Forum Be-fang@beti.com

Mbemba soan Aba !!!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  RETOUR SUR LE SITERETOUR SUR LE SITE  

Partagez | 
 

 Romance en langue Ekang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Romance en langue Ekang   Mar 2 Fév - 21:42

ROMANCE EN LANGUE EKANG

voici une vidéo originale postée sur Facebook :

http://www.facebook.com/video/video.php?v=1225228642125&ref=mf

cette vidéo nous donne l'occasion de passer en revue le très raffiné vocabulaire romantique de notre langue :

champ lexical du mot "ed(z)ing" : ndolo (duala), ngwés (basaa), bolingo (lingala), love, amour...

- ed(z)ing : ndolo, bolingo, love

- "ma d(z)ing wa/ma ding wo" : m'bi fè. na lingi yo. na tondi wa. mè ngwés wè. beg na la. i love u, etc.

- ma ding wo abui/ma dzing wa abui(gn) : i love u very much.

- wo ma dang ding/wa ma dang dzing : tu es mon amour. tu es celle que j'aime. a le sens de "c'est toi que j'ai choisie".

- wo ma dang ding ding/wa ma dang dzing dzing : tu es celle que j'aime vraiment. c'est toi (même) que j'aime. le verbe "ding" doublé traduit l'insistance que met Eyele Kos à déclarer sa flamme à... LOL.

- wo étam wa ding/wa étam ma dzing : tu es la seule que j'aime. you are my only love.

- ma ding wo a nlem été/ma dzing wa a nnem été/ma dzing wa annem itéré : i love u from the bottom of my heart. je t'aime de tout mon coeur.

champ lexical du mot "ebone/eboane" : amante

- ebone : amante.
mone ebone/moan eboane : petite amante.

- a bo bibo(a)ne : avoir une ou des aventure(s) amoureuse(s)

- wa dang bibone : tu es trop volage.

champ lexical du mot "aluk/alug : mariage

- aluk, alug : mariage

- "ma yé wa lug/ma yé wo luk" : je vais t'épouser.

- wo ma yé luk/wa ma yé lug" : c'est toi que je vais épouser (sous-entendu, "aucune autre que toi

champ lexical du mot "min(g)a", "mininga" : fille

- "a mone min(g)a", "a mona minga" : "ô jeune fille". formule employée par l'amoureux qui fait sa cour.

- "a ngone minga o" : ô jeune fille oo

champ lexical du mot "ngone" : lune (la jeune fille est associée à la lune)

- " (a) mone gone !", " (a) moan ngone !" : variante de la formule, "a mone minga", "a moan mina" : (ô) jeune fille", litt. "o jeune lune".

- "évome ngone !" "évome ngoan !" : "hey jeune fille" (sous-entendu "jeune fille qu'on peut déjà épouser).

champ lexical avec le mot "abeng" : jolie, belle.

- abeng min(g), abeng mininga : jolie et très séduisante femme
abeng mo(a)ne min(g)a/abeng mona minga : jolie et très séduisante jeune fille.

- abeng ngo(a)ne : var. de la première expression.

diverses désignations de l'amoureuse :

- nlem ya abum/nnem ya abum : mon coeur. litt. "coeur de mon ventre". mais cette expression est un idiome de la langue kang qui n'a pas son équivalent dans les langues européennes, du moins les langues latines. dans la culture Ekang, abum le ventre n'est jamais neutre. le ventre est un centre vital essentiel : ainsi avons-nous : "fek abum" (la sagesse du ventre), "evu abum" (l'évu dans le ventre), etc.

- nlem o tchele/nnem o kele : "mon coeur est suspendu (à cause de toi)". cette expression est aussi un petit nom qui peut être attribué à l'amoureuse.

- melu me ne mbeng : "les nuits sont agréables (en ta compagnie)". il s'agit aussi d'un petit nom par lequel emonemema... je n'ai rien dit.

- atu bisap : "le trousseau de clefs". ce petit nom peut être attribué par un polygame à sa favorite. je vois quelqu'un parmi nous ici rire aux éclats. il faut le calmer, lol. "atu bisap", donc.

- mone fone : "(mon) petit maïs". ce petit nom indique que "mone fone" est délicieuse, exquise. yaa, mone fone a dang mvae (mveign, mvié) abui(gn).

quelques idéophones pour désigner l'amoureux ou l'amoureuse :

- húūúm (prononcé dans les lèvres sans les ouvrir) : intraduisible. a néanmoins l'idée de "chéri(e)".

- óōó : idem.

- éēé : idem.

désignation de l'amoureux :

mone lélé/moni lélé/mane lélé/mani lélé : sens (?)

champ lexical (expressions de peine ou de langueur amoureuse) avec le mot "nlem/nnem" :

- nlem mintae/nnem mintié/nnem minteign : le mal d'amour

- nlem wa kon ma/nnem wa kon ma : j'ai mal au coeur (litt. "mon coeur est malade")

- bidza bi nnem : les peines du coeur. cette expression toutefois ne concerne pas exclusivement le domaine amoureux.

- minkul mi nlem (cf. Medjo Me Nsomo) : les frissons du coeur, les palpitations du coeur.

- nlem/nnem wa kot abum : le coeur se dessèche dans le ventre.

illustrations en chansons :

ma dzing wa* yop, ma dzing wa si, ma dzing wa zang zang aaa
(c'est ça ma dzing wa abui, ma dzing wa nnem été teke wo lig vom)

Mbida Douglas (Ma Dzing Wa Abui).

mone minga* wom o, ma ke ma yone éé, ooo o nga bo ma abé ooo
Tchana Pierre (O Nga Bo Ma Abé).

evom ngone* o, wo ma zu ma yia o o ooo
Maélé Ndong (Evom Nguan)

abeng evom ngone* bebela ma djo na ma ve wo moni
komoto komoto, kome komoto ma
kome subu a né bi wo'an, kome subu a né

Monazang (les Aventures de Monazang)

minkul mi nlem* ngo'o ma é, minkul mi nlem* ngo'o ma é, minkum mi nlem
Medjo Me Nsomo (Minkul Mi Nlem)

nsisim o mane kot, edzing* é ne ma nnem o
(nté bidza bi nnem* ééé)
afup keka ééé
(nté bidza bi nnem* ééé)

PC Zeng (Bidza Bi nnem*)

èèè èèè-èèè èèè èèèè èèè bidza bi nnem* èèè
(èèè èèè-èèè èèè èèè èèè bidza bi nnem* èèè)
nga ?
(hùùùn húúún !!!)

Akue Obiang (refrain : "Bidza Bi Nnem". extrait du nlang mvet Bouloungou/Akogh Ekeign Ndong Obame)

(ééé ééé ééé ééé a bidza bi nnem* ééé aaa)
Eyi Mone Ndong (refrain : "Bidza Bi Nnem". extrait du nlang Mvet Ayong Yemveign)

edzing ebone* é ne nsul éé tebege, hou-hou-hou-houuuu
Medjo Me Nsomo (Angeline)

nnem o kele* ma a ne ngone é kele ooo
PC Zeng (Edzima)

ma be ki a kume lug* ooo, a nane ooo
Maélé Ndong (Awom Bindeglé)

alug* da wu ya alug* da wu ya, djé wa beta sili na alug* da wu ya
(éyééé éyééé éyééé djé wa beta sili na alug da wu ya aaaa)

Eyi Mone Ndong (refrain : "Alug Da Wu Ya". extrait du nlang Mvet Eyom Ndong)

yééé ko'one me ngwa'ak afup yééé
nlem o mane kot abum* ko'one me ngwa'ak afup ma yenge wo

Richard Jazz Band (Ngwa'ak Afup)

(nnem o mane kot o mane boeign)
-(éééé éyélééé)
(nnem o mane kot o mane boeign)

Eyi Mone Ndong (refrain : "Nnem O mane Kot O Mane Boeign". extrait du nlang Mvet Ayong Yemveign).

nsuru mone nyu, chérie o édzing ma dzing wa*
awu été da mane mame abé, ebone* me kang a si ayat oo woo

PC Zeng (Awu)


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
emone mema



Masculin Nombre de messages : 604
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: Romance en langue Ekang   Mar 2 Fév - 23:00

Sujet très intéressant, particulièrement pour les "amies" de ma soeur perso .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Romance en langue Ekang   Mer 3 Fév - 1:50

sunny sunny sunny

ALOA Javis : NKUM'ASENGE ( Le Bourreau des coeurs)

" Nnem ô nga vin ma abun
ane mveng ja vit akôe"

Mon coeur s'assombrit,
Comme l'orage à l'horizon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yves Mintsa



Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Romance en langue Ekang   Mer 3 Fév - 4:22

Evindi Mot a écrit:
ROMANCE EN LANGUE EKANG

voici une vidéo originale postée sur Facebook :

http://www.facebook.com/video/video.php?v=1225228642125&ref=mf

cette vidéo nous donne l'occasion de passer en revue le très raffiné vocabulaire romantique de notre langue :

champ lexical du mot "ed(z)ing" : ndolo (duala), ngwés (basaa), bolingo (lingala), love, amour...

- ed(z)ing : ndolo, bolingo, love

- "ma d(z)ing wa/ma ding wo" : m'bi fè. na lingi yo. na tondi wa. mè ngwés wè. beg na la. i love u, etc.

- ma ding wo abui/ma dzing wa abui(gn) : i love u very much.

- wo ma dang ding/wa ma dang dzing : tu es mon amour. tu es celle que j'aime. a le sens de "c'est toi que j'ai choisie".

- wo ma dang ding ding/wa ma dang dzing dzing : tu es celle que j'aime vraiment. c'est toi (même) que j'aime. le verbe "ding" doublé traduit l'insistance que met Eyele Kos à déclarer sa flamme à... LOL.

- wo étam wa ding/wa étam ma dzing : tu es la seule que j'aime. you are my only love.

- ma ding wo a nlem été/ma dzing wa a nnem été/ma dzing wa annem itéré : i love u from the bottom of my heart. je t'aime de tout mon coeur.

champ lexical du mot "ebone/eboane" : amante

- ebone : amante.
mone ebone/moan eboane : petite amante.

- a bo bibo(a)ne : avoir une ou des aventure(s) amoureuse(s)

- wa dang bibone : tu es trop volage.

champ lexical du mot "aluk/alug : mariage

- aluk, alug : mariage

- "ma yé wa lug/ma yé wo luk" : je vais t'épouser.

- wo ma yé luk/wa ma yé lug" : c'est toi que je vais épouser (sous-entendu, "aucune autre que toi

champ lexical du mot "min(g)a", "mininga" : fille

- "a mone min(g)a", "a mona minga" : "ô jeune fille". formule employée par l'amoureux qui fait sa cour.

- "a ngone minga o" : ô jeune fille oo

champ lexical du mot "ngone" : lune (la jeune fille est associée à la lune)

- " (a) mone gone !", " (a) moan ngone !" : variante de la formule, "a mone minga", "a moan mina" : (ô) jeune fille", litt. "o jeune lune".

- "évome ngone !" "évome ngoan !" : "hey jeune fille" (sous-entendu "jeune fille qu'on peut déjà épouser).

champ lexical avec le mot "abeng" : jolie, belle.

- abeng min(g), abeng mininga : jolie et très séduisante femme
abeng mo(a)ne min(g)a/abeng mona minga : jolie et très séduisante jeune fille.

- abeng ngo(a)ne : var. de la première expression.

diverses désignations de l'amoureuse :

- nlem ya abum/nnem ya abum : mon coeur. litt. "coeur de mon ventre". mais cette expression est un idiome de la langue kang qui n'a pas son équivalent dans les langues européennes, du moins les langues latines. dans la culture Ekang, abum le ventre n'est jamais neutre. le ventre est un centre vital essentiel : ainsi avons-nous : "fek abum" (la sagesse du ventre), "evu abum" (l'évu dans le ventre), etc.

- nlem o tchele/nnem o kele : "mon coeur est suspendu (à cause de toi)". cette expression est aussi un petit nom qui peut être attribué à l'amoureuse.

- melu me ne mbeng : "les nuits sont agréables (en ta compagnie)". il s'agit aussi d'un petit nom par lequel emonemema... je n'ai rien dit.

- atu bisap : "le trousseau de clefs". ce petit nom peut être attribué par un polygame à sa favorite. je vois quelqu'un parmi nous ici rire aux éclats. il faut le calmer, lol. "atu bisap", donc.

- mone fone : "(mon) petit maïs". ce petit nom indique que "mone fone" est délicieuse, exquise. yaa, mone fone a dang mvae (mveign, mvié) abui(gn).

quelques idéophones pour désigner l'amoureux ou l'amoureuse :

- húūúm (prononcé dans les lèvres sans les ouvrir) : intraduisible. a néanmoins l'idée de "chéri(e)".

- óōó : idem.

- éēé : idem.

désignation de l'amoureux :

mone lélé/moni lélé/mane lélé/mani lélé : sens (?)

champ lexical (expressions de peine ou de langueur amoureuse) avec le mot "nlem/nnem" :

- nlem mintae/nnem mintié/nnem minteign : le mal d'amour

- nlem wa kon ma/nnem wa kon ma : j'ai mal au coeur (litt. "mon coeur est malade")

- bidza bi nnem : les peines du coeur. cette expression toutefois ne concerne pas exclusivement le domaine amoureux.

- minkul mi nlem (cf. Medjo Me Nsomo) : les frissons du coeur, les palpitations du coeur.

- nlem/nnem wa kot abum : le coeur se dessèche dans le ventre.

illustrations en chansons :

ma dzing wa* yop, ma dzing wa si, ma dzing wa zang zang aaa
(c'est ça ma dzing wa abui, ma dzing wa nnem été teke wo lig vom)

Mbida Douglas (Ma Dzing Wa Abui).

mone minga* wom o, ma ke ma yone éé, ooo o nga bo ma abé ooo
Tchana Pierre (O Nga Bo Ma Abé).

evom ngone* o, wo ma zu ma yia o o ooo
Maélé Ndong (Evom Nguan)

abeng evom ngone* bebela ma djo na ma ve wo moni
komoto komoto, kome komoto ma
kome subu a né bi wo'an, kome subu a né

Monazang (les Aventures de Monazang)

minkul mi nlem* ngo'o ma é, minkul mi nlem* ngo'o ma é, minkum mi nlem
Medjo Me Nsomo (Minkul Mi Nlem)

nsisim o mane kot, edzing* é ne ma nnem o
(nté bidza bi nnem* ééé)
afup keka ééé
(nté bidza bi nnem* ééé)

PC Zeng (Bidza Bi nnem*)

èèè èèè-èèè èèè èèèè èèè bidza bi nnem* èèè
(èèè èèè-èèè èèè èèè èèè bidza bi nnem* èèè)
nga ?
(hùùùn húúún !!!)

Akue Obiang (refrain : "Bidza Bi Nnem". extrait du nlang mvet Bouloungou/Akogh Ekeign Ndong Obame)

(ééé ééé ééé ééé a bidza bi nnem* ééé aaa)
Eyi Mone Ndong (refrain : "Bidza Bi Nnem". extrait du nlang Mvet Ayong Yemveign)

edzing ebone* é ne nsul éé tebege, hou-hou-hou-houuuu
Medjo Me Nsomo (Angeline)

nnem o kele* ma a ne ngone é kele ooo
PC Zeng (Edzima)

ma be ki a kume lug* ooo, a nane ooo
Maélé Ndong (Awom Bindeglé)

alug* da wu ya alug* da wu ya, djé wa beta sili na alug* da wu ya
(éyééé éyééé éyééé djé wa beta sili na alug da wu ya aaaa)

Eyi Mone Ndong (refrain : "Alug Da Wu Ya". extrait du nlang Mvet Eyom Ndong)

yééé ko'one me ngwa'ak afup yééé
nlem o mane kot abum* ko'one me ngwa'ak afup ma yenge wo

Richard Jazz Band (Ngwa'ak Afup)

(nnem o mane kot o mane boeign)
-(éééé éyélééé)
(nnem o mane kot o mane boeign)

Eyi Mone Ndong (refrain : "Nnem O mane Kot O Mane Boeign". extrait du nlang Mvet Ayong Yemveign).

nsuru mone nyu, chérie o édzing ma dzing wa*
awu été da mane mame abé, ebone* me kang a si ayat oo woo

PC Zeng (Awu)


farao

Evindi Mot,

Permet moi de m'incliner devant ton ERUDITION. Tu es un vrai tresor pour ce site (sans flatterie aucune).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Romance en langue Ekang   Mer 3 Fév - 11:08

sunny sunny sunny

Ebôm Sô est en effet un Brillant Esprit.

cat cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EVIVI NGUEMA MBA



Masculin Nombre de messages : 122
Date d'inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: Romance en langue Ekang   Mer 3 Fév - 12:03

Evindi Mot a écrit:
ROMANCE EN LANGUE EKANG

voici une vidéo originale postée sur Facebook :

http://www.facebook.com/video/video.php?v=1225228642125&ref=mf

cette vidéo nous donne l'occasion de passer en revue le très raffiné vocabulaire romantique de notre langue :

champ lexical du mot "ed(z)ing" : ndolo (duala), ngwés (basaa), bolingo (lingala), love, amour...

- ed(z)ing : ndolo, bolingo, love

- "ma d(z)ing wa/ma ding wo" : m'bi fè. na lingi yo. na tondi wa. mè ngwés wè. beg na la. i love u, etc.

- ma ding wo abui/ma dzing wa abui(gn) : i love u very much.

- wo ma dang ding/wa ma dang dzing : tu es mon amour. tu es celle que j'aime. a le sens de "c'est toi que j'ai choisie".

- wo ma dang ding ding/wa ma dang dzing dzing : tu es celle que j'aime vraiment. c'est toi (même) que j'aime. le verbe "ding" doublé traduit l'insistance que met Eyele Kos à déclarer sa flamme à... LOL.

- wo étam wa ding/wa étam ma dzing : tu es la seule que j'aime. you are my only love.

- ma ding wo a nlem été/ma dzing wa a nnem été/ma dzing wa annem itéré : i love u from the bottom of my heart. je t'aime de tout mon coeur.

champ lexical du mot "ebone/eboane" : amante

- ebone : amante.
mone ebone/moan eboane : petite amante.

- a bo bibo(a)ne : avoir une ou des aventure(s) amoureuse(s)

- wa dang bibone : tu es trop volage.

champ lexical du mot "aluk/alug : mariage

- aluk, alug : mariage

- "ma yé wa lug/ma yé wo luk" : je vais t'épouser.

- wo ma yé luk/wa ma yé lug" : c'est toi que je vais épouser (sous-entendu, "aucune autre que toi

champ lexical du mot "min(g)a", "mininga" : fille

- "a mone min(g)a", "a mona minga" : "ô jeune fille". formule employée par l'amoureux qui fait sa cour.

- "a ngone minga o" : ô jeune fille oo

champ lexical du mot "ngone" : lune (la jeune fille est associée à la lune)

- " (a) mone gone !", " (a) moan ngone !" : variante de la formule, "a mone minga", "a moan mina" : (ô) jeune fille", litt. "o jeune lune".

- "évome ngone !" "évome ngoan !" : "hey jeune fille" (sous-entendu "jeune fille qu'on peut déjà épouser).

champ lexical avec le mot "abeng" : jolie, belle.

- abeng min(g), abeng mininga : jolie et très séduisante femme
abeng mo(a)ne min(g)a/abeng mona minga : jolie et très séduisante jeune fille.

- abeng ngo(a)ne : var. de la première expression.

diverses désignations de l'amoureuse :

- nlem ya abum/nnem ya abum : mon coeur. litt. "coeur de mon ventre". mais cette expression est un idiome de la langue kang qui n'a pas son équivalent dans les langues européennes, du moins les langues latines. dans la culture Ekang, abum le ventre n'est jamais neutre. le ventre est un centre vital essentiel : ainsi avons-nous : "fek abum" (la sagesse du ventre), "evu abum" (l'évu dans le ventre), etc.

- nlem o tchele/nnem o kele : "mon coeur est suspendu (à cause de toi)". cette expression est aussi un petit nom qui peut être attribué à l'amoureuse.

- melu me ne mbeng : "les nuits sont agréables (en ta compagnie)". il s'agit aussi d'un petit nom par lequel emonemema... je n'ai rien dit.

- atu bisap : "le trousseau de clefs". ce petit nom peut être attribué par un polygame à sa favorite. je vois quelqu'un parmi nous ici rire aux éclats. il faut le calmer, lol. "atu bisap", donc.

- mone fone : "(mon) petit maïs". ce petit nom indique que "mone fone" est délicieuse, exquise. yaa, mone fone a dang mvae (mveign, mvié) abui(gn).

quelques idéophones pour désigner l'amoureux ou l'amoureuse :

- húūúm (prononcé dans les lèvres sans les ouvrir) : intraduisible. a néanmoins l'idée de "chéri(e)".

- óōó : idem.

- éēé : idem.

désignation de l'amoureux :

mone lélé/moni lélé/mane lélé/mani lélé : sens (?)

champ lexical (expressions de peine ou de langueur amoureuse) avec le mot "nlem/nnem" :

- nlem mintae/nnem mintié/nnem minteign : le mal d'amour

- nlem wa kon ma/nnem wa kon ma : j'ai mal au coeur (litt. "mon coeur est malade")

- bidza bi nnem : les peines du coeur. cette expression toutefois ne concerne pas exclusivement le domaine amoureux.

- minkul mi nlem (cf. Medjo Me Nsomo) : les frissons du coeur, les palpitations du coeur.

- nlem/nnem wa kot abum : le coeur se dessèche dans le ventre.

illustrations en chansons :

ma dzing wa* yop, ma dzing wa si, ma dzing wa zang zang aaa
(c'est ça ma dzing wa abui, ma dzing wa nnem été teke wo lig vom)

Mbida Douglas (Ma Dzing Wa Abui).

mone minga* wom o, ma ke ma yone éé, ooo o nga bo ma abé ooo
Tchana Pierre (O Nga Bo Ma Abé).

evom ngone* o, wo ma zu ma yia o o ooo
Maélé Ndong (Evom Nguan)

abeng evom ngone* bebela ma djo na ma ve wo moni
komoto komoto, kome komoto ma
kome subu a né bi wo'an, kome subu a né

Monazang (les Aventures de Monazang)

minkul mi nlem* ngo'o ma é, minkul mi nlem* ngo'o ma é, minkum mi nlem
Medjo Me Nsomo (Minkul Mi Nlem)

nsisim o mane kot, edzing* é ne ma nnem o
(nté bidza bi nnem* ééé)
afup keka ééé
(nté bidza bi nnem* ééé)

PC Zeng (Bidza Bi nnem*)

èèè èèè-èèè èèè èèèè èèè bidza bi nnem* èèè
(èèè èèè-èèè èèè èèè èèè bidza bi nnem* èèè)
nga ?
(hùùùn húúún !!!)

Akue Obiang (refrain : "Bidza Bi Nnem". extrait du nlang mvet Bouloungou/Akogh Ekeign Ndong Obame)

(ééé ééé ééé ééé a bidza bi nnem* ééé aaa)
Eyi Mone Ndong (refrain : "Bidza Bi Nnem". extrait du nlang Mvet Ayong Yemveign)

edzing ebone* é ne nsul éé tebege, hou-hou-hou-houuuu
Medjo Me Nsomo (Angeline)

nnem o kele* ma a ne ngone é kele ooo
PC Zeng (Edzima)

ma be ki a kume lug* ooo, a nane ooo
Maélé Ndong (Awom Bindeglé)

alug* da wu ya alug* da wu ya, djé wa beta sili na alug* da wu ya
(éyééé éyééé éyééé djé wa beta sili na alug da wu ya aaaa)

Eyi Mone Ndong (refrain : "Alug Da Wu Ya". extrait du nlang Mvet Eyom Ndong)

yééé ko'one me ngwa'ak afup yééé
nlem o mane kot abum* ko'one me ngwa'ak afup ma yenge wo

Richard Jazz Band (Ngwa'ak Afup)

(nnem o mane kot o mane boeign)
-(éééé éyélééé)
(nnem o mane kot o mane boeign)

Eyi Mone Ndong (refrain : "Nnem O mane Kot O Mane Boeign". extrait du nlang Mvet Ayong Yemveign).

nsuru mone nyu, chérie o édzing ma dzing wa*
awu été da mane mame abé, ebone* me kang a si ayat oo woo

PC Zeng (Awu)


farao

Pour ceux qui ne sont pas sur facebook un lien: http://www.youtube.com/watch?v=mMyVHQNySbw

Après un tel taff, il est difficile de te faire remarquer que tu as oublié un monument Ekang sur les relations d'Edzing entre hommes et femmes:HIlarion Nguema. Il possède plus d'une dizaine de chansons sur le sujet..
Bravo pour le taff et à l'inspirateur perché sur une branche... lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Romance en langue Ekang   Jeu 4 Fév - 1:22

Yves Mintsa a écrit:

Permet moi de...

modjang Mintsa, les apparences sont très trompeuses. crois-moi si je te dis que tous ceux que tu vois-là en savent autant et à vrai dire plus. il se trouve que nous les Ekang contemporains avons cultivé une vertu inconnue de nos Ancêtres, l'humilité. les bobedjang ont la grande force de l'humilité, donc ne te laisse pas avoir, hahaha.

watchout !!! lookot !!! tous ceux que tu vois-là sont des méga tonnes d'explosifs !!! je répète bien, "tous", des gars d'ENGONG !!! bebela.



farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Romance en langue Ekang   Jeu 4 Fév - 1:44

Mvendé, l'inspirateur perché sur une branche dont parle modjang (fantastique, EVIVI, fantastique !) m'a parlé de deux romantiques hors-pair, à savoir "le poète de la drague" Elanga Mendomo (de Melan, à Akonolinga) avec sa célèbre chanson "Emvuvut", et Tout-à-Coup (de Nkoumadjap), joueur de bol comme Monazang. je me demande si Mvendé lui il pourrait nous dire quelques mots sur ces dragueurs impénitents ?

akiba.


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Romance en langue Ekang   Jeu 4 Fév - 1:49

EVIVI NGUEMA MBA a écrit:


Pour ceux qui ne sont pas sur facebook un lien: http://www.youtube.com/watch?v=mMyVHQNySbw

Après un tel taff, il est difficile de te faire remarquer que tu as oublié un monument Ekang sur les relations d'Edzing entre hommes et femmes:HIlarion Nguema. Il possède plus d'une dizaine de chansons sur le sujet..
Bravo pour le taff et à l'inspirateur perché sur une branche... lol! lol!
Ngam Ngam Amvene Obam (loool) wa bele. veda te dang ke ma somane a be Amvene ngam Ngam, engongol, hahaha. c'est vrai modjang, j'ai oublié le Nyamoto Nguema

ta formule (en gras) dans la citation est une merveilleuse trouvaille ah, s'il avait pu être avec nous sur le forum... il faudra aller l'arracher à Kalate Mesu/Kalare Mesu/Kalara Mesu, et la partie est loin d'être gagnée.


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Romance en langue Ekang   Jeu 4 Fév - 4:57

sunny sunny sunny

EVIVI, EBÔM SÔ, OLLOMO !

VOUS ETES FORMIDABLES, les Enfants !

Quelle hauteur, quelle érudition dans vos interventions !


Di ba : EVIVI pourquoi ne vois-tu pas comment " opère" ton frère ATON MINFENE ?
Je le " souksonne". EBÔM SÔ !!! EBÔM SÔ !!!
ME TALA TE A DIS DA,
ME BEBEGE FELEFESS
!!!
Je vois d'un oeil,
D'un regard rapide comme l'éclair.
JE VOUS VOIS ÔÔÔ !!! De mon Aba sis à KALATE MESU


Bon, bon... Je rassemble mes souvenirs et vous parlerai ce soir du grand poète des années 60, Elanga Mendomo, l'oncle maternel de EBÔM SÔ ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Romance en langue Ekang   Ven 5 Fév - 0:47

JEAN ELANGA MENDOMO

Ce barde du Mvett des années 50 est probablement né à la fin du 19ème siècle à Melan, MVOG NYENGUE –AKONOLINGA. Il parcourt les foires agricoles d'Akonolinga et de Sangmélima en jouant de la guitare banjo.

Dans les années 60, il adopte la guitare sèche et fait une entrée fracassante sur les ondes de Radio Cameroun par la chanson « EMVUMVUT ». Puis par sa dernière sortie vers 1970 « TAWOLA MESAN » La serviette parfumée.

La technique d’écriture de Elanga Mendomo réside dans l’art de la comparaison. Mais surtout par l’invention des néologismes dans la langue BETI. Cette langue avare en qualificatifs, s’enrichit de l’adjectif qualificatif « EMVUVUT » plantureuse et surtout du verbe d'état "A MVUTA" qui donne un autre verbe : A MVUTUBU" que l’on peut traduire par le barbarisme : « GRASSOUILLER »
Dans "EMVUMVUT", Elanga Mendomo énumère les critères de la beauté féminine des années de l'Indépendance. Rondeurs enveloppées de quelques touches d’esthétique occidentale.

« EMVUVUT MONA MINGA E N’A NDA MU
« TAME YEN A MVUTU’A MEMANG

Une fille plantureuse est dans cette maison
Contemple la, « elle grassouille » de joues.

A NGA MANE KE KOO ESIL YAWONDE
ESIL E NTO ANE MINGA MINTANGAN

« EMVUMVUT MONA MINGA E N’A NDA MU
“ MEMANG ME NTO ANE EBUMA OFUMBI

“ EMVUMVUT MONA MINGA E N’A NDA MU
TAME YEN ANE A MVUTA A MEMANG

« EMVUMVUT MONA MINGA E N’A NDA MU
« MEBE ME NTO ANE EBUMA FOFO

“HEEE PAPA! HEEE MAMA !
“HEEE MAMA ! HEEE PAPA !
“KANG MELEN ME JEME ESA MUMA
(dialecte Ndjem)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Romance en langue Ekang   Ven 5 Fév - 4:17

nsingbere a écrit:
JEAN ELANGA MENDOMO

Ce barde du Mvett des années 50 est probablement né à la fin du 19ème siècle à Melan, MVOG NYENGUE –AKONOLINGA. Il parcourt les foires agricoles d'Akonolinga et de Sangmélima en jouant de la guitare banjo.

Dans les années 60, il adopte la guitare sèche et fait une entrée fracassante sur les ondes de Radio Cameroun par la chanson « EMVUMVUT ». Puis par sa dernière sortie vers 1970 « TAWOLA MESAN » La serviette parfumée.

La technique d’écriture de Elanga Mendomo réside dans l’art de la comparaison. Mais surtout par l’invention des néologismes dans la langue BETI. Cette langue avare en qualificatifs, s’enrichit de l’adjectif qualificatif « EMVUVUT » plantureuse et surtout du verbe d'état "A MVUTA" qui donne un autre verbe : A MVUTUBU" que l’on peut traduire par le barbarisme : « GRASSOUILLER »
Dans "EMVUMVUT", Elanga Mendomo énumère les critères de la beauté féminine des années de l'Indépendance. Rondeurs enveloppées de quelques touches d’esthétique occidentale.

« EMVUVUT MONA MINGA E N’A NDA MU
« TAME YEN A MVUTU’A MEMANG

Une fille plantureuse est dans cette maison
Contemple la, « elle grassouille » de joues.

A NGA MANE KE KOO ESIL YAWONDE
ESIL E NTO ANE MINGA MINTANGAN

« EMVUMVUT MONA MINGA E N’A NDA MU
“ MEMANG ME NTO ANE EBUMA OFUMBI

“ EMVUMVUT MONA MINGA E N’A NDA MU
TAME YEN ANE A MVUTA A MEMANG

« EMVUMVUT MONA MINGA E N’A NDA MU
« MEBE ME NTO ANE EBUMA FOFO

“HEEE PAPA! HEEE MAMA !
“HEEE MAMA ! HEEE PAPA !
“KANG MELEN ME JEME ESA MUMA
(dialecte Ndjem)

akiba abui a Mvendé. si j'ai compris mon oncle Mvog Nyengue a été tour à tour joueur de Mvet, joueur de Banjo et joueur de guitare ? dans ses conversions successives il est donc ainsi allé de cordes en cordes ?

farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
EVIVI NGUEMA MBA



Masculin Nombre de messages : 122
Date d'inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: Romance en langue Ekang   Ven 5 Fév - 7:34

nsingbere a écrit:
JEAN ELANGA MENDOMO

Ce barde du Mvett des années 50 est probablement né à la fin du 19ème siècle à Melan, MVOG NYENGUE –AKONOLINGA. Il parcourt les foires agricoles d'Akonolinga et de Sangmélima en jouant de la guitare banjo.

Dans les années 60, il adopte la guitare sèche et fait une entrée fracassante sur les ondes de Radio Cameroun par la chanson « EMVUMVUT ». Puis par sa dernière sortie vers 1970 « TAWOLA MESAN » La serviette parfumée.


Il serait intéressant de comparer les trois versions de ce succès.
- Hilarion NGUEMA dans les année 60 sortit également une chanson intitulée "Tawola Messam"

- Plus récemment (2007) le groupe féminin BICOMSUA de Guinée Equatoriale connut un grand succès avec son tube "Tawola Messam"
http://www.dailymotion.com/video/x60ydb_bicomsua-tawola-mesam_music

Trilogie géographique que cette "serviette parfumée" a pu inspirer à nos artiste
Nyamore Nsingbere vient de nous montrer, Ô combien il peut remonter très loin dans le temps pour trouver son inspiration romantique, ce qui n'est pas donné.
Abora.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Romance en langue Ekang   Ven 5 Fév - 14:10

sunny sunny sunny

J'avais eu la chance de voir jouer ELANGA MENDOMO, un musicien qui avait un profond pour des gens de son coin : EKOSSONO Martin et ...mon père. EMVUMVUT fut d'ailleurs un hommage à l'épouse de l'un des deux...

Il convient de relever que le mérite de ELANGA MENDOMO et de ses congénères MEDJO-me-NSOM, MINKO MINKO et un peu tard, TOUT à COUP de NKOUMADJAP, fut de décoloniser la musique des influences extérieures. La musique de l'Après-guerre étant fortement dominée par d'autres genres tropicaux : MAMBO, RUMBA, MERENGUE, CHA CHA CHA. D'où l'usage du BANJO en provenance, disait-on, de Guinée Equatoriale.

Le BOWL semblait quant à lui, provenir du Cameroun Anglais et devait être quelque variante du MACUMBA ou du "HIGH LIFE".

Plus tard, le Groupe LOS CAMAROES, MESSI Martin, ELANGA Maurice, Aloa Javis, NDO Clément, BIDOUL, Jean GABARI éradiqueront les dernières influences musicales étrangères. Aloa Javis et ELANGA Maurice s'affirmeront comme des paroliers hors-pairs. La " RUMBA CONGOLAISE" en fera les frais. Mauvais jours pour le "MOTEMA PASSI MINGUI que semble adorer " Môt ase mbeng be tate jôé !!!..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyamoro OLLOM'ELLA NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 677
Age : 86
Localisation : Paris / Thoo-Effack /
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Romance en langue Ekang   Ven 5 Fév - 17:00

Le romantisme existe également dans le Mvett. Les conteurs chantent parfois soit pour celles qu'ils aiment soit à la place de celle qui les aime. Petit extrait du romantique VIRIVIT.

nnə́m’ómə́n’ákúr’ábùm
J’ai le cœur qui bat,
mə́ bə́rə́y’átɔ̀b’éyàlà.
pourquoi devrais-je encore rester célibataire ?

ànə́ mə́ bə́r’átɔ̀bə́ ky’ànə́ ŋgwán’álà
Pourquoi devrais-je demeurer jeune fille, à la Mission (comme une bonne sœur)
mà yə̀ yə̀mə́ nə̀ nnómə́ŋgwà mə́ŋgì’ànə̀ ndzɔ́ŋ ḿbè?
Saurai-je un jour dans quelle contrée se cache le neveu de Menguii ?

àtǐŋ zámá mə̀ dzá́Ɂá nà mə̀ mbɔ̀ y’émúú’ánà
Devant Dieu, sur la tête de ma mère, que ferai-je aujourd’hui ?
mà yə̀ yə̀mə́ nà mí mə́sə́ má bə̀bə̀’ànə̀ ndzɔ́ŋ mbè?
Saurais-je un jour dans quelle contrée se trouve Mí Mə́sə̀ Má Bə̀bə̀ ?

àkwɛ́ àtéé mə̀ nnə́m àkə́ kyèlè’ébwàn’ádzàp
AKUE arracha mon cœur et alla l’accrocher à l’arbre adzap.
èbwān’ébə́rá ndə́ŋ ádzàp nnə́m fə̀’ódə́ŋ ábùm.
Le fruit (ēbwān) se balance sur adzap , de même mon cœur balance dans le ventre.


àbə̀rə́ fə̀ mà nɔ̀ŋ ńnə́m à kə́ kyèlé’ébùmá ndàmà

Il arracha ensuite mon cœur, l’a accroché à un ballon
bàlɔ́ŋ’ábə́rá bə́r’ánsə̀ŋ nnə́m fə̀’óbə́rə́ ábùm
Le ballon monte dans le dans les airs, de même mon cœur monte dans le ventre.

Ainsi chantait une jeune fille qui souhaitait épouser Virivit pour son Mvett.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Romance en langue Ekang   Ven 5 Fév - 22:59

Nyamoro OLLOM'ELLA NGUEMA a écrit:
Le romantisme existe également dans le Mvett. Les conteurs chantent parfois soit pour celles qu'ils aiment soit à la place de celle qui les aime. Petit extrait du romantique VIRIVIT.

nnə́m’ómə́n’ákúr’ábùm
J’ai le cœur qui bat,
mə́ bə́rə́y’átɔ̀b’éyàlà.
pourquoi devrais-je encore rester célibataire ?

ànə́ mə́ bə́r’átɔ̀bə́ ky’ànə́ ŋgwán’álà
Pourquoi devrais-je demeurer jeune fille, à la Mission (comme une bonne sœur)
mà yə̀ yə̀mə́ nə̀ nnómə́ŋgwà mə́ŋgì’ànə̀ ndzɔ́ŋ ḿbè?
Saurai-je un jour dans quelle contrée se cache le neveu de Menguii ?

àtǐŋ zámá mə̀ dzá́Ɂá nà mə̀ mbɔ̀ y’émúú’ánà
Devant Dieu, sur la tête de ma mère, que ferai-je aujourd’hui ?
mà yə̀ yə̀mə́ nà mí mə́sə́ má bə̀bə̀’ànə̀ ndzɔ́ŋ mbè?
Saurais-je un jour dans quelle contrée se trouve Mí Mə́sə̀ Má Bə̀bə̀ ?

àkwɛ́ àtéé mə̀ nnə́m àkə́ kyèlè’ébwàn’ádzàp
AKUE arracha mon cœur et alla l’accrocher à l’arbre adzap.
èbwān’ébə́rá ndə́ŋ ádzàp nnə́m fə̀’ódə́ŋ ábùm.
Le fruit (ēbwān) se balance sur adzap , de même mon cœur balance dans le ventre.


àbə̀rə́ fə̀ mà nɔ̀ŋ ńnə́m à kə́ kyèlé’ébùmá ndàmà

Il arracha ensuite mon cœur, l’a accroché à un ballon
bàlɔ́ŋ’ábə́rá bə́r’ánsə̀ŋ nnə́m fə̀’óbə́rə́ ábùm
Le ballon monte dans le dans les airs, de même mon cœur monte dans le ventre.

Ainsi chantait une jeune fille qui souhaitait épouser Virivit pour son Mvett.

OllomoEllaNguemaEbangElla...
AkengManaMiMeseMaBebeBarizokVirivitAngoneMana...
EkokoNsongObangomMborzokNsemEdzingBellaMindziAkoma...
KouramebêBiyangBiMbaAngoungNdongObam...
BouloungouByangDumaEyeleKosAbia...
OtungaPrêtreAhMierdeOhlalaMonymLamitrashionnairesoucialys...
FulabebomElu'uMinlamAwuNtu'u...
AlumuNdongMinkoAkokghEkeignNdongObam...
ZorbamZokMinkaneNnengOyengMvetZamDzang...
EsaEnyengzokAbakuyaEnyengue...
OlolongEndumEbuluOmvekAyanaMinkulMimbae....
MendjangNlupNdongMbaMesaemelu'uMvengomoNyememame...
MoniMonèMonoZamongangadugmaondengementooyapanao...
MendjangmasovéMendjangmasovésemendjangleMvet...



(mmm mmm, Mot bekilomètres a wok mvae _____ )

a "Mvet Mot", nga abui le ? nga me ntô 'e djo'é ?

akiba asu etun nlang Mvet Abia nyi.



farao


Dernière édition par Evindi Mot le Sam 6 Fév - 14:07, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Romance en langue Ekang   Ven 5 Fév - 23:20

EVIVI NGUEMA MBA a écrit:
nsingbere a écrit:
JEAN ELANGA MENDOMO

Ce barde du Mvett des années 50 est probablement né à la fin du 19ème siècle à Melan, MVOG NYENGUE –AKONOLINGA. Il parcourt les foires agricoles d'Akonolinga et de Sangmélima en jouant de la guitare banjo.

Dans les années 60, il adopte la guitare sèche et fait une entrée fracassante sur les ondes de Radio Cameroun par la chanson « EMVUMVUT ». Puis par sa dernière sortie vers 1970 « TAWOLA MESAN » La serviette parfumée.


Il serait intéressant de comparer les trois versions de ce succès.
- Hilarion NGUEMA dans les année 60 sortit également une chanson intitulée "Tawola Messam"

- Plus récemment (2007) le groupe féminin BICOMSUA de Guinée Equatoriale connut un grand succès avec son tube "Tawola Messam"
http://www.dailymotion.com/video/x60ydb_bicomsua-tawola-mesam_music

Trilogie géographique que cette "serviette parfumée" a pu inspirer à nos artiste
Nyamore Nsingbere vient de nous montrer, Ô combien il peut remonter très loin dans le temps pour trouver son inspiration romantique, ce qui n'est pas donné.
Abora.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Romance en langue Ekang   Ven 5 Fév - 23:22

nsingbere a écrit:
sunny sunny sunny

J'avais eu la chance de voir jouer ELANGA MENDOMO, un musicien qui avait un profond pour des gens de son coin : EKOSSONO Martin et ...mon père. EMVUMVUT fut d'ailleurs un hommage à l'épouse de l'un des deux...

Il convient de relever que le mérite de ELANGA MENDOMO et de ses congénères MEDJO-me-NSOM, MINKO MINKO et un peu tard, TOUT à COUP de NKOUMADJAP, fut de décoloniser la musique des influences extérieures. La musique de l'Après-guerre étant fortement dominée par d'autres genres tropicaux : MAMBO, RUMBA, MERENGUE, CHA CHA CHA. D'où l'usage du BANJO en provenance, disait-on, de Guinée Equatoriale.

Le BOWL semblait quant à lui, provenir du Cameroun Anglais et devait être quelque variante du MACUMBA ou du "HIGH LIFE".

Plus tard, le Groupe LOS CAMAROES, MESSI Martin, ELANGA Maurice, Aloa Javis, NDO Clément, BIDOUL, Jean GABARI éradiqueront les dernières influences musicales étrangères. Aloa Javis et ELANGA Maurice s'affirmeront comme des paroliers hors-pairs. La " RUMBA CONGOLAISE" en fera les frais. Mauvais jours pour le "MOTEMA PASSI MINGUI que semble adorer " Môt ase mbeng be tate jôé !!!..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Romance en langue Ekang   Sam 6 Fév - 6:57

Evindi Mot a écrit:
Nyamoro OLLOM'ELLA NGUEMA a écrit:
Le romantisme existe également dans le Mvett. Les conteurs chantent parfois soit pour celles qu'ils aiment soit à la place de celle qui les aime. Petit extrait du romantique VIRIVIT.

nnə́m’ómə́n’ákúr’ábùm
J’ai le cœur qui bat,
mə́ bə́rə́y’átɔ̀b’éyàlà.
pourquoi devrais-je encore rester célibataire ?

ànə́ mə́ bə́r’átɔ̀bə́ ky’ànə́ ŋgwán’álà
Pourquoi devrais-je demeurer jeune fille, à la Mission (comme une bonne sœur)
mà yə̀ yə̀mə́ nə̀ nnómə́ŋgwà mə́ŋgì’ànə̀ ndzɔ́ŋ ḿbè?
Saurai-je un jour dans quelle contrée se cache le neveu de Menguii ?

àtǐŋ zámá mə̀ dzá́Ɂá nà mə̀ mbɔ̀ y’émúú’ánà
Devant Dieu, sur la tête de ma mère, que ferai-je aujourd’hui ?
mà yə̀ yə̀mə́ nà mí mə́sə́ má bə̀bə̀’ànə̀ ndzɔ́ŋ mbè?
Saurais-je un jour dans quelle contrée se trouve Mí Mə́sə̀ Má Bə̀bə̀ ?

àkwɛ́ àtéé mə̀ nnə́m àkə́ kyèlè’ébwàn’ádzàp
AKUE arracha mon cœur et alla l’accrocher à l’arbre adzap.
èbwān’ébə́rá ndə́ŋ ádzàp nnə́m fə̀’ódə́ŋ ábùm.
Le fruit (ēbwān) se balance sur adzap , de même mon cœur balance dans le ventre.


àbə̀rə́ fə̀ mà nɔ̀ŋ ńnə́m à kə́ kyèlé’ébùmá ndàmà

Il arracha ensuite mon cœur, l’a accroché à un ballon
bàlɔ́ŋ’ábə́rá bə́r’ánsə̀ŋ nnə́m fə̀’óbə́rə́ ábùm
Le ballon monte dans le dans les airs, de même mon cœur monte dans le ventre.

Ainsi chantait une jeune fille qui souhaitait épouser Virivit pour son Mvett.

OllomoEllaNguemaEbangElla...
AkengManaMiMeseMaBebeBarizokVirivitAngoneMana...
EkokoNsongObangomMborzokNsemAkoma...
KouramebêBiyangBiMbaAngoungNdongObam...
BouloungouByangDumaEyeleKosAbia...
OtungaPrêtreAhMierdeOhlalaMonymLamitrashionnairesoucialys...
FulabebomElu'uMinlamAwuNtu'u...
AlumuNdongMinkoAkokghEkeignNdongObam...
ZorbamZokMinkaneNnengOyengMvetZamDzang...
EsaEnyengueAbakuya...
OlolongEndumEbuluOmvekAyanaMinkulMimbae....
MendjangNlupNdongMbaMesaemelu'uMvengomo...
MoniMonèMono...
MendjangmasovéMendjangmasovésemedjangleMvet...



(mmm mmm, Mot bekilomètres a wok mvae _____ )

a "Mvet Mot", nga abui le ? nga me ntô 'e djo'é ?

akiba asu etun nlang Mvet Abia nyi.



farao

ZA AVAL MINTYETYENG MI BONGO DI !
Comme le dirait ZAO ZE NDONG : " QUE FLEURISSENT LES CENT FLEURS".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Romance en langue Ekang   Sam 6 Fév - 14:30

Evindi Mot a écrit:
Nyamoro OLLOM'ELLA NGUEMA a écrit:
Le romantisme existe également dans le Mvett. Les conteurs chantent parfois soit pour celles qu'ils aiment soit à la place de celle qui les aime. Petit extrait du romantique VIRIVIT.

nnə́m’ómə́n’ákúr’ábùm
J’ai le cœur qui bat,
mə́ bə́rə́y’átɔ̀b’éyàlà.
pourquoi devrais-je encore rester célibataire ?

ànə́ mə́ bə́r’átɔ̀bə́ ky’ànə́ ŋgwán’álà
Pourquoi devrais-je demeurer jeune fille, à la Mission (comme une bonne sœur)
mà yə̀ yə̀mə́ nə̀ nnómə́ŋgwà mə́ŋgì’ànə̀ ndzɔ́ŋ ḿbè?
Saurai-je un jour dans quelle contrée se cache le neveu de Menguii ?

àtǐŋ zámá mə̀ dzá́Ɂá nà mə̀ mbɔ̀ y’émúú’ánà
Devant Dieu, sur la tête de ma mère, que ferai-je aujourd’hui ?
mà yə̀ yə̀mə́ nà mí mə́sə́ má bə̀bə̀’ànə̀ ndzɔ́ŋ mbè?
Saurais-je un jour dans quelle contrée se trouve Mí Mə́sə̀ Má Bə̀bə̀ ?

àkwɛ́ àtéé mə̀ nnə́m àkə́ kyèlè’ébwàn’ádzàp
AKUE arracha mon cœur et alla l’accrocher à l’arbre adzap.
èbwān’ébə́rá ndə́ŋ ádzàp nnə́m fə̀’ódə́ŋ ábùm.
Le fruit (ēbwān) se balance sur adzap , de même mon cœur balance dans le ventre.


àbə̀rə́ fə̀ mà nɔ̀ŋ ńnə́m à kə́ kyèlé’ébùmá ndàmà

Il arracha ensuite mon cœur, l’a accroché à un ballon
bàlɔ́ŋ’ábə́rá bə́r’ánsə̀ŋ nnə́m fə̀’óbə́rə́ ábùm
Le ballon monte dans le dans les airs, de même mon cœur monte dans le ventre.

Ainsi chantait une jeune fille qui souhaitait épouser Virivit pour son Mvett.

OllomoEllaNguemaEbangElla...
AkengManaMiMeseMaBebeBarizokVirivitAngoneMana...
EkokoNsongObangomMborzokNsemEdzingBellaMindziAkoma...
KouramebêBiyangBiMbaAngoungNdongObam...
BouloungouByangDumaEyeleKosAbia...
OtungaPrêtreAhMierdeOhlalaMonymLamitrashionnairesoucialys...
FulabebomElu'uMinlamAwuNtu'u...
AlumuNdongMinkoAkokghEkeignNdongObam...
ZorbamZokMinkaneNnengOyengMvetZamDzang...
EsaEnyengzokAbakuyaEnyengue...
OlolongEndumEbuluOmvekAyanaMinkulMimbae....
MendjangNlupNdongMbaMesaemelu'uMvengomoNyememame...
MoniMonèMonoZamongangadugmaondengementooyapanao...
MendjangmasovéMendjangmasovésemendjangleMvet...



(mmm mmm, Mot bekilomètres a wok mvae _____ )

a "Mvet Mot", nga abui le ? nga me ntô 'e djo'é ?

akiba asu etun nlang Mvet Abia nyi.



farao

EDU ADA

voici une image du célèbre Mbom Mvet Edu Ada, le Mythe du Mvet ! il est cité comme référence universelle par tous les Bebom Mvet. il a été le Maître et l'école d'Akue Obiang dont les anciens disent qu'il a repris le style. Betate akiba, le mythe a enfin un visage :

http://mvetophile.ning.com/photo/mvet-archi-ccf-edou-ada?xg_source=activity



farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Romance en langue Ekang   Dim 7 Fév - 7:22

sunny sunny sunny


BIDZO bi NDONGO, un chanteur Ntumu de Bibulmam :

"NGE MA WU ANA éé éé éé éé
Si je mourrais aujourd'hui

"MA YONE MAMIEN oo oo oo
Je me lamente sur moi-même

"MA JOBAN MAMIEN Ô Ô
Je regrette
A BIVËLË BIDANG BIAM
(de t'avoir aimée) ma belle au teint clair

"NLËM WA MANE MA KÔT ÔÔ Ô Ô
Mon coeur languis

" OSUN WA BATANE E NLO
harcélé comme une mouche par le taon.

Quelques expressions :

"BIVELE BIDANG"

"BIVINDI BI DANG"

"EVINDI NKOL OLONG"

"MENYANG ME TËMË EKËG"

"MFINGA OYONE"


cat cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Romance en langue Ekang   Dim 7 Fév - 8:13

nsingbere a écrit:
sunny sunny sunny


BIDZO bi NDONGO, un chanteur Ntumu de Bibulmam :

"NGE MA WU ANA éé éé éé éé
Si je mourrais aujourd'hui

"MA YONE MAMIEN oo oo oo
Je me lamente sur moi-même

"MA JOBAN MAMIEN Ô Ô
Je regrette
A BIVËLË BIDANG BIAM
(de t'avoir aimée) ma belle au teint clair

"NLËM WA MANE MA KÔT ÔÔ Ô Ô
Mon coeur languis

" OSUN WA BATANE E NLO
harcélé comme une mouche par le taon.

Quelques expressions :

"BIVELE BIDANG"

"BIVINDI BI DANG"

"EVINDI NKOL OLONG"****

"MENYANG ME TËMË EKËG"

"MFINGA OYONE"


cat cat

Mvendé akiba fo'o abui. wa bo ma na me tchok djia Marthe Zambo (?) a yia na :

te wa lig ma étam ééé a bivindi bi nkol olong*, o wulugu mvoe
(me na o wulugu mvoe ééé)
te wa lig ma étam ééé a bivindi bi nkol olong*, o wulugu mvoe
(me na o wulugu mvoe ééé)
te wa lig ma étam ééé a bivindi bi nkol olong*, o wulugu mvoe
(me na o wulugu mvoe ééé)


farao


Dernière édition par Evindi Mot le Dim 7 Fév - 15:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Romance en langue Ekang   Dim 7 Fév - 9:53



HEEEYYYYY BAAAA !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EVIVI NGUEMA MBA



Masculin Nombre de messages : 122
Date d'inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: Romance en langue Ekang   Dim 7 Fév - 20:13

Evindi, modzang, vu que c'est toi qui as posté le sujet très inspiré, aurais-tu des astuces de la drague en Fang-Beti-Bulu ?

A quoi obéissait la drague dans nos villages ? Medjo Messome et Monaza'a nous enseignent-ils quelques rudiments ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Romance en langue Ekang   Lun 8 Fév - 0:39

EVIVI NGUEMA MBA a écrit:
Evindi, modzang, vu que c'est toi qui as posté le sujet très inspiré, aurais-tu des astuces de la drague en Fang-Beti-Bulu ?

A quoi obéissait la drague dans nos villages ? Medjo Messome et Monaza'a nous enseignent-ils quelques rudiments ?

ha ha ha ha, akié Nyamoto EVIVI dans les temps anciens, si tu étais un bon chasseur, ton gibier draguerait pour toi. si tu étais un habile pêcheur, tes prises parleraient pour toi. si tu étais un lutteur traditionnel très réputé, tes exploits dragueraient pour toi. si tu étais un Edu Ada de Mbom Mvet, ton oyeng draguerait pour toi. si tu étais réputé très grand cueilleur de vin de palme, ton meyok m'alen draguerait à ta place : dans chacun des cas de figure, tu n'aurais pas eu à beaucoup te fatiguer, et tu serais très rapidement polygame, crois-moi, pas comme le monogame d'Ollomo qui avec ses 8 femmes pense qu'il est déjà polygame.

les Bebom Mvet en particulier avaient un succès incroyable, les favoris de ces belles d'antan, oh lala. vous êtes bien jeunes pour vous représenter ces choses et à dire vrai, il y a beaucoup d'idées générales qui circulent en la matière. la réalité pourrait facilement vous surprendre. je t'apprendrai (ou peut-être pas) qu'en ces temps-là dans nos villages, les jeunes filles, les femmes demandaient les artistes en mariage ! la chose n'était pas insolite, elle était même très courante. tous ces Bebom Mvet ont reçu des dizaines de demande en mariage dans les villages qu'ils parcouraient au cours de leurs tournées :

Mvomo Eko Bikoro, son père Eko Bikoro, Zue Nguema Ndong, Elo Sima Mba, Edu Ada, Esone Obiang Engone, Nsone Ndong, Bibang Bi Ndong, Mba Mone Oyek, Akue Ebo Obiang, son père Ebo Obiang ; Mfoulou, Osomo Mva'a, Obiang Zue Ngome "mone nanga", un Yebiveign du village Afenane (un des pères de notre frère du forum Afenane Yebiveign qui est trop jeune pour l'avoir directement connu), Akue Obiang Assoumou... ils ont tous sans exception été demandés en mariage !

ces demandes en mariage ont parfois fait l'objet de refrains savoureux. dans un post précédent mon fils Ollomo a reproduit pour nous une de ces demandes en mariage chantée par Viriviri Akue Obiang. Mvomo Eko a mis en refrain :

dzeng ma dzeng ma a mone Eko
dzeng ma dzeng ma
dzeng ma dzeng ma a mone Eko
dzeng ma dzeng ma


parlant de mon fils Ollomo, Nguema Menye Asum, un de ses père Effak de même village (Tho Effak) qui était un chanteur émérite d'esana avait vécu une mésaventure qu'il a mise en chanson : alors qu'il en tournée dans le village Mvezayop chez les esangi il a été mandé de se rendre à Andum village voisin où une femme l'avait fait appeler parce qu'elle voulait l'épouser ! Nguema Menye s'est rendu à Andum et la femme l'y attendait effectivement. seulement, la femme qui ne le connaissait que de réputation ne savait qu'il n'était plus un jeune homme mais un vénérable. elle en a été déçu et n'a plus voulu l'épouser. le vieil Effak a immortalisé la chose dans un chant.

eh oui, il faut pas croire. la devise "biso biso elang elang" ne s'appliquait pas qu'aux hommes de l'ayong, loin de là.

en général, le soupirant une fois sa proie ciblée, procédait stratégiquement par petits cadeaux réguliers : un ngom par-ci, une cuisse d'opkeng par-là ; un ka (kè) par-ci, un régime d'ekang par-là. à l'époque les fleurs et autres sottises n'avaient aucun sens. la poésie était dans le gibier et la nature du morceau offert.

si le gibier était accepté ça pouvait être bon signe. si l'enam kabat était refusé, cela équivalait à un "ma bene". très simple. si le gibier était accepté et qu'EVIVI était invité à manger la préparation qui en avait été faite, il pouvait bomber le torse de joie.

si EVIVI croisait son "gibier" dans les champs alors, qu'il rentrait de la forêt, il pouvait s'arrêter donner le "mbolo" universel auquel on répindait toujours. EVIVI pouvait alors donner son nom, dire de quel village voisin il est, dire qui est son père. le "gibier" à son tour aurait donné son nom, dit de quel homme elle est la fille et donner le nom de son village (généralement un village voisin). EVIVI se serait alors proposé de laisser à l'"evom ngone" un morceau de gibier qui serait pris dans ses pièges le lendemain. il aurait alors pris congé avec l'universel "mekan", "me ki ya". rien de ces fioritures qu'on voit aujourd'hui chez nos jeunes. le lendemain EVIVI serait venu avec le morceau promis. de fil en aiguille des moments volés seraient savourés entre le retour de la chasse et le rentrée au village


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Romance en langue Ekang   Aujourd'hui à 5:22

Revenir en haut Aller en bas
 
Romance en langue Ekang
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» cheval qui passe la langue sur le mors :hakamore ?
» Langue(s) d'Oc
» Piercing langue
» il tire la langue
» la langue bleue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Be-fang@beti.com :: Langue Fang-
Sauter vers: