Forum Be-fang@beti.com

Mbemba soan Aba !!!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  RETOUR SUR LE SITERETOUR SUR LE SITE  

Partagez | 
 

 La métallurgie chez les fang traditionnels

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: La métallurgie chez les fang traditionnels   Dim 5 Déc - 3:45

par contre la métallurgie n'était pas qu'une opération technique dans la conception des Bemvam : la métallurgie était une action hautement spirituelle et même magique qui faisait toujours intervenir un byeri. la participation des Bekon était indispensable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: La métallurgie chez les fang traditionnels   Dim 5 Déc - 17:09

Evindi Mot a écrit:
(...) la métallurgie était une action hautement spirituelle et même magique qui faisait toujours intervenir un byeri (...).
Ca, je ne le savais pas! Cela nous renvoie donc au caractère fondamental du byeri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maningmania



Masculin Nombre de messages : 7
Age : 35
Localisation : Metz FRANCE
Date d'inscription : 06/12/2010

MessageSujet: ...   Mar 7 Déc - 18:21

OR= Koñ
CUIVRE= Ngôss
MERCURE= Ovee
CHLORE= Abam
DIAMANT= Señ (akok señ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: La métallurgie chez les fang traditionnels   Mer 8 Déc - 4:56

sunny sunny sunny

Sëng désigne tout grain ou tout cristal de roche.

Sëng akok : diamant.
Sëng nsëlëg : cristal.
Sëng viëk : mica.

Le terme " khong" est peu usité en "Fanguie" septentrionale. "Mvot" désigne l'or.
sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: La métallurgie chez les fang traditionnels   Mer 8 Déc - 17:51

maningmania, nsingbere : akiba ebul pour ces précieuses infos. effectivement, je connais le mot "mvot" pour l'or. il existe d'ailleurs un nkana autour d'un "nkol mvot" (collier d'or) que l'héroine du conte a perdu. ce nkana a été mis en musique dans les années 80 par la chanteuse Utah Bella du côté de Kamelone. à cette époque nsingebere avait encore toutes ses dents de lait Surprised

nkol mvot o li'i ma Aboñ Mbañ aa
nkol mvot o li'i ma Aboñ Mbañ aa
yé ma yem éé, me nga yem éé éé
djo'a-djo'é, me nga djo'é ooo


essai de traduction :

mon collier d'or est resté à Abong Mbang (ville de l'Est du Cameroun)
mon collier d'or est resté à Abong Mbang
est-ce que je sais, (si) j'avais su
laisser laisser, je (l')avais laissé


c'est plus tard que j'ai appris que "koñ" était employé aussi pour "l'or". le mot "golot" pour sa part est un ekangisation du mot anglais "gold". même si du côté de Kamelone il est couramment usité, il n'en demeure pas moin un emprunt.

parlant de métaux, je reviens à l'incontournable maître du verbe qu'est PCZ qui dans la chanson "Ntoum" parle de :

"ntum koñ" : le sceptre d'or
"ntum ngos" : le sceptre de cuivre

en associant le "ntum" (sceptre, commandement) a ces métaux originels (koñ, ngos), Elu'u Minlam traduit ainsi le caractère sacré du pouvoir. on ne peut en user de façon fantaisiste ou inconsédérée. selon ses mots, on ne le confie pas à "dzingo" (djongolo), le caméléon. djongolo/dzingo est effectivement un être ambigü, éternellement changeant au gré des circonstances, un être à qui l'on ne peut se fier :

vert ici, jaune là, bleu là-bas ;
ou encore
vert aujourd'hui, rouge demain, jaune après demain.

le "koñ" et le "ngos" appartiennent à la famille des bitchié... bikié, bikieñ (les Fers/les Métaux) qui eux-mêmes relèvent de l'"engoñ" (Métal, Acier).

il (koñ ou ngos... le ntum koñ ou le ntum ngos) doit par voie d'analogie revenir à un "Mot Bitchié" (Mor Bikié... Mor Bikieñ), un "Homme de Fer" ; à un "Fam Mengona", un "Homme d'Acier", autrement dit un dur à cuire, un incassable qu'on a "kom" (préparer) dans la forge, à l'instar de l'étchié...ekié... ekieñ (Fer), à l'instar de l'engoñ (Métal). le détenteur du "ntum" qui exerce l'autorité sacrée doir partager la même essence que le "ntum" (koñ, ngos).

même si "ngos" est plus employé, dans la cosmogonie l'Etoile Primordiale, l'Oeuf de l'Univers, le Germe Cosmique est présenté comme étant constitué de l'un ou de l'autre métal : koñ ou ngos.

Atchi Koñ : "l'Oeuf d'or" de l'Origine
Atchi Ngos : "l'Oeuf de cuivre" de l'Origine.

d'où le caractère éminemment sacré du "koñ" (or), et du "ngos" (cuivre), et par extension du métal en général (engoñ), comme matière de l'Origine.

"Engoñ" dans le Mvet tire aussi sa prééminence de là.



Dernière édition par Evindi Mot le Mer 8 Déc - 18:25, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: La métallurgie chez les fang traditionnels   Mer 8 Déc - 17:53

maningmania a écrit:
OR= Koñ
CUIVRE= Ngôss
MERCURE= Ovee
CHLORE= Abam
DIAMANT= Señ (akok señ)
Akiba a moadzang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: La métallurgie chez les fang traditionnels   Ven 10 Déc - 17:22

Evindi Mot a écrit:
maningmania, nsingbere : akiba ebul pour ces précieuses infos. effectivement, je connais le mot "mvot" pour l'or. il existe d'ailleurs un nkana autour d'un "nkol mvot" (collier d'or) que l'héroine du conte a perdu. ce nkana a été mis en musique dans les années 80 par la chanteuse Utah Bella du côté de Kamelone. à cette époque nsingebere avait encore toutes ses dents de lait Surprised

nkol mvot o li'i ma Aboñ Mbañ aa
nkol mvot o li'i ma Aboñ Mbañ aa
yé ma yem éé, me nga yem éé éé
djo'a-djo'é, me nga djo'é ooo


essai de traduction :

mon collier d'or est resté à Abong Mbang (ville de l'Est du Cameroun)
mon collier d'or est resté à Abong Mbang
est-ce que je sais, (si) j'avais su
laisser laisser, je (l')avais laissé


c'est plus tard que j'ai appris que "koñ" était employé aussi pour "l'or". le mot "golot" pour sa part est un ekangisation du mot anglais "gold". même si du côté de Kamelone il est couramment usité, il n'en demeure pas moin un emprunt.

parlant de métaux, je reviens à l'incontournable maître du verbe qu'est PCZ qui dans la chanson "Ntoum" parle de :

"ntum koñ" : le sceptre d'or
"ntum ngos" : le sceptre de cuivre

en associant le "ntum" (sceptre, commandement) a ces métaux originels (koñ, ngos), Elu'u Minlam traduit ainsi le caractère sacré du pouvoir. on ne peut en user de façon fantaisiste ou inconsédérée. selon ses mots, on ne le confie pas à "dzingo" (djongolo), le caméléon. djongolo/dzingo est effectivement un être ambigü, éternellement changeant au gré des circonstances, un être à qui l'on ne peut se fier :

vert ici, jaune là, bleu là-bas ;
ou encore
vert aujourd'hui, rouge demain, jaune après demain.

le "koñ" et le "ngos" appartiennent à la famille des bitchié... bikié, bikieñ (les Fers/les Métaux) qui eux-mêmes relèvent de l'"engoñ" (Métal, Acier).

il (koñ ou ngos... le ntum koñ ou le ntum ngos) doit par voie d'analogie revenir à un "Mot Bitchié" (Mor Bikié... Mor Bikieñ), un "Homme de Fer" ; à un "Fam Mengona", un "Homme d'Acier", autrement dit un dur à cuire, un incassable qu'on a "kom" (préparer) dans la forge, à l'instar de l'étchié...ekié... ekieñ (Fer), à l'instar de l'engoñ (Métal). le détenteur du "ntum" qui exerce l'autorité sacrée doir partager la même essence que le "ntum" (koñ, ngos).

même si "ngos" est plus employé, dans la cosmogonie l'Etoile Primordiale, l'Oeuf de l'Univers, le Germe Cosmique est présenté comme étant constitué de l'un ou de l'autre métal : koñ ou ngos.

Atchi Koñ : "l'Oeuf d'or" de l'Origine
Atchi Ngos : "l'Oeuf de cuivre" de l'Origine.

d'où le caractère éminemment sacré du "koñ" (or), et du "ngos" (cuivre), et par extension du métal en général (engoñ), comme matière de l'Origine.

"Engoñ" dans le Mvet tire aussi sa prééminence de là.


le mbom-mvet Asomo Meva'a en parlant des Etsañ Nna Mengome les appelle "Ayoñ Mengona" : "le peuple de Fer"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: La métallurgie chez les fang traditionnels   Dim 12 Déc - 19:14

[quote="Evindi Mot"][quote="Evindi Mot"][justify][i]maningmania, nsingbere : akiba ebul pour ces précieuses infos. effectivement, je connais le mot "mvot" pour l'or. il existe d'ailleurs un nkana autour d'un "nkol mvot" (collier d'or) que l'héroine du conte a perdu. ce nkana a été mis en musique dans les années 80 par la chanteuse Utah Bella du côté de Kamelone. à cette époque nsingebere avait encore toutes ses dents de lait Surprised

sunny sunny sunny


Aa Evindi Môt ! Merci pour cette brillante intervention.

S'agissant d'Uta Bella...J'avais presque joué à cache-cache avec NLAME LU'U Jeannette, alias UTA BELLA, une fille Yemveng de Bityé, Zangmelima.
Je fréquentais un grand cousin, l'homme le plus grand de taille du Dja et Lobo, Otya'a Hippolyte, un maigrichon ( ne souris pas) de 2,50 m.

Du moins, Uta est mon aînée de quelques saisons sèches.

Essaie aussi cette version qui traduit Abông Mbanga par " quai du cocotier" ? Tu aurais :
" Nkol mvot ô ligi ma'abong mbanga
" Anyëng'lé... (bis)
Ayëm ayëm nge me nga yem te,(Si j'avais su)
Anyeng'lé
Atsôg atsôg'é nge me nga tsôk te ( Si j'y avais pensé)
Anyenglé sunny sunny sunny
P.S. Comme" punition", tu transcriras le conte "Nkol mvot "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: La métallurgie chez les fang traditionnels   Lun 13 Déc - 17:38

nsingbere a écrit:
Essaie aussi cette version qui traduit Abông Mbanga par " quai du cocotier" ? Tu aurais :
" Nkol mvot ô ligi ma'abong mbanga
" Anyëng'lé... (bis)
Ayëm ayëm nge me nga yem te,(Si j'avais su)
Anyeng'léabong mbanga : quai de cocotier... le conte gagne donc en intelligibilité. c'est plus cohérent que le "nkol mvot" soit resté sur le quai de cocotiers.


Atsôg atsôg'é nge me nga tsôk te ( Si j'y avais pensé)
Anyenglé sunny sunny sunny
P.S. Comme" punition", tu transcriras le conte "Nkol mvot "

abông mbanga : quai de cocotiers...
le conte gagne donc en intelligibilié. le nkol mvot est resté sur le quai de cocotiers. "Abong Mbang", la pauvre bourgarde n'avait donc pas à être mêlée au propos, lol.

"e tchok" (penser) et non "e djo'é" (laisser)... owé, akiba.

je m'essayerai volontiers à l'excercice "punitif" de transcription lorsque "djoe batane" me livrera le conte dans une version intégrale. je ne connais l'histoire que très sommairement.

de la même manière que j'ai appris que dans la chanson "Essingang" Zanzibar (Epeme Théodore) le guitariste virtuose des Têtes Brûlées a utilisé des éléments d'un conte traditionnel. "djoe batane" (ou d'autres) pourra eventuellement nous donner plus de précisions :

te télé, te télé me abo ebane ooo
(ziliyang)
te télé, te télé me abo ebane ooo
(ziliyang)

...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: La métallurgie chez les fang traditionnels   Mer 15 Déc - 21:36

nsingbere a écrit:
NLAME LU'U Jeannette, alias UTA BELLA, une fille Yemveng de Bityé, Zangmelima

mvendé nsingbere, je trouve ce nom curieux, on dirait un anagramme du nom "ELU'U MINLAM", le djoe batane de tout artiste de chez nous, tu ne trouves pas ? connais-tu le nom de son père ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: La métallurgie chez les fang traditionnels   Mar 21 Déc - 2:38

sunny sunny sunny

Je n'avais pas fait attention. NLAME LU'U...ELU'U MINLAM....Une cousine de " MAXI VOUM-VOUM", Georges Collinet, l'ancien animateur de la VOA.
Aux approches de Noël, on salive en pensant que du côté de la race porcine, il ya aussi beaucoup de " MBÔNG LUGU"...


sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: La métallurgie chez les fang traditionnels   Sam 25 Déc - 0:43

le ngoé (nguign) était un étchi (éki) dans les temps anciens où nous étions nous-mêmes. seuls des rituels de purification permettaient de lever momentanément l'interdit. je sais que la simple idée de ce temps où ngoé dormait sur ses deux oreilles sans craindre de finir dans la marmite est supplice suprême pour nsingbere


pale pale pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: La métallurgie chez les fang traditionnels   Mar 4 Jan - 4:54

sunny sunny sunny

Crois-tu que l'interdit soit levé ? La peste porcine fait "rage" sous tous les cieux. Conséquence, par souci de traçabilité, la chair du "ngôé" est " scannée", examinée sous tous ses lambeaux...Pour atterrir dans nos plats, fade comme de la moelle de bambou (evoundi).

Pareil pour la dinde, avec ses odeurs d'hormones. Le poulet n'est plus ce que fut l'honorable gallinacée d'antan. Il n'obéit plus au sel. Ni à la tomate...

Ah ! Que sont devenus les beaux jours d'antan ? La graisse de "Beme ngôé" dégoulinait jusqu'à mes coudes d'enfants.
Je regrette les EBAÑ MBÔE(vieux coqs) que nous poursuivions toute la journée derrière les cacaoyères, à la veille de Noël...Les pièges que nous visitions à la Saint Sylvestre. NTONDO OBE nous envoyait toujours quelque chose : un varan, présage d'une année dure "awouta" , une antilope, signe d'une année faste....

Tu diras que le vieux NSINGBERE radote avec ses soucis gastro-écologiques....
Les temps ont changé. Bon....

BONNE ANNEE à tous mes fistons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: La métallurgie chez les fang traditionnels   Lun 17 Jan - 20:21

MBAMBA MBU O, A MVENDE
la chose est désormais entendue : le moins que l'on puisse dire c'est qu'il existe un parallèle évident, voire une identification entre le four (Apka) où se réalisent les opérations de métallurgie et l'abdomen (Abum) de nyamoto nsingbere

sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La métallurgie chez les fang traditionnels   Aujourd'hui à 13:35

Revenir en haut Aller en bas
 
La métallurgie chez les fang traditionnels
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Martine chez les dragons
» Nôtre petit chez nous !!!
» Photos de moi chez mon ami William Coulomb!!!
» Le Vers chez le Chat
» Nouvelle couleur chez le canari

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Be-fang@beti.com :: Culture et société Fang-
Sauter vers: