Forum Be-fang@beti.com

Mbemba soan Aba !!!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  RETOUR SUR LE SITERETOUR SUR LE SITE  

Partagez | 
 

 Musiq 2 PC Zeng (entretien monefang.com)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Musiq 2 PC Zeng (entretien monefang.com)   Sam 6 Juin - 20:35

AYONG EKANG, OVUMA !

Dans la très récente interview accordée à monefang.com, Pierre Claver Zeng a fourni des informations précieuses sur sa musique, la nature de celle-ci, sa genèse, ses thématiques, nous ouvrant ainsi des clefs de compréhension de son art. Afin de remercier d’une part PCZ lui-même pour sa disponibilité à bien vouloir partager et disons-le, transmettre ; mais dans le but aussi d’offrir sur la base des éclairages apportés par l’artiste une proximité plus intime avec ses créations, je pense qu’une illustration pratique par des exemples tirés du répertoire musical de PC Zeng pourront rendre plus concrètes les explications qu’il a pu fournir sur sa musique.

A ses débuts, PC Zeng précise : « je jouais seul avec ma guitare ou avec une choriste pour m’accompagner ». Les premières chansons de PC Zeng étaient essentiellement du guitare/chant. Parmi les œuvres qui illustrent ces compositions acoustiques nous pouvons citer :

- « Meke », « Séparation », « Ma Yi », « Megnu », « Amitié », « Ma Mère » avec PCZ seul (guitare/chant).
- « Elisa », « Chérie ? », « Me Wu », « Otiti Wam » avec PCZ (guitare/chant) + une choriste.
D’après les informations fournies par PCZ durant l’entretien, la chanson « Nkoum Ekiegn » devrait aussi exister en version non orchestrée : « J’arrive à la radio, je n’ai même pas laissé mon identité, me contentant de prendre les bandes d’enregistrement qui m’avaient été réservées et de faire des copies pour mes camarades. Très rapidement, et quelques jours plus tard, les animateurs de la radio ont diffusé une bande sans qu’ils ne sachent l’identité du compositeur de cette chanson. Ils ont commencé à diffuser la chanson « Nkoum Ekiegn » et les cinq autres chansons qui allaient avec elle ».

PC Zeng ajoute : « ensuite nous avons commencé à faire des orchestrations, des arrangements ». Il a dès lors commencé à « s’entourer de musiciens ». Des chansons comme « Otiti Wam », « Séparation », « Megnu » et plus récemment « Ma Yi » dans le dernier album en date « Ntoum » (2005), qui avaient paru à l’origine en versions acoustiques ont ainsi été par la suite orchestrées, arrangées. Techniquement, il ne s’agit pas pour les œuvres en question de reprises à proprement parler, les versions originales acoustiques étant par voie de fait des démos, ou maquettes finalisées ultérieurement dans les versions orchestrées.

Cependant, une chanson comme « Mvon E Bulu » qui figure dans l’album « Ntoum » (2005) le dernier opus de PCZ est effectivement une reprise. Cette œuvre est parue pour la première fois en 1973 (cf. discographie de Pierre-Claver Zeng par Mvé Bekale, in « Pierre-Claver Zeng et l’art poétique fang », l’Harmattan). La version « Ntoum » a bénéficié d’une orchestration nouvelle et d’arrangements nouveaux. Il s’agit donc d’une œuvre rejouée, revisitée. Il s’agit donc d’une reprise.

Relevons qu’entre la version originale acoustique de « Megnu » et sa version orchestrée, PCZ a procédé à deux modifications majeures :

- une grande partie du texte du second verset a été modifiée pour la version finalisée, la version orchestrée. A l’exception du début « tara a bo a so atan/edzi di ayang/edzi daghe mvom. Tara a bo a so atan/abo di tê/abo di daghe étom » identique dans les deux versions, le reste du verset est complètement différent.

- la version originale et la version orchestrée sont dans des gammes différentes. La version orchestrée est jouée dans une tonalité plus basse, plus grave.

A la question de savoir la raison de la mention permanente dans ses chansons d’Olong (mongo y’Olong = fils du village Olong) qui pourtant n’est pas son village, PCZ a répondu : « comme vous devez certainement le savoir on n’appartient pas seulement à un village, on appartient au clan, et il se trouve que le clan existe dans plusieurs villages, et tous ces villages sont vos villages en réalité ». Le maître Mbom-Mvet Mvomo Eko parlant de lui-même dans le récit Aloume Ndong Minko se présente comme : « mongo ya Mekoa ya Akama Somo Ba, mongo ya Mbel Alene » (un enfant de Mekoa et d’Akama Somo Ba, un enfant de Mbel Alene ) [06:37 du fichier audio d’1h que je possède] ou plus loin comme : « mongo ya Bitam ya Oyem » (un enfant de Bitam et d’Oyem) [10:03 du fichier audio d’1h que je possède].

S’il est avéré que PCZ aime à se présenter comme fils du village Olong (mongo y’Olong), il est tout aussi vrai qu’il fait référence au village Ezam (mongo y’Ezam) : « Ekang Ye Ngom », « Moan Essoga ». De toute la cinquantaine de chansons que j’ai écoutées (cinquante-cinq précisément), il ressort que la mention à la fois à Ezam et Olong dans la même chanson est une formule très fréquente :

« Bibulu », « Mekan », « Essingang », « Messo’o », Eyala », « Assoum », « Biza », « Nkoum Ekeign », « Ngi », « Nkoule », « Essap », « Ma Koan ».

PCZ révèle que « Mvone E Bulu » traite du « conflit des civilisations. Nous avons été colonisés en tant que peuple et nous nous retrouvons où la culture occidentale qui nous a été imposée d’une certaine manière par le colon nous a donné des habitudes qui ont envahi notre espace. Mais si l’on peut considérer que tout ce qui nous est venu de l’extérieur n’est pas totalement mauvais, on peut aussi y voir beaucoup de travers… Nous avons adopté des moyens de transport tels que la voiture et tout le monde voit très bien que dans les sociétés urbaines la voiture devient un problème, avec les accidents de la route, la pollution, etc ».

Dans la chanson ça donne : « a so be nga so bemetua be na mvome éé a mba mot oo/nnam o mane me dzang ke toghe mbim » (ils sont venus avec la voiture en disant qu’ils apportaient le bonheur/mon village a disparu, il n’en reste qu’un cadavre…).

Nous retiendrons comme ultime élément de discographie que le catalogue musical de PCZ comprend quatre 45t, six 33t, un cd. PCZ donne ces informations de mémoire. Les chansons qu’il a composées n’ont pas toutes encore été publiées à ce jour. PCZ envisage la parution prochaine d’un coffret (cd) de toutes ses chansons inédites. Ce futur objet « collector », c’est le cas de le dire, ne manquera pas de ravir tous ceux qui comme nous ont été conquis par le grand art de ce fils de l’Ayong, ce fils d’Engong, cet Ekang, cet enfant d’Olong et d’Ezam, ce fils du Gabon, du Cameroun, de la Guinée-équatoriale, du Congo, de la RCA ; ce fils d’Afirikara, ce fils de Si-Eyo notre planète, qui a laissé une empreinte définitive et un modèle d’excellence pour des générations et des générations de générations dans Emo-minlang notre monde de veillées et de palabres. Si en plus du boxset annoncé et très attendu, mongo y’Olong y’Ezam pouvait songer à un coffret regroupant toutes ses vinyles (45t, 33t), alors nous comprendrions réellement que les Bemvam n’oublient pas leur descendance.

Toute notre profonde gratitude à Zeng, fils d’Ebome, fils de Mbwa, fils de Mekina... ... ... fils de Zame Ye Mebegue.

Akiba.

P.S : a bobedjang, n'hésitez pas. toutes les corrections, rectifications, princisions sont les bienvenues. nous contribuons ensemble à une projet commun : explorer, faire connaître, magnifier notre culture.




farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Musiq 2 PC Zeng (entretien monefang.com)   Ven 12 Juin - 21:02

Evindi Mot a écrit:
AYONG EKANG, OVUMA !

Dans la très récente interview accordée à monefang.com, Pierre Claver Zeng a fourni des informations précieuses sur sa musique, la nature de celle-ci, sa genèse, ses thématiques, nous ouvrant ainsi des clefs de compréhension de son art. Afin de remercier d’une part PCZ lui-même pour sa disponibilité à bien vouloir partager et disons-le, transmettre ; mais dans le but aussi d’offrir sur la base des éclairages apportés par l’artiste une proximité plus intime avec ses créations, je pense qu’une illustration pratique par des exemples tirés du répertoire musical de PC Zeng pourront rendre plus concrètes les explications qu’il a pu fournir sur sa musique.

A ses débuts, PC Zeng précise : « je jouais seul avec ma guitare ou avec une choriste pour m’accompagner ». Les premières chansons de PC Zeng étaient essentiellement du guitare/chant. Parmi les œuvres qui illustrent ces compositions acoustiques nous pouvons citer :

- « Meke », « Séparation », « Ma Yi », « Megnu », « Amitié », « Ma Mère » avec PCZ seul (guitare/chant).
- « Elisa », « Chérie ? », « Me Wu », « Otiti Wam » avec PCZ (guitare/chant) + une choriste.
D’après les informations fournies par PCZ durant l’entretien, la chanson « Nkoum Ekiegn » devrait aussi exister en version non orchestrée : « J’arrive à la radio, je n’ai même pas laissé mon identité, me contentant de prendre les bandes d’enregistrement qui m’avaient été réservées et de faire des copies pour mes camarades. Très rapidement, et quelques jours plus tard, les animateurs de la radio ont diffusé une bande sans qu’ils ne sachent l’identité du compositeur de cette chanson. Ils ont commencé à diffuser la chanson « Nkoum Ekiegn » et les cinq autres chansons qui allaient avec elle ».

PC Zeng ajoute : « ensuite nous avons commencé à faire des orchestrations, des arrangements ». Il a dès lors commencé à « s’entourer de musiciens ». Des chansons comme « Otiti Wam », « Séparation », « Megnu » et plus récemment « Ma Yi » dans le dernier album en date « Ntoum » (2005), qui avaient paru à l’origine en versions acoustiques ont ainsi été par la suite orchestrées, arrangées. Techniquement, il ne s’agit pas pour les œuvres en question de reprises à proprement parler, les versions originales acoustiques étant par voie de fait des démos, ou maquettes finalisées ultérieurement dans les versions orchestrées.

Cependant, une chanson comme « Mvon E Bulu » qui figure dans l’album « Ntoum » (2005) le dernier opus de PCZ est effectivement une reprise. Cette œuvre est parue pour la première fois en 1973 (cf. discographie de Pierre-Claver Zeng par Mvé Bekale, in « Pierre-Claver Zeng et l’art poétique fang », l’Harmattan). La version « Ntoum » a bénéficié d’une orchestration nouvelle et d’arrangements nouveaux. Il s’agit donc d’une œuvre rejouée, revisitée. Il s’agit donc d’une reprise.

Relevons qu’entre la version originale acoustique de « Megnu » et sa version orchestrée, PCZ a procédé à deux modifications majeures :

- une grande partie du texte du second verset a été modifiée pour la version finalisée, la version orchestrée. A l’exception du début « tara a bo a so atan/edzi di ayang/edzi daghe mvom. Tara a bo a so atan/abo di tê/abo di daghe étom » identique dans les deux versions, le reste du verset est complètement différent.

- la version originale et la version orchestrée sont dans des gammes différentes. La version orchestrée est jouée dans une tonalité plus basse, plus grave.

A la question de savoir la raison de la mention permanente dans ses chansons d’Olong (mongo y’Olong = fils du village Olong) qui pourtant n’est pas son village, PCZ a répondu : « comme vous devez certainement le savoir on n’appartient pas seulement à un village, on appartient au clan, et il se trouve que le clan existe dans plusieurs villages, et tous ces villages sont vos villages en réalité ». Le maître Mbom-Mvet Mvomo Eko parlant de lui-même dans le récit Aloume Ndong Minko se présente comme : « mongo ya Mekoa ya Akama Somo Ba, mongo ya Mbel Alene » (un enfant de Mekoa et d’Akama Somo Ba, un enfant de Mbel Alene ) [06:37 du fichier audio d’1h que je possède] ou plus loin comme : « mongo ya Bitam ya Oyem » (un enfant de Bitam et d’Oyem) [10:03 du fichier audio d’1h que je possède].

S’il est avéré que PCZ aime à se présenter comme fils du village Olong (mongo y’Olong), il est tout aussi vrai qu’il fait référence au village Ezam (mongo y’Ezam) : « Ekang Ye Ngom », « Moan Essoga ». De toute la cinquantaine de chansons que j’ai écoutées (cinquante-cinq précisément), il ressort que la mention à la fois à Ezam et Olong dans la même chanson est une formule très fréquente :

« Bibulu », « Mekan », « Essingang », « Messo’o », Eyala », « Assoum », « Biza », « Nkoum Ekeign », « Ngi », « Nkoule », « Essap », « Ma Koan ».

PCZ révèle que « Mvone E Bulu » traite du « conflit des civilisations. Nous avons été colonisés en tant que peuple et nous nous retrouvons où la culture occidentale qui nous a été imposée d’une certaine manière par le colon nous a donné des habitudes qui ont envahi notre espace. Mais si l’on peut considérer que tout ce qui nous est venu de l’extérieur n’est pas totalement mauvais, on peut aussi y voir beaucoup de travers… Nous avons adopté des moyens de transport tels que la voiture et tout le monde voit très bien que dans les sociétés urbaines la voiture devient un problème, avec les accidents de la route, la pollution, etc ».

Dans la chanson ça donne : « a so be nga so bemetua be na mvome éé a mba mot oo/nnam o mane me dzang ke toghe mbim » (ils sont venus avec la voiture en disant qu’ils apportaient le bonheur/mon village a disparu, il n’en reste qu’un cadavre…).

Nous retiendrons comme ultime élément de discographie que le catalogue musical de PCZ comprend quatre 45t, six 33t, un cd. PCZ donne ces informations de mémoire. Les chansons qu’il a composées n’ont pas toutes encore été publiées à ce jour. PCZ envisage la parution prochaine d’un coffret (cd) de toutes ses chansons inédites. Ce futur objet « collector », c’est le cas de le dire, ne manquera pas de ravir tous ceux qui comme nous ont été conquis par le grand art de ce fils de l’Ayong, ce fils d’Engong, cet Ekang, cet enfant d’Olong et d’Ezam, ce fils du Gabon, du Cameroun, de la Guinée-équatoriale, du Congo, de la RCA ; ce fils d’Afirikara, ce fils de Si-Eyo notre planète, qui a laissé une empreinte définitive et un modèle d’excellence pour des générations et des générations de générations dans Emo-minlang notre monde de veillées et de palabres. Si en plus du boxset annoncé et très attendu, mongo y’Olong y’Ezam pouvait songer à un coffret regroupant toutes ses vinyles (45t, 33t), alors nous comprendrions réellement que les Bemvam n’oublient pas leur descendance.

Toute notre profonde gratitude à Zeng, fils d’Ebome, fils de Mbwa, fils de Mekina... ... ... fils de Zame Ye Mebegue.

Akiba.

P.S : a bobedjang, n'hésitez pas. toutes les corrections, rectifications, princisions sont les bienvenues. nous contribuons ensemble à une projet commun : explorer, faire connaître, magnifier notre culture.




farao
La version retranscrite de cet entretien se trouve sur la page d'acceuil du site... http://monefang.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ndzié'nnam'abé



Masculin Nombre de messages : 387
Age : 35
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Musiq 2 PC Zeng (entretien monefang.com)   Sam 13 Juin - 1:19

Akiaaaaaaaa ,je ne savais pas que vous aviez eu le grand Pierre Claver ZENG,c'est une excellente initiative de votre part, je trouve qu'on devrait la répeter d'ailleurs.Afin que nos grands artistes nous expliquent les petites histoires qui se cachent derrière leurs chansons.
Ma kout minè kop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Musiq 2 PC Zeng (entretien monefang.com)   Sam 13 Juin - 22:43

a 'nnam'abé kutek adzidzon kop biyong ebu. modjang a nga yeme sae abui, bebela. nlang PCZ té é ne fo'o bia akum.


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
abomo ngono
Admin


Féminin Nombre de messages : 1104
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: Musiq 2 PC Zeng (entretien monefang.com)   Dim 14 Juin - 1:58

Mave mine bese mbolo, a bore bama!

Akié, mayén fo'o na menga rater abui mi mbembe mi mam ooo! Akié! Minga lèè e PCZ aba'a muna!

Je me rends compte que j'ai raté pas un épisode mais plusieurs. Je suis restée longtemps loin du village mais me voilà de retour. Menga bi mindzuk a nda bot, veda me bare ye so.

Où puis-je retrouver cet entretien s'il vous plaît? Akiba
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MMOT BINAM



Masculin Nombre de messages : 235
Date d'inscription : 24/06/2008

MessageSujet: Re: Musiq 2 PC Zeng (entretien monefang.com)   Lun 15 Juin - 11:22

abomo ngono a écrit:
Mave mine bese mbolo, a bore bama!

Akié, mayén fo'o na menga rater abui mi mbembe mi mam ooo! Akié! Minga lèè e PCZ aba'a muna!

Je me rends compte que j'ai raté pas un épisode mais plusieurs. Je suis restée longtemps loin du village mais me voilà de retour. Menga bi mindzuk a nda bot, veda me bare ye so.

Où puis-je retrouver cet entretien s'il vous plaît? Akiba
Tu nous as manqué Bon retour nous avons été informé de tes mindzuk acceptes déjà mes condoléances souhaitant que tu sois revenue en forme. Bia fidi wa à dzal muna. A bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Musiq 2 PC Zeng (entretien monefang.com)   Sam 20 Juin - 18:50

abomo ngone
adzidzon a écrit:

La version retranscrite de cet entretien se trouve sur la page d'acceuil du site... http://monefang.com/

farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
abomo ngono
Admin


Féminin Nombre de messages : 1104
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: Musiq 2 PC Zeng (entretien monefang.com)   Dim 21 Juin - 2:04

Akiba, j'y vais de ce pas.
A mmot binam, ngang abui, menga so mvoai, mvoai ene te a minsone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zame zame fame



Nombre de messages : 2
Localisation : CAMEROUN
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: Musiq 2 PC Zeng (entretien monefang.com)   Lun 2 Nov - 18:56

Very Happy PCZ EST NOTRE FIERTE A NOUS TOUS ,ICI AU CAMEROUN ? AU SUD A EBOLOWO'O ,TOUT A COTE D'ENOGAL (HOPITAL DE REFERENCE A CETTE EPOQUE) NOUS SERINIONS TOUTES SES CREATIONS :OKPWA ETC
JE SUIS CONTENT K'IL PASSE DES INTERVIEWS,JE SOUHAITE REVISITER LE GABON CULTUREL A TRAVERS CE SITE MERCI
AKIBA ABUI? ME NE MONE ESSABGWAME (ESSE) YA NJON EBOMAME ,KILIMETA MEWOME YINE YA BITAM? ME NE EYOLE NA METOO ME MBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Musiq 2 PC Zeng (entretien monefang.com)   Lun 2 Nov - 21:40

yaa a Metoo Me Mba. mevak abui mbol o zu ya bia kône e va. o tabe mvoe modjang.

farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Musiq 2 PC Zeng (entretien monefang.com)   Mar 3 Nov - 11:44

zame zame fame a écrit:
ENOGAL (HOPITAL DE REFERENCE A CETTE EPOQUE)
Un hôpital qui a reçu dans ses murs de nombreux parents. Qu'est-il devenu aujourd'hui?
zame zame fame a écrit:

JE SUIS CONTENT K'IL PASSE DES INTERVIEWS,JE SOUHAITE REVISITER LE GABON CULTUREL A TRAVERS CE SITE MERCI
Il ne s'agit pas que du Gabon moadzang, il s'agit de tous les pays où se trouvent les fang dont le Cameroun, la Guinée Eq. et les autres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Musiq 2 PC Zeng (entretien monefang.com)   Aujourd'hui à 21:36

Revenir en haut Aller en bas
 
Musiq 2 PC Zeng (entretien monefang.com)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entretien bulbes
» Entretien des prés
» Jasmin : entretien ??
» Entretien d'un Erable suite à son achat!
» Entretien de la vigne : bouillie bordelaise et mildiou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Be-fang@beti.com :: MEZIK-
Sauter vers: