Forum Be-fang@beti.com

Mbemba soan Aba !!!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  RETOUR SUR LE SITERETOUR SUR LE SITE  

Partagez | 
 

 LE SONGO COMME MODEL D'ORGANISATION ECONOMIQUE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
etoune essogha mba



Masculin Nombre de messages : 11
Age : 40
Localisation : mondiale
Date d'inscription : 13/05/2009

MessageSujet: LE SONGO COMME MODEL D'ORGANISATION ECONOMIQUE   Mar 19 Mai - 2:20

Ayong mbolo ,

Après avoir longtemps observé notre jeu le songo ( awalé dans d'autre versions ) , il me semble qu'il répond à une logique économique , financière et communicationnelle .

En effet le songo compte 7 cases représentant les 7 jours de la semaine . Chacune des cases contient 5 pions représentant les 5 activités principales de la journée . Ensuite il y a le grenier à pions qui consititue une sorte de banque . Le joueur en face a exactement les mêmes données .
Le jeu en lui-même consiste à élaborer des stratégies , faire des placement financiers , des investissements économiques , ... Toute cette logique consiste à mettre en oeuvre des stratégies en vue de sortir vainqueur du marché et tirer parti du jeu avec la concurrence représentée par l'adversaire ...

Dans ce jeu , il ya un parterre d'exemples montrant des techniques d'économie pure comme l'asymétrie de l'information , a théorie des jeux , la spéculation sur les marchés financiers ...

Maboune na'a dzame eneva'a . Betare bene akeng baweme egnig alote bia .

ETOUNE ESSOGHA MBA mane essabame ya nlame tare .

Mayoubane mia abui ...


Dernière édition par etoune essogha mba le Dim 19 Juil - 3:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NGUEMA MBA EVIVI



Masculin Nombre de messages : 68
Localisation : Grand KOMO (komo mondah, komo kango, komo océan, Noya, Cap
Date d'inscription : 15/05/2009

MessageSujet: Re: LE SONGO COMME MODEL D'ORGANISATION ECONOMIQUE   Mar 19 Mai - 9:10

etoune essogha mba a écrit:
Ayong mbolo ,

Après avoir longtemps observé notre jeu le songo ( awalé dans d'autre versions ) , il me semble qu'il répond à une logique économique , fnancière et communicationnel .

En effet le songo compte 7 cases représantant les 7 jours de la semaine . Chacune des cases contient 5 pions eprésantant les 5 activités principales de la journée . Ensuite il ya le grenier à pions qui consttue une sorte de banque . Le joueur en face a exactement les mêmes données .
Le jeu en lui-même consiste à élaborer des stratégies , faire des placement fnanciers , des investssements conomique , ... Toute cette logique consiste à mettre en oeuvre des stratégies en vue de sortir vaiqueur du marché et tirer parti du jeu avec la concrence que représantée par l'adversaire ...

Dans ce jeu , il ya un parterre d'exemples montrant des techniques d'économie pure comme l'asymétrie de l'information , a théorie des jeux , la spéculation sur les marchés financirs ...

Maboune na'a dzame eneva'a . Betare bene akeng baweme egnig alote bia .

ETOUNE ESSOGHA MBA mane essabame ya nlame tare .

Mayoubane mia abui ...
Modzang là tu touches un aspect du songo qui n'a pas souvent été évoqué. On parle le plus souvent des aspects de stratégies militaires.

Je suppose que Medza Metoughe connaissait avec cette théorie économique.
E Tsine essè ossu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miéhdzâ
Admin


Masculin Nombre de messages : 1516
Localisation : Libreville
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: LE SONGO COMME MODEL D'ORGANISATION ECONOMIQUE   Mar 19 Mai - 18:25

EVIVI a écrit:
etoune essogha mba a écrit:
Ayong mbolo ,

Après avoir longtemps observé notre jeu le songo ( awalé dans d'autre versions ) , il me semble qu'il répond à une logique économique , fnancière et communicationnel .

En effet le songo compte 7 cases représantant les 7 jours de la semaine . Chacune des cases contient 5 pions eprésantant les 5 activités principales de la journée . Ensuite il ya le grenier à pions qui consttue une sorte de banque . Le joueur en face a exactement les mêmes données .
Le jeu en lui-même consiste à élaborer des stratégies , faire des placement fnanciers , des investssements conomique , ... Toute cette logique consiste à mettre en oeuvre des stratégies en vue de sortir vaiqueur du marché et tirer parti du jeu avec la concrence que représantée par l'adversaire ...

Dans ce jeu , il ya un parterre d'exemples montrant des techniques d'économie pure comme l'asymétrie de l'information , a théorie des jeux , la spéculation sur les marchés financirs ...

Maboune na'a dzame eneva'a . Betare bene akeng baweme egnig alote bia .

ETOUNE ESSOGHA MBA mane essabame ya nlame tare .

Mayoubane mia abui ...
Modzang là tu touches un aspect du songo qui n'a pas souvent été évoqué. On parle le plus souvent des aspects de stratégies militaires.

Je suppose que Medza Metoughe connaissait avec cette théorie économique.
E Tsine essè ossu
...Comme quoi, pour avancer, il peut aussi être utile de regarder en arrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: LE SONGO COMME MODEL D'ORGANISATION ECONOMIQUE   Jeu 21 Mai - 21:54

etoune essogha mba, o ne nyamoto, akiba abui modjang, bebela [/size]


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
etoune essogha mba



Masculin Nombre de messages : 11
Age : 40
Localisation : mondiale
Date d'inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Re: LE SONGO COMME MODEL D'ORGANISATION ECONOMIQUE   Ven 29 Mai - 18:43

Le mot SONGO vient de nsongue ou assongue . Le songo prend le sens de AVEGUELE , ou NVEGUELE ( essayer ou tester ). Cette terminologie montre que le jeu est en lui même un champ expérimental , une boîte à idées où toutes le savoirs ( au sens pluriel ) converge vers un équilibre sociétal . C'est ainnsi que par ce même principe , on a pu a élaborer des techniques de guerre et autres mouvements performants pour réussir la conquète fang .
Si on veut , on peut même s'amuser à voir une logique démocratique dans ledit jeu . Regardons comment la distribution des pions est réalisée équitablement ...
Je demande à tous les ekan qui saven quelque chose sur ce jeu pour nous apprendre un peu plus .

ETOUNE ESSOGHA MBA mawoubane mia mbolooooooooooooo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: LE SONGO COMME MODEL D'ORGANISATION ECONOMIQUE   Mar 2 Juin - 11:58

etoune essogha mba a écrit:
Après avoir longtemps observé notre jeu le songo ( awalé dans d'autre versions ) , il me semble qu'il répond à une logique économique , fnancière et communicationnel .

En effet le songo compte 7 cases représantant les 7 jours de la semaine . Chacune des cases contient 5 pions eprésantant les 5 activités principales de la journée . Ensuite il ya le grenier à pions qui consttue une sorte de banque . Le joueur en face a exactement les mêmes données .
Le jeu en lui-même consiste à élaborer des stratégies , faire des placement fnanciers , des investssements économique , ... Toute cette logique consiste à mettre en oeuvre des stratégies en vue de sortir vaiqueur du marché et tirer parti du jeu avec la concrence que représantée par l'adversaire ...

Dans ce jeu , il ya un parterre d'exemples montrant des techniques d'économie pure comme l'asymétrie de l'information , a théorie des jeux , la spéculation sur les marchés financirs ...

Maboune na'a dzame eneva'a . Betare bene akeng baweme egnig alote bia .
Avec la crise économique qui frappe, je pense qu'il est utile que tout le monde se mette au Songo alors... Very Happy En tout cas, à moadzang, je n'avais jamais vu la chose comme ça, merci. Tu dis que les 5 pions représentent les 5 principales activités de la journée, peux-tu nous les énumérer? La chose n'est-elle pas variable selon les individus et groupes d'individus ? Ma yane...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
etoune essogha mba



Masculin Nombre de messages : 11
Age : 40
Localisation : mondiale
Date d'inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Re: LE SONGO COMME MODEL D'ORGANISATION ECONOMIQUE   Mar 2 Juin - 23:38

Le principe du songo est variable en fonction des individus ( selon leurs priorités ), de la société considérée ( mode de vie ) , de la conception de la richesse et sa source , des techniques de production et technologie disponible , ... Nous pouvons évoquer une longue liste des variables sur lesquelles joue le songo pour s'adapter . Pour faire facile , il faut agreger ces variables pour produire un modèle simplifié que je qualifie de MODELE DE DISTRIBUTION DES GAINS .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
etoune essogha mba



Masculin Nombre de messages : 11
Age : 40
Localisation : mondiale
Date d'inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Re: LE SONGO COMME MODEL D'ORGANISATION ECONOMIQUE   Mer 3 Juin - 0:59

Pour faciliter je suis entrain de réflechir sur un livre que j'intitule " LES PRINCIPES DU SONGO .

Si quelqu'un sur ce site peut apporter des idées sur cette entreprise , je suis ouvert à un débat consensuel avec lui . Akiba
[b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
etoune essogha mba



Masculin Nombre de messages : 11
Age : 40
Localisation : mondiale
Date d'inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Re: LE SONGO COMME MODEL D'ORGANISATION ECONOMIQUE   Sam 6 Juin - 4:20

Voici les fondements du modèle .

Nous allons faire la formalisation mathématique en partant de l'idée selon laquelle la théorie économique construit la société à partir de l'individu Nous allons utiliser les méthodes de l'économie de la pensée . Nous cherchons à dominer la complexité par les modèles mathématiques , car il s'agit des méthodes d'économie de la pensée .
Notre modélisation devra tenir compte pour évacuer les jugements de valeur de ce qui suit : l'indivu est au centre

1) L'intentionalité :
L'indivdu suit des buts , il agit en conséquence . L'outil mathématique utilisé c'es l'optimisation ( substentive ou procédurale ) . Il cherche à maximiser se gains et minimise les couts . Dans le SONGO , chacun des joueurs cherche à remplir son grenier en récoltant le maximum de pions pour grossir sa banque ou son grenier à pion .

2) Le comportement stratégique :
Chaucun de nous se connait,et sait qu'il est comme l'autre . Il est donc capable de prévoir les réactons réciproques . La distibution des pions de chaque joueur sont fonction des anticipations réciproques . L'outil mathématique est la théorie des jeux . Elle permet de traiter des situations de coopération . Ainsi on voit comment l'adversair distribue ses pions et on se positionne en fonstion de celà .

3) Les échanges profitables :
Il permet de formaliser la notion de non gaspillage L'outil matématique est l'optimum de paréto , on a intérêt dans leSONGO à ne pas gaspiller les pions au profit de l'adversaire .

4) La théorie d'assymétrie de l'information . On ne sais pas ce que pense le joueur adverse sur sa stratégie de jeu , même si on vit ce qu'il fait .

Conclusion :
Cette théorie vise l'équilibre économique c'est - à - dire l'égalisation de l'offre et la demande . Tous ces outils servent à la prévision ...i
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miéhdzâ
Admin


Masculin Nombre de messages : 1516
Localisation : Libreville
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: LE SONGO COMME MODEL D'ORGANISATION ECONOMIQUE   Sam 6 Juin - 11:44

Mbolo.
J'aime bien le songo comme jeu de société. Comme distraction. Incontestablement, sa pratique en ajoute à la réflexion et au sens de la stratégie. Mais comme modèle d'organisation économique... j'en redemande encore!
Ce n'est pas tant le coté scientifique qui me cause problème. Je viens d'en reconnaître le bien fondé plus haut.
Ce qui me gênerait dans ce mode d'organisation serait plutôt à ranger "sur le plan éthique". Partant des termes utilisés au cours des parties ("bouffer", "tuer"...) pour désigner les victoires sur l'adversaire.
Par ailleurs, s'il est vrai qu'il y'a bien "distribution" en début de partie, il n'en demeure pas moins que le jeu est principalement orienté vers la ruine et l'extinction de celui d'en face par l'accumulation des prises du gagnant. J'y vois la promotion d'un élitisme à tout va. Du sarko avant la lettre: les plus futés s'en tirent mieux; les moins malins restent à quai!
Enfin, à mes yeux, tout cela ne reflète que trop un autre modèle trop connu sous nos cieux: celui de nos élites qui s'accordent à croire que seul l'appauvrissement des autres leur assure bonheur et délectation...
Ma yi ne bi fas. Ma yi fe ne ma yem.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: LE SONGO COMME MODEL D'ORGANISATION ECONOMIQUE   Sam 6 Juin - 18:22

miéhdzâ a écrit:
Mbolo.
J'aime bien le songo comme jeu de société. Comme distraction. Incontestablement, sa pratique en ajoute à la réflexion et au sens de la stratégie. Mais comme modèle d'organisation économique... j'en redemande encore!
Ce n'est pas tant le coté scientifique qui me cause problème. Je viens d'en reconnaître le bien fondé plus haut.
Ce qui me gênerait dans ce mode d'organisation serait plutôt à ranger "sur le plan éthique". Partant des termes utilisés au cours des parties ("bouffer", "tuer"...) pour désigner les victoires sur l'adversaire.
Par ailleurs, s'il est vrai qu'il y'a bien "distribution" en début de partie, il n'en demeure pas moins que le jeu est principalement orienté vers la ruine et l'extinction de celui d'en face par l'accumulation des prises du gagnant. J'y vois la promotion d'un élitisme à tout va. Du sarko avant la lettre: les plus futés s'en tirent mieux; les moins malins restent à quai!
Enfin, à mes yeux, tout cela ne reflète que trop un autre modèle trop connu sous nos cieux: celui de nos élites qui s'accordent à croire que seul l'appauvrissement des autres leur assure bonheur et délectation...
Ma yi ne bi fas. Ma yi fe ne ma yem.
Effectivement miedhza, il semble plutôt que la logique que l'on retrouve dans le jeu du Songo si elle est transposée dans la vie économique réelle de nos sociétés actuelles corresponde au capitalisme. Au capitalisme pur et dur au cours duquel les plus forts l'emportent et les plus faibles, comme tu le dis si bien, restent à quai. Or il me semble plutôt que cette logique ne corresponde pas réellement à notre conception traditionnelle. Peut-être moadzang etoune essogha mba pourra-t-il nous expliquer tout ça... En tout cas, la reflexion est interessante!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: LE SONGO COMME MODEL D'ORGANISATION ECONOMIQUE   Jeu 18 Juin - 3:56

sunny sunny sunny

Cela me semble vraisemblable.
En dehors des principes mathématiques (progression arithmétique), le Songo était un jeu de stratégies mais aussi une formation à l'éthique des guerres. Interdiction de décimer tout un village ; il fallait laisser survivre au moins 9 hommes valides. Interdiction d'attaquer les places sacrées "Ebon songo " ou " Zut songo".

Le songo, une initiation à la sobriété. Une grande accumulation entraînait parfois la perte des avantages( lancer une case de 20 pions quand son adversaire ne dispose pas de fortifications"Akak"ou avoir plus de 33 pions. Le Songo enseigne un code, un "jus gentium" qui fixait les règles du partage des successions.

C'est un cadre de réflexion commune. C'est sur le"mbek songo"(échiquier) ou le tronc de palmier (Nkog meyog" que le notable Beti faisait ses confidences ou soumettait à l'étude de ses pairs ses problèmes.

Un art de vivre est donc masqué dans le jeu du Songo.
cat cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: LE SONGO COMME MODEL D'ORGANISATION ECONOMIQUE   Jeu 18 Juin - 21:43

nsingbere a écrit:
(...) le Songo était un jeu de stratégies mais aussi une formation à l'éthique des guerres. Interdiction de décimer tout un village ; il fallait laisser survivre au moins 9 hommes valides. Interdiction d'attaquer les places sacrées "Ebon songo " ou " Zut songo" (...)
Je suis bien curieux d'en apprendre un peu plus sur cette éthique des guerres... Je ne suis pas très optimiste car les milang qui m'ont été personnellement rapportés jusque-là par des gens ayant vécu à cette époque font plutôt état de nombreuses monstruosités lors des guerres. Comme dans toutes les guerres... Serait-il différent?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: LE SONGO COMME MODEL D'ORGANISATION ECONOMIQUE   Sam 20 Juin - 14:48

sunny sunny sunny
La rétorsion à une "guerre injuste" pouvait donner lieu à des actes de cruauté envers certains adultes. Pour donner l'exemple. Etaient épargnées les femmes. et tous les enfants.
En tout cas, on devait laisser subsister un minimum "vital" de 9 mâles valides.
Le TSOO, code moral interdisant l'effusion de sang et l'"AVUSOO", sorte de potlatch dans un faisceau d'alliances tribales, prévenait les guerres entre tribus.
cat cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: LE SONGO COMME MODEL D'ORGANISATION ECONOMIQUE   Dim 21 Juin - 13:56

nsingbere a écrit:
sunny sunny sunny
(...) En tout cas, on devait laisser subsister un minimum "vital" de 9 mâles valides (...)
cat cat
C'est bizarre comme ici aussi on retrouve le nombre 9. Qu'a-t-il de si particulier pour qu'un ensemble d'expressions et de codes se soient construits autour de lui?
nsingbere a écrit:
sunny sunny sunny
(...) La rétorsion à une "guerre injuste" pouvait donner lieu à des actes de cruauté envers certains adultes (...)
cat cat
Ce n'est pas que la retorsion moadzang... On raconte par exemple que lors du 2e Obane, des actes de cruautés gratuites ont été posés par les uns et les autres. Pour l'éthique de la guerre, je suis tout de même d'accord car dans cette cacophonie, il existait bien des règles. Ainsi, même en temps de guerre, on ne pouvait tuer un neveu par exemple... Mais il faut quand même admettre que si l'on était clément envers un parent, on était en même temps impitoyable face à l'ennemi. Je suis d'accord pour le Tsoo et l'Avouso'o. Mais hors ceux qui entraient dans ce cadre?
nsingbere a écrit:
sunny sunny sunny
(...) Pour donner l'exemple. Etaient épargnées les femmes. et tous les enfants (...) cat cat
Systématiquement?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: LE SONGO COMME MODEL D'ORGANISATION ECONOMIQUE   Dim 21 Juin - 15:22

sunny sunny sunny

Systématiquement. Les femmes et les enfants grossissaient la tribu. Ce fut le cas des tribus Enoa, au Cameroun Central (pour faire plaisir à certains, au Kamelon). Les Enoa sont des Beti du clan Tsinga, un clan de farouches guerriers. Au cours d'une guerre fratricide qui opposa les YEMVENG (YEMENDIMI) aux Tsinga, beaucoup survécurent et furent intégrés au clan YEMVENG.

Il y eut toutefois un frère et une sœur, enfants Tsinga qui étaient très laids et qui ne furent pas intégrés. Le garçon s'appelait MEBOLA et sa sœur LOMBO. Aucune femme ne voulut de MEBOLA et aucun homme ne voulut épouser la laide LOMBO.
On procéda au rituel du " TSOO". Frère et sœur se marièrent et fondèrent le clan ENOA.

Il faut admettre que le TSOO et l'AVUSOO sont des rituels "sédentaires". Aussi l'OBAN qui marquait une période de conquêtes et de volonté de survie des BETI avait-il un caractère cruel.
cat cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: LE SONGO COMME MODEL D'ORGANISATION ECONOMIQUE   Dim 21 Juin - 15:47

nsingbere a écrit:
sunny sunny sunny
Systématiquement. Les femmes et les enfants grossissaient la tribu. Ce fut le cas des tribus Enoa, au Cameroun Central (pour faire plaisir à certains, au Kamelon) (...)
cat cat
M'ayebe!!! D'ailleurs au-delà de ces deux catégories, certains hommes (adultes) étaient aussi intégrés dans la tribu du vainqueur. Ils y prenaient femmes et donnaient naissance à des petits qui faisaient partis à part entière de la nouvelle tribu de leurs pères.
nsingbere a écrit:
sunny sunny sunny
(...) Les Enoa sont des Beti du clan Tsinga, un clan de farouches guerriers. Au cours d'une guerre fratricide qui opposa les YEMVENG (YEMENDIMI) aux Tsinga, beaucoup survécurent et furent intégrés au clan YEMVENG (...) cat cat
Hum!!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
etoune essogha mba



Masculin Nombre de messages : 11
Age : 40
Localisation : mondiale
Date d'inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Re: LE SONGO COMME MODEL D'ORGANISATION ECONOMIQUE   Ven 26 Juin - 14:10

L'éthique de guerre chez nous ( les ekang ) est fondée sur l'idée du fluide des mondes . Le mvet fait état d'une cohabitation à Egong des beyou ( les morts ) , micissime ( les esprits ) et les ekang ( les vivants ) . Cette cohabitation montre que la mort n'est qu'un passage vers un autre état et qu'en fait rien ne change . On part d'un état materiel pour devenir substence immatérielle une autre réalité de la vie . Du fait de ce passage , la mort ne devient qu'une destination et la guerre un moyen de passage . Les Ekang vont l'utiliser dans les travaux guerriers . Le raisonnement du guerrier Ekang ne se tient pas focemet à distance des considérations éthiques . Dans le songo les bibanegua ( case qui ne peut être prise par l'adversaire ) se trouve souvent en début ou en fin de ebegue du joueur et c'est à ce moment que l'on peut parler d'éthique de guerre si on considère que le songo représente un ensemble de techniques de guerre . En effet l'unique pion nest que le facilitateur que l'on place à l'entrée ou à la sortie du village attaqué . Il ne peut etre tué .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: LE SONGO COMME MODEL D'ORGANISATION ECONOMIQUE   Lun 9 Nov - 15:12

Explication des règles du Songo en vidéo dans le lien suivant : http://monefang.com/video.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyamoro OLLOM'ELLA NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 677
Age : 86
Localisation : Paris / Thoo-Effack /
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: LE SONGO COMME MODEL D'ORGANISATION ECONOMIQUE   Lun 9 Nov - 22:36

nsingbere a écrit:
sunny sunny sunny

On procéda au rituel du " TSOO". Frère et sœur se marièrent et fondèrent le clan ENOA.

Il faut admettre que le TSOO et l'AVUSOO sont des rituels "sédentaires". Aussi l'OBAN qui marquait une période de conquêtes et de volonté de survie des BETI avait-il un caractère cruel.
cat cat

Existe-t-il un lien entre TSOO, que je ne connais pas mais qui semble être un rituel permettant une légalisation de l'inceste, et l'AVOUSSO.
AVOUSOO pour moi demeure d'ailleurs une notion assez ambigüe de ce point de vue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: LE SONGO COMME MODEL D'ORGANISATION ECONOMIQUE   Mer 11 Nov - 2:34

Nyamoro OLLOM'ELLA NGUEMA a écrit:
nsingbere a écrit:
sunny sunny sunny

On procéda au rituel du " TSOO". Frère et sœur se marièrent et fondèrent le clan ENOA.

Il faut admettre que le TSOO et l'AVUSOO sont des rituels "sédentaires". Aussi l'OBAN qui marquait une période de conquêtes et de volonté de survie des BETI avait-il un caractère cruel.
cat cat

Existe-t-il un lien entre TSOO, que je ne connais pas mais qui semble être un rituel permettant une légalisation de l'inceste, et l'AVOUSSO.
AVOUSOO pour moi demeure d'ailleurs une notion assez ambigüe de ce point de vue.

1/ teke modjang, c'est l'inverse. le TSO est un rite pratiqué en cas d'inceste justement. son but est de purifier les fautifs en les lavant de leur faute. si j'ai bien compris, dans le cas de l'histoire de Mebola et Lombo qui étaient frère et soeur, on a dû pratiquer le TSO justement parce qu'on allait devoir les marier bien qu'ils aient été frère et soeur.
le TSO est un rite d'expiation de l'inceste, il ne le légalise en aucun cas.

2/ AVUSO n'est pas un rite, mais bien un pacte ; pacte d'alliance qui lie deux clans qui n'ont en général pas de lien de parenté. les deux clans sont des alliés et ne peuvent mutuellement rentrer en conflit. point de guerre entre deux clans liés par ce pacte.

ce qu'il faut dire c'es que le mode opératoire visible de l'AVUSO est la simulation d'une hostilité exacerbée. les démonstrations d'AVUSO sont volontiers spectaculaires, tonitruantes. en général un membre du clan X qui a reconnu un membre du clan Y avec qui son clan est lié par l'AVUSO lui jouera en public la comédie de la raillerie sans pitié. à noter avec AVUSO qu'il n'y a "curieusement" jamais de violence physique.

concrètement, en terrain neutre, le premier "avuso" à reconnaître l'autre et à lui appliquer la "parenté-plaisanterie" (puisqu'il s'agit de cela) gagne le droit de railler sa "victime" (en réalité son allié). la "victime" ne répond jamais, ne se défend pas, subit silencieusement les caprices de l'autre. on ne réagit pas. jamais on ne se chamaille. la "victime" du jour encaisse stoïquement, le sourire aux lèvres.

sinon en général, dans votre village votre "avuso" a le droit le devoir de vous en faire voir de toutes les couleurs et dans le village de votre "avouso" vous avez le droit le devoir de lui en faire baver un max.

la chose est cocasse à observer et destabilisante pour l'observateur non-averti. oui, modjang tu serais scandalisé ! tu serais choqué ! tu te demanderais où va le monde et s'il y a même un monde ! bebela, fek dja yé wo djang nge be teke wo kate na, teke adjo é se ki, AVUSO le.

je te souhaite vraiment d'être un jour témoin d'une démonstration d'AVUSO. c'est une trouvaille géniale des Betate. tu en redemanderas, et tu te dépêcheras de savoir avec quels clans les Yendzok/Effak sont AVUSO personnellement je n'ai "subi" l'AVUSO qu'une seule fois à Ongola il y a longtemps. crois-moi j'ai le blues de l'AVUSO, ça me manque c'est tout un show parfaitement réglé et maîtrisé par ses acteurs.

3/ non, il n'y a pas de lien entre TSO et AVUSO. le premier est un rite d'expiation lorsqu'un inceste est commis. le second est un pacte d'alliance qui extérieurement se traduit par une hostilité feinte à la perfection.

Mvendé je crois avait révélé que l'AVUSO à l'époque servait aux clans à cacher qui étaient leurs alliés. stratégie utile éventuellement en temps de guerre (imprévisibilité).


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
MMOT BINAM



Masculin Nombre de messages : 235
Date d'inscription : 24/06/2008

MessageSujet: Re: LE SONGO COMME MODEL D'ORGANISATION ECONOMIQUE   Mer 11 Nov - 9:03

Evindi Mot a écrit:
le TSO est un rite pratiqué en cas d'inceste justement. son but est de purifier les fautifs en les lavant de leur faute. si j'ai bien compris, dans le cas de l'histoire de Mebola et Lombo qui étaient frère et soeur, on a dû pratiquer le TSO justement parce qu'on allait devoir les marier bien qu'ils aient été frère et soeur.
le TSO est un rite d'expiation de l'inceste, il ne le légalise en aucun cas.
Cette explication est très bonne, c'est exactement ce que moi aussi je sais sur ce rite TSO Quand le philo descend sur Terre, son discours peut devenir accessible à tous tant son analyse est pertinente et ses illustrations parfaites A noter que le Tso chez les Ewondo est aussi pratiquer dans le cadre d'un crime familial avec la même finalité que dans le cas d'un inceste si je ne me trompe pas. Merci Ancien Pharaon Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: LE SONGO COMME MODEL D'ORGANISATION ECONOMIQUE   Mer 11 Nov - 15:58

akiba, mais merci à "la génette", mvendé nsingbere (qui ne saurait d'ailleurs tarder avec un complément de révélations).

farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: LE SONGO COMME MODEL D'ORGANISATION ECONOMIQUE   Ven 5 Mar - 10:56

sunny sunny sunny
La question de OLLOMO mérite réflexion.
Je me demande bien si en fait, LOMBO et MEBOLA n'étaient pas déjà des amants incestueux avant leur mariage !

Dans ce cas, le rite d'expiation du TSÔÔ se justifiait pleinement car on ne saurait imaginer un " rituel préventif" qui constituerait alors la validation de l'inceste ainsi que le suggère OLLOMO.

Le TSÔÔ de l'inceste est un "TSÔÔ femelle" (NGAL TSÔÔ), différent du TSÔÔ de purification après une mort violente dans la famille (NNÔM TSÔÔ TSÔÔ MALE).
Dans le premier cas, TSÔÔ des suites d'un inceste, les deux parents incestueux, après avoir subi le fouet, sont majestueusement revêtus de la tenue d'Adam. Ils piétinent un mouton vivant, jusqu'à ce que s'ensuive la mort de l'animal.
sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: LE SONGO COMME MODEL D'ORGANISATION ECONOMIQUE   Mar 9 Mar - 23:06

etoune essogha mba a écrit:
L'éthique de guerre chez nous ( les ekang ) est fondée sur l'idée du fluide des mondes.
C'est-à-dire a moadzang?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE SONGO COMME MODEL D'ORGANISATION ECONOMIQUE   Aujourd'hui à 13:35

Revenir en haut Aller en bas
 
LE SONGO COMME MODEL D'ORGANISATION ECONOMIQUE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» eclairage aquarium eau de mer tres economique
» "s'entendre comme chien et chat"
» lentille d'eau comme nourriture
» Organisation d'une filtration par décantation.
» enigme N°3 "Beau comme un camion"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Be-fang@beti.com :: Histoire des Fang-
Sauter vers: