Forum Be-fang@beti.com

Mbemba soan Aba !!!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  RETOUR SUR LE SITERETOUR SUR LE SITE  

Partagez | 
 

 Et si Facebook était traduit en FANG?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
anfranklin



Masculin Nombre de messages : 4
Localisation : Canada
Date d'inscription : 29/06/2009

MessageSujet: Et si Facebook était traduit en FANG?   Lun 29 Juin - 8:57

Je trouve l'initiative relatée dans l'article suivant très intéressante. Elle devrait inspirée tous les Fang ayant le talent de la traduction à démarrer des projets de traduction de sites sociaux comme Facebook en Fang ou carrément à un créer un complètement en FANG. Il faut oser, alors l'idée est lancée!

F. Assoumou Ndong.
Ottawa, Canada


---

Facebook se met aux langues africaines
Une version du réseau social en swahili est disponible

Un groupe d’internautes et de spécialistes ont traduit Facebook en Swahili, principale langue bantoue de l’est de l’Afrique, à l’initiative de la société kenyane Wondersoft. Cette nouvelle version du réseau social a été mise en ligne la semaine dernière. D’autres programmes comme Mozilla Firefox et OpenOffice ont déjà été adaptés. Internet permet à des traducteurs du monde entier de collaborer à distance, offrant aux usagers de plusieurs sites et logiciels des alternatives à l’anglais. Les langues africaines se déploient sur la toile.

Après une version en afrikaans et en arabe, le réseau social Facebook a été traduit en Swahili, la plus importante langue bantoue, parlée en Afrique de l’est et du centre par environ 110 millions de personnes. Le lancement officiel de cette nouvelle version s’est déroule le 14 juin dernier à Nairobi. Les modifications ont essentiellement été effectuées via internet, grâce à des forums et surtout l’application de traduction du réseau social. 196 personnes basées au Kenya, en Tanzanie, en Europe ou aux États-Unis aident au projet. Certains sont des experts, d’autres de simples usagers du site. Depuis sa création en 2004, Facebook a déjà été traduit en une cinquantaine de langues par les internautes eux-mêmes. Actuellement, 740 personnes utilisent le réseau en Swahili. Un chiffre qui augmente constamment.

C’est la société Wondersoft qui a parrainé le projet en organisant, entre autres, des workshops sur la linguistique et le marketing. Il s’agit d’une petite entreprise basée à Mombasa, au Kenya, qui adapte des logiciels en Swahili. Ces dernières années, plusieurs programmes ou sites internet ont été traduits dans cette langue. C’est le cas du navigateur web Mozilla Firefox et de la suite bureautique OpenOffice. A terme, un système d’exploitation complet dans la langue bantoue devrait voir le jour. « Le Swahili se développe de plus en plus, explique Simon Wanda, fondateur et chef de la direction de Wondersoft. L’anglais est très parlé en Afrique de l’est, mais plutôt par l’élite, par des gens éduqués. Le swahili est populaire partout dans le monde : en Afrique de l’est, aux Etats-Unis, au Royaume Uni, en Allemagne... ».

Adapter les logiciels au langues africaines : un travail de longue haleine

Simon Wanda collabore également à d’autres projets, comme le site Kamusi qui héberge un dictionnaire en Swahili ainsi qu’une méthode d’apprentissage. Certains contributeurs de la version swahilie de Facebook participent aussi au projet PALDO, un dictionnaire en ligne panafricain, soutenu notamment par la société ghanéenne Kasahorow, éditrice de logiciels. Celui-ci propose des applications traduites et explique comment régler son ordinateur et utiliser un clavier dans plusieurs langues africaines.

Outre des problèmes techniques liés au fonctionnement des programmes de traduction, la difficulté majeure pour adapter les logiciels est la langue elle-même. « Il existe plusieurs dialectes swahilis et nous devons établir une forme standard qui peut être utilisée par la majorité de nos clients, confie Simon Wanda. Nous devons aussi créer de nouveaux mots en utilisant les théories linguistiques et sémantiques ».

Après l’Afrique de l’est, l’Afrique australe et l’Afrique de l’ouest pourraient aussi être concernées par l’expansion de Facebook : le bruit court que des versions en zoulou et en haoussa sont en préparation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gabsoli.org
ya woâ'a



Féminin Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 04/05/2009

MessageSujet: facebook traduit en fang !   Lun 29 Juin - 15:23

Mbolo d'abord,
l'idée émise n'est pas mauvaise en soit. Mais je pense qu'il faut faire les choses pas à pas. Je m'explique: déjà avec ce site monefang ou nous avons la possibilité d'échanger,nous en sommes encore a communiquer en français. Le fait que les autres langues se lancent dans la traduction complète de site tel "facebook" c'est bien. Mais nous les fangs est ce que nous sommes sûre de nous comprendre déjà entre nous ! franchement, moi je ne sais lire le fang, encore moins l'écrire.

Je me fais aider par la prononciation et syllabe après syllabe j’essai d’écrire ce que je pense être un mot fang ; pourtant je sais que d’autre le liront et ne comprendront peut être pas le sens.
Entre les fangs du Gabon qui ont beaucoup de ramification et de fois ne se comprennent pas ; les fangs du Cameroun même chose, de la Guinée équatoriale, pour ne citer que ceux là est ce que tu ne penses pas que, pour que nous soyons sûre de lire les textes en fang que nous aurons sous les yeux nous devront d’abord nous munir de la base même de l’orthographe fang et aussi de la grammaire au lieu de prétendre à traduire des sites ou quoi ?
Enfin, je ne sais si je me fais comprendre parce que je trouve que le fang comme langue est assez complexe par le fait qu’il est écrit et parlé de façon différente selon les pays ou les provinces. Admettons, qu’un fang du Gabon dont je suis originaire te dise « l’enfant est tombé dans le ntoma » déjà là moi gone fang ye bitam je ne comprends rien et je ne sais même pas si bien orthographié le mot, la phrase traduite signifie l’enfant est tombé dans la boue, moi j’emploierai un autre mot dans mon fang de bitam pour traduire cela, et le fang du cameroun et ainsi de suite.
Donc imagines nous en train de faire des recherches sur facebook entrain de lire un texte fang traduit par un ntoumu, ou mekiémencomo, ou un béti du cameroun, enfin je ne sais pas QUOI !
Bref, l’idée est là elle est bonne, mais bon !!!
Améliorons déjà ce qui es fait sur ce site monefang, developpons et encourageons les initiatives de mone fang site et puis après enfin !!! si les autres le font c'est peut être parceque la langue est aussi bien écrite que parlé, alors que ce n'est pas le cas pour nous du moins au gabon je n'ai pas souvenir que le fang soit écrit à l'école à part les chansons religieuses et artistiques.
[b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Et si Facebook était traduit en FANG?   Lun 29 Juin - 15:43

@anfranklin, mbembe nsoan a nda muna, d'abord bienvenu Smile e abui ngan asu foé (nouvelle) wa ve bia, je trouve ça simplement comme initiative et d'accord avec toi que suivre l'exemple de nos frère Swahili serait super !

@ya woâ,a : même si je comprends tes réserves, je ne vois pas trop en quoi le fait que certains d'entre-nous ont du mal avec les différentes variantes devrait nous amener "à ralentir" au niveau de certaines initiatives. Ma yebe woa eyong wa dzo na be Fang besë ba yeme ki ntil nkobo, car cela renvoit à nouveau à la question de l'uniformisation (du moins pour un fang écrit). Tout en sachant que parler d'uniformisation voudra aussi dire aborder la question des variantes. Ce sont elles selon moi qui font notre richesse linguistique, comment "uniformiser" le Fang/Beti" tout en gardant cette richesse? Voilà un défi qui nous attend. Mais en attendant, rien ne nous empêche d'agir non pas de façon linéaire (attendre que la majorité soit au même niveau pour passer à l'étape supérieure) mais si on a les capacités sur plusieurs fronts. Bref selon moi, malgré ce que tu appelles "complexité" du fang, si une initiative comme celle menée par les frères parlant Swahili a lieu avec le fang, je ne vois pas trop pourquoi on devrait nécessairement attendre.

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Et si Facebook était traduit en FANG?   Lun 29 Juin - 20:48

t'as dis ouak, weuch ? hé déjà comment qu'ont dirais "Facebook" dans not' tchatche à nous, 'gro ? p*taiiiin, j' te dit pas le del-bor, weuch, puuurééé !!! (ma le ma kobo a ma tili fe ane bongo ya fala mu).


"Facebook" =

"Kalatebemui" ?
"Kalatebemvoe" ?


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
anfranklin



Masculin Nombre de messages : 4
Localisation : Canada
Date d'inscription : 29/06/2009

MessageSujet: Re: Si Facebook était traduit en Fang   Mar 30 Juin - 1:50

Mbolo!

Je suis aussi originaire de Bitam.

Je comprends parfaitement ta préoccupation concernant la complexité de la langue Fang. C'est bien d'apporter ta réflexion là-dessus.

Toutefois, je ne trouve pas que ce soit une raison suffisante pour ne pas aller plus loin. Je crois au contraire que ce serait justement une occasion d'innover et de donner la possibilité à ceux qui ont étudié dans les étymologies et autres sciences des langues de trouver un créneau à développer. Il ne faut pas arrêter de rêver et toujours se contenter de petites choses (mêmes bonnes), car ça tue l'innovation et le progrès. Certains avaient probablement penser que le créateur de Facebook ou MySpace était fou lorsqu'il a émis l'idée pour la première fois d'avoir les sites web qu'ils ont aujourd'hui. Que dire de Bill Gates qui s'est traité de malade mental (figure de style) à osant prédire qu'il allait mettre des ordinateurs dans toutes les maisons du monde d'ici quelques années (on était dans les années 1980). Il faut rêver et parfois, "think big"!

Je ne prétends pas connaître le Fang complètement non plus, même étant Fang. Voir des recherches poussées faites sur le Fang me permettrait certainement de mieux connaître cette langue. Il y a sûrement des milliers de Swaheli qui ne comprennent rien de cette langue, mais je suis certains qu'ils sont contents d'apprendre que cette langue serait placée aur le haut du pavé.

Pourquoi les pays Fang ne se mettent pas ensemble pour créer un centre de recherche avancée sur cette langue? Bref, il y a des choses à faire! MoneFang.com devrait par exemple avoir du financement pour continuer à développer son dictionnaire Fang! On pourrait même créer des emplois avec ça, en lien avec des logiciels informatiques, des traducteurs, des spécialistes en linguistiques, etc.

Bref, c'est une idée qui peut avoir ses limites évidemment. Mais je crois que c'est quelque chose à exploiter. Je ne dis pas que demain matin Facebook sera en Fang. Ce que je voulais montrer c'est un exemple de comment on peut pousser notre langue Fang plus loin. Ce que fait MoneFang.com est déjà énorme et je le soutiens depuis le début. On devrait donc multiplier des projets du genre qui permettent d'enrichir autant les Fangs que les autres de cette magnifique langue!

Si on attend que par enchantement tous les Fangs de différentes contrées se comprennent exactement de la même façon avant d'amorcer des projets comme celui d'avoir des sites web sociaux en Fang, on attendra un autre 1000 ans au moins! La complexité du Fang est l'essence même de sa richesse et c'est correct comme ça, je pense.

Continuons à réfléchir...

Merci frère!


Assoumou-Ndong, F.

P.S. Je n'ai pas écrit un seul mot de Fang dans ma réponse, pour moi, rien de grave... (rire). J'aime le Fang quand même!



ya woâ'a a écrit:
Mbolo d'abord,
l'idée émise n'est pas mauvaise en soit. Mais je pense qu'il faut faire les choses pas à pas. Je m'explique: déjà avec ce site monefang ou nous avons la possibilité d'échanger,nous en sommes encore a communiquer en français. Le fait que les autres langues se lancent dans la traduction complète de site tel "facebook" c'est bien. Mais nous les fangs est ce que nous sommes sûre de nous comprendre déjà entre nous ! franchement, moi je ne sais lire le fang, encore moins l'écrire.

Je me fais aider par la prononciation et syllabe après syllabe j’essai d’écrire ce que je pense être un mot fang ; pourtant je sais que d’autre le liront et ne comprendront peut être pas le sens.
Entre les fangs du Gabon qui ont beaucoup de ramification et de fois ne se comprennent pas ; les fangs du Cameroun même chose, de la Guinée équatoriale, pour ne citer que ceux là est ce que tu ne penses pas que, pour que nous soyons sûre de lire les textes en fang que nous aurons sous les yeux nous devront d’abord nous munir de la base même de l’orthographe fang et aussi de la grammaire au lieu de prétendre à traduire des sites ou quoi ?
Enfin, je ne sais si je me fais comprendre parce que je trouve que le fang comme langue est assez complexe par le fait qu’il est écrit et parlé de façon différente selon les pays ou les provinces. Admettons, qu’un fang du Gabon dont je suis originaire te dise « l’enfant est tombé dans le ntoma » déjà là moi gone fang ye bitam je ne comprends rien et je ne sais même pas si bien orthographié le mot, la phrase traduite signifie l’enfant est tombé dans la boue, moi j’emploierai un autre mot dans mon fang de bitam pour traduire cela, et le fang du cameroun et ainsi de suite.
Donc imagines nous en train de faire des recherches sur facebook entrain de lire un texte fang traduit par un ntoumu, ou mekiémencomo, ou un béti du cameroun, enfin je ne sais pas QUOI !
Bref, l’idée est là elle est bonne, mais bon !!!
Améliorons déjà ce qui es fait sur ce site monefang, developpons et encourageons les initiatives de mone fang site et puis après enfin !!! si les autres le font c'est peut être parceque la langue est aussi bien écrite que parlé, alors que ce n'est pas le cas pour nous du moins au gabon je n'ai pas souvenir que le fang soit écrit à l'école à part les chansons religieuses et artistiques.
[b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gabsoli.org
EVIVI NGUEMA MBA



Masculin Nombre de messages : 122
Date d'inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: Et si Facebook était traduit en FANG?   Mar 2 Fév - 6:52

anfranklin a écrit:
Je trouve l'initiative relatée dans l'article suivant très intéressante. Elle devrait inspirée tous les Fang ayant le talent de la traduction à démarrer des projets de traduction de sites sociaux comme Facebook en Fang ou carrément à un créer un complètement en FANG. Il faut oser, alors l'idée est lancée!

F. Assoumou Ndong.
Ottawa, Canada


---

Facebook se met aux langues africaines
Une version du réseau social en swahili est disponible

Un groupe d’internautes et de spécialistes ont traduit Facebook en Swahili, principale langue bantoue de l’est de l’Afrique, à l’initiative de la société kenyane Wondersoft. Cette nouvelle version du réseau social a été mise en ligne la semaine dernière. D’autres programmes comme Mozilla Firefox et OpenOffice ont déjà été adaptés. Internet permet à des traducteurs du monde entier de collaborer à distance, offrant aux usagers de plusieurs sites et logiciels des alternatives à l’anglais. Les langues africaines se déploient sur la toile.

Après une version en afrikaans et en arabe, le réseau social Facebook a été traduit en Swahili, la plus importante langue bantoue, parlée en Afrique de l’est et du centre par environ 110 millions de personnes. Le lancement officiel de cette nouvelle version s’est déroule le 14 juin dernier à Nairobi. Les modifications ont essentiellement été effectuées via internet, grâce à des forums et surtout l’application de traduction du réseau social. 196 personnes basées au Kenya, en Tanzanie, en Europe ou aux États-Unis aident au projet. Certains sont des experts, d’autres de simples usagers du site. Depuis sa création en 2004, Facebook a déjà été traduit en une cinquantaine de langues par les internautes eux-mêmes. Actuellement, 740 personnes utilisent le réseau en Swahili. Un chiffre qui augmente constamment.

C’est la société Wondersoft qui a parrainé le projet en organisant, entre autres, des workshops sur la linguistique et le marketing. Il s’agit d’une petite entreprise basée à Mombasa, au Kenya, qui adapte des logiciels en Swahili. Ces dernières années, plusieurs programmes ou sites internet ont été traduits dans cette langue. C’est le cas du navigateur web Mozilla Firefox et de la suite bureautique OpenOffice. A terme, un système d’exploitation complet dans la langue bantoue devrait voir le jour. « Le Swahili se développe de plus en plus, explique Simon Wanda, fondateur et chef de la direction de Wondersoft. L’anglais est très parlé en Afrique de l’est, mais plutôt par l’élite, par des gens éduqués. Le swahili est populaire partout dans le monde : en Afrique de l’est, aux Etats-Unis, au Royaume Uni, en Allemagne... ».

Adapter les logiciels au langues africaines : un travail de longue haleine

Simon Wanda collabore également à d’autres projets, comme le site Kamusi qui héberge un dictionnaire en Swahili ainsi qu’une méthode d’apprentissage. Certains contributeurs de la version swahilie de Facebook participent aussi au projet PALDO, un dictionnaire en ligne panafricain, soutenu notamment par la société ghanéenne Kasahorow, éditrice de logiciels. Celui-ci propose des applications traduites et explique comment régler son ordinateur et utiliser un clavier dans plusieurs langues africaines.

Outre des problèmes techniques liés au fonctionnement des programmes de traduction, la difficulté majeure pour adapter les logiciels est la langue elle-même. « Il existe plusieurs dialectes swahilis et nous devons établir une forme standard qui peut être utilisée par la majorité de nos clients, confie Simon Wanda. Nous devons aussi créer de nouveaux mots en utilisant les théories linguistiques et sémantiques ».

Après l’Afrique de l’est, l’Afrique australe et l’Afrique de l’ouest pourraient aussi être concernées par l’expansion de Facebook : le bruit court que des versions en zoulou et en haoussa sont en préparation.

Où en est-on avec ce projet ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Et si Facebook était traduit en FANG?   Mar 2 Fév - 16:13

sunny sunny sunny

EBÔM SÔ ! Katë bë nkobo bi wô'ô kobo a KALATE MESU.
Akossa bo na biyong bizing ô nga kobo Awala.

cat cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et si Facebook était traduit en FANG?   Aujourd'hui à 1:14

Revenir en haut Aller en bas
 
Et si Facebook était traduit en FANG?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Facebook !
» Les Furets Montagnards sur facebook !
» DOMAINE DU VALLON sur Facebook
» facebook
» Eh Maily! C'était ta fête hier!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Be-fang@beti.com :: Langue Fang-
Sauter vers: