance fut précédé de deux lances belliqueuses : djé bo ?? que t'arrive-t-il ? que se passe-t-il à Engong ?
je suis heureux que le débat soit relancé de manière si inattendu (et savoureuse)



farao


Dernière édition par Evindi Mot le Mer 17 Sep - 15:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Cannibalisme fañ : réalité ou invention coloniale ?   Mer 17 Sep - 14:32

OLLOMO ELLA mone yéndzok a écrit:

prendre l'exemple de Jesus semble bien présenter la chose même si je reste quelque peu perplexe.
Je pense que prendre le corps et le sang du Christ signifie en somme ''consommer'', la parole de Dieu. Jesus est le ''verbe qui s'est fait chaire et qui a demeuré parmi nous''. excusez moi de parler comme un pasteur.

hahaha, modjang na ya ? hahaha. quand on veut investiguer pour faire jaillir la lumière alors il faut investiguer vraiment, c-à-d partout. ta perplexité -j'en suis le premier étonné (bien que n'étant pas éton moi-même)- est une attitude non scientifique qui n'a pas sa place dans ta démarche modjang, resaisis-toi ! en plein milieu de ton investigation scientifique tu nous ramènes la foi ? restons objectifs, ne mêlons pas la sensibilité religieuse au débat qui implique des faits historiques et culturels.

as-tu pour ta part anticipé ou visualisé la perplexité de adzidzon, celle de Minsili, celle d'abomo ngono, celle de Essone Mfoulou-Ze lorsque tu leur apprends comme-ça tout de go qu'ils sont anthropophages, que leur peuple est un peuple cannibale, que leurs ascendants sont des bouffeurs de chair humaine ? tu n'as peut-être pas pris le temps de mesurer l'impact que ces affirmations absolues pouvaient avoir.

alors modjang wom, si à ton tour tu peux éprouver de la perplexité (injustifée je dois l'admettre pour l'investigateur hors-pair que tu es) à la suite de mes propos (parfaitement vérifiables), alors je bénis mes ancêtres, je sors mon tambour et je réponds tout simplement : "justice"

manger la chair et le sang de quelqu'un renvoie-t-il à une notion d'anthropophagie oui ou non ? quand il s'agissait des Fang anthropophages tu écrivais "oui" tou ten majuscules, lol. en plus modjang, entre nous, il y a quand même la phrase "ceci est mon sang, le sang de l'alliance, versé pour plusieurs" qui indique bien un pacte ("alliance") de sang.

cette anthropophagie tu la veux symbolique ? soit, tu fais comme tu veux, mais au moins conclue donc que le NT présente aussi un cas de pratique d'anthropophagie "symbolique" avec la chair et le sang d'un homme (jesus) qui sont consommés dans un rituel (repas mystique).

c'est bizarre tout de même parce qu'il est bien précisé que le sang et le chair du gars sont réellement "mâchés" (pour utiliser ton expression) à travers la communion et le vin, non ? c'est encore la religion chrétienne qui le dit modjang, Evindi Mot n'y est pour rien, preuve tout de même que le concept de cannibalisme/anthropophagie n'était pas inconnu de la culture qui a produit le NT.

et puis modjang, on parle du gars en disant l'agneau du sacrifice. l'animal (agneau, mouton, coq) qu'on sacrifie et qu'on consomme rituellement est une pratique qui existe bien chez nous notamment. dans le cas de jesus on précise en plus que l'animal du sacrifice en question c'est lui ! enfin... peut-on être + précis ? il s'agit donc il me semble de sacrifice humain, et de consommation de chair et de sang humains, autrement dit, il est bien ques?ion de cannibalisme rituel ou d'anthropophagie rituelle. la répétition de la consommation de la chair et du sang du jesus perpétuent en réalité ce rite anthropophage présenté dans le NT. vois-y du symbole si tu veux.

mon humble propos est simplement de dire à ta suite je le répète, que la notion d'anthropophagie dans un contexte rituel n'est pas "consubstantielle aux Fang". bia wo bia ku tching (nous sommes en harmonie, à l'unisson). d'autres cultures connaissent ces pratiques, notamment les cultures juives (nouveau testament, cène).

c'est tout mon propos modjang. sinon je n'ai rien contre les pasteurs, au contraire l'élevage est une noble activité, ô combien vitale pour la communauté : qui n'aime pas manger du bon mouton, un succulent gigot de boeuf ? l'activité pastorale est une source d'alimentation essentielle pour le peuple. nos cousins les Peuls sont imbattables dans ce domaine



farao


Dernière édition par Evindi Mot le Ven 19 Sep - 14:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Nyamoro OLLOM'ELLA NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 677
Age : 86
Localisation : Paris / Thoo-Effack /
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Cannibalisme fañ : réalité ou invention coloniale ?   Jeu 18 Sep - 1:46

je me dis qu'on ne se comprend pas.
j'insiste sur le symbolisme chez les chrétiens. Je suis certes ékang, mais suis malheureusement de la génération de ceux qui ont grandit, pas dans le byere, mais dans le christianisme. j'ai pris de la communion et du vin de messe et cela n'avait aucun gout de chaire humaine. excuse moi mais la sémiotique biblique est avant tout basée sur des images. lire la bible c'est saisir la portée de chacune de ces images. Jesus a demandé de ''manger son corps'' mais personne ne l'a jamais consommé physiquement. je dis encore ''le verbe s'est fait chaire et c'est cette chaire que l'on consomme. Le cannibalisme dont il est question ici est avant tout physique et nous débattons de son existence ou pas.
je suis désolé pour le reste du forum mais il ne faut pas se voiler la face le cannibalisme existait et existe toujours chez nous. je pense avoir suffisament apporté des éléments justifiant mon point de vue.
agneau sacrifié je veux bien, et si tu le prends à la lettre tu passeras à coté de la sémantique sous-jacente de la bible. La bible est assez polysémique et chacun l'interprête à sa guise et c'est ce qui est à l'origine de la prolifération des églises. Un point central apparait cependant, et là dessus toutes les églises se rejoignent, il ne faut pas avoir une lecture primaire de la bible. Je sais que tu le sais.

rassure toi, les yendzok ne se rebiffent jamais. ils ne bougent jamais de leur position, les cheveux d'AKOMA MBA en ont d'ailleurs fait les frais. Ils ne meurent pas et ne seront donc jamais momifiés.
za anga dzo na Engong é to ya fuluyee pour qu'une momie vienne y prendre la parole. EEEH A TARE MBA'OOO. Ne t'en fais pas je vais réunir le conseil des sage au ngingloo ce soir. Nous convoquerons même AYANGOUMOU, et sois certains qu'on éprouvera un grand plaisir à manger ta chaire momifiée, je veux dire boucanée. J'ai déjà choisi mon morceau: le coeur. Je m'approprierai ainsi ta puissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Cannibalisme fañ : réalité ou invention coloniale ?   Jeu 18 Sep - 12:21

modjang tu n'as pas à être désolé, rassure-toi. tout le monde ici sait que des pratiques comme celle que tu énonces (je ne sais pas si tu les dénonces) ont existé, existent et existeront probablement encore. pas besoin de se voiler la face. ce n'est ni un secret ni une révélation pour personne. là n'est pas le problème.

il y a des pratiques de cannibalisme dans toutes les cultures. il y a des déviances partout, là aussi se trouve la justification des institutions judiciaires qui sanctionnent, rappellent à l'ordre, veuillent au maintien de l'harmonie sociale.

le problème se situe ailleurs : l'existence de pratiques d'anthropophagie dans un des contextes occultes (assimiler la puissance d'autrui, etc.) ne permet pas de dire X ou Y sont anthropophages. voilà le problème. il y a bien des noms précis donnés et à ces pratiques et aux acteurs de ces pratiques (mbwöl/mgbel, beyem...). si ces pratiques sont bien indexées par ces peuples et combattues, alors ton affirmation cesse d'être pertinente et devient problématique.

je me résume : balancer donc comme tu l'as fait "les Fang sont anthropophages" est une contre-vérité. le dirais-tu dans ce cas de tous les peuples de la terre chez qui des pratiques d'anthropophagie existent ? les japonais sont anthropophages, les anglais, les chinois, les hindu, les français, les mexicains, les allemands, les américains, etc ? il y a des sorciers mangeurs d'hommes chez les Fang, il y a des sorciers mangeurs d'hommes chez les anglo-saxons, les germaniques, les latins, les héllènes, les aztecs, les sémites (arabes, juifs), les tamouls, les asiates... ... ...

tu vois ce que je veux dire, modjang ? des pratiques d'anthropophagie existent chez tous les peuples de la terre sans pour autant que ces déviances marginales n'autorisent à caractériser l'ensemble.

"les Fang sont anthropophages" est une contre-vérité. je le dis et je le répète. tu as énoncé une parole qui n'est pas vraie, et j'ai, je pense, suffisamment expliqué pourquoi. me ne mongo yétsang ya Bengbis. yétsang be ndji bo wong anyu. la langue de bois est inconnue des yetchang

se manger entre eux ou manger d'autres hommes ne rentre pas dans le système de valeurs des Fang, je-suis-dé-so-lé. d'ailleurs, toi-même tu ne dis pas autre chose si je t'ai bien saisis : alors, est-ce qu'il y a de la vapeur ? adjo é se kik (adzo é si ki)


farao


Dernière édition par Evindi Mot le Jeu 18 Sep - 16:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Essonne de Mvome-Zoq



Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: Cannibalisme fañ : réalité ou invention coloniale ?   Jeu 18 Sep - 14:28

Bon!... Bi ne befang, bia kobe fe nkobe wang'an. Ma buni naa, bi e fe woghan adzo di.

La Bible, le coran, la tora, tous les textes de la gnose, sont comme le Mvett, des récits hautement polysémiques. Quand nous les parcourons, nous les assimilons à la hauteur de nos capacités nous élever dans leur compréhension et leur analyse. Abon bia wok Mvet abaa, généralement, il ya plusieurs générations qui se rassemblent. Et chacun sait que la compréhension des symboles n'est pas la même. Les anciens vous diront que le Mvet est hautement mystique, dont spirituel. Je me souviens dans mon village, d'un Mbom Mvett que les anciens ont prié de tout arrêter, alors que nous les jeunes qui particpions à la cérémonie, nous étions trop contents d'entendre l'épopée qui était contée. Mais le problème, c'est que à un moment de son n'lang, le conteur a osé dire qu'un mbembet d'Okü a donné une giffle à... Akoma Mba.

SACRILEGE!!!!.... se sont écriés les anciens. On ne donne pas une giffle à Oveng ndoman Mba Evini Ekang, l'homme qui est dépositaire du secrêt de l'immortalité et qui est le dernier le dernier rempard avant d'atteindre le Nsek akamayong! Akoma, celui qui, d'un seul éternuement, peut causer les pires cataclismes. Akoma Mba, l'homme dont les neuf armes secrètes ne sont qu'une infime partie de sa véritable puissances! Celui que le maître d'arme d'Engong, j'ai cité Angone zok Endong, malgré son invincibilité, vénère comme on vénère le dieu le plus haut du panthéon cosmique! Les anciens en sont arrivés à une conclusion: le Mbom Mvett n'était qu'un voyou! Il a violé un des arcanes les plus terribles du Mvett. Il ne connaissait pas son art.

Il y a donc plusieurs niveaux de compréhension du Mvett, comme il y en a de la Bible. Les allusions aux soldats qui se repaissent du coeur de leur prises de guerre, ne peut donc être compris autrement que dans une dimension spirituelle.

Le problème dont nous débattons est ailleurs. Je vous demande de me suivre abaa. La-bas, je vais m'étendre sur la question...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Cannibalisme fañ : réalité ou invention coloniale ?   Jeu 18 Sep - 15:24

on te suit à condition que tu ne nous contes pas un nlang dans lequel une taloche a été infligée à Biyang bi Mba qui est tombé à la renverse

farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cannibalisme fañ : réalité ou invention coloniale ?   Aujourd'hui à 1:15

Revenir en haut Aller en bas
 
Cannibalisme fañ : réalité ou invention coloniale ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Viande aux rats = Cannibalisme ?
» rêve ou réalité
» Cannibalisme chez la lapine....
» Emprunter en tant qu'autoconstructeur.Une réalité actuelle?
» Une invention?...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Be-fang@beti.com :: Histoire des Fang-
Sauter vers: