Forum Be-fang@beti.com

Mbemba soan Aba !!!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  RETOUR SUR LE SITERETOUR SUR LE SITE  

Partagez | 
 

 Nguil et Melan, qu'en est-il?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
abomo ngono
Admin


Féminin Nombre de messages : 1104
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Sam 19 Avr - 14:37

Akiba a allahndong, ce que tu dis m'intéresse beaucoup. J'aimerais en savoir plus sur le biéri car chez nous à ongola, ça n'existe pas. Dans quelle mesure est-ce donc possible pour nous de nous initier, le biéri étant une affaire de famille si j'ai bien compris?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minsili mi Ngoan Ewondo



Féminin Nombre de messages : 2259
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Lun 21 Avr - 0:00

abomo ngono a écrit:
Akiba a allahndong, ce que tu dis m'intéresse beaucoup. J'aimerais en savoir plus sur le biéri car chez nous à ongola, ça n'existe pas. Dans quelle mesure est-ce donc possible pour nous de nous initier, le biéri étant une affaire de famille si j'ai bien compris?

Une remarque en ce qui concerne les Fang notamment de la région d'Ongola. Plus j'observe certaines choses + je pense que ce qu'on évoque là doit certainement encore exister mais que mlheureusement cela a été (ou du moins c'est entrain) d'être bien détourné vers d'autres fins plus égoïstes No A Mone Mema je le dis pcq toane me ne à Fala muna, combien de fois j'entends qu'un tel est malade, que sa vie tient à un fil et qu'il a fait venir telle ou telle personne de la famille a su na alig gné mam... quels mam, va savoir ! Et aussi ces cas où a nda mbot bitoam bia zu kè avec une partie qui accuse l'autre de ne pas utiliser à bon enscient e mam betara be ga lig Comme d'hab c'est tjs par langage codé et dès que tu veux en savoir + sur le pquoi du comment motus et bouche cousue. Mais je me demande si ces choses évoquées n'ont pas de rapport avec ce culte essentiellement familial. Personnellement ça m'énerve un peu tous ces jeux du chat et de la souris pcq j'ai l'impression que ceux qui savent encore n'ont de cesse de tout garder pour eux d'où les tensions dont je parle.
Donc me bele nsili pour moadzang Allahndong : en ce qui concerne le Byeri, est-il exclusivement réservé à qq membres d'une famille ou alors nda mbot esë ya yem de quoi il retourne? Et si dans une famille il ya juste 1 ou 2 personnes mises au parfum et qu'au quotidien on a l'impression que tout va à veau-l'eau comment espérer passer le relais aux générations futures si tout reste aussi ésotérique et câché? confused

_________________
Z'adzo ne nsut ngoan mininga one moan satan?Ye ma bisi bisi !!!MENE MOAN ZAMBA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OLA KARE



Masculin Nombre de messages : 66
Localisation : Foret des abeilles , gabon
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: et les reliques?   Lun 28 Avr - 22:10

Citation :
Dans quelle mesure est-ce donc possible pour nous de nous initier, le biéri étant une affaire de famille si j'ai bien compris?


Concernant le bieré ce que je peux en dire est lié a ma propre experience et a ce que je peux voir dans ma famille. en gros il ne sagit pas cette fois d un domaine ou j ai particulierement etudié..

ceci dit pour repondre a ta question
le bieri est par excellence une affaire de famille, il est question la du culte des ancetres, le cultes de tes ascendants a toi... donc


par l initiation au melane on te remet en lien avec les choses de TA famille a toi...il s agit de tes ancetres a toi, tes ascendants, ceux qui sont dans lma genealogie des tiens...donc effectivement c est une affaire de famille par excellence

le coté initiation je ne sais pas si il peut etre géré par des gens exterieurs a la famille mais ca, ca ne me surprendrais meme pas.Par contre
les reliques.... d ou sortitraient elles???
il faut bien que ce soit ceux de TA famille et un gars qui "passe par la" ne peut pas te ressortir le crane de ton arriere grand pere...
je ne peux pas t en dire plus
je n en sais pas plus parce que sur ce coup.

peut etre que il faut voir les choses en terme d' ayong? a savoir que si tu n es pas initiée aupres de ta famille "nucleaire" peut etre qu il faut te rapprocher de ton ayong parce que la il y a peut etre des reliques de gens qui sont tes ascendants a toi aussi....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.movaizhaleine.com
OLA KARE



Masculin Nombre de messages : 66
Localisation : Foret des abeilles , gabon
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Lun 28 Avr - 22:28

Citation :
en ce qui concerne le Byeri, est-il exclusivement réservé à qq membres d'une famille ou alors nda mbot esë ya yem de quoi il retourne? Et si dans une famille il ya juste 1 ou 2 personnes mises au parfum et qu'au quotidien on a l'impression que tout va à veau-l'eau comment espérer passer le relais aux générations futures si tout reste aussi ésotérique et câché?


Le bieri concerne une richesse ou un patrimoine FAMILIAL.. c est un heritage qui concerne vos forces , vos faiblesses, vos "contrats" etc.
toute la famille est concernée. ceci dit il y a des lois des fois en fonction des droits d ainesse ou des choses comme ca.Genre telle chose peut concerné le premier qui se marie , la premiere femme, ou etc, donc voila dans ces cas la ya des specificités.enfin, tu dis comment esperer passer le relais aux generations futures si tout est caché ? et bien il faut se faire initier comme ca ce ne sera plus caché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.movaizhaleine.com
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Dim 30 Nov - 20:16

OLA KARE a écrit:
enfin, tu dis comment esperer passer le relais aux generations futures si tout est caché ? et bien il faut se faire initier comme ca ce ne sera plus caché.
Exact moadzang! Pour nombreux d'entre nous, c'est là où ça coïnce! Hum!! pirat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEZUI-MINTSA



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 01/12/2008

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Lun 1 Déc - 19:30

Pouvez vous mieux nous orienter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEZUI-MINTSA



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 01/12/2008

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Lun 1 Déc - 19:37

Pouvez vous mieux nous orienter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Sam 24 Oct - 19:27

abomo ngono a écrit:
Akiba a allahndong, ce que tu dis m'intéresse beaucoup. J'aimerais en savoir plus sur le biéri car chez nous à ongola, ça n'existe pas. Dans quelle mesure est-ce donc possible pour nous de nous initier, le biéri étant une affaire de famille si j'ai bien compris?

Aya Aa Abomo ! l' ETOK ou le TSOGO qui sont réduits dans l'aire christianisée EWONDO-BENE... à l' " ESOP NYOL".

" BIERI" , " A BIER(T)" : puiser (avec ses mains pour se laver, pour se purifier) et
"biri" : macérer. Nous avons ainsi : " bit meyok" : LIE DE VIN.

BIERI, BIRI est donc " LA LIE DES ANCETRES MORTS, leur substantifique moelle, leur Marrow Bone".
C'est le "MELAN" du verbe " a lan', "a langan", imprimer, rester, perdurer. Ce qui donne le substantif "Olanguena" qui veut dire, scientifiquement, "LE QUOTIENT".

Il n'ya pas de " BIERI'" ou de "MELAN" sans " NGUN]", [b] Sainte ordure, souvenir du Melan..
Aussi, pour s'attaquer au culte traditionnel BETI, le Missionnaire Blanc avait-il traduit le commandement : " TU N'AURAS PAS D'IMAGE TAILLEE" par " TE BO NGUN MELAN E NE MKPWELAN."

En effet, Le NGUN MELAN, ordure de Melan est une statuette taillée dans du bois de " AKO" ou de "EKUK". Cette image représente l'ancêtre mort. C'est à cet ancêtre que s'adresse le chef de la famille rassemblée autour d'un ETOK, pot de terre contenant des feuilles macérées de " AKO, ZELENA, ABOE, râclures d'écorces de EYEN et de FEBE, fleurs de parasolier BII ASSENG, racines de "Mendzanga-Mendzanga, outils (TIGA) et quelques ossements de l'ancêtre mort.

L'officiant doit légitimer son action en déclinant son identité par la récitation de l' arbre généalogique et la présentation des membres de la famille. C'est alors qu'il fait des conjurations " A KALAN" pour solliciter enfin l'expiation des péchés et les bénédictions.

cat cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Sam 24 Oct - 22:09

nsingbere a écrit:


Aya Aa Abomo ! l' ETOK ou le TSOGO qui sont réduits dans l'aire christianisée EWONDO-BENE... à l' " ESOP NYOL".

" BIERI" , " A BIER(T)" : puiser (avec ses mains pour se laver, pour se purifier) et
"biri" : macérer. Nous avons ainsi : " bit meyok" : LIE DE VIN.

BIERI, BIRI est donc " LA LIE DES ANCETRES MORTS, leur substantifique moelle, leur Marrow Bone".
C'est le "MELAN" du verbe " a lan', "a langan", imprimer, rester, perdurer. Ce qui donne le substantif "Olanguena" qui veut dire, scientifiquement, "LE QUOTIENT".

Il n'ya pas de " BIERI'" ou de "MELAN" sans " NGUN]", [b] Sainte ordure, souvenir du Melan..
Aussi, pour s'attaquer au culte traditionnel BETI, le Missionnaire Blanc avait-il traduit le commandement : " TU N'AURAS PAS D'IMAGE TAILLEE" par " TE BO NGUN MELAN E NE MKPWELAN."

En effet, Le NGUN MELAN, ordure de Melan est une statuette taillée dans du bois de " AKO" ou de "EKUK". Cette image représente l'ancêtre mort. C'est à cet ancêtre que s'adresse le chef de la famille rassemblée autour d'un ETOK, pot de terre contenant des feuilles macérées de " AKO, ZELENA, ABOE, râclures d'écorces de EYEN et de FEBE, fleurs de parasolier BII ASSENG, racines de "Mendzanga-Mendzanga, outils (TIGA) et quelques ossements de l'ancêtre mort.

L'officiant doit légitimer son action en déclinant son identité par la récitation de l' arbre généalogique et la présentation des membres de la famille. C'est alors qu'il fait des conjurations " A KALAN" pour solliciter enfin l'expiation des péchés et les bénédictions.

cat cat
En principe tous les matériaux sont encore là pour se réapproprier tout cela, mais comment faire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Sam 24 Oct - 22:31

akiba ebu a mvendé.

1/ melan (alan =plante) : rite initiatique qui rend possible l'invocation/utilisation du byer, byere, byeri, byeti (crâne, relique de l'ancêtre bienfaiteur). le rite tire son nom de la plante alan. cette plante est consommée lors de l'initiation au melan. le melan a donc un lien avec la connection à l'ancestralité, avec l'ancestralité, avec l'ancêtre bienfaiteur dont on sollicitera l'intervention pour le bénéfice de la famille. le melan se pratique donc dans un cadre strictement familial. chaque famille à son byere, son byeti.

le ngun melan est le sanctuaire (ngun) isolé dans lequel sont placés les supports du melan que sont les byere - en fait les urnes de byere (minsek byere) puisque les reliques ne restent pas à l'air libre - et les statuettes (biyema) évoquées par mvendé. quand on initie les jeunes, chaque chef de famille responsable du byere de son nda bot vient le déposer dans le ngun melan, le sanctuaire de l'initiation au melan. l'ancêtre de chaque futur initié est donc présent.

le melan se prépare et se mange ; mais il se met aussi dans les yeux dans des "bisoga", "bisongo" par gouttes coe un collyre pour "ouvrir les yeux" sur le monde des minsisim.

melan, rite de connection avec l'ancêtre.

2/ ngi, ngil, nji (gorille) : cette société secrète est en réalité une institution policière et justicière redoutable d'efficacité qui sévit contre les beyem, les agents destructeurs, les mbgelisants. le ngi(l), nji n'est pas en relation avec la connection ancestrale et ne concerne donc pas le nda bot mais l'ensemble de la communauté, le village.

une figurine de terre de dimension variable (parfois gigantesque) est modelée et énergisée, magnétisée afin qu'elle puisse mystiquement assurer la fonction de feu grilleur de malefacteurs. ça ne badine pas. les soldats du ngi(l), nji - puisqu'il s'agit de ça - font des expéditions nocturnes pour aller affronter et anéantir les beyem. ils ont des poisons et des pare-balles aussi évidemment, car la riposte ne manquera pas. les beyem n'attendront pas tranquillement de se faire immoler. il s'agit de bataille armée, on ne se la joue pas à la cool les amis, eh non.

les soldats du ngi(l), nji ont un ordre d'exécution. les coupables le savent puisqu'ils ont été publiquement démasqués par une espèce de sérum de vérité inoculé à un coq qui désignera le ou les auteurs d'un crime "nocturne".

le sérum de vérité est infaillible. un innocent ne peut être désigné par l'agent du sérum (notre bon vieux kpo-kpo-li-kpoo de gallinacé). kpo-kpo-li-kpoo ne peut pas se tromper. il ne peut que dire la vérité amu be kome ya nye nya nkomane. en + kpo-kpo-li-kpoo est un être de lumière. il a un lien étroit avec le jour, le soleil qu'il annonce. il est donc naturellement un agent idéal pour révéler la lumière, la vérité. il porte l'essence de la lumière en lui, nga a bobedjang ? dans la guerre contre les beyem, il devient donc un super agent à 100% efficace, e kpo-kpo-li-kpoo mia yene le.
le ngii, ngi, ngil, nji n'est donc pas un tribunal civil mais bien une cour martiale.

ngi(l), nji, rite de protection de la société contre les agents négatifs et malfaisants.


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Dim 25 Oct - 2:52

adzidzon a écrit:
nsingbere a écrit:


Aya Aa Abomo ! l' ETOK ou le TSOGO qui sont réduits dans l'aire christianisée EWONDO-BENE... à l' " ESOP NYOL".

" BIERI" , " A BIER(T)" : puiser (avec ses mains pour se laver, pour se purifier) et
"biri" : macérer. Nous avons ainsi : " bit meyok" : LIE DE VIN.

BIERI, BIRI est donc " LA LIE DES ANCETRES MORTS, leur substantifique moelle, leur Marrow Bone".
C'est le "MELAN" du verbe " a lan', "a langan", imprimer, rester, perdurer. Ce qui donne le substantif "Olanguena" qui veut dire, scientifiquement, "LE QUOTIENT".

Il n'ya pas de " BIERI'" ou de "MELAN" sans " NGUN]", [b] Sainte ordure, souvenir du Melan..
Aussi, pour s'attaquer au culte traditionnel BETI, le Missionnaire Blanc avait-il traduit le commandement : " TU N'AURAS PAS D'IMAGE TAILLEE" par " TE BO NGUN MELAN E NE MKPWELAN."

En effet, Le NGUN MELAN, ordure de Melan est une statuette taillée dans du bois de " AKO" ou de "EKUK". Cette image représente l'ancêtre mort. C'est à cet ancêtre que s'adresse le chef de la famille rassemblée autour d'un ETOK, pot de terre contenant des feuilles macérées de " AKO, ZELENA, ABOE, râclures d'écorces de EYEN et de FEBE, fleurs de parasolier BII ASSENG, racines de "Mendzanga-Mendzanga, outils (TIGA) et quelques ossements de l'ancêtre mort.

L'officiant doit légitimer son action en déclinant son identité par la récitation de l' arbre généalogique et la présentation des membres de la famille. C'est alors qu'il fait des conjurations " A KALAN" pour solliciter enfin l'expiation des péchés et les bénédictions.

cat cat
En principe tous les matériaux sont encore là pour se réapproprier tout cela, mais comment faire?
NDE WA YANGA DZE , Aa ADIZONG ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Lun 26 Oct - 0:50

nsingbere a écrit:
NDE WA YANGA DZE , Aa ADIZONG ?
Grande question!! Ca viendra ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Lun 26 Oct - 4:12

sunny sunny sunny

Le pouvoir du BETI réside dans la foi en la PUISSANCE de sa PAROLE.
L'homme ATI se définit par :

NTEBE ZANG BINYING BISE ( Centre, Médiateur de toutes les choses vivantes)
MA VE, MA VAA, ( Je donne, J'ôte)
NTONDO OBE A KULIGI NSO..."( NTONDO OBE exauce)

Le " BII ASSENG" peut être remplacé par l'"ABIN EKOAN".
On l'effeuille en faisant des conjurations A KALAN ETOK.
Cette opération sert à "détacher les MEBANEGA" ( Blocages), à délier des mauvais liens spirituels et à délivrer des malédictions et des imprécations.
cat cat cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Jeu 29 Oct - 19:06

nsingbere a écrit:
sunny sunny sunny
Le pouvoir du BETI réside dans la foi en la PUISSANCE de sa PAROLE (...).
cat cat cat
La parole? C'est vrai, mais il convient de préciser que celle-ci en elle-même était insuffisante et l'a toujours été. D'autres éléments (plantes, crachat, ...) plus pratiques (pas que je néglige le pouvoir de la parole) venaient en appui. Ce sont ces éléments pratiques qui permettaient la réalisation de la parole. Et finalement, ce sont eux qui lui donnaient sa puissance... Exemple : la parole en elle-même ne suffisait pas à faire tomber les blocages. Il fallait la feuille et surtout la bonne feuille... Personnellement, je peux dire que la parole commande, elle ordonne, et les autres éléments réalisent cet ordre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Ven 30 Oct - 0:07

adzidzon a écrit:
nsingbere a écrit:
sunny sunny sunny
Le pouvoir du BETI réside dans la foi en la PUISSANCE de sa PAROLE (...).
cat cat cat

[/i]... Personnellement, je peux dire que la parole commande, elle ordonne, et les autres éléments réalisent cet ordre.

J'aime cette intervention...
La Parole est fondamentale dans la spiritualité BETI. C'est la Parole pensée qui fait "mouvoir les éléments. Elle fait vibrer les ondes visibles et invisibles.
La bénédiction (BIBOTAN), la malédiction(BIYO'O, ASANDA, ABANDEGA), le "MGBWEL", l' "EVU" reposent sur trois éléments essentiels :
- LA LEGITIMITE DE LA PALABRE : " NKAL AJO" (REQUISITOIRE).
- LA PAROLE PUISSANTE : '"ESUG NKAM BIVUNDU" (VIBRATEUR DES ONDES MAGNETIQUES).
- L'ARTILLEUR ( MYSTIQUE) : "KPWAKUM".
Mais tout est Parole.
Aussi le BETI qui a atteint un haut degré de spiritualité par la pratique de la vertu et de la vérité est-il un personnage central, médiateur de toutes choses " NTEBE ZANG BINYING BISE ". Il n'a plus besoin de feuille, d'écorce ou de support. IL REALISE et SE REALISE PAR LA PUISSANCE DE SON VERBE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Ven 30 Oct - 0:27

nsingbere a écrit:
adzidzon a écrit:
nsingbere a écrit:
sunny sunny sunny
Le pouvoir du BETI réside dans la foi en la PUISSANCE de sa PAROLE (...).
cat cat cat

[/i]... Personnellement, je peux dire que la parole commande, elle ordonne, et les autres éléments réalisent cet ordre.

J'aime cette intervention...
La Parole est fondamentale dans la spiritualité BETI. C'est la Parole pensée qui fait "mouvoir les éléments. Elle fait vibrer les ondes visibles et invisibles.
La bénédiction (BIBOTAN), la malédiction(BIYO'O, ASANDA, ABANDEGA), le "MGBWEL", l' "EVU" reposent sur trois éléments essentiels :
- LA LEGITIMITE DE LA PALABRE : " NKAL AJO" (REQUISITOIRE).
- LA PAROLE PUISSANTE : '"ESUG NKAM BIVUNDU" (VIBRATEUR DES ONDES MAGNETIQUES).
- L'ARTILLEUR ( MYSTIQUE) : "KPWAKUM".
Mais tout est Parole.
Aussi le BETI qui a atteint un haut degré de spiritualité par la pratique de la vertu et de la vérité est-il un personnage central, médiateur de toutes choses " [b]NTEBE ZANG BINYING BISE ". Il n'a plus besoin de feuille, d'écorce ou de support. IL REALISE et SE REALISE PAR LA PUISSANCE DE SON VERBE.

...et ce Mesae Melugu (initié supérieur) en général est un silencieux. il ne parle pas beaucoup. il sait gérer ce pouvoir. il sait que la Parole est une énergie qui n'a rien d'anodin, bien au contraire. voilà ?quoi dans le Mvet on peut compter les paroles que profère Engbwang Ondo, Nang Ondo, Beko Ondo dans une journée. il est celui qu'on n'entend presque jamais. en général il se tait et il ne hausse jamais le ton. pourtant il est la clé.

farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Ven 30 Oct - 2:20

sunny sunny sunny

En effet, EVINDI MOT :

Le SILENCE prépare la PAROLE.

Le "Mesae Melugu", en Ewondo " Mbigili Mebong" est celui qui a d'abord beaucoup écouté.

Celui qui bavarde et s'agite est surnommé " OKUKUT" (petit fou). Au Nkul, le "ENDAN", devise tambourinée du Blanc hâbleur est ;
" OKUKUT NNANG
" OKUKUT OKPWEKPAE
"
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Ven 30 Oct - 2:30

akiba a mvendé.

farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Ndzié'nnam'abé



Masculin Nombre de messages : 387
Age : 35
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Ven 30 Oct - 4:16

n'arrivant pas à dormir, je m'en viens sur le forum et voilà-t-il pas que je me retrouve à lire des choses plus qu'intéressantes sur ces rites perdus.
Merci de toutes ses instructions et essayons d'en tirer les leçons qu'il faut, car le sage Beti a dit:" Nge o ndi'i, nsoandène ntoang , nga'a o bebe alo'o mvu"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyamoro OLLOM'ELLA NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 677
Age : 86
Localisation : Paris / Thoo-Effack /
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Ven 30 Oct - 7:39

nsingbere a écrit:
sunny sunny sunny



Le SILENCE prépare la PAROLE.

Le "Mesae Melugu", en Ewondo " Mbigili Mebong" est celui qui a d'abord beaucoup écouté.

Celui qui bavarde et s'agite est surnommé " OKUKUT" (petit fou).
"
...[/b]

parlant de silence, le vieux Yendzok sort du sien. je vous ai longtemps observé....
Le terme OKUKUT, à mon sens renvoie au ''pauvre, au misérable''. le plus souvent les gens se disent Okukut par modestie. Il ne faudra pas confondre avec AKUT ''fou'', ''débile'', ''imbécile''.

Le vieux qui somnole au corps de garde ne dort pas, il observe.

MESEIMELUGHU, voila un terme qui m'intéresse bien.
MESEIMELUGHU c'est celui qui maitrise le MGBOO, le vrai, pas celui que vous les jeunes de ce village pratiquez et qui vous tue à 25 ans.
un terme lui est associé: MVENGOMO. la petite différence c'est qu'on est Mvengomo qu'à l'âge audlte, mais MESEIMELUGHU c'est celui qui adéveloppé ses aptitudes mystiques quelque soit son âge.
ENGBANG ONDO est par exemple MESEIMELUGHU au même titre que son père AKOMA. AKOMA par contre est à la fois, de par son âge et ses aptitudes mystiques, MESEIMELUGHU et MVENGOMO.
sur le forum, je n'ai vu que très peu de MVENGOMO, même si je sens la présence de plusieurs MESEIMELUGHU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Ven 30 Oct - 16:40

oh le petit prétentieux. merci pour la distinction Mesae Melugu/Mvengomo lol!

farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Ven 30 Oct - 23:07

sunny sunny sunny
TEKE ! EVINDI MOT ! Bia yene ve " MVENGOMO" Akeva. A ke ösu a ye' ele bia.
cat cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Ven 30 Oct - 23:13

sunny sunny sunny
EVINDI MOT ! Tu sais que les YENDZOK ont toujours été ainsi. C'est ton parent. Les YENDZOK sont des "Mvog NYENGUE"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Sam 31 Oct - 0:31

nsingbere a écrit:
sunny sunny sunny
EVINDI MOT ! Tu sais que les YENDZOK ont toujours été ainsi. C'est ton parent. Les YENDZOK sont des "Mvog NYENGUE"...

hun ? ma wok djé ??? Mvendé a djo ya aa ? iiii !! na ? ... éééiii !!! na ??? YENDZOK be ne be MVOG NYENGUE ??? ééé, a nne ooo, ngo'o ma. aniiii, ngo'o ngone MVOG NYENGUE a nga bia ésa wom. nde té se wu bia MONE YENDZOK bia vumane ??? za foe a di ? za adjo a di ? kaï !

AKA, MONE YENDZOK !!! A MONE YENDZOK !!! ZA'AK MUNA AVOL !!! ZA'AK WUBANE A MA !!! (nde Mvendé a bele adjo dina ?) OLLOMO A ZA'AK A MBOS NLO AVOL !!! MIA YENDZOK MIA DANG EBIASI. EBOL DJOM TE E NE MIA A METYI. VEDA BIA VUMANE, TEKE AVAL MFE... O NE ME EMVAM. WO O NGA BIA ESA WOM. NYA'AK SO A MBOS NLO MUNA AVOL BI WUBAN A MONE NNANE, EEE !!!



farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Nyamoro OLLOM'ELLA NGUEMA



Masculin Nombre de messages : 677
Age : 86
Localisation : Paris / Thoo-Effack /
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Sam 31 Oct - 1:05

moi je dis, Nkakwa melen, menyame'ébwadzang, é mvu énga wu, menyam nkahala, abahal, ata, oshi nkéiiiign, MAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN!
je crache neuf fois sur ta tête mon fils.
revenons au Melan. Moi je souhaiterais juste savoir si le rite existe toujours. si c'est le cas et que quelqu'un connais un initiateur, qu'il m'indique où il se trouve, peu importe l'endroit, j'irai e fire initier comme mon grand père.
c'est un rite très saint. ,s'y initier serait un privilège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Aujourd'hui à 1:13

Revenir en haut Aller en bas
 
Nguil et Melan, qu'en est-il?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» mon pothos malade ... ??
» Sea World et Typhoon Lagoon avec jeunes enfants
» Dendrobates auratus mélange morph
» Présentation coppens (Mélan), Boubou Dodge
» Inquiétude sur montre Claude Meylan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Be-fang@beti.com :: Réligion et Spiritualité-
Sauter vers: