Forum Be-fang@beti.com

Mbemba soan Aba !!!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  RETOUR SUR LE SITERETOUR SUR LE SITE  

Partagez | 
 

 Nguil et Melan, qu'en est-il?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Lun 21 Déc - 18:49

nsingbere a écrit:
Je ne dirai rien.
Aka a Nsingbere, dis tout! Il faut vulgariser pour que cela ne tombe pas dans l'oubli.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zok mekeng
Admin


Masculin Nombre de messages : 267
Age : 46
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Ngui et Melan, en est-il?   Lun 21 Déc - 19:09

Essèzam mbolani
Alors là, je suis émerveillé!
Bot nza'ha ne yen
Bot nza'ha ne bè
Be ndoma ye be ngone nza'ha ne bè
Nza ke bela ndzo na ébe
Abel e di abel
Nza ke bela dzo na a yen
Abel e di abel
Nza a ke bela dzo na Ekang nnang a ne bekone
Abel e di abel
Tsouo Ekang
Tsouo a mone yenzok
Abora nnen aborahaaaaaahan!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zok mekeng
Admin


Masculin Nombre de messages : 267
Age : 46
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Ngui et Melan, qu'en est-il?   Lun 21 Déc - 19:24

A tare nsing bere ma ve we abui abora
Ve da me bele nsile
Mine be se éclairez moi.
Moi je pense que se sont des rituels d'une religion celle des fang
Quelle différence y a t-il entre, le sö, le nji, le mekom et le melan?
Je crois que quelqu'un l'a déjà dis le melan désiigne aussi le bois sacré des fang comme le l'iboga l'est pour les tsogo. Il a pour fonction principale inhiber l'influence du corps pendant l'initiation afin que l'esprit soit seulement en liaison direct avec l'âme, le mba qui est la porte vers le si ayat vers le dza.
Abora nnen!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Lun 21 Déc - 19:58

décidément, eyele kos... plus jeune même que je ne le pensais... quel désastre... tu entends effectivement, mais comprends-tu aussi mon fils ? sais-tu mon fils qu'il y a une parole dans la parole ? la jeunesse devrait davantage fréquenter les anciens... il est vrai aussi que tout ancien a été jeune, tout comme il est vrai qu'il y a des jeunes qui restent jeunes à vie. je ne te le souhaite pas mon fils

farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Lun 21 Déc - 21:59

1/ So

définition : rite du devenir homme de l'adolescent. formation militaire qui fait de l'initié une sorte de soldat d'élite au service de l'ayong. étant donné que tous les membres mâles (adolescents) de la communauté passent cette initiation, on se retrouve en réalité avec une communauté de citoyens-soldats, le modèle même que décrit le Mvet avec les Ekang Nna Mengome d'Engong Zok Mebe'e Me Mba.
le So est un rite masculin.

champ d'action : le quotidien de la communauté, la vie matérielle de la communauté.

finalité : le rite du So transforme l'adolesecent en homme accompli, autonome, outillé pour remplir toutes les fonctions sociales qui sont nécessaires à la bonne marche de la communauté. des épreuves physiques extrêmes mais encadrées poussent le candidat jusqu'aux limites extrêmes elles aussi de sa volonté, de sa force physique, mentale afin de produire un super soldat qui garantira l'intégrité physique de la communauté.

commentaire : peut-être que les agressions incessantes, les délocalisations répétées, les migrations que le peuple a dû subir ont favorisé le parti pris pour une militarisation à outrance des hommes. peut-être que les sages se sont dit "ça suffit, on a assez subit. formons des guerriers invincibles. le désir d'un Engong vient peut-être de là" ?!

2/ Nji (Ngi, Ngil)

définition : rite et activité de protection de la communauté contre des énergies destructrices de type mgbel (mbwö, mgbwel) utilisées par les beyem (sorciers "vampireux") appartenant à la communauté ou non. ce rituel du feu purificateur tire son nom du redoutable gorille (nji, ngi, ngil) qui, en plus d'inspirer la crainte, a la particularité de raffoler de fruits (rouge comme le feu) utilisés dans la lutte contre les beyem.
le Nji est un rituel d'hommes.

champ d'action : monde invisible, monde nocturne.

- les beyem, sorciers destructeurs et malfaisants qu'il faut anéantir.
- les membres non-initiés de la communauté incapables de se défendre eux-mêmes, les innocents qu'il faut protéger. le Nji à cet effet procède à un rituel préventif.

finalité : assainir la communauté de ses éléments mystiquement malfaisants (ces éléments peuvent très bien appartenir à un autre village). garantir la sécurité de la communauté, l'harmonie. les initiés du Nji sont une brigade anti-sorciers. ils sont armés et possèdent des armes aussi bien matérielles (couteaux) que mystiques (préparations médicinales léthales our les beyem).

3/ Mekom

définition : "a kom" = "arranger", embellir", "rendre agréable à la vue", "ordonner", "organiser". il renvoie à l'activité artistique, à l'art, à la danse, au chant qui rythment les événements majeurs dans la communauté. cette activité n'est jamais profane. danser et chanter sont des actes hautement mystiques, spirituels, religieux, formulons-le comme on veut... le Nnom Akom, le vénérable maître Akom est un grand initié qui connaît autant les secrets de préparation de mets rituel que les invocations appropriées.
Mekom est une danse d'hommes qui dit-on était à l'origine une danse de femmes.

champ d'action : événements importants de la communauté. le Mekom peut intervenir dans le déroulement d'autres rites.

finalité : distiller par la haute du son de la danse les vibrations d'harmonie dans la communauté. intégrer la communauté à l'harmonie cosmique.

4/ Melan

définition : rite de connection des descendants avec leurs ascendants. rite de communication avec les betate, les ancêtres.
rite masculin.

champ d'action : voyage inter-dimensionnel des membres mâles de la communauté, les jeunes hommes.

finalité : établir un pont entre entre les betate et leurs descendants pour la transmission de l'histoire, du patrimoine, du savoir en vue de la pérénisation de la famille, de la lignée. l'initiation au Melan est indispensable à l'utilisation du Bieti (Bier) ancestral par le membre de famille désigné pour cette tâche.

oui modjang zok mekeng, alan (sing.), melan (pl.) désigne chez nous la plante sacrée du voyage inter-dimensionnel vers nos ancêtres. akiba abui.

je pense que le caractère masculin de ces rites tient au fait que l'homme est le membre de famille stable, celui qui ne bouge pas du village. son mariage ne le conduit pas à aller s'installer ailleurs. la gestion effective de la vie de la communauté au village peut donc lui être confiée. la femme elle ira fonder un foyer ailleurs et ne sera plus pour cette raison résidente du village. dans la famille, l'élément présent sera donc l'homme que ses femmes viendront trouver sur place. la femme elle sera absente du fait qu'elle ira s'établir dans le village de son mari.


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Lun 21 Déc - 23:03

sunny sunny sunny
Hmmm... Quand Ebôm Sô s'y met, c'est du sérieux.

Mo'Tara Zok Mekeng,
Il n'est pas exclu que tous ces rituels proviennent d'un rituel originel. Pour faire plaisir à EVINDI MÔT, je me demande parfois s'il n'existerait pas un lien entre le Sô et le culte de Sôbek, le dieu-crocodile ?
Sôbek serait alors le fameux "Ngurangurane" ou "Enyumulu mumba" de nos légendes. Et pourquoi pas le " Ngang Medza", identifié par certains comme le fameux serpent de Moïse ?(C'est pour faire râler EBÔM SÔ).

A propos des rituels, ils sont hiérarchisés.

Au stade préparatoire, il ya les rituels " féminins" (Ngal). Ils sont consacrés aux pré-adolescents et au monde féminin " ndongo" , les "bivota", les "Mekom" "Mevungu" et autres. Ils préparent à la vie initiatique.

Puis il ya les rituels mâles (Nnôm) : Sô, Melan, Nguil.

La vraie vie initiatique débute avec le Sô. ( ordre militaire). Il était obligatoire. Le Sô ne conférait pas en soi une connaissance du monde. On demeure "mvôn" ou "Nnôm Sô". Le terme "mvôn" est ambigu. En Ati ancien, on dit "emvôn" (malhabile, ignorant).... C'est dire que le Sô montrait simplement la voie au monde de la connaissance.

Le Second dégré est le Melan- Bieri (ordre religieux). C'est lui qui donne accès au monde de la connaissance. On est Zômelo'o.

Le troisième est le Nguil ( Justice). L'initié au Nguil est " Nnôm Nguil".
Diverses fonctions sont occupées au sein de cet ordre : Kpakum (Exécuteur-Artilleur), Nsug Nkam Bivundu (Metteur en ondes invisibles), Nkal Mejô (Procureur)....
cat cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zok mekeng
Admin


Masculin Nombre de messages : 267
Age : 46
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Nguil et melan, qu'en est-il?   Mar 22 Déc - 13:28

Essèzam bot abora nnen
Lors de l'initiation de zok mekeng au melan, les mets rituels étaient préparés par la gente féminine, be nya benga, sous le supervision de celles qui n'ont qui n'ont plus d'activité sexuelle de 1;
De 2, dans mon village, les filles aussi sont initiées au biere (melan) est ce une erreure, variante ou une déviance?
Quel role joue la femme dans la spiritualité fang? fait-elle parti du décord?
Est-elle la 5ieme roue du carrosse comme l'occident le fait entendre?
Quelle différence exite- il entre le Zomelo'o et le mgbè melan?
Peut-on me donner des détails sur le mbom sö?

A be tate abora nnene! Me ka'a.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Mar 22 Déc - 19:31

sunny sunny sunny

Il ne s'agit pas d'une exclusion.
Le Melan, à l'origine rituel d'intercession avec les mânes des ancêtres, était pratiqué par le "Chef de famille". Généralement un mâle.

Une femme pourrait officier au Melan si elle a atteint la ménopause. Les menstrues sont des éléments perturbateurs des équilibres des potions médicales.Elles sont à la limite, mortifères.

En effet, les règles, "ngon" sont liées à la lune, astre symbolisant la mort. C'est dans le disque lunaire que le Beti lisait le "Song Kuma" ( mort prochaine d'un noble).

Aussi était-il interdit de toucher au mendzanga-mendzanga pendant les menstrues. Au risque de procurer la mort.

Il n y avait pas que les femmes qui étaient exclues pour officier au Melan. Un homme atteint de tuberculose " evoli" de syphilis "kooto", d'énurésie microbienne ou de blennorragie "menyolok" ne pouvait pas officier au Melan.

Par contre, les meilleurs officiers du Melan étaient des hommes pourvus d'un seul testicule " ntot abin" ou ayant une fente dans la langue " essessal oyëm"C'est dans cette catégorie que se recrutaient les vrais " Zomelo'o" Du radical " Zôm" ( doté de quatre yeux) et lo'o ( infusé, voyeur).

Tu sais, les femmes et les hommes peuvent tout maintenant : jouer au songo, tresser des femmes ou se faire tresser, ou pêcher à la digue " alôk". ( C'est pour faire sourire Nkôe Bivu et Minsili ).
cat cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Mer 23 Déc - 12:55

nsingbere a écrit:
Hmmm... Quand Ebôm Sô s'y met, c'est du sérieux.
Je confirme, quand Eböm Sö s'y met, c'est ébomatomique! Le résumé qu'il fait (définition, champ d'action, finalité ...) est excellent. Ca c'est du Eböm Sö! Ca c'est mon frère! A moadzang woubane ma! cheers cheers
nsingbere a écrit:
La vraie vie initiatique débute avec le Sô. ( ordre militaire). Il était obligatoire.
On peut donc dire ici, pour reprendre des expressions modernes, que dans nos sociétés traditionnelles, le service militaire était obligatoire pour tous les petits garçons aptes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Mer 23 Déc - 13:17

nsingbere a écrit:
(...) La vraie vie initiatique débute avec le Sô. ( ordre militaire). Il était obligatoire. Le Sô ne conférait pas en soi une connaissance du monde. On demeure "mvôn" ou "Nnôm Sô". Le terme "mvôn" est ambigu. En Ati ancien, on dit "emvôn" (malhabile, ignorant).... C'est dire que le Sô montrait simplement la voie au monde de la connaissance.

Le Second dégré est le Melan- Bieri (ordre religieux). C'est lui qui donne accès au monde de la connaissance. On est Zômelo'o.

Le troisième est le Nguil ( Justice). L'initié au Nguil est " Nnôm Nguil".
Diverses fonctions sont occupées au sein de cet ordre : Kpakum (Exécuteur-Artilleur), Nsug Nkam Bivundu (Metteur en ondes invisibles), Nkal Mejô (Procureur)....
cat cat
Je voulais juste préciser que si tous les petits garçons aptes étaient initiés au So, comme nous le disons depuis là, si chaque famille possedait son biere, comme nous l'affirmons aussi depuis là, en revanche tout le monde n'était pas initié au Ngui. Nsingbere a commencé à l'expliquer.
A mon sens, de tous les rites masculins, c'est celui qui est à la fois moins et plus ouvert sur la société. Moins ouvert, parce qu'il n'est pas ouvert à tous les hommes, mais plus ouvert parce que sa fonction est de protéger toute la société. Il y a là une antinomie interessante. Le So est un rite militaire pour la défense matérielle de la collectivité et pour l'initiation des futurs hommes à la vie qui les attend. Le Biere est une affaire familiale. Tandis que le Ngui est un ordre dont le nombre de membres est plus restreint, comparé au So et au Biere, mais dont la fonction est de protéger la collectivité des attaques mystiques : les attaques les plus dangereuses et les plus permanentes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Mer 23 Déc - 14:15

yaa.

farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Mer 23 Déc - 15:12

sunny sunny sunny

EBÔM SÔ et son frère EYELE KÔS veulent me tirer les serpents du nez. Je ne dirai rien.
D'ailleurs, le "Nguil" ne se trouve pas à Eworm...., au Gabon.

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Mer 23 Déc - 16:15

nsingbere a écrit:
Eworm....
...ekok? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Mer 23 Déc - 16:29

nsingbere a écrit:
sunny sunny sunny

EBÔM SÔ et son frère EYELE KÔS veulent me tirer les serpents du nez. Je ne dirai rien.
D'ailleurs, le "Nguil" ne se trouve pas à Eworm...., au Gabon.

lol!

eyele kos, akiba modjang pour ces paroles que les destinataires réels ont reçues avec joie, car tout l'abora revient aux betate/benane. nous ne sommes rien de + que les héritiers de l'élik et de betsiga qu'ils nous ont légués.

ceci dit a Mvendé Nsisingberebere, nous ne cherchons pas à te tirer les serpents du nez mais bien à t'arracher les bivu du ventre tâche ô combien ardue lorsqu'on a affaire à un nnom ayom ngang


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Mer 23 Déc - 16:44

Evindi Mot a écrit:
a Mvendé Nsisingberebere, nous ne cherchons pas à te tirer les serpents du nez mais bien à t'arracher les bivu du ventre
Je l'avais dit, les masquent tombent! Shocked
Quelqu'un va finir par compter les cailloux de Ndalame!!! Ve, a moui Eböm, n'amène pas mon nom dedans... Ne dis pas "NOUS", dis "JE".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Mer 23 Déc - 16:51

combien de siècles avant ton internet
l'Ancêtre se connecte avec mon intellect
quelle est cette voix injectée dans ma tête
E.K.O.M.I Afrikan Hi Tech

combien de siècles avant ton internet
l'Ancêtre se connecte avec mon intellect
quelle est cette voix injectée dans ma tête
N.D.O.N.G Afrikan Hi Tech
...
une voix dans ma tête
la folie me guette
mais quel est cet être
empreint de sagesse
qui squatte mon cortex ?

je suis ta conscience
ta source de science
la voix du silence
celui que tu pleurais à la naissance

le Maître
l'Ancêtre
l'Extraterrestre
l'Etre
E.K.O.M.Y Afrikan Hi Tech


vous l'avez compris cet enfant chante les mystères, l'initiation. nous sommes là en plein Melan (pour faire plaisir à mon frère perso Eyele Kos). le titre de la chanson est "Afrikan Hi Tech" tirée du cd "L'Afrikain de Lord Is Coming Down... Lord Ekomy Ndong


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Mer 23 Déc - 17:01

adzidzon a écrit:
Evindi Mot a écrit:
a Mvendé Nsisingberebere, nous ne cherchons pas à te tirer les serpents du nez mais bien à t'arracher les bivu du ventre
Je l'avais dit, les masquent tombent! Shocked
Quelqu'un va finir par compter les cailloux de Ndalame!!! Ve, a moui Eböm, n'amène pas mon nom dedans... Ne dis pas "NOUS", dis "JE".

Eyele Kos dira même mieux : ... "à t'extirper les bivu du ventre"

farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Mer 23 Déc - 17:46

nsingbere a écrit:


Tu sais, les femmes et les hommes peuvent tout maintenant : jouer au songo, tresser des femmes ou se faire tresser, ou pêcher à la digue " alôk". ( C'est pour faire sourire Nkôe Bivu et Minsili ).
cat cat

je ne suis pas sûr d'avoir bien compris Mvendé nsising, parce qu'à le lire les tresses portées par les hommes rentreraient aussi dans le cadre du désordre que l'on observe aujourd'hui avec les autres choses citées ?

farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Dim 27 Déc - 4:44

Ba dzo ya, Bininga ba bene fe dzam... bref, je dis ...PRESENTE !!! afro


nsingbere a écrit:
sunny sunny sunny
Une femme pourrait officier au Melan si elle a atteint la ménopause. Les menstrues sont des éléments perturbateurs des équilibres des potions médicales.Elles sont à la limite, mortifères.


Mayi yanga akui o den?

nsingbere a écrit:

Tu sais, les femmes et les hommes peuvent tout maintenant : jouer au songo + être initié à d'autres mifang mimam ane befam fe sunny , tresser des femmes ou se faire tresser, ou pêcher à la digue " alôk". cat cat


Yaaaaaaaaaaaaaaaaa !!! sunny cheers

nsingbere a écrit:

Tu sais, les femmes et les hommes peuvent tout maintenant : jouer au songo, tresser des femmes ou se faire tresser, ou pêcher à la digue " alôk". ( C'est pour faire sourire Nkôe Bivu et Minsili ).
cat cat


Suspect Suspect Suspect

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Dim 27 Déc - 5:10

zok mekeng a écrit:
Essèzam bot abora nnen

De 2, dans mon village, les filles aussi sont initiées au biere (melan) est ce une erreure, variante ou une déviance?

comme Minsili est là je répondrai que c'est une erreur et une déviance

mais modjang elephant mekeng quelle explication donnent les anciens du village à l'initiation au Melan des femmes ? les femmes natives du village sont appelées à partir s'installer dans d'autres villages. les femmes qui sont en mariage au village n'ont pas de lien avec les ancêtres du village qui ne sont pas les leurs.


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Dim 27 Déc - 5:49

Evindi Mot a écrit:

De 2, dans mon village, les filles aussi sont initiées au biere (melan) est ce une erreure, variante ou une déviance?

Donc présence dzama ya bo n'otiende miyalne ga? Kié, parfois je me sous-estime !!!

Evindi Mot a écrit:
zok mekeng a écrit:
Essèzam bot abora nnen

De 2, dans mon village, les filles aussi sont initiées au biere (melan) est ce une erreure, variante ou une déviance?

comme Minsili est là je répondrai que c'est une erreur et une déviance

mais modjang elephant mekeng quelle explication donnent les anciens du village à l'initiation au Melan des femmes ? les femmes natives du village sont appelées à partir s'installer dans d'autres villages. les femmes qui sont en mariage au village n'ont pas de lien avec les ancêtres du village qui ne sont pas les leurs.


farao

+ sérieusement, mi dzu ma veda... j'ai comme un petit malaise là silent
Amu ghe bia kobo nfang nfang...

Dzi bia yen e melu ma? (du moins du côté de Kamlône) Dans nombre de familles, s'il n'y a pas une fille, amala asu nda mbot, et en le disant, je ne parle pas de l'aspect économique, mais aussi (et surtout) stabilité familiale ! Malgré tout ce qu'on dit d'elles (elle partira en mariage, dzoma mora sima koama), elles sont par la force des choses (pour ne pas dire désistement des bane be fam), les soutiens et piliers de la famille. Donc, on accepte sans chercher midi à 14 heures ne mininga azu voali nda mbot, a bale nda mbot, a yegle bongo mam ya nda mbot, une vraie flamme vivante, mais dès qu'il faut passer à un autre niveau, ato na fam ici, fam là-bas, déviance, erreur et autres?

Sincèrement cette attitude que je qualifie excusez la dureté du propos de misogynie qui ne dit pas son nom, ça me fatigue No Ma dzo ki na bininga besë bayene veng'ne be fam... tout comme un garçon, du simple fait d'être garçon, ne devrait pas par son seul genre occuper certaines fonctions (s'il n'en n'a pas les capacités), je pense qu'une femme, du seul fait d'être une femme (dans le sens de genre), ne devrait pas ad vitam eternam être mise à l'écart de certaines choses pour cette seule raison. Si elle fait la preuve de toutes les qualités requises pour assumer certaines responsabilités, en vertu de quoi on devrait l'en écarter amu n'ane mininga?

Parfois j'ai l'impression de vivre dans une autre dimension... En parlant de femme qui ira en mariage ailleurs, on dirait que systématiquement, chaque fille fang/beti va en mariage? Est-on au courant du taux de célibat, des unions libres dans cette société? Tout bouge ! Pour des raisons multiples, on voit maintenant des femmes mariées garder des liens très forts avec le village de leur esia, des "célibataires" amenées à rester au village paternel. Qu'on l'apprécie ou pas, les frontières sociales bougent, ce qui oblige (ou obligera) la société à se réorganiser, et donc à adopter ou se voir forcée d'adopter certains changements. Le problème, rien ne semble anticipé et bonjour les conflits et désordres sociaux. Exemple : on voit bien que le célibat est devenu une réalité dans la société beti, mais a-t-on réfléchi à ce que deviendront les neveux/nièces de mères célibataires? Mia yi madzo na : bene dzam nying a dzal mais voilà, les gens ne sont pas des pions, ils ont des projets, des ambitions qui peuvent aller au-delà du cadre où on aimerait bien qu'ils soient confinés. Et si de moins en moins d'enfants nés de mères célib. acceptent par exemple que leur mère se contente de la place qu'on lui donne sans trop faire de vague, qu'elle se contente du lopin de terre qu'on voudra bien lui donner? Dans une société où on est conscient que les choses changent et ou on anticipe, ce genre de problèmes (qui se posent déjà et sont appelés à se poser de + en +) seraient discutés, pour ne pas être pris de court. Mais non, c'est : "one mininga, Betara be ga dzo na donc". Betara be ga dzo mais ont-ils dit que qu'il ne fallait pas un peu bouger de ces certitudes et convictions?

Akié ce discours homme/femme alors que parfois quand on regarde les actes midzu ma, ce n'est parce qu'on est homme qu'on en fait le mieux. Face à l'état de nos cultures, il va peut-être falloir compter sur toutes les âmes de bonne volonté, (mâles ou femelles), et ne pas se fermer certaines opportunités amu fam na, mininga na.

Pour en revenir à ce que dit Zok Mekeng et à la question d'Evindi Mot (les raisons données par les anciens), a ZOK bia yanga Question J'aime à croire que c'est parce qu'ils ont compris que pour transmettre le SAVOIR, on choisit des adeptes=>initiés capables, pas d'abord un genre.

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Dim 27 Déc - 5:59

@Evindi mot, pour l'histoire de liens avec les ancêtres :

Citation :
les femmes qui sont en mariage au village n'ont pas de lien avec les ancêtres du village qui ne sont pas les leurs.

Ma dang ki yem ane ma meté ma wulu, Nsingberé a za'a bia kad veda me bele mane nsili :

Y a-t-il quelque chose qui empêcherait un Tara ou Nena X de décider de là où elle est que mi bo ya mi bo ya, ma toab e mane fam geki e mane mininga gno?

Je ne suis pas pressée d'être là-bas mais j'imagine que j'agirai comme ça, les liens les plus forts n'étant pas toujours les liens de sang

Veda ane ma dzo, Nsingbere egne a yem donc a Mvendé sunny

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Dim 27 Déc - 12:19

Minsili mi Ngoan Ewondo a écrit:
@Evindi mot, pour l'histoire de liens avec les ancêtres :

Citation :
les femmes qui sont en mariage au village n'ont pas de lien avec les ancêtres du village qui ne sont pas les leurs.

Ma dang ki yem ane ma meté ma wulu, Nsingberé a za'a bia kad veda me bele mane nsili :

Y a-t-il quelque chose qui empêcherait un Tara ou Nena X de décider de là où elle est que mi bo ya mi bo ya, ma toab e mane fam geki e mane mininga gno?

Je ne suis pas pressée d'être là-bas mais j'imagine que j'agirai comme ça, les liens les plus forts n'étant pas toujours les liens de sang

Veda ane ma dzo, Nsingbere egne a yem donc a Mvendé sunny

vu sous cet angle effectivement, rien n'empêche un Tate de vouloir assister et même coacher tel ou telle parmi les siens. même le melan ne débouche pas nécessairement sur l'utilisation du bieti qui est confié à une seule personne, l'esa ndabot. tous les initiés au melan ne sont pas en relation avec le bieti familial.

alors pour quelle raison est-ce que le canal de la connection avec les betate devrait-il être fermé aux femmes de l'ayong ? amu djé bobekal ba yane ki yem betate ? a fe na benane be ne vé adjo melan di ? benane be ne vé ??


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
zok mekeng
Admin


Masculin Nombre de messages : 267
Age : 46
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Lun 28 Déc - 15:27

Essèzam mbolani
Je comprend que nos soeurs soient un peu revoltées. Mais cette révolte n'a rien a voir avec la spiritualité fang. Dans le sujet sur le biere nous avons bien débattu du role très important de la femme dans cette spiritualité. Le domaine spirituel est meme assexué. Evoluer spirituellement pour atteindre le niema ( nirvana) ne peut se faire en restant dans concept homme ou femme. Il faut etre au dessus du genre.

Angoun bere osse l'homme que seul tare nzame dépasse en sorcellerie, cet homme n'a pas de femme. Certains disent meme qu'il a sacrifié son sexe pour etre le plus grand sorcier d'Engong nzok mebeghe me mba. Les vrais spirituels n'ont pas ou très peu d'activité sexuel, Jésus par exemple. Autrement dit, ils ne s'identifient plus au sexe et le sexe est meme un poids à l'évolution spirituelle.

Chez les fang la femme n'est pas à l'origine du mal comme chez les chrétiens bien au contraire. L'éyema biere représetant le femme, est en fait Nana Ngnigone mebeghe, la déesse de la fécondité et de la vie. Le féminin sacré!.

Si au gabon et dans l'estuaire (nkoma) surtout, les femmes sont initiées au melan et jouent un role primortdial voir capital lors des initiations, cela n'est nullement par erreur ou déviance mais une reconnaissance de ce qu'elles sont dans l'univers de significations fang.

En fait, le monde est confronté à un véritable dilemne, la vie dite "moderne et évoluée" est une vie qui accorde une telle importance à l'individu que les portes de spiritualité semblent infranchissables pour beaucoup d'entre nous. Le pouvoir de l'argent donne l'impression que l'on peut tout avoir, que l'on peut tout acheter et qu'on est Dieu! On veut tout pour soi et rien pour l'autre. Si un homme a le pouvoir, il veut l'utiliser pour asservir la femme et vice sersa. Si on a le pouvoir, on l'utilise pour asservir les autres. Or le domaine spirituel est aux antipodes de l'argent, l'individu et du genre. La vie est un tout, c'est la complémentarité qui fait la vie. En fait chacun d'entre nous peut, dans son domaine etre le soleil qui luit pour éclairer et donner de l'energie aux autres. Sa seule satisfaction étant de remplir son role d'interface entre l'ayat et l'émo. Récuperer les biens faits du contact avec les ancètres et le distribuer aux autres de façon altruiste. Et cela tout le monde peut le faire. Il suffit de le vouloir!

Le plaisir sexuel jouissif et autres satisfactions personnelles alimentent l'égoisme et la chaire. Le sexe est en fait un moyen de fusion des deux sexes complémentaires par amour pour autrui. Cet autrui qui n'existe pas mais qui existera grace à cette fusion. En fait la vie n'a de sens que si elle sert à donner la vie, à aimer et à entretenir la vie. La vie dont on parle n'est nullement sa propre vie mais la vie de l'autre. Dans la mesure où nous existons grace à la fusion des autres et c'est naturel que nous existions pour autrui. Ce n'est qu'un juste retour des choses. C'est cela le sens de "aime ton prochain comme toi meme". C'est cela meme la base du melan, la vie. Melan c'est un tout où chacun a sa place mais existe pour tous et non pour soi. L'homme existe parce qu'il ya la femme et vice versa, le bien existe parce qu'il ya le mal, la gauche existe parce qu'il ya la droite...J'existe parceque vous existez. Personne n'existe de son propre chef, en prendre conscience nous amèrera à etre moins égoiste, moins individualiste mais plus humain.

Melan ma nlane éyeng éning. abim éte. Abora.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Lun 28 Déc - 16:52

zok mekeng a écrit:
Essèzam mbolani.

Les vrais spirituels n'ont pas ou très peu d'activité sexuel, Jésus par exemple. Autrement dit, ils ne s'identifient plus au sexe et le sexe est meme un poids à l'évolution spirituelle.

mbolo modjang wom. ton exemple n'est pas bon. on ne sait quasiment rien de Jésus. les épisodes de la vie du personnage central des 4 évangiles sont des emprunts à d'autres traditions spirituelles, des emprunts à d'autres cultures, notamment africaines. donc l'exemple de ce personnage n'est pas approprié pour appuyer une parole.

d'autre part, pourquoi le sexe serait-il un poids ? si effectivement Angung Bere a sacrifié son sexe (c'est l'opinion courante à Engong) lui-même il sait pourquoi. mais on ne peut à partir de son cas conclure qu'il s'agit d'une généralité.

pour obtenir des choses, des pouvoirs, des individus font souvent des sacrifices. certains sacrifient leurs yeux, d'autres sacrifient leur vie en écourtant le nombre d'années qu'ils ont à passer sur terre, d'autres sacrifient leurs membres moteurs, d'autres sacrifient leur sexe, d'autres sacrifient même d'autres personnes des parents proches. ces pratiques existent. mais faut-il pour autant généraliser en disant "les yeux... les jambes... le sexe... vivre longtemps... sont un poids pour l'évolution spirituelle ? je ne pense pas.

personnellement je pense que le sacrifice est synonyme de raccourci. lorsqu'on emprunte un raccourci, on force les choses, on force la nature et il faut compenser. si nous allons chercher quelque chose que la Nature n'a pas prévu pour nous ; n'a pas prévu pour nous en ce moment ; quelque chose qui ne nous est pas destiné, alors pour l'avoir il faut "payer", compenser.


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Aujourd'hui à 21:31

Revenir en haut Aller en bas
 
Nguil et Melan, qu'en est-il?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» mon pothos malade ... ??
» Sea World et Typhoon Lagoon avec jeunes enfants
» Dendrobates auratus mélange morph
» Présentation coppens (Mélan), Boubou Dodge
» Inquiétude sur montre Claude Meylan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Be-fang@beti.com :: Réligion et Spiritualité-
Sauter vers: