Forum Be-fang@beti.com

Mbemba soan Aba !!!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  RETOUR SUR LE SITERETOUR SUR LE SITE  

Partagez | 
 

 Nguil et Melan, qu'en est-il?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Jeu 5 Nov - 3:51

adzidzon a écrit:
Les jeunes et la précipitation...

hmmm, la clé est donc là, enfin... après tout ce temps. on comprend mieux les transformations spectaculaires que le site a connues. on comprend mieux pourquoi on n'a pas eu à les attendre longtemps. la situation était préoccupante et même alarmante, mais nous ne savions que nous avions avec nous un maître du temps qui a tout réglé en 2019, histoire de ne pas se précipiter et de prendre tout son temps.

eyong.
abog.
ponda.
tango.
zeit.
tempora.
el tiempo.
time.
le temps.



les actions pourront attendre un siècle encore. l'urgence pourra attendre deux prochains millénaires. le maître du temps maîtrise le temps et le timing. il a son tempo à lui. les "jeunes" ne l'ont pas compris. en face d'un problème ils recherchent des solutions là où il faut chercher le temps et la tranquillité.

modjang, osu wo'o ya ? owé. o kele ve osu !!!


lol!
!


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Jeu 5 Nov - 4:26

sunny sunny sunny
ADZIDZON a raison.
En effet le nombre de cordes tout comme le nombre de calebasses sur un Mvett ne sont pas fortuits. Les trois calebasses symbolisent généralement les " Trois initiations primordiales : SOO, MELAN, NGUIL". Ou les trois étapes (dégrés) de la connaissance BETI.
Le nombre de cordes dépendrait alors du style ou des variantes : Mvett Bibon ou Ebang E LIG MINTEM...
cat cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Jeu 5 Nov - 5:49

akiba

farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Jeu 5 Nov - 6:31

adzidzon a écrit:
Regardons par exemple le cas du mvett (l'instrument). Il a évolué, il a été adapté en fonction de nouvelles situations et de nouvelles époques. Ne soyons pas surpris que demain, il ait dix cordes si ceux qui s'intéressent à la question ont le génie de le faire évoluer. Le drame serait que 3 siècles plus tard, il soit toujours comme en 1900!!! Cela signifierait que son évolution a été bloquée, comme l'est notre capacité réflexive.
Comme le mvett (instrument), les rites aussi évoluaient. De nouveaux sont nés, tandis que d'autres ont disparu. Aujourd'hui, au moment où la réflexion a été trop bloquée, il importe, tout en conservant l'essentiel de mener une nouvelle réflexion. C'est en cela que je partage ton analyse Nsingbere

modjang avec le mbom mvet (bibon) Noah Ondongo nous avons même maintenat droit à un mvet electrique carrément. il possède un oyeng mono-résonateur électrique (une calebasse centrale). depuis le modèle de Nna Otse qui rappelle en bien des points le berimbau afro-brésilien jusqu'aux mvet actuels que d'évolutions. rien n'est figé. beaucoup de mvet aujourd'hui sont dotés de cordes en aluminium. la création est un processus perpétuel.

lorsque je parlais des classiques, je me référais aux oeuvres artistiques, aux créations artistiques, musicales. il y a des oeuvres qui de par leur force interne sont indémodables, intemporelles. elles traversent le temps, elles n'ont pas d'âge. elles demeurent aussi pertinentes et actuelles aujourd'hui qu'elles l'étaient il y a 20, 30, 40, 50, 60 ans au moment de leur création. c'est de cela que je parle : Mvet, Zeng, Messi, Marthe Zambo, Titi Edima, Uta Bella, Oncle Medjo Me Nsomo, Monazang, Besosso, Anna-Marie Nzie, etc. ce qu'ils ont fait est unique. on ne peut le dupliquer.

un rythme, une musique, une danse de manière générale évoluent. mais comment ferais-tu évoluer... comment pourrais-tu perfectionner par exemple "Bibulu", "Opkal", "Abaa", "Nkul" (PC Zeng) ; "Bulungu", "Nseng Ndama", "Abyè" ; (Akue Obiang) ; "Efwa Mintsa" (Mba Mone Oyek) ; "Assengone Nkoghe" (Eyi Mone Ndong) ; "Alumu Ndong Minko" (Mvomo Eko) ? là est mon propos. je préfèrerai toujours ces modèles classiques, originaux à des reprises postérieures.


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Jeu 5 Nov - 6:38

nsingbere a écrit:


Nous convoquerons un "ESULAN AYONG" et constituerons un Collège des Rites pour discuter d'un rituel intégrant le SOO (épreuve de la Terre), le Melan, (épreuve de l'eau), le NGUIL (épreuve de l'air et du feu) Tout cela dans un seul rituel...Si vous le voulez bien.
C'est peut-être la raison de notre présence dans ce forum. Nous sommes des "cherchants". Par mandement des ancêtres : Réunir nos richesses éparses.

il faut qu'Ollomo entende ça

farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Jeu 5 Nov - 11:09

nsingbere a écrit:
sunny sunny sunny (...) C'est bien d'être authentique; fondamentalement authentique tendance mobuto-eyademo-tombalbayo- bokassiste.
Cela frise parfois la cocasserie...
Il faut s'ouvrir, se moderniser.
cat cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Jeu 5 Nov - 11:35

Evindi Mot a écrit:
tiens ?! voilà un mvetocentriste qui voudrait "ériger le mvet en religion d'Etat" ?! hahaha. tiens, tiens... :farao
Mvetocentriste? Moi? Very Happy Tu me fais trop d'honneur moadzang! Bien que je sois evini Very Happy, permets-moi de reléguer encore et encore le mvett dans mes dossiers secondaires. Very Happy Ne t'en fais pas!! Je sais, je sais! Si nous avions été à Engong, tu m'aurais fait exécuter et décapiter par Ntoutoume Mfoulou pour le caractère hérétique de cette position franche pourtant!!!

Evindi Mot a écrit:
(...) ça fait des âges que des mvet à dix cordes existent (5 cordes doublées). Ebo Obiang, père d'Akue Ebo jouait d'un oyeng à 10 cordes. il en existe même à 12 cordes (6 cordes doublées). ce "demain" dont tu parles est donc un avant-hier, lool. eyele kos installe les "vieilles" mises à jour qui te manquent [/i][/font] [/size]farao
Je sais que le mvett à 10 cordes existe, je ne suis pas contre... mais c'est uniquement dans les nlang mvett!!! Pour cette réalité dans laquelle on vit, j'attends encore de voir. Mais tu as vite trouvé la parade en disant :
a écrit:
cordes doublées (...)
. Et là, j'ai failli tomber de mon siège tellement l'entourloupe phraséologique est énorme. Chez les conteurs de mvett, je ne crois pas que cette expression ait une signification quelconque. Pourquoi? Parce que les cordes ne se comptent pas en doublé. Mais ça, tu le sais mieux que moi.

Evindi Mot a écrit:
alors, monsieur le mvetocrate allez donc grincer des cordes ailleurs. la dictocratie du mvet n'est pas la bienvenue dans ce lieu. choisissez vos exemples ailleurs, dans l'elone, l'ekö (gaulle), le mbatua, les minkana, les minkul. le choix est vraiment vaste (...) farao
Akié moadzang! Tu parles déjà comme ça alors que tu n'es même pas conteur de mvett. Autrement dit alors que l'appréciation que tu as du mvett est une appréciation extérieure. Qu'en serait-il lorsque le natif de Ndalame déferlera tel un ouragan de nlang mvett sur Mbalmayo, Paris, New-York, Libreville, Yaoundé... et même Minvoul??? Ye mot é bra tebe???? Ye mot é bra kobe?
M'adzodzo, messe dzam
!!!


Dernière édition par adzidzon le Ven 6 Nov - 13:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Jeu 5 Nov - 12:07




"EYEL KOS"..

EVINDI MOT ! De quel surnom rebarbatif (et surtout ambigu) affubles-tu ton frère ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Jeu 5 Nov - 13:34

nsingbere a écrit:



"EYEL KOS"..

EVINDI MOT ! De quel surnom rebarbatif (et surtout ambigu) affubles-tu ton frère ?

adjo e se ki, mvendé. bia modjang bia bo fianga. "eyele kos" (le perroquet immature) est aussi le nom d'un nlang mvet d'Akue Obiang que mon frère m'a fait découvrir. ça ne le gène pas que je le taquine ainsi. mais si vraiment ça te gène, je renverrai ce petit sobriquet chez son créateur Akue Obiang. je ne le ferai plus sortir du mvet

P.S : pourtant il lui va si bien


farao


Dernière édition par Evindi Mot le Jeu 5 Nov - 14:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Jeu 5 Nov - 14:23

adzidzon a écrit:
Je sais que le mvett à 10 cordes existent, je ne suis pas contre... mais c'est uniquement dans les nlang mvett!!! Pour cette réalité dans laquelle on vit, j'attends encore de voir. Mais tu as vite trouvé la parade en disant :
a écrit:
cordes doublées (...)
. Et là, j'ai failli tomber de mon siège tellement l'entourloupe phraséologique est énorme. Chez les conteurs de mvett, je ne crois pas que cette expression ait une signification quelconque. Pourquoi? Parce que les cordes ne se comptent pas en doublé. Mais ça, tu le sais mieux que moi.

eyele kos, en attendant que mvendé ne se prononce sur les funérailles ou non du sobriquet, toi et moi on va considérer qu'il est toujours vivant (et pour longtemps) si tu veux bien. et si jamais on l'enterrait, eh bien on en fera un biere

oui, oui, eyele kos j'ai lu ton intervention. tu peux rire. tu ne fais que ça d'ailleurs, en partie parce que le meyok m'alen (matango, bitutu), compagnon fidèle, intime d'entre les intimes, n'est jamais loin, n'est-ce pas eyele kos ?

donc, eyele kos o, lorsque les bebom mvet disent que le nyok est le neuvième son du mvet (qui en compte d'ordinaire combien... ?) ils comptent comment, à l'unité ?

eyele kos (a ke a yele yop, a ke a yele yop), je te donne le nom des cordes du mvet classique dirons-nous, celui à 4x2 cordes, 8 cordes donc :

A/ A MBO NGAL, bi bili :

+Ekang Nna (tate ayong Ekang)
+Nna Mengome (esa Ekang Nna)
+Evine Ekang (esa Mba Evine a nga té Engong)
+Akoma Mba (ndjo Engong)

b/ A MBO NNOM, bi bili :

+Ndudumu Mfulu ("Mone Ebo". awu a nga bene fam té)
+Engbwang Ondo (Ekang be ne te wu akong, te wu ngal, te wu djom... ve amu Nang Ondo)
+Medang Boto ("Elang Osu" ya Engong)
+Medja M'Otugu (akum bekuma ya Engong)

à ton avis eyele kos, pour avoir ces 8 noms les benkut oyeng comptent comment, à l'unité ?

eyele kos si en + je te rappelle que les cordes de droite et de gauche sur la même "ligne" ou la même "rangée" n'ont pas la même sonorité, tu en déduiras qu'il s'agit de la même corde à droite et à gauche sans doute ?

aka, eyele kos tam djo a nyongal na a yam ma mone sanga me di, ma vini bikobokobo a zézé

eyele kos o / eyele kos o
(sangalé / sangalé / eyele kos o / sangalé)
eyele kos o tam djem na
(sangalé / sangalé / eyele kos o / sangalé)
eyele kos o / eyele kos o
(sangalé / sangalé / eyele kos o / sangalé)
eyele kos o tam djem na
(sangalé / sangalé / eyele kos o / sangalé)


lol!


farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Jeu 5 Nov - 15:08

Evindi Mot a écrit:
(...)donc, eyele kos o, lorsque les bebom mvet disent que le nyok est le neuvième son du mvet (qui en compte d'ordinaire combien... ?) ils comptent comment, à l'unité ? (...)
farao
Da'a bene mya wou gno, de mya tsip d'okoat!!!! Akié! Dis-moi, avec une seule corde, maintenue dans la même tension, combien de sons peut-on produire?
Un seul son? deux? ou plus? Shocked
Les sons sont trompeurs dans le cas d'espèce ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Jeu 5 Nov - 15:11


Maa ye beta fubukane medzo m'Eyele Kos ba monyang EVINDI MOT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Jeu 5 Nov - 18:33

lol, Mvendé.

adzidzon a écrit:
Evindi Mot a écrit:
(...)donc, eyele kos o, lorsque les bebom mvet disent que le nyok est le neuvième son du mvet (qui en compte d'ordinaire combien... ?) ils comptent comment, à l'unité ? (...)
farao
Da'a bene mya wou gno, de mya tsip d'okoat!!!! Akié! Dis-moi, avec une seule corde, maintenue dans la même tension, combien de sons peut-on produire?
Un seul son? deux? ou plus? Shocked
Les sons sont trompeurs dans le cas d'espèce ...

ma wok, ma wok. veda eyele kos, il est plutôt ?ion ici avec ta permission de la sonorité fondamentale des cordes, leur tonalité individuelle il ne s'agit pas encore du jeu des cordes qui vient par la suite. ça c'est tout autre chose effectivement

pincer les cordes lorsqu'on s'appelle Viriviri (modjang réécoute ce qu'il fait dans "Bulungu" Pt. 4), Mvomo Eko, Mba Mone Oyek peut produire des sonorités de l'ordre de [9x9x9]... "un seul son. deux. plus" pour te rejoindre le jeu même d'une corde unique est déjà de l'ordre ebu.

de toute façon la chose Mvet, Mved, Nvet est un infini qui produit de l'infini. chaque nsang (corde) individuellement est un infini (ebul). chaque ndek (calebasse) individuellement est un infini. l'engo (chevalet) multiplicateur par excellence des vibrations est un infini. le nneng zam (tige du mvet), colonne vertébrale du monde est un infini. tous ces éléments associés entre eux sont encore un infini puisqu'ils sont un résumé de ndalame (Univers). comme tu l'as déjà expliqué mone nane, on nage totalement dans ebul. c'est vrai.

EYO / MVET EYO / MBOMO-MVET EYO.
voilà la filiation triangulaire avec pour commun dénominateur EYO. voilà une autre généaologie dont tout authentique mbomo mvet peut légitimement se prévaloir (il la donnera dans le sens inverse bien-sûr comme pour tout endan). sauf qu'elle est tellement courte qu'il n'est pas besoin de la mémoriser. il n'y a effectivement pas de danger qu'on oublie trois paliers dans un endan, n'est-il pas ? même eyele kos ne le ferait pas

j'ai hâte de voir EVIVI l'ami personnel de "Ndzing Bikanga", ke-keke-ke (Radio Assok Medzeng) et ma grand-mère le mone Mvog Nyengue Ollomo nous rejoindre et enrichir la parole.


farao


Dernière édition par Evindi Mot le Ven 6 Nov - 2:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Jeu 5 Nov - 20:12

Admirable !
Ma bom nkul. Pour quérir Ollomo.

KENG KENG KENG !
MANE FAM A SE A FA
MANE FAM A JO'OLAN !
MOT BILABI TA KAT NGBWA
MOT BIJABO TA MFANG JAM !
MANE ELA NGUETE ( MVOG NYENGUE)
OLOMO
NDOMANE YE NKOL MBONDE ( Berceau Yendzok)
ZAAK ODZEDZAB
ODZEDZAB
ODZEDZAB MBIL !
AVOL AVOL !!! AVOL AVOL !!! AVOL AVOL !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Ven 6 Nov - 2:22

nsingbere a écrit:
sunny sunny sunny
ADZIDZON a raison.
En effet le nombre de cordes tout comme le nombre de calebasses sur un Mvett ne sont pas fortuits. Les trois calebasses symbolisent généralement les " Trois initiations primordiales : SOO, MELAN, NGUIL". Ou les trois étapes (dégrés) de la connaissance BETI.
Le nombre de cordes dépendrait alors du style ou des variantes : Mvett Bibon ou Ebang E LIG MINTEM...
cat cat

akiba

farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Ven 6 Nov - 13:46

nsingbere a écrit:
" AKO" ou de "EKUK" cat cat
Est-ce AKO dont les feuilles nous servaient, à l'école primaire, à nettoyer nos ardoises en bois? Et EKUK dont les écorces servent à lutter contre le paludisme?
D'autre part, quel serait le nom scientifique d'ALAN?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Ven 6 Nov - 18:36

alan : alchornea floribunda

farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
NYO



Nombre de messages : 111
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Ven 6 Nov - 19:09

Evindi Mot a écrit:
alan : alchornea floribunda

farao

Evindi Mot Mbolo,

Merci mon frère pour cette information qui vient de me permettre de réaliser que 'Alan' provenant du gabon? se vend par internet.

Akiba abuign

[NYO]

Image de Alan :




Citation :

Alchornea floribunda (Iporuru, Iporoni, Macochihua, Niando)

Alchornea floribunda (Iporuru, Nando) is used in Gabonese religions where the root has a reputation as an intoxicant and aphrodisiac. Niando is said to provide a state of intense excitement followed by a deep, sometimes fatal depression.

The locals report that they learned to use the Iporuru root after observing gorillas. It has now been shown that gorillas in Equatorial Guinea and chimpanzees in the Republic of Guinea use the Alchornea floribunda root as an intoxicant.

Indigenous Amazonian peoples and Venezuelan's use the Iporuru roots for everything from treating arthritis to an aphrodisiac to an added ingredient for making Ayahuasca.


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nsingbere



Masculin Nombre de messages : 377
Age : 61
Localisation : Pekin, Chine
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Ven 6 Nov - 20:38

adzidzon a écrit:
nsingbere a écrit:
" AKO" ou de "EKUK" cat cat
Est-ce AKO dont les feuilles nous servaient, à l'école primaire, à nettoyer nos ardoises en bois? Et EKUK dont les écorces servent à lutter contre le paludisme?
D'autre part, quel serait le nom scientifique d'ALAN?
.

sunny sunny sunny

En revisitant le rituel, on comprend le symbolisme de ces plantes "purificatrices" utilisées dans trois phases :

- ESINGUI MINSEM (EVOLE MINSEM) par l'ingestion de l'Alan en Ewondo vulgaire (Mendzanga Mendzanga).

- ESOP NYOL (lavement du corps et de l'âme) avec l'AKO.

- ABANEGA (le blindage ) par la consommation d'une décoction d'EKUK, de Mian (canne des gorilles) et des BISON (fromamome).

Que symbolisent l'Alan, l'Ako et l'Ekuk ?

L'Alan est pour moi le "MENDZANGA-MENDZANGA", racine de l'Oba Etoan puissant antipaludéen et vomitif. Le malade était sensé "vomir son mal et ses péchés". En réalité, l'ALAN agissait comme un "sérum de vérité". Celui qui en consommait était saisi de transes et confessait ses méfaits. Cette phase était dite " EVOL MINSEM "( Excrétion des péchés).

Pourquoi l'AKO ? Ses feuilles rugueuses servent à "curer". Comme tu le dis si bien, on nettoyait les ardoises en bois d'( EKUK) avec des feuilles d'AKO. Les femmes les utilisaient pour ôter la suie récalcitrante des marmites. Ainsi au cours de l' ESOB NYOL AKO nettoie l'individu de ses salissures.

L'EKUK (Quinquina) dont le bois servait à tailler les statuettes du Bieri, constitue du fait de son amertume une sorte de "blindage" (ABANEGA), rendant "amère la chair de celui qui en boit la décoction".

La famille consommait une "victime expiatoire". Un poulet déplumé vivant, cuit avec des herbes amères. Interdiction était faite de croquer les os (pour éloigner les accidents).

cat cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Ven 6 Nov - 21:52

NYO a écrit:
Evindi Mot a écrit:
alan : alchornea floribunda

farao

Evindi Mot Mbolo,

Merci mon frère pour cette information qui vient de me permettre de réaliser que 'Alan' provenant du gabon? se vend par internet.

Akiba abuign

[NYO]

Image de Alan :
http://www.bouncingbearbotanicals.com/images/iporuru.jpg

http://www.bouncingbearbotanicals.com/iporuru-p-306.html

Citation :

Alchornea floribunda (Iporuru, Iporoni, Macochihua, Niando)

Alchornea floribunda (Iporuru, Nando) is used in Gabonese religions where the root has a reputation as an intoxicant and aphrodisiac. Niando is said to provide a state of intense excitement followed by a deep, sometimes fatal depression.

The locals report that they learned to use the Iporuru root after observing gorillas. It has now been shown that gorillas in Equatorial Guinea and chimpanzees in the Republic of Guinea use the Alchornea floribunda root as an intoxicant.

Indigenous Amazonian peoples and Venezuelan's use the Iporuru roots for everything from treating arthritis to an aphrodisiac to an added ingredient for making Ayahuasca.


.


mbolo "NYO". adjo é se ki.

alan

















farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Ven 6 Nov - 22:03

nsingbere a écrit:
adzidzon a écrit:
nsingbere a écrit:
" AKO" ou de "EKUK" cat cat
Est-ce AKO dont les feuilles nous servaient, à l'école primaire, à nettoyer nos ardoises en bois? Et EKUK dont les écorces servent à lutter contre le paludisme?
D'autre part, quel serait le nom scientifique d'ALAN?
.

sunny sunny sunny

En revisitant le rituel, on comprend le symbolisme de ces plantes "purificatrices" utilisées dans trois phases :

- ESINGUI MINSEM (EVOLE MINSEM) par l'ingestion de l'Alan en Ewondo vulgaire (Mendzanga Mendzanga).

- ESOP NYOL (lavement du corps et de l'âme) avec l'AKO.

- ABANEGA (le blindage ) par la consommation d'une décoction d'EKUK, de Mian (canne des gorilles) et des BISON (fromamome).

Que symbolisent l'Alan, l'Ako et l'Ekuk ?

L'Alan est pour moi le "MENDZANGA-MENDZANGA", racine de l'Oba Etoan puissant antipaludéen et vomitif. Le malade était sensé "vomir son mal et ses péchés". En réalité, l'ALAN agissait comme un "sérum de vérité". Celui qui en consommait était saisi de transes et confessait ses méfaits. Cette phase était dite " EVOL MINSEM "( Excrétion des péchés).

Pourquoi l'AKO ? Ses feuilles rugueuses servent à "curer". Comme tu le dis si bien, on nettoyait les ardoises en bois d'( EKUK) avec des feuilles d'AKO. Les femmes les utilisaient pour ôter la suie récalcitrante des marmites. Ainsi au cours de l' ESOB NYOL AKO nettoie l'individu de ses salissures.

L'EKUK (Quinquina) dont le bois servait à tailler les statuettes du Bieri, constitue du fait de son amertume une sorte de "blindage" (ABANEGA), rendant "amère la chair de celui qui en boit la décoction".

La famille consommait une "victime expiatoire". Un poulet déplumé vivant, cuit avec des herbes amères. Interdiction était faite de croquer les os (pour éloigner les accidents).

cat cat

ke abui le, a Mvendé ? akiba abui, bebela



farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
adzidzon
Admin


Nombre de messages : 2848
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Ven 6 Nov - 22:11

Evindi Mot a écrit:
















farao
Evindi Mot, n'as-tu pas d'images du fruit?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Ven 6 Nov - 22:35

adzidzon a écrit:

D'autre part, quel serait le nom scientifique d'ALAN?

une liste de quelques noms scientifiques d'essences sacrées ou essentielles de chez nous :

Oveng ou "Bubinga", (Guibourtia tessmannii). l'arbre-pilier, l'arbre-compliqué au pied duquel les beyeme mame comme Mvendé aiment à se rassembler. il a d'ailleurs donné son nom à la capitale d'Engong. Akoma Mba réside dans les proches parages de cet arbre au pied duquel se trouve une mare magique.

Adzap ou « Moabi » (Baillonella toxisperma) ; (Mimusops djave) ?

Anguma ou « Okoumé » (Aucoumea klaineana).

Elone ou « Tali » (Erythrophleum ivorensis) ; (Erythrophloeum guineense). Elone Kam Afé, fils de Afé Ebom, gendre d'Engong après son mariage avec Oyane Medja M'otu'u tire son nom de cet arbre.

Tom ou « Dabema » (Piptadeniastrum africanum). Mba Evine fondateur d'Engong-Zok-Memveme-a-nga-vor-beghe-Mba (Zok Memveme n'a pas été capable de soulever Mba) est comparé à un "tom" dans l'épisode de son duel avec Zok Memveme.

Otunga (Polyathia suaveolens). Otunga Mba grand maître lutteur d'Engong et par ailleurs frère d'Akoma Mba tire son nom de cet arbre.

Mbel (Pterocarpus soyauxii).

Alen le palmier à huile (Detarium macrocarpum).

le village Mbel Alen (Gabon, mais aussi Mvet, cf. récit du congrès extraordinaire de tous les initiés en vue régler les problèmes de la planète) tire probablement son nom de l'abondance de ces deux essences dans les environs.

Mbè, Ba ou "padouk" (Pterocarpus soyauxii). il donne une poudre rouge dont on enduit notamment le bieti, bieri.

Alan (Alchornea floribunda). la plante utilisée dans l'initiation au melan.

Aseng ou « combo-combo » (Musanga cecropioides). Aseng Mbane Ona le ngan mot d'Oku tire son nom de cet arbre.

Abe, l'arbre à cola (Cola spp) ; (Cola nitida).

Ebè (Pentaclethra macrophylla).

Olong (Fagara heitzii) : arbre qui a dû servir à fabriquer le tambour olong metyi me bot d'Aviele Mame Mba à Engong.

Ayos ou « Ayous » (Triplochiton scleroxylon). à Kamelone, la Commune d'Ayos (région d'Ongola Yewondo) tire son nom de l'abondance de cette essence.



farao


Dernière édition par Evindi Mot le Sam 7 Nov - 14:59, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Ven 6 Nov - 22:45

adzidzon a écrit:

Evindi Mot, n'as-tu pas d'images du fruit?

non modjang, je suis désolé. honnêtement je ne savais même pas que l'alan a lui aussi des fruits. je sais par contre que l'iboga possède de séduisants petits fruits jaunâtres ou orangés. je continuerai de chercher dans ce cas.

farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Evindi Mot



Masculin Nombre de messages : 1682
Localisation : Atchi Ngos
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Sam 7 Nov - 14:57

Evindi Mot a écrit:
adzidzon a écrit:

D'autre part, quel serait le nom scientifique d'ALAN?

une liste de quelques noms scientifiques d'essences sacrées ou essentielles de chez nous :

Oveng ou "Bubinga", (Guibourtia tessmannii). l'arbre-pilier, l'arbre-compliqué au pied duquel les beyeme mame comme Mvendé aiment à se rassembler. il a d'ailleurs donné son nom à la capitale d'Engong. Akoma Mba réside dans les proches parages de cet arbre au pied duquel se trouve une mare magique.

Adzap ou « Moabi » (Baillonella toxisperma) ; (Mimusops djave) ?

Anguma ou « Okoumé » (Aucoumea klaineana).

Elone ou « Tali » (Erythrophleum ivorensis) ; (Erythrophloeum guineense). Elone Kam Afé, fils de Afé Ebom, gendre d'Engong après son mariage avec Oyane Medja M'otu'u tire son nom de cet arbre.

Tom ou « Dabema » (Piptadeniastrum africanum). Mba Evine fondateur d'Engong-Zok-Memveme-a-nga-vor-beghe-Mba (Zok Memveme n'a pas été capable de soulever Mba) est comparé à un "tom" dans l'épisode de son duel avec Zok Memveme.

Otunga (Polyathia suaveolens). Otunga Mba grand maître lutteur d'Engong et par ailleurs frère d'Akoma Mba tire son nom de cet arbre.

Mbel (Pterocarpus soyauxii).

Alen le palmier à huile (Detarium macrocarpum).

le village Mbel Alen (Gabon, mais aussi Mvet, cf. récit du congrès extraordinaire de tous les initiés en vue régler les problèmes de la planète) tire probablement son nom de l'abondance de ces deux essences dans les environs.

Mbè, Ba ou "padouk" (Pterocarpus soyauxii). il donne une poudre rouge dont on enduit notamment le bieti, bieri.

Alan (Alchornea floribunda). la plante utilisée dans l'initiation au melan.

Aseng ou « combo-combo » (Musanga cecropioides). Aseng Mbane Ona le ngan mot d'Oku tire son nom de cet arbre.

Abe, l'arbre à cola (Cola spp) ; (Cola nitida).

Ebè (Pentaclethra macrophylla).

Olong (Fagara heitzii) : arbre qui a dû servir à fabriquer le tambour olong metyi me bot d'Aviele Mame Mba à Engong.

Ayos ou « Ayous » (Triplochiton scleroxylon). à Kamelone, la Commune d'Ayos (région d'Ongola Yewondo) tire son nom de l'abondance de cette essence.



farao

mais comment évoquer séreinement ces essences et oublier le carnage de l'exploiation forestière dont la plupart sont victimes ? comment stopper le massacre ? l'Oveng Akoma Mba, l'Oveng Engong est entrain d'être rayé de la forêt. en effectuant des recherches vous verrez davantage d'Aveng morts que vivants. l'Anguma (Okumé) est entrain de disparaître, et bien d'autres. comment Engong peut continuer d'être ; comment le Mvet peut continuer d'être si Oveng disparaît ?

farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://belinga.blog4ever.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nguil et Melan, qu'en est-il?   Aujourd'hui à 21:33

Revenir en haut Aller en bas
 
Nguil et Melan, qu'en est-il?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» mon pothos malade ... ??
» Sea World et Typhoon Lagoon avec jeunes enfants
» Dendrobates auratus mélange morph
» Présentation coppens (Mélan), Boubou Dodge
» Inquiétude sur montre Claude Meylan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Be-fang@beti.com :: Réligion et Spiritualité-
Sauter vers: