Forum Be-fang@beti.com

Mbemba soan Aba !!!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  RETOUR SUR LE SITERETOUR SUR LE SITE  

Partagez | 
 

 Le cannibalisme fañ: une réalité ou une invention coloniale?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
AKOMO-ZOGHE-MEZA



Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Le cannibalisme fañ: une réalité ou une invention coloniale?   Jeu 4 Jan - 14:11

Le cannibalisme fañ: une réalité ou une invention coloniale? (suite et fin)

De plus, les autorités choisirent alors une stratégie d'étouffement politique, tout en s'arrangeant pour capter à son profit une partie du potentiel économique des Fañ. La stabilisation des ethnies, l'encadrement des territoires et la fixation des villages et des hommes devait reposer sur "un équilibre des races", horizon de la politique indigène. En brandissant la menace de l'invasion fañ, l'Etat colonial apposa le sceau du conflit ethnique sur la création de la nation, et créa la possibilité d'ancrer son entreprise de contrôle sur le renforcement d'une alliance politique et sociale avec les groupes ethniques déclarés concurrents au Fañ (Mpongwés, Punus, Dzébis, etc.), voir p. 11.

Mais aussi, le mythe fañ justifiait la conquête française. Les Français arrivaient en sauveurs afin de protéger les populations côtières livrées à la convoitise des hordes fañ. Les descriptions "FANTASMATIQUES" du cannibalisme des fang, CLICHE INDISSOCIABLE DE L'IMAGERIE COLONIALE, SERVIT DE PIERRE ANGULAIRE A CETTE STRATEGIE D'OCCUPATION, voir p.12.

Nous comprenons par là que ce sont les Européens, qui, dans tous les cas propagèrent au XIXeme siècle et au début du XXème siècle cette hypothèse du cannibalisme fañ à travers des intérêts économiques et politiques qui justifiaient leur présence en Afrique et au Gabon en particulier. Plusieurs colons parlent toujours d'un certain informateur qui aurait avoué le cannibalisme fañ. Mais jamais l'on a surpris les Fañ, nonobstant leur supériorité numérique en train de manger de la chair humaine, comme plat culinaire qu'ils consommaient avec délectation. Ce qui semble vrai doit l'être et le démeurer de façon intelligible et indubitable et non pas se fonder sur des conjectures d'un Mr. X fañ qui aurait avoué quoique ce soit sur cette pratique ignoble. Pour moi, croire en de telles anneries c'est re-tomber dans les imageries de cette époque qui visaient à diaboliser les Fañ pour créer une socété gabonaise divisée et à l'image des Colons français, même si le fait de croire en une chose constitue l'expression de la liberté humaine qui caractérise l'espèce humaine. Cependant, il faut croire et savoir aussi prendre du recul, pour ne pas ressembler à un gamin qui appréhende la réalité sensible de façon brute sans y aller au-delà de celle-ci.

Je souhaiterais à la longue que les lecteurs de cet article me dissent un seul instant que dans nos traditions ancestrales, il y a des légendes ou des contes qui confirment le cannibalisme fañ comme étant une pratique gastronomique quotidienne de chez nous. S'il n'y a pas de telles allegations dans nos traditions, je VOUS DEMANDERAIS DE GRACE DE CESSER DE CROIRE OU/ET D'ENTRETENIR L'HERITAGE COLONIAL FRANCAIS DU CANNIBALISME FAÑ QUI EST EU EGARD A CE QUI PRECEDE FANTASMAGORIQUE.

Même chez les Toüoupinambaoults, un peuple cannibale indien de l'Amérique latine en général et ceux du Brésil en particulier, vers les années 1555-1560, cette pratique était mis en exergue après une guerre ethnique ou tribale. Alors, selon cet ouvrage, les vainqueurs dévoraient les vaincus en guise de vengeance, voir l'ouvrage de Caroline Trotot, Récit de voyage I Le Nouveau Monde, Paris, GF Flammarion, p. 84.

Comme on pourrait le penser ici, ils ne le faisaient pas pour se nourrir; car bien que tous avouaient que cette chair humaine était merveilleusement bonne et délicate, cependant, c'était plus par vengeance, que pour le goût qu'ils le faisaient. Ils gardaient les crânes ainsi décharnés sous-forme de trophées. Tout ceci avait aussi pour but de susciter non seulement la crainte et l'épouvante des ennemis mais aussi pour assouvir leurs courages cruels.

En somme, au regard de l'analyse que je viens de mener plus haut, je pense que l'idée de l'anthropophagie fañ est purement une invention coloniale française qui a été propagée et entretenue par nos politiques pour maintenir la monstruosité d'une ethnie gabonaise, les Fañ au détriment de leurs intérêts mais aussi pour gagner la confiance et la sympathie des autres ethnies au Gabon. Par conséquent, je demanderai à qui le souhaiterait de me livrer avec exactitude des pans de nos cultures qui mettent en évidence l'anthropophagie fañ. Enfin, que ceux qui ne veulent pas se défaire de leurs tares coloniales ne viennent plus ici véhiculer des idées erronées provenants des esprits nuisibles qui ne pensent qu'à colporter des référents identitaires abjects au peuple fañ. Avant de terminer, il ya un palimpseste fañ dont il faut réfléchir et il serait juste de poser des questions suivantes, pourquoi ce qualificatif subsiste encore de nos jours au Gabon malgré le poids des années passées qui nous séparent de la colonisation française? Qui entretient cette bassesse? Et pourquoi la perpétuer de générations en générations? Nous mêmes Fañ, contribuons-nous à la propagation de cette idiotie? Avons-nous des preuves matérielles pour soutenir un tel argument qui paraît vrai aux yeux de nombre de nos concitoyens et de nos parents et amis/es.

Mave mine Akiba!!!!
Akomo Zoghe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le cannibalisme fañ: une réalité ou une invention coloniale?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Viande aux rats = Cannibalisme ?
» rêve ou réalité
» Cannibalisme chez la lapine....
» Emprunter en tant qu'autoconstructeur.Une réalité actuelle?
» L'identité de l'Auvergne : mythe ou réalité historique ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Be-fang@beti.com :: Culture et société Fang-
Sauter vers: